Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | décembre 2022, 19° C. climat sec.
Graphisme de panic station et codage réalisés par shock wave, cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.
Le Deal du moment :
Cdiscount : -20% sur 2 jouets, -30% sur 3 jouets, -40% ...
Voir le deal

Une peine passagère (ft. Joseph Quinn)
Joe Keery
Joe Keery
kingdom on earth
Suzane - Elle
30
Première année de sa troisième décennie, un cap étrange a passer.
Acteur, producteur, compositeur, interprète
Célibataire depuis peu, une idylle de cinq ans meurtrie par une routine et une distance trop avides de sang.
Mad’eyes
Une peine passagère (ft. Joseph Quinn) 9d4f2740c42a582e27a2c9e9453e7e4e8b199fd3
24.11.22 15:19



{Une peine passagère}
✰   @Joseph Quinn  

L’album sorti, Joe n’avait que quelques semaines avant le début de la tournée nationale. Il avait particulièrement hâte de la commencer, surtout qu’après cela, il allait enchaîner avec le tournage de Stranger Things. Ni lui ou son manager n’avaient reçu de scripts,  mais ça n’avait rien d’étonnant. Les avoir aussi tardivement évitait mathématiquement les fuites. Qu’allait-il en devenir de Steve Harrington ? Une question qui traverse souvent l’esprit avec une certaine mélancolie et une profonde gratitude. Il ne serait pas là où il est sans ce jeune homme à la chevelure parfaite. Dans un sens, il lui était reconnaissant pour ça et pour toutes les personnes qui tournoyaient autour. Si Steve était mort dans la saison un, comme c’était prévu, Joe aurai-t-il rencontré Dacre, Maya ou encore Joseph ? Il ne le saura jamais, mais ces opportunités ont été porteuses de très belles amitiés.  

Se retrouver régulièrement, au fils des ans, vivre cette aventure ensemble, c’est intense… Et ça rapproche. Parfois plus qu’on ne peut le penser, ou qu’on l’aurai voulu. Ce sont les aléas des relations humaines, après tout. Dans ce genre-ci, il y a Joseph, aka Joe numéro 2. Un ami, rien de plus, mais quel ami ! L’alchimie entre les deux étaient évidentes et bien trop amusante pour ne pas être vu entre leurs personnages. Après le tournage et l’immense communication autour de cette saison quatre, Joe n’eut pas réellement de temps pour le voir —ou un de ses autres collègues, il faut dire—. Entre l’album, la série, la préparation de show, l’artiste avait des journées très remplies. Trop, d’après sa copine. Un malheureux désaccord accordé à une certaine routine qui stoppa cette malheureuse idylle de plusieurs années.

Cette malheureuse conclusion sonnait pourtant comme l’Annonciation d’une certaine liberté. Est-ce qu’être seule est une fatalité ? Non, bien sur que non. Le temps lui donnera raison, il l’espère. En attendant, ne plus devoir accorder à son ancienne muse lui donna un peu plus de temps et, par un sentiment qu’il ne parvenait pas à expliquer, la première personne qu’il voulait voir était Joseph. Probablement car il pouvait comprendre ? Possiblement qu’une soirée à deux, à rire, à songer à tout sauf à ça allait lui donner ce souffle pour balayer la tristesse qui peinait son palpitant ? La seule certitude qu’avait Joe au moment où il écrivit à son ami, c’est qu’il avait besoin de le voir. Juste quelques heures, rien de plus.

Dans son divan, le chanteur soupira. Il balança son téléphone à ses côtés et passa une main dans ses cheveux, l’air songeur. Ses quelques jours avant sa tournée devaient être reposantes, saines et douces. Mais son esprit était bien trop embrouillée par toute cette histoire avec Maika. Dans un geste presque mécanique, il sorti son carnet de poche de l’arrière de son jean et griffonna des mots. Composer était le meilleur moyen à court terme d’oublier. Alors il parcourra ses pensées, encore et encore à fur et à mesure que l’encre prit place sur les feuilles blanches. Sa course créative s’arrêta quand son téléphone s’alluma. Une notification de message. Joseph. Ce dernier était d’accord et disponible pour passer dans une petite heure. Un sourire discret se dessina alors sur son visage. Il avait besoin d’une compagnie légère et aussi douce que lui. Le musicien répondit dans la minute, expliquant qu’il avait hâte et qu’il payerait les pizzas. Il lui restait aussi du vin ou de la bière si le cœur y était. Il termina son message un remerciement probablement trop solennel, mais l’idée de ne pas être seul ce soir lui remontait immédiatement le moral.

En attendant que sa sonnette ne résonne, Joe continua d’écrire ce qui lui venait en tête. Cela traitement brièvement de la confusion, d’un sentiment amère d’avoir fait une erreur, d’être trop à vif pour voir les bienfaits d’une telle décision.  Bref, l’ensemble de son brouillon n’était pas très positif mais déposer ses maux sur du papier avait l’effet de le soulager avant que son ami arrive.

Son premier réflexe, quand Joseph annonça sa présence, a été de se lever d’un bon. Joe était si perdu dans ses notes qu’il n’avait pas vu le temps passer et encore moins l’idée que sa sonnette allait briser un silence productif. Le carnet resta sur le canapé, et Joe se dirigea vers l’entrée. Un bref regard dans le miroir pour remettre quelques mèches de cheveux en place et il accueillit son ami avec un large sourire.

Hey, merci d’être venu. Entre donc, je t’en prie ! Fit-il en ouvrant la porte. Le salon est à gauche, tu peux déposer tes affaires et tout, te prend pas la tête haha.

Joe était-il nerveux ? Peut-être bien. Il n’avait pas pour habitude de montrer une certaine vulnérabilité, même à ses amis proches. Mais ce soir, il pouvait bien poser son masque le temps d’une soirée et s’accorder une pause dans tout ce joyeux bordel.


Spoiler:
Une peine passagère (ft. Joseph Quinn)

Sauter vers:  
-