Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | septembre 2022, 30° C. grand soleil.
Graphisme de WATSON et codage réalisés par shock wave, cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.
Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €

(SEBMAX) An unexpected revelation
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
88
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single, but secretly in love with this man.
@kidd (av) @myself (crackship)
08.02.22 19:52



{An unexpected revelation}
@Sebastian Stan

Encore un jour qui ressemblait à un autre avec moi qui prouver que j'étais un bon élément à mes supérieurs depuis que j'avais été mis sur la select à cause du vioc qui avait pris un malin plaisir à me pourrir la vie juste parce que je faisais mon job mieux que lui. Je me retrouvais donc à effectuer les tâches les plus ingrates pour qu'ils puissent juger si j'avais les nerfs fragile ou non puisqu'ils avaient entendu que je m'énervais facilement, ce qui était faux puisque je restais souvent à ma place et je ne disais jamais rien. Il était tôt le matin, j'étais la à nettoyer les miroirs pour les essayages qui étaient sales à un point, il y avait tellement de tâches que c'était à se demander s'ils ne s'étaient pas rouler dessus au lieu de seulement se regarder. J'avais mis mes écouteurs et j'écoutais London Grammar, Sights actuellement, une chanson que j'aimais particulièrement. Il n'y avait pas grand monde donc je pouvais me permettre d'écouter un peu de musique pendant que je frottais de toutes mes forces pour rendre ses miroirs comme neuf et alors que je m'appliquais tout en fredonnant la chanson que j'écoutais. Une main se pose sur mon épaule, ce qui me fait sursauter littéralement puisque je ne m'y attendais pas, j'enlève mes écouteurs et lorsque je me retourne, je me fige en voyant Sebastian Stan. "Bonjour, toutes mes excuses, je ne vous avez pas entendu, j'avais mes écouteurs et..." Je me rends compte que je lui raconte ma vie et qu'il doit clairement s'en foutre, je me racle la gorge. "On s'en fiche... hum... vous avez certainement rendez-vous donc, je ne vais pas vous faire patienté plus longtemps. Suivez moi, je vous conduis jusqu'aux essayages." J'abandonne donc mes nombreux miroirs encore à nettoyer pour accompagner l'acteur jusqu'à sa salle ou on va s'occuper de lui. Je n'arrive toujours pas à croire que Sebastian Stan soit ici. Si c'est Mila qui s'occupe de lui, je jure de la tuer, car elle sait à quel point je suis fan et elle ne m'aura même pas prévenue du coup, je me suis ridiculiser devant lui et je me sens bête maintenant. Je chasse tout ça de mes pensées alors que nous rentrons dans la pièce. "Voilà, nous y sommes, c'est ici qu'on va s'occuper de vous et d'ailleurs qui est en charge de votre commande ? Que je le prévienne que vous êtes arriver." Dis-je en lui offrant un petit sourire polie en essayant de me rattraper par rapport à tout à l'heure. Je ne réalisais toujours pas qu'il était là, moi qui l'a connu grâce à Political Animals, prenant même T.J. comme modèle pour mon coming out, j'avais bing watcher la série à la vitesse de la lumière et je la regardais régulièrement depuis. Du coup me retrouver devant son interprète était un véritable honneur, j'en étais élu. "D'ailleurs, avant de vous laisser tranquille, je voulais juste vous dire que j'étais un véritable fan, surtout de T.J. Hammond, ce personnage m'a vraiment beaucoup toucher et je m'identifie beaucoup à lui donc... c'est un véritable honneur de rencontrer son interprète." Je lui offre un petit sourire sincère, parce que je l'étais, oh que oui. J'étais impressionné d'être en face de lui que je m'étais ridiculiser avec mon sursaut et j'espérais qu'il oublierait ça. De plus, moi je devais l'abandonner pour aller chercher le styliste en charge de s'occuper de lui pour ensuite retourner au nettoyage de mes miroirs pendant que Sebastian Stan sera juste à côté. Joie, bonheur. Peut-être que j'aurais la chance de le recroiser et que je pourrais prendre une photo souvenir avec lui avant qu'il s'en aille sans passer pour une grosse groupie, car bon, ce serait encore pire qu'il me prenne pour quelqu'un qui fangirl littéralement sur lui, alors que c'est pas le cas, je suis juste un fan. M'enfin, on verra bien ce que l'avenir nous réserve.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Sebastian Stan
Sebastian Stan
set fire to the rain
Callie
58
40 yo already
Actor
single
villet-chuckie (av.), siren charms (sign.) lempika (crackship)
(SEBMAX) An unexpected revelation 759518feb140329ec0e41569545810e17768edd3
11.03.22 9:52



{An unexpected revelation}
@Maxim Dmitriev

Il savait qu’il devait le faire parce qu’il connaissait toute la vérité donc c’était la moindre des choses à faire. Mais ça n’empêchait pas que c’était compliqué, de débarquer dans la vie d’un étranger pour lui apprendre une chose qui bouleverserait certainement toute sa vie. D’autant qu’il n’avait aucune idée de comment lui dire et comment il prendrait la nouvelle. Une fois obtenu toutes les informations sur Maxim, Stan avait pris quelques jours pour décider quoi en faire et comment procéder. Plein de questions qu’il s’était posé pour essayer d’agir au mieux vu les circonstances. Il en était arrivé à décider que le mieux à faire était d’aller le voir sur le lieu de son travail, le matin quand il n’y aurait pas encore grand monde plutôt que de débarquer chez lui comme ça sans prévenir. D’autant que ça faisait un peu stalker sur les bords de savoir exactement où il habitait et venir l’y trouver. Qu’à son job il pourrait toujours amener la chose en douceur, du moins essayer sans qu’il ne le prenne pour un cinglé. Parce qu’il y aurait de quoi aussi. Arrivé tôt à l’agence il n’y avait pas grand monde comme il l’avait prévu, juste Maxim qui semblait occupé à nettoyer, bien trop occupé pour le voir apparemment. Seb ne savait pas s’il devait l’aborder ou non, se contentant de l’observer comme s’il pouvait voir certains traits familiers chez lui qui pourraient lui confirmer ce qu’il pensait. Finalement au bout de quelques minutes, voyant Maxim absorbé dans ce qu’il faisait, il s’avança avant s’adresser à lui par un bref « Excusez-moi… » afin de tenter d’attirer son attention sans succès, Maxim étant visiblement absorbé par ce qu’il faisait et par les écouteurs qu’il avait aux oreilles. Stan déposa brièvement une main sur son épaule pour lui signaler qu’il n’était pas le seul. Ce qui eu pour effet de faire sursauter « C’est rien vous en faites pas, je vous ai parlé mais vous ne m’avez pas entendu donc je me suis permis de faire ça mais je voulais pas vous faire sursauter désolé » fit-il en prenant l’air un peu gêné pour le coup parce qu’il avait vraiment fait peur à Maxim sur le moment. Un peu raté comme entrée en matière pour une rencontre qui pourrait devenir importante pour la suite. Enfin normalement, si Maxim ne rejetait pas tout ce qu’il venait de lui annoncer et tout ce qui en découlait. Croyant que Stan avait rendez-vous il s’empressa dans le conduire dans une autre pièce pour des essayages. Ce n’était pas ce qu’il avait prévu mais d’un côté c’était aussi bien s’ils pouvaient parler en privé. Une fois arrivé dans la pièce, Maxim lui demanda qui s’occupait de lui et Stan n’avait aucune idée de quel nom donner. Les seules informations qu’il avait concernaient Maxim et pas l’agence dans laquelle il travaillait. Mais avant qu’il ait pu lui répondre, cherchant quoi dire, il s’était mis à lui parler de T.J. et de l’importance qu’il avait pour lui. Ce qui toucha réellement Stan, qui lui offrit un sourire. « Ah c’est vrai ? Et bien je suis content que ce soit le cas… J’aimais beaucoup T.J., j’aurai voulu lui apporter une vraie fin mais la chaine a décidé de ne pas reconduire la série… Ça reste une belle expérience pour moi, encore plus s’il a pu aider des gens à se sentir plus confortable je suppose ? » demanda-t-il gentiment suite à ses paroles, ne voulant pas paraitre trop curieux. Mais ça aurait été drôle que sans le savoir le personnage gay qu’il ait pu interpréter avait aidé son demi-frère à être plus confortable avec qui il était. « Et pour répondre à votre question, personne ? Je suis venu à l’improviste à vrai dire... J’espère que ça ne pose pas de problème ? » demanda-t-il appréhendant un peu d’avoir fait le mauvais choix. Que Maxim lui dise qu’il était occupé ou que c’était une mauvaise idée de débarquer comme ça sans prendre rendez-vous avant. Pire encore il pourrait passer pour une de ses stars qui profitent de leur statut de célébrités pour obtenir ce qu’elles veulent sans respecter les règles. Ce qui n’était pas du tout son cas d’ailleurs mais Maxim ne le connaissez pas assez encore pour le savoir.

_________________
-Embrace your differences and the qualities about you that you think are weird. Eventually, they’re going to be the only things separating you from everyone else.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
88
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single, but secretly in love with this man.
@kidd (av) @myself (crackship)
17.03.22 6:29



{An unexpected revelation}
@Sebastian Stan

Airpods aux oreilles, je n'avais pas entendu ni vu la personne qui venait d'entrée. Au contraire, j'étais dans mon truc, musique à fond, fredonnant ce que j'écoutais actuellement et c'est la main poser sur mon épaule qui me fit sursauté. Je ne m'y attendais pas à dire vrai, encore moins à me retrouver en face de Sebastian Stan dont j'avais vu de nombreux projets. J'enlevais donc mes écouteurs, coupant la musique et rangeant le tout dans ma poche, gêné pour le coup d'avoir sursauter comme ça devant lui et presque sûr que si ça se sait auprès de la direction, ce serait un point en plus dans les pour, pour me renvoyer autant de l'agence que du pays. Du coup, j'espérais secrètement que personne n'avait vu cette action de ma part et que l'acteur n'en parlera pas. Je suis clairement gêné, il n'y avait pas d'essayage au planning avant au moins deux heures, du coup je pensais pouvoir m'amuser pendant mon nettoyage et bim, c'était une mission échouée. Mais à mon avis ça devait être une erreur de planning, ils ont sûrement oublier de le noter et je plaignais celui qui l'avait écrit, il allait se faire taper sur les doigts et j'espérais secrètement que c'était le vioc, je l'avoue. "Non non pas besoin que vous vous excusiez, c'est moi qui n'a pas été professionnel pour le coup et pour ça, je suis sincèrement désolé. Je ne suis pas du tout comme ça d'habitude, je le promets." Je préférais qu'il sache, car bon, comme ma place était en jeux, ça me stresser assez au moins que ça avait un impact sur mon sommeil, dormant moins, devenant pratiquement insomniaque à cause de tout ce stresse avec l'option de mon renvoie. J'abandonne donc tout ce que tu fais pour le conduire aux essayages, à mon avis, la personne qui s'occupe de lui ne va pas tarder et pour montrer ma bonne foie, je vais aller la prévenir comme ça on verra à quel point je suis efficace et peut-être que ça pèsera dans la balance. Mais avant de partir, je ne peux pas m'empêcher de lui parler de T.J. et de l'importance qu'il a pour moi puisqu'il m'a aider à etre moi-même donc, il fallait que je le dise à Sebastian avant de le laisser tranquille. Je l'écoute attentivement, hochant la tête et lui offrant un sourire. "J'ai toujours su qui j'étais vraiment, mais de là ou je viens, je ne pouvais pas le montrer au risque que ça finisse mal pour moi. Mais ouais, mon arrivée en Amérique et T.J. m'ont aider à être confortable avec ça et... aujourd'hui, je l'assume complétement. En Amérique je veux dire, car bon, en Russie, je ne m'amuserai pas à le crier sur tous les toits hein." Dis-je en riant, Sebastian était vraiment cool, j'étais content de pouvoir le rencontrer, car au fond, j'étais vraiment fan de son travail au point que je m'amusais à regarder tous ses projets, admirant l'homme, mais aussi l'acteur. "Normalement, il faut prendre rendez-vous pour qu'on trouve un styliste qui aura préparer en avance des croquis de vos envies, mais moi je suis disponible si vous voulez, je n'ai pas les croquis comme vous vous en doutez, mais je peux les réaliser pour notre prochain rendez-vous si vous préférez ou alors si vous voulez quelqu'un avec plus d'expérience, je peux aussi me renseigner sans problème auprès de la direction pour qu'on vous trouve quelqu'un qui vous convienne." Je ne voulais pas m'imposer, je savais qu'il pouvait me trouver trop jeune pour m'occuper de la tenue qu'il voulait donc j'essayais de faire au mieux pour ne pas le faire fuir, car bon, pas sûre qu'ils apprécient que je fasse fuir un acteur de sa renommée, là c'est sûr que je finirais à la porte et ce n'est clairement pas ce que je veux.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Sebastian Stan
Sebastian Stan
set fire to the rain
Callie
58
40 yo already
Actor
single
villet-chuckie (av.), siren charms (sign.) lempika (crackship)
(SEBMAX) An unexpected revelation 759518feb140329ec0e41569545810e17768edd3
02.07.22 9:32



{An unexpected revelation}
@Maxim Dmitriev

Stan n’était pas venu avec un plan précis en tête à part celui de parler à Maxim mais sans trop savoir comment s’y prendre. Parce qu’il ne pouvait pas lui dire ça d’emblée comme ça sans aucune préparation. Surtout qu’il semblait occupé à nettoyer ne l’ayant même pas vu au départ avant qu’il ne lui signale sa présence. Ce qu’il fit, faisant sursauter Maxim qui ne s’attendait pas à être dérangé de la sorte sûrement alors qu’il était occupé à travailler. Et qui s’inquiétait déjà de la réaction de Stan en le voyant travailler avec de la musique ? A vrai dire Stan n’avait pas idée de qui dérangeait dans ce qu’il venait de voir mais n’hésita pas à rassurer Maxim qu’il n’allait pas lui causer d’ennuis ici. « Ne vous en faites pas, ce n’est pas moi qui irais m’en plaindre… Et de ce que j’ai vu ça ne vous empêchait pas de travailler donc vous n’avez rien à craindre concernant votre job ici… » Une inquiétude qu’il pouvait comprendre si certains se croyaient tout permis avec les gens travaillant ici. Et même s’il ne le connaissait pas encore Stan n’était pas comme ça au contraire. Maxim lui parla de TJ et Stan était heureux d’apprendre que son personnage ait pu avoir une bonne influence sur quelqu’un. Après tout ce personnage était aussi un de ceux dont il était le plus fier. « Tant mieux… » qu’il lui disait en lui offrant un sourire avant de reprendre « C’est pour ça que j’ai accepté ce rôle pour que ça puisse aider ceux qui étaient comme lui de voir que c’était normal… Je suis vraiment content qu’il ait pu vous aider… Et aussi que vous puissiez être vous-même dans ce pays… » Content de voir que des années après TJ pouvait encore être un bon exemple, malgré ses problèmes, que tout le monde était différent et méritaient aussi le bonheur quelle que soit leur orientation. Encore plus maintenant que ces droits venaient à être remis en cause par certains aux Etats Unis. Maxim s’attendait à ce qu’il ait rendez-vous évidemment pour débarquer comme ça mais lui n’avait pas pensé à ça, juste à venir voir Maxim pour lui parler. « Un rendez-vous ? Ah oui je n’y avais pas réfléchi… mais oui vous pouvez vous occuper de moi, je n’ai pas besoin de quelqu’un avec beaucoup d’expérience… à moins que vous me proposiez du jaune fluo avec de l’orange par exemple » qu’il lâchait, amusé, à cette idée. Parce que ça, ça aurait été quelque chose qu’il n’aurait pas osé porter pour sûr surtout pour une soirée habillée. Et puis s’il n’était pas venu spécialement pour une tenue, ça lui donnerait l’occasion de discuter avec Maxim sans le gêner dans son travail et qu’il n’ait des problèmes. Car visiblement il s’inquiétait déjà de faire mauvaise impression vu les excuses qu’il lui avait fait un peu avant. Et s’il était venu lui parler, ce n’était pas pour qu’il ait des ennuis ici. Lui offrant un sourire, Stan décida de lui parler d’une soirée à laquelle il devrait peut-être aller pour y récupérer un prix s’il gagnait. « Alors voilà je suis nominé pour un prix, celui du meilleur acteur pour Fresh, et si je gagne je vais aller à la soirée pour le récupérer donc il me faudrait quelque chose de classe, vous voyez le genre pour l’occasion.. Je ne suis pas encore certain d’y aller mais si je gagne je pense que je devais y aller donc il me faudra une tenue… Vous pensez que vous pouvez me trouver quelque chose ? » Autant commencer par ça et essayer aussi d’apprendre un peu à le connaitre avant de lui apprendre la nouvelle de leur parenté au risque qu’il ne prenne la fuite s’il n’y mettait pas les formes avant.«

_________________
-Embrace your differences and the qualities about you that you think are weird. Eventually, they’re going to be the only things separating you from everyone else.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
88
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single, but secretly in love with this man.
@kidd (av) @myself (crackship)
01.08.22 6:10



{An unexpected revelation}
@Sebastian Stan

Avoir Sebastian Stan comme client, ça je ne l'aurais jamais cru et autant dire que j'étais comme un dingue, car j'étais un véritable fan. J'avais tout vu de lui, du projet le moins connu au plus connu, je le suivais depuis que j'étais arriver en Amérique et je l'adorais sincèrement. Alors pouvoir le rencontrer sur mon lieu de travail, c'était énorme. Autant dire que j'étais super content de pouvoir m'occuper de lui aujourd'hui, j'allais en faire des jaloux et pour une fois, c'était moi qui serait mis en avant, ce qui n'arriver pas très souvent puisque je n'osais pas l'ouvrir de peur de me faire rembarrer. C'était Mila la grande gueule de nous deux, mais voilà, il fallait que je change ça, je le savais. Nous partons dans une pièce pour pouvoir mieux discuter de la futur tenue de l'acteur alors que nous parlons de TJ qui m'a beaucoup aimer avec mon acceptation de moi-même. "Merci beaucoup et même si j'aime beaucoup Bucky hein, TJ reste mon personnage préféré de vous." Je me suis énormément identifié à TJ et encore même aujourd'hui, alors je suis content de pouvoir rencontrer son interprète et de pouvoir le remercier pour ça, car c'est surtout grâce à lui que je me sens mieux dans ma peau à présent. Je commence à consulter les catalogues pour trouver quelque chose et passer commande auprès des maisons de mode avec qui nous avons des contacts puisque nous habillons plusieurs figures d'Hollywood dans cette agence. J'en ai vu défiler des célébrités ici, mais aujourd'hui j'avais le meilleur et c'était moi qui était charger de m'occuper de lui. C'est dingue comme intérieurement je sautais et danser dans tous les sens de joie alors qu'extérieurement, j'essayais de rester professionnel au maximum. "Oh god non... du jaune avec du orange, je ne suis peut-être pas un grand professionnel, mais je n'oserais jamais faire ça, je vous le promets. Je pensais plutôt à quelque chose de sobre, de classe. Peut-être un bleu nuit ou noir avec une chemise blanche et une cravate assorti. Je vais voir ce que je peux faire et de toute manière, je vous recontacte." En espérant qu'il appréciera ce que j'ai trouvé pour lui, puisque dans ce cas là, il faut toujours plusieurs pièces pour laisser le choix au client et lorsqu'il me parle de l'occasion. Je me rends compte que ma suggestion était bonne. "Fresh, je l'ai vu et j'ai beaucoup aimé. J'espère que vous gagnerez et... je vais me mettre au travail pour trouver la perle rare pour cette remise de prix. Vous serez pas déçu, enfin j'espère." C'était mon objectif number one de satisfaire le client qui était l'un de mes idoles en passant et alors que je remplissais son dossier pour sa commande avec la tablette du taff. Je pensais au fait qu'il fallait que je lui demande une photo souvenir. Alors une fois son dossier rempli, je pose la tablette sur la table et lui offre un sourire. "Voilà, j'ai rentré dans le logiciel toutes vos exigences et je vais faire en sorte de trouver ce que vous voulez, c'est promis." Je marque une légère pause et reprend. "Est-ce que ça serait abusé de ma part de demander si on peux prendre une photo ? Je suis un grand fan et... c'était l'un de mes nombreux rêves de vous rencontrer donc... je comprendrais si vous êtes attendu quelque part, y'a aucun soucis." Dis-je en lui offrant un petit sourire, ne réalisant toujours pas que j'ai Sebastian Stan face à moi et que mon coeur bat tellement fort dans ma poitrine qu'il va finir par s'écraser par terre si ça continue.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Sebastian Stan
Sebastian Stan
set fire to the rain
Callie
58
40 yo already
Actor
single
villet-chuckie (av.), siren charms (sign.) lempika (crackship)
(SEBMAX) An unexpected revelation 759518feb140329ec0e41569545810e17768edd3
21.08.22 8:32



{An unexpected revelation}
@Maxim Dmitriev

S’il n’avait pas vraiment besoin d’un nouveau costume, c’était l’excuse rêvée pour Stan pour discuter davantage avec Maxim. Difficile de lui avouer la vérité comme ça de but en blanc, surtout qu’il ne le connaissait pas au fond. Mais tout ça lui donnerait l’occasion de discuter en privé avec lui et de trouver comment lui avouer leur lien de parenté. Dans une pièce à l’écart, Maxim lui avouait que son rôle de TJ l’avait aidé pour faire son coming-out, chose qu’il appréciait ayant toujours eu un coup de cœur pour ces personnages lgbt qu’il avait pu interpréter dans ses divers projets. « D’habitude on me parle souvent de Bucky alors ça change qu’on me parle de TJ surtout vu que c’est l’un des personnages que j’ai le plus apprécié… J’ai regretté qu’il n’ait pas une vraie fin et j’aurai accepté de suite si on m’avait proposé de revenir pour offrir une suite à son histoire mais ça ne s’est jamais fait… » qu’il lui avouait honnêtement, repensant à ce personnage qu’il avait apprécié jouer et qui pour lui aurait mérité d’avoir une belle fin, de trouver le bonheur avec quelqu’un qui l’aimait sincèrement. Mais aussitôt Maxim se mettait en mode professionnel et lui proposait déjà de voir avec quelqu’un de plus expérimenté pour sa demande alors que lui n’en voyait pas le besoin. Après tout s’il travaillait ici c’est qu’il avait du talent et si s’occuper de lui, lui permettait d’en avoir plus, ça ne pourrait que l’aider pour sa carrière. Stan lui offrit un sourire amusé en le voyant directement rejeter le jaune et l’orange, combinaison qu’il avait surtout proposée pour le faire réagir donc il était content d’avoir réussi. « Vous voyez vous évitez déjà certaines combinaisons étranges de vous-même alors que vous auriez pu essayer de me convaincre que certains oranges pourraient aller avec certains jaunes pour ce que moi j’en sais » commençait-il se mettant légèrement à rire avant de reprendre son sérieux. « Mais j’aime beaucoup les choix que vous proposez, j’avais raison de ne pas vouloir changer pour quelqu’un avec plus d’expérience » Ce n’était même pas de flatterie car Stan appréciait réellement les couleurs proposées par Maxim et s’il n’avait pas vraiment besoin d’un costume, il se ferait un plaisir de le porter pour la remise des prix de Fresh s’il venait à gagner. « Ah vous l’avez vu ? Je vous remercie, ça fait plaisir de savoir que les gens apprécient le film… Et pour ce qui est du costume, je vous fais confiance… » qu’il lançait au jeune homme histoire d’éviter qu’il se mette trop la pression pour lui, d’autant qu’il n’était pas quelqu’un de compliqué non plus quant à ce qu’il portait. Il le laissa remplir les informations dans sa tablette, attendant patiemment qu’il ait terminé, ce qu’il fit rapidement, lui promettant de trouver ce qu’il lui faudrait. « Comme je vous l’ai dis je vous fais confiance alors ne vous stressez pas trop pour ça… D’ailleurs histoire de relâcher la pression, vous pouvez me tutoyer et m’appeler Sebastian, pas de monsieur ou quoi d’accord ? » qu’il lui offrait conscient que ça pourrait lui sembler bizarre étant donné qu’il était un inconnu, qu’il ignorait encore leur lien de parenté, mais la priorité pour Stan était aussi de supprimer cette distance entre eux. Qu’il ne le voit pas comme quelqu’un d’inaccessible et il s’empressa d’accepter sa demande pour faire une photo. « Evidemment qu’on peut prendre une photo… » qu’il lâchait aussitôt avant d’aller se placer à côté de lui pour que Maxim puisse la prendre avec son téléphone. Réalisant par la même occasion que c’était la première photo qu’il ferait avec son demi-frère et qu’il devrait certainement lui dire la vérité maintenant pour éviter que Maxim puisse penser qu’il jouait avec lui en faisant durer cette situation. Il laissa Maxim prendre deux ou trois photos avant de finalement se décider à lui parler. « Avant que je m’en aille, tu dois savoir quelque chose, je ne suis pas vraiment venu pour un costume, c’était une excuse pour te parler en privé… Et ensuite tu as commencé à me parler de cette tenue à me trouver et je me suis dit que ça pourrait t’aider au niveau de ton job… Bref si je suis venu ici aujourd’hui, c’était pour te parler.. parce que j’ai découvert qu’on a lien de parenté… » qu’il lui avouait face à face, sans reculer cette fois, avant de laisser le temps à Maxim de digérer ce qu’il venait de lui dire. Et de réagir aussi parce qu’il pourrait très bien refuser de le croire et lui demander de partir suite à ces révélations.

_________________
-Embrace your differences and the qualities about you that you think are weird. Eventually, they’re going to be the only things separating you from everyone else.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
world's gonna know my name
Koralie (Elle/she/her)
88
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single, but secretly in love with this man.
@kidd (av) @myself (crackship)
17.09.22 5:31



{An unexpected revelation}
@Sebastian Stan

Avoir Sebastian Stan comme client allait avoir un impacte sur mon curriculum vitae et je le savais, mais j'étais surtout un fan, alors j'étais clairement content d'être tomber sur lui aujourd'hui. Je savais que j'étais à l'essaie à l'agence à cause du vieux, mais m'occuper de Sebastian prouvera aux supérieurs que je m'en sortais plutôt bien. Que tout ce que le vieux avait raconter à mon sujet était fake puisque j'étais un bon élément pour cette agence et je refusais de perdre ce job, car je l'aimais et je refusais de laisser Mila, car si je perdais ce job, on me renverrait en Russie en plus et ça c'était impossible. Pas sûr qu'un gars comme survive en Russie aujourd'hui, déjà qu'à l'époque c'était limite, mais alors aujourd'hui alors que j'assumais qui j'étais, c'était sûr que les russes feraient qu'une bouchée de moi. "J'aime beaucoup Bucky puisque j'ai vu tous vos projets, mais c'est T.J. qui m'a rendu super fan, alors vous comprenez pourquoi je suis aussi content de vous rencontrez." Dis-je en lui souriant alors que je passais en mode professionnel pour m'occuper de sa tenue afin qu'il ne regrette pas de m'avoir choisi puisqu'il voulait rester avec moi, ce qui me surprenait vu la personnalité qu'il était. Il faisait confiance à un styliste qui n'était pas connu comme certains, ça me surprenait, mais j'étais assez content qu'il me fasse confiance. Je lâche un petit rire aux paroles de l'acteur alors que je réfléchis à ce qu'il pourrait lui aller et c'est comme ça que je propose deux couleurs dont une qui va vraiment bien avec ses yeux et je suis ravis de voir qu'il apprécie mes choix. "Evidemment que j'ai vu Fresh, quand j'ai dit que j'étais un grand fan de votre travail, je ne plaisantais pas. Sans vous faire peur, j'ai vu absolument toute votre filmographie donc... je suis impatient de voir les prochains." Ce n'était pas un secret que j'étais fan, car la plupart, c'est avec Mila que je les avais vu, elle savait à quel point j'étais admiratif de Sebastian Stan, je regrettais même qu'elle ne soit pas là aujourd'hui, car elle verrait à quel point mes yeux brillent d'avoir un acteur que j'aime autant en face de moi et puis, elle m'aiderait à rester calme, à ne pas bégayer, car bon sang, j'étais à deux doigts de le faire. Surtout lorsqu'il propose que nous nous tutoyons, je lève les yeux surpris vers lui, je ne m'y attendais pas, c'est bien la première fois que ça m'arrive avec un client hormis Thomas, mais lui était unique et stop, je dois le chassé de mon esprit au risque de sourire comme un con face à Sebastian Stan. "D'accord si c'est ce que vous... tu veux et c'est gentil de me faire confiance à ce point." Une fois les instructions noté pour la commande de Sebastian, tout était entrer dans la tablette, je lui demande si c'est possible de prendre une photo, au final, nous en prenons plusieurs, je suis vraiment trop content. Elles sont toutes enregistrer dans mon téléphone, je le remercie pour ça et alors que je m'apprête à le raccompagner. Celui ci commence à me parler, je fronce les sourcils à ses paroles. "À moi ? Pourquoi ?" Qu'est-ce que j'avais fait encore ? Comment Sebastian Stan me connaissait ? Je le laisse continuer en appréhendant et lorsqu'il me balance la bombe, j'ouvre grand les yeux, ne m'attendant pas à ça. "Quoi ? Je... comment ? Je... il faut que je m'assois." Je prends place sur l'une des chaises, si je m'attendais à ça. J'attrape ma bouteille d'eau, buvant plusieurs gorgés que je referme ensuite et pose à côté de moi. Je lève les yeux vers lui en fronçant les sourcils. "C'est un prank c'est ça ? Parce que c'est clairement pas drôle..." Pourquoi un acteur connu me ferait un prank ? Et surtout sur quelque chose d'aussi horrible ? Je n'en savais rien. Je n'arrivais toujours pas à y croire. "Ecoute, j'ai été adopté, je n'ai jamais connu personne de ma famille biologique. J'ai vécu en Russie jusqu'à mes dix huit ans et ensuite je suis venu ici pour faire le job de mes rêves. Mais je suis seul depuis, alors apprendre qu'on a un lien de parenté, ça m'a foutu un coup..." C'est clair que j'étais seul au monde, depuis le décès de ma mère adoptive. "C'est quoi notre lien de parenté si ce n'est pas un prank ?" J'avais Mila fort heureusement qui était comme ma soeur, mais à par elle, je n'avais personne, j'étais clairement seul au monde, alors savoir que j'avais de la famille en Amérique venait clairement de me flingué.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Contenu sponsorisé
(SEBMAX) An unexpected revelation

Sauter vers:  
-