AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Contexte Ils sont beaux, bronzés, glamours, attachants ou provocateurs, les stars, qu'on le veille ou non, font partie intégrante de nos vies. Nous sommes tous passionnés par ces célèbres faces, ces sourires plus ou moins francs et ces belles gueules qui valent des milles et des cents, mais vous êtes-vous déjà demandé ce que toutes ces paillettes peuvent bien cacher ? Hollywood semble trembler depuis l'arrivée fracassante de celle qui se fait surnommer 'la grande Moore'. Semble-t-il que la vipère a ouvert une voie inconnue pour tous les ouliés d'Hollwyood - lire la suite

Graphisme de old one et codage réalisés par Felicis, coeurdelion et terrible. OH! est un forum célébrité ouvert en juillet 2014. Pas de lignes minimum, 1 RP tous les 10 jours.
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

like real people do (joester)
Ester Expósito
Ester Expósito
breathe me in
otherside (sarah)
307
21 years old.
actress and model.
in a (PR) relationship with joe keery, they say.
bb skvwalkcrs (avatar) editsbyhestia (icons)
like real people do (joester)  968774d4c748d90a70272e12a8a0e4be1dcc2e1c like real people do (joester)  B1928eacc189460682f6e50635162e091719f856 like real people do (joester)  0b96557da61f0b342978a74b35f89aaefcf707b1
aquí yo mando ϟ
yo tomo las decisiones, yo escojo las posiciones. puedes tener los cojones, pero yo los pantalones. no, no, she can't do it like me, throw it down, wish that he could see the look upon your face

12.01.22 20:54


like real people do
@Joe Keery

Dernier coup d'oeil jeté à son téléphone, alors qu'elle se trouvait dans une voiture la conduisant en centre ville. Un message de son manager qui attirait son regard, comportant simplement le lien vers un article. Stranger Things' star Joe Keery with Netflix's Spanish new girlfriend, Ester Expósito. Et un sourire en coin qui s'installait sur ses lèvres, alors que tout se déroulait à la perfection. Les quelques photos d'eux que l'article dévoilait passaient sous son analyse fine, et elle n'était pas tout à fait satisfaite. Ils manquaient de proximité, et ça risquait de faire tiquer à un certain moment. Si pour l'instant, la supercherie passait comme une lettre à la poste, Ester préférait anticiper. Leurs photos n'allaient pas tarder à être comparées à celles de la blonde et de son – réel – ex petit-ami, Alejandro, et c'est bien là que la situation se compliquerait pour eux. Alors ils allaient devoir redoubler d'efforts. Pas le temps d'en parler à Joe, assis à côté d'elle, que la voiture s'arrêtait devant Echo Park. Un merveilleux endroit conseillé par leur management respectif, où les deux allaient pouvoir prétendre être en date des plus romantiques, sous les yeux des paparazzis et même quelques fans curieux, s'ils étaient reconnus. Pour l'occasion, Ester s'était vêtue de sa plus jolie robe fleurie, la météo de la journée le permettant.
Les deux quittaient leur voiture et s'engageaient alors dans le parc, les yeux de la blonde ne manquant pas d'observer autour d'elle. « Ils sont là. » glissait-elle discrètement à son faux petit-ami, avant d'enrouler son bras autour du sien libre, l'autre étant pris par le panier que Joe portait, tandis qu'Ester avait pris en charge la nappe. Aucune surprise de leur côté, puisque leurs managers s'étaient assurés de leaker l'information afin que les paparazzis sachent où se rendre en fin de matinée. « Ici, c'est pas mal ! » Son doigt était pointé vers un coin de verdure au bord du lac, ce qui n'allait que mettre davantage en avant le cadre romantique qui était au centre de leur duperie. Leur coin était maintenant réservé et la nappe étalée sur l'herbe. « Tu t'es improvisé chef cuisinier ou c'est le traiteur du coin qui s'est occupé de tout ça ? » riait-elle en référence au panier rempli, alors qu'elle savait très bien qu'il n'aurait pas fait tant d'efforts pour un faux rendez-vous en amoureux. Et elle n'attendait pas à ce qu'il en fasse autant.

_________________
on your way to greatness
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
Joe Keery
Joe Keery
too alien for earth
ariel.
22
29 ans.
acteur et musicien.
les paparazzis le diront en couple avec la belle Ester Expósito.
nuit parisienne.
12.01.22 23:01


like real people do
@Ester Expósito

Si il y a encore à peine quelques semaines, Joe passait son temps à composer pour un nouvel album, aujourd'hui, ce n'était plus à compagnie de sa guitare qu'il se trouvait, mais de sa nouvelle petite copine. Il avait encore du mal à réaliser dans quoi il s'était embarqué, mais en réalité, ça l'amusait cette situation. Ce contrat, ce couple avec Ester, jouer des paparazzis, rouler les gens dans la farine. Il faut dire qu'on ne lui avait pas présenté n'importe qui. Le jour où son manager l'a contacté de manière sérieuse en lui demandant de le rejoindre au studio, et qu'il s'est retrouvé entre quatre murs avec leurs managers respectifs et Ester Expósito, Joe croyait à une caméra cachée. Mais non, les deux managers étaient bel et bien sérieux. Un contrat, de six mois, où les deux célébrités devraient se faire passer pour un couple, histoire de relancer leur notoriété. En tant que grand joueur, Joe ne s'était pas fait prier pour l'accepter. Le seul inconvénient, c'est qu'en acceptant, il pensait qu'il pourrait faire ses petites affaires avec Ester, mais vraisemblablement, ça ne convenait jamais à leurs managers qui leur avait fait remarquer qu'il manquait une certaine proximité entre ces derniers. « Vous et vos exigences, j'en ai jusque là » Qu'il lâche en balançant sa main au dessus de sa tête, avant de quitter le bureau, agacer. Pourtant, il n'était pas du genre à se mettre en colère facilement, mais déjà, Ester comme lui avaient accepté le deal, alors, ils étaient suffisamment grands pour se gérer tout seul, donc effectivement, quand son manager venait la ramener pour leur imposer des choses, ça, ça l'agaçait. Mais c'était comme ça avec son manager, un peu tout feu tout flamme par moment, ils avaient l'habitude de s'accrocher, mais tout deux savaient comment l'un et l'autre fonctionnait, donc ce n'était qu'une querelle de plus.
Ca lui était passé rapidement au dessus à Joe. Parfois, il avait juste besoin de gueuler un bon coup, quitter le bureau pour que ça aille mieux. Et oui, ça, c'était ce matin. Mais, maintenant, il était temps de rejoindre la jolie blonde à Echo Park. Et bien sûr, Joe n'avait pas oublié sa belle guitare. Il avait également préparé un petit panier rempli de bonnes choses de quoi ravir leurs papilles gustatives.  « Allez viens, colles toi à moi ma chérie, il paraît qu'on est pas assez proche » Il rétorque amusé, mais on sent bien une certaine rancune envers son manager qui ne les laisse pas tranquille. Comme si avoir des paparazzis sur le dos ce n'était pas assez. Ceci dit, il appréciait de marcher tranquillement dans le parc avec sa belle attachée à son bras. Elle proposait un endroit sympa, un cadre idyllique pour un petit pique nique romantique. Il espérait toutefois que les fans ne viennent pas les interrompre durant leur petit dîner pseudo-amoureux. Mais ça, ce n'était moins sûr. Il se détachait d'elle pour sortir une petite couverture et l'installer sur le sol, pour ensuite y déposer le panier au centre de cette dernière. « Le traiteur s'appelle Joe Keery, et à ce qu'il paraît c'est un vrai petit chef cuistot, tu m'en diras des nouvelles quand tu auras goûté » Il lâche de manière amusé à cette dernière qui se demandait qui était à l'origine du pique nique. Il attirait le panier près de lui, pour pouvoir l'ouvrir et sortir ce qu'il se trouvait à l'intérieur. « Des petites brochettes de tomates cerises, avec des billes de mozzarella pour l'entrée. Une petite salade de pâtes, avec du parmesan, des tomates séchées, un peu de roquette, des olives, du poulet, et en dessert, des petits cupcakes au coeur fondant chocolat, et à la framboise, au choix. En boisson, je nous ai pris du jus de fruits. J'espère que ça te vas. Comme je ne sais pas encore trop trop tes goûts, je me suis dis que c'était quelque chose d'assez simple, et que tout le monde pouvait généralement aimer » En réalité, il avait mit de sa personne. C'est vrai qu'il aurait très bien pu passer chez le traiteur du coin, mais il avait envie de monter à Ester qu'il n'était pas forcément l'image qu'il renvoyait. Sous ses airs de badboy, en réalité se cache une toute autre personne. Et avec Ester, il avait envie d'être lui. De toutes les façons, aux yeux de l'actrice phare de la série Elite, il n'avait rien à perdre, rien à prouver, alors, il pouvait être lui-même. « Tu veux manger tout de suite, ou on attend un peu ? » Il demande à cette dernière. Lui, ça lui importait peu, tout dépendait de l'heure à laquelle cette dernière s'était levée et avait déjeuné. Lui, il s'était levé assez tôt, puisqu'il avait dû rendre visiter à son manager, mais il n'était pas à quelques minutes près pour manger. Il s'allongeait sur la couverture, en se tournant sur le côté pour faire face à Ester, maintenant sa tête d'une main, avec l'autre, il vint attraper la main d'Ester. « C'est la première fois qu'on te proposait de faire ce genre de chose ? » Il la questionne alors, car c'est vrai qu'ils n'avaient jamais vraiment abordé le sujet, pas même en discutant par messages, et pourtant, il leur arrivé d'échanger des messages, mais c'est vrai qu'il ne lui avait jamais demandé, et pourtant, il se posait la question, car pour le coup, pour lui, c'était la première fois.
Ester Expósito
Ester Expósito
breathe me in
otherside (sarah)
307
21 years old.
actress and model.
in a (PR) relationship with joe keery, they say.
bb skvwalkcrs (avatar) editsbyhestia (icons)
like real people do (joester)  968774d4c748d90a70272e12a8a0e4be1dcc2e1c like real people do (joester)  B1928eacc189460682f6e50635162e091719f856 like real people do (joester)  0b96557da61f0b342978a74b35f89aaefcf707b1
aquí yo mando ϟ
yo tomo las decisiones, yo escojo las posiciones. puedes tener los cojones, pero yo los pantalones. no, no, she can't do it like me, throw it down, wish that he could see the look upon your face

13.01.22 0:22


like real people do
@Joe Keery

Un léger rire échappait des lèvres de la blonde, alors qu'elle pouvait, à travers la phrase de Joe, comprendre le fond de sa pensée. Pas qu'elle était bonne élève puisqu'elle pouvait même la jouer rebelle parfois, mais sur le coup, elle avait tendance à être d'accord avec les managers puisqu'elle en avait elle-même fait la constatation. C'était complètement fou de se jeter dans un tel contrat, surtout pour Ester qui n'avait débarqué à Los Angeles que depuis quelques mois et qui se retrouvait embarquée dans une telle mascarade. Mais maintenant qu'elle s'y trouvait, elle aimait faire son travail comme il le fallait. Et quitte à y consacrer du temps et de l'énergie, que le résultat soit au moins ce qui lui convenait. « Ils ont pas totalement tord, j'ai vu des photos et on peut faire beaucoup mieux que ça. » se contentait-elle de sourire en le regardant, essayant de le résonner. Des deux, l'actrice était la plus jeune, elle qui n'entrait que dans sa vingtaine. Pourtant, elle semblait être la plus calme et conciliante des deux dans cette situation, une vraie première pour Ester qui était en général celle qui causait le plus de problèmes. Car elle se trouvait peut-être celle qui s'engageait le plus là-dedans. Sa carrière à Hollywood n'avait pas encore débuté, et c'était pour cela qu'elle avait bien conscience qu'elle ne pouvait effectuer aucun faux-pas, au risque de se griller directement. Alors s'il fallait avoir un sourire scotché sur son visage jusqu'à en avoir mal à la mâchoire, soit. Et tout ça devant un magnifique lac, et la météo qui jouait en leur faveur pour leur offrir un pique-nique romantique digne de ce nom. Il n'aurait manqué qu'un orchestre et un genou posé à terre pour rendre le moment d'autant plus crédible, et ils n'avaient pas à aller jusque là. Pas de genou au sol pour l'un des deux, mais les deux fessiers sur la couverture. Et alors qu'elle le taquinait sur son panier bien rempli, sa bouche se refermait bien vite lorsqu'il lui énonçait avoir bien préparé tout ça lui-même. Ses yeux se fixaient dans les siens, pour attraquer une quelconque trace qui lui laisserait penser qu'il mentait, ou blaguait. Mais non, il continuait d'énoncer le menu du midi et elle s'en voyait presque bouche bée, les sourcils légèrement froncés. « C'est.. Parfait. » Une attention aussi simple qui pourtant la surprenait réellement. Alors qu'elle était restée écrasée dans son canapé après son sport du matin et sa douche, lui avait occupé son temps à leur préparer un bon déjeuner. Et ça la touchait, même si elle n'en disait rien. « Tout de suite, mon coach a failli m'achever ce matin. » Et le sport creusait l'appétit, c'était bien connu. Puis, l'espagnole était beaucoup trop curieuse à l'idée de tenter ces brochettes en entrée, et s'activait alors pour ouvrir les boîtes afin de se rendre un minimum utile, puisqu'il avait déjà fait le plus gros du travail. « Oui.. Je pensais pas que mon manager puisse avoir ce genre d'idées un jour, mais j'ai aussi toujours été en couple depuis le début de ma carrière, donc c'était impossible de me proposer ça en Espagne. » Un mois qu'ils avaient entamé leur pseudo relation et pourtant, aucun des deux n'avait déjà parlé de son passé amoureux ni de son parcours. Sans doute le temps de l'adaptation. Sa main lâchait la sienne, pour pouvoir commencer leur déjeuner. « Bon appétit ! » lâchait-elle de son meilleur accent français possible, avant de croquer un premier morceau de ses tomates cerises et de sa mozzarella, le combo gagnant. « Et toi alors, comment est-ce que tu te retrouves dans ce bourbier à vingt-neuf ans ? » Un rire s'en suivait alors qu'elle en profitait pour le taquiner sur son âge, en référence à leurs huit ans d'écart. Pour Ester, accepter de jouer au faux-couple aussi tôt n'aurait sans doute aucune incidence sur sa vie, puisqu'elle ne s'en rappelerait peut-être même plus d'ici ses trente ans. En revanche, elle ne s'imaginait pas s'engager dans ces combines durant la trentaine.

_________________
on your way to greatness
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
Joe Keery
Joe Keery
too alien for earth
ariel.
22
29 ans.
acteur et musicien.
les paparazzis le diront en couple avec la belle Ester Expósito.
nuit parisienne.
13.01.22 17:48


like real people do
@Ester Expósito

Le temps est clément aujourd'hui, et Joe ne peut s'empêcher de trouver Ester ravissante dans cette jolie robe fleurie. Elle a du goût. C'est une très belle fille, et il ne peut qu'être fier d'avoir une partenaire comme celle-ci pour le contrat. Il aurait très bien pu tomber sur quelqu'un d'autre. Une fille avec qui il n'aurait aucun feeling, avec qui ça serait un véritable enfer de devoir jouer les faux couples. En revanche, avec Ester, c'était... Différent. Même lui, ça l'étonnait qu'ils parviennent à aussi bien s'entendre. Il se souvient l'avoir déjà croisé lors d'un gala et le courant était plutôt bien passé entre eux. Ils n'avaient pas échangé pendant des heures, mais ils avaient suffisamment échangé pour sourire en voyant la blondinette dans le même bureau que ce dernier. Au début, il s'attendait à tout, sauf à ce genre de deal. Il pensait plutôt à un duo dans une nouvelle série, ou dans un film, mais là ça avait prit une toute autre dimension. Une dimension à la fois complètement folle et surréaliste, mais néanmoins agréable. « Sur le principe, j'ai également vu les photos, et je suis tout à fait d'accord. Si on ne veut pas se faire griller, il vaudrait mieux se rapprocher d'avantage. Sur la forme, c'est différent. Si tu les écoutes, il faudrait sur-jouer, sauf que si on sur-joue trop, c'est à nos risques et périls. Ce n'est pas comme si on était pas traqué h24, depuis que les paparazzis en ont été informé » Joe, il était totalement rationnel, tout comme Ester d'ailleurs. Et c'est vrai que c'était difficile de trouver le juste milieu. Être suffisamment proche pour paraître crédible, mais ne pas trop en jouer pour ne justement pas perdre en crédibilité. Et il ne faut pas oublier que ces derniers se fréquentaient officiellement depuis un mois seulement. Ce n'était pas non plus facile, il fallait qu'ils trouvent leur marque. Alors peut-être que pour les managers, il fallait accélérer la cadence, mais Joe, il tenait à garder une certaine crédibilité, et cohérence. C'était aussi les débuts d'un couple, il ne fallait pas l'oublier. On ne sait jamais vraiment comment trop se comporter au début, donc bon, ça n'affolait pas vraiment Joe. Ce qui l'avait le plus de mal à concevoir, c'est qu'en plus de leur imposer entre guillemet un contrat de faux couple sur une durée de six mois, les managers mettaient leur grain de sel à leur imposer certaines choses, et être parfois un peu trop intrusifs.
En dehors de tout ça, Joe, il avait envie de passer un bon moment avec Ester, de la découvrir d'avantage, qu'il ne se fasse pas avoir si lors d'un interview, on venait à lui poser des questions sur Ester, et qu'il viendrait à ne pas trop savoir quoi répondre. Parce que bon, c'est bien joli de s'afficher en public, se tenir la main, avoir une certaine proximité, mais être un couple, ce n'était pas seulement du paraître. Il fallait qu'ils créent leur histoire, leur rencontre, comment tout s'était déroulé, et pour ça, il fallait passer du temps ensembles pour pouvoir en discuter, et également, apprendre à faire d'avantage connaissance. De son côté, aujourd'hui, Joe avait mit en avant ses talents culinaires. Alors, il n'avait pas non plus fait quelque chose d'exceptionnel, mais au moins, maintenant, Ester pouvait prétendre que son nouveau petit ami excellait dans un domaine. Elle semblait d'ailleurs surprise qu'il ait prit les devants de la sorte. « Ah oui, il t'as fait faire quoi ce matin d'ailleurs ? » Qu'il lui demandait alors, intéressait de savoir comment elle organisait ses séances de sport. Il savait qu'elle était très sportive, mais à quel point. A mesure de discuter avec elle, il avait tout de même réalisé que c'était une grande partie de son quotidien, mais il ne savait pas exactement quels genres d'exercices elle faisait, ou quelle partie du corps elle travaillait. Et ça l'intéressait, car lui aussi, il aimait bien faire du sport, mais il n'était pas coaché. Lui, il s'entraînait seul. Il allait courir, faisait un peu de muscu chez lui. « Effectivement, je comprends. Tu as eu de longues relations ? » Encore une fois, il la questionne, c'est le moment d'en apprendre plus sur elle. Savoir le genre de relation qu'elle a pu avoir, combien de temps cela à pu durer. C'était intéressant de savoir pour le couple qu'ils formaient désormais. Et puis, il était curieux aussi, de savoir quelle genre de personne elle était. Si c'était une fille plutôt sérieuse, ou au contraire plutôt volage. « A toi aussi » Il sourit puis s'emparait d'une petite brochette pour y déguster la tomate cerise avec la bille de mozzarella. C'était quelque chose que le jeune homme adorait. C'était frais, et ces deux aliments se mariaient bien ensembles. « Ca veut dire quoi ça ? A vingt-neuf ans ? Ca commence à taquiner sur l'âge ça y est ? Ca prend ces aises après un mois ? » Il lance taquin, bien évidemment. Et il ne l'a absolument pas mal prit, il sait pertinemment qu'elle rigole, et il assume pleinement son âge. Il constate juste que ça commence un peu à se décoincer entre eux. Et il aimait bien ce tempérament de Ester. Car il était tout autant taquin. Quand il appréciait quelqu'un, notamment. « Pour tout te dire, quand on a terminé le tournage de la saison 4 de Stranger Things, en attendant la promo qui arrive d'ici quelques mois, ça a été calme côté cinéma, alors, j'en ai profité pour me remettre pleinement dans la musique. Parce que j'ai en projet de faire un nouvel album, mais ça prend du temps. Alors, je me suis dis que c'était le moment. Mais pour mon manager, non, du coup, il faisait que me taner, parce qu'on entendait plus trop parlé de moi. Normal, y'a pas forcément eu de rôle qui m'ont plu, on est pas non plus venu me chercher, alors, je me suis remis à fond musique. Mais pour James, ce n'était pas suffisant, et je pense qu'il a dû cramé qu'on s'était bien entendu et du coup avec ton manager, ils se sont dit, tiens, si on les rapprochait pour faire parler d'eux. » Il répondit alors tout naturellement à cette dernière. Ca faisait un peu vieil ours solitaire qu'on avait sorti de sa tanière, et c'était un peu ça, on était venu changer son quotidien. Bon, tout compte fait, ça ne le dérangeait pas trop, au contraire, il se prenait au jeu et trouvait ça amusant. C'était dans ses cordes de simuler, et faire comme si il était en couple avec les actrices, notamment avec Natalia dans Stranger Things. Sauf que là, c'était un niveau au dessus, car c'était dans la vie réelle. D'autant plus que ça faisait un petit moment qu'il n'avait plus été en couple, alors les automatismes, il les avait un peu perdu.
Ester Expósito
Ester Expósito
breathe me in
otherside (sarah)
307
21 years old.
actress and model.
in a (PR) relationship with joe keery, they say.
bb skvwalkcrs (avatar) editsbyhestia (icons)
like real people do (joester)  968774d4c748d90a70272e12a8a0e4be1dcc2e1c like real people do (joester)  B1928eacc189460682f6e50635162e091719f856 like real people do (joester)  0b96557da61f0b342978a74b35f89aaefcf707b1
aquí yo mando ϟ
yo tomo las decisiones, yo escojo las posiciones. puedes tener los cojones, pero yo los pantalones. no, no, she can't do it like me, throw it down, wish that he could see the look upon your face

14.01.22 0:21


like real people do
@Joe Keery

Assez dingue pour Ester de se retrouver dans une telle situation, chose complètement impensable à ses yeux il y a encore trois ans. C'est déjà bien jeune qu'elle avait commencé à jouer des rôles, jusqu'à gagner pas mal d'expérience pour quelqu'un de son âge. Malgré ça, elle ne s'était jamais imaginé un jour devoir jouer la comédie jusque dans sa vie privée. C'était bien la partie de sa vie qu'elle ne contrôlait pas en général, laissant sa spontanéité et son cœur parler. S'embarquer dans des jeux, oui. De séduction, de savoir qui tomberait le premier dans les filets de l'autre. Ça, elle en avait été habitué avec ses ex-flirts et copains. Mais de faux-couple à en duper tout le monde, même ses propres amis, jamais. Non pas qu'elle ne faisait pas confiance aux siens, mais il suffisait que l'information tombe entre les mains d'une seule personne extérieure pour que tout soit révélé au grand jour. Si Joe avait déjà une petite réputation, et assez positive, puisqu'il était apprécié du public américain, ce n'était pas encore le cas pour Ester. Comment pourrait-elle s'en relever, si la première et seule opinion d'elle qui est faite aux Etats-Unis se réduit autour de termes tels qu'opportuniste ou encore manipulatrice ? Car c'était clairement ces traits qui ressortaient lorsque l'on acceptait un tel contrat. À Hollywood, toute célébrité avait tendance à tomber dans la ruse pour une situation à un moment de sa carrière, le tout était de ne pas se faire prendre. Et c'était aussi pour cela que les managers des deux acteurs étaient sur leur dos, ce qui pouvait être compréhensible puisqu'en les représentant, eux aussi se retrouvaient mêlés à tout possible futur scandale. « Je suis d'accord, mais faut se rappeler qu'on est tous dans la même équipe.. Celle qui veut éviter de se retrouver au milieu d'un scandale. Donc on prendra tous les conseils qu'on nous donne. » C'était comme un tournage de plus au final, sauf que les caméras se faisaient plus discrètes, à distance. Et en la matière, les deux allaient pouvoir assurer puisqu'il s'agissait de leur métier. Mais l'espagnole n'avait pas besoin de jouer la comédie lorsqu'elle découvrait ce panier préparé par son faux petit-ami. Quelque chose qu'elle allait noter dans sa carte mentale, en ce qui concerne ses compétences. Encore faudrait-il que le pique-nique soit délicieux, et elle allait pouvoir en juger puisqu'elle souhaitait attaquer directement. « Du cardio, et des poids. C'est ce que je fais le plus en général, pour garder la ligne avec tout ce que j'engloutis. » Il fallait avouer, son physique était souvent mis en avant et c'est ce qui lui permettait d'obtenir certains partenariats en mannequinat. Alors son gagne-pain, il fallait en prendre soin. « Et ça me laisse du temps libre pour faire d'autres activités extérieures, je supporte pas de rester enfermée. D'ailleurs j'ai bien envie de faire du surf quand il y aura plus de vagues, t'es partant ? » Quitte à avoir un partenaire pour plus de fun, autant être accompagnée de son copain pour joindre l'utile à l'agréable. Avec elle, il risquait néanmoins de se retrouver mêlé à des activités en tout genre, puisqu'elle adorait tout ce qui était réalisable en matière de sports dans l'eau. « Presque deux ans avec Alvaro et un an avec Alejandro. On aurait sans doute pu rester plus longtemps ensemble, s'il y avait pas eu une infidélité. De ma part. » précisait-elle. Elle n'en était pas fière, mais il n'y avait pas de doute à laisser installer puisqu'il aurait sans doute pensé que la tromperie venait de son ex. Elle parlait de toute manière un peu trop Ester, c'était sans doute une information qu'il n'avait pas besoin de connaître. Mais elle assumait tout ce qu'elle faisait, même ses erreurs et ce serait au moins quelque chose qu'elle n'aurait plus à aborder dans le futur. Il n'empêche que raconter sa vie privée creusait l'appétit, et c'était donc sans tarder qu'elle attaquait sa première brochette en entrée. « T'as de la chance que je me sois retenue tout ce temps, je me sentais déjà à l'aise après deux semaines ! » Elle en riait, bien consciente qu'il ne prenait pas les choses au premier degré. Et ça lui plaisait, justement. La blonde sentait ce besoin de tester ce qu'il était prêt à accepter ou pas, afin de voir si leurs personnalités étaient compatibles, et jusqu'ici, rien à signaler. C'était à son tour d'en découvrir davantage sur sa vie, puisqu'ils en avaient enfin l'occasion. Leurs sorties précédentes s'étaient résumées aux deux essayant de trouver leur équilibre lors d'événéments plus sérieux. Ce pique-nique était l'occasion parfaite pour réellement approfondir, comme de bons amis autour d'un repas. « Faut croire qu'ils ont eu raison.. Mais je dois dire, fais gaffe à ce que tu vas écrire dans tes chansons, par association beaucoup vont penser que ce sera à propos de moi. » Elle le menaçait gentiment, pas réellement sérieuse. Le fond était vrai, mais elle intervenait déjà suffisament dans sa vie, elle n'allait pas non plus lui faire changer ses plans en musique pour s'adapter à elle. Et puis, les moindres paroles un peu scandaleuses pouvaient aussi attirer l'attention sur les deux, au final. Le combo gagnant. « Plus sérieusement, j'aimerais beaucoup écouter ce que tu fais et tu peux pas me refuser ça, c'est mon privilège de new girlfriend. » Et elle laissait volontairement de côté le mot-clé capital dans tout ça, fake, puisqu'elle était réellement curieuse d'entendre ce qu'il préparait en ce moment. « En tout cas, c'est un huit sur dix pour l'entrée. Voyons si t'as pu faire mieux pour le plat. » lâchait-elle alors qu'elle avait terminé sa brochette, voir même englouti. Mais ne jamais donner trop de compliments de suite, puisque c'était dans sa nature de se faire désirer.

_________________
on your way to greatness
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
Joe Keery
Joe Keery
too alien for earth
ariel.
22
29 ans.
acteur et musicien.
les paparazzis le diront en couple avec la belle Ester Expósito.
nuit parisienne.
18.01.22 17:40


like real people do
@Ester Expósito

C'est dingue comme en l'espace de quelques semaines, sa vie avait littéralement changé. Hier encore, il était célibataire, à composer pour son nouvel album, et aujourd'hui, il se retrouvait autour d'une romance monter de toute pièce avec la belle Ester Exposito. Parfois, il avait encore du mal à réaliser dans quoi il s'était embarqué. De plus, ils devaient tout deux veiller à leur moindre faits et gestes. C'était parfois un peu stressant selon Joe. Car a vouloir trop jouer, il avait peur parfois de perdre en crédibilité. Ester de son côté, voyait les choses un peu différemment. Elle était aussi positive qu'il n'avait pour l'habitude de l'être. Au moins, c'était un couple qui s'élevait. « Ok chef » Qu'il répondit au garde à vous, un temps soit peu amusé de la situation. Surtout que généralement Joe, c'était la positivité absolue. C'est pourquoi, après ce petit échange avec Ester qui semblait tout de même optimiste, Joe eu un regain d'énergie. Comme quoi, le positif attire toujours le positif. Maintenant, place au petit moment romantique qu'il comptait bien savourer pour en savoir plus sur sa belle à la robe fleurie. Plus les jours passaient, et plus Joe en apprenait plus sur cette dernière. Et à l'écouter, elle avait tout de la fille idéale. D'un point de vue caractère, tout deux s'entendaient même plus qu'ils n'auraient pu l'imaginer. C'était aussi une fille qui prenait soin d'elle, par le biais du sport, mais qui était drôle. Elle aimait beaucoup taquiner, tout comme Joe. Ils commençaient à se découvrir plusieurs points en commun, c'était un bon début pour ne pas attirer les interrogations des paparazzis. « L'avantage de pratiquer du sport régulièrement, c'est que tu peux te faire plaisir tant tu veux » Il faut dire que pour avoir la ligne, elle l'avait. Elle avait un joli corps. Joe ne l'avait jamais vu en sous-vêtements, parce que le deal ne les poussait pas à franchir le cap. Mais même avec ses vêtements, il pouvait constater qu'elle avait un joli corps. C'est alors qu'elle lui lançait qu'elle n'aimait pas rester enfermée et qu'elle avait envie de faire du surf, lui proposant faire une petite cession tous les deux. Joe ne pu se retenir de pouffer de rire. « J'espère que t'es prête à te marrer, parce que je ne sais absolument pas faire de surf, mais... Je suis partant ! » Il s'exclame alors, étant toujours le premier pour tenter de nouvelles expériences, puis au moins, s'il n'avait pas la classe sur une planche, il pourrait toujours l'avoir avec une planche sous le bras. Mais il trouvait cela sympa qu'elle lui propose ce genre d'activité à deux. Elle aurait très bien pu le faire avec ses amis, non, elle lui avait proposé à lui. A croire qu'elle jouait vraiment bien le jeu. « Après y'aura pleins d'articles sur nous sur les réseaux "Ester et son petit ami Joe entrain de surfer" quel joli titre d'article » Qu'il lance amusé, avant de rire à sa bêtise. Mais en réalité, il n'avait pas vraiment tord sur le sujet. Si de quelconques paparazzis se trouvaient là au moment où ils seraient entrain de surfer, sachez que dans la minute, le monde entier serait au courant.
Ils se mirent ensuite à discuter relationnel. Il est vrai qu'ils savaient certaines choses l'un sur l'autre, mais en réalité, leur passé amoureux, ils n'en n'avaient jamais vraiment parlé. Après, Joe avait envie d'en savoir plus sur elle, mais lui, il n'avait pas vraiment envie d'épiloguer, dans la mesure où il avait été trahi et trompé, et voilà que... Ester avait également trompé un ex petit ami à elle, d'où leur rupture. Etant donné qu'en réalité, tout deux ne se devaient rien, Joe essayait de ne pas montrer que la tromperie était quelque chose qui le touchait personnellement. « Oh dommage » Qu'il dit simplement, c'est tout ce qui lui venait en premier. « Au moins, voyons le bon côté des choses, tu me fais vivre une première là, ce genre de contrat ! On aurait pas pu si tu étais encore en couple » Pertinent Sherlock très pertinent. Mais bon, il essayait d'amener du positif à son erreur. « Tu l'as trompé pourquoi ? » A ton sens, aucune raison n'était justifiable. Pour toi, la tromperie, c'était quelque chose d'inconcevable. Mais, tu lui laissais tout de même le bénéfice du doute. Histoire de savoir le véritable pourquoi du comment. Seulement tu n'étais pas le genre de personne à juger un livre à sa couverture. De plus, tu n'avais aucunement à la juger, dans la mesure où elle n'était même pas obligée d ete dire cela, puisque vous ne vous deviez rien. Mais tu trouvais cela courageux qu'elle le fasse. Qu'elle te confie ce genre d'erreur. C'était à double tranchant. « Ah mais toutes mes chansons te sont désormais destinées, voyons » Qu'il rétorquait de manière amusée, face à la remarque de la jolie blonde, à propos des chansons que Joe écrivait. C'est alors qu'elle ajoutait avoir envie d'écouter les morceaux de ce dernier. Comme de vouloir se faufiler dans son monde à lui, et le découvrir d'avantage. Ca le surprit un peu, de manière positive bien entendu. Pour jouer le jeu, ils le jouaient vraiment pour le coup. « C'est que tu as un argument de taille là » Il répond en riant légèrement, avant d'attraper une nouvelle brochette. « Si ça te fais plaisir, on pourra s'organiser ça prochainement, mais ce n'est pas non plus encore au top du top, c'est en devenir » Il se justifiait tout de même, car, l'album, et les chansons étaient loin d'être finis. Disons que le plus gros était fait, mais il y avait encore beaucoup de choses à revoir, en terme de vocalise, d'instrumentalité. « Et encore, là ce n'est rien. A l'occasion, tu viendras manger à la maison, et là, je te ferai un repas digne de ce nom, et là, tu pourras vraiment donner une note. Là c'était du rapido » C'est vrai que Joe aimait beaucoup cuisiner, mais bon, quoi cuisiner pour un pique nique. Là, il avait seulement fait cuire les pâtes, et après il avait coupé les légumes qu'il avait mit dans la salade. Ah si, il avait fait les cupcake à sa façon. Il se redressait alors pour servir une assiette à sa petite amie, avant de se servir lui aussi. « En tout cas, je dois admettre qu'on a plutôt pas mal de point commun. Et j'aime bien le fait que tu te lâches plus. Après tu me diras au début, c'était normal. Mais j'aime bien ce côté taquin que tu as. Je l'ai aussi, alors, fais attention à toi » Il lui lance alors, avec un petit clin d'oeil, sous entendu, qu'il était un adversaire redoutable. « Non mais regardes discrètement derrière le buisson là-bas. Franchement parfois, ils me fascinent les paparazzis » Il rigole alors, en dégustant la petite salade de pâtes qu'il avait concocté avec amour ou presque.
Contenu sponsorisé
like real people do (joester)

Sauter vers: