AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
L.A NEWS Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite
CA Weather | mai 2022, 24° C. ciel dégagé, ensoleillé.
Graphisme de PANIC STATION et codage réalisés par velvet crowbar (bb noémie), cccrush, arthémis, Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014.
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

(SEBMAX) An unexpected revelation
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
what a plot twist you are
Koralie (Elle/she/her)
42
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single.
@skywalcrs (av) @myself (crackship)
09.02.22 1:52



{An unexpected revelation}
@Sebastian Stan

Encore un jour qui ressemblait à un autre avec moi qui prouver que j'étais un bon élément à mes supérieurs depuis que j'avais été mis sur la select à cause du vioc qui avait pris un malin plaisir à me pourrir la vie juste parce que je faisais mon job mieux que lui. Je me retrouvais donc à effectuer les tâches les plus ingrates pour qu'ils puissent juger si j'avais les nerfs fragile ou non puisqu'ils avaient entendu que je m'énervais facilement, ce qui était faux puisque je restais souvent à ma place et je ne disais jamais rien. Il était tôt le matin, j'étais la à nettoyer les miroirs pour les essayages qui étaient sales à un point, il y avait tellement de tâches que c'était à se demander s'ils ne s'étaient pas rouler dessus au lieu de seulement se regarder. J'avais mis mes écouteurs et j'écoutais London Grammar, Sights actuellement, une chanson que j'aimais particulièrement. Il n'y avait pas grand monde donc je pouvais me permettre d'écouter un peu de musique pendant que je frottais de toutes mes forces pour rendre ses miroirs comme neuf et alors que je m'appliquais tout en fredonnant la chanson que j'écoutais. Une main se pose sur mon épaule, ce qui me fait sursauter littéralement puisque je ne m'y attendais pas, j'enlève mes écouteurs et lorsque je me retourne, je me fige en voyant Sebastian Stan. "Bonjour, toutes mes excuses, je ne vous avez pas entendu, j'avais mes écouteurs et..." Je me rends compte que je lui raconte ma vie et qu'il doit clairement s'en foutre, je me racle la gorge. "On s'en fiche... hum... vous avez certainement rendez-vous donc, je ne vais pas vous faire patienté plus longtemps. Suivez moi, je vous conduis jusqu'aux essayages." J'abandonne donc mes nombreux miroirs encore à nettoyer pour accompagner l'acteur jusqu'à sa salle ou on va s'occuper de lui. Je n'arrive toujours pas à croire que Sebastian Stan soit ici. Si c'est Mila qui s'occupe de lui, je jure de la tuer, car elle sait à quel point je suis fan et elle ne m'aura même pas prévenue du coup, je me suis ridiculiser devant lui et je me sens bête maintenant. Je chasse tout ça de mes pensées alors que nous rentrons dans la pièce. "Voilà, nous y sommes, c'est ici qu'on va s'occuper de vous et d'ailleurs qui est en charge de votre commande ? Que je le prévienne que vous êtes arriver." Dis-je en lui offrant un petit sourire polie en essayant de me rattraper par rapport à tout à l'heure. Je ne réalisais toujours pas qu'il était là, moi qui l'a connu grâce à Political Animals, prenant même T.J. comme modèle pour mon coming out, j'avais bing watcher la série à la vitesse de la lumière et je la regardais régulièrement depuis. Du coup me retrouver devant son interprète était un véritable honneur, j'en étais élu. "D'ailleurs, avant de vous laisser tranquille, je voulais juste vous dire que j'étais un véritable fan, surtout de T.J. Hammond, ce personnage m'a vraiment beaucoup toucher et je m'identifie beaucoup à lui donc... c'est un véritable honneur de rencontrer son interprète." Je lui offre un petit sourire sincère, parce que je l'étais, oh que oui. J'étais impressionné d'être en face de lui que je m'étais ridiculiser avec mon sursaut et j'espérais qu'il oublierait ça. De plus, moi je devais l'abandonner pour aller chercher le styliste en charge de s'occuper de lui pour ensuite retourner au nettoyage de mes miroirs pendant que Sebastian Stan sera juste à côté. Joie, bonheur. Peut-être que j'aurais la chance de le recroiser et que je pourrais prendre une photo souvenir avec lui avant qu'il s'en aille sans passer pour une grosse groupie, car bon, ce serait encore pire qu'il me prenne pour quelqu'un qui fangirl littéralement sur lui, alors que c'est pas le cas, je suis juste un fan. M'enfin, on verra bien ce que l'avenir nous réserve.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Sebastian Stan
Sebastian Stan
forest fire in design
Callie
42
39 yo
Actor
single
filledevoyou (av.), siren charms (sign.) crackshipandcrap (crackship)
(SEBMAX) An unexpected revelation 759518feb140329ec0e41569545810e17768edd3
11.03.22 15:52



{An unexpected revelation}
@Maxim Dmitriev

Il savait qu’il devait le faire parce qu’il connaissait toute la vérité donc c’était la moindre des choses à faire. Mais ça n’empêchait pas que c’était compliqué, de débarquer dans la vie d’un étranger pour lui apprendre une chose qui bouleverserait certainement toute sa vie. D’autant qu’il n’avait aucune idée de comment lui dire et comment il prendrait la nouvelle. Une fois obtenu toutes les informations sur Maxim, Stan avait pris quelques jours pour décider quoi en faire et comment procéder. Plein de questions qu’il s’était posé pour essayer d’agir au mieux vu les circonstances. Il en était arrivé à décider que le mieux à faire était d’aller le voir sur le lieu de son travail, le matin quand il n’y aurait pas encore grand monde plutôt que de débarquer chez lui comme ça sans prévenir. D’autant que ça faisait un peu stalker sur les bords de savoir exactement où il habitait et venir l’y trouver. Qu’à son job il pourrait toujours amener la chose en douceur, du moins essayer sans qu’il ne le prenne pour un cinglé. Parce qu’il y aurait de quoi aussi. Arrivé tôt à l’agence il n’y avait pas grand monde comme il l’avait prévu, juste Maxim qui semblait occupé à nettoyer, bien trop occupé pour le voir apparemment. Seb ne savait pas s’il devait l’aborder ou non, se contentant de l’observer comme s’il pouvait voir certains traits familiers chez lui qui pourraient lui confirmer ce qu’il pensait. Finalement au bout de quelques minutes, voyant Maxim absorbé dans ce qu’il faisait, il s’avança avant s’adresser à lui par un bref « Excusez-moi… » afin de tenter d’attirer son attention sans succès, Maxim étant visiblement absorbé par ce qu’il faisait et par les écouteurs qu’il avait aux oreilles. Stan déposa brièvement une main sur son épaule pour lui signaler qu’il n’était pas le seul. Ce qui eu pour effet de faire sursauter « C’est rien vous en faites pas, je vous ai parlé mais vous ne m’avez pas entendu donc je me suis permis de faire ça mais je voulais pas vous faire sursauter désolé » fit-il en prenant l’air un peu gêné pour le coup parce qu’il avait vraiment fait peur à Maxim sur le moment. Un peu raté comme entrée en matière pour une rencontre qui pourrait devenir importante pour la suite. Enfin normalement, si Maxim ne rejetait pas tout ce qu’il venait de lui annoncer et tout ce qui en découlait. Croyant que Stan avait rendez-vous il s’empressa dans le conduire dans une autre pièce pour des essayages. Ce n’était pas ce qu’il avait prévu mais d’un côté c’était aussi bien s’ils pouvaient parler en privé. Une fois arrivé dans la pièce, Maxim lui demanda qui s’occupait de lui et Stan n’avait aucune idée de quel nom donner. Les seules informations qu’il avait concernaient Maxim et pas l’agence dans laquelle il travaillait. Mais avant qu’il ait pu lui répondre, cherchant quoi dire, il s’était mis à lui parler de T.J. et de l’importance qu’il avait pour lui. Ce qui toucha réellement Stan, qui lui offrit un sourire. « Ah c’est vrai ? Et bien je suis content que ce soit le cas… J’aimais beaucoup T.J., j’aurai voulu lui apporter une vraie fin mais la chaine a décidé de ne pas reconduire la série… Ça reste une belle expérience pour moi, encore plus s’il a pu aider des gens à se sentir plus confortable je suppose ? » demanda-t-il gentiment suite à ses paroles, ne voulant pas paraitre trop curieux. Mais ça aurait été drôle que sans le savoir le personnage gay qu’il ait pu interpréter avait aidé son demi-frère à être plus confortable avec qui il était. « Et pour répondre à votre question, personne ? Je suis venu à l’improviste à vrai dire... J’espère que ça ne pose pas de problème ? » demanda-t-il appréhendant un peu d’avoir fait le mauvais choix. Que Maxim lui dise qu’il était occupé ou que c’était une mauvaise idée de débarquer comme ça sans prendre rendez-vous avant. Pire encore il pourrait passer pour une de ses stars qui profitent de leur statut de célébrités pour obtenir ce qu’elles veulent sans respecter les règles. Ce qui n’était pas du tout son cas d’ailleurs mais Maxim ne le connaissez pas assez encore pour le savoir.

_________________
-Embrace your differences and the qualities about you that you think are weird. Eventually, they’re going to be the only things separating you from everyone else.
Maxim Dmitriev
Maxim Dmitriev
what a plot twist you are
Koralie (Elle/she/her)
42
Twenty five years old.
He is a stylist and tries to find a place in the city of angels.
Single.
@skywalcrs (av) @myself (crackship)
17.03.22 11:29



{An unexpected revelation}
@Sebastian Stan

Airpods aux oreilles, je n'avais pas entendu ni vu la personne qui venait d'entrée. Au contraire, j'étais dans mon truc, musique à fond, fredonnant ce que j'écoutais actuellement et c'est la main poser sur mon épaule qui me fit sursauté. Je ne m'y attendais pas à dire vrai, encore moins à me retrouver en face de Sebastian Stan dont j'avais vu de nombreux projets. J'enlevais donc mes écouteurs, coupant la musique et rangeant le tout dans ma poche, gêné pour le coup d'avoir sursauter comme ça devant lui et presque sûr que si ça se sait auprès de la direction, ce serait un point en plus dans les pour, pour me renvoyer autant de l'agence que du pays. Du coup, j'espérais secrètement que personne n'avait vu cette action de ma part et que l'acteur n'en parlera pas. Je suis clairement gêné, il n'y avait pas d'essayage au planning avant au moins deux heures, du coup je pensais pouvoir m'amuser pendant mon nettoyage et bim, c'était une mission échouée. Mais à mon avis ça devait être une erreur de planning, ils ont sûrement oublier de le noter et je plaignais celui qui l'avait écrit, il allait se faire taper sur les doigts et j'espérais secrètement que c'était le vioc, je l'avoue. "Non non pas besoin que vous vous excusiez, c'est moi qui n'a pas été professionnel pour le coup et pour ça, je suis sincèrement désolé. Je ne suis pas du tout comme ça d'habitude, je le promets." Je préférais qu'il sache, car bon, comme ma place était en jeux, ça me stresser assez au moins que ça avait un impact sur mon sommeil, dormant moins, devenant pratiquement insomniaque à cause de tout ce stresse avec l'option de mon renvoie. J'abandonne donc tout ce que tu fais pour le conduire aux essayages, à mon avis, la personne qui s'occupe de lui ne va pas tarder et pour montrer ma bonne foie, je vais aller la prévenir comme ça on verra à quel point je suis efficace et peut-être que ça pèsera dans la balance. Mais avant de partir, je ne peux pas m'empêcher de lui parler de T.J. et de l'importance qu'il a pour moi puisqu'il m'a aider à etre moi-même donc, il fallait que je le dise à Sebastian avant de le laisser tranquille. Je l'écoute attentivement, hochant la tête et lui offrant un sourire. "J'ai toujours su qui j'étais vraiment, mais de là ou je viens, je ne pouvais pas le montrer au risque que ça finisse mal pour moi. Mais ouais, mon arrivée en Amérique et T.J. m'ont aider à être confortable avec ça et... aujourd'hui, je l'assume complétement. En Amérique je veux dire, car bon, en Russie, je ne m'amuserai pas à le crier sur tous les toits hein." Dis-je en riant, Sebastian était vraiment cool, j'étais content de pouvoir le rencontrer, car au fond, j'étais vraiment fan de son travail au point que je m'amusais à regarder tous ses projets, admirant l'homme, mais aussi l'acteur. "Normalement, il faut prendre rendez-vous pour qu'on trouve un styliste qui aura préparer en avance des croquis de vos envies, mais moi je suis disponible si vous voulez, je n'ai pas les croquis comme vous vous en doutez, mais je peux les réaliser pour notre prochain rendez-vous si vous préférez ou alors si vous voulez quelqu'un avec plus d'expérience, je peux aussi me renseigner sans problème auprès de la direction pour qu'on vous trouve quelqu'un qui vous convienne." Je ne voulais pas m'imposer, je savais qu'il pouvait me trouver trop jeune pour m'occuper de la tenue qu'il voulait donc j'essayais de faire au mieux pour ne pas le faire fuir, car bon, pas sûre qu'ils apprécient que je fasse fuir un acteur de sa renommée, là c'est sûr que je finirais à la porte et ce n'est clairement pas ce que je veux.

_________________
I fell in love with my pain and I slept with my regrets like every day...
JUST REMEMBER THIS...

Contenu sponsorisé
(SEBMAX) An unexpected revelation

Sauter vers: