Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | septembre 2022, 30° C. grand soleil.
Graphisme de WATSON et codage réalisés par shock wave, cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike React Live – Chaussure pour Homme
57.47 € 114.99 €
Voir le deal

(DOHERTRIEV) you are my home
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
88
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single, but secretly in love with this man.
@kidd (av) @myself (crackship)
02.09.22 12:18



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Première fois en Italie, j'avais du mal à y croire, mais pourtant j'y étais et ça me rendait vraiment super heureux. La production de Gossip Girl allait tourné quelques scènes en Italie, ils avaient besoin de stylistes et ils m'ont appeler, ce que j'ai tout de suite accepter. Comme à New-York, j'avais rejoint la coloc des stylistes, c'était beaucoup trop beau où nous étions installer et je me sentais en famille, autant dire que ça faisait du bien. Je m'étais rendu donc sur le tournage dans un bon mood, oubliant tous mes soucis, les laissant clairement à l'extérieur pour donner le meilleur de moi-même. Je ne devais plus penser à ce rencard annulé, à cette photo qui était sortie peu de temps après et fait que je m'étais fait des films. Au contraire, je discutais avec les autres stylistes, nous rigolions et nous kiffions notre aventure chez les Italiens. Enfin ça c'était jusqu'à savoir que j'allais devoir habiller Thomas. Les autres stylistes ont vu que nous nous entendions bien, alors ils ont fait en sorte que ce soit moi qui me charge du personnage de Thomas durant tout le tournage et ça m'arranger pas vu les circonstances, mais je ne disais rien. J'avais tout préparer, même fait les retouches et j'attendais avec des appréhensions qu'il arrive, ce qu'il fini par faire. Je fuis clairement son regard, j'ai pas la force d'affronter ses beaux yeux, car je sais que je vais littéralement fondre devant. "Bonjour." Dis-je alors que je préparais tout et que je me concentrais sur mon job. Reste concentré Maxim, ne craque pas, ne pète pas les plombs, laisse tes problèmes à l'extérieur du tournage, c'est ce que je me répète en continue pour ne pas envoyer chier Thomas. "Enlève ta chemise puis ton pantalon qu'on essaye ce que j'ai préparer s'il te plaît, merci." Cette photo m'avait flingué littéralement, parce que mes sentiments étaient là depuis New-York, qu'encore une fois, j'y ai cru et qu'au final, je me suis fait des films. J'avais fait plusieurs combinaisons de tenues et je faisais les dernières finissions une fois que les tenues étaient sur lui. Là par exemple, je m'occupais du col de sa chemise, ce qui faisait que je me trouvais vraiment près de son visage, mais je n'osais pas le regarder, car sinon, j'étais foutu. Thomas avait un immense pouvoir sur moi, j'étais tombé dans le piège de l'amour, j'étais raide dingue de lui et il ne fallait pas que je craque. "J'ai presque terminé." Dis-je alors que je me concentrais et que je sentais son souffle sur mon visage, ce qui prouver à quel point j'étais proche et cette situation me perturbé, mais je devais rester fort et ne pas craquer devant le charme légendaire du Doherty.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Thomas Doherty
Thomas Doherty
kingdom on earth
Callie
117
26 yo
Actor, singer, dancer
single but intrigued by a cute stylist
nymphea (av.)
(DOHERTRIEV) you are my home Edfd4ee228f08aebc22b941800edb2e2
21.09.22 20:28



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Si le tournage de la saison 2 de Gossip Girl était presque terminée, il leur restait quelques scènes à tourner ailleurs. Notamment à Rome, pour le plus grand plaisir de Thomas qui allait aussi profiter de cette ville, pour visiter et pourquoi pas aussi ramener quelques souvenirs pour ses proches. L’avantage de ce petit voyage lui permettrait d’oublier ses soucis personnels. Ce qui s’était passé avec le sosie de Maxim et le fait que celui-ci ne veuille plus lui parler apparemment. Il avait sûrement changé d’avis après le rendez-vous avorté et même si Thomas en était déçu il ne pouvait pas le forcer à le voir. Il ferait de son mieux pour être professionnel s’il le croisait sur le tournage et le laisser tranquille. Justement aujourd’hui il avait une séance d’essayage et s’il espérait éviter la confrontation avec Maxim, ce fut peine perdue parce qu’il était déjà là à l’accueillir froidement pour sa séance. Un simple bonjour comme s’il n’était qu’un inconnu, et qu’ils n’avaient pas passé du temps à discuter par message. S’il en était déçu Thomas n’en laissa rien paraitre, se contentant lui aussi d’un simple « bonjour» alors qu’il prenait conscience que Maxim semblait tout faire pour éviter de le regarder. Thomas n’allait pas l’y forcer et s’exécuta lorsqu’il lui demanda d’enlever chemise et pantalon pour enfiler ceux qu’il avait préparé pour lui. Thomas se sentait mal à l’aise, inconfortable d’être face à Maxim qui semblait ne vouloir rien à faire avec lui. C’était perturbant de voir ce changement de comportement mais aussi blessant pour lui parce qu’il s’était attaché à Maxim, sans pour autant pouvoir définir ce que tout ça était exactement. Thomas essaya plusieurs tenues dans le silence, laissant Maxim travailler sans le gêner ou tenter de discuter avec lui ne voyant pas l’intérêt de s’opposer à ce que voulait Maxim. Pour autant Thomas regrettait cette distance entre eux, se risquant à jeter un coup d’œil à Maxim qui ajustait son col comme s’il cherchait quelque part à capter son regard mais il avait décidé de l’ignorer se limitant à faire son job rien de plus. Et puis finalement, Thomas décida de lui dire seulement une chose, qui lui semblait importante, pour Maxim sans pour autant s’attendre à ce que ça change quelque chose. Mais au moins il se consolait en se disant qu’il aurait été honnête. « Pour ce que ça vaut, je n’ai pas annulé parce que j’avais changé d’avis… » fit-il en le regardant même si Maxim s’évertuait à faire le contraire. Mais il avait tenu malgré tout à lui dire la vérité, une vérité à laquelle il n’était même pas obligé de répondre s’il n’en avait pas envie. Mais au moins quoi qu’il arrive il saurait que Thomas n’avait pas changé d’avis parce qu’il jugeait Maxim pas à la hauteur, et c’était finalement le plus important pour lui vu la situation dans laquelle il s’était mise.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
88
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single, but secretly in love with this man.
@kidd (av) @myself (crackship)
22.09.22 9:00



{ you are my home }
@Thomas Doherty

Venir en Italie signifié que j'allais revoir, je le savais et pourtant j'avais accepté. Officiellement pour le job, officieusement, car je mourrais d'envie de le revoir, malgré ce qui c'était passer. Voilà les réactions stupides que j'avais lorsque j'étais amoureux et c'était la première fois que j'aimais à ce point puisqu'à l'époque, les autres hommes coupaient net, ce qui faisait que mes sentiments n'avaient pas le temps d'évoluer, mais pas Thomas. Lui c'était spécial, lui c'était beau, lui c'était lui en fait... il était supérieur à tous les gars que j'ai connu et c'est pour cette raison que j'ai si mal depuis que j'ai découvert cette photo. Alors pour les essayages, lorsqu'une collègue a plaisanté en me disant qu'elle a fait en sorte que je sois avec Thomas, car elle a vu notre complicité à New-York, j'ai lâché mon meilleur faux rire, car sérieux, je n'étais pas prêt là. Mais il rentrait dans la pièce, nous étions que tous les deux, j'essayais de ne pas le regarder, car il suffisait d'un regard pour que je baisse mes armes et que je me jette sur lui, mais je ne devais pas le faire. Alors je m'occupe de faire mon job en lui parlant le moins possible, bien que je ne peux pas m'empêcher de voir son corps si bien dessiné, ce qui me fait avaler difficilement ma salive. Heureusement que c'était bientôt fini, que je lui avait fait pratiquement tout essayer pour qu'ensuite, je fasse les ajustements pour que ça tombe parfaitement pour ses scènes. Mais lorsque Thomas se met à parler de ce rendez-vous avorté, mon regard croise le sien et merde ! Voilà que je me perds dans son regard, que mon coeur s'emballe, Thomas avait vraiment ce pouvoir sur moi, mais à la place, je recule pour aller chercher ce qui me manqué. "Tu es sûr ? Parce que la photo que j'ai reçu sur mon téléphone prouve le contraire." Je me tourne vers lui, je suis vraiment en colère qu'il me prenne pour un con, je n'ai rien fait pour mérité ça. "Ecoute Thomas je... tu peux me dire la vérité ok ? J'ai l'habitude depuis le temps d'être suffisant pour personne." Surtout pour quelqu'un qui pouvait avoir n'importe qui puisqu'il avait tout pour lui et que moi j'étais juste un simple styliste, mais j'étais trop blessé pour sortir un autre mot. J'en avais les larmes aux yeux, saleté de sensibilité. Pourquoi est-ce que Thomas me mettait dans cet état bon sang ?! C'était dingue à quel point ce que je ressentais était plus fort que ce que je pensais. Dans ma tête, je m'étais fait toute la scène où j'allais lui hurler dessus, mais la réalité était tout autre. Non à la place, je me retenais de ne pas fondre en larmes comme un imbécile pour un gars qui en a rien à foutre. Une fois que le col de sa chemise est enfin ajusté, je lui tourne le dos, essuyant mes yeux et reniflant. "Je te dirais quand les ajustements pour tes tenues seront faites, on a fini pour aujourd'hui." J'avais envie qu'il parte rapidement, car je ne voulais pas qu'il me voit pleurer. Le mec qui devait gueuler était bien loin, inexistant même et à la place, j'étais faible, je me dégoûtais franchement. Qu'est-ce que je pouvais être pathétique là tout de suite. De plus, moi avec quelqu'un d'aussi incroyable que Thomas, qu'est-ce que j'ai été con d'y croire, c'était beaucoup trop beau pour être vrai. J'ai voulu y croire, je me suis imaginé comment ça pourrait être beau avec lui et maintenant, je me sens comme un moins que rien, car j'ai imaginé quelque chose qui n'a jamais exister et qui n'existera jamais, car il le ressentira jamais ce que je ressens pour lui puisqu'il a rencontrer quelqu'un d'autre entre temps.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Contenu sponsorisé
(DOHERTRIEV) you are my home

Sauter vers:  
-