AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Whatever It Takes + O'Brien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

☆ expensive cars
avatar
Dylan Sprayberry



☆ in hollywood since : 15/05/2018
☆ interviews : 59 ☆ crédits : avengedinchains

MessageSujet: Whatever It Takes + O'Brien   Jeu 17 Mai - 2:57


Whatever It Takes

T'avais pas grand chose à faire ce matin et encore moins cet après-midi. Une journée merdique comme toutes les autres en somme, comme bien des semaines. Tu avais pensé à aller faire un footing, mais l'idée avait disparu aussi vite qu'elle t'étais venue. Trop chaud à l'extérieur, tu n'avais pas l'intention de passer la journée au soleil, à te demander la raison qui t'avais poussé à avoir une si mauvaise idée. La dernière fois que t'avais agis de la sorte, tu avais maudit ta journée, ne pouvant t'en prendre qu'à toi-même.

Tu avais alors décidé de te rendre dans un complexe sportif, ne te pouvant plus. Tu avais besoin de bouger, tu sentais ce besoin si important à tes yeux. Tu voulais frapper dans quelque chose aussi et non dans quelqu'un. Tu n'avais jamais été violent, mais certaines images te revenaient en tête sans cesse, ce qui ne pouvait pas réellement aider ton comportement et toutes tes pensées. Non, tu n'étais pas suicidaire, loin de là, mais avant de commencer à le penser, tu avais préféré te rendre dans un gym pour pouvoir évacuer. Passer un peu de temps en compagnie de d'autres personnes, c'était bien pour toi aussi. Une manière de passer le temps, mais également de pouvoir sympathiser avec d'autres et te sentir vivant, encore une fois. Tu n'as jamais aimé la solitude, cette manière de te cacher des autres et des fois, de toi-même. Ne pas être bien avec soi, ceci t'étais déjà arrivé dans le passé, mais tu essayais de remonter la pente tranquillement, tout en essayant de garder confiance. La vie continuait et elle était remplie de toutes sortes de folies. Tu le savais maintenant, rien ne serait facile avec la vie. Avec ta vie, plus précisément.

Tu avais donc parcouru a pieds la distance entre ton appartement et le complexe sportif, ne voulant pas prendre ta voiture. Tu voulais sortir ensuite, aller prendre un verre et peut-être même deux. Il était rare de te voir dans un bar, mais si tu insistais aux bonnes personnes, ces dernières te laissaient généralement entrer. Et ça, ce n'était pas bien pour ta personne. Encore la semaine passée, tu avais fini saoul sur la banquette arrière d'un taxi, avec un mal de crâne pas possible. Allais-tu remettre le tout ce soir aussi ? Il était bien possible que oui, malgré ce que tu t'étais promis quelques jours auparavant. Ne plus penser au passé, ne plus prononcer son prénom, ne plus jamais te mettre dans ce genre de situation. Surtout avec un ami, surtout avec une personne que tu respectais au plus haut point.

Après seulement quelques minutes de conditionnement physique, ton coeur s'arrêta net. Tu avais l'impression d'être le seul homme sur Terre à en vouloir aux gens tout entier. Pour une fois que tu avais décidé de faire quelque chose de ta journée pour te le sortir de la tête, il était là. Il venait d'entrer dans l'emplacement, sourire aux lèvres. Ou peut-être pas non plus, mais pour toi, il avait toujours ce genre de sourire qui t'avais fait craquer dès la première fois que tu avais posé tes yeux sur lui. Bon sang, il y avait de cela presque 3 ans, le temps passait tellement vite. Tu le fixa un bon moment, attendant que ce dernier puisse te remarquer. Dès que le contact se fit, tu fis semblant de rien, regardant un moment à gauche, pour te retourner vers la droite. Faire ton indifférent, c'était bien. Mais tu savais bien que ceci n'allait durer qu'un court moment.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

☆ fantastic animator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3291 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: Whatever It Takes + O'Brien   Sam 19 Mai - 11:30

whatever It Takes  // dylan sprayberry. ※※※ Dylan avait décidé de se reprendre en mains, le jeune homme avait signé pour deux prochaines rôles alors il ne devait pas laisser sa vie personnel impacter sur son travail. C’était hors de question. Il avait arrêté de boire en solitaire, le soir parce qu’il devait bien reconnaître que le matin, en se réveillant, avoir un affreux mal de tête était insupportable. Ses colocataires étaient fiers de lui, après tout Daniel se faisait sans doute du souci. Que ce soit pour lui et pour son bar en général. D’ailleurs, il était soulagé de voir qu’il ne l’avait pas trop réprimander sur la tâche de vin sur le tapis du salon. De toute façon, c’était de la faute de Kaya, c’était toujours elle la fautive. Dylan se passa une main dans les cheveux en se regardant une dernière fois dans le miroir. Aujourd’hui, il avait décidé d’aller faire un petit tour à la salle de sport. Cela faisait un moment qu’il n’y avait pas mis les pieds et quoi de mieux qu’un bon défoulement pour se remettre sur pieds ? En y pensant, il allait devoir envoyer un message à Holland, la jeune femme et lui s’étaient disputés dernièrement et elle lui manquait. Il avait bien conscience que c’était de sa faute mais jamais, il n’arrivait à faire le premier pas. A croire que son courage s’envolait dès qu’une décision importante devait être prise. Le brun quitta sa chambre et se dirigea vers la cuisine dans l’unique but de piquer une pomme avant de filer. Il n’allait pas partir le ventre vide, même s’il avait pris un sacré petit déjeuner. Il avait beau être un peu perturbé en ce moment, son appétit était toujours bien présent. C’était rassurant en quelque sorte. Il fouilla également dans le frigidaire à la recherche d’une bouteille d’eau froide. Ce serait fort utile si jamais il abusait un peu trop.

Il écrivit un léger mot à ses colocataires pour qu’ils ne s’inquiètent guère de son absence et quitta la villa. Dylan hésita à prendre sa voiture ou y aller à pied ? Finalement, il décida qu’un peu de marche avant, serait un bon échauffement. Une main dans ta poche de survêtement et l’autre tenant ton sac de sport. Il appréhendait un peu, certes il avait subi un entrainement intensif ces derniers mois pour ses rôles mais es ce qu’il avait toujours la même force ? Il n’y avait qu’une seule façon de le savoir de toute manière et il était motivé à montrer que malgré sa légère déprime, il allait bien. Il allait remonter la pente et tourner la page. C’est ce qu’il fallait non ? Se passant une main dans les cheveux, il arriva enfin au complexe sportif et entra. Saluant les personnes à l’entrée, Dylan sentit un regard sur lui et il perdit son sourire en voyant la personne en question. Il n’était clairement pas prêt à le revoir, c’était trop tôt.  Il ne savait guère comment se comporter, devait-il aller le voir ou agir comme s’il n’était pas là ? Deux choix, une décision. Deux ans de couple ne pouvaient faire s’effacer aussi facilement qu’un claquement de doigts et il en avait la certitude aujourd’hui. Son regard posé sur le jeune homme au même prénom que lui, il se demandait s’il ne devait pas repartir. Prenant son courage à deux mains, il se dirigea vers le plus jeune, s’installant à la machine en face de lui. Il lui adressa un léger signe de tête, il ne pouvait pas l’ignorer, c’était impossible. « Bonjour Dyl’ » Il était fier d’avoir pu parler sans trembler.





(a) blue moon

_________________
    † from the moment you ran into the maze I knew I would follow you anywhere, we all have, no matter what the cost. Taking those first steps with you into the unknown, if I could do it all over again, I would.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ expensive cars
avatar
Dylan Sprayberry



☆ in hollywood since : 15/05/2018
☆ interviews : 59 ☆ crédits : avengedinchains

MessageSujet: Re: Whatever It Takes + O'Brien   Dim 20 Mai - 18:24


Whatever It Takes

Tu fais semblant de rien, tu regardes le sol pendant un petit moment, préférant faire comme si tu étais seul dans cette grande salle, comme si rien ne pouvait t'atteindre. Au fond, c'est faux. Tu le sais et tu sais aussi qu'il le sait. Ça doit se voir sur ton visage, ça se voit sur ton visage. Toi qui avait passé bien des jours à réapprendre à respirer, à essayer d'arrêter d'avoir de telles pensées et surtout, à essayer d'oublier son visage, te voilà pris pour plusieurs minutes en sa compagnie. Si la chance te sourit, il partira plus loin, il disparaîtra de ton champs de vision. Mais depuis plusieurs mois, la chance te fait défaut. Le karma a une longueur d'avance sur tes pensées et tes gestes, mais également sur les gens qui t'entourent. La seule personne qui aurait dût rester chez elle aujourd'hui, décide de se rapprocher de toi, comme si de rien n'était.

Tu l'as déjà recroisé quelques fois et même si tu as toujours su garder un sourire, une petite boule se formait en toi à chaque fois. Une petite façon de te faire comprendre que tu avais commis une erreur gigantesque. Pas celle d'être tombé pour lui, mais bien de l'avoir laissé partir. Quelque chose que tu regrettes mais hélas, que tu ne peux changer. Et même avec le temps, tu sais d'avance qu'une petite partie de toi regrettes tes mots, regrettes également les pensées que tu as eu lorsque vous avez décidé de mettre terme à votre relation. À la base, tu aurais préféré continuer sur cette lancée, voir comment les choses auraient se passer si la vie aurait continué. Mais probablement à cause de ta trop grande jalousie ou bien, à cause des efforts que tu n'as pas su donner totalement, comme un vrai être humain. Tu aurais prendre le temps de peser le pour et le contre, prendre le temps de lui expliquer ce que tu avais sur le coeur. Et surtout, prendre le temps de lui faire comprendre comment tu te sentais dans cette relation. Et au lieu de cela, comme aujourd'hui, tu avais la tête dans le sable, tu préférais ne pas voir, ni comprendre, ce qui se passait devant toi.

Le brun décida de s'installer devant, essayant même avec la politesse. Dans un autre contexte, les choses auraient pu être mignonne, aurait pu bien se passer. Mais pas maintenant. Jouer la carte du ''tout va bien'', ''il ne sait rien passé'', ça ne t'intéresses plus vraiment. Tu as changé avec les années, surtout en sa compagnie. Maintenant, tu te connais mieux. Tu sais aussi que tout ce que tu pourras dire ici, devant d'autres personnes, pourraient mal finir. Surtout pour lui. Car lui, il ne faut pas le brusquer, pas dire des mots à contre-sens, pas lui montrer qu'on a de l'affection pour lui. Pas en public. Monsieur préfère montrer son autre côté, celui chelou que tu avais apprécié dès le départ. Mais là, ce n'est plus réellement le cas. Tu te morfonds même si tu n'as aucune idée de ce qui pourrait réellement se passer, si jamais tu décides d'ouvrir la bouche et commencer une conversation. Ce que tu aurais dût faire mais à la place, tu préfères disparaître.

Un simple geste pour lui montrer que tu l'as vue et c'est tout. Pas la peine d'ouvrir la bouche, tu sais bien qu'il comprendra.Prenant une serviette sur une pile un peu plus loin, tu décides de sortir de cette salle, allant te réfugier aux douches. Tu en as besoin, pour te changer les idées. T'as envie de t'éloigner des autres aussi car tu sais bien qu'à cette heure là, il n'y a personne. De toute manière, il n'y a jamais personne.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

☆ fantastic animator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3291 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: Whatever It Takes + O'Brien   Mer 23 Mai - 16:44

whatever It Takes  // dylan sprayberry. ※※※ Vent. Le silence fut l’unique réponse que Dylan put obtenir de son bonjour. Ok donc ils allaient s’éviter maintenant ? Faire comme s’ils n’étaient que des étrangers ? Le jeune homme eut bien du mal à ne pas cacher sa frustration. Si c’est ce que Dylan voulait alors il ferait de même, ce n’était guère son style de forcer quelqu’un à lui parler si monsieur n’en avait pas envie. Même si tous les deux avaient un passé en commun, à croire que cela ne signifiait plus rien pour le plus jeune. Un soupir franchit ses lèvres, décidément il aurait peut-être mieux fait de ne pas remettre les pieds dans cette salle de sport de suite. Il aurait pu aller courir dehors, près de l’eau. Cela lui aurait permis de se changer les idées et de s’aérer lui qui était resté un moment enfermé chez lui. Mais non, le destin avait voulu qu’il vienne ici et qu’il regrette cette décision. Le brun secoua la tête et commença à faire des exercices. Maintenant qu’il était là, c’était trop tard pour reculer. Dylan prend une grande respiration et entame une série d’exercices. Au début, c’est douloureux. Il n’était plus habitué à autant de pression et c’est à moment-là qu’il se rend compte qu’il a délaissé son propre corps. Après la rupture, il avait eu besoin d’oublier. Il avait bu, au grand dam de son cher colocataire qui avait vu son bar se vider doucement. Mais il avait décidé de se reprendre en main, il ne pouvait pas sombrer parce que son histoire de cœur venait de se terminer.  

Ils s’étaient mis d’accord sur leur séparation, c’était sans doute mieux comme ça. Il n’aurait guère pu le rendre heureux même si c’était grâce à Dylan qu’il avait eu la force d’affirmer qui il était réellement. Cela avait pris du temps, beaucoup de temps mais il avait fini par se dévoiler. Son regard se posa sur le plus jeune, qui contrairement à toi, préfère quitter la pièce. Leurs regards se croisent et il ne peut s’empêcher de le suivre des yeux jusqu’à l’autre pièce. Doit-il le suivre ou doit-il l’ignorer ? Il ne sait guère quoi faire, il est perdu face à tout ça. Il ne s’était jamais demandé comment il devait réagir s’il se retrouvait de nouveau face à lui. Se mordillant la lèvre, il décida d’aller mettre les choses au clair. Certes, ils se trouvaient dans un lieu public mais il ne devait surement y avoir personne d’autre là-bas ? Dans le pire des cas, il trouverait bien une excuse, il n’était pas comédien pour rien. Le jeune homme se passa une main dans les cheveux et quitta la machine. Ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait s’entraîner. Il prit une serviette à son tour, autant agir le plus simplement possible. Ce serait sans doute étrange qu’il débarque dans la pièce avec rien. Même si ce n’était pas avec les deux minutes de sport qu’il était en sueur.  

Prenant une grande respiration, il entra dans la pièce. Soulagement. Il n’y avait personne d’autres que lui et c’était étrange de se dire qu’ils n’étaient que tous les deux. Il fut un temps, il en aurait sûrement profité pour plaisanter mais aujourd’hui, c’était différent. Tout était différent. Dylan avait été celui qui lui avait ouvert les yeux sur lui-même et le voir disparaître de sa vie était insupportable. S’approchant de l’endroit où le plus jeune se trouvait, il croisa les bras en s’appuyant contre le mur. « Alors c’est comme ça maintenant ? On va faire semblant de ne pas se connaître ? » Il ne supporterait pas ça. On ne pouvait pas retourner en arrière mais au moins, les choses pouvaient s’arranger non ?






(a) blue moon

_________________
    † from the moment you ran into the maze I knew I would follow you anywhere, we all have, no matter what the cost. Taking those first steps with you into the unknown, if I could do it all over again, I would.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ expensive cars
avatar
Dylan Sprayberry



☆ in hollywood since : 15/05/2018
☆ interviews : 59 ☆ crédits : avengedinchains

MessageSujet: Re: Whatever It Takes + O'Brien   Aujourd'hui à 4:53


Whatever It Takes

Ses yeux posés sur toi te donnes le vertige pendant un moment, provoquant une petite boule dans ton estomac. Même après autant de temps à être séparé, Dylan continue à te créer des doutes dans ta tête. Pourquoi diable agis-tu encore comme un gosse lorsqu'il est question de retrouver un ami ? Probablement parce que tu ne veux pas retrouver un ami, peut-être que pour toi, le mot menaçant est ''retrouver''. Tu aurais aimé pouvoir continuer une relation stable, des petits sourires de temps à autre de sa part, mais également de la tienne. Car présentement, c'est bien le contraire qui se passe. Et tu en as pleinement conscience. Tu es celui qui préfère se déplacer, disparaître sans rien demander en retour. Peut-être est-ce la peur qui te fais réagir ou encore, une manière pour toi de lui faire comprendre que vous seriez mieux ailleurs pour discuter. Ça, c'est ce que tu te dis après coup car pour l'heure, dès le départ, ce n'est pas à ça que tu pensais. Tu voulais simplement retrouver tes moyens, espérant pouvoir arrêter de te créer tous ses moments de paniques dans ta tête. Et même en fermant très fort les yeux pendant quelques secondes, tu n'arrives pas à les faire disparaître. Tu te crées uniquement un mal de crâne qui sera compliqué à faire partir.

Arrivé sur le bord des douches, tu t'appuies sur le mur, ton dos y prenant place. Tu sais bien que Dylan finira par arriver, c'est toujours ce qu'il fait. En fait, tu n'en sais fichtrement rien, mais tu imagines bien. Tu l'imagine également frustré par ton départ. Et pas parce que c'est de toi qu'il y est question, mais bien parce que tu ne lui as tout simplement pas parlé. Seigneurs, pour qui peut-il bien passer devant les autres en ce moment ? C'est tout ce qui te passes sans arrêt en tête, tu n'y peux rien. Peut-être qu'il a changé, peut-être pour le mieux aussi. Peut-être que maintenant, il possède un peu plus de ''couille'' lorsqu'il est question de se montrer en public, de pouvoir être soi-même. C'est probablement pour cette partie que tu es tombé de haut, il y a un bon moment déjà. Et c'est probablement pour cette raison et surtout à cause de Dylan que tu n'arrives plus à rien. T'es toujours seul, toujours perdu dans tes délires. Dylan, il est tout de même difficile à remplacer, tu peux bien l'admettre.

La porte s'ouvre sur de l'incompréhension, mais également sur un homme que tu connais que trop bien. Et sous toutes les formes. Tu as l'impression de revenir en arrière pendant quelques secondes. Des blagues échangées, des regards remplis de délires et surtout, une chanson d'amour en l'air. Mais tout ça, c'est bien terminé, n'est-ce pas ? T'as l'impression que le fait de le voir là, près de toi, pourrait arranger les choses. Mais tout ça, c'est uniquement des délires en l'air, une sorte de désir que t'arrives pas à remplacer. La vie est mal faite. La vie est une m*rde en réalité.

Tu n'as pas réellement envie de lui parler présentement, tu aurais préféré prendre cette douche -seul- et retourner ensuite chez toi, question de te changer les idées. À dire que tu es venu ici à la base, pour essayer de penser à autre chose. Tu as simplement envie de crier, de briser un miroir et de laisser ce bon vieux O'Brien s'arranger avec la facture. - Je me suis dis que ça serait beaucoup plus simple pour toi de me parler seul a seul. Tu sais, laisser l'autre de côté, faire semblant qu'il n'existe pas pendant un moment, ne pas lui donner de nouvelles non plus. - Tu as l'air de mauvaise humeur, mais ce n'est rien du tout. Tu es bien pire à la maison, lorsque tu comprends ce qu'il t'as fait endurer, ce que tu as perdu à cause de lui. Dans un sens, il n'est pas le seul fautif. Tu aurais du lui parler plus en profondeur, faire passer tes envies en deuxième et essayer de le comprendre un peu. Mais passer en dernier, tu as déjà assez donné et ça, ça ne risque plus d'arriver. Tu l'espères en tout cas. - Je suis désolé de mon agissement, mais je t'en veux encore pour toute cette histoire. J'espère seulement qu'un jour, je pourrai te regarder autrement. - Autrement, tu as bien essayé, mais impossible. Surtout pas en ce moment. Dès que vos regards se croisent, tu penses à ce qui vous est arrivé, ce que vous avez partagé pendant deux ans. Deux ans, c'est tout de même long dans une vie. Surtout pour la tienne. Tu lui avais peut-être ouvert les yeux sur quelque chose, mais lui, avais réussis à entrer dans ton coeur. - Si tu as une manière pour que je parvienne à te pardonner, je suis preneur. Je sais juste plus comment ... - À dire que vous vous étiez laissés d'un commun accord. Peut-être que ce n'était pas entièrement vrai de ta part, finalement.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Whatever It Takes + O'Brien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Whatever It Takes + O'Brien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: CENTRAL L.A. :: Downtown Los Angeles-