AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

OH HOLLYWOOD ! :: sunset and vine :: WESTSIDE :: Santa Monica Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
must kill this love (jong-in)
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) - Page 2 ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 174 ☆ les crédits : killing boys (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
Jennie manque de s’étouffer au commentaire de Kai et garde les dents serrées, préférant faire mine d’ignorer sa réplique. Ses idées actuelles ne sauraient lui plaire, de toutes manières.
Il n'est pas dupe, Kai. Il connait son propre corps à force de le travailler, mais Jennie ne compte pas lui céder du terrain. C’est lui la saleté, le vilain de l’histoire, pas elle. Il n’a aucune excuse de se comporter ainsi avec elle; ce n’est pas Jennie qui s'est envoyée en l'air avec un autre. Ce n’est pas elle qui n’a pas su se tenir. Par contre, elle admet qu’elle met de l’huile sur le feu. Tristement, elle ferait tout pour lui rendre la monnaie de sa pièce, ou ne serait-ce qu’un peu.
Alors elle lève les yeux au ciel et dégaine sa mauvaise foi à nouveau :
« Je sais pas, c’est toi qui t’estimes trop gros pour passer la trappe, répond-t-elle. »
Elle pince les lèvres à son attaque suivante. Parce que c'est sa faute si aucun des deux ne veut monter sur l’ascenseur ? Elle, elle a eu une idée viable, au moins.
« Et que monsieur n’ose même pas essayer de voir s’il passe… ajoute-t-elle avec un regard perçant, croisant les bras. »
Jong-In n’est d'aucune utilité, se décide-t-elle, à se demander comment elle a pu s’attarder sur lui. L’amour a ses raisons que la raison ignore… et sa raison ignore toujours pourquoi elle demeure pitoyable dans cette rupture. En tout cas, ce n’est pas le pessimisme de Kai qui l’avait séduite dans le passé.
« Ne parle pas de malheur et croise les doigts que ça n’arrive pas, dit-elle avec un regard sinistre sur les portes closes. Ça ne peut pas mettre tellement de temps à comprendre qu’un ascenseur est bloqué… »
Ça lui tord le ventre d’imaginer des heures qui s’écoulent ou une nuit, d’appréhender la faim et le sommeil alors que son instinct crie au danger. Et chaque échange verbal agressif aiguise encore plus ses nerfs. Elle serre dents et poings face au garçonnet qu’est Kai en ce moment. À croire qu'elle se comporte mal sans raison, sans background pouvant justifier son ton. Quel con, elle aurait du suivre les règles de la YG – et Jong-In celle de son agence.
« Comme si toi, tu ne me provoques pas ! »
Elle passe sous silence néanmoins une partie plus lourde : comme si toi, tu ne me provoques pas après ce que tu as fait. Il n'est cependant pas à négliger une possible attraction envers le Kim basé sur une immaturité commune. Alors elle continue. Elle ne sait pas ce qu’elle cherche, peut-être une douleur qui fait écho à la sienne. Elle ne s’était cependant pas préparée à la grande sortie de Kai. Sa colère avait enflé, puis implosé sur quelques mots. “de t’avoir confondu avec une autre“. Choc violent qui semble la laisser inerte un instant. Elle est perdue face à ces mots et ne les comprend pas. Il… l’a… confondue avec quelqu’un d’autre ? S’il a couché ailleurs, c’est parce qu’il a pris cette autre pour elle ? L’information a de la peine à passer. Elle l’observe s’affaler, encore déconnectée au fléau des émotions. Mais, surtout, il lui a éventré l’orgueil pour le coup.
« Tu… elle secoue la tête, toujours bloquée dans son état. Tu me dis là que tu… croyais coucher avec moi ? Tu as pris une fille inconnue pour moi ? demande-t-elle, le ton interrogateur pour le coup. C’est une blague ? Elle doute bien que non vu la tension. Et cette autre avait une dignité si basse qu’elle s’est laissée prendre pour une autre ? Quelle paire. Ses nerfs lâchent et elle pouffe de rire. Tu es allé à une soirée sans moi et tu t’es gouré de fille, alors que je n’étais même pas là ? Elle a une sorte de fou rire, le genre pas nécessairement rassurant. Elle ne sait pas elle-même s’il précède une bonne rigolade, une crise de larmes démente ou un meurtre. Kai, tu aurais du me dire pour tes problèmes de vue, je me serais teint les cheveux en vert flou pour être plus reconnaissable, se moque-t-elle. »
Elle voudrait le regarder de haut, mais elle fait soudainement une fixation sur la petitesse de l’ascenseur. Elle a même l’impression que Jong-In prend les trois quart de l’espace et que l’air commence à manquer. D’un chagrin d’amour, elle passe à l’humiliation la plus totale. Ça l’indignerait, mais la ferait bien rire s’il n’était pas question d’elle. Aimée au point d’être confondue avec quelqu’un d’autre. Gé-nial.
« Tu es vraiment bête en fait, dit-elle plus froidement et pour conclure. Fais-moi la courte échelle, ordonne-t-elle soudainement en montrant la trappe. Je préfère encore risquer ma peau là-haut que partager le même espace que toi. De toutes manières, à parier, tu confondrais un mur avec une sortie. »


@made by ice and fire.


@jong-in kim
01.08.20 14:10
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) - Page 2 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

Kai ne sait clairement pas agir face aux personnes dont la présence le mettait mal à l’aise. Et Jennie faisait partie de ce genre d’individus sans doute à cause de leur passé en commun qui ne s’était point bien terminé. La faute à l’alcool. Il s’était promis le lendemain d’arrêter de boire mais il n’avait guère pu tenir sa parole. Jong-In était devenu bien plus fêtard qu’avant et désormais, il n’avait plus aucun respect pour les relations amoureuses. Une avait suffi pour lui faire comprendre que ce n’était pas quelque chose pour lui. Après tout, quel petit ami digne pouvait tromper sa propre copine en la confondant ? Même avec de l’alcool, il aurait pu faire la différence. Désormais, il arrivait à mieux tenir l’alcool, peut-être que s’il avait su le faire bien avant, il aurait pu empêcher bien des soucis. Mais Kai n’était pas du genre à vivre avec des Si. Leur histoire était terminée et c’est tout, il ne fallait pas vivre dans le passé. Cela ne faisait guère avancer les choses. « Je parlais juste de mes muscles en général. » dit-il en levant les yeux au plafond. Il n’avait pas un poil de graisse sur lui étant donné qu’il passait son temps à faire du sport. Et pas qu’en chambre bien entendu.
Pourquoi cela devait-être automatiquement de sa faute franchement ? Ils étaient deux dans l’ascenseur, elle pourrait très bien le faire elle-même. Surtout que franchement son idée était des plus risquée. N’avait-elle jamais vu des fils de ce genre où le courage avait signé la fin d’un des personnages ? Kai tenait tout de même à sa vie, elle venait de commencer à peine. « On ne sait jamais avec notre chance.. » Kai roula des yeux avant d’ajouter. « Mais il y aura bien quelqu’un forcément qui va s’apercevoir que quelque chose cloche et viendra nous aider. On peut toujours faire du bruit pour signaler, on est peut-être bloquer à un étage sans le savoir. » Kai venait d’avoir un éclair de génie et il vint à appuyer fortement sur la paroi. Comme quoi, ça servait bien d’avoir des muscles. Quelqu’un serait bien intrigué par ce bruit non ? Ils n’étaient pas tous sourds dans ce bâtiment. Autant, Kai est tout de même d’être soulagé de ne pas être seul dans cette galère autant il aurait aimé avoir quelqu’un d’autre avec qui passer le temps. Si c’était pour s’envoyer des vacheries au visage jusqu’à ce que les secours arrivent, les minutes allaient être vraiment trop longues à son goût. Soupirant, Kai se passa une main dans les cheveux avant de lui répondre. « Je ne fais que te répondre, rien d’autre. C’est toi qui agis comme une tigresse là. » Jolie tigresse certes mais dangereuse également.
Bon, ok parfois Jong –In devrait apprendre à réfléchir avant de parler. Sans doute aurait-il du se taire pour se protéger. Après tout, il ne pouvait guère fuir si jamais elle songeait à l’assassiner ici. Après s’être assis, son regard se posa sur Jennie qui venait de prendre de nouveau la parole. « J’avais beaucoup trop bu à cette soirée et j’avais eu envie que tu sois là.. Je suppose que tout ça mélanger, ça n’a pas aidé mon cerveau à te reconnaître. J’ai vu une brune et c’est arrivé. » dit-il en secouant les épaules. Même si ce n’était pas forcément une inconnue mais ça, Kai n’allait pas lui dire. « Peut-être que tu aurais du oui, ou alors juste d’être là et ainsi je n’aurais pas eu l’idée de boire plus que de raison. » Est-ce qu’il venait de lui reprocher son absence pendant cette soirée ? Kai n’avait pas eu envie mais il faut croire que parfois les mots dépassaient la logique de la conversation. Ouais, elle aurait très bien pu être présente à cette soirée et ils se seraient retrouvés tous les deux. Ainsi, Kai ne se serait pas enfilé une quantité de verre de soju et il ne l’aurait pas confondu avec l’une de ses amies. Rien que d’y penser, il en avait mal au ventre de voir oh combien les choses pouvaient déraper quand on ne tenait pas l’alcool. « Mais si ça peut te rassurer, maintenant je tiens mieux l’alcool ! » Ok, ce n’était peut-être pas la meilleure des choses à dire surtout en ce moment.
Kai ne put s’empêcher de faire une légère moue quand elle se mit à le traiter de bête. Y avait mieux à faire comme compliment, elle avait encore du travail à faire pour flatter quelqu’un. « Très bien, si madame ne tient pas à sa vie. Haha c’est très drôle vraiment, dommage que je n’ai pas une bouteille oui, au moins sa compagnie aurait été bien meilleure que la tienne ! » dit-il en se levant et Kai se rapprocha d’elle. C’était assez étrange de se retrouver si proche d’elle mais il ne pouvait s’empêcher d’être méfiant. Qui sait, il ne voulait pas qu’elle lui enfonce un talon quelque part.

 

   

04.08.20 12:18
Revenir en haut Aller en bas
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) - Page 2 ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 174 ☆ les crédits : killing boys (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
Kai et ses muscles. À l'image de son ex, Jennie lève aussi les yeux au ciel. C’est sûr que c’est pas ton cerveau qui t’empêchera de passer… mais elle garde ça pour elle. Le peu d’espace leur étant octroyé était déjà suffisamment chargé de tensions et vu le pessimisme de Jong-In, autant investir son énergie dans un moyen de sortir au plus vite que de charger encore plus en électricité l’ascenseur. Enfermée avec lui, elle se sent à l’image d'un cocktail Molotov : en feu violent à l’intérieur et retenue par un verre destiné à se briser. La question semble désormais se résumer à quand – quand elle explosera et ne se contrôlera plus. Elle ignore ce que ça donnera, mais rien de très beau probablement. Autant sortir avant, surtout que le verre se craquelle et qu’elle ne peut s’empêcher de l’attaquer ou de réagir à ses commentaires.
Jennie écoute ses solutions avec un air blasé. Donc, soit ils attendent sagement ou s’époumonent ? Pourquoi pas. Mais l’un de ses sourcils lui dessine un air interrogateur alors qu'elle observe Kai s'attaquer à la porte.
« Donc, ton idée est de te faire mal par la même occasion ? demande-t-elle, puis hausse les épaules : C’est une bonne idée… de faire du bruit, se corrige-t-elle par diplomatie. »
Et ça l'occuperait en plus de le faire participer activement à leur sortie. Cependant et malgré cet objectif commun, ils continuent à s’exprimer par piques et mauvaise foi – deux choses très mal venues de la part de Kai, d’après Jennie. À chacun sa vision, mais elle, elle s’estime en droit d’être désagréable et encore plus si le Kim ne fait pas d’effort. Ou plutôt en fait-il pour l’énerver. Et Jennie ne se retient pas de lui répondre. On repassera pour le plan de ne pas cultiver les tensions dans un espace restreint.
« Tu ne fais que de me répondre ? demande-t-elle, piquée à nouveau à vif. Doit-elle lui citer une ou deux de ses grandes sorties, peut-être son fameux “Tu aurais pu trouver un moyen de me garder“ ? Laisse-moi en douter. Je n’agirais pas comme une “tigresse“ si tu te comportais mieux ! ajoute-t-elle, les bras croisés. »
Cet échange, ce Jong-In n’a rien de familier, à moins que sa répartie lui plaisait quand ils ne faisaient que rire. Mais peut-être l’a-t-elle mal connu ou idolâtré, aveuglée niaisement par l’amour. Après tout, malgré la tromperie, elle n’aurait pas pensé qu’il puisse la confondre, simplement. Elle ne sait même pas quoi faire de l’information, son esprit s’étant déconnecté de ses émotions. Elle sait juste que ça fait rage quelque part dans son corps, mais le ressent comme si une certaine distance la sépare de l’explosion. Elle n’arrive pas à le regarder, mais voudrait lui dire de se taire. Il en a déjà trop dit. Ses mots n’arrangent en rien son cas et elle a un ricanement dédaigneux quand il évoque « une brune ».
« Quelle manque de chance d’être tombée sur une brune en Corée, ironise-t-elle. »
Il lui avait suffi d’une brune. Elle n’a rien à faire qu’elle lui ait manqué. Elle, elle ne l’a pas trompé pour cette raison associée à l’alcool. Elle se serait contentée de boire et pleurnicher auprès de ses amies. Mais ses pensées s’arrêtent. Nouvelle baffe. (…) ou alors juste d’être là et ainsi je n’aurais pas eu l’idée de boire plus que raison. Parce que c’est sa faute à elle s’il ne se maitrise pas ?! Elle en reste bouche bée.
Il tente une blague ou dieu sait quoi. Jennie ne relève pas. Elle tente de se concentrer à nouveau. Elle doit sortir, c’est ce qu’elle se dit. Mais Kai ne la ferme pas. Il semble insouciant de ce qu’il dit et provoque alors qu’il s’approche.
Soudainement, c'est plus fort qu’elle. Elle craque. Le motif de trahison, ce message atteint son cerveau et système nerveux. Elle mesure enfin toute… l’absurdité, horreur, humiliation (?) de ce que Kai lui a confié. Et ce que ça signifie pour elle de ne pas relever.
Alors qu’il s'est approché pour “l’aider“, elle le repousse violemment, exulte ses émotions en le frappant au torse :
« Mais t’es vraiment un salaud ! lui crie-t-elle. Lui qui voulait faire du bruit pour attirer l’attention, il allait être servir. Tu t’entends, tu te rends compte de ce que tu me dis ? et je suis une mauvaise compagnie ? À quoi tu t’attendais ?! C’est toi qui as cassé notre couple pour un motif de merde ! C’est toi qui a couché avec quelqu’un d’autre – et en me confondant soit-disant ! Comment c’est possible d’être aussi…? le mot lui manque, mais ça ne l’empêche pas de continuer à hurler, incapable de refréner sa rage. Rentre-toi dans ta tête que tu as merdé, que c’est ta faute, alors arrête de jouer au con et tais-toi ! Assume tes merdes et montre-moi un minimum de respect ou feins-le au moins ! elle en est essoufflée. Surtout, qu’en plus, je suis la seule à essayer de nous sortir de là quand tu joues à l’enfant, siffle-t-elle, les poings serrés et plutôt encline à exulter d’avantage sa fureur. »


@made by ice and fire.


@jong-in kim
30.08.20 21:33
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) - Page 2 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

Il fallait vraiment qu’il sorte d’ici au plus vite avant d’exploser. Cette tension entre Jennie et lui étaient intenable et si en plus, on ajoutait le stress d’être bloqué pendant des heures, Kai allait finir par se mettre à hurler comme un fou. Quelle idée, il avait eu de vouloir aller plus vite et de grimper dans ce maudit ascenseur. Cela lui apprendrait qu’être flemmard n’était pas une bonne chose. Pour une fois, Kai allait se souvenir de cette erreur pour ne pas la reproduire. Le jeune homme aurait très bien pu être tout seul dans l’habitacle. Quoi qu’en y pensait, sans doute que là, Kai aurait encore plus craqué. Mais il aurait pu tomber sur une autre personne, quelqu’un de plus sympathique et qui nourrissait guère l’envie de le tuer à chaque instant. Il était bien trop jeune pour mourir ne put-il s’empêcher de penser. « Tu t’inquiètes sur le fait que je puisse me faire mal. » dit-il en levant un sourcil avant d’être un peu surpris qu’elle lui fasse une sorte de compliment sur son idée. Il s’attendait plutôt à ce qu’elle lui annonce que c’était stupide, que parfois n’allait les entendre. Mais il faut croire que Kai venait d’assister à un miracle. « Vraiment ? » Oui, Kai était gourmand. Il avait besoin d’entendre à nouveau cette phrase.
« J’essaye d’être le plus sympa avec toi alors que la situation en s’y prête absolument pas. Alors tu pourrais tout de même remarquer que je fais des efforts. Tu crois que c’est facile pour moi de me retrouver ici ? Bloqué ? Avec toi en plus ? » Jennie la tigresse. Elle méritait amplement le surnom qu’il venait de lui trouver. Il en était plutôt fier, il devait l’admettre. Elle l’agressait alors qu’il ne faisait strictement rien. A moins qu’il se voile tout simplement la face pour éviter de se sentir trop coupable ? C’était sans doute ça mais Kai n’était pas encore prêt à se remettre en question. Il préférait poser toutes les fautes sur les épaules de Jennie que d’assumer. Assumer équivaudrait à laisser ses émotions prendre le dessus et Kai n’était pas prêt à le faire. C’était tellement plus simple de jouer au Kai qui se moquait de tout.
« Ouais c’est vraiment pas de chance… » dit-il d’un air grognon. Surtout en sachant avec qui il avait passé la nuit. Rien que d’y penser, le ventre de Kai se nouait lui donnant l’impression qu’il allait vomir. Il se demandait bien comment l’autre parvenait à tout cacher alors qu’elle était en compagnie de Jennie quasiment tous les jours. Arrivait-elle à encore se regarder dans le miroir ? Depuis cette nuit, Kai n’avait plus eu aucun contact avec l’autre jeune femme et ce n’était pas plus mal. Ce n’est sans doute pas le meilleur moment pour tenter d’apaiser l’atmosphère avec une blague. Kai n’apprendrait jamais à se taire. Il fallait toujours qu’il ouvre la bouche, quitte à sortir dix milles bêtises à la seconde. « Mais ça va pas la tête ? » Voilà maintenant qu’elle craquait. Comme quoi l’idée de son surnom était tout à fait justifiée. « J’essayais juste de détendre un peu la situation mais ok, madame a fait sa petite crise, tu es contente ? Tu as encore des choses à me balancer au visage ou on va enfin pouvoir essayer de sortir de là ? Je sais que j’ai agi comme un idiot et encore le mot est petit. Mais y a aucun retour en arrière possible. Parce que sinon je l’aurais fait, tu penses vraiment que je suis un sans cœur ? Que je ne tenais pas à notre couple ? Dès que je me suis aperçu de ce que j’avais fait, je ne pouvais plus me regarder dans un miroir. Je ne savais pas ce que je devais faire, vérité ou te mentir. J’ai choisi d’être honnête pour une fois parce que j’avais du respect pour toi, pour notre histoire. » dit-il en le pointant du doigt. « Mais ça bien entendu, tu te moques de ce que je pouvais vraiment ressentir à ce moment-là. Tu as des raisons d’être en colère mais je n’étais pas tout seul cette nuit là. Et l’autre savait que j’étais en couple. » Ok, ses émotions venait d’en dire trop. Kai bougea sa main de façon à balayer cette conversation avant de reprendre d’une voix plus contrôlée. « Allez approche toi, qu’on en finisse le plus tôt possible. »  

 

   

03.09.20 11:28
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers:
 :: sunset and vine :: WESTSIDE :: Santa Monica Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas