AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

OH HOLLYWOOD ! :: sunset and vine :: WESTSIDE :: Santa Monica Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
must kill this love (jong-in)
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 175 ☆ les crédits : vellichor (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
Elle en est arrivée à ce point, Jennie.
Le nez plongé dans son téléphone, elle lit avec une moue un quelconque article nommé “Comment surmonter un chagrin d’amour ?“ Triste. Du haut de son rêve, elle flirte avec l’état désastreux de la fille qui ne se remet pas de sa rupture. Alors qu’elle travaille sur le prochain album des Blackpink avec ses comparses, sort justement d’une session d’enregistrement, elle a la tête à son coeur fracturé et non à l’aventure américaine qui s’est ouverte. Définitivement, elle n’a rien d’une initiée au girl power qui met son ex au tapis dans une chanson. Elle, elle se crée des playlists selon la vibe du jour de son coeur brisé : tendance Lemonade de Beyoncé quand elle a des envies d’en découdre ou The heart wants what it wants d’après Selena Gomez pour se rouler en boule et se torturer avec les bons souvenirs.
Jennie grimace. À lire l’article – et à supposer que ce soit ‘sérieux’ –, elle oscille entre différents état du deuil amoureux, à défaut de les prendre dans l’ordre. De plus, leur nom lui inspire du sombre : dévastation, sevrage et rage. Elle n’est pas encore sortie de l’auberge, visiblement. Elle soupire alors et se décide d’être plus sociale, fermant l’application internet et mettant un terme aux paroles scandées par Beyoncé dans son oreille. Rosé lui sourit et Jennie lui répond, glissant son téléphone dans son sac, prête à emprunter l’ascenseur. Mais son téléphone se fracasse sur le sol.
« Je crois que j’ai oublié mon sac, commente-t-elle platement, à défaut de grogner son exaspération, alors qu’elle ramasse l’appareil. Avisant un mouvement de son manager de ressortir de l’ascenseur, elle grogne pour de bon : Ça va, je suis apte à aller le récupérer seule, puis appeler une voiture pour rentrer. »
Elle défie l’homme du regard, s’appliquant à lui faire sentir qu’elle déversera sur lui toute sa rage quant à son histoire ratée s’il s’oppose à elle. Déjà peu encline ces derniers temps à être couvée et contrôlée, elle se fait agressive lorsqu’on ne lui accorde pas du banal, soit faire le trajet seul jusqu’à leur foyer américain. Heureusement, le manager n’insiste pas et Jennie salue ses acolytes avec une moue comique avant de rebrousser chemin. Elle récupère son sac, y fourre son téléphone et revient sur ses pas, appelant une nouvelle fois l’ascenseur. Qui, sur un son cuivré, s’ouvre sur Jong-In Kim.
That looser, formule son esprit de feu avant que Jennie ne comprenne vraiment la situation.
Son regard s’attarde sur Jong-In qui vient d’apparaître. Ses yeux le détaillent, son ventre se tord sous l’effet psychique coup de pied dans le ventre. Elle ne reculera cependant pas. Car c’est comme ça que Jennie décide de prendre cette rencontre hasardeuse : comme un combat, un défi. Il peut crever s’il croit que je ne monterai pas. C’est à lui de s’écraser.
Elle lève le menton, le juge avec une froideur feinte et pénètre dans l’habitacle de métal – le ring. Elle jette un oeil à l’étage sélectionné. Le même forcément. D’humeur Beyoncé, elle s’adosse à un bord de la cage métallique. On ne tourne pas le dos à l’ennemi. Et vu son état interne qui se fracasse à nouveau, il est bien devenu ça.
« On pourrait se croire en pleine ségrégation : un seul studio à Los Angeles pour tous les Coréens, qu’elle lâche, les dents serrées, ne voulant pas montrer sa surprise. »
Plus feu qu’eau, elle ne compte pas souffrir du silence. Elle préfère les attaques ou cris à l’indifférence.
@made by ice and fire.


@jong-in kim
08.02.20 17:53
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

L’excitation du solo fait lever presque au aurores Jong-In. Il est bien matinal pour une fois, il est bien trop nerveux pour songer à se rendormir. Il doit se rendre pour une cession d’enregistrement et il ne cesse de se tourner et retourner dans son lit. Jamais, il n’avait été aussi anxieux qu’à l’heure actuelle. Sans doute parce qu’avant, il pouvait compter sur la compagnie de ses acolytes pour le distraire. Là, il serait seul dans cette salle et il y avait de quoi bien flipper. Si jamais, son album solo ne plaisait pas aux fans, il pourrait très bien dire adieu à une carrière seul par la suite. Kai se retient d’aller embêter Baekhyun et le forcer à se lever pour l’accompagner. Il était assez grand pour y aller seul, du moins il espérait que ses jambes ne lui fassent pas défaut avant. Le coréen prit le temps de se préparer, espérant sans doute se noyer sous l’eau de sa douche bien trop chaude pour son corps. Après un dernier regard dans le miroir où son reflet n’avait rien de mieux à faire que de lui sourire aussi nerveusement que lui-même, il quitta le logement. L’Amérique était bien différente de son pays natal mais d’une certaine façon, c’était le signe d’un renouveau pour lui. D’un nouveau Jong-In Kim. Bien plus célibataire qu’il ne l’avait été auparavant.
Regardant le paysage de la ville défilée devant ses yeux, un sourire éclaira son visage lorsqu’on lui annonça qu’il était enfin arrivé à bon port. Il salue d’un signe de tête le chauffeur et décide d’entrer dans le bâtiment sans attendre son manager. Il ne sait même pas s’il doit être présent ou non. Il faut bien avouer que Kai n’a guère été des plus attentifs lorsque celui-ci lui a annoncé la nouvelle. Il était bien trop parti dans son monde pour écouter le moindre mot sortant de sa bouche. Sans doute aurait-il du l’être. Il cherche son téléphone dans ses poches avant de jurer. Manque de chance pour lui, il s’aperçoit que les poches de sa veste sont bien vides. Dans sa nervosité ou sa hâte, Kai l’avait bien oublié à l’appartement. Allait-il vraiment devoir rebrousser chemin pour aller chercher ce précieux appareil. Dommage que le chauffeur soit déjà parti ne put-il s’empêcher de penser en entrant dans l’ascenseur. Il appuie sur le bouton d’étage puis regarde le numéro des étages changer au fur et à mesure qu’il monte. Un petit cling lui prévient qu’il est arrivé au bon étage et Kai ne perd pas une seule minute à descendre. Sauf que contre toute attente, personne n’est là pour l’accueillir. Il ne s’est tout de même pas trompé de jour ? ou d’heure ? Kai ne sait plus mais après une dizaine de minute, il décide de descendre à l’accueil. Peut-être que quelqu’un l’attend réellement en bas. Soupirant, il rebrousse chemin et fait les mêmes gestes qu’avant. Sauf que contre toute attente, l’ascenseur s’arrête et alors qu’il s’apprête à sourire chaleureusement à la personne qui entre, son visage se fige. Jennie. Ok, il ne s’attendait pas à la voir ici. Kai ne sait pas s’il doit la saluer ou faire comme si elle n’existait pas. Mais il obtient bien vite la réponse en voyant son visage froid à son égard. Mais il ne peut pas lui en vouloir, il l’a bien cherché même si elle pourrait très bien être courtoise. De l’eau avait coulé sous les ponts depuis.  
Jennie devrait vraiment remettre sa fierté se dit-il avant qu’elle n’ouvre la bouche pour s’adresser à lui. Amabilité zéro. « Je suppose qu’ils ne savaient pas où nous caser donc ils ont décidé de tous nous mettre au même endroit. Se moquant bien d’où on vient. » Etrange que leur agence n’ait rien dis. « On doit tous être pareil pour eux. » dit-il en secouant les épaules.    

15.02.20 12:16
Revenir en haut Aller en bas
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 175 ☆ les crédits : vellichor (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
Son souffle est comme court. Sa tête vibre encore, ne se remet pas du coup de surprise qui lui a été porté. Jong-in. Le coup s’est fait brutal, a renvoyé sèchement son esprit dans le passé, à l’instant T de leur rupture : sa main lui brûle à nouveau de son dernier contact violent avec le Kim, son coeur se fissure, déchirant âme et être. Jennie n’appartient pas au clan des gagnants dans une séparation, elle craint d’être de celui “ne s'en remettra pas“. Même adossée contre la paroi de métal, elle se sent flancher tant tout lui revient en tête, les beaux moments comme les terribles, le souvenir de la chaleur de ses bras suivi par leur absence glaciale. La douleur se joue phénix et renait, lui paralysant petit à petit son corps. Et ça l’énerve; cette réaction la met en feu, compliquant encore plus le chaos l’habitant. Son seul salut, elle le doit à sa fierté de feu, robuste – plutôt crever que de se montrer faible. Elle ne peut pas être la victime humiliée sur toute la ligne. Jennie se redresse alors et tente de puiser dans tout ce qu’elle a appris niveau comédie. Malgré un visage froid, elle se sent bouillir.
La voix de Kai fuse et la tend encore plus. Sa réponse la pique. Qu’il joue son jeu d’indifférent la pique. Qu’est-ce qu’elle attendait de lui ? Probablement de ne pas se retrouver dans cette situation crainte par son ego : elle encore blessée, lui déjà plusieurs chapitres plus loin – elle, pathétique sur toute la ligne. Ça la met encore plus en rogne et met de l’huile sur le feu s’étant emparé de ses veines. Pourquoi fallait-il qu’il le vive si bien ?
« C’est embêtant, qu’elle répond finalement avec un faux haussement d’épaules (ça lui fait presque mal tant elle est tendue), son regard observant les étages. Qu’est-ce que ça te fait ? lance-t-elle subitement, le défilé des étages lui ayant mis comme une pression, celle d’un Jong-In s’en sortant bien à nouveau. Je veux dire, d’être traité comme si tu ne représentais rien, de ne pas être reconnu ? C’est un peu comme tu traites les filles, après tout. »
Si elle peut l’atteindre un minimum, elle prendra. Surtout qu’elle ne prend pas grand risque puisque l’ascenseur arrivera bien dans le hall. D’ailleurs, il s’immobilise avec une secousse, inspirant un soupir agacé à Jennie. Sauvé, se dit-elle sans vraiment l’appliquer à l’un d’eux. Elle se contente de lui jeter un regard hautain et de se présenter à la porte qui ne s’ouvre pas. Elle hausse un sourcil, puis une mine inquiète se dessine. Elle se penche pour voir le tableau où plus rien n’est allumé, appuie plusieurs fois sur le rez, puis l’ouverture des portes. Rien.
« De… ? s’exclame-t-elle pour elle. Vous vous f… c’est une blague ? marmonne-t-elle et elle appuie sur la sonnerie d’alerte. Si elle résonne, elle ne semble pas débuter une communication. Non… on est bloqués ? demande-t-elle finalement à Jong-in, un regard probablement ahuri sur le visage. »
Voilà qui casse sa grande sortie. Si s’attaquer à Kai ne la dérange pas, rester coincé avec lui, c’est autre chose.

@made by ice and fire.


@jong-in kim
06.03.20 14:20
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

Jong-In n’avait clairement pas de chance dans la vie et encore aujourd’hui, tout ça venait d’être confirmé. Sur tous les coréens habitant désormais à Los Angeles, il avait fallu qu’il rencontre la seule personne qu’il aurait préféré continuer à éviter. Il ne savait guère comment réagir. Devait-il faire comme si de rien était et lui parler avec un sourire aux lèvres ? Ou justement fermer son clapet et faire en sorte de rester le moins longtemps en sa présence ? L’option deux semblait être la plus judicieuse mais Jennie avait décidé de lui parler. Sa plus grande surprise, il devait bien l’admettre. Bon, ce n’était sans doute que par simple politesse et non pas par envie.
Comment tout ça avait pu autant changer ? La vie avait décidé de ne pas leur faire de cadeau et Kai faisait semblant que rien ne l’affecter. Que cette rupture avait été juste une délivrance pour lui alors qu’au fond, il s’en voulait d’avoir tout gâché. Mais au lieu d’apprendre de ses propres erreurs, Kai en faisait de nouvelles. Il les enchainait comme pour se prouver que la douleur n’était pas présente en lui. C’était toujours plus facile de se voiler la face que de se poser de réelles questions sur son comportement. Et à force d’être désinvolte, il avait réellement fini par se moquer de tout. Embêtant ? Jong-In ne peut s’empêcher de lever un sourcil interrogateur, ne comprenant pas vraiment sa logique. Certes, il est vrai que c’était embêtant de ne pas être reconnu et qu’on pense que tous les coréens avaient la même tête. Certains avaient encore une sacrée mentalité et il faudrait sans doute du temps pour que l’intelligence frappe à la porte de leur cerveau. Décidément, il avait l’impression de ne rien comprendre. Comment Jennie était devenue aussi peu compréhensible dans ses paroles ? Néanmoins, il aurait préféré continuer à être dans l’ignorance que de subir une telle attaque de sa part. C’était fourbe. « Tu ne sais pas de quoi tu parles. » dit-il en levant les yeux au plafond. « Elles savent à quoi elles se risquent en se rapprochant de moi et de toute façon, je ne vois pas de quoi tu te mêles. Jalouse ? » Un petit sourire en coin apparut sur ses lèvres.
Sourire qui disparut bien vite quand l’ascenseur décida de s’arrêter en plein chemin. Ok, qu’est ce qui se passait encore ? « A quoi tu as touché ? » Il fallait bien un coupable et vu que Kai n’avait rien fais, c’était forcément de la faute de Jennie. Il voit bien qu’elle appuie sur la sonnette d’alarme mais aucune voix ne se fait entendre. Ils n’allaient tout de même pas rester ici tout de même ? Kai se met à frapper la paroi, espérant qu’une âme pourrait les entendre de là où ils se trouvaient. « Y a quelqu’un ? On est bloqué ! » Aucune réponse. Un soupir long de dix mètre s’échappe de ses lèvres et Kai espère se réveiller, c’était sans doute un méchant rêve. Après avoir croisé Jennie, il devait rester bloqué avec elle. Double malchance en si peu de temps.


14.03.20 11:26
Revenir en haut Aller en bas
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 175 ☆ les crédits : vellichor (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
Jennie hausse un sourcil lorsque Kai lui répond. Elle ne sait pas de quoi elle parle ? Elle serait la seule à se souvenir qu’il l’a jeté salement ? Cette simple parole l’électrocute et l’émotion est trop violente pour faire sens. Elle sait seulement qu’elle est comme brûlée de l’intérieur, mais s’attelle à garder la face. La Kim manque néanmoins de grincer des dents quand Jong-In lève les yeux au ciel pour accompagner ses mots. Elle lui sifflerait bien de la regarder, de lui montrer un peu de respect, mais elle appréhende instinctivement qu’il verbalise qu’elle est pathétique. Alors elle continue de s’appliquer pour paraître neutre. Pourtant, elle est piquée au vif par la suite de ses propos. Elle entrouvre les lèvres pour lui aboyer dessus, lui dire qu’elle ne se mêle de rien, qu’elle ne voit pas comment elle pourrait être jalouse et d’effacer ce stupide sourire, quand elle voit du coin de l’oeil que la délivrance est proche. Ça l’aide à se maîtriser.
« Si tu le dis, dit-elle froidement, Et on dira que je suis jalouse qu’elles savent à quoi s’attendre avec toi. »
Elle adresse un regard de feu aux portes de l’ascenseur, attendant la délivrance. Elle veut panser ses blessures rouvertes et s’en vouloir que cette mention à d’autres la touche plus que nécessaire. Pourtant, rien ne se passe. Plus rien de bouge. Sans sang se glace. La panique lui courant sous la peau, elle s’acharne sur la sonnette, mais rien. Rien de chez rien. Elle a l’impression de verser. Frappée par la réalité – et l’horreur – de la situation, elle émerge cependant rapidement à l’attaque de Jong-In.
« À quoi j’ai… comment ça ?! Je n’ai touché à rien ! qu’elle s’écrie, piquée au vif. »
Elle doute cependant qu’il l’écoute vu qu’il s’acharne sur la paroi. Cependant, elle guette elle-même trop la moindre réponse salvatrice de l’extérieur pour s’en soucier. Rien, seul le silence leur répond.
Jennie laisse Kai soupirer pour eux et, naïvement, se demande si c’est sa taille qui lui permet d’avoir un tel souffle. Cette interrogation lui est plus attrayante que d’affronter le présent, soit un huit-clos avec son ex. [i]Fan-tas-tique/i], qu’elle ironise alors que son sang devient lave et la paralyse. elle pourrait fondre en larme comme mourir de rire. [i]C’est vraiment ironique/i]. Heureusement, elle a un éclair et plonge la main dans son sac pour dégainer son téléphone, presque soulagée. Son réseau s’affiche inexistant. Elle reste cependant comme électrisée et relève la tête vers Jong-In :
« Tu as ton téléphone ? Tu dois bien capter quelque chose ! lui dit-elle en repoussant toute logique. Ou essaie d’ouvrir la porte, on est à un étage si ça se trouve. Fais quelque chose ! qu’elle laisse échapper. »
Elle serait prête à lui faire escalader la cage d’ascenseur. Ce n’était guère très féministe ou valorisant de s’en remettre à lui, mais elle se sacrifie bien volontiers si ça l’empêche de rester bloquée avec lui. Comment pourrait-elle le supporter ? Il ne lui avait fallu que quelques secondes avant de lui sauter à la gorge.

@made by ice and fire.


@jong-in kim
25.03.20 22:46
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

Bon, ok, Kai avait tendance à parler sans vraiment réfléchir avant. Il faut croire qu’il était plus un homme d’actions qu’un homme qui prenait un temps de réflexion face à la personne qu’il avait face à lui. Ou alors c’était justement à cause de la fille à ses côté que son cerveau ne prenait guère le temps de penser ? C’était fort probable. Néanmoins Jong-In essayait de faire en sorte que c’était quelqu’un de tout à fait normal. Qu’il la connaissait mais sans plus alors que c’était loin d’être le cas. Jennie était loin d’une étrangère à ses yeux. Fut un temps, elle avait eu le privilège de prendre son cœur en hottage mais par chance, Kai avait pu le récupérer.
Et vu la façon qu’elle avait de lui parler, Kai en était presque soulagé. Avait-elle vraiment besoin d’agir aussi froidement envers lui ? Certes, ils avaient rompu mais ils pouvaient tout de même être courtois entre eux. Quoi qu’une petite voix dans sa tête lui disait qu’il l’avait plus ou moins cherché vu sa façon d’agir avec elle. Il l’avait trompé et cela lui donnait une bonne raison pour elle de lui en vouloir, Kai devait bien l’admettre. « J’aurais plutôt dis jalouse parce que justement elles sont avec moi, mais ça peut marcher aussi. Tu aurais pu trouver un moyen de me garder si tu l’avais su. » Clairement, Kai cherchait la confrontation. Ne pouvait-il juste pour se taire et secouer la tête pour répondre ? Non, il fallait toujours qu’il ouvre sa grande bouche pour avoir le dernier mot, qu’importe les conséquences.
Lui qui avait pensé que le voyage en ascenseur se ferait le plus rapidement possible afin de s’éloigner d’elle, il s’était lourdement trompé. Voilà que la cabine ne bougeait plus. Qu’est ce qui se passait encore ? « T’es sûr de ça ? » dit-il les yeux plissés, clairement elle devait y être pour quelque chose. Un ascenseur ne s’arrêtait pas de cette manière toute seule. Kai ne cessa d’appuyer sur le bouton d’alarme, en espérant qu’une vois se fasse entendre. Pitié. Mais seul le silence répondait à son appel à l’aide. « Qu’est ce que tu veux que je fasse hein ? Non je n’ai pas mon téléphone, je l’ai oublié. » Là, il ne pouvait que s’en vouloir mais cela ne servait à rien de s’en blâmer. C’était bien trop tard de toute façon. « Parce que tu crois que c’est facile d’ouvrir une porte ? Et tu fais quoi si on est en plein milieu ? Tu comptes escalader ? Vas-y si l’envie de mourir te va, moi je reste là. Y a bien quelqu’un qui va s’apercevoir que la machine s’est arrêtée ? On t’attend dehors ? » Grinçant des dents, il essaya tout de même d’ouvrir les portes mais même ses muscles ne vinrent pas à bout du métal. « Et ton téléphone capte pas ? Sérieux, c’est quoi la marque ? » dit-il en roulant des yeux. Il n’allait pas acheter le même, franchement quel portable à cette époque ne captait rien ? Faut croire qu’elle n’avait pas de bons goûts en matière d’électronique.


20.04.20 14:27
Revenir en haut Aller en bas
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 175 ☆ les crédits : vellichor (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
Sa gorge s’assèche et l’empêche de répondre. Jennie dévisage Kai, la bouche entrouverte tant sa dernière phrase l’a estomaquée. Elle n’est pas certaine ce qu'elle provoque comme émotion, mais c'est violent. Elle aurait pu trouver un moyen de le garder, lui ? Comme si c’était sa faute, à elle, que le fardeau de la rupture était le sien et pas la résultante de sa trahison.
Sonnée par le propos, elle en reste muette et incapable de trouver une répliquer à lui cracher au visage. Une gifle se placerait bien, mais elle l’avait déjà fait par le passé. Alors elle s’accroche à sa fierté, soulagée de sentir sous ses pieds l’arrêt de l’ascenseur. Elle peut s’en aller et le planter là. Sauf que non. Jennie se retrouve dans une séquence digne d’une fiction, à s’agiter devant l’inévitable prison, à tenter de trouver des solutions alors que Jong-In s’excite inutilement et la dispute (si, si (a)). Il la blâme de l’arrêt de la cabine, simplement parce qu'elle s'est trouvée au mauvais endroit, au mauvais moment. Ça rallume immédiatement son feu colérique et Kai remet une couche. Il insiste, en plus ?!
Dans un excès de colère, elle le bouscule – ce qui la bouscule plus elle qu’autre chose vu son 1m63 face au 1m83 – et appuie méthodiquement, et avec une provocation claire, sur chaque bouton du panneau de commande. À peine a-t-elle effleuré la première touche qu'elle se rendue compte que ce n’était pas malin, mais plutôt crever écrasée par un ascenseur que de l’admettre. Elle ne s'arrête pas avant la dernière touche et, amen, le panneau ne réagit pas.
« Tu vois ? C’est fichu, donc arrête de t’acharner, lui lance-t-elle. Est-ce que son intervention avait une utilité ? Non, hormis celle de l’énerver autant qu’il l’énerve. Mais le cercle ne se rompt pas et Jennie envoie un regard noir au Kim qui a oublié son téléphone : Ah bah bravo, lui dit-elle avant de se voir rejeter son idée. Tu pourrais au moins jeter un coup d’oeil, marmonne-t-elle sans se mouiller. Il était hors de question qu’elle s’aventure dans les potentielles pénombres du haut. Quelqu’un va bien vouloir prendre l’ascenseur… j’espère. J’avais quartier libre, mais les filles devraient tiquer. Et toi ? consent-elle néanmoins à répondre pour participer à l’effort de réconfort. Elle n’est cependant pas certaine de sa réponse. Elle ne s’attarde pas sur ces pensées sombres et lève les yeux au ciel au sous-entendu presqu’évident sur son téléphone. Samsung, qu'elle répond effrontément, ses yeux plantés dans les siens. Va pas me faire croire que t’as une marque différente, devance-t-elle un potentiel reproche avant de le regarder à nouveau et le sentir prêt à la blâmer pour dieu sait quoi. Et puis calme-toi, on ne va vraisemblablement pas sortir d’ici de suite, donc oublions ma marque de téléphone et reprenons notre discussion, elle ne lui laisse pas le choix. Tu pourrais me dire pourquoi j’aurais du trouver un moyen de te garder ? Quand, toi, t’aurais pu assumer et me parler au lieu de te terrer, pour commencer ? Tu peux peut-être me dire pourquoi t’as opté pour ce moyen-là ? siffle-t-elle, sa gorge s’asséchant. »
Elle en tremblerait tant elle craint cette réponse, Jennie. Si elle ne s’était jamais inquiétée de la sincérité de Kai pendant leur relation, la tromperie suivi de ce silence avait ébranlé chacun de leurs souvenirs.


@made by ice and fire.


@jong-in kim[/quote]
09.05.20 22:14
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

Parfois, Jong-In devrait sans doute apprendre à réfléchir avant de parler. Mais le jeune homme était quelqu’un de spontané, peut-être un peu trop. Il ne réfléchissait guère aux conséquences de ses actions et même s’il en regrettait certaines, elles ne pouvaient guère être effacées d’un claquement de doigt. Ce serait bien trop simple sinon. Alors il doit juste se contenter d’attendre que le voyage se termine pour s’éloigner au plus vite de cette fille, bien trop dangereuse pour lui, il le sait. Et il n’a pas la force nécessaire pour une dispute, rien que d’y penser, il en est déjà blasé. Certes, ils avaient un passé en commun mais ça s’arrêtait là, n’est ce pas ? Jennie devait tourner la page comme lui avait pu le faire, sans doute bien trop vite pour que ça puisse être normal. Mais jamais, Jong-In se remettait en question. Il avançait dans la vie, enchaînant sans doute des erreurs qu’il payera plus tard.
L’ascenseur s’arrête et il croit à sa délivrance. Il allait enfin pouvoir peut-être retrouver un des membres et se plaindre qu’il a croisé Jennie. Une bonne oreille attentive pour l’entendre se plaindre sur son ancienne petite amie. D’ailleurs, il a bien du mal à comprendre comment certains peuvent encore le supporter. Si la situation était inversée, Kai se serait sans doute envoyé promené. Malheureusement pour lui, Kai n’est pas encore libre et le fait qu’il ne sait pas où la machine s’est arrêtée l’angoisse. Il ne veut surtout pas devoir partager le même air que la jeune femme. Il l’avait déjà assez vu pour un bon moment. « Ne me donne pas d’ordre, je fais ce que je veux. » Ok, là Kai devait ressembler à un enfant de dix ans. Mais il a ce besoin d’appuyer sur le bouton. Peut-être qu’en forçant bien, la chance serait de leur côté ? Et si jamais il lui donnait un coup de poing ? Parfois, l’électronique avait besoin d’un peu de violence pour se remettre à fonctionner. « Je n’avais pas prévu de me retrouver coincé. » Elle était aussi coupable que lui pour le coup. Pourquoi ce serait uniquement de sa faute ? « Je ne suis pas sur que je passe. » dit-il en bombant le torse. « J’aurais l’air malin si je reste coincé. Toi par contre, tu peux. Suffit que je te porte et tu pourrais y arriver sans problème. » C’était une option mais il n’était point sûr que Jennie accepte cette idée. « Je ne sais même pas s’ils se souviennent que je devais venir ici. » Connaissant ses amis, ils étaient sans doute occupé à faire il ne savait quoi. Ils ne seraient guère d’une grande aide malheureusement. « C’était pour faire la conversation, c’est tout. » Il leva les yeux au plafond avant de pousser un soupir. Néanmoins, il ne pouvait guère critiquer la marque de son téléphone, dommage, il aurait bien eu besoin de se détendre en rejetant la faute sur quelque chose. Et voilà qu’elle attaquait de nouveau. Pourquoi avait-elle besoin de savoir, franchement ? « Trop de question. » Direct. Froid. Kai vint se poser, le dos collé contre la paroi d’un des murs avant de croiser les bras. « J’étais juste pas fier de moi.. » Sans regarder Jennie même si l’habitacle ne l’aidait pas. Il pouvait toujours distinguer un morceau de la jeune femme ou bien son ombre. « Quoi que tu puisses en penser, je n’avais pas l’intention de te tromper. » Juste qu’une soirée et l’alcool avait suffi pour qu’il le fasse.  

   

21.05.20 14:27
Revenir en haut Aller en bas
Jennie Kim
too alien for earth
Jennie Kim
must kill this love (jong-in) ENSi1K2
☆ carrière commencée le : 26/01/2020
☆ interviews : 175 ☆ les crédits : vellichor (av.) laalisas (gifs.)
We are all someone's monster.
i would have come for you. and if i couldn't walk, i'd crawl to you, and no matter how broken we were, we'd fight our way out together-knives drawn, pistols blazing. because that's what we do. we never stop fighting. @six of crows
À la répartie infantile de Kai, elle lève les yeux au ciel et, peut-être pas plus mature que lui, se contente d’un soupire agacé. Qu’il continue à s’éclater avec son panneau d’ascenseur si ça lui chante. Au fond, ce n’est pas comme s'ils ont mieux à faire dans cet espace restreint. Ce n’est pas comme si on essayait de trouver un moment de sortir…
Bras croisés, elle lui jette un regard en biais à ses nouveaux mots.
« Vraiment ? Je ne l’aurais jamais deviné, lance-t-elle d’un ton hautain. »
Elle n’est pas plus impressionnée par sa posture de paon ou son excuse bidon pour ne pas jeter un oeil par-delà la trape du haut. Elle hausse un sourcil et le jugeant du regard. Dans son esprit, elle peut se permettre de se rappeler de sa musculature et de son corps. Cependant, dans cet ascenseur et en le voyant se pavaner, elle n’hésite pas :
« Pourquoi ? T’as grossi ? qu’elle demande sur un ton sans appel, appuyée contre sa paroi. Si tu n’essaies même pas, je ne vois pas pourquoi je le ferai, qu’elle décroche avec une expression impénétrable. Plutôt crever que de le laisser me toucher. Ou plutôt passer des plombes dans un ascenseur avec lui. Ça demande réflexion. Elle pourrait se servir du dos de Jong-In pour monter et lui planter “par mégarde“ ses talons dans la chair. Jennie plisse les yeux à cette idée et l’imaginaire sombre lié à ce qui se trouve au-delà de la trape la fait frissonner. Elle est peut-être plus trouillarde qu’en colère – ou pas prête à risquer sa vie pour lui.
L’autre possibilité, c’est une aide extérieure de leurs groupes. Malheureusement, l’un dans l’autre, cela reste très branlant. Oui, ses amies sont réactives, mais si elles estiment ne pas avoir à attendre Jennie, elles ne réaliseraient le problème que tard dans la nuit. Dans le cas des Exo, si déjà ils ne se souviennent pas d’où est Kai…
« Il y a bien quelqu’un qui va vouloir utiliser cet ascenseur, dit-elle pour se réconforter aussi. »
Au soupire de Jong-In, la Kim serre les dents. Qu’a-t-elle fait pour mériter ce remake en sous production de “L’Enfer, c’est les autres“ avec Kai et sa mauvaise foi légendaire ?
« Ça te tuerait de t’excuser de m’agresser ? qu’elle décroche sèchement. »
Si ces mots sont prononcés sans arrière-pensées, Jennie les assimile rapidement, se rappelant des propos tenus – Tu aurais pu trouver un moyen de me garder. – et les actes passés. Et il lui reproche ses questions. Jennie se sent craqueler.
« Trop de questions ? siffle-t-elle avec sa voix qui part dans les aigus malgré elle alors qu’elle se décolle de la paroi. Parce que je n’ai peut-être pas le droit de savoir ? Il n’y avait vraiment que moi qui avais des sentiments dans cette histoire. Et encore heureux que tu n’en sois pas fier ou que ce n’était pas prévu, pas que mon avis t’intéresse ou que ça change quelque chose, termine-t-elle en marmonnait, le coeur dans l’estomac et l’estomac dans les talons. »


@made by ice and fire.


@jong-in kim
19.06.20 13:26
Revenir en haut Aller en bas
Jong-In Kim
CEO.000.000
Jong-In Kim
must kill this love (jong-in) 0833e40501b5976b45372a9b0bb04ff475620943
☆ carrière commencée le : 22/04/2016
☆ interviews : 2720 ☆ les crédits : clumsoo

≈ ≈ ≈
{ must kill this love. }
crédit/ tumblr@jennie kim.

Franchement, Kai regrettait d’être monté dans cet ascenseur. Sans doute, aurait-il gagné du temps à monter les différents étages par les escaliers. Il aurait ainsi fait du sport tout en évitant les problèmes. Mais comme toujours, l’option de facilité lui avait attiré quelques ennuis. Il était bien trop tard pour les regretter, aucun retour en arrière n’était possible malheureusement. « Peut-être que toi, si. Être coincé avec toi, ça doit te donner des idées. » dit-il en roulant des yeux. Il n’était pas sûr que ce fût la chose la plus intelligente qu’il fallait prononcer mais son petit air hautain, il n’arrivait pas à le supporter. Kai n’était pas un type méchant, juste qu’il voulait voir disparaître celui-ci de la jeune femme. Et voilà que Jennie avait une idée brillante… ou pas. Il était hors de question que Kai grimpe et passe à travers la trappe. Sans doute avait-il regardé trop de film où l’ascenseur se remettait en marche et que l’idiot qui avait eu cette idée finisse soit écraser au plafond ou briser par le mouvement. Rien que d’y penser, Jong-In ne put s’empêcher de grimacer. Même avec tout l’or du monde, il refuserait une telle action. « J’ai l’air d’avoir grossi ? » dit-il d’un air blasé.
Tout était du muscle chez lui, il n’y avait pas de doute à avoir là-dessus. Jong était fier de son corps et ce n’était pas une petite attaque de sa part qui allait briser cette confiance. « Très bien, restons coincé vu que mademoiselle a la trouille ! » Tout ce que Kai désirait, c’était de s’échapper au plus vite de ces quatre murs et de cette fille qui était avec lui. « On n’a plus qu’à espérer que cette personne se dépêche d’appuyer et qu’elle ne décide pas d’en prendre une autre, trouvant celui-ci lent.. » Et pourquoi ce bouton d’alarme ne fonctionnait pas ? A quoi, ça servait d’avoir une alarme si lorsqu’on en avait besoin, celle-ci sonnait dans le vide. A moins que les secours soient déjà là mais qu’ils ne les voyaient pas. Un faible espoir naquit en lui, ne voulant pas rester des heures ici. « Je ne vois pas pourquoi je m’excuserais, tu es entrain de me chercher alors je ne fais que répliquer. » Défense très puérile, jeter la faute à l’autre était tellement plus simple.
Cependant la tension déjà présente n’était en rien comparable à ce qui se passait actuellement dans l’habitacle. Parler de la tromperie n’était pas un sujet que Jong avait prévu d’aborder. « Non, juste qu’à ça ne sert à rien de ressasser le passé, qu’est ce que ça changer d’en parler ? Ouais je t’ai trompé, ouais je regrette d’avoir bu et de t’avoir confondu avec une autre. Tu te sentirais mieux si je te donne tous les détails ? A mon avis, je ne pense pas… » Jong-In secoua les épaules avant de se laisser tomber sur le sol. S’ils devaient attendre encore un moment, autant qu’il prenne ses aises.
 

   

11.07.20 13:45
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers:
 :: sunset and vine :: WESTSIDE :: Santa Monica Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas