AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what remains can only be what's true. (dylmas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3711 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: what remains can only be what's true. (dylmas)   Dim 28 Jan - 16:42



what remains can only be what's true
Learn to enjoy every minute of your life. Be happy now. Don't wait for something outside of yourself to make you happy in the future. Think how really precious is the time you have to spend, whether it's at work or with your family. Every minute should be enjoyed and savored.
Aujourd’hui, il faisait beau. Ni trop frais ni trop chaud, le temps idéal pour profiter un peu de l’air pur de la nature. Après ces nombreux voyages à l’étranger, le jeune homme avait bien envie de se changer les idées. Et il avait opté pour une promenade à l’extérieur de la ville. Cela lui ferait ainsi également du sport vu les quelques pentes qu’il y aurait sur le chemin. Du coup, il s’était levé assez tôt, profitant d’une bonne douche pour se réveiller et avait englouti au moins cinq pains aux chocolats pour tenir le coup. Il avait préparé la veille un petit sac à dos pour transporter quelques bouteilles d’eau, il n’avait guère envie de mourir de soif en pleine marche. Ce serait idiot. Se passant une main dans les cheveux, il prit son téléphone et envoya un message à une fameuse tête blonde. « J’espère que t’es prêt, je viens te chercher ! » Oui parce que pour cette aventure, monsieur avait décidé d’inviter Thomas. Es ce qu’il avait vraiment eu le choix que d’accepter ? Sans doute. Il faut dire qu’au téléphone, Dylan ne lui avait pas laissé le temps de dire autre chose que oui. Toujours se montrer convaincant le brun. Enfilant sa veste, il quitta son logement et grimpa avec hâte dans sa voiture.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il était motivé et de bonne humeur. Son sourire restait collé à ses lèvres alors qu’il dansait pendant le trajet. Thomas et lui, n’habitant guère dans le même quartier, il mit un peu plus de temps que prévu à arriver devant le jeune homme. Il klaxonna comme un malade et lui fit un grand signe de bras quand il vit une tête blonde passer par la fenêtre. Sans doute pour vérifier que c’était bien lui, le malade qui faisait du bruit. Tapotant son volant en rythme en l’attendant, il croisait les doigts pour que la journée se passe bien. Qu’ils n’aient pas à affronter la pluie. Un vrai calvaire sinon. Un sourire apparut sur ses lèvres lorsqu’il remarqua un petit blondinet sortir du bâtiment et il s’étira afin de lui ouvrir la porte. « Et bien, tu te faisais attendre, princesse. » dit-il en se replaçant correctement sur son siège. « J’espère que t’es en forme bichon, une looooongue journée nous attends. C’est partiiii !»  

Dylan alluma de nouveau le contact et prit la direction du lieu de randonné. C’était agréable de revenir à Los Angeles. Certes, il n’oublierait sans doute jamais ce qu’il avait pu vivre lors de cette promotion. C’était juste incroyable, leurs fans était venus en grand nombres et il ne comptait plus le nombre d’interviews qu’il avait donné. Bon nombre avait été rempli de vrais fous-rires. Il se passa une main dans les cheveux et après un bon quart d’heures de route, il s’arrêta sur le parking. « Allez, tout le monde descend. » Un vrai gamin. Il regarda son téléphone et leva les yeux au ciel. Aucun réseau. Au moins, c’était le bon endroit pour prendre l’air et tout oublier sans être dérangé. Il sortit son sac et le mit sur son dos.        

code by bat'phanie

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

gagnant du quizz
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1055 ☆ crédits : Vava : Hallows, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Dim 28 Jan - 20:40



What remains can only be what's true
ft. Dylmas.


Thomas était chez lui. Enfin son nouveau chez lui qu’il partageait avec son cousin Tom Felton. En effet le blondinet avait eu envie d’enfin se poser à Los Angeles. Parce que les allers-retours entre les U.S.A. et l’Angleterre c’était assez fatigant. Bien évidemment le blondinet retournerait quand même plusieurs fois par an sur sa terre natale. D’une part car son pays lui manquerait mais aussi parce qu’il en avait fait la promesse à sa petite sœur Ava ainsi qu’à ses parents et grands-parents. En effet chez les Sangster on est très famille, et ce malgré le divorce des parents il y a 14 ans. Ce matin le jeune homme avait dû se lever tôt à cause d’une idée farfelue de son ami Dylan. Ce dernier voulait faire faire du sport à Toto en l’emmenant faire une randonnée. Où avait-il pêché cette idée-là alors que le jeune British n’est pas sportif pour deux sous ? Franchement le blond se posait la question. Bon d’un côté il était content que le jeune O’Brien lui ait proposé, ait pensé à lui pour l’accompagner. Mais de l’autre il sentait qu’il allait le maudire d’avoir voulu l’emmener en expédition.

Le petit blond avait pris sa douche la veille juste avant de se coucher, histoire de grappiller quelques minutes de sommeil supplémentaires ce matin. Sinon nul doute qu’il aurait été bougon. Alors autant éviter la casse en procédant ainsi. Là pour l’heure il avait pris un bon petit-déjeuner histoire de faire le plein d’énergie. Parce qu’il n’en doutait pas, il en baverait probablement aujourd’hui… Après avoir bien mangé il s’était préparé un sac à dos avec de la boisson mais aussi quelques petits trucs à manger. Thomas avait toujours été du genre prévoyant et n’aimait pas trop laisser de place au hasard. Une fois qu’il fut totalement prêt, il alla veiller à ce que Stella sa chatte ne manque de rien durant la journée bien qu’il faisait confiance à son cousin pour lui rendre à manger ou à boire si elle en avait besoin. D’autant plus qu’il avait prévenu Tom qu’il ne serait pas là aujourd’hui. Le veinard lui était encore bien au chaud sous sa couette. Le portable du petit blond vibra dans la poche de son jogging, il l’attrapa se doutant très bien qu’il devait s’agir de Dylan. Et bingo c’était bel et bien lui. Un sourire s’étira sur le visage du jeune Sangster. Il se dépêcha de répondre à son ami. « Ouais je suis prêt, je t’attends… » Il envoya son SMS et rangea son téléphone à sa place initiale.

Thomas était tranquillement en train de boire un dernier verre de jus de fruits quand il entendit klaxonner. Il grimaça et fit les yeux ronds. Il s’avança vers la fenêtre qui avait vue sur la route et put remarquer que c’était Dylan qui était l’auteur de tout ce boucan de bon matin. Il se frappa le front en priant pour qu’il n’ait pas réveillé Tom, ni les voisins d’ailleurs… Il attrapa son sac à dos ainsi qu’un k-way qu’il glissa dedans au cas où la pluie viendrait à être de la partie dans la journée. Il quitta son appartement, n’oubliant pas de le fermer à clé puis descendit rapidement les escaliers afin d’aller rejoindre Dylan. Il y arriva assez vite. Sa portière était déjà ouverte grâce à O’Brien. Il balança son sac sur la banquette arrière en lui disant. « Oh mais quel gentleman ! » Toto s’installa sur le siège passager et claqua la portière puis en s’attachant répondit. « Faut savoir se faire désirer oui, qu’est-ce tu crois ? » Lui avait-il dit avec un regard rieur. « Normalement c’est bon oui loulou. En tout cas j’ai tout fait pour… » Il ne restait plus qu’à croiser les doigts maintenant pour que tout se passe bien. Puis il repensa au bazar que le brun avait fait quelques minutes plus tôt. « Au fait t’aurais pu te faire discret hein… Je suis sûr que tout le quartier est réveillé à cause de toi ! » Et nul doute que tout le monde n’avait pas envie d’être levé de bonne heure un dimanche matin.

Durant le trajet Thomas avait été bien silencieux, se contentant de regarder le paysage défiler sous ses yeux pendant que Dylan lui conduisait. En même temps on ne pouvait pas lui en vouloir, il n’était pas encore tout à fait réveillé et donc pas bavard. Ils mirent à peine un quart d’heure à arriver à destination. Une fois le moteur de la voiture éteint, le blond se détacha et sortit. Il ferma sa portière puis ouvrit celle de derrière afin d’attraper son sac qu’il mit sur son dos. Il inspira un grand coup pour se donner du courage afin d’affronter la randonnée qui l’attendait.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3711 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Lun 29 Jan - 16:30



what remains can only be what's true
Learn to enjoy every minute of your life. Be happy now. Don't wait for something outside of yourself to make you happy in the future. Think how really precious is the time you have to spend, whether it's at work or with your family. Every minute should be enjoyed and savored.
Dylan n’était sans doute pas le garçon le plus sportif qui puisse exister, il en avait bien conscience. Néanmoins, depuis quelques temps, il faisait un peu plus de sport. Sans doute à cause des nombreuses cascades qu’il avait du faire et ayant un peu d’appréhension à le faire, il s’était réfugié dans le sport. Et aujourd’hui, il avait décidé de faire de la marche à pied. Nul doute qu’il aurait pu demander à son petit ami de l’accompagner si celui-ci était libre. Se retrouver en tête à tête, en pleine nature, aurait pu être bien après tout. Ne pas avoir à se cacher et simplement profiter de la présence de l’autre. Sauf qu’il n’avait pas voulu le déranger. Puis, une autre personne s’était imposée à son esprit, Thomas. Certes, Dylan savait qu’il n’était sans doute pas la personne la plus sportive de son entourage, rien que la forme de son corps le démontrait. Il était tout maigrichon ce petit. Le jeune homme s’était promis de le muscler un peu ou de le faire manger un peu plus même si pour ça, il devait employer la manière forte. Se passant une main dans les cheveux, il était plutôt motivé à faire cet escapade. Loin de cette pression ne pouvait être qu’une bonne chose. Ainsi que des cris et des flashs. Diable, Dylan avait sans doute perdu de l’audition vu les cris hystériques qu’il avait pu entendre lors du voyage de promotion. Il avait encore du mal à croire que tous ses gens étaient venus, certes le roman avait eu du succès mais il ne s’attendait pas à une telle foule.

Néanmoins, Dylan en avait profité au maximum, que ce soit des fans que du reste du casting. D’ailleurs, la plupart des interviews avaient tous mal tournés à cause des fous-rires qu’ils avaient eu. Mais après tout, autant s’amuser que de rester stupidement à des questions auxquelles ils avaient déjà répondus. Certains journalistes n’avaient aucune originalité. Ou alors, ils ne se renseignaient pas avant leur arrivée, c’était fort probable. Son portable vibra dans sa poche et il devina que cela ne pouvait qu’être Thomas. Qui lui téléphonerait à cette heure-ci sinon ? Il devait surement l’attendre et il appuya légèrement sur la pédale, respectant tout de même la limitation de vitesse. Il manquerait plus qu’il se fasse arrêter, il aurait l’air malin tiens. Une fois, devant l’immeuble, il s’assura que son avertisseur sonore était bien en marche. Bon, il n’avait guère pensé aux différents voisins qui le maudissaient surement de se réveiller au son du klaxon. Surtout en dimanche matin. Adieu leur grasse matinée. Es ce qu’il était désolé ? Oui et non. Certes, il pouvait comprendre la colère des personnes mais de l’autre, son côté gamin était fier de sa bêtise. Dylan le laissa entrer puis ne put que lever les yeux au plafond de sa voiture face à ses paroles. « Mais bien sûr… Dis plutôt que tu n’étais pas encore prêt et que je t’ai réveillé. » dit-il d’un petit ton taquin. Es ce qu’il aimait l’embêter ? La réponse était positive, il prenait un certain plaisir à le faire tourner en rond. Mais bon, c’était sa nature d’agir de cette façon puis Thomas était son meilleur ami alors il devait l’accepter tel qu’il était, n’est ce pas ? « De toute façon, il est trop tard pour reculer. Tu ne peux plus sortir, t’es pris au piège de cette voiture. » Le jeune brun appuya sur le bouton qui verrouillait les portière et il le regarda avec un grand sourire.

Décidément, en sa présence, il avait tendance à redevenir un vrai gamin. Etait-ce vraiment prudent de le laisser conduire avec cette mentalité ? « Mais naaaan ! J’ai été aussi silencieux qu’un éléphant, personne ne m’a entendu ! » Ou alors juste un peu. De toute façon, il était bien trop tard pour reculer. Et dans le pire des cas, cela ne serait pas à lui qu’on irait se plaindre mais au blondinet, alors il ne risquait rien. La route fut tranquille, à un point qu’il pensait même que son copilote se soit endormi. Cela ne l’étonnerait même pas. Finalement, une fois arrivé, un grand sourire était apparu sur ses lèvres. L’air frais ne pouvait que leur faire du bien puis avec le soleil en plus, que demander de plus ? Il passa son bras autour des épaules du petit blond et le fit regarder le chemin de randonné. « Et c’est parti pour affronter cette montagne. N’aie pas peur, je suis là. » Il laissa échapper un pouffement avant de lui ébouriffer les cheveux. « Laisse le vent te décoiffer un peu. » Le vent = Ses mains. Drôle d’image. Puis se dégagea de lui, il commença la marche. « En tout cas, je suis content que tu aies accepté. T’avais rien d’autres de prévu ? » Autant faire la conversation tant qu’ils avaient encore un peu de souffle.

code by bat'phanie

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

gagnant du quizz
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1055 ☆ crédits : Vava : Hallows, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Ven 2 Fév - 17:49



What remains can only be what's true
ft. Dylmas.


Thomas était désolé pour les fans de la grasse matinée qui risquait d’être réveillés bien tôt à cause de son meilleur ami qui avait abusé de son klaxon en bas de l’immeuble. Pour éviter le carnage et qu’il ne continue à l’utiliser il s’était dépêché de sortir de chez lui afin de le rejoindre. Le brun commençait déjà à le taquiner alors qu’il était à peine installé sur son siège. Le blond le lui rendit bien en faisant preuve d’humour. Le jeune Sangster roula des yeux avant de répondre. « Oui bien sûr c’est pour ça que je me suis habillé à une vitesse folle et pareil pour faire mon sac. » Le blondinet secoua la tête face à la bêtise de son acolyte. Il était habitué à ce que Dylan agisse ainsi et donc ça ne le dérangeait pas. Enfin jusqu’à un certain point. Tant qu’il ne le cherchait pas trop au niveau de son physique ça allait. C’était LA limite à ne pas dépasser avec le jeune Anglais.

Dylan avait demandé à son ami s’il était prêt pour cette journée de randonnée. Le blondinet n’en était pas trop certain mais en tout cas il avait bien déjeuné dans l’optique de ne pas se sentir trop mal. Et puis si ça venait à être le cas, il avait pris de quoi boire et manger dans son sac à dos. Prévoyant comme toujours… Tandis que Thomas avait répondu qu’il avait tout fait pour être prêt, le brun verrouilla sa voiture en lui disant qu’il n’avait plus le choix puisqu’il était pris au piège. Le blondinet fit mine d’être choqué, la bouche grande ouverte avant de lui dire : « Espèce de sadique ! » Thomas avait envie de rire. Heureusement pour lui que ce n’était pas vrai et qu’il n’était pas réellement en danger sinon nul doute qu’il n’aurait pas réagi avec humour comme il l’avait fait.

Toto n’avait pas hésité à reprocher au jeune O’Brien le fait qu’il était si bruyant de bon matin. Après tout son pauvre voisinage avait subi les attaques sonores du brun. À la réponse de Dylan, le jeune Sangster roula des yeux. « Ouais autant dire que t’as pas été silencieux du tout ! » M’enfin ça ne servait à rien d’épiloguer là-dessus car comme d’habitude Dydy ne reconnaîtrait pas ses torts et s’en amuserait même encore plus. Et puis Toto n’avait pas envie de s’embrouiller avec lui pour ça. Même s’il espérait bien qu’on ne viendrait pas se plaindre auprès de lui. Après tout il y avait peu de chances pour que quelqu’un soit sorti de son lit pour voir qui était l’énergumène qui faisait un boucan pareil. En tout cas c’était ce que pensait le jeune homme.

Le trajet s’était fait silencieusement, le temps pour le petit blond de finir de se réveiller calmement. D’autant plus qu’il angoissait quand même. En effet pas sportif du tout, il redoutait le fait de se sentir mal durant la journée. Les deux jeunes hommes étaient à présent sortis de la voiture. Thomas avait inspiré un grand coup pour se donner du courage. Bizarrement son anxiété devait se sentir puisque son meilleur ami lui disait de ne pas avoir peur puisqu’il était là. Le jeune Anglais avait dégluti avec beaucoup de mal en voyant la montagne devant lui. D’ailleurs rien que de la regarder il grimaça en imaginant le temps que ça leur prendrait pour la gravir. Décidément Dylan n’avait pas l’air de savoir dans quoi il s’était engagé en embarquant le blondinet avec lui. Et ce n’était pas le fait qu’il passe son bras sur ses épaules qui l’apaiserait… Loin de là pour le coup. La situation avait l’air d’amuser l’Américain qui le décoiffait. Toto roula des yeux avant de passer sa main dans ses cheveux pour essayer de se recoiffer un peu. Cependant il ne répondit rien à Dylan qui venait de lui dire de laisser le vent le décoiffer.

Tandis que Dylan commençait à marcher, Thomas inspira encore un coup pour se donner du courage. Il la sentait mal cette ascension toutefois il garda ça pour lui et suivit son ami. Tandis que ce dernier lui demandait s’il n’avait rien d’autre de prévu, le jeune homme pensa aussitôt à son lit bien chaud dans lequel il aurait aimé rester un peu plus longtemps. Toto secoua ses épaules en répondant. « À part fusionner avec mon lit pour ne former plus qu’un ? Non ! » Avait dit le jeune homme en riant un peu de sa bêtise. Il avait ensuite souri en pensant au fait que le brun lui dise qu’il était content qu’il soit venu avec lui. « Moi aussi même si je te cache pas que j’appréhende… » Aucun besoin de préciser de quoi il parlait, il se doutait bien que Dylan comprendrait à quoi il faisait allusion. « D’ailleurs où as-tu trouvé cette idée de m’inviter à une randonnée ? » Pour lui c’était juste trop étrange qu’il ait pensé à lui sur ce coup-là. Surtout quand on sait que le petit blond est certainement la personne la moins sportive parmi les contacts de l’Américain. Thomas aurait plutôt imaginé un des deux Tyler pour partager ce moment avec Dylan. Mais bon il n’était pas à la place de ce dernier et ne savait pas ce qui lui était passé par la tête.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3711 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Sam 10 Fév - 11:30



what remains can only be what's true
Learn to enjoy every minute of your life. Be happy now. Don't wait for something outside of yourself to make you happy in the future. Think how really precious is the time you have to spend, whether it's at work or with your family. Every minute should be enjoyed and savored.
Dylan était quelqu’un de bruyant, qu’il le fasse exprès ou non. Même lorsqu’il essayait d’arriver sur la pointe des pieds, il finissait toujours par faire du bruit. Il semblerait que la discrétion et lui ne fassent guère bon ménage. Puis, après tout aujourd’hui, c’était de la faute de cette tête blonde s’il avait du klaxonné. Il aurait descendu de chez lui et l’aurait attendu sagement sur le parking, il n’aurait pas eu besoin de faire jouer son avertisseur sonore. Thomas ne pouvait que s’en prendre à lui-même. Oui, Dylan avait cette faculté à voir toujours le bon côté des choses quand cela le concernait. Il se passa une main dans les cheveux avant de prendre la parole. « Cela ne m’étonne pas, toujours à la traine. » Le jeune homme laissa échapper un rire avant de démarrer. La randonné n’allait guère se faire toute seule et Dylan avait bien hâte de pouvoir se défouler un peu au grand air. Il avait toujours vécu en ville, le bruit et les pots d’échappements, il connaissait par cœur. Mais parfois, cela lui faisait du bien de s’aérer un peu puis si c’était en compagnie d’un ami, c’était encore mieux n’est ce pas ? Sans doute aurait-il du le demander à quelqu’un de plus sportif. Après tout, rien qu’en voyant la physique de Thomas, on pouvait facilement deviner qu’il ne passait pas sa vie dans la salle de sport. Mais Dylan aimait la compagnie de celui-ci, il avait appris à le connaître au fil du temps et il pouvait clairement dire que désormais, Thomas était sans doute devenu l’un de ses meilleurs amis. « Moi, sadique ? Pas du tout Tommy, j’aime juste faire souffrir mes amis ! »  Les yeux rivés sur la route, il ne put cacher son sourire bien longtemps. Dylan était loin d’être le mec méchant, loin de là même, il se plierait presque en quatre pour faire plaisir à son entourage.

Levant les yeux au plafond de sa voiture en l’écoutant se plaindre du bruit, il se promit de recommencer plus tard. Rien que pour l’entendre de nouveau rouspéter. De toute façon, il n’avait pas eu d’autre choix que de klaxonner, certes il aurait pu lui envoyer un coup de téléphone juste pour lui dire qu’il était en bas de chez lui, mais cela prenait du temps d’écrire un message. « Fais pas ton grincheux. Tes voisins ne risquent pas de t’assassiner à ton retour, si ? » Après tout, peut-être avaient-ils des voisins assez spéciaux. Certains râlaient pour un oui ou pour un non. Par chance, lui avait eu de la chance, les siens n’étaient guère dérangeants. Il faut dire que ses colocataires et lui n’étaient pas du genre à faire la fête et à mettre la musique à fond tous les soirs, non loin de là. Ils étaient plutôt tranquille pépère, à profiter de la vie sans faire d’excès. Le trajet se fit dans le silence, Dylan était concentré sur la route. Il avait beau avoir l’âge mental d’un enfant de cinq ans, lorsqu’il était au volant, il devenait sérieux. Encore plus quand il était en présence de quelqu’un. Quand il sortit de la voiture, il ne put s’empêcher d’embêter de nouveau Thomas, le motivant un peu. Et la marche commença au plus grand bonheur de Dylan. « Waw quel beau projet, tu avais là ! Je suis désolé de t’avoir empêché de fusionné mais je suis sûr que ton lit sera encore là à t’attendre, ce soir. » Au moins, Thomas n’avait pas du chambouler son planning pour Dylan, c’était déjà assez rassurant. Après tout, il ne lui avait pas vraiment le choix et l’avait entraîné sans lui demander son avis. Peut-être aurait-il du vu qu’il ne semblait pas tout à fait à l’aise avec l’idée de grimper la montagne.

Un sourire vint éclairer son visage et il secoua les épaules. « T’en fais pas, ça a l’air plus difficile que ça ne l’est réellement. Puis, si tu vois que t’en peux plus, n’hésites pas à me le dire. Bon, par contre, ne compte pas sur moi pour te porter sur mon dos. » dit-il en lui donnant un léger tape dans le dos, comme pour l’encourager. Ils avaient tout le temps pour faire cette randonné, ils n’étaient pas obligés de courir. Lorsqu’il lui demanda les raisons de cette invitation, Dylan ne put que secouer les épaules. « Tu regrettes d’être là ? » Peut-être que Thomas ne voulait en aucune façon passer du temps en sa compagnie et qu’il essayait de lui faire comprendre de façon à ne pas le blesser. « J’avais juste envie de passer un moment avec toi, c’est tout. Qu’on discute loin de la ville. » Que pouvait-il dire d’autres ? « Puis, j’ai pensé que cela ne pourrait que te faire du bien, t’as bien besoin de muscler tout ça. » dit-il en montrant son corps du bout des doigts, avec un petit sourire aux lèvres. « La prochaine fois, si tu veux, on ira plutôt à la salle de sport. » Il ne put pas s’empêcher de laisser afficher un sourire un chouya sadique à cette pensée.  

code by bat'phanie

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

gagnant du quizz
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1055 ☆ crédits : Vava : Hallows, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Ven 23 Fév - 18:15



What remains can only be what's true
ft. Dylmas.


Thomas leva les yeux au ciel en entendant son ami dire qu’il était toujours à la traîne. Comme si c’était son genre, franchement… Non le blondinet n’était pas un retardataire. Il essayait même de toujours être en avance à un rendez-vous ou au moins d’arriver à l’heure. Bref le jeune Sangster laissa couler. O’Brien avait verrouillé son véhicule en disant avec humour que le blondinet était pris au piège. Bien sûr Toto était rentré dans son jeu, comme toujours et continuait d’ailleurs. « Ouais je vois ça ! » Dit-il en faisant une fausse grimace. Ces deux-là racontaient toujours n’importe quoi une fois qu’ils se retrouvaient ensemble. Fait assez étrange d’ailleurs… Toujours est-il qu’au moins ils ne s’ennuyaient jamais lorsqu’ils se retrouvaient tous les deux. Et grâce à Dylan, le jeune Brodie-Sangster se lâchait un peu plus.

Est-ce que les voisins du British l’assassineraient à cause du bruit que son meilleur ami avait fait de bon matin ? Probablement pas. Du moins c’était à espérer. Cependant le petit blond s’en amusa. « Peut-être bien que si. Du coup tu auras ma mort sur la conscience et je te hanterai H24 pour la peine. » Avait répondu Thomas en rigolant comme une sorcière le ferait en préparant un coup tordu. Et puis jouer les hommes invisibles durant quelques heures ne déplairait pas à Toto. Ainsi il pourrait hanter qui bon lui semble et surtout espionner les autres. Ce pouvoir pourrait être vraiment pas mal même si l’Anglais préférerait nettement avoir un don de perception extra-sensorielle afin de savoir ce que les autres pensent vraiment de lui. Ouais ça serait vraiment génial.

Voilà comment le jeune homme avait passé son temps de trajet, la tête dans ses rêveries. Néanmoins il revint vite à la réalité quand ils arrivèrent sur le chemin de randonnée où Dylan les avait amenés. Bien que très anxieux le petit Anglais commença l’ascension de cette montagne avec son ami, gardant ses craintes au sujet de cette randonnée pour lui. L’Américain lui avait demandé s’il n’avait pas mis à mal ses projets. Ce à quoi Toto lui avait simplement répondu qu’il aurait fait la grasse mat. Bien évidemment il avait amené ceci d’une manière marrante qui fut relevée par le brun. Thomas ne répondit rien et se contenta de ricaner. Après tout comme l’avait si bien dit son ami, son lit serait toujours là à l’attendre ce soir, ça ne faisait aucun doute. Sauf si son cousin Tom le virait de la coloc pour une raison X ou Y. Mais cela étonnerait fort le jeune Thomas.

Tout en continuant à marcher tranquillement les deux jeunes hommes continuèrent à discuter. Finalement le petit blond avait confié au brun qu’il appréhendait cette journée de randonnée. Bizarrement lui qui aurait cru que Dylan se serait moqué de lui fut étonné de voir qu’il l’encourageait. Thomas souria. « D’accord je ferai ça alors. » Il était soulagé de voir que son ami le soutenait et lui indiquait que s’il se sentait mal il n’aurait qu’à le lui faire savoir. Toto fit semblant d’être déçu. « Oh non moi qui voulais faire à dada sur ton dos. » Avait répondu l’Anglais en riant alors que son acolyte lui avait dit qu’il ne le porterait pas sur son dos en cas de souci. Dommage ça aurait pu être marrant même s’il faut l’avouer, ils auraient eu bel air comme ça.

Le petit blond demanda au brun pourquoi il avait pensé à lui pour partir en randonnée. Après tout selon le blondinet c’était juste quelque chose d’improbable, donc oui il tenait à connaître les raisons qui avaient poussé Dylan à le convier à cette activité sportive. Apparemment ce dernier pensait que Thomas n’avait pas envie d’être là. « C’est pas ce que j’ai dit… » Comment ça il regrettait d’être ici ? Non pas vraiment, juste qu’il n’était pas à l’aise à l’idée de faire une si longue randonnée alors qu’il n’était pas sportif. Toto continua à écouter son ami, souriant face à ses propos et répondant simplement. « Ok. » Après tout Dylan n’avait pas tort, ça changeait de venir passer du temps à la campagne. Rah et voilà qu’O’Brien gâchait tout. Thomas roula les yeux avant de dire. « Eh commence pas avec ça hein ! » Déjà que le jeune homme complexait pas mal sur son physique alors ce n’était pas la peine qu’il remue le couteau dans la plaie en disant qu’il n’avait pas de muscles, sous-entendu qu’il n’était maigre etc… Certes le blond le reconnaissait mais ce n’était pas pour ça qu’il acceptait que les autres dressent la liste de ses défauts physiques. « Mais en fait tu veux vraiment ma mort !!! » Une salle de sport ? Il voulait vraiment l'emmener là-bas ? Et puis quoi encore ? Non clairement tout ceci n’était pas fait pour le jeune Brodie-Sangster. Nul doute qu’il serait malade rien que d’essayer d’en faire un peu. Il aurait peut-être dû essayer de s’y mettre bien plus jeune mais Toto avait toujours été à fond dans son boulot et n’avait guère pris le temps pour faire du sport. D’autant plus que même déjà gamin il avait horreur de ça. Le petit blond préféra garder le silence histoire de garder un peu de souffle parce que ouais ce n’était pas facile pour lui la randonnée. Encore moins dans les montées comme celles-ci ou il commençait à cracher ses poumons en toussant. Et ouais le tabac c'est pas génial non plus pour ce genre de choses.  

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3711 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Mer 28 Fév - 11:53



what remains can only be what's true
Learn to enjoy every minute of your life. Be happy now. Don't wait for something outside of yourself to make you happy in the future. Think how really precious is the time you have to spend, whether it's at work or with your family. Every minute should be enjoyed and savored.
Dylan était presque toujours aussi énergique, il débordait de vitalité lorsque son moral était au beau fixe. Ce qui était le cas en ce moment. D’ailleurs, cela l’amusait de voir que certains pensaient qu’il se droguait juste parce qu’il devenait une vraie pile électrique, surtout lors des derniers interviews qu’il avait donné. Les gens ne s’imaginaient pas qu’il y avait aussi la fatigue qui entrait en jeu mais heureusement qu’ils étaient un peu fou sur les bords. Certaines interviews auraient sans doute eu leur mort sur la conscience vu l’ennui des questions. Les journalistes ne savaient guère se renouveler dans leurs questions, à son plus grand dam. Mais maintenant, il n’avait plus à y penser, il était en congé pour quelques semaines et il comptait bien en profiter. Que ce soit pour se reposer que pour passer du temps en compagnie de ses amis sans se prendre la tête. Et aujourd’hui, il avait choisi son meilleur ami comme première victime. « Pauvre bichon, promis j’essayerai de ne pas trop être méchant avec toi, je m’en voudrais que tu souffres trop par ma faute. Ta petite bouille de bébé ne mérite pas un tel traitement. » dit-il avec un petit sourire. Il adorait taquiner le jeune homme par rapport à ça, il faut dire qu’il était loin de faire son âge. Cela l’amusait toujours de voir d’anciennes photos de Thomas, ce mec ne prenait pas un ride. Ils avaient presque trente ans et lui gardait une tête d’enfant. Certains devaient sans doute être jaloux.

Un rire franchit ses lèvres et il secoua la tête. « Sympa de ta part… Tu sais que si je ne dors pas, même quelques heures, j’aurais une tête de zombie ? Quoi qu’on pourrait ainsi faire la paire, un fantôme et un zombie, quoi de mieux pour effrayer les autres. » Il leva les yeux au ciel, légèrement amusé.  Tout de même, il espérait que celui-ci n’ait guère de problème avec son voisinage, il savait que certains pouvaient être vraiment difficiles à vivre. Dans le pire des cas, Dylan était prêt à lui laisser le canapé du salon si monsieur se retrouvait à la rue. Maintenant qu’ils étaient arrivés, l’excitation de Dylan était encore montée d’un cran. Il avait bien du mal à rester en place et si cela ne tenait qu’à lui, il aurait presque couru pour arriver au plus vite au sommet. Mais il doutait de ses capacités physiques pour y parvenir alors autant essayer de dompter la montagne en douceur. Thomas et lui n’étaient pas non plus des sportifs de hauts niveaux après tout. « T’as vu, je ne suis pas si sadique que ça ! » dit-il en lui adressant un grand sourire, qui n’était guère rassurant. Il n’était pas non plus là pour torturer le petit blond, déjà qu’il l’avait embarqué dans cette aventure, il ne voulait en aucun cas que Thomas se sente mal. Il pourrait toujours trouver d’autres moqueries au cours de route. Surtout que lui-même ignorait s’il pouvait y parvenir également. « Tu peux toujours rêver, hors de question que je te laisse me monter dessus. » Il laissa échapper un rire, même s’il se doutait que Thomas ne devait pas peser bien lourds, il n’était pas prêt non plus à se faire passer pour un cheval. Surtout en pleine montée. Ils auraient l’air fin si Dylan tombait avec un Thomas sur le dos. Deux blessés dans ce trou paumé. Puis, Dylan avait assez connu les hôpitaux pour devoir y retourner, il était un peu plus vigilant maintenant. Enfin juste un peu.

Le jeune homme lui révéla alors pourquoi il l’avait choisi, il n’avait même pas hésité à le choisir lui. Après tout, ils s’entendaient bien et Dylan savait que Thomas était capable de le supporter pendant un petit moment. Leur amitié n’avait fais que s’accroitre au fil du temps. Cinq ans désormais qu’ils se côtoyaient. C’était toujours étrange de se dire qu’il n’allait plus tourner avec lui ni avec les autres membres du cast. Alors autant profiter des instants comme on pouvait. « Pourtant, on pourrait le croire. Ou alors tu as juste peur que je ne t’abandonne dans ce coin paumé ? » Comme si c’était son genre. Enfin, il en était capable mais il finirait par venir le chercher après quelques heures. Mais que Thomas se rassure, il n’était pas aussi sadique que ça aujourd’hui. Il voulait juste passer du temps entre amis, rien de plus.  Un rire franc s’échappa de ses lèvres alors qu’il le taquinait sur son physique. Il aimait bien l’entendre râler quand il le taquinait. « Je ne fais qu’énoncer la vérité, blondie. » Dylan lui ébouriffa les cheveux avant de reprendre sa marche en ricanant. Et voilà qu’il soumettait l’idée d’aller dans une salle de sport. Dylan avait eu le droit à un entrainement intensif pour un tournage et il devait avouer qu’y remettre les pieds ne l’emballait guère. Mais si c’était pour embêter Thomas, peut-être qu’il ferait un effort. « Mais naaaaan ! » dit-il en levant les yeux au ciel avant d’ajouter. « Je pense juste à toi, t’as bien besoin de te muscler un peu. Je suis sûr que tu aurais encore plus de succès avec quelques muscles en plus. » Même si niveau succès, il n’avait sans doute rien à craindre vu le nombre de filles qui avait hurlé son prénom lors des avant-premières. Filles et garçons, même si c’était un peu plus rare.

code by bat'phanie

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

gagnant du quizz
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1055 ☆ crédits : Vava : Hallows, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Lun 12 Mar - 18:20



What remains can only be what's true
ft. Dylmas.


Comme d’habitude les deux amis faisaient les pitres ensemble. Sérieux ? Ils pouvaient l’être mais c’était toujours difficile de le rester longtemps lorsqu’ils se retrouvaient tous les deux. Dylan avait grandement contaminé Thomas au fil des années. « Hum ça serait sympa ouais… » Avait répondu le petit blond quand Dydy lui avait dit qu’il éviterait de trop le faire souffrir. « Et j’espère bien ouais que tu t’en voudrais de me faire du mal ! » Mister Sangster se retenait de rire en disant cela. En revanche il lança un regard interrogateur au brun quand il lui avait dit que sa bouille de bébé ne méritait pas un tel traitement. « Mouais… » Avait-il dit avant de se mettre à râler. « Et arrêtes de dire que j’ai une tête de bébé c’est faux ! » Le jeune Anglais n’en pouvait plus que tout le monde lui dise ça. Alors que lui quand il se regardait dans la glace il voyait vraiment un garçon de son âge. Il ne comprenait donc pas pourquoi les gens disaient qu’il avait une tête de gamin… Surtout qu’il trouvait ça plus dévalorisant qu’autre chose.

Alors que Mister Brodie-Sangster avait dit à Dylan qu’il le hanterait H24 s’il venait à se faire tuer par ses voisins, le brun lui répondit qu’il aurait besoin d’un minimum de sommeil sinon il risquerait de ressembler à un zombie. « M’en fous royalement ! Tu subiras ma présence pour la peine que mes voisins m’auront tué par ta faute. ! » Le blondinet ne pouvait s’arrêter de rire à cause de leurs bêtises. Encore plus en imaginant le duo de zombie et fantôme tel que son ami venait de le décrire. « Ouais la classe on pourra faire un remake de Being Human. Au lieu de la fantômette, du loup-garou et du vampire cette fois ça sera un zombie et un fantôme, ça claque moi je dis ! » En effet le blond avait regardé l’intégralité de cette série Anglaise qu’il avait adorée. Enfin moins la dernière saison vu que les protagonistes principaux n’étaient plus là. Le Britannique redevint un peu sérieux. « Non sérieux ça serait canon de jouer ensemble dans une série… » Avait-il dit en souriant. Oui il aimerait beaucoup pouvoir retravailler avec son ami. Une série fantastique en plus ça serait le must. Et si cette fois son personnage pouvait éviter d’être tué au bout de quelques épisodes ça serait encore mieux.

Thomas n’était pas à l’aise à l’idée de cette randonnée et avait été touché par ce que Dylan lui avait dit mais là bizarrement il n’y croyait déjà plus. Il lui lança un regard soupçonneux. « Mouais ça reste à vérifier ! » Son ami pas sadique ? Vu le ton employé et le sourire étrange sur son visage, c’était dur à croire. L’ambiance revint à la rigolade à cause du brun qui avait dit un truc qui n’avait fait qu’éveiller l’imagination du blond. En effet il se voyait déjà grimpé sur son dos, à jouer au cheval comme les gamins pouvaient le faire. Le blondinet éclata de rire en imaginant ça et en entendant la réponse de Mister O’Brien. « Oh dommage ! Je nous aurais bien vus retomber en enfance. » S’ils avaient fait ça, nul doute qu’ils se seraient retrouvés avec un sacré fou rire.  

Évidemment le jeune Anglais avait tenu à savoir par quelle idée son ami avait décidé de l’inviter lui pour faire une randonnée. « Non vraiment c’est pas ça. C’est juste que je suis pas sportif pour deux sous… Alors ouais je suis un peu étonné mais c’est tout. » Répondit en souriant Thomas pour essayer de rassurer Dylan qui semblait croire qu’il n’était pas content d’être là. Toto roula des yeux en entendant son ami lui dire qu’il a peut-être peur qu’il l’abandonne ici. « Ma foi te connaissant, ça ne serait pas impossible que tu me fasses ce coup-là… » Bon ok, là le petit blond plaisantait mais il n’avait pas totalement la conscience tranquille avec le brun qui serait capable de vouloir faire cette blague stupide.

Le blondinet était un peu énervé et surtout vexé à cause des remarques sur son physique que lui avait faîtes Dylan. « Non mais sérieux arrêtes avec ça ! T’es chiant ! Et puis ne n’appelles pas blondie je suis pas Brittany ! » D’habitude Tommy aurait rigolé au surnom que lui donnait son ami. Après tout ils avaient l’habitude par le passé de se donner des surnoms débiles comme les couples pouvaient le faire, même s’ils n’en formaient pas un. Mais là il n’était clairement pas d’humeur pour ça. Il n’aimait pas qu’on se moque de son physique, ça le blessait profondément et apparemment son ami ne le remarquait jamais ou alors il s’en fichait puisqu’il recommençait toujours. Toto lança un regard noir à son ami avant de pousser sa main pour pouvoir se recoiffer.

Le petit Anglais n’était toujours pas calmé et leva les yeux au ciel, restant muet comme une carpe. Car nul doute que s’il avait ouvert la bouche il aurait une fois de plus gueulé sur Dylan. Peut-être qu’en gardant le silence ce dernier comprendrait que son ami en avait plus que marre qu’on se moque de son physique. Bien qu’il avait du mal avec la montée et qu’il toussait, Thomas assez énervé accéléra le pas pour dépasser Mister O’Brien et être ainsi devant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3711 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Dim 18 Mar - 16:00



what remains can only be what's true
Learn to enjoy every minute of your life. Be happy now. Don't wait for something outside of yourself to make you happy in the future. Think how really precious is the time you have to spend, whether it's at work or with your family. Every minute should be enjoyed and savored.
Dylan était encore un grand enfant dans sa tête, il n’y avait aucun doute sur ce point. Il avait beau essayer d’agir comme un parfait adulte, les anciens reflexes revenaient toujours au galop. Encore plus lorsqu’il se trouvait en compagnie de ses amis. Et c’était bien entendu le cas avec Thomas, les débuts avaient été plutôt timides mais finalement il était ravi de compter Thomas dans ses plus proches amis. « Sache que je suis toujours sympa. » dit-il en lui tirant la langue. Bonjour, la mentalité de quelqu’un qui approchait doucement de la trentaine. C’était d’ailleurs une étape qui effrayait beaucoup le jeune homme et qui lui faisait constamment se remettre en question. Malgré sa bonne humeur, le brun était quelqu’un qui doutait cruellement de lui et il se demandait toujours s’il obtiendrait des projets après. « Je trouverais bien un moyen de me faire pardonner si jamais cela devait arriver. » Même s’il le taquinait beaucoup, Dylan appréciait sa compagnie et cela l’ennuierait d’apprendre que ses taquineries le blessaient. Il n’en serait d’autant plus mal à l’aise et il ne saurait guère comment réagir par la suite de peur de faire souffrir encore plus son ami. Dylan se mordilla la lèvre, se positionnant juste devant lui. Croisant les bras, il rapprocha son visage, inspectant le sien. « Désolé mais je ne dis que la vérité. Y a qu’à regarder ces petites joues. » dit-il en lui pinçant les siennes avant de se mettre à rire. Puis s’écartant, il lui adressa un clin d’œil avant de commencer leur ascension.

Cette journée risquait d’être forte en émotion. Il releva la lanière de son sac à dos avant d’imaginer un Thomas en mode fantôme. Es ce qu’il serait réellement effrayant ? Il se retint de faire un commentaire sur ce point. « Très bien, je suis prêt à payer ce prix. J’espère qu’il existe tout de même un bouquin qui explique comment se débarrasser d’un fantôme un peu trop collant. » dit-il en souriant. Ce serait vraiment étrange d’avoir un Thomas au teint pâle le suivant partout. Enfin, il espérait tout de même avoir un peu d’intimité. Certaines choses ne pouvaient être faîtes que tout seul et d’autres rien qu’à deux. Mais ça, il se retint de le dire ne voulant pas s’embarquer dans une conversation de ce genre avec Thomas. « Là, tu me parles vraiment chinois. Je n’ai aucune idée de quel film, tu fais référence. » Dylan était vraiment à l’ouest lorsqu’il s’agissait des émissions de télévision. Il regardait très peu celle-ci, s’ennuyant rapidement devant. Puis, il sourit doucement face à ses mots. Se passant une main dans les cheveux, il hocha la tête. « Ouais, j’avoue, ce serait cool qu’on puisse rejouer ensemble. En espérant que tu aies une meilleure fin. » dit-il ne pouvant cacher une grimace. Cette scène avait été éprouvante à jouer, il y avait une légère pression sur leurs épaules. Elle était attendue par de nombreux fans et Dylan s’était vraiment plongé dans son personnage. A la fin, il était épuisé moralement et physiquement mais il était satisfait du résultat. « Qui sait, on sera peut-être engagé pour le spin-off Newtmas. » Il se mit doucement à rire, ils avaient été poursuivis par cette idée de couple et lors de la promotion, il n’était pas rare d’entendre au moins une question à ce sujet. Les fans avaient vraiment une imagination débordante.

Le jeune homme grimpait toujours, un sourire aux lèvres, sifflant doucement pour se donner du courage. « Tu me blesses de penser ça de moi. » dit-il en posant une main sur son cœur, mimant la douleur. Un Thomas sur son dos. Non hors de question. Vu le peu d’aisance qu’il aurait à marcher avec, ils tomberaient sûrement tous les deux comme des idiots. Et il n’avait guère envie de se blesser parce que les deux avaient décidé de retourner en enfance. Néanmoins, il se pinça les lèvres avant de prendre la parole. « Peut-être que pour le retour, si tu arrives à grimpa jusqu’à là-haut, j’y songerais. Mais t’auras intérêt d’être bien accroché ! » Dylan n’allait guère lui faire de cadeaux à sur ce point. Il se passa une main dans les cheveux, tout en expliquant les raisons de son choix. A croire que cela ennuyait fortement le blond d’être là. De quoi le mettre bien mal à l’aise. « Je ne suis pas non plus très sportif, je pensais juste que ce serait sympa comme sortie à faire. » Il secoua les épaules, la prochaine fois il y penserait sûrement à deux fois avant de l’emmener. « Non, ce n’est pas du tout mon genre. Quoi que.. » Il marqua un temps d’arrêt avant de reprendre. « Juste pour te faire peur alors, je reviendrais toujours te chercher. » Il lui adressa un grand sourire, néanmoins celui-ci disparut vite lorsque le petit blond haussa la voix. Qu’est ce qui lui prenait d’un coup de parler de Brittany ? Surtout en sachant qu’elle et lui, c’était fini depuis plus presque deux ans désormais. Il fut d’ailleurs un peu vexé par ses propos. Flash Thomas entra en action alors que le  jeune blondinet accéléra le pas, le doublant. Ne voulant pas en restant, il ne put s’empêcher de lui dire. « Je sais bien que tu n’es pas Brittany ! Qu’est ce qui te prend de me parler d’elle d’ailleurs ? J’ignorais qu’on s’attaquait maintenant en parlant de nos exs, sache que ça ne me touchera plus. Cela fait longtemps qu’elle a été remplacée. » balança-t-il.
       

code by bat'phanie

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

gagnant du quizz
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1055 ☆ crédits : Vava : Hallows, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   Mer 21 Mar - 0:48



What remains can only be what's true
ft. Dylmas.


Toujours sympa le Dylan ? Aux yeux du blondinet ça dépendait à quel propos. Parfois il pouvait se montrer très lourd. Et ça c’était dur à supporter. Surtout quand il prenait un malin plaisir à charrier son ami au sujet de son physique alors que celui-ci était déjà très complexé à cause de son corps. Alors oui des fois le brun pouvait être chiant et dur à vivre. Néanmoins ça n’empêchait pas le jeune Sangster de l’aimer… Mais ça il se gardait bien de lui dire. D’ailleurs il roula des yeux et leva un sourcil en regardant Mister O’Brien. « Toujours sympa ? Hum on va dire ça ouais… » Signe que le petit blond n’était pas vraiment d’accord avec son meilleur ami. Et puis à son contact il avait appris lui aussi à le taquiner. Après tout c’était peut-être le moyen pour eux de se montrer qu’ils s’appréciaient ? Sans paraître trop gnian-gnian pour autant. Du moins plus du côté de Dylan. Puisque Tommy savait comment il fonctionnait lui-même. Le blond ne put guère s’empêcher de rire en voyant la langue de l’autre garçon. « Arrêtes sinon je te refais le même coup qu’à la Coachella ! » Oui voir Dylan agir ainsi lui rappelait sérieusement ce moment qu’ils avaient passé là-bas. Ça remontait peut-être à plusieurs années en arrière mais ça faisait toujours autant rire le blondinet quand il y repensait. Ce moment resterait probablement gravé dans sa mémoire pendant encore pas mal de temps. « Il y a intérêt ouais ! » Encore heureux que l’Américain se ferait pardonner s’il venait à faire du mal à son ami. Manquerait plus que ça qu’il le laisse souffrir sans chercher à réparer ce qu’il lui avait fait subir. Bien sûr cette discussion n’était pas très sérieuse mais le blond espérait pourtant que si un jour une telle chose arrivait, son ami agirait en conséquence.

Son physique, une chose dont le jeune homme avait horreur de parler. Pourquoi tout le monde l’enquiquinait avec ça ? C’était quoi cet acharnement de toujours lui dire qu’il avait un corps de gamin ou une tête de bébé ? Il n’en pouvait plus et cette fois il préféra ne rien répondre à Dylan qui prenait un malin plaisir à l’embêter avec ça. Non à la place il se tût en se contentant de bouder un peu pour montrer qu’il en avait marre.

Les garçons étaient partis dans un délire surnaturel. Thomas serait un fantôme qui hanterait Dylan jusqu’à ce que ce dernier en manque de sommeil se transforme en zombie. Quel programme alléchant ! Le jeune Sangster ne put que sourire de voir son ami abdiquer et prêt à subir le fait que le blond le hanterait pour le restant de ses jours. En revanche il fit une tête choquée quand l’autre garçon lui indiqua qu’il espérait trouver un livre pour se débarrasser d’un esprit trop collant. « Ah non je t’interdis d’appeler les frères Winchester à la rescousse ! » Nul doute que l’Anglais allait finir par lui sortir toutes les séries qui parlaient de surnaturel. Du moins celles qu’il connaissait en tout cas. D’ailleurs il avait fait référence à une série née dans son pays et roula des yeux en soupirant en apprenant que Dylan ne connaissait pas celle-ci. Il fouilla dans ses poches de pantalon et chercha son portable qu’il sortit. Il voulut se connecter à internet pour aller chercher le synopsis de la série Being Human mais il n’avait aucun réseau ici… Logique en même temps. « Bref je te montrerai une autre fois… » Avait-il dit en rangeant son téléphone là où il l’avait pris. En tout cas le jeune Anglais n’avait pas hésité à faire part à l’autre garçon qu’il aimerait beaucoup jouer de nouveau avec lui. Sur une série qui plus est, ce serait encore mieux. On aurait pu croire que le brun avait lu dans ses pensées vu ce qu’il venait de lui dire en grimaçant. « Ouais ça me changerait un peu… » Et puis il était vrai que la mort de Newt était certes intéressante à jouer, le fait qu’il ait été transformé. Mais voilà ça lui avait tout de même fait mal au cœur de dire au revoir à son personnage de cette façon. Néanmoins on ne pouvait nier le fait que Dylan et lui avaient réussi leur scène et qu’ils étaient parvenus à transmettre une sacrée palette d’émotions à travers celle-ci. Thomas ria en entendant parler du couple Newtmas. Ah ça oui on pouvait dire que les fans seraient ravis à cette idée. Ils en avaient entendu parler pendant des années, même si le petit blond était toujours gêné en interview quand venait le moment de parler de ce ship. Quoi que non, le pire était quand ils parlaient du Dylmas en fait. Thomas se racla la gorge. « Hum à moins que Thomas trouve un moyen de ressusciter Newt, je ne vois pas comment… Sauf s’il meurt lui aussi et qu’ils se rejoignent dans l’autre monde. » Très joyeux tout ça hein ?

Décidément c’était extrêmement rare que l’Américain se montre sérieux au cours d’une conversation. Thomas secoua la tête, amusé en voyant son ami jouer au mec touché en plein cœur parce qu’il ne lui avait pas répondu ce qu’il voulait entendre. Ceci fit d’ailleurs lever les yeux au ciel du petit blond qui continuait à grimper tant bien que mal cette montagne. Tout ça pour faire plaisir à O’Brien. Franchement ce qu’on ne ferait pas pour le mec qui nous plaît.

Par la suite le blondinet avait pensé à faire à dada sur le dos de son ami qui avait refusé de jouer comme un gamin. Cela avait fort étonné le jeune homme vu le caractère gamin de son ami. Il fit un grand sourire quand finalement le brun lui répondit qu’il le ferait peut-être au retour si le blond arrivait à aller en haut de la montagne. C’était franchement pas gagné mais rien que pour ça il ferait son possible. L’idée était bien trop tentante. « Ok ça marche ! » Avait dit le blond en levant sa main afin que le brun vienne taper dans la sienne en guise de marché conclu.

Le jeune Brodie-Sangster avait encore bien du mal à comprendre pourquoi son acolyte avait choisi sa compagnie pour faire cette randonnée. Pourtant il était loin d’être le mieux placé pour en faire une.  Même s’il était très touché qu’il ait pensé à lui. « Toi pas sportif ? Tu rigoles là ?! » Lui répondit Thomas en se tournant vers lui et en le regardant de la tête aux pieds comme pour dire « Regarde-toi un peu mec ! ». Puis il souria. « Mais oui j’avoue c’est bien aussi de sortir en pleine nature. » Même s’il craignait toujours de se sentir mal durant cette excursion.

Dylan l’abandonner en pleine nature ? Thomas pensait clairement que oui le brun en était capable, juste pour l’enquiquiner… Après tout il était capable de beaucoup de choses. Du meilleur comme du pire. Surtout quand il s’agissait d’embêter son monde. Tommy ria en secouant la tête, amusé que son ami reconnaisse qu’il pourrait faire ça. « Ah tu vois je le savais ! » Lui lança l’autre garçon qui souriait à son tour. « Mais heureusement que tu reviendrais me chercher… » Manquerait plus que ça qu’il le laisse indéfiniment ici et que l’Anglais doive se débrouiller pour rentrer.

Mais voilà à trop chercher son ami en parlant de son physique, le brun avait réussi à rendre dingue Tommy qui s’énerva en l’envoyant bouler. Pourquoi avait-il sorti le prénom de Brittany lorsqu’il l’avait appelé blondie ? Aucune idée… C’était sorti tout seul. Et il ne savait pas du tout pourquoi. Quoi qu’il en soit le blondinet avait accéléré le pas, trop en colère pour vouloir rester près du brun. Et puis il voulait lui montrer aussi qu’il fallait qu’il arrête vraiment de se moquer de lui et de son physique. Mais voilà le petit blond fut surpris par la répartie de l’autre garçon. Et plus particulièrement par la dernière phrase qu’il avait dite. Comment ça elle était remplacée ? Par qui ? Depuis quand ? Il était choqué de n’être au courant de rien, lui son meilleur ami.  Toujours énervé, déçu et tout ce que vous voulez il s’est retourné sans faire attention, sans regarder à ses pieds et se retrouva à faire une mauvaise et vilaine chute. Il avait bien essayé de se rattraper mais non ça n’avait pas marché. Il tenta de se relever mais n’y parvenait pas. Il plaqua ses mains sur son visage et secoua sa tête toujours en gardant ses mains sur sa bouille. Il était dans de beaux draps à présent, coincé ici avec Dylan alors qu’ils venaient juste de se prendre la tête. Il n’avait même pas envie de lui demander de l’aide, alors il resta comme ça sur le sol avec sa douleur dans la cheville droite. Au bout d’un moment il enleva ses mains de sa figure et vint les placer sur sa cheville douloureuse, comme si ça pouvait apaiser la douleur. Il grimaçait tellement ça le lançait. Après quelques secondes il tenta à nouveau de se lever mais ce fut un échec. Il soupira fortement. Il était tellement mal qu’il n’avait même plus envie de crier. S'il l'avait pu il se serait téléporté chez lui et enfermé pour ne plus voir personne et souffrir en paix. En attendant il restait assis comme un con sur le sol, il ramena ses genoux vers lui non sans mal puis posa sa tête sur ceux-ci, cachant son visage même s'il n'y avait pas lieu d'être.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: what remains can only be what's true. (dylmas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
what remains can only be what's true. (dylmas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» True Blood
» Let your love come true
» True blood.
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: SAN FERNANDO VALLEY :: Griffith Park :: Mount Lee-