Le Deal du moment : -43%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
14.29 €

So we met again... (Cowenstein)
OH HOLLYWOOD ! :: one way or another :: BANLIEUE DE LOS ANGELES :: LAX Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Abigail Cowen
let the ocean take me
Abigail Cowen
88 So we met again... (Cowenstein) 16dbb32b9222866050a5bbb1e1064cdf300b3ded
avatar @sierenity & gif @all souls
24.06.21 17:32

So we met again... -- (@Ronen Rubinstein)

Ces quelques semaines en Floride avaient clairement fait du bien à Abigail, heureuse de pouvoir s’éloigner de LA pour retrouver ses proches. L’occasion pour elle d’en profiter avant de repartir en tournage pour la saison 2 des Winx qui aurait lieu en Irlande, rien que ça. Si elle appréciait le paysage et le fait de pouvoir voyager aussi avec son métier d’actrice il n’en était pas moins qu’elle aimait aussi pouvoir s’éloigner de la ville et se ressourcer auprès de ses proches. Ce qu’elle avait pu faire même si elle avait pas mal pensé à Ronen depuis leur soirée. Evidemment il était bien trop tôt pour qu’elle lui propose de venir avec lui en Floride, surtout pour rencontrer ses parents mais ça n’empêchait pas qu’une part de son esprit était resté à LA après la dernière fois qu’ils s’étaient vus tous les deux. Depuis ils avaient évidemment échangé plusieurs messages sans pour autant avoir le temps de se revoir, la rouquine partant peu après pour la Floride. Maintenant qu’elle revenait à LA, elle espérait qu’ils puissent se revoir si Ronen n’était pas trop accaparé par un tournage. Et s’il avait envie aussi parce qu’elle envisageait que ce ne soit pas forcément le cas. L’avion se posa finalement sur la piste et Abigail se joignit aux passagers pour débarquer, contente de ne pas avoir été trop ennuyée durant le vol par quelqu’un qui l’avait reconnu. Elle avait pu profiter pour lire les premiers scripts pour la saison deux des Winx qu’on lui avait envoyé à l’avance en préparation du prochain tournage. Quelques jours à peine pour la rouquine récupère ici à LA avant de devoir repartir en Irlande pour filmer. Arrivée dans le terminal, elle fit la queue pour récupérer ses valises, hors de question pour elle d’essayer d’obtenir un passe-droit vu sa « célébrité » et finalement elle s’apprêta à quitter l’aéroport pour rentrer chez elle. Plus tard elle tenterait sûrement d’appeler Ronen ou de lui envoyer un message pour le prévenir qu’elle était là pour quelques jours, espérant que peut-être s’il n’était pas trop pris ils puissent se voir tous les deux. Mais si ce n’était pas le cas elle ne pourrait pas lui en vouloir ayant lui aussi ses propres obligations professionnelles ici et ailleurs. Et n’ayant pas vraiment parlé de leur relation si c’en était une, elle ne se voyait pas exiger quoi que ce soit de sa part. Mais alors qu’elle avait un peu la tête dans la lune réfléchissant à ce qui allait se passer maintenant entre eux vu qu’elle était de retour à LA, Abigail eut la surprise de voir Ronen présent à l’aéroport. Visiblement il venait chercher quelqu’un étant sans valise et si secrètement elle espérait que ce soit elle, elle ne pouvait pas non plus l’affirmer. Quoi qu’il vienne faire ici elle ne se voyait pas passer à côté de lui et l’ignorer comme si de rien n’était. Trainant ses valises derrière elle, la rouquine s’approcha de Ronen, sourire aux lèvres avant de lui faire un câlin. Peu importe ce qu’ils étaient tous les deux, elle était sincèrement heureuse de le revoir, elle espérait que Ronen n’interprète pas mal son geste. Finalement au bout de quelques minutes, elle se détacha de lui pour le regarder. « Je suis contente de te trouver ici… Je ne m’y attendais pas du tout… Pour tout te dire je pensais justement avant de te voir que maintenant que j’étais revenue j’allais te prévenir pour savoir si avant que je reparte on puisse se voir peut-être… Et voilà que tu es là… » fit-elle avant de marquer une pause. « Je ne t’avais pas dit à quelle heure j’arrivais… Tu as mené ta petite enquête pour le savoir ? Ou peut-être que tu n’es pas pour là et c’est moi qui me fais des idées ? » Inutile de s’emballer si ce n’était pas le cas, s’il n’était pas venu pour elle même si elle en serait déçue, elle le savait. Mais évidemment elle ferait bonne figure devant Ronen parce qu’il pouvait avoir d’autres projets et qu’ils ne s’étaient rien promis après tout.
(c) mars.
Abigail Cowen
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
151 So we met again... (Cowenstein) 210725122344300369
@draiochta (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature), @myself (crackship).
27.06.21 0:22

So we met again... -- (@Abigail Cowen)

J'ai beaucoup pensé à la jeune femme depuis ses dernières semaines, depuis cette soirée ensembles, ce rencard pour être précis et elle ne quittait plus mes pensées depuis. J'ignorais ce que nous étions au juste, mais je n'oubliais pas tout ce que nous avions fait ce soir là. Je ne pouvais clairement pas la qualifiée de simple amie après cette soirée, car bon des amies ne se comporte pas comme ça ensembles à par s'ils sont sexfriends et autant dire que c'est clairement pas mon genre, celui d'Abi non plus, mais après peut-être que je me trompe. Enfin bref, je savais qu'elle arrivait aujourd'hui à l'heure précise et je devais remercier sa maman pour ça, car si j'ai pu parler à la maman d'Abi pendant qu'elle se trouvait en Floride, nous nous étions bien entendus au point que quand j'ai appeler chez les Cowen pour demander quand Abi atterrirait à Los Angeles, elle s'est directement empressée de me donner toutes les infos requises me faisant promettre par la même occasion que la prochaine fois qu'Abigail viendrait les voir, que je sois avec elle. Cela me mettait la pression, mais j'ai accepté son offre en la remerciant par la même occasion. Je m'étais donc fait beau, prenant une douche avant d'enfiler des fringues que j'ai mis trois plombes à choisir. J'avais ma nouvelle coupe, j'espérais qu'elle plairait à la rouquine qui m'avait vu qu'avec les cheveux longs jusqu'à maintenant, enfin elle a pu découvrir ma nouvelle coupe la veille grâce à nos appels visio et aussi avec le live que j'ai fait avec Ariel, mais c'était différent derrière un écran et en vrai, du coup j'espérais vraiment qu'elle apprécierait. Une fois que j'étais prêt, je quittais mon chez moi en prenant mes clés de voiture et me voilà parti jusqu'à l'aéroport pressé de revoir ma douce. J'étais arriver à l'avance et j'attendais super stressé qu'elle arrive. En plus avant de partir pour l'aéroport, j'ai réalisé un super beau bouquet tel un fleuriste en cueillant des roses de mon jardin et franchement j'étais plutôt fier du bouquet que j'avais réussi à faire (clic) en m'appliquant pour qu'il plaise à la jeune femme. La voix retentit dans l'aéroport annonçant que l'avion dans lequel se trouve Abi vient d'atterrir, j'attends donc patiemment devant les portes quand même stressé cachant le bouquet derrière moi pour qu'elle ne le voit pas afin que je puisse lui faire une surprise en espérant qu'elle appréciera, qu'elle ne trouvera pas ça ringard et surtout qu'elle ne trouvera pas que ça fait trop alors que nous n'avons pas encore défini notre relation. Finalement elle arrive, je ne peux pas m'empêcher de sourire à sa vue et lorsqu'elle s'approche de moi pour me faire un câlin, je la serre fort dans mes bras en ne la lâchant, je suis si heureux de la revoir et je suis rassuré aussi qu'elle m'accueille comme ça. Nous restons plusieurs minutes dans les bras l'un de l'autre jusqu'à qu'elle se détache, je l'écoute attentivement et je ne peux pas m'empêcher de rire. "Moi aussi je suis super content de te voir et pour être tout à fait honnête avec toi, c'est pour t'accueillir que je suis là. J'ai parlé avec ta maman pour savoir à qu'elle heure tu atterrissais pour venir te faire une surprise et je suis super content que ça est marché." Dis-je en ne la quittant pas des yeux la trouvant en passant vraiment belle, même après plusieurs heures de vol. "Ah et j'allais oublier..." Je sors le bouquet de derrière mon dos et lui tend. "Tiens c'est pour toi, c'est moi qui l'est fait à partir des roses de mon jardin et pour l'emballage, j'ai suivis des tutos sur YouTube, du coup j'espère que tu apprécieras le geste, car je me suis donner beaucoup de mal." Je voulais lui montrer qu'elle était spéciale pour moi et que c'est pour cette raison qu'elle avait droit à des roses à son arrivée. Je prends ses valises et nous quittons l'aéroport, je lui ouvre la porte de ma voiture alors qu'elle monte, je referme la portière, je mets ensuite ses valises dans le coffre pour finalement me mettre au volant. Je démarre le moteur et roule tranquillement vraiment comblé de la retrouver. "Tu sais, pendant que tu étais en Floride, j'ai réalisé à quel point tu étais importante pour moi, parce qu'il n'y a pas un jour où tu ne m'as pas manqué. Du coup, je suis vraiment content que tu sois rentré même si c'est pas pour longtemps." Dis-je en lui offrant un sourire alors que je me concentre sur la route, car bon ce serait bête que nous ayons un accident parce que j'étais trop aveuglée par la beauté de ma passagère.
(c) mars.

_________________
02490248d862474cfbacfc34d80f11a30652d9b9.gifv 355cf06238d105325ffd9ff14b0e67703ce38bfc.gifv
- - Don't need permission. Made my decision to test my limits cause it's my business, God as my witness. Start what I finished. Don't need no hold up. Taking control of this kind of moment.

Ronen Rubinstein
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Cowen
let the ocean take me
Abigail Cowen
88 So we met again... (Cowenstein) 16dbb32b9222866050a5bbb1e1064cdf300b3ded
avatar @sierenity & gif @all souls
04.07.21 23:02

So we met again... -- (@Ronen Rubinstein)

Si elle adorait passer du temps en Floride pour se déconnecter et voir ses proches, Abigail était heureuse de rentrer à LA aussi. Parce que c’était chez elle, c’était là que la plupart des amis qu’elle s’était fait en débarquant ici vivaient mais aussi l’endroit où elle pouvait retrouver Ronen, après ces quelques semaines séparés. Elle ignorait exactement où ils en étaient tous les deux, n’ayant pas vraiment eu de discussion précise à ce sujet. Pourtant au fond elle savait bien que ce n’était pas quelque chose de passager pour elle, mais plus que ça, pas vraiment du genre à accumuler les conquêtes malgré son âge qui la pousserait normalement à vouloir s’amuser. Et pas à celui de se fixer avec quelqu’un. Elle espérait que ce soit la même chose pour Ronen. Le temps qu’elle avait passé en Floride lui avait aussi permis de réfléchir à la question, à ce qu’elle voulait vraiment de cette « relation » avec lui. Maintenant qu’elle rentrait à LA, elle allait devoir lui parler et voir ce qu’il voyait de son côté pour eux. S’ils allaient tous les deux dans le même sens ou bien si c’était moins sérieux pour Ronen. Discussion qu’elle appréhendait en réalité mais qui était nécessaire pour qu’elle évite de foncer droit dans le mur en s’imaginant des choses qui ne deviendraient jamais réalité. Débarquée à l’aéroport, Abigail ne perdit pas de temps pour se mêler aux passagers afin de quitter le terminal et rentrer chez elle, prévoyant déjà de proposer plus tard à Ronen qu’ils se voient pour discuter. Une fois ses valises récupérées elle se trouva nez à nez avec Ronen justement. D’abord surprise la rouquine l’observa quelques secondes, figée, avant de s’approcher rapidement pour le saluer. Même si elle ignorait la raison de sa présence ici, elle ne voulait pas présumer que ce soit pour elle au risque d’être déçue. Surtout qu’elle ne lui avait pas dit à quelle heure elle devait arriver. Malgré ses doutes sur la question, elle ne résista pas à l’idée de le prendre dans ses bras, en profitant pour le serrer fort contre elle parce qu’il lui avait manqué ces dernières semaines avant de finalement se détacher assez de lui pour le regarder, lui expliquant la surprise de le trouver là. Les paroles de Ronen la firent sourire heureuse de découvrir qu’il était venu ici pour elle et pas pour une autre raison. « Je ne savais pas, ma mère ne m’a rien dit, c’est vraiment une belle surprise que tu me fais là… vraiment » fit-elle en le fixant droit dans les yeux. Elle était sincère, sa surprise la touchait vraiment, elle ne s’y attendait vraiment pas, croyant même qu’il était là pour une autre raison en le voyant. Elle le vit sortir des fleurs de son dos et écouta son explication concernant le bouquet mi amusée mi charmée aussi par le fait qu’il ait pris cette peine pour elle qui lui donnait l’impression d’être quelqu’un de vraiment spécial pour lui. Elle prit le bouquet et déposa un bisou sur sa joue avant de le regarder dans les yeux « Merci beaucoup pour les roses, tu n’as pas idée à quel point ça me touche que tu aies fait ça et pris cette peine… Ça et l’accueil surprise ici, tu me donnes vraiment l’impression d’être spéciale… » Chose qu’elle n’avait pas ressentie depuis longtemps avec quelqu’un d’autre, pas depuis sa dernière rupture. Et elle ne pouvait pas nier qu’elle trouvait ça adorable de la part de Ronen. Elle qui s’était posé des questions sur ce qu’ils étaient exactement, sur la place à accorder à leur relation pour lui, elle se sentait déjà beaucoup mieux et rassurée en voyant toute cette peine qu’il avait prise rien qu’aujourd’hui pour l’accueillir. Ronen s’empara de ses valises pour qu’ils quittent l’aéroport tous les deux et la rouquine ne résista pas au fait de le taquiner concernant sa nouvelle coupe de cheveux. « Dis-moi c’est pour moi que tu t’es fait tout beau en coupant tes cheveux ou bien tu as le projet secret de rentrer dans l’armée pour les avoir coupés aussi court ? » fit-elle amusée à l’intention de Ronen alors qu’ils rejoignaient sa voiture. Elle monta à bord et ils se mirent bientôt en route. Il ne tarda pas à se tourner vers elle pour lui parler et lui avouer que lui aussi avait visiblement réfléchi durant son absence sur leur relation. « C’est vrai ? commença-t-elle tout de même un peu surprise, ça me rassure parce que je t’avoue que moi aussi, j’ai beaucoup pensé à toi quand j’étais en Floride et l’une des raisons qui font que j’avais hâte de rentrer c’était de te retrouver, pour qu’on puisse discuter de ça justement… De nous deux et de notre relation à tous les deux après l’autre soir comme je suis partie peu après pour la Floride on a pas pu en parler… » Elle se sentait un peu coupable pour ça d’ailleurs, se demandant si elle n’avait pas donné à Ronen l’impression qu’elle cherchait à le fuir avec son départ parce que ça n’avait pas été le cas au contraire. « On pourra en parler si tu veux quand on arrive ? Comme ça on saura à quoi s’en tenir tous les deux ? » proposa-t-elle à Ronen à la fois pour qu’ils puisse discuter mais aussi parce que comme ça ils passeraient plus de temps ensembles. Parce qu’après l’avoir retrouvé aujourd’hui, Abigail n’était pas encore prête à lui dire au revoir même si c’était seulement pour la journée…
(c) mars.
Abigail Cowen
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
151 So we met again... (Cowenstein) 210725122344300369
@draiochta (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature), @myself (crackship).
17.07.21 15:19

So we met again... -- (@Abigail Cowen)

En voyant la jolie rouquine arriver avec ses valises et le sourire qu'elle m'a offert en me voyant l'attendre m'ont confirmé que j'avais fait le bon choix en lui faisant cette surprise. Je la laisse s'approcher alors que je réalise qu'elle est encore plus belle après son retour de vacances, ayant bronzé lorsqu'elle était en Floride. Lorsqu'elle me prend dans ses bras, je la serre fort contre moi, ce geste me confirmant encore une fois que j'ai fait le bon choix en venant la chercher aujourd'hui. Je n'ai clairement plus envie de la lâcher, je me sens si bien depuis que je l'ai dans mes bras que je profite de cet instant avant que ça soit terminé et malheureusement, ça ne dure quelques secondes avant qu'elle se détache finalement de moi. Je la regarde à mon tour, je l'écoute attentivement et je lâche un petit rire à ses paroles. "Eh bien... j'ai fait promettre à ta mère de garder le secret parce que je voulais vraiment te faire la surprise et je suis vraiment content que tu apprécies le geste." Je sors ensuite le bouquet de roses de mon dos pour lui offrir en lui expliquant que j'ai galérer pour l'emballage, que j'ai recommencé plusieurs fois en suivant des tutos sur YouTube, car je voulais faire les choses bien. J'aurais clairement pu passer chez un fleuriste et lui prendre un bouquet, mais je trouvais ça plus romantique et spécial de le réaliser moi-même, surtout que je ne ferais pas ça pour n'importe qui, la preuve Jessica y a jamais eu le droit. Du coup en la voyant heureuse par rapport au bouquet, j'étais vraiment content d'avoir pris cette peine pour elle et de m'être creuser la tête pour que tout soit réussi. "Ce n'est pas une impression Abbey, tu es vraiment spéciale pour moi." Dis-je en lui offrant un sourire rougissant un minimum à son baiser sur la joue. J'attrape ensuite ses valises pour que nous rejoignons la voiture alors qu'elle porte le bouquet de roses. Je suis impatient qu'on soit qu'en tête à tête et qu'on puisse discuter, car malgré le repas sous les étoiles, les confessions et ce moment dans le jacuzzi où nous avons faillit nous embrasser, mais nous avons été interrompu par mes filles, j'ignorais ce que nous étions, où nous en étions et je voulais vraiment le savoir, car je ressentais quelque chose pour la rouquine. J'espérais juste ne pas me faire des idées et qu'elle voyait plus qu'une amitié entre nous. Je suis sortie de mes pensées par son commentaire sur mes cheveux et je me stoppe. "Tu n'aimes pas ? Car en effet, je me suis fait beau à la fois pour toi et j'ai aussi coupé, car en pleins été, avoir une touffe sur la tête, très peu pour moi. Je sais que les fans ont adoraient, j'espère que toi aussi du coup et non, je n'ai aucunement l'intention de m'engager dans l'armée. J'incarne déjà un secouriste anciennement pompier donc si tu aimes l'uniforme, tu n'hésites à venir me voir sur le tournage." Dis-je en lui faisant un clin d'oeil alors que je m'étais remis en route pour la voiture. Je mets ses valises dans mon coffre, je grimpe côté conducteur, je mets mes lunettes, je démarre et c'est parti pour aller jusqu'à chez Abbey qui est ma voisine en passant. Je regarde la route en étant concentré, mais en l'écoutant aussi et tourne ma tête vers elle. "Oui c'est vrai." Je reporte mon attention sur la route alors qu'elle se met à parler, je l'écoute attentivement, je suis rassuré qu'elle aussi a beaucoup pensé à moi pendant qu'elle était en Floride, preuve que je ne me suis pas fait des idées sur ce que nous sommes tous les deux. Je lui offre un sourire, heureux de voir qu'elle veut que nous discutons pour mettre des mots sur ce que nous sommes. "Cette idée me convient parfaitement et je suis heureux de savoir que toi aussi tu as pensé à moi et à nous." Dis-je en posant ma main sur sa cuisse que je caresse rapidement avant de me concentrer sur la route à nouveau. Nous arrivons finalement devant chez elle, je gare ma voiture à l'intérieur de chez moi, je prends ses valises et nous partons chez elle après que j'ai refermé le portail. Je rentre à l'intérieur de chez la rouquine et je dépose les valises à l'entrée. Maintenant que nous sommes seuls, je peux donc faire ce que je voulais faire, celle de la prendre dans mes bras, de la serrer fort et de la faire tourné dans les airs. "Je suis si content de te revoir princesse !" Je la repose à terre et je la regarde ensuite. "Désolé, mais tu m'as trop manqué et t'avoir là c'est magique." Je la laisse faire ce qu'elle a à faire après l'avoir déposer et nous partons nous installer dans son jardin pour discuter après avoir pris de quoi boire. "Voilà nous y sommes, du coup est-ce que tu veux commencer ou c'est moi ? J'ignore comment aborder tout ça et j'avoue que je suis un peu nerveux parce que pour être tout à fait honnête avec toi, tout a changer depuis cette soirée, en bien je te rassure, ne crois pas le contraire, mais Abbey je... tu n'as pas quitter mes pensées depuis et je veux que tu saches que si Spot et Fresh nous avaient pas interrompu dans le jacuzzi, je t'aurais certainement embrasser, parce que j'en avais vraiment envie et cette envie ne m'a pas quitter depuis." Ok j'avais commencer moi, mais au moins elle savait ce que je voulais réellement avec elle en espérant qu'elle voulait elle aussi la même chose avec moi.
(c) mars.

_________________
02490248d862474cfbacfc34d80f11a30652d9b9.gifv 355cf06238d105325ffd9ff14b0e67703ce38bfc.gifv
- - Don't need permission. Made my decision to test my limits cause it's my business, God as my witness. Start what I finished. Don't need no hold up. Taking control of this kind of moment.

Ronen Rubinstein
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Cowen
let the ocean take me
Abigail Cowen
88 So we met again... (Cowenstein) 16dbb32b9222866050a5bbb1e1064cdf300b3ded
avatar @sierenity & gif @all souls
18.07.21 18:42

So we met again... -- (@Ronen Rubinstein)

Abigail ne s’était pas attendue à ce que Ronen soit présent à l’aéroport lorsqu’elle débarquerait de Floride. Evidemment qu’elle s’était dit que peut-être c’était pour elle mais sans trop espérer pour autant parce qu’il pouvait très bien être là pour accueillir un proche ou carrément un membre de sa famille. Mais même si c’était la raison de sa présence ici, Abigail pouvait au moins aller le saluer, heureuse de le revoir après ces quelques semaines passées en Floride. Loin de LA et du potentiel qui pouvait exister entre eux même s’ils n’en avaient pas vraiment parlé tous les deux, cette séparation avait permis à Abby de réfléchir à ce qu’elle voulait exactement si c’était seulement avoir Ronen en ami ou plus que ça. Et si elle était honnête avec elle-même elle penchait plus pour la seconde option même si encore une fois elle n’était pas sûre de ce qu’il voulait exactement. Certainement une conversation qu’ils devraient avoir tous les deux à ce sujet. Pour autant Abigail laissa tout ça de côté pour le moment savourant juste le fait de pouvoir revoir Ronen après ces quelques semaines où ils avaient été séparés, lui offrant immédiatement un câlin, sincèrement heureuse de le revoir. Ronen lui confirma rapidement qu’il était là pour elle avec la complicité de sa propre mère pour lui faire une surprise, ce qui la toucha réellement qu’ils aient prévu ça pour elle, pour son retour à LA. « Tu as bien fait, tu ne pouvais pas me faire une plus belle surprise en rentrant à LA que de te trouver là à m’attendre… » Apprécier était un mot faible pour ça parce que le fait qu’il ait pris la peine de venir alors qu’il ne savait rien de ce qu’ils étaient exactement et qu’il ait prévu ça avec sa mère pour lui faire une belle surprise, c’était vraiment adorable de sa part. Et ça lui prouvait aussi qu’elle était importante pour lui, assez pour organiser tout ça avec la complicité de sa mère, qui n’aurait certainement pas voulu s’en mêler si elle n’avait pas senti de sincérité derrière le geste de Ronen. Tout ça lui donnait vraiment l’impression d’être spéciale, encore plus avec le bouquet auquel elle avait droit et la peine qu’il avait pris pour en faire un beau bouquet, pour elle, pour lui faire plaisir. La rouquine ne résista pas à lui faire un bisou sur la joue, particulièrement touchée pour ce qu’il a pris le temps de faire, en allant jusqu’à regarder des tutos sur youtube pour un simple bouquet de fleurs. Abigail ne put s’empêcher de sourire en voyant que le bisou sur sa joue l’avait fait rougir. Ronen était vraiment trop mignon. Loin de se la jouer macho, ce qui plaisait aussi beaucoup à la rouquine. « Sache que c’est réciproque… » commença-t-elle en le regardant droit dans les yeux, « toi aussi tu l’es pour moi… et en te voyant ici j’espérais que tu sois là pour moi.. » ajouta-t-elle peu après plus confiante de lui dire ce qu’elle pensait réellement après qu’il ait avoué être là pour elle. Ça semblait beaucoup moins dangereux de le faire maintenant qu’il avait ouvert la voie et qu’il lui avait confirmé, sans savoir ce qu’elle pensait réellement, qu’elle était importante pour lui. Et pour l’instant, dans un aéroport en plus c’était largement suffisant pour la laisser espérer qu’en discutant ensemble de la situation ils reconnaissent que quelque chose de spécial existait entre eux. Mais pour le moment le plus important était de quitter cet aéroport justement et Abigail ne résista pas à l’idée de la taquiner ses cheveux. Evidemment que la rouquine avait vu sa nouvelle coupe et qu’elle lui plaisait aussi. Ronen qui avait commencé à marcher vers la sortie après s’être occupé de prendre ses valises se stoppa net à sa remarque, s’inquiétant déjà de ce que la rouquine pouvait en penser. Et si elle était touchée que son opinion lui importe autant, il n’avait pas à craindre de réaction négative de sa part. « Relax Ronen c’était une blague pour te taquiner j’avoue… Tu as raison de les couper si ça te plait comme ça, c’est le principal après tout, que toi ça te plaise même si tes fans détestaient… Et pour moi j’avoue que j’aime beaucoup comme ça, ça te va super bien cette nouvelle coupe alors arrête de stresser » fit-elle amusée à sa réaction. « Mais je retiens l’invitation sur le tournage… Je pourrais bien te prendre au mot » fit-elle en le regardant droit dans les yeux qu’il voit qu’elle était sincère dans ses paroles. Tous les deux se remirent en marche vers la sortie pour rejoindre la voiture de Ronen. Une fois ses valises dans le coffre ils quittèrent l’aéroport en direction de la maison qu’elle habitait à LA. Pas très grande mais assez d’espace pour elle avec un petit jardin. Abigail profita du trajet pour aborder le sujet de la conversation qu’ils devaient avoir tous les deux. Surtout après que Ronen soit venu l’accueillir preuve que quelque chose semblait définitivement possible entre eux. Elle décida de se montrer honnête avec lui, lui avouant avoir pensé à lui et aussi à eux quand elle était en Floride, réalisant par la même occasion qu’elle voulait être avec lui. Elle lui proposa alors qu’une fois chez elle ils puissent discuter si Ronen en avait envie. Qu’ils puissent mettre les choses à plat tous les deux et voir ce qu’ils voulaient réellement. A voir s’il accepterait et s’il n’avait rien d’autre de prévu pour aujourd’hui. Mais avant qu’elle puisse se demander s’il allait lui dire oui ou non, il s’empressa de lui dire qu’il était d’accord ce qui fit naitre un sourire sur le visage de la rouquine. « Ah tant mieux si tu acceptes qu’on puisse en discuter… Et j’étais sincère quand je t’ai dis ça donc je suis contente que tu apprécies » fit-elle ne le quittant pas des yeux alors qu’il déposait une main sur sa cuisse. Elle déposa sa main sur la sienne et lui fit un sourire avant de le laisser reprendre sa conduite tranquillement. La dernière chose qu’elle voulait était de le distraire et qu’ils aient un accident. Arrivés devant chez elle peu après, Ronen se chargea des valises sans la laisser en porter une seule, ce qui l’amusa et finalement une fois à l’intérieur, Abby se sentit un peu anxieuse par rapport à la conversation qu’ils se devaient d’avoir. Mais Ronen la mit immédiatement à l’aise en la faisant tournoyer, la reposant finalement peu après. Amusée par son attitude, Abigail se sentit immédiatement plus à l’aise et surtout rassurée d’entendre qu’elle lui avait manqué.  Ils s’installèrent tous les deux dans le jardin avec de quoi boire pour chacun et Ronen décida de se lancer en premier. Elle l’écouta avec attention, rassurée par ce qu’elle entendait avant de poser une main sur la sienne et de le regarder droit dans les yeux. « Ce que tu me dis ça me rassure parce que j’ai regretté que tes chiennes nous aient interrompus ce soir-là et je me suis demandé ce qui se serait passé… enfin je veux dire si on se serait embrassés autrement quand j’étais en Floride j’y ai pas mal pensé à tout ça, à cette soirée et au fait aussi que tu me manquais… Donc je t’avoue que je suis rassurée qu’on soit sur la même longueur d’ondes tous les deux et que visiblement on veuille tous les deux plus… » Elle ne l’avait pas quitté des yeux en disant tout ça ni même lâché sa main, comme pour lui montrer qu’elle était sérieuse et que c’était important pour elle, quoi qu’il se passe à l’avenir entre eux.
(c) mars.
Abigail Cowen
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
151 So we met again... (Cowenstein) 210725122344300369
@draiochta (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature), @myself (crackship).
Hier à 20:08

So we met again... -- (@Abigail Cowen)

Cacher que revoir Abigail ne me faisait pas plaisir était un euphémisme, car bon sang, la jolie rousse m'avait manquer à un point que j'étais obliger de l'appeler au moins une fois par jour en visio pour voir sa belle bouille. J'ai réalisé depuis notre rencontre et surtout depuis qu'elle s'était envoler pour la Floride que je voulais beaucoup plus avec elle, que je ne la voyais pas comme une amie, mais comme plus que ça, que j'avais des sentiments naissants pour elle et surtout que je la voulais dans ma vie. C'est la première fois depuis Jessica que je me sens aussi à l'aise avec quelqu'un et que je suis capable de laisser rentrer quelqu'un dans ma vie, parce que j'ai énormément souffert de cette rupture. Je me suis poser beaucoup de questions sur ma vie en générale, sur ce que je voulais pour moi, pour me sentir bien, j'ai donc commencer par faire mon coming out, parce que je n'en pouvais plus de cacher ce que j'étais au monde et je me sens beaucoup mieux comme ça. De plus, après ça, la rouquine n'a pu l'air d'être dégoûtée par ça, puisque nous avons continuer à nous voir et elle est rester fidèle à elle-même, preuve que ça ne l'a gênait pas, même si je ne lui en ai jamais vraiment parler, ce que je devrais faire d'ailleurs, mais là, c'est clairement pas le bon moment, je vais attendre, mais je compte le faire, quand nous aurons discuter, enfin s'il y a une discussion et si elle n'a pas changer d'avis nous concernant. Du coup, que la rouquine soit de retour et qu'en plus, elle me dise que j'étais spécial pour elle, c'était trop pour moi, je n'avais pas pu m'empêcher de la fixer touché et de lui prendre la main pour lui montrer que j'étais sincère. "Princesse, je serais toujours là à t'attendre, enfin quand je ne tourne pas, mais ce que je veux dire, c'est que je compte aller nul part et qu'être venu te chercher aujourd'hui en te faisant la surprise, c'était un moyen de te montrer que tu étais importante pour moi, du coup, je suis vraiment content que ce soit réussi." Je n'oubliais pas non plus le bisou sur la joue qui m'a fait rougir, car je ne m'attendais pas à autant de reconnaissance pour un simple bouquet que j'avais fait moi-même, mais ça me toucher vraiment beaucoup. Du coup, j'attrape les valises de la rouquine et nous marchons jusqu'à la voiture alors que je me stoppe rapidement concernant ma nouvelle coupe de cheveux, je l'écoute attentivement, touché une nouvelle fois par ses paroles et la remercie une nouvelle fois, rougissant par la même occasion, encore une fois, Abigail avait vraiment un effet sur moi c'était dingue. Nous arrivons jusqu'au véhicule, je mets les valises dans le coffre, je me mets derrière le volant et je démarre conduisant jusqu'à chez elle. Une chance qu'on soit voisins, car je pourrais la voir tous les jours maintenant qu'elle était rentrer à Los Angeles, ce qui était une bonne chose en passant. Je me concentrais sur la route alors que je l'écoutais attentivement, nous arrivons jusqu'à un feu, je m'arrête, je porte mon attention sur elle après avoir accepté qu'on puisse discuter, je pose ma main sur sa cuisse, elle pose sa main sur la mienne et pendant un moment, on se fixe sans rien dire, c'est les klaxons des voiture qui me sorte de ma rêverie. "Oups." Dis-je en riant alors que je reprends la route et que nous arrivons jusqu'à chez elle. Après avoir garer ma voiture à l'intérieur de chez moi et avoir pris les valises d'Abbey, je rentre à l'intérieur de chez elle, je poses les valises à l'entrée et je ne peux pas m'empêcher de la faire tournée en l'air tellement j'étais content de la voir. On se pose dans son jardin avec une boisson, je finis par lui ouvrir mon coeur en commençant en premier en espérant qu'elle ressentira exactement la même chose que moi. Elle glisse sa main dans la mienne, j'entrelace nos doigts ensembles et je l'écoute attentivement alors qu'un sourire se dessine sur mes lèvres en apprenant qu'elle aurait aimer elle aussi que les chiennes nous interrompt pas. Je continue de l'écouter, préférant la laisser finir avant d'envisager de dire ou faire quoi que ce soit et lorsqu'elle a terminée, je pose mon autre main sur la main que je tiens déjà. "Je constate que mes chiennes ne sont pas là, que nous sommes seuls donc voyons ce qui se serait passer." Je m'approche d'elle, je pose une main sur sa joue que je caresse doucement et je finis finalement par coller ses lèvres contre les miennes pour lui offrir un baiser langoureux, baiser que j'ai regretté de ne pas lui avoir donner ce soir là, mais là actuellement c'était parfait, tellement parfait que tout mon corps se mettait à frissonner tellement c'était intense et tellement c'était incroyable. Nous nous embrassions enfin et bon sang qu'est-ce que je pouvais être bien à ce moment là au point que je ne voulais pas que ça se termine sauf que c'est qui arriva malheureusement. Mais ce n'est pas pour autant que je me détache d'elle, au contraire, je la garde contre moi alors que je caresse toujours sa joue. "Waw, c'était parfait." Dis-je en lui offrant un petit sourire en espérant qu'elle ne regrettait pas, qu'elle avait aimer autant que moi et qu'elle voulait toujours être avec moi après ce baiser. C'est pour cette raison que j'avais tenu à lui dire que j'avais vraiment aimer et lui faire comprendre aussi que je n'étais pas contre recommencer si elle était d'accord, que ce baiser voulait dire que nous étions officiellement ensembles et je ne pouvais pas cacher que ça me réjouissait vraiment. "C'est toi que je veux Abbey, il s'est passer quelque chose le jour où nous nous sommes rencontrés, nous l'avons sentit tous les deux et en nous voyant là aujourd'hui, j'ai la confirmation que toi et moi étions destinés à nous rencontrer. Du coup, oui, je veux être avec toi, parce que j'ai des sentiments pour toi, des sentiments qui grandissent de jour en jour et je sais que c'est toi la bonne pour moi." Dis-je en lui offrant un sourire, en ne la quittant pas des yeux en espérant qu'elle ressentait la même chose, parce qu'elle pourrait avoir réalisé que c'était pas le cas finalement et je l'accepterais même si ça ferait mal, parce que bon, je commençais à tomber amoureux et si elle me voyait que comme un ami, j'aurais vraiment du mal à l'accepter même si je le ferais pour elle, parce que ce n'était pas sa faute après tout et que nous pouvions pas obliger un coeur à aimer. "Mais avant que tu me réponde, je veux savoir, même si je pense que c'est pas le cas sinon tu me l'aurais dit ou tu m'aurais simplement ghosté, mais le fait que je sois bisexuel, j'espère que ça ne te gêne pas ? Je l'ai longtemps cacher et je n'en pouvais plus, c'est pour cette raison que j'ai préféré l'avouer une fois pour toute. Je tenais à t'en parler, car je n'ai pas eu l'occasion de le faire et avoir ton ressenti sur ça est très important pour moi." Dis-je sincèrement, parce que c'était le cas, parce que mon ex avait mal réagit en l'apprenant, ma famille aussi, quelques fans aussi et donc j'avais peur un peu, parce que comme je lui ai dit, je la voulais dans ma vie, donc ouais je flippais, ce qui était logique après tout.
(c) mars.

_________________
02490248d862474cfbacfc34d80f11a30652d9b9.gifv 355cf06238d105325ffd9ff14b0e67703ce38bfc.gifv
- - Don't need permission. Made my decision to test my limits cause it's my business, God as my witness. Start what I finished. Don't need no hold up. Taking control of this kind of moment.

Ronen Rubinstein
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1 -
Sauter vers: