AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Contexte Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite

Graphisme de Mrs Jay et codage réalisés par Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014. Pas de lignes minimum, 1 RP tous les 10 jours.
Le Deal du moment : -56%
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de ...
Voir le deal
19.99 €

[int] something in the night is dangerous (jacob)
Ester Expósito
Ester Expósito
breathe me in
otherside (sarah)
273
21 years old.
actress and model.
freshly single.
little wilding (avatar) editsbyhestia (icons)
[int] something in the night is dangerous (jacob) 968774d4c748d90a70272e12a8a0e4be1dcc2e1c [int] something in the night is dangerous (jacob) B1928eacc189460682f6e50635162e091719f856 [int] something in the night is dangerous (jacob) 0b96557da61f0b342978a74b35f89aaefcf707b1
aquí yo mando ϟ
yo tomo las decisiones, yo escojo las posiciones. puedes tener los cojones, pero yo los pantalones. no, no, she can't do it like me, throw it down, wish that he could see the look upon your face

25.11.21 23:33


{something in the night is dangerous}
crédit/ tumblr ✰  @Jacob Elordi

Minuit passé. Une horaire plutôt raisonnable pour une personne aussi jeune qu'Ester, qui venait de quitter son dernier bar de la soirée pour rentrer chez elle, bien trop fatiguée pour continuer les festivités. Et pour cause, il ne s'agissait que de l'accumulation des sorties de la blonde, qui profitait pleinement de sa nouvelle vie à Los Angeles. Sans compter les quelques visites à New-York. Elle appréciait l'énergie de cette ville qui était égale à la sienne dans la vie de tous les jours, de là à se demander si elle n'avait pas toujours été une californienne dans l'âme. Mais force était de constater que malgré son côté pile éléctrique, l'espagnole avait aussi parfois besoin d'un peu de repos. Et cela passerait par une nuit de sommeil convenable, en limitant la casse pour éviter de rentrer encore une fois à des heures tardives. Elle arpentait donc les rues en compagnie du nouveau groupe d'amis qu'elle avait pu construire depuis son arrivée, rien de bien difficile grâce à son côté sociable et très ouvert. Leurs chemins finissaient par se séparer, lorsqu'Ester devait en emprunter un autre pour rejoindre son appartement. Derniers éclats de rire pour des banalités qui se voyaient hilarantes aux yeux de l'actrice dont l'état ne pouvait pas être qualifié de sobre, et la voilà qu'elle s'embarquait dans une autre rue, seule.
Pas du genre à s'effrayer rapidement, elle n'était pas perturébe par la sombriété de la rue ni par le fait qu'elle soit vide. Il n'y avait que ses talons que l'on pouvait entendre claquer au sol, en tout cas jusqu'à ce qu'elle n'entende des bruits derrière. Assez forts et répétitifs pour que ça finisse par la faire froncer les sourcils et se retourner. Mais rien. Sans doute un coup de paranoïa. La rue avait beau ne pas être éclairée, le silence régnait tout de même à nouveau, ce qui la poussait à croire qu'elle avait dû mal entendre. Et puis, ses intuitions n'étaient pas très fiables alors que la blonde avait bu quelques verres dont elle avait bien ressenti les effets. Mais alors qu'elle se retournait enfin, après avoir longuement regardé derrière elle, elle s'arrêtait et hurlait. « Por dios ! » Sa langue maternelle qui ressortait instinctivement, et une main posée sur son cœur de façon dramatique. Elle s'immobilisait, ne s'étant pas attendue à voir une personne apparaître à quelques mètres devant elle, lui faisant face. Et cet homme n'avait pas l'air de vouloir partir ou la laisser passer. « Qu'est-ce que vous voulez ? » lâchait-elle cette fois-ci en anglais, essayant de ne pas céder à la peur. Mais lorsque la personne avançait vers elle avec un regard qui lui faisait froid dans le dos, Ester ne voyait que la fuite comme solution. Elle se mit alors à courir, plutôt difficile, perchée sur ses talons. Mais lorsque l'homme la rattrapait en un rien de temps, elle se débattait de toutes ses forces en criant à l'aide.

_________________
on your way to greatness
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
[int] something in the night is dangerous (jacob)

Sauter vers: