AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 alcohol softens the truth. (kaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3635 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mar 13 Fév - 14:46

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Comment un garçon pouvait bien se faire pardonner pour avoir gardé un secret ? C’était une bonne question, il ne se voyait guère offrir un cadeau à Kaya. Certes, il n’était pas ce genre de personnes qui gardait son argent rien que pour lui, mais il fallait déjà avec une idée qui pourrait lui convenir. Et encore une fois, c’était la page blanche concernant ce type d’achats. Autant il aimait bien gâter son entourage, autant pour avoir des idées, c’était une toute autre affaire. Du coup, il avait opté pour une chose simple et disponible de suite. L’alcool. Puis lui-même en avait bien besoin alors il faisait une pierre deux coups. « Mais bien sûr et tu es souvent assoiffée ? » Vive l’opinion qu’il avait de la brune. Une pure alcoolique qui ne pouvait dire non à la boisson. Rien qu’à cette pensée, il ne put s’empêcher de pouffer. Il était fier d’avoir pu trouver le pêché mignon de Kaya, il se promit de le garder en tête. Qui sait, il en aurait peut-être encore besoin si jamais il devait garder un autre secret. Quand elle parla de Thomas, il se mordilla la lèvre en secouant la tête. « Nan pas encore, j’attends le bon moment aussi… Tu crois qu’il le prendra aussi bien que toi ou je dois me préparer à combattre ce maigrichon ? » Bon, il voyait mal Thomas utiliser ses poings juste parce qu’il lui avait caché sa relation. Mais il allait devoir trouver le bon moyen pour se faire pardonner. Pas sûr que l’alcool marche pour lui. Dommage. Sinon, il l’aurait aussi invité ici et il n’aurait pas eu besoin de subir l’épreuve du coming-out une deuxième fois. « Je préfère y aller doucement, je n’ai pas envie que certains meurent d’une crise cardiaque à cause de cette nouvelle. Tu imagines en plus de briser des cœurs, je tue des gens, ce serait tragique. » dit-il d’un ton ironique. Certaines de ses fans seraient sans doute ravies de le voir en couple avec un garçon vu le nombre de « shipp » qu’il avait pu entendre lors des interviews. Et oui pas encore ne put-il laisser s’échapper. Il se passa une main dans les cheveux tout en souriant. « J’aimerais bien oui… Quand tu vis en coloc’ c’est parfois difficile de se retrouver avec ton copain, en toute tranquillité dans le salon. » Es ce qu’il était prêt pour ça ? C’était une bonne question, pour une fois qu’elle demandait quelque chose d’intelligent. (a) « Je pense oui, faut bien un jour se poser, non ? Toi, tu ne l’es pas ? » Puis ce n’est pas  parce qu’ils décidaient d’emménager ensemble, que toute suite cela signait le mariage et tout le tralala des couples ordinaires. « Mais ! » Il croisa les bras prenant un air boudeur. « Allez, raconte toi à ton grand copain Dylan ! Sinon je ne paie pas la troisième tournée. » Ok, maintenant il utilisait le chantage pour obtenir ce qu’il voulait. Il n’avait plus qu’à croiser les doigts pour que cela fonctionne.

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15555 ☆ crédits : @; sunshine

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Jeu 15 Fév - 13:41


 
alcohol softens the truth
Mais bien sûr et tu es souvent assoiffée ? Tu le regardes, d'un ai plus que sérieux, alors qu'il est en train de se faire de fausses idées sur toi. Mais euh. Oui tu as soif, il faut boire pour vivre, les humains crèvent plus rapidement d'un manque de soif que d'un manque de nourriture, alors prout hein. Tu préfères en rire, simplement lever ton majeur avec un petit sourire aux lèvres. Ce n'est plus un secret pour personne, ton activité préférée c'est de te foutre dans ton canapé en compagnie d'une bière. Puis, chut, vous ne parliez pas de toi mais bel et bien de lui et de ses histoires de cœur. C'est presque surréaliste comme discussion d'ailleurs, tu ne cesses d'apprendre des trucs. Comme le fait que Thomas est le prochain à passer au moment révélation. Tu ne peux t'empêcher de lever les sourcils à sa question. Thomas est adorable, mais il ne faut pas se fier à son éternelle et célèbre tronche de bébé, il a quand même son petit caractère bien distinct du tien. 'S'il te tue, est-ce que j'hérite de quelque chose?' Demandes-tu sérieusement, les yeux plissés. 'J'en sais trop rien, mais il faut bien passer par là. C'est comme un pansement, plus vite ce sera fait, moins tu t'arracheras de poils.' Quelle sagesse, mais quelle sagesse. Tu te surprendrais presque. Tu ne peux t'empêcher de rire à la remarque de Dylan, briser des cœurs et filer des crises cardiaques, ça risque d'être beau. 'Ça va être... mortel'. Dis-tu en retenant ton rire face à cette vanne de haut niveau. Que tu es drôle, mais que tu es drôle. T'es certaine que la nouvelle peut bien passer, après tout, si ses fans sont vraiment fans, ils seront contents. Tant que tu ne tombes pas sur des filles qui se filment en pleurs sur twitter ça te va. 'J'imagine bien oui. Devoir rester sages dans le salon, c'est duuuuuuur.' C'est lui qui tend la perche aussi, toi tu l'attrapes au vol hein. S'il faut blâmer quelqu'un pour les images mentales c'est bien lui, c'est tout. L'entendre dire qu'il est prêt à se poser ça te fait tout drôle quand même. Il grandit. Ce qui veut dire que tu grandis aussi. Ew. 'Wow, c'est une grande étape. T'as pas peur qu'il finisse par fuir à force de te voir tous les jours ?' Ou une fois qu'ils auront passé l'étape du pipi la porte ouverte ou de la mauvaise haleine au petit matin ? 'J'sais pas vraiment comment répondre à ça, j'ai pas vraiment fait les choses dans l'ordre.' Tu finis par rire devant l'absurdité de la chose, en y pensant. Tu n'as jamais vécu avec quelqu'un, mais tu as déjà un bébé, un colocataire permanent pour quelques années. Disons que t'as sauté l'étape du couple, de l'emménagement, de la pendaison crémaillère ou encore du bénissement de toutes les pièces, et finalement ça ne te manque pas plus que ça. 'Je peux très bien me payer la troisième tournée toute seule' te menacer de se mettre en toi et la troisième tournée, il n'a vraiment aucun cœur tss. Il insiste avec son regard et ses bras croisés, limite il serait capable d'arrêter de respirer pour te faire des menaces. Quel sale gosse. Cette image te fait sourire et finalement, tu hoches la tête. 'Il n'y a rien à raconter.' Tu l'imites et croise les bras à ton tour. 'Ou... du moins, que des choses que tu n'as pas envie d'entendre.' Un sourire s'élargit alors que tu arques un sourcil. Bim, meilleur moyen pour lui faire fuir le sujet, tu es géniale. *auto high five*

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3635 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 21 Fév - 10:54

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Certains étaient plus adeptes de la boisson, trouvant l’excuse qu’il fallait bien s’hydrater afin d’éviter de finir en tas de poussière. Quelle idée franchement. Dylan, lui, était plus dans l’option manger au lieu de boire. Certains pouvaient boire des litres, lui de son côté pouvait être surnommé un ventre sur patte. Si on lui proposait un verre et une assiette, nul doute qu’il prendrait l’option numéro deux. Bien plus alléchante pour lui. D’ailleurs, il aurait peut-être du se rendre dans un bar qui donnait quelques petits trucs à grignoter. Boire allait lui ouvrir l’estomac, quoi que vu la conversation qu’ils échangeaient, autant ne rien se remplir. Ce serait dommage si un coup de stress le faisait vomir sur la jeune femme. Il risquerait sans doute la mort la plus douloureuse s’il osait faire une telle chose. Dans le pire des cas, il se rattraperait à son retour chez lui. Il y avait bien un plat déjà tout préparé dans le frigidaire, prêt à être englouti par le jeune homme. Thomas. Il se demandait comment il réagirait aussi lui. Bon, vu leur relation, il se doutait bien qu’il ne perdrait pas son amitié mais es ce que celle-ci resterait la même ? C’était la grande question à un million de dollars. Dylan secoua les épaules et fit mine de réfléchir. « Bien sûr, comment pourrais-je t’oublier dans mon testament. Des exigences avant que je l’écrive. Qu’est ce que tu veux de moi ? Hormis mon amour bien entendu… Parce que ça, c’est toujours aussi impossible. » dit-il avec un petit sourire. Encore plus maintenant qu’il lui avait avoué être en couple. En soit, il ne se définissait guère comme étant un pur gay, après tout avant Dylan, il était tout à fait hétérosexuel. Du moins, c’est ce qu’il pensait. Comme quoi, une personne pouvait tout changer à votre vie, en un instant. Dylan ne put s’empêcher de l’applaudir face à cette comparaison, vraiment recherchée. Il pourrait presque en être impressionné. « Tu as sans doute raison, ça passe ou ça casse de toute façon. J’en ai un peu marre de devoir sans cesse me cacher. » Même si tout ça était de sa faute, après tout, le plus jeune des Dyl’ était prêt à se dévoiler contrairement à lui. Briser des cœurs. Quelle tristesse. En même temps, ces filles là n’avaient aucune chance sans vouloir être méchant. « Hahaha, je ne penserais pas à ça ! Tu as vraiment les idées mal placées, ce n’est pas croyable. » dit-il en levant les yeux au plafond. « Je m’en voudrais de traumatiser Daniel si jamais il débarquait en plein salon. Le pauvre, il me virerait surement. » Dylan se mit à rire en imaginant la réaction de l’autre homme. Même s’il donnerait cher pour voir sa tête à un moment pareil, il s’abstiendrait de tenter le diable en le faisant. Il n’avait pas envie de coucher dehors par la suite. « Peut-être mais bon, il faut bien se poser et on verra ce qui se passe. Si jamais, on a du mal à se supporter tous les jours et qu’on s’engueule sans cesse. Et bien, on saura qu’on n’est pas encore prêt à vive ensemble. » Mais après tout, lui approchait doucement de la trentaine. Il fallait bien devoir responsable et adulte. Deux mots qui n’avaient aucun sen pour lui à l’heure actuelle. « Donc tu payes la troisième ? C’est gentil de ta part. » Il lui adressa un grand sourire, il pouvait arrêter de faire chauffer la carte bleue pour avoir des renseignements. Qu’est ce qu’il ne fallait pas faire pour lui tirer la vérité. « Et comment peux-tu savoir ce que oui ou non, je ne veux pas entendre ? Ne me dis pas que t’as plongé dans le sm ou autres tendances étranges. » Son visage prit un air choqué alors qu’un tas de vision plus ou moins glauque apparaissait dans son esprit.

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15555 ☆ crédits : @; sunshine

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Sam 24 Fév - 22:50


 
alcohol softens the truth
Franchement; y a pas à chier, tu es une quand même une copine extraordinaire. Il te sort un secret aussi gros d'un camion, qu'il te cache depuis des siècles et toi tu es toujours là le cul visé sur ton siège à l'aider... enfin aider c'est quelque peu relatif, mais tu lui apportes un espèce de soutien moral. Il est temps qu'il se débarrasse de tout ça, qu'il en parle à Thomas et que, voilà, basta. Plus tôt serait le mieux selon toi, il a déjà assez attendu comme ça et disons que ça peut quand même être une source de conflit. Ça va que toi tu es du genre à bouder trente secondes et oublier, mais tout le monde n'est pas comme ça. Pas Thomas. Il risque de le tuer. Tu ris ironiquement à sa remarque, puis fais mine de réfléchir à quelque chose chez Dylan qui pourrait te faire plaisir... et c'est compliqué à trouver. 'Tant que tu me promets de pas venir me hanter et me foutre la paix, je serais la plus heureuse.' Manquerait plus qu'il vienne t'emmerder jusque dans tes rêves, non mais. Bon, avant ça, il faut quand même qu'il se décide à prévenir Thomas, puis après plus de secret. Ce sera le mieux pour tous. 'Tu sais que tu viens faire de moi ta complice? Tu me paies combien pour que je garde le silence?' Demandes-tu en haussant un sourcil. Toi, une complice de secret, c'est terrible. Tu n'aimes pas ça alors forcément tu n'es pas une grande gardeuse de secret, tu es même nulle pour les garder. Certes, tu ne vas pas aller courir jusqu'à chez Thomas pour lui dire, mais il se peu qu'au détour d'une conversation avec quelqu'un tu puisses faire une illusion discrète. Berk, tu n'aimes pas les secrets. Ton esprit un peu tordu te tire un léger sourire avant que celui-ci ne s'efface une fois... des images... dans ta tête... qui viennent pourrir ton imagination chaste. Mon dieu. 'Ça se trouve qu'il se gêne pas avec Danielle dans ton dos.' Ouais, pour baptiser la maison en passant par la chambre de Dylan. Ugh, tu ferais vraiment une colocataire affreuse en fait. 'Mais j'avoue. Même moi ça me traumatiserait alors Daniel... il risque de nous faire une attaque.' N'empêche, sa tête serait plus que épique. Tu donnerais tout pour voir ça. T'façon, apparemment, ils ne sont plus colocataires pour très longtemps puisqu'il va remplacer Daniel par un deuxième Dylan. 'Wow. C'est tellement.... adulte.' Tu affiches une grimace horrifiée avant de sourire. Ça te fait plaisir, puis tu es déjà prête à venir à la crémaillère. Tu ne dis jamais non à une soirée héhé. 'J'sais pas si tu la mérite.' Il n'a plus besoin de boire comme un trou maintenant, tu n'as pas envie de devoir le traîner parce qu'il n'arrive plus à marcher. 'Je sais que tu fais semblant de jouer à la prude alors j'évite d'entrer trop dans les détails pour ne pas te choquer' Dis-tu en riant alors qu'il ne semble pas vouloir te laisser tranquille avec ça. 'Du SM? T'aimerais, hein' Ouais, l'effet du fouet. 'Non, ew, ça va pas la tête. Je suis délicate. Et ma peau marque trop vite.' Puis tu n'aimes pas vraiment le cuir, c'est pas très saillant et c'est pas très agréable non plus. Tu laisses ça aux autres avec plaisir. 'Disons que... potentiellement... il se pourrait bien que je vois presque quelqu'un.' He, une relation plutôt bien résumé en une seule phrase.

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3635 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Ven 2 Mar - 17:47

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Dylan n’aimait pas mentir, encore moins à son entourage. Mais parfois, il était nécessaire d’avoir recourt aux mensonges, que ce soit pour protéger quelqu’un ou soit même. Ce qui était le cas dans sa situation. Garder ce secret avait été pesant pour le jeune homme et il espérait qu’après, il se sentirait un peu plus libre et moins comprimé. Il n’était pas idiot, il savait que cela serait difficile à dire, sa peur du rejet était toujours présent même si la réaction de Kaya était plus que rassurante. Mais rien ne lui disait que d’autres allaient le prendre aussi bien. Il allait sentir encore cette angoisse pendant un petit moment mais il espérait ainsi que sa relation avec Dylan, deuxième du nom évoluerait dans le bon sens. Après tout, s’il commençait à faire des efforts, c’était bien pour lui. Certes, rester caché était un fardeau un peu lourd à porter mais Dyl’ devait reconnaître qu’il y avait des avantages certains. C’était un brin excitant de ne pas se montrer. Mais le brun ne put s’empêcher de gifler mentalement, hors de question qu’il pense à ça devant la brune. Qui sait, de quoi elle serait capable. C’était une vraie démone. « Et moi qui pensais que ça te rendrais heureuse, tu imagines, m’avoir tous les jours sur ton dos ? Je sais que tu rêves d’être hanté par moi, je serais un gentil fantôme, je te le promets ! » Promesse fausse bien entendu. S’il existait vraiment une vie dans l’au-delà, Dyl’ ne se privait guère pour mettre un peu d’ambiance dans le pays des vivants. Et sans doute, ces deux victimes préférées seraient Kaya et Thomas. « Hors de question que je te paie pour ça. Je t’ai confié un secret, à toi de me montrer à quel point tu es une bonne amie qui sait se taire quand il le faut. » dit-il avec un petit sourire en coin. Il espérait tout de même pouvoir lui faire confiance, même s’il était mort de peur à le dire à tout le monde, il voulait le faire soi-même. Même si ça prendrait du temps de le faire. Il voulait dompter cette peur du changement avant tout. C’était l’inconvénient lorsqu’on partageait son logement avec un autre. On ne pouvait faire guère ce qu’on avait envie, au risque d’être surpris. La chambre, c’était bien mais au bout d’un moment, c’était lassant. Il fallait être inventif dans la vie. Il ne put que grimacer en imaginant la scène. « Stop de me donner de telles images en tête. » Surtout qu’il était sorti avec Danielle, auparavant. « Pauvre Daniel. Je m’en voudrais de le choquer pour si peu, qu’il garde son âme pur et innocent ! » dit-il en ricanant légèrement. Il ne pouvait s’empêcher d’imaginer la scène et cela le faisait rire, c’était absurde. « Il faut bien devenir adulte, un jour ou l’autre. » Dylan secoua les épaules, il fallait bien penser à s’établir tôt ou tard. Encore plus lorsqu’on pensait avoir trouvé la bonne personne. C’était une étape importante dans la vie d’un humain et Dylan était bien décidé à la franchir, haut la main. « Je vais bouder si tu ne me la payes pas. » Chantage de haut niveau. « Comme si ce que tu fais risquerait de me choquer. » Il roula les yeux, à moins qu’elle ait des tendances étranges, rien ne pourrait le surprendre. Enfin c’est ce qu’il croyait. « Faut tout tester dans la vie, on ne peut pas dire qu’on n’aime pas, si on n’a pas essayé. Mais je te rassure, je suis un ange à ce niveau-là. »  Ce n’était pas dans ses préférences ce genre de pratiques, ça pouvait plaire à certains mais pas à lui. Choqué. Horrifié. Ébahi. Voilà ce que pouvait bien exprimer son visage à cet instant précis. « Comment ça presque ? Fais pas ta mystérieuse lààà. » dit-il en la bousculant un peu.

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15555 ☆ crédits : @; sunshine

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Ven 2 Mar - 23:12


alcohol softens the truth

dylan & kaya

Et moi qui pensais que ça te rendrais heureuse, tu imagines, m’avoir tous les jours sur ton dos ? Je sais que tu rêves d’être hanté par moi, je serais un gentil fantôme, je te le promets ! Tu arques un sourcil, peu mais alors trèèèès peu convaincue par cette promesse. Dylan? Un gentil fantôme? Tu ne sais pas pourquoi mais tu as du mal à y croire. Au contraire, tu es persuadée qu'il se ferait un malin plaisir à te rendre totalement folle sachant, qu'en plus, tu ne pourras pas te venger tant que tu ne l'auras pas rejoint de l'autre côté. 'Non non je t'assure. Tu risquerais de voir des choses qui pourraient te perturber pour toujours.' Lâches-tu d'un petit air taquin avec ton petit sourire au coin, te retenant de rire d'une manière diabolique pour encore plus enfoncer le clou. Bon, malgré les apparences, tu es quand même une fille sage. Bien évidemment. Sage et excellente amie. Enfin, ouais, apparemment faut le prouver à monsieur O'Brien. Tu fais mine d'être outrée à cette réplique, limite vexée. 'Tu ne mérites pas un amour comme moi dans ta vie tu sais.' Et tu croises les bras, boudant un peu, le dos un peu relâché. Tu t'en voudrais sûrement à vie si tu vendais la mèche à Thomas, à tel point que tu viendrais sûrement pleurer aux pieds de Dylan pour qu'il te pardonne. Evidemment, tu te seras vidée une bouteille de vodka avant, sinon tu ne pourras que faire des pleurs de cinéma et ça, Dylan, il risque de le remarquer. Tu regagnes ton sourire alors que tu laisses vaquer ton imagination, puis tu hausses les épaules innocemment. 'Son âme pure et innocente' tu répètes sa phrase en levant exagérément les yeux au ciel, 'rien que le fait d'être ami avec nous a fini par noircir son âme.' Dis-tu avant de rigoler. Il faut bien devenir adulte, un jour ou l’autre. Tu stoppes ton rire et affiches à nouveau une grimace. 'Tu me déprimes Dylan. On est dans un bar, avec de l'alcool tout autour de moi, et t'arrives quand même à me déprimer.' Râles-tu avant de soupirer. Grandir c'est inévitable, mais qu'on arrête de t'en parler merci beaucoup. 'Oh, mais tu peux bouder, ça ne me fait aucun effet' Il ose user de la menace avec toi, quel petit joueur, comme si tu allais céder aussi facilement. Et maintenant il ose te donner une leçon de vie. Tu le regardes, les yeux ronds. 'D'accord papa.' Lâches-tu avec une pointe d'insolence avant de pouffer. 'Un ange à ce niveau là? J'ai un peu de mal à te croire Dylan. D'autant plus que... je suis sûre que le latex t'irait à merveille.' Tu hausses un sourcil malicieux, sans pour autant l'imaginer tout vêtu de latex. C'est quand même quelque chose d'assez compliqué à imaginer, hm, et que tu n'as pas réellement envie d'imaginer en fin de compte. Quoi que, ça peut être marrant. 'Maaaaais, laisse moi tranquille' Tu ris un peu en le regardant puis secoues la tête, désespérée. 'Promis, dès que j'aurais autre chose que les aventures de Crapaud à te raconter, tu seras le premier au courant.'

Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3635 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 7 Mar - 11:32

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

La vie de fantôme avait l’air tout de même d’être bien, après tout on pouvait espionner qui on souhaitait et ainsi rendre la vie impossible à ceux qu’on n’aimait pas. Et au contraire, même à ceux qui faisaient partie de son entourage proche. Il imaginait très bien les vieilles blagues qu’il pourrait lui faire subir, dommage qu’il ne pourrait jamais les réaliser. Il ne comptait pas mourir de suite et encore moins avant elle. « Ah ouais ? Tu trempes dans quelque chose de louche ? » Genre elle faisait peut-être partie d’un groupe de drogue, ce qui pourraient expliquer qu’il soit choqué. Ou pire, qui sait ce qui pouvait bien se passer dans cette tête brune. Dylan se fit la promesse de découvrir ce qu’elle lui cachait. Après tout, les secrets entre amis, ce n’était pas l’idéal. Bien entendu, il omettait le fait que lui, lui est menti pendant plus de deux. Il avait des circonstances atténuantes. « Je sais, je sais. J’ai beaucoup trop de chance de t’avoir et je ne le réalise pas encore. » dit-il en levant les yeux au plafond, d’un air presque désespéré. Jamais, il ne le reconnaîtrait. Peut-être à sa mort oui, il avouerait la vérité mais l’un des deux ne sera plus là pour voir la réaction de l’autre. Puis, même si Dylan était un vrai bisounours qui donnait de l’amour à tout le monde, il ne se voyait guère faire une déclaration d’amitié pour Kaya. Ce serait vraiment trop étrange de son point de vue. Oui, Daniel pour lui était encore pur. « Mais naaaan, il est bien plus fort que ça, il résiste à la tentation du côté obscur, lui ! » Et si jamais, c’était vraiment le cas, cela ne serait sans doute pas de sa faute mais celle de Kaya. C’était la pire des deux, il n’en avait jamais douté ! « C’est toi qui a commencé à parler de choses d’adultes. Puis tu sais, faudra bien un jour que tu y passes toi aussi. J’ai bien hâte de voir ça. » Grand sourire moqueur. Le jour où ça arriverait, il voulait absolument être aux premières loges. « Je savais que tu n’étais pas une vraie amie. » dit-il en boudant clairement. Il était loin d’être l’adulte qu’il voulait être. « Bien ma fille, sois sage et tais toi. » Air sévère qui ne lui allait décidément pas. « Je sais pas ce qui est le plus dérangeant, que tu penses que je suis capable de porter une tenue en latex ou de m’imaginer dedans. Les deux me semblent horribles… Je découvre tes fantasmes sur ma personne de jour en jour. » Il secoua la tête, décidément qu’avait-il fais pour avoir une amie pareille ? Amie qui semblait te cacher des choses sur sa vie privée. « Ah ça jamais ! » Comme si c’était son genre, soit elle en avait trop dit ou pas assez. « Tu as plutôt intérêt sinon je crierais au scandale ! »

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15555 ☆ crédits : @; sunshine

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Dim 11 Mar - 16:41


alcohol softens the truth

dylan & kaya

Tu hausses les épaules, d'un air plus ou moins léger, presque détachée de la question alors qu'il te demande si tu trempes dans quelque chose de louche. 'Qui sait ?' Dis-tu d'un air mystérieux avant de détourner le regard. Genre, toi qui cache quelque chose. Des deux, celui qui pourrait tremper dans quelque chose de louche et ne pas le dire à l'autre, Dylan serait le mieux placé. Just saying. Je sais, je sais. J’ai beaucoup trop de chance de t’avoir et je ne le réalise pas encore. Si seulement il avait mis un peu de conviction dans ses paroles, tu aurais pu l'enregistrer sur ton téléphone et le sortir à chaque fois qu'il dépasse les limites juste pour lui rappeler à quel point tu es exceptionnelle -un plan plutôt bien rôdé hin. Mais, évidemment, faut pas t'attendre à un miracle avec lui. 'Un jour tu me demanderas de partager une pizza avec toi Dylan. Et ce jour là, je refuserai.' Lâches-tu d'un air sombre, retenant un ricanement. Tu te crois presque dans Le Parrain, manque plus que l'accent. A force de te prendre pour une amie prise pour acquise il se retrouvera sans quoi manger, à méditer. Le sujet dévie sur Daniel, l'ange apparemment. Tu arques un sourcil à la réplique de Dylan puis secoues la tête. Tout le monde cède au côté obscur un jour ou l'autre. Tout le monde. Puis à force de traîner avec Dylan ça va bien finir par lui arriver, pauvre petite chose. C’est toi qui a commencé à parler de choses d’adultes. Puis tu sais, faudra bien un jour que tu y passes toi aussi. J’ai bien hâte de voir ça. Tu te bouches les oreilles en boudant, décidée à ne pas écouter ce que Dylan à à te dire sur ce sujet. Voilà. Chut, il va te porter malheur après. 'Pourquoi tu me dis des choses pareilles? C'est moche de ta part Dylan. Très moche' et tu continues de bouder, la vie d'adulte ce n'est pas pour tout de suite, tu es encore jeune, tu as le temps de vivre encore dans l'insouciance, au moins pendant ta vingtaine. Franchement, de vous deux faut voir qui est le véritable adulte, vous êtes tous les deux là à vous regarder en boudant. Bon, Dylan gagne haut la main avec son peut-être futur emménagement avec son mec. 'Maaaais, n'importe quoi', tu t'mets à rire. 'tu serais le dernier dernier dernier DERNIER de mes fantasmes... surtout tout vêtu de latex.' Voilà, Dylan va te faire faire des cauchemars maintenant, ça va finir par plomber toute ta libido. Au moins c'est un bon contraceptif. 'Tu attendras sagement le jour où j'aurais quelque chose à te dire. Sagement. Et avec une bouteille de vin. T'es pas en position de négocier' Eh ouaaaais, dans cette affaire c'est toi qui à l'avantage hin. Il n'avait pas qu'à attendre une siècle avant de te dire qu'il avait quelqu'un dans sa vie. Toc.

Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3635 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Sam 17 Mar - 13:53

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Dylan se mit à plisser les yeux, comme si grâce à cette méthode, il allait pouvoir décrypter chaque expression du visage de Kaya. C’était un échec cuisant, il devait bien le reconnaître. Clairement, il ne pourrait pas clamer haut et fort qu’il pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Non loin de là. « Cela ne m’étonnerait même pas. T’as une tête louche de toute façon. » Ok, niveau compliment, il y avait sans doute mieux en la matière. Il en avait bien conscience et à défaut de pouvoir se rattraper en s’excusant, il se contenta de secouer les épaules, l’air de rien. Comme si ce n’était pas sa bouche qui avait parlé. Il pourrait presque avoir l’air parfaitement innocent. Il ouvrit la bouche, choqué par cette méchanceté gratuite. « Et tu te dis mon amie… Ce serait un acte de trahison ce geste. » dit-il en la montrant du doigt, faussement menaçant. « Je savais que tu ‘étais capable de me laisser mourir de faim. Tu es la plus cruelle des personnes. » On ne rigolait pas avec la nourriture, pas avec Dylan. C’était important de manger et il ne s’en privait pas. Encore moins si c’était des pizzas. S’il s’écoutait, il passerait commande plusieurs fois par semaine pour être sûr d’avoir un repas digne de ce nom. Il était loin d’être un parfait chef cuistot. Il n’était bon qu’avec les recettes de sa mère et encore, il était loin d’avoir son talent.  

Le côté obscur. On ne s’y attend pas et il débarque le plus souvent dans la vie sans qu’on puisse faire quelque chose pour l’y faire ressortir. Et il avait bien hâte de voir Kaya en adulte sérieux. « Je suis désolé, je ne voulais pas être méchant mais il vaut mieux voir la vérité en face. Au moins, ça te laisse le temps de l’accepter. Courage, ce n’est qu’une étape à passer. Je sais que tu es capable de surmonter ça, tu es forte Kaya. » Tout le long de ce discours, il avait gardé son sérieux, jouant avec ses mains pour appuyer ses propos. Néanmoins, sérieux et lui n’était guère compatible très longtemps, ce fut pour cette raison qu’il se mit à rire juste après. « Tu vas finir par me vexer, dis que je suis moche pendant que tu y es. » dit-il en croisant les bras, l’air boudeur. Bon, lui non plus n’avait pas envie de se voir en latex. Déjà, il n’était même pas certain de pouvoir rentrer dedans. « Je suis obligé de te payer à boire si je veux en savoir plus dans ta vie ? Et beh ce n’est pas cool. Pas cool du tout même ! Pour la peine, je la viderais tout seul cette bouteille. »  


_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15555 ☆ crédits : @; sunshine

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Dim 25 Mar - 13:46



alcohol softens the truth

dylan & kaya

Tu le regardes te regarder, arquant un sourcil. S'il pense qu'il peut percer tes secrets juste en plissant des yeux alors il est pas sortie de là, hm. 'Ma tête louche te prout' dis-tu avec la plus grande maturité que tu peux trouver dans tout ton être. Si avec ça il croit encore que tu vas partager ta bouffe avec lui alors il peut se foutre le doigt dans l’œil jusqu'à très très très loin. Tu pouffes à sa remarque et détourne le regard. 'Je ne te donnerai même pas l'heure si tu me la demande.' Ajoutes-tu en plus de ta pizza non partagée en boudant. Déjà ne pas partager sa pizza c'est grave, mais alors ne pas donner l'heure, ouloulou. 'Par contre si t'es en feu je pisserai sur toi.' Dis-tu en battant des cils, mignonnement, avant de rire. Tu le ferais sûrement pour les mauvaises raisons, mais l'acte compte quand même. Un peu. Si, comme toujours, ça reste dans des enfantillages -toujours à cause de Dylan BIEN ENTENDU, c'est lui l'enfant c'est connu de tous- il veut quand même t'emmerder avec ces histoires d'adulte. Tu lèves dramatiquement les yeux au ciel pendant son 'discours', te laissant tomber contre le dossier de ta chaise et posant le dos de ta main contre ton front. 'Achevez mooooooi' sans en faire des caisses, jamais, attrapant la chemise d'une personne passant à côté de toi pour le supplier de t'achever. 'S'il vous plait' tu regardes cette personne avec les yeux pleins de sanglots, mode actrice on, mais elle ne semble pas vouloir combler tes désirs. Tu finis par lâcher le bout de tissus et, une nouvelle fois, t'enfoncer dans ta chaise en boudant. 'Pas la peine de faire tes grands discours papy, j'ai compris. Et puis, qui sait, je serais peut-être mariée avant toi.' Si tu te maries un jour, of course. Quoi que, t'aimerais bien voir ça quand même. Juste pour manger le gâteau et avoir une bonne excuse pour boire du champagne. 'Mais non tu n'es pas moche, tu es... hm... très... gentil ?' Dis-tu en gardant ton sérieux, les yeux plongés sur ce boudeur de Dylan. 'Oui, c'est la seule condition' faut bien que ça serve à quelque chose, hin, mais toutes les grandes révélations doivent se faire entouré d'un bon verre de vin, c'est la loi. Tu ouvres la bouche, choquée. Dylan vider une bouteille tout seul, déjà il ne boit jamais et puis il ne tiendrait pas, ts. 'Si tu fais ça Dylan, toi et moi c'est terminé. Pour toujours.' On ne rigole pas avec la bouffe, MAIS ENCORE MOINS AVEC LE VIN. Tu continues de le regarder avec cet air outré qui ne part pas de ton visage. 'Faut voir les choses autrement, faudra fêter ça. Alors la bouteille de vin est pour ça, fêter ça. C'est pas comme si on le fêtait souvent.' Dis-tu en riant. Thomas ne vous a pas présenté beaucoup de personne, toi non plus, et Dylan... excepté Britt avec qui il était déjà avant, il a mis trois plombes à vous parler de Spray, donc ça ne se fête vraiment vraiment pas souvent. Désespérants.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
alcohol softens the truth. (kaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fiche Technique de Marono Kaya
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: CENTRAL L.A. :: Echo Park-