Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | septembre 2022, 30° C. grand soleil.
Graphisme de WATSON et codage réalisés par shock wave, cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.

souvenirs like broken glass (milana)
Ana De Armas
Ana De Armas
kingdom on earth
moon child. (she/her)
155
thrity-three yo.
actress, part-time model.
the more you hide your feelings, the more they show.
Chounette (avatar) tumblr (gifs) siren charms (signature)
souvenirs like broken glass (milana) Bae8b7e4fd45cf1ed5e9fea30aad763d74601c96
Mer 8 Juin - 14:52



{souvenirs like broken glass}
@Mila Moore

Sa robe de couturier enfilée, Ana s'admirait dans le miroir. Pour une fois, la belle avait su laisser ses insécurités au placard et pouvait pleinement profiter du reflet que la glace lui renvoyait. Qu'elle plaise n'était plus un fait à prouver, on le lui avait assez répété tout au long de sa carrière. Le réel attachement lui était plus compliqué à obtenir, ce regard brillant qui une fois posé sur vous vous criait que vous étiez la seule personne qui comptait. Heureux coup du sort, la Cubaine qui avait tant cherché chaussure à son pied avait cette fois-ci la forte impression de l'avoir trouvée. Mila. Cette femme météore qui avait fait son apparition dans son ciel sans prévenir pour venir la heurter de plein fouet. Une rencontre qui ne l'avait pas laissée de marbre et bien que la brune ait longtemps eu des doutes et mis un frein à la déclaration de ses sentiments, elle avouait volontiers que cette décision avait été la meilleure de sa vie. Confesser ce qu'elle avait sur le coeur à la blonde leur avait permis de parler plus ouvertement et malgré la grosse embûche qui s'était dressée devant elles, Ana avait enfin l'impression de respirer. Peut-être que le temps finissait réellement par cicatriser nos blessures, aussi profondes soient-elles. Ou alors était-ce une personne particulière qui parvenait à vous faire oublier tous ceux qui avaient échoué au même endroit auparavant. Quoi qu'il en soit, elle avait décidé de leur laisser une chance et les voilà donc qui allaient entrer dans leur troisième mois de relation plus ou moins officielle. Chose que la De Armas ne comprenait pas toujours, elle qui aurait voulu crier au monde entier qu'elle était enfin heureuse. Parler de sa bisexualité aux médias, elle ne l'avait jamais fait et si ses proches l'apprenaient petit à petit, l'actrice se sentait capable de se montrer avec Mila mais peut-être qu'elle voulait aller trop vite, comme à chaque fois. C'était d'ailleurs ce qui lui avait fait défaut lors de ses précédentes relations, elle le coeur d'artichaut. Alors elle se taisait, ravalait toutes les choses qu'elle aurait aimé dire et se contentait de profiter de ce qu'elle avait. Aka Mila et leur alchimie indéniable. Elle se trouvait d'ailleurs chez elle ce jour-là, l'avantage de fréquenter une styliste très probablement. Dans deux petites heures, on attendait la latina pour une interview et elle tenait à être impeccable comme à son habitude. Si bien qu'elle avait demandé de l'aide à miss Moore qui se trouvait dans la salle de bains à la recherche d'une bobine de fil pour recoudre la fermeture éclair de la robe d'Ana qu'elle devait encore fermer. Le dernier détail à ajouter à une tenue presque parfaite jusqu'à ce que le téléphone du salon se mette à sonner. Alertée et voyant que Mila ne réagissait pas, la brune se déplaça elle-même en prenant soin de ne pas abîmer sa robe et une fois près du combiné, ralentie par sa tenue, elle entendit la messagerie se déclencher. Une voix autoritaire se fit entendre, laissant Ana comme paralysée. "Mila ? Où diable est-ce que tu te trouves encore ? J'ai besoin de ton retour sur le dossier De Armas, tu devais me faire un point complet depuis le mois dernier déjà. Je suis peut-être ta mère mais même ma patience a des limites... Rappelle-moi vite." Puis le silence assourdissant qui bourdonnait dans les oreilles de l'actrice. Fébrile, elle recula sans regarder où elle mettait les pieds et finit par heurter un meuble d'où plusieurs morceaux de papier tombèrent au sol. Des coupures de magazines, des notes griffonnées à la va-vite, des photos personnelles... Un trop plein d'informations qui donna le tournis à la Cubaine, à présent à genoux au sol, toutes les preuves entre les mains. En entendant des bruits de pas se rapprocher, elle releva la tête, le visage mouillé de larmes et le regard incendiaire. "Tu m'as menti au Nouvel An, pas vrai ?" Ses mains tremblaient et elle ne parvenait plus à se tenir sur ses jambes. "C'était pas sur mon pote que tu enquêtais mais sur moi ? C'est quoi tout ça ? T'es une fan obsessionnelle ? T'es qui bordel ?" Ana ne pouvait supporter le fait de retourner dans cette spirale de doutes et avait une envie viscérale de s'en aller, de fuir les problèmes face à cette femme qui malmenait un peu trop son coeur.

_________________
you kept me like a secret but i kept you like an oath - - but what would be the point of all the pain and sacrifice if I wasn't willing to stand up and keep up the fight ?
Mila Moore
Mila Moore
CEO.000.000
otherside, sarah (she/her)
477
26 yo.
celebrity stylist, costume designer and secret snitch for OH Scandalous (stella's daughter)
spanish girl danced her way into her heart.
visenya (avatar) baby koko (gif)
Sam 9 Juil - 0:32



{souvenirs like broken glass}
@Ana De Armas

Comme l'impression de flotter ces derniers temps. Comme si rien ne pouvait l'atteindre depuis le nouvel an. Après avoir échappé de peu à la catastrophe, Mila chérissait cette paisibilité qui entourait son quotidien depuis un peu plus de trois mois maintenant. Pourtant, ce terme n'avait jamais été associé à sa vie. Quotidien plutôt chaotique en général, et ça l'était toujours, du côté professionnel. Mais derrèire les portes closes, c'était un vrai nuage qu'elle rejoignait, coupée de tout ce qu'il pouvait bien se passer à l'extérieur jusqu'au lendemain matin. Elle ne se reconnaissait pas elle-même, à vrai dire. Elle se revoyait un an auparavant encore, incapable de se poser sérieusement dans une relation. Pire encore, elle ne passait jamais deux nuits avec la même personne. Avec Ana, elle ne les comptait plus, prétextant la moindre chose pour passer du temps avec elle, même lorsqu'elles avaient un agenda chargé. Comme ce soir, pour la cubaine, qui devait se préparer pour une interview. C'est qu'elle en serait presque jalouse de la journaliste, Mila. Et pour être sûre que la brune emmène une partie de la styliste avec elle, celle-ci s'était proposée pour l'habiller. Sublime robe, qui devait pourtant être retouchée. C'est pour cela que la blonde se rendait rapidement dans la salle de bain chercher de quoi réparer la fermeture éclair en vitesse. Si concentrée dans sa recherche qu'elle n'entendait même pas le téléphoner sonner. À la place, elle attrapait tout le matériel nécessaire et sa tête se relevait seulement lorsqu'elle entendait comme un cognement. Les mains prises, elle se dépêchait de traverser le couloir. « J'ai entendu du bruit, tout va b- » Immobilisation nette, lorsqu'elle voyait le décor qui s'offrait à elle. Sa copine (?) à genoux, les yeux rivés sur des papiers. Les fameux papiers. Ceux qu'elle ne devait absolument pas trouver, et qui pourtant étaient juste devant elle. Prise en flagrant délit, son cauchemar qui devenait réalité. Ses yeux croisaient ceux embués de larmes de la brune, scène qui lui brisait le cœur. « Quoi ? Non, t'as rien compris.. » Panique qui s'emparait d'elle, parce que cette fois-ci elle ne pourrait pas s'en sortir. Mais de là à ce qu'elle croit qu'il s'agissait d'une stalkeuse, jamais. Elle essayait alors de s'approcher, lâchant brusquement sur la table le matériel de couture qu'elle avait dans les mains, pour essayer de les poser sur les coudes de l'actrice. « C'est moi, c'est Mila. Je.. j'ai jamais menti sur ça. » Mais sur bien d'autres choses, oui. Révélation qu'elle se sentait incapable de faire. Alors sa seule issue, encore une fos, était de se réfugier dans le mensonge. Elle préférait avoir recours au vice que de continuer à voir la tristesse dans les yeux d'Ana, sa véritable kryptonite. « Qu'est-ce que tu t'imagines encore ? J'essayais seulement de faire un moodboard de ton style habituel pour te préparer une tenue. » Ce qui n'était pas totalement faux en réalité, puisqu'elle travaillait depuis quelques nuits sur une toute nouvelle création, dont l'inspiration première était sa muse. La même que celle en face d'elle. L'autre réalité était qu'elle n'avait pas besoin de coupures de magazine pour le faire, l'ayant assez vue et même admirée pour savoir où aller. Mais comment expliquer tous ces documents sans passer pour la dernière des cinglées ?

_________________
tumblr_pdy4z5DwZU1xb955oo6_r1_640.gifv
--- she's no angel
she never answers the telephone, she gets so hot when she's all alone
Ana De Armas
Ana De Armas
kingdom on earth
moon child. (she/her)
155
thrity-three yo.
actress, part-time model.
the more you hide your feelings, the more they show.
Chounette (avatar) tumblr (gifs) siren charms (signature)
souvenirs like broken glass (milana) Bae8b7e4fd45cf1ed5e9fea30aad763d74601c96
Lun 15 Aoû - 16:30



{souvenirs like broken glass}
@Mila Moore

Le côté éphémère du bonheur, Ana y avait goûté depuis des années. Presque jamais satisfaite dans ce qu'elle entreprenait, la brune avait eu du mal à se poser, à accorder sa confiance après qu'on la lui ai rendue dans un sale état maintes et maintes fois. Comme si elle courait toujours après quelque chose d'inatteignable, on la voyait souvent au bras d'une nouvelle personne, tantôt tout sourire tantôt la mine éteinte. Les relations amoureuses s'enchaînaient, certains amants plus marquants que d'autres mais une seule constante persistait, son petit coeur en miettes. Faire une croix sur ce style de vie à deux apparaissait alors comme la meilleure voie à suivre pour la latina... avant que Mila ne vienne tout chambouler. Un saut dans le vide. Voilà ce qu'elle avait tenté avec la blonde en laissant cette dernière entrer dans sa vie. Un quotidien qui subitement devenait moins triste, des fous rires partagés et regards complices échangés. Pas besoin de beaucoup de paroles entre elles, Mila et Ana se comprenaient par de simples gestes et de longues heures passées ensemble. A refaire le monde, à se croire soudainement invincibles à cause de la présence de l'autre. Que ça pouvait faire du bien de se sentir si légère, comme si ses soucis n'avaient plus aucune importance. Même cette robe à retoucher à la dernière minute n'en était pas un puisqu'elle avait sa styliste personnelle à présent. Après plusieurs minutes de conversation, les deux jeunes femmes étaient arrivées à un idée commune qu'elles s'activèrent à mettre en place, entre deux baisers plantés dans le cou et oeillades brûlantes. Une proximité qui se transforma rapidement en distance glaciale lorsque Ana tomba sur ces fameux papiers. Ceux qui regroupaient une recherche assidue sur elle, des détails sur sa vie, ses fréquentations et ce message qui n'aidait en rien. Pourquoi ? Une question qui tournait en boucle dans sa tête accompagnée de ce bourdonnement incessant. Tellement qu'elle perdit pied et tomba à genoux, les larmes ruisselant le long de ses joues. Tout lui paraissait si irréel que la tristesse et la colère cohabitaient dans son esprit. "Ca me paraît pourtant très clair tout ça...!" Qu'y avait-il de plus à ajouter ? Toutes ces informations pouvaient faire froid dans le dos, surtout venant de celle qu'elle considérait comme... sa petite amie ? Pas d'étiquette précise n'avait été mise sur leur relation mais il était clair que les deux demoiselles comptaient l'une pour l'autre ou alors était-ce juste un subterfuge pour lequel Ana était tombée ? "T'en es sûre ? Est-ce que tout ce qu'on vit a... jamais réellement compté pour toi ?" Il y avait de quoi se poser la question et la De Armas était terriblement confuse, perdue, esseulée. "Ou est-ce que tu t'es rapprochée de moi uniquement pour obtenir toutes ces infos ? C'est à ça que servaient tous nos moments passés ensemble ?" Le visage humide, elle se dégagea du contact de Mila d'un geste assez brusque et se releva, les papiers toujours en main. Les yeux noirs et chagrinés, elle observait scrupuleusement la blonde face à elle, se demandant ce qu'elle avait pu manquer au cours des derniers mois. Ces traits qu'elle connaissait si bien, ces mimiques qu'elle déchiffrait si habilement, tout lui paraissait étranger. Avait-elle fait fausse route depuis le début ? "Ne me mens plus s'il te plaît Mila... Je ne sais pas si tu l'as fait par le passé mais c'est ta chance de te rattraper..." La voix plus posée mais les mains toujours tremblantes, l'actrice vint essuyer ses larmes rapidement d'un revers de la main, renifla et faisait tout son possible pour garder cette distance physique entre elle et celle qui lui avait fait tourner la tête, justement pour l'empêcher d'y entrer et d'opérer encore de son charme naturel pour l'aveugler. Il fallait qu'elle se force à maintenir le cap si elle ne tenait pas à craquer et à se mettre à croire à cette histoire de moodboard. Ce qu'elle aurait adoré pouvoir faire et tourner la page sur ce fâcheux incident mais elle ne parvenait pas à taire cette petite voix intérieure qui lui disait de se méfier, elle en avait soit trop découvert soit pas assez.

_________________
you kept me like a secret but i kept you like an oath - - but what would be the point of all the pain and sacrifice if I wasn't willing to stand up and keep up the fight ?
Mila Moore
Mila Moore
CEO.000.000
otherside, sarah (she/her)
477
26 yo.
celebrity stylist, costume designer and secret snitch for OH Scandalous (stella's daughter)
spanish girl danced her way into her heart.
visenya (avatar) baby koko (gif)
Sam 27 Aoû - 20:39



{souvenirs like broken glass}
@Ana De Armas

C'était donc ça, le bonheur ? Cette sérénité en la présence de l'autre, cette sensation d'invincibilité, que rien ne pourrait toucher l'autre ? Un sentiment qui avait rendu Mila bien trop confortable, au point d'en oublier que la menace d'une explosion rodait toujours. Chaque jour qui passait était plus proche d'un article sorti, d'une Ana qui découvrirait tout d'elle-même. Et ce jour-ci était arrivé. « Comment tu peux en douter ? Même la plus grande actrice au monde  ne pourrait pas faire aussi semblant. » Alors oui, peut-être qu'elle avait omis de lui révéler le contexte initial derrière leur rencontre, mais elle n'avait jamais pu mentir sur les frissons qu'elle avait ressenti à son toucher, sur les regards brûlants échangés, ni les baisers ou les nuits partagées. Encore moins les éclats de rire comme la blonde n'avait jamais eu auparavant. Bien sûr qu'elle ne pouvait pas lui dire ce qui s'était caché derrière leurs premières paroles échangés. Elle n'avait ni envie de se griller, ni de faire du mal à la brune dont elle avait déjà du mal à supporter le regard à ce moment même. Et elle n'aurait jamais imaginé se sentir aussi mal pour quelqu'un d'autre, que lorsqu'elle se dégageait de son emprise. Un rejet qu'elle n'avait jamais connu auparavant. Du moins pas à un niveau qui la blessait profondément. Pourtant, ce n'était pas elle à plaindre ici. Ses mainsc ommençaient à trembler, parce qu'elle sentait que tout lui échappait. Et lorsque la cubaine lui demandait de lui dire la vérité, Mila hésitait. Comme jamais. Quelques secondes qui passaient et qui furent une éternité pour la styliste qui s'imaginait lui dire la vérité, se libérer de ce voile imaginaire entre elles qui pouvait tout briser lors de la révélation. Mais il lui suffisait de voir le regard que l'actrice portait sur elle à ce moment-là. La distance aussi émotionnelle que physique posée pour comprendre qu'elle ne pourrait rien lui dire. Elle en était incapable. Parce que ce n'était qu'un échantillon du vrai rejet qu'elle vivrait si Ana connaissait la vérité. Alors elle refusait de leur faire vivre ça. Non, à la place, l'américaine tenterait de lui faire croire autre chose, comme elle avait toujours fait. « Je.. On a construit quelque chose, Ana. C'est à ça que servaient tous nos moments passés ensemble. » Quelque chose qui n'avait jamais été aussi proche de s'effondrer, causant la perte de Mila au passage et deux cœurs brisés. C'était sa chance de dire la vérité, mais une qui ne ferait qu'empirer les choses. Alors à quoi bon ? Alors qu'elle s'apprêtait à se rapprocher davantage de sa muse, une autre voix remplissait la pièce. Sa tête se tournait immédiatement vers le téléphone, et elle comprenait qu'on lui avait laissé un message vocal. Foutue fonction qu'elle aurait dû désactiver il y a déjà bien longtemps. « Mila, j'avais oublié. Prends tes distances. Les flics sont sur la piste Tryniski, fait att- » Il lui avait fallu deux grands pas pour couper le téléphone net et empêcher le message de se poursuivre. Mais tout avait déjà été dit. Le nom de Tryniski qui avait déjà causé des vagues quelques mois plus tôt. Et un silence de mort, parce que Mila comprenait qu'elle était finie.


_________________
tumblr_pdy4z5DwZU1xb955oo6_r1_640.gifv
--- she's no angel
she never answers the telephone, she gets so hot when she's all alone
Ana De Armas
Ana De Armas
kingdom on earth
moon child. (she/her)
155
thrity-three yo.
actress, part-time model.
the more you hide your feelings, the more they show.
Chounette (avatar) tumblr (gifs) siren charms (signature)
souvenirs like broken glass (milana) Bae8b7e4fd45cf1ed5e9fea30aad763d74601c96
Hier à 10:20



{souvenirs like broken glass}
@Mila Moore

Pour Mila, Ana aurait pu tout faire. Lorsque la blonde l'appelait en pleine nuit à cause du décalage horaire, elle lui répondait sans hésitation. Si la demoiselle plus intrépide lui chuchotait discrètement de filer au beau milieu d'une soirée bien trop pompeuse, la Cubaine la suivait avec ce sourire qui en disait long. Une complicité que les deux femmes avaient rapidement su construire et qui avait abaissé les murs érigés autour du coeur de la petite De Armas. Rares avaient été les fois où elle s'était sentie aussi ancrée dans une relation et finalement, peut-être bien que c'était justement ce sentiment qui aurait dû la mettre sur ses gardes. Parce que le bonheur ne semblait jamais réellement durer avec elle, ses anciens échecs amoureux auraient dû la mettre sur la piste et pourtant, Ana avait choisi de taire ces voix dans sa tête. Jusqu'à ce jour-là où tout était en train de s'effondrer autour d'elle, la faisant perdre pied de plus en plus. "Je ne sais plus quoi penser Mila..." Dans le fond, miss Moore n'avait pas tord et Ana elle-même le savait. Tout ce qu'elles avaient pu partager avait été si intense, si merveilleux qu'elle avait de la peine à imaginer que la totalité n'avait été que mensonge. Son coeur voulait y croire et pourtant son cerveau lui envoyait des signaux contraires. Un tourbillon de sentiments qui ne faisait que remuer encore plus l'actrice déjà au bord des larmes. Pourquoi est-ce que tout avait une fâcheuse tendance à lui revenir en pleine figure ? C'était comme si tout l'amour qu'elles avaient pu partager toute les deux lui revenait en pleine face sous la forme d'une confusion inouïe. Parler de haine aurait été un peu fort mais pour le moment, la brune ressentait une aversion intense pour celle à qui elle avait ouvert son coeur. A tel point qu'elle maintenait cette distance entre elles, se tenant droite comme un piquet à des centimètres de Mila. C'était plus simple de cette façon et elle n'avait aucune envie de se montrer faible. Faible au point de croire naïvement à ses potentiels mensonges une fois de plus et de craquer devant ses yeux de cocker. Cette moue aurait pu la faire fondre en deux minutes et Ana devait puiser dans ce qu'il lui restait comme forces pour ne pas courir se blottir contre elle et oublier ce qui venait de se passer. Retourner à ce qu'elles étaient il y avait encore quelques minutes de cela. Il fallait qu'elle en ait le coeur net. Il fallait qu'elle pose cette fameuse question à celle qui partageait sa vie. Lui avait-elle menti sur toute la ligne ? C'était là sa dernière chance, l'ultime filet de sécurité qu'elle lui proposait si la blonde souhaitait arranger les choses. "A quoi bon si tout est faux...?" Pas de réponse concrète à sa question, encore une botte en touche et pourtant, Ana ne lâchait pas l'affaire. Elle estimait avoir droit à la vérité et avait le sentiment qu'elle ne l'obtiendrait jamais entièrement, ce qui lui fit baisser la tête dans une sensation d'impuissance extrême avant qu'elle n'entende ces quelques mots sur le répondeur de Mila. Les yeux écarquillés, la latina n'eut plus aucun doute : la Moore trempait bien dans quelque chose de louche sauf qu'elle n'était peut-être pas la cible principale finalement. Sidérée, abattue et triste comme rarement, elle serra les poings tandis que des larmes silencieuses roulaient sur ses joues. "Sors d'ici Mila. Sors d'ici et ne pense même pas à revenir." Un ordre qui avait brisé quelque chose à l'intérieur, elle qui n'aurait jamais pensé devoir dire ça à la blonde qui avait pris une place si primordiale dans sa vie. "M'oblige pas à le répéter, s'il te plaît..." Le bras tendu vers la porte d'entrée, elle l'incitait à prendre ses affaires et à disparaître le plus rapidement possible, sa seule image lui étant devenue insupportable au même titre que l'immense douleur qu'elle ressentait à l'intérieur.

_________________
you kept me like a secret but i kept you like an oath - - but what would be the point of all the pain and sacrifice if I wasn't willing to stand up and keep up the fight ?
Contenu sponsorisé
souvenirs like broken glass (milana)

Sauter vers:  
-