AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

OH HOLLYWOOD ! :: sunset and vine :: EASTSIDE :: Starbucks Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Oh shit ! I'm so sorry #Abigail
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
Oh shit ! I'm so sorry #Abigail 4fe9da0f784af5c326159fa571268c46ce2f06ed
☆ carrière commencée le : 04/02/2021
☆ interviews : 55 ☆ les crédits : @Callie (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature).


 Oh shit ! I'm so sorry - @Abigail Cowen
☆ ★ ☆
Une nouvelle journée commencer et c'est mon réveil qui me tire de mon lourd sommeil alors que Spot et Fresh, mes girls comme j'aime les appeler me saute littéralement dessus pour me dire bonjour. C'est donc une séance de câlins avec mes filles avant que je me lève et que je me prépare pour partir tourné les nouvelles scènes de Lone Star. Après une bonne dizaine de minutes à ne pas bouger et à faire des câlins, je trouve finalement le courage de m'extirper de mon lit. Je n'ai pas beaucoup dormi la nuit dernière et c'est comme ça de toute manière depuis que Jessica est partie. Autant, j'avais l'habitude de dormir seule lorsqu'elle partait tournée, autant me faire à l'idée qu'elle ne reviendra plus me mettait un coup. Je savais très bien que j'étais autant responsable dans cette histoire, mais c'était difficile de me faire à l'idée que c'était terminé pour de bon. Je file directement à la douche après avoir fait mon lit, ça va me réveiller et me mettre en forme pour cette journée. Bon, je ne traîne pas non plus pendant trois plombes puisque bon, je ne veux pas être en retard et puis plusieurs scènes Tarlos m'attende, alors autant vous dire que je suis encore plus impatient d'y être. Une fois ma douche terminée, j'enfile un boxer, un jean et un t-shirt gris. Je fais au plus simple, j'ai la flemme d'en faire des tonnes aujourd'hui bien que bien m'habiller ne signifie pas forcément en faire des tonnes, m'enfin bon, pas le temps de blablaté avec ma conscience ce matin. Avant de partir, je pars promener mes filles dans le terrain juste derrière. Elles se dépensent, cours partout, elles se donnent à fond et ça me fait rire. On y reste bien une demi heure avant que je les rentre à l'intérieur. "À plus tard les filles, soyez sages. Je vous aime." Je ferme la porte à clé et me dirige jusqu'à ma voiture, je grimpe à l'intérieur et avant d'aller jusqu'au lieu du tournage, je décide de m'arrêter au Starbucks. Je pense qu'un bon café va me faire le plus grand bien, surtout que ma faute, je n'ai pas pris le temps de manger quelque chose vu que j'ai traîné au lit avec mes bébés. Je me gare, sors de la voiture et rentre à l'intérieur du Starbucks. Heureusement qu'il n'y a pas beaucoup de monde sinon c'est clair que la production pourra me tuer. En attendant que ce soit mon tour, je me balade sur les réseaux sociaux, je suis très actif que ce soit sur Twitter ou Instagram, je poste toujours pas mal de choses pour tenir mon public informé. J'en profite d'ailleurs pour retweeté pas mal de postes et de tweeté aussi. Une fois que mon tour est arriver, je range mon téléphone dans ma poche et je sourie à la jeune femme en face de moi. "Bonjour, j'aimerais un americano s'il vous plaît, merci beaucoup." La jeune femme s'occupe de ma commande pendant que je sors mon porte feuille pour réglé mon café. Je lui laisse un pourboire et attrape mon café une fois terminé. Je me dirige donc vers la sortie alors que mon téléphone se met à sonner, un message de ma mère qui me dit bon courage pour le tournage, un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je ne regarde clairement pas ou je vais et la catastrophe arrive. Je bouscule quelqu'un de pleins fouet et lui renverse littéralement mon café sur son t-shirt. "Oh bordel... je suis sincèrement désolé." Je range rapidement mon téléphone, attrape des serviettes et commence à l'essuyer en ne faisant pas vraiment attention ou je mets mes mains puisque je me retrouve à essuyer sa poitrine. Encore plus gênant pour le coup, je retire donc mes mains et je me sens plus mal qu'il y a quelques minutes. "Pardon, je... je ne voulais pas tripoter votre poitrine, j'essuyais et... promis, je ne suis pas un serial pervers et je n'utilises pas cette technique pour toucher les jolies filles." C'est clair qu'elle devait me prendre pour un crétin fini dont elle voulait à tout prix se débarrasser et moi, je me sentais tellement con que j'avais envie d'aller me cacher quelque part. "Est-ce que je peux faire quoi que ce soit pour me faire pardonner ? Je peux payer le pressing, un nouveau t-shirt, ce que vous comptiez prendre au Starbucks. Je peux même payer les trois si vous voulez." Est-ce que je m'enfonçais ? Certainement oui. Mais, je ne pouvais pas rester là sans rien faire alors qu'elle était trempée, que son t-shirt été forcément fichu et qu'en plus, j'ai dû la brûler en ne regardant pas où j'allais. Sérieusement, j'aurais dû rester dans mon lit ce matin, au moins je n'aurais pas fait autant de dégâts en allant m'acheter un simple café.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
- - As you wake up in the morning, remember how precious is the privilege of living, of breathing, of being happy.
06.02.21 17:31
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Cowen
let the ocean take me
Abigail Cowen
Oh shit ! I'm so sorry #Abigail 16dbb32b9222866050a5bbb1e1064cdf300b3ded
☆ carrière commencée le : 05/02/2021
☆ interviews : 22 ☆ les crédits : avatar @pretty girl & gif @all souls
Oh shit ! I'm so sorry
with @Ronen Rubinstein Journée de repos aujourd’hui pour Abigail. Avec la sortie des Winx sur netflix et la promotion à assurer, ça devenait de plus en plus compliqué pour elle de s’accorder une journée tranquille. Evidemment elle ne s’en plaignait pas elle était heureuse de cette série dans laquelle elle croyait même si souvent il lui arrivait de vouloir prendre sa voiture, emmener ses amies avec elle et qu’elles se lancent dans un road trip improvisé pour la journée sans savoir où elles iraient et où elles s’arrêteraient. Tant que c’était un peu loin de tout, c’était le plus important. Mais aujourd’hui, journée de repos ne voulait pas dire pour autant journée à ne rien faire pour Abigail qui n’avait pas manqué l’occasion d’aller faire un footing ce matin, pour une fois qu’elle en avait le temps, avant de rentrer chez elle, prête à trouver de quoi occuper sa journée. Peut-être en optant pour la peinture. Une de ses amies avait justement son anniversaire qui arrivait dans pas longtemps et Abi prévoyait déjà de lui offrir une de ses œuvres. Elle connaissait assez ses goûts pour savoir quoi peindre exactement pour lui faire plaisir. Alors autant s’y mettre tant qu’elle avait le temps aujourd’hui. Se connaissant, Abi savait déjà qu’elle n’émergerait sûrement peu ou pas de la journée si elle s’y mettait dès maintenant. La peinture ayant tendance à l’absorber longtemps quand elle commençait. Aussi une fois prête en tenue décontractée pour la journée, t-shirt, jean, basket et elle quitta sa maison pour se rendre au starbuck non loin de chez elle. Son but ? S’accorder une petite recharge de café avant de s’installer devant son chevalet pour peindre. Heureusement à cette heure de la journée il n’y avait pas grand monde rendant la circulation assez fluide rapprochant Abi du moment où elle pourrait assouvir son envie de café. Elle n’eut pas de mal à trouver une place pour se garer. Elle quitta ensuite sa voiture pour se rendre à l’intérieur du Starbuck qui ne semblait pas avoir trop de monde heureusement. Alors qu’elle se rendait jusqu’à la porte d’entrée du café, elle fit tomber ses clefs de voiture par terre, elle se baissa pour les ramasser avant d’entrer et n’eut pas le temps d’éviter la collision avec quelqu’un qui sortait et renversa son café sur son t-shirt. A cet instant Abi regrettait clairement d’être sortie de chez elle ce matin. Maintenant la voilà qui était pleine de café et quand même de mauvaise humeur malgré les excuses que le jeune homme était en train de proférer suite à sa bêtise. « C’est rien… » fit-elle un peu sans réfléchir et sans le penser totalement parce qu’elle n’allait pas commencer à hurler en pleine rue pour un stupide café renversé en pleine rue alors qu’elle avait les yeux fixés sur cette tâche qui commençait à s’agrandir à vue d’œil. Et voilà qu’il commençait déjà à l’essuyer pour essayer d’enlever le café de son t-shirt, un de ses préférés en plus et qui ne parvenait qu’à étaler un peu plus le café avant de retirer subitement sa main, sûrement en réalisant ce qu’il était en train de faire. Ce qui fit soupirer Abigail qui n’avait qu’une envie à cet instant, le planter là et s’en aller pour rentrer chez elle. Mais elle releva finalement les yeux pour voir le visage de celui qui venait de lui renverser du café sur elle et fut surprise de voir qu’elle le connaissait. Enfin pas réellement mais elle l’avait vu dans un film récemment. « Oh Jake… » Elle savait que ce n’était pas son nom réel mais sur le moment Impossible de remettre un nom sur son visage. « Enfin non…c’est le nom de votre personnage, désolée » fit-elle à son tour un peu confuse alors qu’il commençait déjà à s’excuser pour ce qu’il venait de faire. Réaction qui amusa un peu Abigail tout de même vu l’embarras dans lequel il semblait se mettre pour avoir visiblement juste voulu réparer les choses. « J’espère pour vous parce qu’on est en public et il y a plein de témoins qui ont pu vous voir… » lâcha-t-elle aussitôt au jeune homme qui semblait réellement gêné de cette situation en le fixant droit dans les yeux. C’était selon elle de bonne guerre pour le t-shirt même si elle ne comptait pas porter plainte quand bien même son t-shirt serait fichu par la suite. Pour l’instant il n’y avait qu’une auréole en plein milieu mais heureusement il n’était pas bouillant juste chaud, c’était tolérable. Si elle avait supporté d’avoir les deux poignets cassés en même temps elle pouvait survivre sans mal à un peu de café chaud. Et de toute façon une fois son café récupéré elle rentrerait chez elle prendre une douche et se changer. « Vous vous êtes déjà excusé plusieurs fois, un accident ça arrive, je vous pardonne… Je vous conseille juste d’être plus prudent la prochaine fois…On ne sait jamais sur qui vous pourriez tomber » fit-elle en lui offrant un petit sourire pour lui montrer qu’elle ne lui en voulait pas. « Mon t-shirt je vais le laver ne vous en faites pas et je comptais seulement m’arrêter ici et prendre un café avant de repartir donc vous n’êtes pas obligé de payer quoi que ce soit… » dit-elle avant de marquer une pause. « Enfin si vous pouvez faire un truc pour moi, promettez-moi que vous éviterez de choisir à nouveau un rôle comme celui de Jake, sa fin était vraiment horrible, jusqu’au bout j’ai cru qu’il allait s’échapper et non… Il m’a vraiment fait trop de peine... » Elle se souvenait, en fan de films d’horreur, avoir regardé en espérant jusqu’au bout que Jake s’en sorte, qu’il puisse s’échapper pour assister à sa mort, une mort horrible en plus qui l’avait quand même secouée, ce personnage semblant tellement innocent pour mériter une chose pareille. Mais se rendant compte que ce n’était pas le moment de parler de ça elle s’empressa de s’excuser. « Désolée ce n’est pas l’endroit pour parler de ça évidemment vous prenez les rôles que vous voulez… » C’était à son tour de s’enfoncer avec sa remarque qui pouvait passer pour un jugement de valeur sur ses rôles ce qui n’était évidemment pas son but du tout en lui disant une chose pareille même s’il pouvait mal le prendre évidemment. Parce qu’après tout elle ne le connaissait pas et elle était loin de pouvoir prévoir ses réactions, surtout après une remarque pareille.
15.02.21 17:30
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
Oh shit ! I'm so sorry #Abigail 4fe9da0f784af5c326159fa571268c46ce2f06ed
☆ carrière commencée le : 04/02/2021
☆ interviews : 55 ☆ les crédits : @Callie (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature).


 Oh shit ! I'm so sorry - @Abigail Cowen
☆ ★ ☆
On pouvait dire que ma journée commencer à merveille puisqu'il a fallut que je renverse la totalité de mon café frais sur le t-shirt d'une jeune femme alors que pleins de passants avaient les yeux rivés sur nous. Je me sentais clairement idiot pour le coup et au vu du ton que la jeune femme a pris pour me dire que c'était rien, j'avais bien entendu qu'elle était tout de même agacé par le fait que j'ai été tête en l'air sur le coup. Du coup, je me sentais encore plus idiot et je regrettais d'être sorti de mon lit ce matin. J'enchaînais les gaffes depuis ma rupture avec Jessica, que ce soit au travail ou non, c'était agaçant et je m'en voulais vraiment d'être comme ça. C'est pour cette raison que j'essayais du mieux que je pouvais de réparer ma bêtise, mais j'avais surtout l'impression d'aggraver les choses, car la tâche grossissez à vu d'œil et je m'étais même mis à ploter sa poitrine sans le vouloir. C'est pour cette raison que j'ai directement retirer mes mains qu'elle ne croit pas que je me servais de ce malheureux accident pour la toucher, car je n'étais pas du tout comme ça. Je ne pensais même plus au fait que j'étais en retard pour mon tournage, car tout ce qui m'importer pour le moment était de me faire pardonner par la jeune femme. Je sais très bien qu'ils vont pas apprécier mon retard, mais j'ai une bonne raison pour le coup et hors de question de la laisser planter là alors que j'ai sûrement gâché sa journée et ruiner son t-shirt en plus de ça. Mais lorsqu'elle relève les yeux vers moi et que je la regarde aussi, je peux directement remarquer à quel point elle est jolie et je fronce les sourcils aux paroles qui sorte de sa bouche, lorsqu'elle m'appelle Jake, ce que je ne comprends pas sur l'instant, mais qui fini par rentrer lorsqu'elle me parle de mon personnage qui s'appelle Jake. "Oh, vous avez vu ce film ? Ne vous excusez pas, ça me touche que vous l'ayez vu et ce rôle a beaucoup compter pour moi donc... je prends ça pour un compliment." Dis-je en lui offrant un petit sourire, car oui ce rôle était très difficile, mais tellement plaisant à jouer. Je pense que la promo que j'ai faites sur mes réseaux sociaux prouve à quel point j'ai aimé l'interpréter. Je lâche un petit rire aux paroles par rapport à la blague que j'ai faites sur le fait que je n'étais pas un serial pervers pour pouvoir détendre l'atmosphère, car bon, non je n'étais pas comme ça, j'étais tout le contraire. "Ouais, non, je ne suis pas du tout comme ça, je le promets. Je suis tête en l'air parfois quand je ne suis pas réveiller, mais respectueux, c'est promis." Je ne la quittais pas des yeux, elle était gentille et ça faisait plaisir, parce que j'aurais pu tomber sur quelqu'un de beaucoup plus agressif, ce que j'aurais compris vu ce que j'avais fait, mais elle n'était pas comme ça et ça me rassurer aussi, parce que je ne voulais vraiment pas me faire incendier en pleine rue, même si je l'aurais mériter pour le coup. J'aurais juste dû regarder le message sur mon téléphone une fois dans ma voiture, car bon c'était pas malin du tout de le faire en marchant, la preuve j'avais fait une grosse bêtise et ruiner le vêtement de quelqu'un. Je hoche la tête à ces paroles et me passe une main dans les cheveux, je me sentais vraiment con pour le coup, je voulais vraiment me faire pardonner et c'est ce que j'allais faire de toute manière. "Eh bien, vous avez raison, je ferais plus attention c'est promis et oui, je vais me faire pardonner en vous offrant votre café. Installez-vous, je reviens très vite." Je l'abandonne donc et retourne à l'intérieur du Starbucks pour commander sa boisson après lui avoir demander ce qu'elle désirait prendre. C'était la moindre des choses après tout et puis bizarrement, je voulais en apprendre un peu plus sur elle, ce que j'allais faire si elle le voulait aussi, parce que peut-être qu'elle avait mieux à faire que passer du temps avec le premier crétin venu qui la bouscule et lui renverse la totalité de sa boisson dessus. Une fois que c'est mon tour, je commande pour la rouquine et pour moi puisque résultat, je n'ai pas pu profiter de mon café. Je paye les deux boissons et j'ai pris un muffin en plus pour la jeune femme, parce que même si elle n'a rien demander, j'ai envie de lui montrer que je veux tout faire pour me faire pardonner. Je prends le plateau et je rejoins la jeune femme en terrasse puisqu'il fait bon dehors, j'installe tout sur la table et je m'installe face à elle. "J'ai aussi pris un muffin, j'ignore celui que vous préférez, mais voilà." Je prends ma boisson, je commence à boire quelques gorgés de celle ci lorsqu'elle se met à parler. Je lâche un petit rire à ces paroles. Elle n'était pas la première à me le dire et elle ne serait certainement pas la dernière puisque lorsqu'on y penser, entre Alex, Alexei et Jake, on pouvait dire que j'enchaînais les rôles ou mon personnage finissait par mourir même si Jake a été la mort la plus atroce selon moi. "Est-ce qu'on peut se tutoyer ? Je ne suis pas si vieux pour être vouvoyer et lorsque je te regarde, tu ne l'es pas non plus." Lorsqu'elle accepte, je suis rassurer pour le coup, car ça veut dire qu'elle n'est pas contre le fait d'apprendre à plus se connaître et c'est cool, parce qu'elle a l'air vraiment intéressante. "Sinon concernant Smiley Face Killers, tu peux me le dire sans problème, car après la diffusion de ce film, beaucoup sur Twitter, Instagram et même ailleurs ont dit qu'il fallait que j'arrête de prendre des rôles ou mon personnage fini toujours par mourir, car c'était trop dur selon eux, mais je l'ai est rassurer en leurs disant que T.K. n'avait pas l'intention de mourir, enfin pas que je sache en tout cas. T.K. c'est l'un de mes rôles dans une série que je tourne actuellement ici à L.A et j'adore vraiment ce que je fais. Et toi alors ? Actrice ? Mannequin ? Princesse sans que je le sache ?" Dis-je en plaisantant, jétais intrigué par cette jolie rousse je devais l'avouer, je voulais en apprendre plus sur elle et c'était l'occasion de le faire malgré le désastre de notre rencontre. "D'ailleurs, je ne me suis pas présenté désolé... je m'appelle Ronen, Ronen Rubinstein et toi alors ? Quel nom je peux mettre sur un si beau visage ?" J'allais en apprendre plus sur elle et ça me réjouissait, mais je flirtais avec elle sans m'en rendre compte, j'espère ne pas la faire fuir pour le coup. Elle était belle, gentille et en plus de ça, elle ne m'en voulait pas pour le café et c'était le plus important. Tout ce que je voulais maintenant, c'était passer du temps avec elle, me faire pardonner et surtout passer du bon temps que j'oubliais complétement mon tournage, que j'avais déjà du retard et que j'allais me faire tuer, mais ça n'avait pas d'importance, parce que cette jeune femme était plus importante que le tournage pour le moment. Je me sentais bien en sa compagnie et je voulais en profiter, parce que c'était la première fois que je ne pensais pas à Jessica depuis notre rupture et c'était à elle que je le devais.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
- - As you wake up in the morning, remember how precious is the privilege of living, of breathing, of being happy.
19.02.21 17:14
Revenir en haut Aller en bas
Abigail Cowen
let the ocean take me
Abigail Cowen
Oh shit ! I'm so sorry #Abigail 16dbb32b9222866050a5bbb1e1064cdf300b3ded
☆ carrière commencée le : 05/02/2021
☆ interviews : 22 ☆ les crédits : avatar @pretty girl & gif @all souls
Oh shit ! I'm so sorry
with @Ronen Rubinstein Ce qui ne devait être qu’un arrêt rapide au Starbuck pour Abigail s’annonçait très mal puisqu’une maladresse et la voilà qui était recouverte de café. De quoi la mettre de mauvaise humeur même si elle savait qu’il s’agissait d’un accident. Ça ne l’empêchait pas d’être ennuyée pour autant. Abigail avait eu vite conscience que l’homme qui lui avait renversé son café sur elle regrettait son geste s’empressant d’essayer de nettoyer son t-shirt même si, au final, il ne réussissait qu’à agrandir la taille de la tâche. Son t-shirt était bon pour un lavage au mieux et au pire carrément pour la poubelle si elle ne parvenait pas à l’enlever. Mais la personne face à elle semblait déterminée à arranger les choses malgré tout même s’il ne semblait pas arriver à beaucoup de choses. Mais elle reconnaissait que c’était l’intention qui comptait aussi elle était prête à oublier tout ça face à ses excuses. Ce n’est que lorsqu’elle releva la tête qu’elle le reconnut. Un acteur comme elle, qu’elle avait aperçu dans un film d’horreur récemment et sans réfléchir voilà qu’elle l’avait appelé Jake, le nom de son personnage et pas son véritable nom, qu’elle était honteuse à cet instant d’avoir oublié. A ses paroles elle hocha légèrement la tête lui offrant un petit sourire, confuse de sa maladresse. « Oui… j’ai beaucoup aimé d’ailleurs, on est toute suite pris dedans.. par contre j’ai détesté la fin je le reconnais » avoua-t-elle en regardant le jeune homme. « En tout cas vous pouvez être fier, le film était vraiment très bien… » Grande amatrice de films d’horreurs, Abi n’avait pas hésité en voyant qu’un nouveau film était sorti et qu’il semblait déjà avoir de bonnes critiques. Et elle n’avait pas regretté son visionnage juste la fin qui l’avait laissée déçue. Mais elle supposait qu’étant basée sur une histoire vraie à la base, le sort du personnage reflétait celui de la victime réelle. Mais à son attitude il semblait toujours confus de sa maladresse et Abi décida de prendre ça sur un ton plus léger. Après tout il n’y avait pas mort d’homme, il ne s’agissait que d’une simple tâche sur un tout aussi simple t-shirt même s’il s’agissait d’un de ses préférés. Elle pourrait toujours essayer d’en dénicher un autre en ligne et voilà tout, le rassurant au passage qu’il n’avait pas à lui payer quoi que ce soit pour se faire pardonner. Les excuses étaient bien suffisantes pour ça. « D’accord comme vous voulez c’est vraiment très gentil de votre part… » fit-elle à sa proposition alors qu’il tenait à lui offrir un café pour réparer les choses. Elle qui avait prévu de prendre un café et rentrer pour se mettre à la peinture, se voyait retardée dans ses projets et pour autant, elle n’en était pas ennuyée pour autant. Ce jeune homme semblait vraiment déterminé à se faire pardonner et qui était Abi pour le planter là en le laissant regretter ce qu’il venait d’arriver. Un simple accident d’ailleurs qui aurait pu très bien lui arriver en sortant du Starbuck. Quelques minutes plus tard il réapparut avec nos seulement des cafés mais aussi un muffin qu’il ne tarda pas à lui offrir ce qui la fit sourire. « Je comptais prendre un muffin avec mon café, donc c’est très gentil à vous, encore une fois… Vous savez si j’ai été ennuyée au départ pour l’accident, sachez que je ne vous en veux plus… Je me connais assez honnêtement pour savoir que ce genre de mésaventure aurait pu m’arriver aussi… » Assez maladroite Abi avait conscience de l’être ce qui lui avait déjà causé des soucis par le passé, au moins cette fois-ci elle n’avait pas fini blessée donc quelque part c’était une victoire pour elle. Elle but quelques gorgées de son café avant de le reposer devant elle. « Je propose qu’on le partage vous aussi vous devez avoir faim en plus si jamais vous n’avez pas encore déjeuné ? » fit-elle en le regardant, ignorant tout des projets du jeune homme pour la matinée même si visiblement il ne semblait pas pressé à s’en aller. A sa question elle se contenta d’abord de hocher légèrement la tête lui offrant un petit sourire au passage. « Oui pas de soucis ce sera moins bizarre je pense étant donné qu’aucun de nous deux n’est assez vieux pour avoir droit au vouvoiement… » Et puis Abi lui faisait confiance pour le moment, il semblait être quelqu’un de gentil bien que maladroit mais ça elle ne pouvait pas lui en vouloir, l’étant aussi. Si elle avait espéré l’espace de quelques minutes qu’il oublie ce qu’elle avait dit un peu plus tôt sur son choix de rôle, il n’en fut rien puisqu’il amena lui-même la question sur le tapis, ce qui gêna tout de même Abigail ne souhaitant pas qu’il ait une mauvaise impression d’elle, qu’elle se permette de juger de son choix de rôle alors qu’au final elle avait encore toutes ses preuves à faire dans le domaine de l’acting. Mais contre toute attente, il ne se montra pas vexé par sa réaction. « Je n’ai vu que deux films d’horreur dans lesquels tu joues… Oui j’aime beaucoup les films d’horreur j’avoue et à chaque fois ton personnage finit par mourir, je comprends les fans qui râlent en voyant leur acteur favori mourir… Je ne connais pas encore le projet avec ce TK mais si tu me promets qu’il ne va pas mourir lui alors je jetterai un coup d’œil c’est promis… » fit-elle avant de marquer une légère pause « Et pour répondre à ta question non pas princesse… ni même mannequin, juste actrice pour le moment ça me va amplement même si j’ai un faible pour la musique donc peut-être un jour.. » avoua-t-elle au jeune homme. D’habitude elle ne parlait pas trop de ses potentiels projets dans la musique mais face à lui elle n’avait pas hésité. Peut-être parce qu’il s’agissait d’un inconnu et qu’il ne la jugerait pas ? Ou qu’encore une fois elle se sentait en confiance avec lui malgré la manière dont les choses avaient débuté entre eux. En tout cas elle mentirait si elle disait qu’elle ne le trouvait pas charmant et vraiment gentil suite à la mésaventure qui avait provoqué leur rencontre. Et à cause de ses paroles aussi en la comparant à une princesse. Mais voilà qu’il se présentait et lui donnait son prénom, la poussant de fait à être un peu plus attentive à la conversation. « Enchanté Ronen… » fit-elle avant de lui tendre la main en le fixant pour qu’ils la serrent officiellement et se présentent tous les deux. « Je m’appelle Abigail, Abigail Cowen du coup j’espère que le prénom est à la hauteur de ce que tu imaginais ? En tout cas Ronen te va bien je trouve… Et ça m’évitera aussi de t’appeler Jake… » fit-elle définitivement amusée avant qu’ils se serrent la main comme s’il s’agissait d’une rencontre toute officielle entre eux. Même si cette rencontre n’était pas prévue et qu’elle aurait certainement commencée autrement si elle avait eu son mot à dire là-dessus, elle ne pouvait pas dire qu’elle regrettait d’avoir eu affaire à Ronen qui avait déjà eu le loisir de la faire rire et lui faire oublier le début de cette rencontre, y compris son t-shirt préféré probablement ruiné pour l’occasion. Chose à laquelle elle ne portait pas vraiment attention à cet instant, profitant seulement du moment présent qui lui fit d’ailleurs réaliser qu’elle n’avait pas encore récupéré sa main, ce qu’elle fit rapidement avant de lui lancer un rapide « désolée…» suivi par un sourire de circonstance cherchant déjà comment relancer la conversation afin qu’il ne la trouve pas étrange pour le coup. Pour avoir proposé cette poignée de main, chose qu’elle avait trouvé amusante sur le coup et pour ensuite avoir monopolisé sa main. « Alors c’est quoi tes prochains projets ? Dis-m’en plus sur cette série avec ce TK avant que je regarde, et n’hésite pas à me spoiler ça ne me dérange pas… » Le travail un sujet bien plus neutre pour l’instant qui pourrait au moins avoir le loisir de faire oublier à Ronen sa maladresse en plus d’être un peu plus professionnel pour le coup espérant qu’il n’ait pas vu dans son geste une tentative maladroite et sûrement lourde pour le draguer. Mais juste sa maladresse habituelle quand elle était impressionnée par quelqu’un.
25.02.21 21:14
Revenir en haut Aller en bas
Ronen Rubinstein
let the ocean take me
Ronen Rubinstein
Oh shit ! I'm so sorry #Abigail 4fe9da0f784af5c326159fa571268c46ce2f06ed
☆ carrière commencée le : 04/02/2021
☆ interviews : 55 ☆ les crédits : @Callie (avatar), @hqroleplaygifs (gif profil), @myself (gifs signa), @siren charms (signature).


 Oh shit ! I'm so sorry - @Abigail Cowen
☆ ★ ☆
Je regrettais de moins en moins d'être venu dans ce Starbucks aujourd'hui pour chercher mon café, car ça m'avait permis de la rencontrer elle et même si notre rencontre s'était passer de manière très maladroite, je n'avais aucuns regrets, enfin si un seul, celui de lui avoir renversé la totalité de mon café chaud sur son t-shirt. Si j'aurais pu éviter cette maladresse, je l'aurais fait sans hésitation, parce que personne adore se faire asperger de café chaud et sûrement pas de bon matin. Du coup, je me sentais vraiment mal pour le coup, parce que de un, je l'avais brûler avec ma maladresse, fait perdre son temps alors qu'elle avait certainement des projets et qu'en plus, j'avais détruit son haut. Je me sentais comme le pire des crétins à l'heure actuel à m'excuser sans m'arrêter jusqu'à qu'elle me dise qu'elle ne m'en voulait pas. J'étais rassurer d'un côté, car si j'avais fait ça à quelqu'un d'autre, peut-être que ça ne se serait passer comme ça. Peut-être que je m'aurais fait incendié sur place, voir même insulter et que ça aurait rameuté tous les paparazzis pour qu'ils prennent en photos et en vidéos mon humiliation public. J'étais donc rassurer de voir qu'elle n'était pas comme ça, parce qu'en toute franchise, je ne sais même pas ce que j'aurais fait si elle m'aurait hurler dessus en pleine rue. Je me serais senti encore plus mal et encore plus stupide, mais c'était pas le cas. On a même dévier sur autre chose puisqu'elle me parler de Smiley Face Killers qui était sorti à la demande au mois de Décembre et ça me faisait plaisir de voir qu'elle connaissait ce film. Je lâche un petit rire à ses paroles. "Vous êtes pas la première à me le dire vous savez, même ma propre mère m'a râler dessus en le voyant bien que je l'ai fait couper avant la fin, car même si c'est qu'un rôle. Je ne voulais pas qu'elle voit son fils entrain de se faire torturer. Pour une maman, c'est pas le rôle qu'elle voit, mais son enfant et connaissant la sensibilité de ma mère, elle n'aurait pas supporté ça." En plus des tortures, il y avait aussi la mort de mon personnage et cette mort a été vraiment très dur à regarder, beaucoup de fans m'ont envoyer des messages après avoir vu le film et elles étaient en pleure, preuve que j'ai bien fait mon job et que ce rôle était bien jouer, mais j'avoue que les scènes sont très dures à regarder. "Merci beaucoup c'est super gentil, car Jake est le rôle le plus difficile que j'ai interprété jusqu'à maintenant. C'était un grand challenge pour moi et je suis content de voir que je l'ai réussi." Vu à quel point les critiques du film étaient positives, je ne regrettais vraiment pas d'avoir participé à ce projet, Jake m'ayant touché en pleins coeur, ça a été un véritable honneur de l'interpréter. Lorsque la jeune femme me confirme qu'elle voulait un café, je rentre à nouveau à l'intérieur en prenant un autre café pour moi ainsi qu'un pour elle accompagné d'un muffin, c'était la moindre des choses après ce que j'avais fait à son t-shirt. Je reviens donc vers elle une fois que j'ai tout et je m'assois face d'elle en terrasse vu le grand soleil qui illuminait Los Angeles aujourd'hui. J'espérais juste qu'elle apprécierait le muffin que j'ai pris puisque je ne connaissais pas ce qu'elle préférait, du moins pas encore, car je comptais bien en apprendre le plus possible sur elle, elle m'intriguait vraiment beaucoup et je voulais apprendre à la connaître. Je l'écoute attentivement et lui offre un petit sourire. "C'est normal après tout, ce n'est jamais agréable de ce faire asperger de café surtout de bon matin. Je sais que je l'ai déjà dit, mais je suis vraiment désolé. C'est super gentil merci et si comme vous dites, ce genre de mésaventure vous arrive aussi, eh bien je ferais en sorte de me le prendre en pleine poire, je l'aurais mérité après tout." Dis-je en riant alors que je buvais quelques gorgés de mon café, que je ne faisais plus du tout attention à l'heure totalement absorbé dans ma discussion avec cette jolie rousse, j'en ai complétement oublier mon tournage et le fait qu'ils m'attendent tous pour tourner les scènes et vu que TK est un personnage important, je dois certainement les retarder, mais ça m'est égale, je suis trop bien ici avec elle, au point de ne plus du tout stressé pour mon retard puisque je n'y pense plus du tout, au contraire je ne peux pas m'empêcher de la regarder, de lui sourire et de me perdre dans l'océan de ses yeux. Je suis sorti de mes pensées d'ailleurs par elle même qui me propose qu'on partage le muffin, je hoche la tête négativement. "Non non, il est à vous et puis, je ne peux pas le manger, je suis vegan. J'ai tout prévu d'ailleurs avant de partir de chez moi, j'ai mangé un truc pendant mon trajet jusqu'au Starbucks, mais c'est très gentil d'avoir proposé, merci." Je lui propose ensuite que nous arrêtions le vouvoiement puisqu'autant elle que moi n'étions pas en âge de nous vouvoyez, elle semblait jeune et moi, je n'avais que vingt-sept ans, du coup ce n'était pas nécessaire. Je lâche un petit rire à ses paroles. "Oui ce n'est pas faux et pour être avec honnête avec toi, j'ai vingt-sept ans et toi ?" J'étais curieux de savoir qu'elle âge elle avait, elle était autour de la vingtaine, mais je préférais m'assurer qu'elle était majeur avant, même si physiquement elle semblait majeur, mais aujourd'hui, beaucoup de jeunes femmes font plus que leur âge et après on se retrouve dans la merde si finalement la jeune femme en face est mineur et qu'on a tripoté sa poitrine par inadvertance comme je l'ai fait quand j'ai voulu nettoyer le haut que j'avais sali. Je bois quelques gorgés de mon café alors que je l'écoute attentivement et je suis touché de savoir qu'elle a vu deux films d'horreur ou je suis dedans, ça me touche à vrai dire. "Tu aimes les films d'horreur comme moi, si c'est pas le destin ça, c'est rare qu'une femme adore ce genre de films, d'habitude c'est plus comédie romantique et non, je ne suis pas du tout macho je promets, c'est surtout une réalité. Ma sœur par exemple, elle est une mordue des comédies romantiques, ma mère pareil, alors que moi non." Je marque une pause alors que je pose mon café sur la table. "Oui, il n'est pas prévu au programme que TK meurt, du moins pour l'instant en espérant que ça ne change pas, car j'adore vraiment ce personnage et le jouer est un véritable plaisir pour moi." Dis-je en riant alors que je continue de boire mon café tranquillement en profitant de cette beauté rousse qui était belle autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. "Une actrice avec un faible pour la musique, encore un point commun puisque c'est aussi mon cas. Je n'ai jamais fait carrière dans la musique, mais je fais très souvent de la musique avec l'un de mes meilleurs-amis et des fans qui m'on entendu chanter ont demandaient quand est-ce que je sortais un album, donc ça veut dire que je ne dois pas être trop mauvais je pense." Encore un point commun, c'était dingue quand même. Est-ce que le destin l'avait mis sur ma route pour que j'oublie définitivement Rafael ? Je commençais de plus en plus à me poser la question, parce que si mon crush pour Rafael était encore présent, depuis que j'avais rencontrer cette jeune femme, il n'y a pas un seul instant ou je n'ai pas pensé à Rafael, à par quand j'ai parlé de la série, donc de TK, que j'ai pensé à Tarlos bien sûr et évidemment à Rafael, mais sinon, le beau brun n'a pas traverser mon esprit, pas une seule fois, il était trop absorbé par elle. Je ne la quitte pas des yeux alors que je finis par me présenter et qu'elle fait de même. On se serre la main et bizarrement, une décharge électrique me parcours tout le corps, une décharge agréable qui fait que j'en avais même le coeur qui s'emballait. "Abigail... un si beau prénom pour une jeune femme aussi belle que toi, il te va à la perfection, je l'adore." Est-ce que je venais de dire ses paroles à voix haute alors que j'étais totalement sous son charme que je ne réfléchissais même plus et que je disais mes pensées à voix haute ? Oui c'était le cas et j'avais envie de m'insulter là pour le coup. Mais lorsqu'elle retire finalement sa main, je lui offre un sourire. "C'est rien." Je me sentais vraiment mal à l'aise moi aussi maintenant, qu'est-ce qu'elle allait penser maintenant ? Que j'étais un dragueur du Dimanche qui se planter en beauté ? Sûrement oui. Crétin que j'étais bon sang, mais heureusement, elle fini par briser ce silence pesant. Je me racle la gorge, merci Abby. "Hum... d'accord, alors TK c'est un pompier qui vit à New-York, il est gay, l'assume totalement, il est très proche de son père et dû à une rupture, il fait une overdose, son père le sauve et ils déménagent à Austin au Texas pour s'éloigner de New-York. Tu verras, la relation entre TK et son père est incroyable. En plus de ça, TK rencontre son love interest au Texas et... je suis littéralement un très très grand fan de ce ship, pas parce que j'y participe, mais parce que mon partenaire à l'écran est incroyable, que nous avons une super alchimie en plus qu'il soit devenu l'un de mes meilleurs-amis dans la vraie vie. Pour faire court, je pense que tu vas adorer, sans me vanter bien sûr. Et pour mes autres projets, j'ai un autre film de prévu, le tournage n'a pas encore commencer, donc je ne peux rien dire là dessus, je suis désolé, mais vu le script, il y a des chances que tu apprécies et non, ce n'est pas un film d'horreur cette fois." Dis-je en lui souriant, sans la quitter des yeux, alors que le temps passer à une vitesse folle, que j'étais définitivement en retard à mon tournage, mais j'étais trop bien avec elle pour partir maintenant. "Et toi alors ? Tu as des projets ? Où est-ce que j'aurais la chance de voir ce beau visage ?" Voilà que je recommençais en mettant les pieds dans le plat, mais Abigail me mettait dans tous mes états que j'étais arriver à un point ou je n'arrivais plus à réfléchir et à réagir normalement, au contraire je me ridiculais de plus en plus.

⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
- - As you wake up in the morning, remember how precious is the privilege of living, of breathing, of being happy.
Aujourd'hui à 2:37
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers:
 :: sunset and vine :: EASTSIDE :: Starbucks Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas