Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | février 2023, 15° C. hiver frais.
Graphisme de hidden happiness et codage réalisés par shock wave, cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.
-31%
Le deal à ne pas rater :
PNY – CS900 – SSD – 1 To – 2,5″
56.99 € 82.05 €
Voir le deal

(DOHERTRIEV) you are my home
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
118
Twenty six years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
I can't help falling in love with you. (Thomas, 02/09)
@lightning (av) @myself (crackship)
Ven 2 Sep - 12:18



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Première fois en Italie, j'avais du mal à y croire, mais pourtant j'y étais et ça me rendait vraiment super heureux. La production de Gossip Girl allait tourné quelques scènes en Italie, ils avaient besoin de stylistes et ils m'ont appeler, ce que j'ai tout de suite accepter. Comme à New-York, j'avais rejoint la coloc des stylistes, c'était beaucoup trop beau où nous étions installer et je me sentais en famille, autant dire que ça faisait du bien. Je m'étais rendu donc sur le tournage dans un bon mood, oubliant tous mes soucis, les laissant clairement à l'extérieur pour donner le meilleur de moi-même. Je ne devais plus penser à ce rencard annulé, à cette photo qui était sortie peu de temps après et fait que je m'étais fait des films. Au contraire, je discutais avec les autres stylistes, nous rigolions et nous kiffions notre aventure chez les Italiens. Enfin ça c'était jusqu'à savoir que j'allais devoir habiller Thomas. Les autres stylistes ont vu que nous nous entendions bien, alors ils ont fait en sorte que ce soit moi qui me charge du personnage de Thomas durant tout le tournage et ça m'arranger pas vu les circonstances, mais je ne disais rien. J'avais tout préparer, même fait les retouches et j'attendais avec des appréhensions qu'il arrive, ce qu'il fini par faire. Je fuis clairement son regard, j'ai pas la force d'affronter ses beaux yeux, car je sais que je vais littéralement fondre devant. "Bonjour." Dis-je alors que je préparais tout et que je me concentrais sur mon job. Reste concentré Maxim, ne craque pas, ne pète pas les plombs, laisse tes problèmes à l'extérieur du tournage, c'est ce que je me répète en continue pour ne pas envoyer chier Thomas. "Enlève ta chemise puis ton pantalon qu'on essaye ce que j'ai préparer s'il te plaît, merci." Cette photo m'avait flingué littéralement, parce que mes sentiments étaient là depuis New-York, qu'encore une fois, j'y ai cru et qu'au final, je me suis fait des films. J'avais fait plusieurs combinaisons de tenues et je faisais les dernières finissions une fois que les tenues étaient sur lui. Là par exemple, je m'occupais du col de sa chemise, ce qui faisait que je me trouvais vraiment près de son visage, mais je n'osais pas le regarder, car sinon, j'étais foutu. Thomas avait un immense pouvoir sur moi, j'étais tombé dans le piège de l'amour, j'étais raide dingue de lui et il ne fallait pas que je craque. "J'ai presque terminé." Dis-je alors que je me concentrais et que je sentais son souffle sur mon visage, ce qui prouver à quel point j'étais proche et cette situation me perturbé, mais je devais rester fort et ne pas craquer devant le charme légendaire du Doherty.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Thomas Doherty
Thomas Doherty
kingdom on earth
Callie
144
26 yo
Actor, singer, dancer
single but intrigued by a cute stylist
eccoh (av.)
(DOHERTRIEV) you are my home Edfd4ee228f08aebc22b941800edb2e2
Mer 21 Sep - 20:28



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Si le tournage de la saison 2 de Gossip Girl était presque terminée, il leur restait quelques scènes à tourner ailleurs. Notamment à Rome, pour le plus grand plaisir de Thomas qui allait aussi profiter de cette ville, pour visiter et pourquoi pas aussi ramener quelques souvenirs pour ses proches. L’avantage de ce petit voyage lui permettrait d’oublier ses soucis personnels. Ce qui s’était passé avec le sosie de Maxim et le fait que celui-ci ne veuille plus lui parler apparemment. Il avait sûrement changé d’avis après le rendez-vous avorté et même si Thomas en était déçu il ne pouvait pas le forcer à le voir. Il ferait de son mieux pour être professionnel s’il le croisait sur le tournage et le laisser tranquille. Justement aujourd’hui il avait une séance d’essayage et s’il espérait éviter la confrontation avec Maxim, ce fut peine perdue parce qu’il était déjà là à l’accueillir froidement pour sa séance. Un simple bonjour comme s’il n’était qu’un inconnu, et qu’ils n’avaient pas passé du temps à discuter par message. S’il en était déçu Thomas n’en laissa rien paraitre, se contentant lui aussi d’un simple « bonjour» alors qu’il prenait conscience que Maxim semblait tout faire pour éviter de le regarder. Thomas n’allait pas l’y forcer et s’exécuta lorsqu’il lui demanda d’enlever chemise et pantalon pour enfiler ceux qu’il avait préparé pour lui. Thomas se sentait mal à l’aise, inconfortable d’être face à Maxim qui semblait ne vouloir rien à faire avec lui. C’était perturbant de voir ce changement de comportement mais aussi blessant pour lui parce qu’il s’était attaché à Maxim, sans pour autant pouvoir définir ce que tout ça était exactement. Thomas essaya plusieurs tenues dans le silence, laissant Maxim travailler sans le gêner ou tenter de discuter avec lui ne voyant pas l’intérêt de s’opposer à ce que voulait Maxim. Pour autant Thomas regrettait cette distance entre eux, se risquant à jeter un coup d’œil à Maxim qui ajustait son col comme s’il cherchait quelque part à capter son regard mais il avait décidé de l’ignorer se limitant à faire son job rien de plus. Et puis finalement, Thomas décida de lui dire seulement une chose, qui lui semblait importante, pour Maxim sans pour autant s’attendre à ce que ça change quelque chose. Mais au moins il se consolait en se disant qu’il aurait été honnête. « Pour ce que ça vaut, je n’ai pas annulé parce que j’avais changé d’avis… » fit-il en le regardant même si Maxim s’évertuait à faire le contraire. Mais il avait tenu malgré tout à lui dire la vérité, une vérité à laquelle il n’était même pas obligé de répondre s’il n’en avait pas envie. Mais au moins quoi qu’il arrive il saurait que Thomas n’avait pas changé d’avis parce qu’il jugeait Maxim pas à la hauteur, et c’était finalement le plus important pour lui vu la situation dans laquelle il s’était mise.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
118
Twenty six years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
I can't help falling in love with you. (Thomas, 02/09)
@lightning (av) @myself (crackship)
Jeu 22 Sep - 9:00



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Venir en Italie signifié que j'allais revoir, je le savais et pourtant j'avais accepté. Officiellement pour le job, officieusement, car je mourrais d'envie de le revoir, malgré ce qui c'était passer. Voilà les réactions stupides que j'avais lorsque j'étais amoureux et c'était la première fois que j'aimais à ce point puisqu'à l'époque, les autres hommes coupaient net, ce qui faisait que mes sentiments n'avaient pas le temps d'évoluer, mais pas Thomas. Lui c'était spécial, lui c'était beau, lui c'était lui en fait... il était supérieur à tous les gars que j'ai connu et c'est pour cette raison que j'ai si mal depuis que j'ai découvert cette photo. Alors pour les essayages, lorsqu'une collègue a plaisanté en me disant qu'elle a fait en sorte que je sois avec Thomas, car elle a vu notre complicité à New-York, j'ai lâché mon meilleur faux rire, car sérieux, je n'étais pas prêt là. Mais il rentrait dans la pièce, nous étions que tous les deux, j'essayais de ne pas le regarder, car il suffisait d'un regard pour que je baisse mes armes et que je me jette sur lui, mais je ne devais pas le faire. Alors je m'occupe de faire mon job en lui parlant le moins possible, bien que je ne peux pas m'empêcher de voir son corps si bien dessiné, ce qui me fait avaler difficilement ma salive. Heureusement que c'était bientôt fini, que je lui avait fait pratiquement tout essayer pour qu'ensuite, je fasse les ajustements pour que ça tombe parfaitement pour ses scènes. Mais lorsque Thomas se met à parler de ce rendez-vous avorté, mon regard croise le sien et merde ! Voilà que je me perds dans son regard, que mon coeur s'emballe, Thomas avait vraiment ce pouvoir sur moi, mais à la place, je recule pour aller chercher ce qui me manqué. "Tu es sûr ? Parce que la photo que j'ai reçu sur mon téléphone prouve le contraire." Je me tourne vers lui, je suis vraiment en colère qu'il me prenne pour un con, je n'ai rien fait pour mérité ça. "Ecoute Thomas je... tu peux me dire la vérité ok ? J'ai l'habitude depuis le temps d'être suffisant pour personne." Surtout pour quelqu'un qui pouvait avoir n'importe qui puisqu'il avait tout pour lui et que moi j'étais juste un simple styliste, mais j'étais trop blessé pour sortir un autre mot. J'en avais les larmes aux yeux, saleté de sensibilité. Pourquoi est-ce que Thomas me mettait dans cet état bon sang ?! C'était dingue à quel point ce que je ressentais était plus fort que ce que je pensais. Dans ma tête, je m'étais fait toute la scène où j'allais lui hurler dessus, mais la réalité était tout autre. Non à la place, je me retenais de ne pas fondre en larmes comme un imbécile pour un gars qui en a rien à foutre. Une fois que le col de sa chemise est enfin ajusté, je lui tourne le dos, essuyant mes yeux et reniflant. "Je te dirais quand les ajustements pour tes tenues seront faites, on a fini pour aujourd'hui." J'avais envie qu'il parte rapidement, car je ne voulais pas qu'il me voit pleurer. Le mec qui devait gueuler était bien loin, inexistant même et à la place, j'étais faible, je me dégoûtais franchement. Qu'est-ce que je pouvais être pathétique là tout de suite. De plus, moi avec quelqu'un d'aussi incroyable que Thomas, qu'est-ce que j'ai été con d'y croire, c'était beaucoup trop beau pour être vrai. J'ai voulu y croire, je me suis imaginé comment ça pourrait être beau avec lui et maintenant, je me sens comme un moins que rien, car j'ai imaginé quelque chose qui n'a jamais exister et qui n'existera jamais, car il le ressentira jamais ce que je ressens pour lui puisqu'il a rencontrer quelqu'un d'autre entre temps.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Thomas Doherty
Thomas Doherty
kingdom on earth
Callie
144
26 yo
Actor, singer, dancer
single but intrigued by a cute stylist
eccoh (av.)
(DOHERTRIEV) you are my home Edfd4ee228f08aebc22b941800edb2e2
Ven 7 Oct - 19:30



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Il aurait dû être aux anges de se retrouver avec Maxim, au lieu de ça il se sentait mal et stupide aussi vu ce qui s’était passé. Thomas se rendait bien compte de l’attitude de Maxim qui faisait tout pour éviter de le regarder, probablement déçu par lui à cause de ce rendez-vous avorté même s’il avait cru qu’annuler était la meilleure chose à faire à ce moment-là. Qui voudrait d’un premier rencard avec un œil au beurre noir ? Après avoir été stupide pour en embrasser un autre ? Personne ne voulait de ce genre de souvenirs, surtout pas Thomas et Maxim, lui, il méritait mieux que ça. Mieux qu’un Thomas qui fasse semblant que tout allait bien après tout ça, ça aurait été égoiste et malhonnête. Mais visiblement vu la réaction de Maxim qui refusait même de le regarder, il n’était pas sûr d’avoir eu raison sur ce point. Mais c’était encore pire que ça puisqu’il avait vu la photo du baiser avec Ronen. « Ah tu as vu cette photo… Comme si ma journée n’avait pas été assez horrible à ce moment-là il a fallu que quelqu’un prenne une photo, évidemment… » Et pas seulement prendre une photo mais que Maxim finisse par la voir. Thomas lui voulait lui faire la surprise, partait avec de bonnes intentions et au final tout était ruiné par ce stupide geste impulsif. C’était bien plus compliqué que le simple rendez-vous avorté et maintenant Maxim refuserait de le croire de toute façon. Et qui croirait à cette histoire de sosie ? Thomas se sentait encore plus stupide pour le coup d’avoir tout détruit et d’avoir fait du mal à Maxim. Encore une preuve qu’il n’était pas fait pour les relations et qu’il ferait mieux de s’abstenir. Puisque visiblement il faisait tout de travers. « Je n’ai jamais dit que tu n’étais pas assez et si c’était le cas crois bien que je n’aurai pas perdu mon temps avec toi, avec quelqu’un qui n’en valait pas la peine » qu’il répliquait du tac au tac à Maxim qui lui réclamait la vérité, insinuant qu’il n’était pas assez. Peut-être que c’était inutile de lui dire ça, qu’il ne le croirait pas mais c’était important de le faire. Qu’au moins Maxim ne doute pas davantage de lui-même à cause de lui. Il semblait croire qu’il n’était pas assez pour lui alors que vu comment les choses avaient tournées, ça semblait être l’inverse. Thomas qui n’était pas doué pour les relations, Thomas encore qui faisait du mal à Maxim et Thomas toujours qui s’était mis dans une situation impossible que personne ne croirait de toute façon. Il le voyait bien à l’attitude de Maxim qu’il était blessé et lui-même aurait voulu effacer tout ça, effacer même sa rencontre avec Ronen qui lui avait causé tous ces problèmes. Trop stupide Thomas pour ne pas réaliser que ce n’était pas Maxim. Thomas le laissait travailler, n’osant pas trop l’interrompre parce qu’il lui devait de le laisser faire son travail au moins. Lorsqu’il eut terminé et lui indiqua qu’il pouvait partir, Thomas se contenta d’un simple « Merci » ne sachant pas trop quoi lui dire d’autre à ce moment-là, ni même comment lui expliquer toute cette histoire ou même s’il le croirait. Il s’apprêtait à partir, à le laisser tranquille et puis avant de passer la porte il se retourna pour s’adresser à lui parce que c’était important qu’il le sache. « Pour ce que ça vaut, sache que j’ai toujours été sincère avec toi depuis le premier jour…ça n’a jamais changé donc quoi qu’il arrive ne laisse personne te traiter comme si tu n’en valais pas la peine ou que tu n’étais pas assez pour une personne… » fit-il avant de soupirer, ignorant s’il devait continuer ou non. « Tu peux penser ce que tu veux de moi, surtout après cette stupide photo, me détester autant que tu veux mais dans tous les cas évite de penser que tu le mérites ou que tu n’es pas à la hauteur pour quelqu’un… tu l’es crois-moi et tu mérites bien plus que ce que tu crois mériter… » Inutile de tenter de lui expliquer pour cette photo de toute façon, il ne le croirait pas, pas en lui sortant cette histoire de sosie, de confusion alors qu’il croyait que c’était Maxim. Qu’il avait été assez stupide pour voir Ronen et s’imaginer Maxim, et qu’il avait voulu faire un geste pour lui, pour lui montrer qu’il comptait pour lui dans cette relation qui était toute nouvelle pour lui. Parce que Maxim méritait plus que ça et mieux encore même si lui n’était sûrement pas la personne à la hauteur pour le lui montrer.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
118
Twenty six years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
I can't help falling in love with you. (Thomas, 02/09)
@lightning (av) @myself (crackship)
Dim 9 Oct - 12:41



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Me retrouver face à Thomas était beaucoup plus difficile que ce que je pensais, j'avais envie de fuir, de rentrer chez moi, de rester le plus loin possible de lui et pourtant, ce que ma tête voulait, mon coeur lui désirer le contraire. Malgré tout ce qui s'était passer, j'avais secrètement envie de savoir ce qu'il avait à dire pour sa défense et surtout pourquoi est-ce qu'il avait fait ça alors que nous devions nous voir. Qu'est-ce qui se serait passer si j'étais arriver au moment du baiser, si j'avais vu ça de mes yeux alors que je venais à ce rendez-vous tout heureux de le revoir. Je me souviens même avoir changer plusieurs fois de tenues, car je voulais être beau pour lui et qu'il ne regrette pas que nous nous voyons. Mais j'étais bien tomber de haut en découvrant cette photo peu de temps après, croyant que son annulation était grave, mais c'était loin d'être le cas. Non, il avait juste embrasser quelqu'un d'autre ce jour là et il ne voulait plus me voir. Le message était clair, le pire était que j'avais essayer de l'oublier en allant à des soirées, mais je n'ai pas réussi. À chaque fois qu'un homme approcher pour m'offrir un verre, je le repoussais directement, lui disant que je n'étais pas disponible et du coup, je n'ai pas réussi à oublier Thomas. Je n'ai pas réussi à passer à autre chose, à continuer ma vie sans que ce beau brun soit dans mes pensées constamment. Alors le revoir là, c'était beaucoup trop difficile, mais aussi agréable... oh sérieux, je ressemblais à un cinglé vu mes pensées qui étaient contredites. Je lève les yeux vers lui, première fois que je le regarde droit dans les yeux depuis qu'il est venu pour les essayages et mon coeur se mettait à battre la chamade, je savais que je serais bien trop faible face à lui. "Difficile de l'ignoré quand un numéro anonyme me l'envoie directement sur mon téléphone." Nous étions seuls dans cette pièce, tranquilles pour discuter ou pas... car ce n'était pas un secret que j'avais beaucoup de mal à résister à Thomas, qu'il avait ce pouvoir sur moi depuis que nous nous étions rencontrer et surtout qu'en le perdant, j'avais réalisé que je l'aimais sincèrement. Pour la première fois de ma vie, j'étais tomber réellement amoureux, ça m'était déjà arriver à l'époque, mais pas comme ça, pas aussi fort, pas au point de me détruire le coeur en mille morceaux et je m'en voulais réellement d'y avoir cru à une histoire entre lui et moi. Si j'avais su que ça me mettrait autant à terre, j'aurais pris mes distances avec Thomas, mais j'avais fait tout le contraire et maintenant j'en payais les conséquences. "Ah ouais ? Et pourtant, ça ne t'a pas empêcher d'en embrasser un autre ! Alors arrête d'essayer de m'amadoué avec tes belles paroles." Chose qu'il réussissait bien à faire, c'était ça le pire, du coup, je me dépêchais de finir ses essayages pour qu'il s'en aille et que je puisse continuer mon job sans être distrait par la plus des distractions, j'ai nommé Thomas Doherty. Du coup, je lui tournais ensuite le dos une fois que j'avais terminé, rangeant ce que j'avais sorti pour sa tenue, attendant qu'il quitte la pièce pour que je puisse respirer. Mais il fit tout le contraire, je l'écoutais attentivement, les larmes me monter aux yeux, pourquoi est-ce que j'étais si faible ?! Je serrais fort le tissus que j'avais entre les mains et une fois que Thomas eut terminé ce qu'il disait, je me tournais directement alors qu'il s'apprêtait à sortir. "Je ne te déteste pas." Dis-je en attendant qu'il me fasse à nouveau face, ce qu'il fit une fois ma phrase terminée. Je lâche le tissus que j'avais dans les mains, me rapprochant de lui. "C'est ça le pire je crois... c'est que je suis incapable de te détester Thomas, c'est tout le contraire en réalité, mais avant de continuer, j'ai une question pour toi." Je me plante devant lui, en espérant qu'il me répondra sincèrement, car j'avais vraiment besoin de savoir le pourquoi du comment de ce jour là. "Si tu penses réellement tout ce que tu viens de dire à mon sujet, alors pourquoi est-ce que tu en a embrasser un autre hein ? Je veux que tu m'expliques la vraie raison et je te promets de t'écouter sans t'interrompre. Mais j'ai vraiment besoin de savoir s'il te plaît..." Au moins, je saurais pourquoi il a tout gâcher entre nous alors que j'étais prêt à lui offrir le monde s'il me l'avait demander, ce qui prouvé à quel point je pouvais l'aimer et à quel point, il était difficile pour moi de m'imaginer avancer sans lui désormais.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Thomas Doherty
Thomas Doherty
kingdom on earth
Callie
144
26 yo
Actor, singer, dancer
single but intrigued by a cute stylist
eccoh (av.)
(DOHERTRIEV) you are my home Edfd4ee228f08aebc22b941800edb2e2
Dim 23 Oct - 15:30



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Peut-être que ça aurait été préférable qu’il se retrouve face à quelqu’un d’autre pour les essayages que Maxim. Pas après ce qui s’était passé vu qu’il ne semblait même pas vouloir le regarder alors à quoi bon ? Peut-être que la fuite était aussi plus facile avec Thomas pour qui c’était la première fois qu’il s’intéressait réellement à un gars. S’il s’était dit plus ouvert sur le sujet grâce à Max son personnage dans Gossip Girl, Thomas ne s’était intéressé qu’à des filles avant Max donc c’était différent et plus compliqué aussi pour lui. Encore plus là avec Maxim qui était au courant de la photo avec Ronen. S’il avait espéré que ce truc stupide reste entre Ronen et lui visiblement ça ne serait pas le cas. « Et bien tu peux la supprimer, la détruire carrément, si elle pouvait ne plus exister ça m’arrangerait… » qu’il lui avouait sincèrement. Parce que cette photo était avant tout la preuve qu’il avait été stupide, qu’il avait agi sans réfléchir et Maxim le détesterait certainement en apprenant qu’il avait embrassé un sosie, incapable de se rendre compte que ce n’était même pas lui au départ. Il avait clairement l’impression de tout faire de travers, d’avoir carrément tout détruit en fait même s’il tentait de faire comprendre à Maxim que rien n’était de sa faute à lui. La pire des choses étant qu’il pense ne pas être à la hauteur pour qu’il s’intéresse à quelqu’un d’autre ce qui n’était absolument pas le cas. Mais évidemment Maxim refusait de le croire ce qui fit soupirer Thomas. Parce que comment le convaincre que c’était faux ? Surtout maintenant qu’il avait vu cette stupide photo ? « Pense ce que tu veux… » qu’il se contenta de lui répondre, ayant hâte d’en finir avec cette séance et d’aller tourner. Et la prochaine fois il s’arrangerait pour être avec quelqu’un d’autre, quitte à assumer tous les torts pour ne pas travailler avec Maxim. Ce serait mieux comme ça et Maxim lui n’aurait plus à le croiser. Thomas préférait d’autant qu’il l’ignore plutôt qu’il lui parle comme ça, comme quelqu’un qui l’avait déçu et en qui il n’avait aucune confiance. Quelqu’un qu’il semblait clairement détester au vu de ses paroles alors à quoi bon ? Peut-être qu’il renonçait trop facilement, trop rapidement mais au vu de ce qui s’était passé avec Ronen, c’est lui qui se demandait si Maxim ne méritait pas quelqu’un de mieux que lui. Quelqu’un qui ne savait pas comment ça fonctionnait une relation avec un gars, qui n’avait aucune idée de comment être en couple avec un gars ou de comment s’y prendre réellement, comme si c’était la première fois qu’il sortait avec quelqu’un. Une fois terminé, avant de partir, Thomas essaya de lui dire ce qu’il pensait de lui, qu’au moins Maxim ne pense pas ne pas être à la hauteur, parce que c’était faux. Et contrairement à ce qu’il aurait pensé, Maxim lui avoua ne pas le détester, ce qui était surprenant parce qu’après la photo lui s’était persuadé que c’était le cas. Il dit alors vouloir lui poser une question en le fixant pour avoir une réponse. Thomas se contenta de lui demander « Laquelle ? » parce qu’il était curieux de savoir ce que c’était même s’il n’espérait pas réparer les choses entre eux pour autant avec cette simple réponse. Il aurait dû s’en douter qu’il voudrait savoir pourquoi il avait embrassé Ronen, évidemment. Il voulait le savoir, il allait lui dire même s’il n’était pas vraiment positif sur le fait qu’il le croit. Il soupira à sa question, hésitant tout de même à lui répondre avant de finalement se lancer, puisque c’était ce que Maxim voulait. « C’était une erreur… Un truc stupide si tu veux tout savoir, j’ai été stupide ce jour-là et si j’étais dans la même situation aujourd’hui je n’aurai rien fait.. » Thomas était sincère dans ses paroles, même s’il ne lui avait pas encore donné la vraie raison, celle qui ferait certainement réagir Maxim et pas forcément de la bonne manière. « Je me doute que tu ne vas pas me croire… c’est pour ça que je n’ai rien dit avant… Mais ce type j’ai cru que c’était toi… Je veux dire après notre conversation par messages, j’étais content de te voir et voilà… Sauf que ce type ce n’était pas toi je l’ai vu après, dans sa manière d’agir et de parler parce qu’il te ressemble comme si c’était un jumeau… Enfin je trouve toi tu verras certainement des différences plus que moi je suis sûr… » Et avant qu’il ne le prenne pour un menteur, il ne lui laissa pas le temps de répondre avant de continuer. « Prends ton téléphone et cherche sur internet son nom, il s’appelle Ronen, Ronen Rubinstein, il est acteur donc il vit à LA en plus… » expliqua-t-il finalement curieux de savoir si Maxim allait prendre la peine de chercher son nom ou non, parce qu’il jugerait son explication trop improbable pour même prendre simplement la peine de chercher. Et Thomas lui ne pouvait pas lui en vouloir pour ça parce qu’il aurait été le premier à douter si on lui avait raconté une histoire pareille.  
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
118
Twenty six years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
I can't help falling in love with you. (Thomas, 02/09)
@lightning (av) @myself (crackship)
Ven 4 Nov - 9:46



{ you are my home }
@Thomas Doherty

J'étais curieux de savoir le pourquoi du comment il avait embrasser un autre gars alors que vu ce qu'il venait de me dire, ce n'était pas quelqu'un qui en avait rien à faire de moi et si je rassemble tous nos moments ensembles + toutes nos conversations en direct et par téléphone. Je ne pouvais pas croire que tout ça était fake et c'est pour cette raison que je lui demande pourquoi il en a embrasser un autre alors que je croyais qu'il y avait quelque chose entre nous. Pour ma part, j'avais des sentiments pour lui, je l'aimais vraiment et pour la première fois, c'était tellement fort que j'en crevais. Alors je voulais des explications sur le pourquoi j'y ai cru et qu'au final, je suis tomber de dix étages alors que je m'étais promis de ne plus laisser un homme me faire du mal. Je me suis approcher de lui pour en savoir plus, attendant qu'il m'explique pourquoi, je voulais vraiment savoir et fort heureusement, nous étions seuls, donc personne pourrait nous déranger. Je croise les bras, attendant qu'il m'explique. Lorsqu'il ouvre la bouche, je fronce les sourcils, ne comprenant pas. Comment est-ce qu'il a pu croire que c'était moi ? Je ne dis rien, je continue de l'écouter alors qu'il enchaîne en me donnant même son nom. Je ne le quitte pas des yeux, il a l'air sincère. Du coup, dans le silence, je sors mon téléphone de ma poche, je pars directement googlé l'identité qu'il m'a donner pour en avoir le coeur net et pour voir s'il ne me prend pas pour un crétin. Mais lorsque les photos du fameux Ronen apparaissent, mon coeur ratte un battement. Ah, mais il disait vrai en plus... Il y a quelques différences, mais c'est vrai que comme ça, on pourrait croire que lui et moi, nous sommes de la même famille. Un acteur qui vit à L.A et qui me ressemble. Je n'ai même pas les mots là. Du coup, je supprime la photo de Thomas qui embrasse ce sosie et je range mon téléphone dans ma poche. Je le regarde ensuite, m'approchant de lui et prenant sa main dans la mienne. "Je suis sincèrement désolé d'avoir douté de toi, je n'aurais pas dû et j'espère que tu pourras me pardonner." Je m'en voulais vraiment d'avoir douter de lui, d'avoir pu penser qu'il jouait avec moi alors que depuis le début, il était sincère et que celui qu'il voulait embrasser, c'était moi. À cette pensée, mon coeur s'emballe. Je ne peux pas m'empêcher de m'approcher de lui et de lui faire un gros câlin, parce qu'il m'a vraiment trop manquer, que je ne mentais pas quand je disais que je l'aimais, car c'est la stricte vérité, je l'aime vraiment, depuis la première fois, j'aime tellement quelqu'un que je n'ai pas réussi à passer une seule nuit avec un autre homme puisqu'il y avait que Thomas dans ma tête. Du coup, j'ai arrêté d'essayer, cherchant un moyen pour l'oublier, mais je n'y suis pas arriver et maintenant, je ne le regrette pas, car j'avais retrouver celui que je considérais comme mon âme sœur depuis que nous nous étions rapprocher. "Tu m'as tellement manqué..." Dis-je sans le lâcher, je n'y arrivais pas, c'était impossible pour moi de me détacher de lui après tous ses mois loin de lui. De plus, le fait que celui qu'il voulait embrasser c'était moi me revient à l'esprit. Je me détache donc de lui pour le regarder droit dans les yeux. Je pose ma main sur sa joue que je caresse doucement avec mon pouce, lui offrant un sourire sincère et je finis par coller mes lèvres contre les siennes, lui laissant quand même la liberté de reculer s'il le veut et lorsqu'il ne le fait pas, mon cœur ratte un battement. Enfin ce que je voulais depuis des mois se produit enfin. Ce baiser me confirmé que je l'aimais vraiment et que c'était avec lui que je voulais avancer si c'est ce qu'il voulait aussi. Maintenant que j'avais retrouver mon Thomas, je ne le laisserais plus jamais partir, car j'ai conscience à cet instant que c'était lui que j'attendais depuis toujours et que je pouvais enfin être heureux avec la bonne personne. Pour la première fois de ma vie, j'étais vraiment amoureux de quelqu'un et je pouvais comme dans les comédies romantiques connaître le véritable premier amour.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Thomas Doherty
Thomas Doherty
kingdom on earth
Callie
144
26 yo
Actor, singer, dancer
single but intrigued by a cute stylist
eccoh (av.)
(DOHERTRIEV) you are my home Edfd4ee228f08aebc22b941800edb2e2
Dim 1 Jan - 19:27



{ you are my home }
@Maxim Dmitriev

Il avait été stupide, il le savait en agissant sans réfléchir ce jour-là. Parce qu’il n’aurait pas eu tout ces problèmes, tout détruit avant que quelque chose ne puisse vraiment commencer. La preuve qu’il aurait mieux fait de s’abstenir et au final de rester célibataire après son dernier échec amoureux. A croire que ça ne lui avait pas servi de leçon à l’époque. Thomas avait été idiot d’y croire, de se dire que quelque chose était possible quand au contraire tout semblait bloquer. C’était sûrement un signe d’ailleurs, raison pour laquelle il n’avait pas été voir Maxim pour lui parler. Parce qu’il méritait mieux que quelqu’un qui ne savait visiblement pas s’y prendre sans mettre les pieds dans le plat. Sauf qu’aujourd’hui ironie du sort il se retrouvait à devoir faire des essayages avec Maxim. Il ignorait si c’était une blague ou non et au départ il était décidé à faire le strict minimum pour que les choses fonctionnent sur le plan professionnel aujourd’hui. Au moins Maxim pourrait faire son travail, et correctement et lui il garderait pour lui ce qui s’était passé. Parce que de toute façon il aurait du mal à le croire pour le sosie, d’imaginer que c’était réellement lui qu’il avait voulu embrasser et puis ça semblait plus facile aussi de renoncer maintenant, sans discussion que de voir Maxim lui dire qu’il ne le croyait pas ou que ça n’excusait rien. Mais Maxim visiblement lui était décidé à en parler alors après avoir hésité, voulant rester vague au départ, il avait fini par lui dire pour le sosie. Au moins il saurait la vérité, l’encourageant même à chercher son nom sur internet pour vérifier qu’il disait vrai. Ce qu’il fit d’ailleurs, d’un côté il pouvait remercier Ronen d’être connu et d’avoir des photos sur internet autrement il n’aurait jamais eu de preuves réelles à moins de retomber sur ce fameux sosie quelque part. Thomas ne s’attendait pas pour autant que ça change quelque chose, parce que ce baiser avait bel et bien existé quoi qu’il arrive donc il était coupable d’avoir tout gâché. Il s’attendait même à ce que la conversation s’arrête là maintenant que les essayages étaient terminés et qu’il s’apprêtait à partir, pour le laisser tranquille. Mais au lieu de le laisser partir après avoir vérifié sur internet, chose que Thomas le laissa faire sans l’interrompre, il s’approcha de lui pour lui prendre la main. Et il s’empressa de s’excuser. Thomas le laissa faire haussant légèrement les épaules parce qu’il comprenait. « N’importe qui à ta place aurait pensé pareil en voyant cette stupide photo… Même lui il a eu des problèmes à cause de ça avec sa copine… »qu’il avouait sincèrement à Maxim, conscient que tout laissait croire qu’il embrassait réellement quelqu’un d’autre dans son dos donc il ne pouvait pas lui en vouloir encore moins avec une photo pour preuve. Et puis Maxim lui avoua qu’il lui avait manqué, chose à laquelle il ne s’attendait pas sachant qu’il aurait réellement pu trouver n’importe qui d’autre depuis. « Vraiment ? A moi aussi » qu’il reconnaissait de son côté aussi décidé à être honnête avec lui. Parce que c’était la réalité qu’il lui avait manqué, qu’il avait plus d’une fois voulu l’appeler pour lui expliquer mais qu’à chaque fois l’idée que Maxim l’envoie balader en refusant d’accepter ce qui était arrivé avec son sosie comme une méprise au fond, l’avait vite fait changer d’avis. Quitte à le prendre pour un sale type au moins il n’avait pas à voir le regret ou le dégoût chez Maxim suite à cette histoire. Maxim se détacha de lui et Thomas le fixa, curieux de savoir ce qu’il allait lui dire, s’il allait lui proposer de recommencer à zéro, peut-être, ce qu’il espérait en réalité maintenant que les choses semblaient plus claires par rapport à ce qui s’était passé. Mais au lieu de ça Maxim se décida à l’embrasser, lui laissant même le temps de reculer s’il ne le voulait pas, ce qu’il ne fit pas au contraire, lui qui pensait à ça depuis les messages qu’ils s’étaient envoyés avant qu’ils ne doivent se revoir à LA tous les deux. Finalement ils pouvaient échanger leur premier baiser, plus tard que prévu mais ça n’en valait pas moins la peine pour autant. Au contraire même. Thomas lui offrit un sourire lorsque le baiser prit fin. « Tu vas me frapper si je te dis que tu embrasses mieux que ton sosie ? » fit-il amusé de lui avouer une telle chose mais en même temps c’était un compliment donc il n’allait pas mal le prendre normalement ? Lui prenant sa main libre Thomas se décidé à se montrer honnête avec lui. « Blague à part je suis content qu’on ait pu discuter toi et moi et arranger les choses… Je suis désolé de m’être trompé et je ferai plus attention maintenant que je sais pour le sosie… Et ce ne serait pas trop m’avancer que de te demander si après, une fois qu’on a fini tous les deux on peut aller diner ou carrément diner à l’hôtel et discuter de nous ? De tout ça ? » qu’il lui avouait décidé à lui dire les choses maintenant pour éviter tout problème qui pourrait menacer ce qu’ils étaient en train de vivre tous les deux. Parce que même si c’était la première fois qu’il sortait avec un gars, il était prêt à essayer, vraiment essayer et faire des efforts pour Maxim parce qu’il en valait la peine et qu’il voulait voir où tout ça pourrait les mener tous les deux. Parce que mine de rien Maxim commençait à beaucoup compter pour lui même s'il n'avait pas l'habitude qu'un gars le soit pour lui.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
118
Twenty six years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
I can't help falling in love with you. (Thomas, 02/09)
@lightning (av) @myself (crackship)
Lun 2 Jan - 11:09



{ you are my home }
@Thomas Doherty

En réalisant que j'avais un sosie et que Thomas l'avait confondu avec moi, car il se trouvait à l'endroit et l'heure exact où nous devions nous trouver, je restais clairement surpris. Combien fallait-il de chance ou d'emmerde au choix pour que ça se produise ? On dirait bien que le destin avait conspiré pour que Thomas et moi, nous nous disions pas les choses et qu'est-ce que j'en ai baver depuis. J'ai essayer de sortir, de rencontrer d'autres personnes, d'avoir d'autres aventures pour oublier Thomas, mais lorsque je me retrouvais en privée avec le mec et qu'il s'avançait pour m'embrasser, je ressentais directement un dégoût, j'ai même vomis sur un, un soir et ça a été la fin de ma tentative à essayer de l'oublier avec un autre. À la place, je me suis plonger dans le travail, enchaînant les heures, acceptant tout ce qu'on me proposer, travaillant sur ma collection et comme ça, j'avais l'esprit occupé. Il y a que le soir quand je me retrouvais dans le lit pour dormir que j'avais le temps pour penser à Thomas embrassant cet homme et de m'effondrer, car j'y avais vraiment cru au point d'avoir des sentiments pour lui. Mais maintenant, alors que nous nous trouvions en Italie, que nous avions fait les essayages et qu'il m'avait parler de ce sosie. Je n'ai pas pu m'empêcher de relâcher la pression, de lui dire qu'il m'avait trop manquer, car bon sang, qu'est-ce que c'était vrai. "Oui au point d'enchaîner les heures de boulot pour avoir l'esprit occupé et ne pas effondré, car ton absence était beaucoup trop douloureuse pour moi." Ce qui me fit sourire en revanche, c'est lorsqu'il me disait que je lui avais manquer aussi, ça me rassurer, il ne m'en voulait pas de ne pas l'avoir cru, même s'il aurait pu et même si, j'avais toutes les raisons de douter vu mon passif désastreux avec les hommes. Jamais eu de je t'aime de la part d'un homme, jamais été en couple avec quelqu'un, j'ai enchaîné uniquement les coups d'un soir pour prétendre à de l'affection, car c'est seulement ça qu'ils acceptaient de me donner. Mais la gentillesse de Thomas et son intérêt pour moi m'ont fait y croire, voilà pourquoi je l'ai tellement mal vécu. Cependant, lorsque je réalise qu'en réalité, c'était moi qu'il voulait embrasser, mon coeur rate un battement et je finis par coller mes lèvres contre les siennes, alors que celui-ci prolonge le baiser pour mon plus grand bonheur et comment vous dire que c'est le plus beau baiser de toute ma vie ? Parce qu'il est fait avec des sentiments derrière et que j'ai l'impression à l'intérieur que c'est un feu d'artifice. Le baiser prend malheureusement trop tôt à mon goût fin, je reprends mon souffle alors que j'ouvre les yeux et que je le regarde. Je l'écoute attentivement, lâchant un petit rire à ses paroles alors que je caresse doucement sa joue. "Non, bien au contraire, je suis soulagé que ce soit le cas et... laisse moi te dire que toi, tu es le meilleur baiser que j'ai eu." Souriais-je sincèrement, parce que c'était vrai, ce que ce baiser m'avait provoquer était au delà de mes espérances. Je réalisais ce que tous les amoureux ressentais lorsqu'ils s'embrassaient pour la première fois ou même à chaque fois et c'est pour cette raison que j'espérais que ça continuerai à se produire, car je ne peux plus m'en passer maintenant, c'est foutu. Un autre sourire se dessine sur mes lèvres, je fais que ça depuis tout à l'heure, sourire comme un idiot grâce à Thomas et c'est parce que sa proposition me fait vraiment plaisir. "C'est un rencard ? Et oui, j'accepte avec grand plaisir, on peut dîner quelque part où à l'hôtel, c'est comme tu préfères. Tu me donneras juste l'adresse de l'hôtel si on y va séparément, car moi je suis dans un air bnb avec les autres stylistes donc... j'ignore dans quel hôtel le casting logent ici." Les essayages ainsi que le tournage peuvent reprendre, mais avant que Thomas retourne tourné, je lui attrape la main, je lui vole un dernier baiser puis je le laisse y aller. "Bon tournage." Puis quand il quitte la pièce, je me mets à sauter et à danser de partout de bonheur, j'étais si content, mais je me stoppe directement lorsque quelqu'un entre, la honte et je me remets au travail, impatient d'être à ce rencard avec mon prince charmant.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Contenu sponsorisé
(DOHERTRIEV) you are my home

Sauter vers:  
-