AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | mai 2022, 24° C. ciel dégagé, ensoleillé.
Graphisme de PANIC STATION et codage réalisés par velvet crowbar (bb noémie), cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.

i cured myself with imaginary love (leoli)
Lili Reinhart
Lili Reinhart
too alien for earth
moon child. (she/her)
66
25 yo.
actress, producer, writer, dog lover.
lol.
skvwalkcrs (avatar) tumblr (gifs) siren charms (signature)
i cured myself with imaginary love (leoli) Original
22.02.22 19:24

i cured myself with imaginary love

Retrouvant sa chaise sous les applaudissements, Lili sentait le rouge lui monter aux joues. Décidemment, elle ne s'y ferait jamais et pourtant cela faisait des semaines déjà qu'elle se rendait à ces ateliers de poésie. Rien de trop grand, juste une salle dans laquelle des amateurs de rimes se réunissaient chaque semaine pour présenter leurs écrits. Parler de recueils qui les passionnaient. Comparer leurs méthodes d'écriture. Que des activités qui plaisaient énormément à la blonde d'habitude trop timide pour exposer ses textes en dehors du bouquin qu'elle avait publié et qui au passage lui avait déjà demandé beaucoup d'efforts. Mais au sein de ce groupe bienveillant, l'actrice avait su s'épanouir et même se faire des amis. Plus ou moins proches d'ailleurs et il y en avait un qui s'était détaché du lot. Pas de prénom, juste quelques lignes qu'ils s'échangeaient sur le cahier de poésie de Lili après chaque atelier. Elle laissait ce dernier sur une table au fond de la salle et lui le récupérait pour le redéposer au même endroit la fois d'après. Un échange anonyme qui avait pu effrayer la jeune femme de prime abord avant qu'elle ne se prenne carrément au jeu. Cette plume, les événements qu'il y décrivait et qui faisaient terriblement écho à ses propres mésaventures, elle en était restée bouche bée. Et si elle n'avait jamais pu clairement identifier la personne derrière ce stylo, elle avait tout de même ressenti le besoin de parler de lui. Dans un poème et de façon détournée, elle ne pensait pas à mal la petite sauf que depuis, plus de nouvelles. Silence radio. Son carnet ne bougeait plus de place, il restait désespérément vide comme son petit coeur qui ressentait le manque. Une peine qu'elle portait en silence et qu'elle essayait de cacher derrière les cookies qu'elle venait de récupérer sur la table qui servait de buffet. Pourtant bien entourée des autres participants, son regard ne cessait de balayer la salle, se disant que peut-être son correspondant fantôme viendrait à réapparaître, assez naïvement... puisque les minutes s'écoulèrent et l'heure de fin venait de sonner. Dépitée, miss Reinhart récupéra son sac et alors qu'elle y rangeait son carnet, elle releva la tête et tomba nez à nez avec Leonardo. Dicaprio oui oui. Son crush ultime depuis son adolescence. Une nouvelle fois incapable de former des phrases correctes face à lui, la blonde opta pour la spontanéité. "Did you know you looked exactly like Leo Dicaprio ?" plaisanta-t-elle, assez fan pour savoir qu'elle s'adressait à la réelle célébrité et pas un quelconque sosie. "I'm sorry, I just... I just didn't know you were a poetry fan..." Ce détail lui avait malheureusement échappé ! "Oh God, did you hear me read ?" demanda-t-elle, soudainement paniquée sans se douter un instant que son correspondant secret se tenait juste devant elle...

code by belle âme

_________________
In restless dreams I walked alone, narrow streets of cobblestone. 'Neath the halo of a street lamp, I turned my collar to the cold and damp. When my eyes were stabbed by the flash of a neon light, that split the night and touched the sound of silence. ★
Leonardo DiCaprio
Leonardo DiCaprio
CEO.000.000
otherside (sarah, she/her)
330
47 yo.
actor, producer, environmentalist.
been single since he was cheated on.
corleone (avatar)
i cured myself with imaginary love (leoli) Tumblr_owclbyXhG71va9m06o4_400 i cured myself with imaginary love (leoli) Tumblr_owclbyXhG71va9m06o1_400
there's just no time to die

07.03.22 0:12

i cured myself with imaginary love

Il n'avait pas prévu de se rendre à l'atelier d'écriture ce soir, son rendez-vous pourtant hebdomadaire. Celui qui l'avait fait sortir de sa routine dernièrement, tant il était secrètement exalté à l'idée de s'y rendre. Pas tant pour l'atelier en lui-même, mais pour ces poèmes échangés en anonyme. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il s'agissait d'une femme, ce qui s'était compris à travers les écrits. Le fait que son identité soit totalement masquée lui permettait, pour une fois, de se sentir lui-même et d'être assez à l'aise pour se livrer. Chose qu'il ne faisait jamais, tant il avait peur de le faire avec les mauvaises personnes. Mais la poésie avait su lui ouvrir d'autres horizons, des côtés de sa personnalité qu'il avait longtemps laissé au placard. Et cette mystérieuse personne avec qui il avait réussi à échanger des paroles si profondes. Un vrai adolescent. Voilà comment il s'était senti ces dernières semaines. Et la réalité l'avait bien rattrapé, se moquant de lui au passage quant au fait d'être aussi naïf avec pourtant autant d'années d'expérience au compteur. Il avait fallu un seul slide sur Instagram, à tout hasard, pour trouver réponse à des questions qu'il ne se posait lui-même pas. Cette bulle percée, et voilà que tout devenait clair. Cette actrice qu'il avait déjà rencontré quelques semaines auparavant, et qui avait sans doute tout manigancé. Une de plus sur la liste, et ça l'avait déçu. Assez pour prendre du recul et ne plus mettre les pieds là-bas quelques jours. Jusqu'à ce que l'animateur le contacte pour lui proposer de rajouter sa patte, anonymement s'il le souhaitait, à un recueil qu'il formait. Il était alors passé, et lorsque le rendez-vous se terminait, il se dirigeait rapidement vers le buffet avant de continuer sa route. C'était avant qu'il ne tombe en face d'elle. Il tressaillait une seconde, dévoilant sa surprise. « If I say no, would that prevent you from spilling your drink all over me this time ? » lâchait-il sans sourire, ce qui pourrait paraître froid aux yeux de la blonde qui ne le connaissait pas. Ce n'était pas son intention, juste la surprise de tomber sur celle qu'il aurait préféré éviter à tout prix. Mais il était certain qu'il ne se montrait pas aussi chaleureux que lors de leur première rencontre, cette fois où il s'était comporté en vrai gentleman en s'assurant qu'elle aille bien après cette bousculade avant de continuer son chemin. Mais voilà que ça ne l'arrêtait pas à poser quelques questions, comme sur son penchant surprenant pour la poésie. « I am. Sort of. » Pas juste en quelque sorte non. Il en était réellement fan, au point d'échanger des poèmes avec la blonde même qui se trouvait en face. Mais en minimisant la chose, peut-être qu'elle ne se rendrait compte de rien. C'était ce qu'il espérait, en tout cas. « No, I didn't. I was in the other room. But I'm sure you did great. » Premier sourire lâché, ne pouvant s'en empêcher alors qu'elle semblait réellement gênée. Quelque chose qu'il aurait presque pu l'attendrir, s'il n'était pas si méfiant à son égard, avec tout ce qu'il savait. « You're Lili, right ? » A quoi il jouait, bon sang ? Au lieu de s'enfuir et d'avoir le minimum de contact possible comme il se l'était promis, tout ça semblait s'être envolé maintenant qu'il l'avait en face. Sa curiosité légendaire qui le perdrait un jour. Et ce jour semblait être venu.
code by belle âme

_________________

you're no longer my concern, faces from my past return. another lesson yet to learn ☆☆☆
Lili Reinhart
Lili Reinhart
too alien for earth
moon child. (she/her)
66
25 yo.
actress, producer, writer, dog lover.
lol.
skvwalkcrs (avatar) tumblr (gifs) siren charms (signature)
i cured myself with imaginary love (leoli) Original
16.03.22 11:21

i cured myself with imaginary love

Malheureusement pour la blondinette, il s'agissait bel et bien du même Leo Dicaprio sur qui elle avait renversé son verre lors de leur première rencontre. Et tout portait à croire que monsieur s'en souvenait comme si c'était hier. Après tout, elle pouvait le comprendre, une telle entrée en matière devait être compliquée à oublier tant sa maladresse pouvait lui jouer des tours. Il devait être habitué aux femmes bien plus aguerries qu'elle, bien plus douées dans l'art de faire bonne impression, miss Reinhart avait dû détonner. Et ne pas lui laisser un bon souvenir à la vue de l'expression du blond en face d'elle. Gênée, elle baissa la tête mais la remonta assez rapidement, ne voulant pas répéter le même schéma et pour se donner un peu plus de contenance. "I'm not holding any glass in my hand this time so I guess you're safe this time !" plaisanta-t-elle de son petit rire embarrassé avant de s'éclaircir la gorge. "I mean I'm still so sorry about last time, I really wanted to make a good first impression..." Ce qu'elle avait raté avec panache on dirait bien alors qu'elle tentait cette fois d'offrir un franc sourire à l'acteur, pas tout à faire certaine de savoir sur quel pied danser. Lui en voulait-il ? Etait-il toujours aussi difficile à déchiffrer ? Tout ce que la blonde connaissait de lui, elle l'avait lu dans les magazines, l'avait entendu dans ses interviews. L'image de lui qu'elle affectionnait était préconçue et elle mourrait d'envie de se confronter à la vraie version. "That's cool, I think poetry is the best way to tell people things you're afraid to say out loud..." Timide comme elle l'était, coucher ses pensées sur le papier avait été une véritable délivrance pour elle, cet exercice lui avait permis d'acquérir plus de confiance en elle. "What's even better is when your poetry speaks to someone else..." Ce qu'elle avait trouvé en la personne de son correspondant secret qui répondait à présent aux abonnés absents. Un vide qu'elle ressentait depuis quelque temps et lui pesait sur la conscience. "Oh wow, I mean thank you..." Ca, elle ne l'avait pas vu venir, aussi bien le compliment que le fait qu'il prononce son prénom. Un rêve d'adolescente qui se réalisait, si bien qu'elle sentit le rouge lui monter aux joues et elle aurait adoré pouvoir se cacher dans un petit trou de souris à cet instant. "Yes, I'm Lili, nice to meet you !" Elle lui tendit la main en souriant. "Shall we start over ? Pretend it's the first time you and I are meeting ?" Qu'elle fasse bien les choses cette fois, qu'elle fasse mieux. "I was about to go grab something to eat, would, hum, would you like to join ?" Holy mother of god, elle n'en croyait pas ses oreilles d'avoir osé lui lancer cette invitation et resta pétrifiée devant lui, s'attendant à se voir être envoyée sur les roses dans les règles de l'art.

code by belle âme

_________________
In restless dreams I walked alone, narrow streets of cobblestone. 'Neath the halo of a street lamp, I turned my collar to the cold and damp. When my eyes were stabbed by the flash of a neon light, that split the night and touched the sound of silence. ★
Leonardo DiCaprio
Leonardo DiCaprio
CEO.000.000
otherside (sarah, she/her)
330
47 yo.
actor, producer, environmentalist.
been single since he was cheated on.
corleone (avatar)
i cured myself with imaginary love (leoli) Tumblr_owclbyXhG71va9m06o4_400 i cured myself with imaginary love (leoli) Tumblr_owclbyXhG71va9m06o1_400
there's just no time to die

17.04.22 23:18

i cured myself with imaginary love

Tout aurait été plus simple s'ils s'étaient rencontrés de cette manière, et pas autour de messages anonymes. Parce que la coïncidence était trop grande pour qu'il ne se pose pas de questions. Et à ses yeux une fois qu'il avait des doutes, c'était trop tard pour que ça ne ronge pas son esprit. Il avait eu affaire aux personnes les plus vicieuses possibles ces trente dernières années, qu'il était devenu paranoïaque sur les bords. Et à juste titre, puisqu'il valait mieux être prudent. « It's fine. You didn't have to make a good first impression, I'm nobody special. » Phrase qui se voulait rassurante, mais qui sortait plus froide qu'il ne l'aurait voulu réellement, au fond. Pourtant c'était nécessaire, qu'il garde ses distances. C'était ce qu'il s'était promis, mais ces mots semblaient sortir de son esprit au fur et à mesure qu'il regardait la blonde devant lui, souriante et à la fois gênée. Ça lui donnait forcément beaucoup moins envie d'être aussi dur, et il se prenait au jeu lorsqu'elle lui parlait même de poésie. Tenant son regard, il essayait d'y chercher comme un message caché. Est-ce qu'elle essayait de lui implanter des idées dans le crâne ?  « Indeed. But only when it's not hindered by false pretenses. » Parce qu'il n'avait pas pu s'empêcher de lancer la perche. Nul doute qu'elle n'irait pas sur ce terrain-là, mais il ne quittait pas ses yeux, comme s'il cherchait un quelconque aveu à travers sa possible réaction. Et il la détaillait tellement qu'il lui trouvait quelque chose de différent en comparaison à leur première rencontre. Il n'avais pas fait autant attention à elle ce soir-là, bien sûr, mais assez pour voir qu'elle semblait plus confiante. « Let's do this. Nice to meet you too, officially. » Et officieusement, elle le connaissait déjà bien à travers leurs écrits. Une confiance qui semblait s'élargir, lorsqu'elle lui proposait d'aller manger un bout. Tout lui disait de refuser. D'écourter le moment et de rentrer chez lui sans regarder en arrière. Mais il se surprenait lui-même à répondre le contraire. « Sure, if you're keeping your distance. I'm not trying to get any sauce on my shirt. » souriait-il, pour la seconde fois, ne pouvant s'en empêcher. « I know we have a buffet here, but there's a nice food stand right outside. All organic. » C'est qu'il faisait attention à sa santé, avec les années. Il ne savait pas tellement à quoi il jouait, mais quitte à pousser la chose, autant y aller jusqu'au bout. Puis il ne se sentait plus trop à l'aise ici, n'ayant pas envie de s'attarder et que trop de personnes ne découvrent qu'il fréquentait ce groupe. Il la guidait alors jusqu'à l'extérieur du local, et marchait jusqu'au stand à quelques mètres. « So how long have you been coming here ? » Simple question pour faire la conversation en apparence, mais c'est qu'elle l'intriguait réellement. Elle et sa si belle plume.

code by belle âme

_________________

you're no longer my concern, faces from my past return. another lesson yet to learn ☆☆☆
Lili Reinhart
Lili Reinhart
too alien for earth
moon child. (she/her)
66
25 yo.
actress, producer, writer, dog lover.
lol.
skvwalkcrs (avatar) tumblr (gifs) siren charms (signature)
i cured myself with imaginary love (leoli) Original
20.04.22 17:10

i cured myself with imaginary love

"You're kidding right ? How can you ever be like everybody else ?" Une réponse qui était sortie tout naturellement, peut-être un peu trop pour que Lili ne se mette à rougir légèrement. A ses yeux, Leo avait toujours été particulier, de ses fantasmes d'adolescente à ses séances récentes de visionnage de sa filmographie. Un engouement qui n'avait rien perdu en intensité à mesure que son compteur d'années avait grimpé. Si la blondinette de quinze ans avait su qu'un peu plus d'une décennie plus tard, elle se retrouverait à échanger des poèmes avec son idole, il était fort probable qu'elle ne l'aurait jamais cru. Et pourtant, l'actrice échangeait bel et bien avec le Dicaprio depuis quelques semaines, sans même en avoir conscience. Son cahier leur servait de jardin secret, leurs mots déposés sur le papier renfermant certains de leurs secrets les plus intimes, une vulnérabilité et des états d'âme que le blond n'aurait certainement jamais avoué tout haut. Comment aurait-elle alors pu deviner qu'il se trouvait au bout de l'autre plume qui la faisait tant rêver dernièrement ? Son correspondant mystère, la Reinhart l'avait imaginé un bon nombre de fois, tantôt comme un chevalier servant tantôt comme un homme à éviter. La nouvelle source d'ennuis qu'elle laissait entrer dans sa vie. Un scénario qu'elle préférait néanmoins reléguer au second plan, déjà anxieuse de nature. "Is it really poetry if it is not true ?" Interloquée, elle arqua un sourcil, pas certaine de comprendre le message qu'il tentait possiblement de lui faire passer ? Elle n'avait jamais triché dans ses poèmes, jamais écrit un mot qui ne soit directement lié à un épisode de sa vie, ce qui rendait le tout certainement plus pertinent et efficace. "Have you ever lied in your writings...?" Peut-être avait-il une autre technique après tout. Tous les deux étaient acteurs et payés pour faire semblant. Devenir quelqu'un d'autre. Leo avait-il récupéré cette manière de faire et l'avait-il transposée dans ses écrits ? Ses yeux bleus posés sur le blond en face d'elle, Lili préféra éviter ces doutes qui tentaient de s'immiscer dans son esprit tandis qu'elle était ravie de le voir lui serrer la main. Il n'était pas parti ou ne l'avait pas remise à sa place. C'était plutôt bon signe, n'est-ce pas ? "You have my word, I'll stay three feet away from you..." lui répondit-elle après qu'il ait accepté de dîner - incroyable qu'elle n'ait pas déjà défailli à cette nouvelle - avec elle. Rien d'officiel, rien de grand mais elle s'apprêtait à manger avec Leonardo Dicaprio. "Lead the way, sounds great to me !" Souriante mais toujours un peu sur la réserve à cause de sa timidité, elle le suivit comme prévu, soudainement ravie d'être à l'extérieur loin de la foule. C'était là qu'elle se sentait le mieux, plus à l'aise, plus elle-même. "A few weeks actually, I like it here, it makes me feel like I can be myself..." Sans jugement, rien qu'elle et ses poèmes. "What about you ? Didn't know you were a poetry lover and I know a few things about you...!" Un sandwich dans la bouche, elle s'arrêta pour éclaircir ses propos. "I mean, I've been a fan for years, I know one thing or two..." termina-t-elle doucement en espérant ne pas l'avoir effrayé.

code by belle âme

_________________
In restless dreams I walked alone, narrow streets of cobblestone. 'Neath the halo of a street lamp, I turned my collar to the cold and damp. When my eyes were stabbed by the flash of a neon light, that split the night and touched the sound of silence. ★
Contenu sponsorisé
i cured myself with imaginary love (leoli)

Sauter vers: