Le Deal du moment : -30%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
Voir le deal
149.99 €

a storm is coming (ronen)
OH HOLLYWOOD ! :: sunset and vine :: SOUTH LOS ANGELES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dua Lipa
forest fire in design
Dua Lipa
1518 little wilding (avatar)
05.03.21 0:08


A STORM IS COMING

Des mois de mars à Los Angeles, Dua avait connu mieux. Un temps semblable à celui typiquement apprécié durant les fêtes de fin d'année, qui avait finalement pointé le bout de son nez des mois après. Et qui ne donnait envie à personne de quitter son lit pour travailler en extérieur. La brune, elle, se trouvait dans un tout autre état d'esprit. Un peu de neige n'avait jamais empêché qui que ce soit de travailler, et il était impossible d'enfermer au domicile une Dua qui avait attendu cette journée de photoshoot avec impatience depuis des semaines. Les photographes n'ayant vu aucun gros inconvénient pour maintenir le rendez-vous, la chanteuse s'était alors rendue sur les lieux en fin de matinée, consciente qu'elle risquait d'y passer la journée au vue des nombreuses photos et changements de tenues. Non seulement elle posait pour la couverture d'un magazine, mais c'était aussi des photos promotionnelles pour l'édition deluxe de son album qui seraient faites. Elle avait en effet bien calculé son temps puisqu'elle n'avait pas vu les heures défiler, jusqu'à ce que tout se termine plus de quatre heures plus tard. Et alors qu'elle s'apprêtait à changer de tenue, une coupure de courant freinait toute l'activité. Plus de musique, ni de lumière. Seulement les voix de tous se faisant plus fortes, demandant ce qu'il se passait avant d'avoir leur attention portée sur les vitres donnant sur l'extérieur, au fond du studio. Celui-ci se retrouvait alors presque plongé dans l'obscurité, les lampes qui éclairaient la grande pièce s'étant alors éteintes. La seule lumière naturelle qui permettait à tout le monde de s'y retrouver était celle de l'extérieur, qui traversait les grandes vitres. Après tout, il n'était que dix-sept heures, laissant une bonne heure avant que le soleil ne se couche et que le studio ne se retrouve dans le noir. Des tas d'idées peu plaisantes bombardaient l'esprit du mannequin, qui décidait cependant de rester calme et d'envoyer un message à son assistante, tandis que tout le monde s'activait autour. « On vient te chercher dès que possible. » Message qui se voulait rassurant mais qui ne faisait qu'agacer la brune qui comprenait bien qu'elle allait devoir attendre un bon bout de temps. « Personne ne quitte le studio pour le moment, ça devient dangereux à l'extérieur. » Si la brune était plutôt rebelle, un seul coup d'oeil lancé à l'extérieur suffisait à calmer ses manies de mauvaise élève. La neige tombait en masse, et les voitures avaient bien trop de mal à circuler. Il fallait prendre son mal en patience, qualité qui manquait chez l'albanaise. On lui indiquait les canapés où elle pouvait s'installer et attendre. Et si l'idée l'agaçait d'abord, le mini buffet présent sur la table allait finalement pouvoir lui donner la force d'attendre patiemment. Elle s'y rendait alors, piquant quelques mets avant de sentir une présence la rejoindre, loin des autres qui lançaient des appels et rangeaient leur matériel. Un léger coup d'oeil suffisait à lui faire comprendre que cette fin de journée serait d'autant plus compliquée. « Comme si une seule catastrophe naturelle n'était pas suffisante.. » soufflait-elle, à voix haute. Au point d'avoir probablement été entendue par le principal concerné. Dommage.

Dua Lipa
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
154 a storm is coming (ronen) 210725122344300369
@draiochta (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature), @myself (crackship).
06.03.21 12:24


A storm is coming
@Dua Lipa
☆ ★ ☆
Une séance de photoshoot était prévu pour moi aujourd'hui et avec la tempête de neige qui était présente à Los Angeles depuis plusieurs, valait mieux que je parte en avances au risque d'être coincé dans les embouteillages et d'arriver donc en retard. S'il y a bien une chose que je n'aimais pas, c'était d'être en retard alors que j'étais attendu quelque part, du coup après une dernière séance de câlins avec mes filles, je quitte la maison en prenant soin de tout fermer, je grimpe dans ma voiture et je file au studio photos. Je faisais beaucoup de photoshoot en ce moment, car j'aimais beaucoup ça et puis ça faisait toujours plaisir d'avoir des belles photos, je sais que ma famille apprécier quand je leurs envoyer les clichés. Fort heureusement, je ne tarde pas à arriver sur place, je prends place dans le parking, sort de ma voiture et rentre à l'intérieur des studios. Je salue toutes les personnes que je croise sur mon chemin alors que je pars poser mes affaires dans la salle qu'on m'a dédier le temps de la séance. J'étais impatient de commencer et de voir le résultat final, je savais d'avance que j'allais adorer, car ce photographe était réputé pour faire des merveilles. Mais alors que j'envoyais un dernier message à ma mère avant d'aller me préparer, le courant fini par être couper littéralement dans les studios. Je fronce les sourcils alors que je m'éclaire avec le flash de mon téléphone. Je rejoins tout le monde en demandant évidemment ce qui se passe et on me dit que ça vient de la tempête, que ma séance est annulée si le courant ne revient pas et vu que la tempête ne se calme pas, nous sommes tous coincés ici pour le moment. Super, il ne manquait plus que ça pour égayer ma journée, je me dirige donc vers le buffet en attendant pour me prendre quelque chose. Quand j'étais stressé, je mangeais et là j'en avais besoin, fort heureusement que le sport faisait grandement parti de ma vie, sinon il est clair que je ressemblerais à une baleine. Mais alors que je me prends quelque chose, une voix s'adressant à moi puisque nous étions les seuls au buffet pour le moment balance une phrase de manière sarcastique. Si je m'attendais à ça en venant ici, clairement pas non. Je tourne la tête vers la jeune femme et je me rends compte que c'est une très bonne amie de mon ex, je l'ai croisé quelques fois, mais on en a jamais vraiment parler à par pour nous saluer comme deux personnes civilisés, ce que nous étions, du moins c'est ce que je pensais la concernant, mais on dirait bien que je me suis trompé. "Moi aussi je suis très content de te voir Dua." Dis-je sans la quitter des yeux, je n'aimais pas trop comment elle m'avait parler et j'allais lui faire comprendre, ce n'était pas parce qu'elle était mondialement connu qu'il fallait qu'elle fasse sa diva en prenant tout le monde de haut. Ce genre de comportement avait tendance à me mettre hors de moi et c'était le cas avec elle actuellement. "Je peux savoir en quel honneur j'ai droit à autant de mépris ? On ne se connaît pas, on ne s'est jamais parler donc je te prierais de ne pas me manquer de respect. Je ne suis pas ton chien, alors tes attitudes de diva, fait les à quelqu'un d'autre, car, ça ne marchera pas avec moi." Je n'avais pas l'habitude d'être aussi froid avec quelqu'un, mais ce genre de comportement je ne pouvais pas le supporter donc je n'allais pas me laisser faire par une pseudo chanteuse qui pété plus haut que son cul et qui jouer à la diva. Elle allait très vite redescendre sur terre avec moi, ça c'est moi qui vous le dit.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
02490248d862474cfbacfc34d80f11a30652d9b9.gifv 355cf06238d105325ffd9ff14b0e67703ce38bfc.gifv
- - Don't need permission. Made my decision to test my limits cause it's my business, God as my witness. Start what I finished. Don't need no hold up. Taking control of this kind of moment.

Ronen Rubinstein
Revenir en haut Aller en bas
Dua Lipa
forest fire in design
Dua Lipa
1518 little wilding (avatar)
04.04.21 23:39


A STORM IS COMING

Comme si le mauvais temps ne suffisait pas, il avait fallu une coupure d'électricité pour enfoncer le clou. Dua l'avait bien vite compris, pas de retour à la maison de si tôt. Celle qui avait passé toute son après-midi en studio jusqu'à ne pas voir le temps filer, se retrouvait maintenant à vouloir évacuer ce même lieu à toute vitesse. Mais bien qu'indisciplinée, elle n'était pas non plus inconsciente au point de se mettre en danger. Il ne lui restait qu'à prendre son mal en patience et penser à d'autres choses. Et son esprit divaguait bien rapidement vers sa ville préférée. S'il faisait en temps normal toujours plus gris à Londres qu'à Los Angeles, c'était tout le contraire ce mois-ci. Même assez surprenant, pour un mois de mars. Et c'était dans ce genre de moment que l'Angleterre lui manquait d'autant plus que d'habitude. Un manque constant en elle, parfois attenué, et d'autres fois exacerbé, comme ces jours-ci. Fort heureusement, rester occupée était le meilleur moyen de ne pas déprimer et ressentir un peu trop fort le manque de sa famille. Elle allait de toute manière y retourner d'ici moins de deux mois, pour les Brits qu'elle ne comptait manquer pour rien au monde. Si bien sûr, la tempête présente dans la cité des anges n'avait pas raison d'elle avant cela. Le buffet semblait alors un bon moyen de l'occuper et laisser ses pensées négatives de côté. Jusqu'à ce qu'une tête plus ou moins indésirable fasse son apparition. Et alors que la brune ne s'en rendait même pas compte, ses mots dépassaient sa pensée et la voilà ayant attiré l'attention de la personne en question, qui semblait directement monter sur ses grands chevaux. Un sourcil arqué, l'anglaise stoppait tout mouvement et le regardait faire son cinéma avant de reprendre son activité. « T'es clairement pas mon chien non, je lui voue plus de respect que j'en ai pour toi. » lâchait-elle en se servant à boire, ne daignant même pas le regarder. Après tout, elle s'en moquait bien de sa réaction. Il avait tendu le bâton en répliquant, ce n'était certainement pas la chanteuse qui allait se gêner. « Faut croire qu'on récolte la même attention qu'on offre aux autres. » continuait-elle, d'un ton presque moqueur avant de finalement porter son regard sur l'acteur. Il comprendrait s'il était assez intelligent, bien qu'elle en doutait fortement. « Je te connais très bien, moi. En tout cas, j'en connais assez. » terminait-elle en un dernier regard méprisant avant d'aller simplement prendre place sur le canapé. Remettre certaines personnes à leur place, une routine pour Dua. Et après ce qu'elle avait entendu, celui-ci ne méritait que ça.

Dua Lipa
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
154 a storm is coming (ronen) 210725122344300369
@draiochta (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature), @myself (crackship).
08.04.21 1:24


A storm is coming
@Dua Lipa
☆ ★ ☆
Cette tempête commencer de plus en plus à me mettre hors de moi, j'étais venu ici pour un but précis et voilà que je me retrouvais enfermer ici sans savoir quand est-ce qu'on pourrait rentrer chacun chez nous. Pas que ça me déplaisait d'être là, mais j'espérais ne pas y rester trop longtemps puisque mes pensées étaient surtout pour Spot et Fresh, mes chiennes qui finiraient par avoir peur en ne me voyant pas revenir. Du coup, pour éviter de trop stresser, je m'étais diriger vers le buffet, car quand j'angoissais, je mangeais donc c'est ce que j'allais faire, ça allait m'occuper l'esprit comme ça. Mais c'était avant de me retrouver à côté de la chanteuse qui ne manquer pas de me lancer des pics alors que nous nous étions pratiquement jamais parler. Elle était surtout l'amie de mon ex, du coup je devais avouer que j'avais du mal à comprendre son comportement à mon égard puisqu'en soit, elle ne me connaissait pas. De plus, ce genre d'attitude me sortait par les yeux, ce n'était pas parce que tu étais connu et apprécier de tous que ça te donner la permission de te comporter comme la pire des garces avec le monde qui t'entoure. Est-ce qu'elle avait autant le melon la haut pour agir de la sorte ? C'était possible et vu son comportement, ça ne m'étonnait pas vraiment qu'elle ne se sente plus du tout la chanteuse. Je fronce les sourcils à ses paroles, parce que je n'en reviens pas qu'on puisse avoir autant de méchanceté pour quelqu'un qu'on ne connaît pas. J'allais répliquer, parce que même si j'étais gentil comme ça, ce que je ne supportais pas, c'était toutes les petites divas qui pété plus haut que leur cul en se croyant supérieur aux autres, mais j'allais vite la faire redescendre l'anglaise moi. "Eh bien, si tu récoltes l'attention que tu offres aux autres, ta vie doit être bien triste et surtout, tu ne dois pas avoir beaucoup de personnes qui t'apprécie vraiment." Moi qui voulait me détendre afin de ne pas trop stresser, on dirait bien que ce programme n'était pas pour tout de suite puisque la jeune femme était bien parti pour m'emmerder afin de me faire pété les plombs, mais je ne tomberais pas dans son piège. Lorsqu'elle daigne enfin poser un regard sur moi et qu'elle me balance ces paroles sans le moindre remord, je la regarde encore plus avec incompréhension avant de réaliser quelque chose. Je me tourne donc vers elle alors qu'elle a pris place sur le canapé. "C'est Jessica n'est-ce pas ? Comme c'est ton amie tu l'as défends, ce que je peux comprendre, mais je peux savoir ce qu'elle t'a dit au juste à mon sujet ? Parce qu'avoir autant de mépris de ta part, je pense qu'elle n'a pas dû y aller de main morte avec moi." J'attrape une chaise qui se trouver non loin et m'installe face à elle afin d'en savoir un peu plus, parce que je n'étais pas d'accord que Jessica repende de la merde à mon sujet alors que j'ai été parfaitement honnête avec elle lorsque nous avons rompu. "Et puis avoir les deux versions serait pas mal, tu pourrais être surprise par ce que tu apprends." Même si elle niait que c'était en aucun cas en rapport avec Jessica, je ne la croirais pas, car pour le peu que j'ai vu Dua avec Jessica, les deux sont vraiment de très très bonnes amies et vu la rupture catastrophique que nous avons eu, ça m'étonnerait pas qu'elle m'est casser du sucre sur le dos.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
02490248d862474cfbacfc34d80f11a30652d9b9.gifv 355cf06238d105325ffd9ff14b0e67703ce38bfc.gifv
- - Don't need permission. Made my decision to test my limits cause it's my business, God as my witness. Start what I finished. Don't need no hold up. Taking control of this kind of moment.

Ronen Rubinstein
Revenir en haut Aller en bas
Dua Lipa
forest fire in design
Dua Lipa
1518 little wilding (avatar)
15.05.21 16:14


A STORM IS COMING

Une attitude de diva ? C'était loin d'être le cas pour Dua, qui n'avait jamais eu besoin de son statut de chanteuse ni de ses soixante millions d'abonnés sur instagram pour exprimer le fond de sa pensée. Et ceux qui la connaissaient depuis son adolescence passée à Londres pouvaient le confirmer. Quelques années passées derrière le comptoir d'un bar, salaire bien utile pour financer ses cours de chant. Et sa force de caractère qui lui permettait de remettre les clients un peu trop confortables en place. Une personalité qui n'avait fait que s'endurcir en devant adulte, avec l'expérience de la vie. D'autant plus dans ce monde de stress et paillettes qui cachait en dessous une réalité parfois plus sombre. Alors bien sûr, elle n'avait pas eu besoin de jouer la diva. Ronen avait malheureusement droit au mauvais angle de la brune, dont le côté peste pouvait ressortir lorsqu'elle souhaitait protéger les siens, comme c'était le cas ici. « Je parlais de toi. Me fous pas dans le même panier, ce serait une insulte. » Parce qu'il n'y avait clairement aucune fierté à être comparée à lui, vu tout ce qu'elle avait entendu. La seule comparaison possible à faire était qu'ils avaient tous les deux quitté leur exs, et ça n'avait rien d'extraordinaire. D'autant plus que les circonstances étaient différentes, et Dua elle, n'avait pas trahi son ancien partenaire de la pire des manières. Alors il était clair qu'elle n'avait certainement pas être jugée de cette façon par celui qui ferait mieux de balayer devant sa porte, surtout après ces dernières paroles prononcées. Sa vie était loin d'être triste, et bien des personnes l'appréciaient, pour ce qu'elle était réellement. Malgré son caractère parfois compliqué qui prenait beaucoup de place. Et elle n'avait pas à se justifier auprès de l'acteur de cette manière, le remettre à sa place était suffisant. Jessica était enfin mentionnée, maintenant qu'il avait fait la connexion. Et alors que Dua s'installait tranquillement pour déguster ce qu'elle avait attrapé du buffet, le brun décidait de gâcher sa vue et se plaçait en face d'elle après avoir installé une chaise. Elle le regardait faire avec un sourcil arqué, se croyant presque à une séance chez le psy. Si l'anglaise avait d'abord dans l'idée de nier, peu encline à partager les confessions de son amie, elle n'avait pas non plus envie d'échanger avec lui durant des heures. Et il n'avait pas l'air d'être du type à lâcher l'affaire si facilement. Chose assez compréhensible, puisque elle en aurait fait de même si c'était à son sujet qu'on racontait certaines choses. « Bravo Sherlock. Si t'as compris ça, tu dois aussi avoir compris qu'elle a de bonnes raisons de t'en vouloir. » Parce que son audace à jouer le mec choqué était peu compréhensible pour Dua, qui n'aurait pas été très fière si elle était à sa place. Ses sourcils se fronçaient alors lorsqu'il parlait de deux versions, et de surprise face à ce qu'elle pourrait entendre. S'il essayait de la retourner contre son amie, ça risquait de mal se passer. « Ça veut dire quoi ça ? T'essaieras pas de me faire croire qu'elle a pu faire pire parce qu'elle t'a toujours été fidèle, contrairement à toi. J'espère que t'as bien profité de ta romance cachée avec ton co-star. C'est pour quand le mariage ? » répondit-elle avait une pointe d'ironie, la question étant rhétorique. Elle n'avait aucune envie de savoir où en étaient les deux, en sachant que cette histoire avait profondément blessée son amie. « Et avant que tu me dises que ça me regarde pas, c'est chez moi qu'elle venait pleurer. » S'il y a bien une chose qu'elle détestait, c'était de voir ses proches souffrir. Encore plus sous ses yeux, alors qu'elle se trouvait impuissante. Finalement, sa seule façon de la venger d'une quelconque manière était de pourrir celui qui se trouvait en face d'elle.

Dua Lipa
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
154 a storm is coming (ronen) 210725122344300369
@draiochta (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature), @myself (crackship).
23.07.21 12:07


A storm is coming
@Dua Lipa
☆ ★ ☆
S'il y avait quelque chose qui pouvait m'agacer au plus haut point était celle d'être jugé alors qu'elle ne connaissait pas toute l'histoire, que si nous avions rompu avec Jessica, c'était avant tout à cause du fait qu'elle ne me faisait pas confiance, qu'elle n'acceptait pas que je sois bisexuel, qu'elle avait beaucoup de mal avec ça et que depuis cette révélation, elle s'imaginait que je la trompé avec Rafael, ce qui n'était pas le cas. Du coup, elle s'était mises en tête que pour me garder, le mieux était que nous ayons un enfant, mais je n'étais pas prêt pour ça moi. Ma carrière décoller à peine, j'avais pleins de projets qui me tendait les bras, je pouvais enfin faire ce que j'ai toujours voulu faire en plus d'avoir une opportunité dans la musique, du coup le moment était très mal choisi et ça a fini par éclater. Du coup, apprendre qu'elle avait raconté des salades à son amie me mettait dans une rage folle puisque je n'avais jamais rien fait de mal. Je lui ai toujours été fidèle et je l'ai aimé de tout mon coeur pendant toutes ces années. Du coup, je m'installais face à Dua sur une chaise voulant en savoir plus sur cette histoire et surtout pour lui prouvé par A + B que je n'avais jamais rien fait, qu'au contraire, je me suis battu pour elle et moi, mais que ça a conduit à la rupture quoi que je puisse faire. Je soupire aux paroles de la chanteuse, car en réalité j'ignore ce que je peux dire puisqu'elle ne me croira jamais. "Oui c'est possible qu'elle est de bonnes raisons de m'en vouloir, mais c'est aussi mon cas Dua, je ne suis pas le seul responsable dans cette histoire." Ce qui était vrai, car même si je refusais que nous formions une famille, de son côté Jessica ne soutenait aucuns de mes projets, au contraire ça l'agaçait que je puisse m'épanouir dans Lone Star, ça l'agaçait que je sois proche de Rafael, ça l'agaçait que j'aime autant Tarlos et pire encore, ça l'agaçait que je me sente prêt à révélé au monde ce que j'étais réellement et de ne pas lui en avoir parler avant. Les histoires ont commençaient lorsqu'elle a vu cette fameuse scène dans la saison un et qu'elle m'a poser la question si j'avais quelque chose à lui dire. Elle m'en a voulu de ne pas lui avoir révélé qui j'étais réellement, mais j'avais mes raisons et ça, elle ne l'a jamais accepter. Je bois une gorgée de mon verre et manque de m'étouffer aux paroles de Dua concernant Rafael. "Excuse moi ? Attend... alors tu crois qu'en réalité j'ai trompé Jessica avec Rafael ? Mais c'est n'importe quoi, c'est même pas le cas et tu sais pourquoi ? Parce que Rafael est marié, très heureux avec l'homme qui partage sa vie, qu'il est mon meilleur-ami c'est tout. J'ai passé beaucoup de temps avec lui c'est vrai, mais c'est pas parce que je trompais Jessica, non c'était parce qu'il m'aidait à accepté qui j'étais réellement, parce que je l'ai caché au monde entier pendant des années. J'ai porté un masque par peur de perdre ma famille, mes amies, qu'au niveau de ma carrière ça ne marche pas à cause de ça et Jessica a commencer à m'en vouloir, car elle n'est pas la première à qui je l'ai dit, mais si je l'ai pas fait, c'est parce que j'ai eu peur de la perdre elle aussi, mais ça, elle ne l'a jamais compris. Non à la place, elle s'est mises des fausses idées en tête, elle a arrêter de me soutenir dans mes projets et elle m'a forcé à ce qu'on est un enfant sauf que c'était pas le bon moment. Ma carrière décoller enfin, j'avais des tas de projets, je me sentais enfin bien dans ma peau grâce à mon rôle dans Lone Star, je n'avais plus peur et en voyant ça, Jessica au lieu de me soutenir a fait que m'enfoncer. Voilà pourquoi j'ai fini par rompre avec elle, parce que je ne m'en pouvais plus, mais c'est pas pour autant que j'ai arrêté de l'aimer, bien au contraire." Je me sentais vraiment mal pour le coup, car ouais j'en ai énormément baver avec cette rupture, parce que je l'aimais Jessica, de tout mon être, mais ça c'est terminé de la pire des façons. "Alors ouais, peut-être qu'elle venait pleurer chez toi, mais moi c'était seul avec mes chiennes que je pleurais donc avant de juger quelqu'un, essaie de connaître toute l'histoire d'accord ? Y'a jamais rien eu avec Rafael à par un petit crush innocent, mais je me suis toujours battu pour Jessica et moi, parce qu'elle était tout pour moi et même encore aujourd'hui c'est le cas, parce que quoi qu'il arrive, je ne cesserais jamais de l'aimer et surtout je n'oublierais jamais tout ce qu'elle m'a apporté pendant toutes ses années. Y'a pas qu'elle que cette rupture à détruite, il y a moi aussi, mais évidemment, tu ne croiras pas tout ce que je t'ai dit, encore une fois." Après lui avoir dit tout ça, je me lève de ma chaise pour la laisser seule et je pars dans l'une des terrasses, même s'il y avait une tempête, la terrasse était bien protégée, je m'allume une cigarette pour décompressé, mais actuellement, je me sens le plus minable possible..

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
02490248d862474cfbacfc34d80f11a30652d9b9.gifv 355cf06238d105325ffd9ff14b0e67703ce38bfc.gifv
- - Don't need permission. Made my decision to test my limits cause it's my business, God as my witness. Start what I finished. Don't need no hold up. Taking control of this kind of moment.

Ronen Rubinstein
Revenir en haut Aller en bas
Dua Lipa
forest fire in design
Dua Lipa
1518 little wilding (avatar)
24.07.21 23:06


A STORM IS COMING

Se retrouver bloquée avec une tempête qui menaçait la ville était une chose, mais être enfermée dans le même local qu'une personne qu'elle n'aimait pas en était presque drôle. Les forces supérieures avaient clairement décidé de punir Dua. Pour quelle raison ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Néanmoins, lister ses mauvaises actions ne la tentait pas tant. A la place, s'en prendre à celui qui l'agaçait lui ressemblait davantage. S'il y avait bien un côté positif à la situation, c'était qu'elle avait avoir l'occasion de défendre l'honneur de son amie. Des mauvaises pensées à l'égard de l'acteur, l'anglaise en avait eu des tas au moment même où elle avait consolé Jessica durant des heures. Elle se doutait que cette dernière avait encore tant de choses à lui dire, et la chanteuse avait l'occasion de le faire à sa place. La gêne ne faisait pas partie de son vocabulaire, c'était certain. C'était le cœur plus léger qu'elle terminait de lui dire le fond de sa pensée. En revanche, elle n'était pas intéressée à l'idée d'avoir une conversation plus profonde avec lui. Ni d'entendre ses explications. Alors elle se contentait de lever les yeux au ciel lorsqu'il clamait qu'il n'était pas le seul responsable. Vrai comportement d'homme, pensait-elle. Il semblait si surpris par les paroles de la brune, et cette dernière voyait qu'il était bel et bien un acteur. Ronen s'embarquait alors dans un monologue, qui au début ne l'intéressait pas tant, peu encline à l'écouter raconter son histoire. Finalement bien trop curieuse, elle tendait l'oreille. Et ce qu'elle entendait ne la laissait pas de marbre. L'envie de Jessica d'avoir des enfants était mentionnée, ce qui n'était pas inconnu pour Dua qui était bien sûr au courant de ça, sans savoir à quel point. Visiblement, son envie était bien plus présente qu'elle ne le pensait, puisque ça avait entravé l'équilibre de leur couple. Alors elle ne pouvait s'empêcher de se sentir mal pour son amie, qui devait réellement souffrir d'avoir voulu fonder une famille avec un homme qui ne le souhaitait pas en retour. Et si Dua pouvait être assez agressive parfois, elle n'était pas cruelle. L'entendre se confier sur sa bisexualité et son mal-être ne lui passait pas au-dessus.
Finalement, c'était une sacré claque qu'elle se prenait en pleine face. Silencieuse, elle l'écoutait, peu fière des propos qu'elle avait eu quelques minutes avant. Cette ambition concernant sa carrière, Dua ne connaissait ça que trop bien. C'était même ça qui avait brisé son couple avec l'homme qu'elle avait le plus aimé, entre autres. L'albanaise se retrouvait dans les paroles de Ronen. Elle ne comptait pas le nombre de fois qu'on lui avait reproché d'avoir fait du mal à son ex, comme si elle n'en avait pas souffert non plus simplement parce qu'elle avait été celle à rompre. Et ça la frappait. C'était exactement ce qu'elle venait de faire en retour, avec une autre personne, sans connaître l'histoire. Il quittait la pièce, la laissant plantée comme une idiote à ressentir un sentiment qui lui était rare ; la culpabilité. Ça la faisait chier de l'admettre. Défendre son amie restait sa priorité, et elle ne regrettait pas de l'avoir fait. Cependant, en vue de ce qu'elle avait pu faire dans le passé, sans doute n'était-elle pas la mieux placée pour juger les actions des autres. Puisqu'au final, personne ne pouvait savoir tout ce qu'il se passait réellement entre un couple, en dehors des deux personnes concernées. Prise d'une impulsion, Dua se levait et pris le même chemin que le brun pour le retrouver sur une terrasse couverte. Il avait une cigarette en bouche, et ça ne semblait pas être une mauvaise idée vu l'état de nervosité des deux, après cette conversation et surtout le fait d'être coincés ici. « Je peux ? » Cette fois-ci, et sans doute pour la première fois depuis leur échange, son ton se faisait plus doux. C'était sa façon de venir en paix, et il semblait le comprendre alors qu'il lui offrait un briquet et une cigarette. Celle-ci allumée, elle en tirait une taffe avant de prendre une grande respiration. «  La situation est sans doute pas facile pour toi, j'aurais pas dû en rajouter une couche. » commençait-elle, sans trop savoir où elle allait. « En revanche, je vais pas croire que Jessica ne t'acceptait pas. Elle souhaite fonder une famille, tu souhaites privilégier ta carrière. Elle a souffert de ton refus qu'elle a vécu comme un rejet. La douleur change le comportement d'une personne parfois. » Sa dernère phrase sonnait plus personnelle, car c'était du vécu. Pour connaître son amie, elle savait que Jessica était très tolérante et loyale, encore plus envers les siens. Rétablir les choses était essentiel, et Dua s'en chargeait volontiers. « Vous aviez des priorités différentes, ça a créé un fossé entre vous et la rupture était inévitable. Ça fait pas d'elle une mauvaise personne.. Ni toi, je suppose. » Prononcer ces derniers mots était dur, puisqu'elle avait presque l'impression de trahir Jessica. Mais c'était sa façon de présenter ses excuses, et c'était le mieux qu'il obtiendrait de sa part.

Dua Lipa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1 -
Sauter vers: