AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung – Intérieur Noir (ODR 20€)
4.99 €
Voir le deal

OH HOLLYWOOD ! :: sunset and vine :: CENTRAL L.A. :: Hollywood Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le rose de la honte PV Libre
Ashley Frangipane
breathe me in
Ashley Frangipane
Le rose de la honte PV Libre Giphy
☆ carrière commencée le : 11/05/2020
☆ interviews : 73 ☆ les crédits : SB
Tu ne pensais pas en avoir autant à faire, tu t'étonnes toi-même, tu n'en reviens pas. Tu pensais à quelques morceaux de linge et pas à une traînée de tes dernières journées. Tu as un peu de tout, mais tu manques cruellement de sous-vêtements. Et c'est pour cette raison que tu te rends dans cette buanderie, espérant pouvoir faire un lavage. Tu n'as pas tout emmené, uniquement les plus voyants, ceux dans lesquels tu te sens le mieux. Pourquoi te sens-tu mieux dans les plus voyants? Dans les plus flashies? Dans les roses fushia et les jaunes canaris? Tu ne serais dire mais ça a toujours été le cas. Tu as toujours eu le béguin pour les couleurs voyantes, d'où le choix des couleurs de tes cheveux. On dirait que le noir ou le blanc, ce n'est pas fait pour toi. Tu veux être voyante, que l'on puisse te voir de loin. Et c'est un peu ta marque de commerce, tu l'avoue tout bas.

Tu entres dans cette buanderie, maudissant encore ton lave-linge d'avoir décidé de rendre l'âme lorsque tu en avais le plus besoin. Pourquoi pas après ce lavage? Pourquoi dois-tu te rendre aussi tôt dans une place public et ce, uniquement pour quelques morceaux de vêtements? Et comme de raison, lorsqu'un malheur arrive, il n'est jamais seul.. tu te retrouves sans rien, sans lave-linge pour faire ta brassée. Tu as envie de pleurer mais tu ne baisses tout de même pas les bras. Première cuve que tu vois, tu l'ouvres et au diable si elle contient les vêtements blancs de quelqu'un d'autre. Toi, tu ne peux pas attendre. Tu mets donc tes sous-vêtements dedans, relançant le cycle de lavage. En plus, tu auras le droit à un lavage gratuit, si elle n'est pas belle la vie!

Tu t’assoies ensuite sur un banc pas très loin du lave-linge, croisant les bras dans l'attente de voir ta brassée se terminer. Une chance pour toi que la salle est vide, tu peux donc prendre tes aises, regardant un peu les murs devant toi et même imaginer ce que les gens ont décidé de laver dans le restant des cuves pleines à craquer. C'est drôle tout de même.. Tu te trouves dans une grande ville mais dans une toute petite buanderie. Uniquement cinq lave-linge se trouvent devant toi et ça te suffis. Avoir su, tu aurais pris tout ton linge et l'aurait dispersé un peu partout.
09.08.20 14:56
Revenir en haut Aller en bas
Yuk-Hei Wong
girl boss
Yuk-Hei Wong
Le rose de la honte PV Libre Tumblr_pqxf4g0Lc31xkp2m2o3_400
☆ carrière commencée le : 14/09/2020
☆ interviews : 202 ☆ les crédits : mikii




☾ Le rose de la honte @ashley frangipane

Corvée nettoyage. Franchement, Yuk-hei détestait faire ce genre de chose. Regarder tourner une machine à laver tournée était si ennuyant. Et en plus, il devait se rendre dans une buanderie pour éviter que certains de ses vêtements ne tombent à la vue des membres du groupe. Lucas aurait bien du mal à expliquer ce que quelques jupes faisaient dans l’appareil. Il pourrait toujours accuser un autre membre ou même dire que c’était les restes d’une ancienne conquête qui l’avait laissé là. Mais alors pourquoi les laver ?  De ce fait, Yuk-hei avait tout mis dans un sac essayant de bien cacher le linge en question. Non pas qu’il avait honte de ce qu’il faisait à l’intérieur de sa chambre mais il n’avait guère le courage de le dire aux autres membres de son groupe. Il n’avait pas envie d’être jugé par eux ou pire être rejeté. Ce n’était pas de sa faute si parfois, il avait envie de se sentir joli. Etait-ce guère permis à un homme de laisser apparaître ses jambes ? Les femmes portaient bien des pantalons alors pourquoi l’inverse n’était guère accepté ?
Lucas avait opté pour une buanderie un peu éloigné de chez lui, ainsi il ne serait pas vu par ces membres si jamais ils décidaient de faire un tour en ville. Le jeune homme aurait encore plus du mal à expliquer la raison de sa présence s’ils le voyaient à travers la vitre.
Merci Google pour cette information. Lucas n’avait guère eu besoin de faire le tour de la ville en taxi pour trouver ce qu’il cherchait. Après avoir payé le chauffeur, il prit son sac de linge sale et se dirigea vers l’entrée de la buanderie. Jetant un bref coup d’œil à l’intérieur, il ne vit qu’une silhouette alors il décida de rentrer dedans. Au moins, personne ne viendrait le chercher ici. « Bonjour » dit-il d’une voix timide avant de refermer la porte. La politesse n’avait jamais tué personne et par chance, Yuk-hei maîtrisait l’anglais. Il avait bien plus de difficulté à parler coréen qu’anglais d’ailleurs. Puis en traînant des pieds, il choisit la machine la plus éloignée de la jeune femme déjà présente dans les locaux. Il n’avait guère envie qu’elle voit ce qu’il allait mettre dedans.  

 

(c) SIAL ; icons sial



_________________
something wrong with me
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
05.10.20 11:43
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Frangipane
breathe me in
Ashley Frangipane
Le rose de la honte PV Libre Giphy
☆ carrière commencée le : 11/05/2020
☆ interviews : 73 ☆ les crédits : SB
Tes jambes se balancent d'avant vers l'arrière, tandis que tes mains se placent sous tes cuisses, de manière à pouvoir t'asseoir sur celles-ci. Tu n'as pas de misère à trouver le temps long, surtout que tu te trouves complètement seule dans la petite pièce, du petit bâtiment. Tu n'as jamais mis les pieds ici, et avec raison. Trop petit, pas assez de place et en plus, tout les récipients sont pleins. Mais une chance pour toi que tu as eu l'intelligence d'ajouter tes quelques vêtements à cette brassée déjà bien pleine, ne voulant pas attendre encore quelques minutes de plus. Tu ne te sens pas réellement à ta place ici, tu aurais préféré partir à la recherche de gens à qui parler, pour parler contre d'autres gens. Ou bien, aller prendre un café, pour parler contre les gens. Ce n'est pas vraiment ton activité favorite, mais lorsque tu passes trop de temps enfermée chez toi, tu finis par tourner en rond, et trouver le temps long. Comme c'est le cas présentement, tu as un peu de difficulté à comprendre ce que tu fais encore là, à attendre sagement que quelque chose se passe.

Et ce quelque chose arriva. Tu lèves la tête à la sonnerie de la porte, laissant entrer un jeune homme. Oui, tu le dévisages, te demandant s'il ne fait pas parti de ses boys bands qui ont commencé à envahir la ville. De toute manière, pour toi, dès qu'il s'agit d'un asiatique, tu les mets tous dans le même panier. Enfin, pas tous, il y a bien quelques personnes que tu arrives à reconnaître assez facilement mais ça, c'est une toute autre histoire. Un tout autre sujet. Tu hoches simplement la tête à son petit mot banal qu'il emploi, surement par politesse et le laisse traverser la courte distance qu'il essaie de prendre avec toi. Tu laisses encore tes yeux le dévisager quelques secondes, avant de décider de te lever et d'aller le rejoindre. Tu n'as pas l'intention de lui dire quoi faire, mais tout de même.. quand même un peu. - Les lave-linges sont tous occupés MAIS.. - tu passes une main dans tes cheveux, voulant lui démontrer que tu as eu l'idée du siècle. Une manière de pouvoir démontrer que tu as pensé à tout ça par toi même, que c'est toi la grande vainqueur de ce dilemme improvisé. - ..tu peux ouvrir le compartiment si tu tires vers le haut et mettre ton linge à la suite. Comme ça, tu ne paies pas la brassée et tout le monde est content! - Tu laisses un sourire se dessiner sur tes lèvres, avant de venir ouvrir le sac que le jeune a apporté. Tu veux lui démontrer ton soutient sur le fait que tout est pris, qu'il devra attendre s'il ne prend pas ton offre. - Tu peux mettre ton.. le linge de ta copine.. à l'intérieur de cette façon. - Tu laisses tes doigts effleurer quelques morceaux de vêtements au fond du sac, avant de reporter ton attention sur sa personne. - Enfin, si tu le veux han. Tu peux très bien attendre encore beaucoup de temps tout seul sur ton banc, mais je ne te le conseille pas. J'ai moi-même mis mes trucs plus loin, dans le lave-linge d'un autre. J'espère juste qu'elle a pensé à mettre de l'assouplissant sinon, je crois que je vais me plaindre à son arrivée.. - Tu grimaces un moment, avant de reporter ton attention sur le jeune homme. Jeune homme qui, tu espères, puisses parler un minimum anglais. Tu ne sais pas exactement si tout les asiatiques ont une manière bien étrange de s'exprimer ou bien, c'est simplement ceux que tu as rencontré ces derniers mois. Peut-être aurais-tu dû lui faire des mouvements avec tes mains pour lui démontrer chacune de tes paroles. Est-ce trop tard pour essayer de le faire?
20.10.20 5:01
Revenir en haut Aller en bas
Yuk-Hei Wong
girl boss
Yuk-Hei Wong
Le rose de la honte PV Libre Tumblr_pqxf4g0Lc31xkp2m2o3_400
☆ carrière commencée le : 14/09/2020
☆ interviews : 202 ☆ les crédits : mikii




☾ Le rose de la honte @ashley frangipane

Lucas songeait vraiment à prendre un appartement pour lui tout seul, il serait ainsi plus libre dans ses mouvements et ne seraient pas obligé d’aller à des kilomètres pour laver son linge. c’était sans doute bien suspect si jamais quelqu’un le trouvait ici. Les gens finiraient par croire que les asiatiques n'avaient pas de machines chez eux, ce qui était loin d’être la vérité. Ils avaient bien tout le nécessaire. Manque de chance pour Yuk-hei, il y avait certains vêtements qu’il ne tenait guère à montrer à ses membres. Certes, ils étaient assez ouverts d’esprit et n'allaient guère le juger pas mais il n’avait pas envie de les voir jouer avec ses propres jupes. Les connaissant, ils feraient les idiots avec sans penser que cela pourrait blesser le jeune chinois. alors voilà pourquoi il poussait les portes de cette laverie, espérant en finir le plus vite. Mais Lucas ne voulait pas se presser non plus, il risquerait de faire une erreur dans le programme et il ne tenait pas vraiment à se retrouver avec des jupes d’une autre couleur ou pire, des jupes pour poupée. Il ne pourrait que s’en prendre à lui-même.
Par chance, il n’y avait qu’une jeune homme dans le bâtiment et il la salua avec un sourire. autant être poli, cela ne tuait personne. ils étaient là pour la même chose après tout. Alors qu’il pose son sac de vêtement sur le banc pour les sortir, espérant trouver une machine de libre. Yuk-hei sentit bien le regard sur lui et il ne savait pas si c’est une bonne chose ou non. Est-ce qu’elle l’avait reconnu ? Ou pire était-ce une raciste qui allait lui balancer des insultes au visage. Cependant, le sien de visage ne lui était pas inconnu, il semblait l’avoir déjà vu quelque part. Mais comme à chaque fois, il n’arrivait pas à mettre un nom à celui-ci. Que c’était agaçant. A force de croiser plein de monde, Lucas avait fini par développer une sorte de problème à reconnaître les gens et de leur coller le bon nom. Il décida de mettre ce questionnement de côté et de se mettre au boulot. Il était là pour laver son linge pas pour se donner un mal de tête affreux.
Le jeune homme fronça les sourcils quand il la vit s’approcher. Son dernier jour allait arriver ? Devait-il envoyer un sos à quelqu’un ? Qui viendrait le sauver ? Son groupe ? La bonne blague, ils prendraient ça pour une plaisanterie. Son autre groupe ? Ils étaient encore pire que le premier. Il ferma un instant les yeux, priant pour sa vie mentalement. Sauf qu’à lieu de recevoir un coup, la voix de la jeune femme se fit entendre ce qui le fit ouvrir les yeux. “Je ne vais pas mélanger mon linge avec d’autres ?” Lucas cligna des yeux pour être sûr d’avoir bien compris ce qu’elle venait de dire. Qui était donc cette fille étrange ? D’où elle sortait ? Le linge de sa copine. Il devait bien admettre que cela lui avait tiré un sourire mais oui, qui pourrait croire qu’il portait ça à l’abri des regards ? Lucas décida de jouer le jeu. “Elle m’a dit d’en prendre soin alors si je fais n’importe quoi, je ne donne pas cher de ma peau.” Et Yuk-Hei tenait à sa vie, “Je ne pense pas que si tu lui fais des reproches, elle va apprécier. Elle va plus se plaindre que tu es décidée de te croire tout permis et tu risquerais d’avoir des ennuis.” dit-il en fronçant les sourcils. Lucas était heureux de savoir parler anglais, il est vrai qu’il avait plus de facilité à parler cette langue que coréen. Etrange n’est ce pas?  

 

(c) SIAL ; icons sial



_________________
something wrong with me
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
02.11.20 13:51
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Frangipane
breathe me in
Ashley Frangipane
Le rose de la honte PV Libre Giphy
☆ carrière commencée le : 11/05/2020
☆ interviews : 73 ☆ les crédits : SB
Et il parlait anglais, ce que tu es heureuse de pouvoir le constater. Tu soupires tout de même pour toi même, réalisant que le seul homme qui peut t'intéresser en ce moment, n'a pas entièrement la chance de pouvoir parler ta langue. T'as bien essayé de parler un peu la sienne, mais les syllabes sont trop imposantes. Y'a trop de lettres qui sont complémentaires et tu te retrouves sans cesse avec un mal de tête atroce, lorsque tu commences à y penser. Tu mentirais si tu dirais que tu n'as pas pensé à prendre des cours. Tu t'es même inscrite sur Weverse, pour recevoir les cours qu'il peut donner en Coréen, espérant arriver à le comprendre. Bref, t'es une loque lorsque tu penses à lui, tu n'arrives même plus à avancer correctement. Mais ça, c'est à chaque fois que tu te crois amoureuse, que tu commences à ressentir quelque chose pour quelqu'un. Et ça, ça arrive trop souvent dans ton cas, ce qui commence sérieusement à t'inquiéter. Tu ne sais pas trop quoi penser de ses sentiments que tu commences à trouver pesant dans ton cas mais peu importe. Ce n'est pas ici, dans une laverie, que tu trouveras la réponse. Et surtout vis à vis un homme qui t'es totalement inconnu. Et qui essaie, te semble t-il, de te faire la morale. Tu pourrais bouder pour moins vue que toi, tout ce que tu désires, c'est l'aider. C'est le guider. C'est lui venir en aide et qu'il puisse perdre le moins de temps possible. - T'as qu'à te dire que ce sera notre petit secret! - Tu fermes ta bouche et, avec tes doigts, tu mimes une serrure à clef. Clef que tu t'empresses de jeter au loin. Tu ne veux pas paraître trop intrusive. - Ce n'est pas une petite brassée de linge avec quelqu'un d'autre qui viendra mettre le trouble dans ta relation amoureuse, non? - Et si c'était le cas, peut-être que l'homme devant toi n'était pas avec la bonne personne. Si Kim Seokjin ferait une brassée de ton linge avec celui d'une autre personne.. Enfin, tu penses à lui, mais tu aurais pu penser à n'importe qui. T'as pensé à lui comme ça, juste.. comme ça. Tu ne ferais pas une crise si ton petit ami venait à tout chambouler dans tes vêtements. Et encore, t'as pensé à lui comme petit ami, mais t'aurais pu penser à Félix le chat aussi, même chose, même guerre.

Tu t'élances alors dans son sac de lavage, sortant quelques morceaux de vêtements. Des jupes, pour la plupart, et tu les étales un peu partout devant toi. Sa copine doit être coquette pour avoir autant de vêtements que tu aimerais porter. Au fond, tu la jalouse un peu. Elle possède une garde-robe bien remplie et possède un petit ami qui fait son lavage. De quoi être envié par tout les gens qu'elle puisse connaître. Et même ceux qui ne la connaisse pas personnellement, comme toi. Toi aussi, tu aimerais pouvoir avoir une vie comme ça, pouvoir avoir un petit ami aussi intentionné. T'as l'impression de mal agir sur le coup, mais peu importe. Tu ouvres n'importe quel lave linge et y dépose, sans faire attention, quelques vêtements de la petite amie de l'homme à tes côtés. Peut importe ce que c'est et avec quel morceaux de linge les jupes de la demoiselle se trouveront, ce n'est pas ton problème rendu là.
18.11.20 15:08
Revenir en haut Aller en bas
Yuk-Hei Wong
girl boss
Yuk-Hei Wong
Le rose de la honte PV Libre Tumblr_pqxf4g0Lc31xkp2m2o3_400
☆ carrière commencée le : 14/09/2020
☆ interviews : 202 ☆ les crédits : mikii




☾ Le rose de la honte @ashley frangipane

Yuk-hei était tout de même heureux de pouvoir habiter Los Angeles et comprendre les personnes qu’il rencontrait. Ce serait un véritable calvaire sinon de toujours devoir demander à quelqu’un de traduire. Même si Lucas avait bien du mal à comprendre les personnes qui décidaient de venir dans un pays sans en comprendre la langue. Certes, les lacunes pouvaient exister mais avec un minimum de vocabulaire était essentiel. Hors de question que le jeune homme passe pour un extra-terrestre, il l’était suffisamment pour ses proches pour l’être face à de parfaits inconnus.
Encore plus aujourd’hui, il n’avait clairement pas envie de se faire reconnaître ni même trop questionner sur les linges qu’il avait emmené à la laverie. C’était son secret et d’ordinaire, il le faisait pendant que les autres membres n’étaient pas présents mais il semblerait qu’aujourd’hui ils avaient tous décidé de faire le ménage d’automne. La laverie qu’il avait choisi, il n’y avait qu’une jeune femme et c’était bien comme ça. Il allait vite passer ça au lavage et les récupérer. Il existait bien un programme qui nettoyait et séchait en même temps ? Bon, Lucas n’était pas un as en la matière, la plupart du temps, il se contentait d’appuyer sur un bouton et d’attendre que cela fonctionne. Mais cette fois-ci, il allait être plus vigilant. C’était des jupes. Pas des pantalons ni même des chaussettes. Il avait un souvenir d’un fameux pantalon blanc qui ne l’était plus dsormais, ayant été mélangé avec du rouge. Mais Yuk-hei l’aimait bien celui-ci, tant pis, s’il était devenu rose désormais. Cela lui allait bien au teint.
"Ça marche." dit-il avec un petit sourire en coin avant que son cerveau ne fasse une pause pour comprendre ce qu’elle venait de dire. Les jupes de sa copine. C’était sans doute mieux qu’elle pense ça que la vérité, là il y aurait de forte chance qu’elle le regarde étrangement et il n’avait pas envie qu’elle prenne la fuite. Ce n’était pas une maladie que de s’habiller de façon mignonne. “Non, elle n’est pas obligée d’être au courant. Faut juste pas que je lui ramène des affaires qui ne sont pas à elle sinon je me ferais sans doute tuer.” Yuky pouffa de rire, préférant rentrer dans son jeu. C’était plus sécurisant de jouer un rôle. Il avait tout de même une carrière à tenir et il ne voulait pas faire la une des magazines. Rien que d’imaginer ce que les journalistes pourraient raconter lui donner des sueurs froides. Et Lucas n’était pas prêt à assumer le regard des garçons qui l’entouraient, un seul au courant était déjà bien suffisant. Il ne savait d’ailleurs pas ce qui l’avait poussé à lui envoyer ce genre de photos. Il l’avait regretté à la minute même où il avait terminé la conversation. Lucas s’était retenu de ne pas se claquer la tête contre un mur pour sa sottise.
Lucas était tout de même un peu dubitatif par le fait que l’autre femme s’occupe de ses propres affaires. Elle travaillait ici ou quoi, pour se permettre de fouiller dans les affaires d’autrui ? "Vous vous occupez souvent des affaires des autres ?" dit-il en refermant un lave-linge qui se remit en marche par la suite.

 

(c) SIAL ; icons sial



_________________
something wrong with me
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”
26.11.20 15:19
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers:
 :: sunset and vine :: CENTRAL L.A. :: Hollywood Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas