AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 688 ☆ crédits : Moi même

Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )    Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 EmptyMer 10 Juil - 0:07

Don't look at me like that ... I was hungry.

Bon il fallait bien dire tout de même que le fait que je lui demande de chanter sur cette chanson, surtout que bon nous étions tous les deux anglais et que même si. Clairement cette chanson était connue jusqu’à chez nous tout de même, c’était compliqué quand tu ne parlais pas du tout un mot de français. Enfin si les bases, bonjour, merci, ou sont les toilettes et je t’aime pour faire plaisir aux fans. C’était mes bases de français, bien que je trouvais cette langue magnifique elle était beaucoup trop compliqué à apprendre sincèrement vraiment beaucoup trop. Même si clairement celui-ci me faisait rire avec sa tête, c’était vraiment trop drôle et ça personne ne pouvait réellement me blâmer pour cela n’est-ce pas ? « Non c’est vrai mais ta tête vaut carrément le détour, j’adore ! C’était réussi ! » Le sujet des fans étaient quelques choses de sensibles, nous ne pouvions tout bonnement pas répondre et ça c’était quelque chose compliqué. Mais en même temps, nous ne pouvions pas non plus faire grand-chose à ce niveau-là. Mise à part posé un mot en public au propos de la fan ? Mais qu’est-ce que ça changerait réellement pour la famille ? Sincèrement ? Ça ne changerait strictement rien et nous le savions tous les deux. Mais certains fans devraient aussi comprendre que nous ne pouvions pas tous répondre à ses fans. Que c’était littéralement impossible et que faire cela n’avait pas d’intérêt mise à part blessé ses proches et sa famille. Détruire ses proches c’est ce qu’ils faisaient, forcément on portait ses nouvelles difficilement mais la vie continuait et nous ne pouvions pas y faire grand-chose. « C’est surtout à ses proches que je pense ensuite quand j’apprends ça. C’est triste pour la fan, mais au point d’en arriver la simplement parce que son acteur, sa célébrité n’a pas pu répondre c’est un peu abusé. C’est littéralement impossible de tout voir et ils ne le comprennent pas après on le vit mal parce qu’on n’a pas remarqué la détresse mais comment savoir aussi ? Mise à part avoir un mot ensuite pour les proches n’ont peu rien y faire c’est triste mais c’est comme ça. » Bon d’accord mes propos pouvaient être mal interprété mais ça n’était pas à prendre mal. C’était la simple vérité.

Il était sûr que parfois c’était mieux que je passe derrière lui quand il avait la tête totalement dans les vapes. Bien que ma présence le force à ne plus réellement toucher à tout ce qu’il touchait, parce que oui ses instincts reprennent le dessus. Forcément c’était quelque chose qui n’était pas une mauvaise chose, justement qu’il soit ainsi me rassuré bien qu’il pouvait fumer si ça lui chante mais il préféré mettre son attention sur moi et si ça lui permettait de pas faire de connerie alors je le supportais parce qu’il savait tout de même stopper quand il savait que ça n’allait clairement pas pour moi. « Moi ! Faut que tes potes me remercient tu t’es améliorée plus de danger de mourir avec tes plats ! » Avais-je dit en lui tirant la langue, les insectes quand tu n’avais plus que ça à manger ton instinct te poussera à faire ce qui faut pour survivre que ça te dégoute ou pas. Cependant je n’avais pas pu m’empêcher de rire face au fait qu’il préféré largement devenir cannibale que manger un petit insecte. « Tu veux te la jouer Bloodreina et Wonkru ? Pendant l’année sombre ? » Je savais très bien qu’il comprendrait la référence puisque je savais qu’il suivait tout de même la série. Abby n’était plus réellement aimé en même temps avec naturel, elle avait poussée Octavia à faire le nécessaire pour faire survivre son peuple mais elle ne l’assumait pas ensuite ? Octavia n’avait fait que le nécessaire, ça la détruisait à l’intérieur c’était compliqué pour elle, ce qu’elle avait fait à son frère dans l’arène ? Elle ne s’en remettait pas. Elle avait perdue Lincoln, elle avait perdue Bellamy. Bellamy était absolument tout ce qui lui restait aujourd’hui, c’était compliqué et personne ne voyait vraiment ce genre de chose en elle.

Les voisins avaient probablement flipper vu les hurlements que je poussais mais en même temps, mettre au monde un enfant c’était particulièrement douloureux pour une fan. C’était difficile et surtout ça faisait mal surtout quand tu n’avais pas la péridurale je sentais très bien les contractions, plus le temps passaient et plus l’accouchement passe aussi je sentais ma fille sortir et ça n’était particulièrement pas agréable. Le fait qu’on est des invités particulièrement surpris avait tendance à m’énerver mais actuellement je devais accoucher alors forcément mise à part avoir bien planter mes ongles dans la peau de l’homme en les voyant. Je n’y avais pas plus prêté attention que cela, pour mon plus grand plaisir après des heures d’efforts et de souffrance tout était fini. Bon dieu merci, merci c’était fini la douleur disparaitrait aussi rapidement et je n’en étais que trop ravie. « Enfin… » La fatigue avait pris tout mon corps, je n’avais pas la force sincèrement de dégager ses hommes. Je devais me remettre de mes émotions avant tout, mais aussi manger un bout l’air de rien je voulais bien un sucre tout de même. J’avais souris à son baiser à ma tempe, et l’avait regardé. « Plus jamais la warrior revis ça, si ça recommence césarienne ! » Quitte à porter une marque, au moins je ne souffrais pas. Enfin actuellement je savais que je devais aller à l’hôpital ensuite, mais j’avais besoin d’un peu de repos. La sage-femme et le médecin étaient déjà présent je n’avais pas besoin d’autres personnes auprès de moi et encore moins chez mon ami qui n’était pas plus heureux de les voir mais bon me lâcher en plein travail il ne l’aurait jamais fait. « Merci. »

Cette décision que j’avais prise il y a bien des mois, avoir ma fille dans mes bras ? Le miracle de la naissance, la douleur de la naissance et de sa mise au monde. Tout c’était évaporé, bien sur c’était très niais. Mais avoir son bébé dans ses bras, voir à quel point ce bébé était beau ? Tout s’enlever et semblait avoir soudainement une raison d’avoir supporter tout cela. Bien sur j’angoisse sur le fait de pas réussir à l’élever ? Parce que oui, je ne pourrais pas lâcher ce petit bout de moi que j’avais tellement eu de mal à mettre au monde ? Les larmes et le contre coup du choc me faisait pleurer comme une madeleine heureusement qu’il n’y avait que Louis et le personnel médicale en quelque sorte actuellement. « Oui ça va… Je suis un peu sous le choc je crois. » Avais-je dis en caressant les petits cheveux sur le crâne de ma fille, me tournant un peu plus vers Louis j’en avais profiter pour remettre le bas de mon maillot une fois le placenta retirer et enlever pour le mettre dans un plastique déchets médicaux et bien fermés. Qui pourrait croire ce que j’allais demander à Louis ? Une question qui signifierait bien la décision que j’avais prise. « Louis je peux te demander quelque chose ? » Même si lui me regardait sans trop comprendre ce qui se passait. « Voudrais-tu être le parrain de ce petit bout ? Avec Bob … ? » Bon vu comment il était avec moi, je savais qu’il allait totalement gagatiser avec ce petit bout si il accepte.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ best member
Louis Tomlinson
Louis Tomlinson


Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Tumblr_myacdxhnCN1rujt6qo6_r2_250
☆ in hollywood since : 20/05/2019
☆ interviews : 2537 ☆ crédits : Bittersweet

Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )    Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 EmptyMer 10 Juil - 19:27

Don't look at me like that ... I was hungry.
Il n’est pas arrivé à vraiment chanter au rythme de cette fameuse chanson française, mais c’est tout à fait normal, ce n’est pas facile de le faire uniquement avec un ou deux mots. Il lui tire la langue quand elle lui dit que son expression valait largement le détour. Le sujet de la conversation venant plus sérieux, Louis perd rapidement le sourire en parlant des fans. Certains sont toujours dans les extrêmes, mais il est vrai que ceux se faisant du mal ou allant même plus loin que ça poussent cela au-delà de l’acceptable. « La sage Marie a parlé. » dit-il simplement un fin sourire aux lèvres. Ils n’y peuvent rien, elle n’a pas tort. L’ambiance s’allège dès qu’ils parlent cuisine. C’est vrai que Tommo est loin d’être un bon cuisto. Heureusement que Briana s’y connaît en cuisine ou il aurait pu payer des cours à son fils, imaginez donc ça. Bien que Niall pourrait lui apprendre, il se débrouille bien lui. Et maintenant qu’il est avec Harry, c’est peut-être ce dernier qui pourrait apprendre l’une ou l’autre chose à son fils. Même si ce n’est pas pour demain la veille, Freddie n’a même pas quatre ans. « Je dirais à mes amis de te remercier, promis. » Ou pas, parce qu’il doute qu’il arrive à en faire croire à un seul qu’il sait faire quelque chose de mangeable aujourd’hui. Les seuls qui seraient prêt à s’y risquer sont sans doute Hazza et Nialler, l’un parce qu’il n’aurait pas le cœur à refuser ça à Louis, l’autre parce qu’il a un estomac blindé. Et Lottie et Perrie, aussi, tant qu’il commande de quoi réellement manger à côté. Quant à tout ce qui touche nourriture, il peut bien se montrer difficile si ça lui plaît, non. « Tout à fait, mais si jamais ça devait arriver j’espère bien que ça ne prendra pas un an. » Heureusement de nos jours il est rare que quand un avion s’écrase, cela dure aussi longtemps pour le localiser.

Marie avait mis très exactement trois heures à accoucher. Sans doute trois des plus longues heures de sa vie, Louis risque de s’en souvenir longtemps. Mais maintenant que tout est terminé, il veut juste s’assurer qu’elle aille bien, la voir en bonne santé dans une chambre d’hôpital et surtout aller se coucher. Il passera sans doute toute sa journée demain aux côtés de la jeune femme, ce peu importe la décision qu’elle prend au sujet de sa fille. « Ma mère m’a toujours raconté qu’après le premier, les prochains tu ne les sens même plus passer. » répond-il sur un ton léger, parce que sa mère étant sagefemme elle lui a sans doute raconté ça, ainsi qu’à d’innombrables autres femmes, pour lui faire croire un petit mensonge de rien du tout. Toutefois il s’éloigne de la jeune femme pour faire déguerpir les agents, leur demandant bien toute discrétion et ce qui s’en suit. Il va avoir un mot avec ses voisins, parce qu’il les connaît un petit peu et il ne sait pas s’il doit être rassuré qu’ils appellent si vite la police, ou vexé qu’ils le prennent pour un tueur ou l’autre. Il en rira sans doute demain, mais là non. Revenant auprès de Marie, et après lui avoir passé une couverture sur les épaules, il observe la jeune femme et sa fille et se doute déjà qu’elle a craqué. Rien de mieux que tenir son enfant dans ses bras, c’est bien connu.

Il passe son bras autour de ses épaules et ne peut s‘empêcher de sourire à la réponse de Marie. « C’est normal, mais donne toi quelques heures de sommeil et ça ira bien mieux, tu verras. » Bon évidemment, pas tout de suite, car le médecin et la sagefemme sont partit se changer dans une autre pièce et quand ils reviendront, il faudra se mettre en route pour l’hôpital. Quand elle lui pose cette question, il s’attend à ce qu’elle lui demande de l’aider à se lever, ou bien encore à tenir la petite pour qu’elle se lève, enfin, tout sauf ce qu’elle lui demande réellement. Oh. Oh ! Il écarquille les yeux en comprenant ce qu’elle lui demande. Et si jusqu’à présent il était parvenu à ne pas verser sa petite larme, il a quand même les larmes aux yeux maintenant. « Oui, mille fois oui. » Parce que ça veut dire qu’elle a décidé de garder son enfant, puis ils s’entendent à merveille et ne risquent pas de se perdre de vue ainsi. Et cette petite, il va la gâter comme pas deux, parce que d’une certaine façon, il l’a vu grandir dans le ventre de sa maman et il l’aime déjà ce petit bout. Il dépose un baiser sur le front de l’actrice et lui fait un câlin, faisant bien attention à la petite. « Faut qu’on aille à l'hôpital, tu crois que ça va aller ou tu as besoin d’un peu plus de temps ? » La sagefemme et le médecin sont revenus et attendent non loin d’eux, leur laissant en quelque sorte un peu d’intimité.

_________________

love is killing me

Should be laughing,
but there’s something wrong
And it hits me when the lights go on
Shit, maybe I miss you
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 688 ☆ crédits : Moi même

Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )    Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 EmptyMer 10 Juil - 20:05

Don't look at me like that ... I was hungry.

Le sujet des fans étaient souvent quelques choses de particulièrement difficile à faire, parce qu’il était clairement certain sur ce point que ça n’allait pas être tous les jours faciles. Que même si au début te faire repérer dans les rues alors qu’avant tu n’étais qu’une personne tout bonnement normal ? Et bien ça pouvait être relativement surprenant sur le coup. Il y avait les avantages de la célébrité, certains passe droits, ou simplement d’autre chose qui nous permettaient simplement de pouvoir passé avant parfois pour un restaurant quand tu y allais. Mais il y avait aussi beaucoup d’autres problèmes aussi qui s’en suit tout bonnement, et le fait que parfois les fans allaient beaucoup trop loin. Nous n’y pouvions rien, avoir une pensée pour la fan morte ou le fan et donner notre soutien moral pour la famille et les proches mais il restait qu’on ne pouvait rien faire de plus pour ses personnes et ça n’allait pas changer, c’était ainsi et malheureusement ça ne changerait probablement pas non plus. « Il devrait franchement, j’ai eu du courage de supporter tout ce que tu me donnais à manger ! » Non sérieusement heureusement que j’étais un estomac sur pattes et que je n’étais sincèrement pas compliqué. Que je savais que nous étions chanceux, même si fallait pas le dire à Louis mais je me rattrapais quand Abigail était présente et lui était dehors pour pouvoir blinder réellement mon estomac au début parce que franchement… Certains plats je m’étais un peu forcé pour lui faire plaisir, bien que celui-ci avait surement compris que je ne faisais que ça pour lui faire plaisir et pas autre chose. « Je ne suis pas certaines que tu aurais très envies d’éventrer un humain pour te nourrir, mais bon nous ne pouvons pas savoir comment on va réagir quand ça nous arrive. » C’était vrai aujourd’hui, il y avait peu de chance qu’on ne nous retrouve pas si nous échouons sur une ile déserte, bien que si tu tombais dans la mer c’était beaucoup plus compliqué. Même si les requins contrairement aux films qui disaient ce genre de chose ne s’attaquaient pas aux hommes. Nous étions beaucoup trop osseux pour que ça soit le cas. Ca pouvait cependant arriver, mais ce n’était pas constant.

Après ses trois heures d’efforts, j’étais totalement rincé. Bien que c’était une expérience magnifique ne pensait pas le contraire. Donner la vie à un bébé était probablement la meilleure chose que j’avais pu faire dans ma vie, mais cependant ça n’était pas aussi simple non plus. Même si celui-ci me disait que les deuxièmes fois, les troisièmes fois et tout ce qui s’en suivait pour les familles nombreuses tu ne le sentais plus trop pensé c’était tout de même un mensonge. Cependant tu avais déjà donné naissance donc tu savais à quoi t’attendre et forcément, ton corps avait déjà donné naissance donc c’était beaucoup plus simple pour accoucher plus tu pratiquais cet événement mais les premières fois… Moyen tout de même, même si j’appréciais qu’il tente de me rassurer. « La prochaine fois tu prendras ma place si tu veux, on verra si tu ressens pas… Je pense surtout que ton corps sait à quoi s’attendre et que psychologiquement c’est beaucoup plus simple. » Ce n’était pas faux, enfin il fallait déjà accepter la grossesse et tout cela. Qu’il n’y est pas de problème lié à cette dernière aussi.

L’état de choc était la et je le savais que trop bien, j’avais déjà eu un énorme état de choc, bien que celui-ci n’était pas aussi agréable que celui-ci. C’était surtout que mon cerveau savait maintenant que j’étais mère, que ma fille allait bien et il allait probablement falloir un peu de repos pour moi. « Dormir, jusqu’à la semaine prochaine c’est une magnifique idée… Oui je veux ! » Ca me faisait plaisir de proposé à l’homme de devenir le parrain de ma fille, après tout même si forcément j’avais aussi besoin que Bob soit le parrain de ma fille parce qu’il était comme un frère pour ma personne. Louis aussi et il avait été un soutien réel dans ma vie, ses derniers mois. Combien de fois, celui-ci avait accouru au moindre problème, ou m’avait calmé quand je faisais un cauchemar et que je hurlais de peur. Il le méritait bien et je ne voulais pas le perdre, bien qu’il faudrait beaucoup pour que Louis perde ce qu’on avait fini par avoir aujourd’hui. Il était le frère que je n’avais jamais eu, l’homme qui avait pris soin de moi quand j’en avais eu le plus besoin. « Je sais déjà que je vais regrette cette demande quand tu vas te ramener avec trois tonnes de cadeaux chez moi…. Mais je m’en fiche, je veux qu’elle connaisse celui qui a été la pour sa mère quand ça n’allait pas et qui ne l’a jamais abandonné elle ni moi. » Je tenais énormément au chanteur, pour lui demander d’être parrain c’était clairement bien la preuve que celui-ci était quelqu’un qui m’était important non ? « J’ai juste besoin de manger quelque chose de sucré pour éviter que je fasse un malaise sur la route ou simplement pour me lever. J’ai les jambes qui tremblent… Tu peux me ramener quelque chose avant qu’on prenne la route ? » Demandais-je, je préférais être prudente même si je savais que Louis ne me laisserait pas tomber si il me voyait mal. Cependant avant d’y aller je voulais juste manger quelque chose, bien que je ne savais pas ce qui m’attendait à la maternité. Le médecin s’était approché pour savoir ce que j’avais décidé, j’avais levé les yeux vers lui. « Vous pouvez laisser tomber les papiers prévus. Je la garde, cependant c’est possible que vous attendiez dehors juste le temps que je m’habille et que je mange quelque chose ? On vous rejoint juste après. » Non pas que j’étais pudique, après tout j’avais juste oublié ce que pouvait être un minimum de respect il avait vu une partie pas très agréable à voir bien qu’ils avaient l’habitude mais je voulais avoir quelques minutes seule avec Louis et ma fille. « Bien sur on vous attends dehors, prenez votre temps on va prévenir pour vous préparer une chambre. » Mentionna-t-il, et je l’avais remercié, en sortant les pieds de l’eau pour m’asseoir, installant ma fille sous la chaleur de la couverture. Pendant que le médecin et la sage-femme sortaient en prenant toutes les affaires.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ best member
Louis Tomlinson
Louis Tomlinson


Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Tumblr_myacdxhnCN1rujt6qo6_r2_250
☆ in hollywood since : 20/05/2019
☆ interviews : 2537 ☆ crédits : Bittersweet

Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )    Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 EmptyJeu 11 Juil - 19:00

Don't look at me like that ... I was hungry.
« Hey, je faisais de mon mieux, c’est l’effort qui compte pas le résultat ! » Oui enfin, heureusement qu’il s’est amélioré ou les livreurs du coin auraient tous finit par bien connaître son adresse. Non pas que ce ne soit pas déjà le cas, Louis a tendance à commander quand il est seul en ne mettant un pied dans sa cuisine que pour aller chercher de quoi boire. « Ew, nope, je n’éventre personne moi. J’suis celui qui met juste ses pieds sous la table et qui fait semblant d’ignorer ce qu’il mange ! » Bah quoi, il aimait manger de la viande aussi mais si on lui mettait un bœuf devant lui, jamais il ne l’égorgerait, même en crevant la dalle. C’est bien l’hypocrisie des temps modernes, manger des animaux mais être incapable de les tuer soi-même. Après, il ne serait pas plus doué pour cultiver des légumes dans son jardin… Oui, en temps d’apocalypse il ne va pas tenir longtemps.

Il rit aux paroles de Marie, qui après tant de souffrances est parvenue à garder son sens de l’humour, oyé ! « Ce serait avec plaisir mais tu vois, la biologie joue en ma faveur ! » Peut-être qu’un jour, les hommes pourront aussi porter des enfants, avec toutes les recherches qu’ils font il doit bien avoir l’un ou l’autre fou qui tente de faire de cela une réalité. Mais d’ici que ça existe, ou encore les naissances automatisé par robotique ou Dieu seul sait quoi d’autres, ils ne seront déjà plus de ce monde. « Tu dormiras autant que tu veux plus tard, promis. » Les infirmières s’occuperont bien d’elle et de sa fille. Elle aura le loisir de se reposer autant qu’elle veut ! Il s’occupe ensuite des agents et revient vers elle, lorsqu’elle lui demande d’être parrain. Et okay, il a un petit cœur d’artichaut mais elle va le faire pleurer. Les émotions tout ça, parce que c’est un véritable honneur d’être nommé parrain d’un enfant. Une grande responsabilité aussi, mais de ce côté-là, Louis sait qu’il assure suffisamment pour ne pas craindre avoir des lacunes. « T’es adorable. » Non parce que la supporter tout ça, il l’a fait avec grand plaisir. « Merci de me l’avoir proposé et tu n’as pas tort, je vais la gâter mais promis, ce sera que des cadeaux utiles ! » Le poney pour apprendre à faire du cheval, les barbies pour apprendre à respecter ses poupées, la piscine pour la nage, le chien pour avoir un meilleur ami qui ne juge pas et est toujours là pour des câlins, même s’il y a déjà Chewy… Il a déjà toute une liste.

« Bien sûr, tu veux quelque chose en particulier ? » Ce n’est pas peu dire mais le frigo est plein et quitte à ce qu’elle mange un bout, autant que ce soit quelque chose qu’elle apprécie. Une fois qu’elle lui donne sa réponse, il se rend à la cuisine et prend ce qu’elle lui a demandé, attrapant en même temps une petite bouteille de soda. C’est du sucre aussi. Avant de retourner jusqu’à Marie, il va jusqu’à sa chambre et prend son sac qu’elle a préparée pour l’hôpital, le déposant près de la porte qui donne sur le garage, où sont parquées sa voiture et celles du médecin et de la sagefemme. Ensuite, il retourne auprès de l’actrice. Non sans quelques adorables plaids en main pour y installer la petite en attendant que les infirmières la lavent et lui mettent son petit pyjama. « Tiens, euh, j’ai ramené ça aussi pour qu’elle n’ait pas froid.. » En déposant l’assiette et le soda à côté de Marie, il s’assit en face d’elle. Le sol est mouillé mais de toute façon, lui l’est encore aussi, n’ayant pas été se changer. Il a simplement retiré son t-shirt pour remettre le pull qu’il avait enlevé plus tôt. « Ça va aller ou tu veux que je la tienne ? » demande-t-il à Marie en la voyant tenir sa fille et manger en même temps. « Tu veux que j’appelle Quincy ? » C’est un peu le sujet qui fâche mais maintenant qu’elle a décidé de garder sa fille, il est plus que normal que le père les rejoigne à l’hôpital.

_________________

love is killing me

Should be laughing,
but there’s something wrong
And it hits me when the lights go on
Shit, maybe I miss you
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )    Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )  - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't look at me like that ... I was hungry. ( pv Louis )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» A titre indicatif, çà existe !
» Des nouvelles de Fuveau !
» Haïti: dégringolade vers un pouvoir dictatorial et personnel
» Madame Duvivier a-t-elle un programme de gouvernement ?
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: WESTSIDE :: Santa Monica-