AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 alcohol softens the truth. (kaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3717 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Sam 27 Jan - 15:33

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Dylan n’était pas quelqu’un de délicat, il mangeait tout. Avant le terme qui pouvait mieux lui aller, c’était plutôt dévorer. Un vrai ventre sur pied. Même si lui se voyait plus comme un léger gourmand qui était toujours poli en faisant honneur aux plats. Sauf ceux en sauce. Ce n’était pas vraiment ce qu’il préférait. Comme quoi, il y avait bien quelque chose dans la nourriture qu’il n’aimait pas. Exploit à marquer en grand quelque part pour s’en souvenir. Néanmoins, si Kaya dans sa grande générosité décidait un jour, de l’inviter à manger et lui cuisinait ce petit plat, bien entendu qu’il le mangerait. S’il était bon bien sûr. Le jeune homme tenait tout de même à sa vie et n’avalerait rien de suspect. Une Kaya toute fripée serait drôle à voir bien que dans la logique des choses, c’est lui qui aurait les premières marques de vieillesse. Il avait beau avoir un âge mental digne d’un jeune adolescent, rien n’enlevait le fait que son corps finirait par devenir un tas de poussière. « Quelle horreur… J’espère ne jamais voir ça de ma vie, je risquerais d’être choqué et de faire une crise cardiaque à cause du choc. J’ai l’image en tête, c’est horrible. » dit-il en fermant les yeux, essayant de chasser cette vision d’une Kaya toute flasque. Finalement, penser au futur n’était guère une bonne chose. Après tout, elle était encore très bien conservée aujourd’hui, autant qu’il en profite. Fièrement, il bombait le torse et il roula des yeux, d’un air exaspéré face à ses paroles. « Comme si ça te choquerait d’en voir, sauf si toi-même, tu en as pas. Mais j’en doute, on ne peux pas vraiment les louper, à moins que ceux-ci soient des faux ? » Il se mordilla la lèvre en la fixant, comme si rien qu’en la regardant il pouvait la juger coupable ou non. « Ouais, jusqu’à preuve du contraire, je suis un homme. » On ne touchait pas à sa virilité non mais, quel manque de respect de sa part. « Ce que j’ai entre les jambes le montrent en tout cas et personne ne sait jamais plains jusqu’à lors. Mais désolé, t’as aucune chance d’aller vérifier toi-même. » Un verre n’allait guère lui faire de mal Insupportable vraiment ? Pourquoi il était déjà ami avec elle déjà ? Dylan arrivait encore à se poser cette question même si cela faisait maintenant quelques années qu’il la connaissait. Croisant les bras, il ne put s’empêcher de laisser apparaître un visage faussement surpris. « Parce que t’as un cœur ? » Choc. Comme quoi, on en apprenait tous les jours dans n’importe quelle situation.

La soirée aurait pu se dérouler comme ça, s’envoyer des piques était bien plus plaisant que de lui raconter enfin la vérité sur sa vie privée. Mais ce sujet arriva vite, bien trop vite à ses yeux. Il n’avait encore bu qu’un verre, ce n’était largement pas assez pour lui dire droit dans les yeux. La bombe était lancée maintenant il fallait juste que la réaction de Kaya soit digne d’une vraie amie ou sinon il devrait partager ses autres boissons avec ses remords et lui-même. Triste perspective. « Je ne pensais pas que ça te ferais un tel effet ! » Il aurait eu l’air malin si elle s’était étranglée devant lui, il lui avait même frappé dans le dos un peu inquiet. Mais juste un peu, il ne fallait pas non plus abusé. Es ce que c’était juste parce qu’elle était surprise qu’il soit avec quelqu’un ou autre chose ? Trop de question tournait dans sa tête, et seul le doute finissait par y répondre. C’était presque une torture mentale ce qu’elle était entrain de lui infliger sans qu’elle n’en soit consciente, sans doute. Il. Il avait vraiment dis il ? Quel idiot. Pouvait-il se cogner la tête contre la table sans que cela ne paraisse étrange d’un point de vue extérieur ? Sans doute pas. « Mais.. » Elle se moquait de lui, là ? De toutes les réactions qu’il s’attendait, celle-ci n’en faisait pas partie. Et la suite des événements le laissa la bouche grande ouverte, comme un idiot. Il était un digne poisson rouge qui venait de s’échapper de son bocal. Il ouvrait la bouche pour la refermer par la suite. Dylan était sans voix et s’il n’avait pas été aussi stressé, sa main aurait fini par frapper son front. « Non… Non mais c’est la vérité. » dit-il d’une voix cassée. « Je suis en couple… depuis deux ans. Avec un homme. » Et voilà, c’est dis. Etrangement, lui qui pensais que cela le soulagerais de le dire à voix haute, pouvais maintenant affirmer que ce n’était pas le cas. Au contraire même. Pour se donner meilleure mine, il but cul sec ce qui restait dans son verre.                 

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15752 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Sam 27 Jan - 21:19


 
alcohol softens the truth
Tu ris face au degré de level de precious de Dylan. Il se choque pour pas grand chose, même si pour cette fois tu veux bien avouer que cette idée de plaid avec ta peau fripée est quand même assez glauque. Tu ne préfères même pas te faire une image dans la tête sinon tu risques d'y penser toute la soirée ugh. 'Ew, arrêtes de m'imaginer dans ta tête espèce de pervers.' Lances-tu avec un petit sourire avant que tes yeux ne dévient sur son torse bombé en mode virilité puissance mille... ou pas. '100% naturel.' aussi soft qu'une lettre à la poste, tu poses tes mains sur tes seins, fièrement. Ton sourire s'agrandit alors que tu jettes une mèche de cheveux d'un geste de la main. 'Ne me regarde pas comme ça, t'es flippant.' Totalement flippant quand il t'observe comme ça avec ses yeux là, à te dévisager de la sorte. Tu ne le regarde pas comme ça quand il fait son monologue en parlant de son pénis alors que personne, vraiment personne, l'y a encouragé. Tu ris face à cette absurdité. 'Attends... qu.. quoi? Tu as un pénis?' Mode actrice enclenché, tu chuchotes sans trop chuchoter comme si tu venais de découvrir un énorme secret. 'Wow je... il faut me préparer un minimum avant de m'annoncer une telle nouvelle.' Dis-tu ironiquement avant de rigoler seule face à ton verre. Que tu es drôle, c'est incroyable de voir qu'après toutes ces années tu arrives encore à te faire mourir de rire. 'J'ai un cœur et toi un pénis, bordel, on va se coucher moins cons ce soir.' Même après cinq longues années à travailler ensemble vous pouvez encore vous surprendre, c'est beau.
Bon, après avoir frôlé la mort à cause d'une gorgée de mojito passée par le mauvais conduit, tu te remets de tes émotions et te frotte les yeux pour en retirer les petites gouttelettes restée coincée sous tes yeux. Si tu ne peux plus faire confiance même aux boissons tu ne sais plus quoi faire huh. Tu observes Dylan en riant puis secoue la tête. Décidément il arrive toujours à te faire rire, même si parfois c'est un peu contre son gré. En tout cas tu ne peux pas nier que ça fait du bien entre deux gorgées, on va dire que c'est un peu trop sport du mois. S'il pensait vraiment t'avoir avec cette mauvaise vanne il peut se foutre le doigt dans l’œil jusqu'à l'anus, tu peux être naïve mais pas au point de croire ça. Non… Non mais c’est la vérité. Tu continues de rire alors que tes doigts encerclent ton verre qui commence à se vider. Maintenant tu sais que tu vas devoir boire doucement pour éviter une deuxième pseudo-mort. Tu soupires bruyamment, toujours peu convaincue de tout ça. Ça ne sert à rien qu'il fonce dans sa blague, c'est tombé à l'eau comme un petit pétard mouillé, faut passer à autre chose O'Brien. Je suis en couple… depuis deux ans. Avec un homme. Les yeux rivés sur Dylan pendant de longues secondes comme pour décrypter les informations sur son visage, trouver une trace d'un petit sourire caché qui attend de te dire 'je t'ai bien eu banane !', ou trouver autre chose. Petit à petit tu perds un peu de ton sourire, son visage est trop sérieux et un visage trop sérieux ça ne sent pas bon. Pas bon du tout. Surtout connaissant Dylan qui ne peut pas rester sérieux deux secondes. 'Tu blagues là, pas vrai ?' Dis-tu en lâchant un léger rire jaune. Une réponse est quasi inutile à cet instant présent, tu as tout le body langage de Dylan qui t'indique que ce n'est pas une blague. Avant de dire quoi que ce soit, tu vides ton verre d'un trait et le lèves pour indiquer au barman que tu en veux un autre. Rectification : que tu as besoin d'un autre. 'Tu te fous de moi, pas vrai ?' Encore une question rhétorique ce qui traduit bien le choc dans lequel tu te trouves. Tu ne sais pas comment réagir, tu ne sais pas si t'es censée lui en vouloir parce qu'il ne t'a rien dit depuis deux ans ou lui en vouloir pour ne pas t'avoir dit qu'il était avec un homme ou même lui en vouloir de ne pas te faire assez confiance pour ça. La seule chose claire c'est que tu es extrêmement vexée et tu as du mal à le cacher. 'Attends, tu..., deux ans? Avec un mec? Et tu me le dis que maintenant? Je, woaw. ouais c'est ça, c'est... woaw.' Tu espaces tes mots de petits rires nerveux. C'est quand même affligeant, ce n'est pas comme si vous n'aviez eu aucune occasion de vous voir en deux ans. Vous avez bossé ensemble, fait de nombreuses sorties, de nombreuses bouffes et t'en passe. 'Et je peux savoir qui c'est ? Ou je dois attendre encore deux ans pour le savoir ?' Lances-tu sarcastiquement. Heureusement le barman arrive pour te donner ton verre bien rempli sur lequel tu te jettes presque immédiatement, mais tes yeux azur ne quittent pas une seule seconde l'acteur.

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3717 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 31 Jan - 14:54

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Pourquoi tout le monde doutait de son intelligence ? Ce n’était vraiment pas juste. Rien que pour ça, il avait envie de croiser les bras et d’aller bouder dans son coin. Sauf qu’ici, ce n’était guère possible. D’une part parce qu’il était dans un lieu public et agir de cette façon le ferait passer pour un mec soit bizarre soit complètement saoul. Et de l’autre, nul doute que Kaya ne le laisserait pas tranquille. Les filles avaient cette tendance à être chiante, elle en était le parfait exemple. (a) « Je préfère t’imaginer dans ma tête, qu’autre part. Je ne tiens pas à être traumatiser parce que mon esprit si pur a tendance à se détraquer par ta présence. » Parce que oui, Dylan était un vrai petit ange. Tout le monde le savait, c’était écrit sur le front même du jeune homme de toute manière. Néanmoins, il ne put s’empêcher de lever les yeux au plafond avant de paraître septique. « Avec combien de séances de botox ? » dit-il avec un petit sourire. Non pas qu’il pense qu’elle ait eu vraiment besoin de recours à la chirurgie mais qui sait, on n’était pas à l’abri d’une surprise. « Je te regarde comment ? » Genre, Dylan n’avait pas l’impression de la regarder si étrangement que ça. Mais qui sait, peut-être que le sujet qui venait d’être abordé avait pu porter confusion. Mais qu’elle se rassure, elle n’avait aucune chance. « Haha très drôle. » Il croisa les bras, en l’incendiant du regard. Irrécupérable cette fille vraiment. « Et si tu veux tout savoir, je sais même m’en servir, encore une chose que tu apprends aujourd’hui ! » Cependant, il faut croire que ce n’était pas la seule nouvelle qu’il allait lui donner aujourd’hui. Certes, il avait prévu de le faire, néanmoins, c’était plus facile à dire qu’à réaliser.

Même après deux ans, ses doutes étaient encore présents dans sa tête. Agissant comme la braise qui lui torturait le cerveau. Cependant, il ne voulait pas causer sa mort et lorsqu’il la vit s’étrangler avec son verre, il essaya de lui taper dans le dos comme pour faire passer. Il aurait pu plaisanter sur ça mais la conversation ne s’y prêtait pas réellement et son cerveau était encore moins en forme après ses paroles. Dylan avait l’impression d’être au bord d’un précipice et qu’au moindre mot de Kaya, il tomberait. Les battements de son cœur raisonnaient dans ses oreilles et il secoua la tête lorsqu’elle lui demandait si c’était une blague. Es ce qu’il aurait que cela en soit une ? Probablement. Il aurait été ravi de voir l’effet provoqué et finalement ils auraient fini par en rire autour d’un autre verre. Alors que là, la soirée venait d’être interrompue de manière non voulue. Et voilà qu’elle insistait de nouveau. Es ce que c’était si impassable que ça qu’il soit en couple avec un garçon ? Ou alors, c’était les deux ans qui avait du mal à passer ? Il n’aurait su le dire mais l’envie de creuser vite un trou pour s’y réfugier commençait peu à peu à naître dans son esprit. « Ecoute, je sais que ça peut surprendre mais non je ne blague pas. C’est bien la vérité. » Il redoutait sa réaction et il se sentit légèrement mal à l’aise quand la conversation reprit. Certes, Dylan avait tendance à se sentir un peu penaud de ne pas lui avoir dis et en même temps, fier d’avoir aussi bien caché la vérité. A croire qu’il était meilleur comédien qu’il ne le pensait. Le jeune homme se passa une main dans les cheveux en soupirant. « Je suis désolé, je ne savais pas comment te le dire. J’avais l’impression que ce n’était jamais le bon moment et à chaque fois, je préférais reculer. Ce n’est pas quelque chose de facilement avouable. » Surtout lorsque le monsieur en question n’avait connu que des relations purement hétérosexuelles. Il faut croire que certaines personnes pouvaient changer la sexualité d’une autre d’un regard. Coup de massue sur la tête face à ses paroles. « Dylan. Dylan Sprayberry, tu sais, l’ancien petit jeune de la série. » Es ce qu’elle le connaissait, il n’en savait rien après tout. Il aurait peut-être du le demander d’abord à Dyl’ pour voir, au cas où. « Tu m’en veux de te l’avoir caché ? » dit-il en se mordant la lèvre. Parce que oui, Kaya avait beau être une belle casse-pied, et bien il l’aimait bien tout de même. Dylan craignait la réponse et il avait tendance maintenant à regarder la jeune femme avec un air de chiot abandonné.        


_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15752 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 31 Jan - 22:59


 
alcohol softens the truth
'Espèce de prude' C'est bien quelque chose qu'il essaie de faire croire à tout le monde avec son petit air de ne pas y toucher, mais clairement ça ne prend pas sur toi. S'il était réellement l'ange qu'il prétend être, ça ferait un moment qu'il aurait arrêté de traîner avec toi, sûrement trop choqué de ton comportement ou de ta manière de parler un peu trop ouvertement des choses. Jusqu'à preuve du contraire il est là, devant toi, se portant drôlement bien et en train de te parler de tes seins et de son pénis. Tu serais même presque choquée de cette conversation. 'Tu me regardes avec tes yeux et ta tête, comme si tu me suspectait de quelque chose alors je suis innocente.' Tu es toujours innocente, peu importe le sujet de conversation. TOUJOURS. 'Tu sais t'en servir? Ça veut dire que tu.. te secoues l'asticot le soir dans ton lit?' Dis-tu d'un ton très sérieux, comme si tu menais une enquête ou qu'il s'agissait d'une question existentielle, coude posé sur la table surmonté de ton menton. 'Je ne pensais pas en apprendre autant sur toi ce soir, tu sais encore me surprendre.'
Et tu ne savais pas encore à tel point jusqu'à ce moment présent. Tu dois l'avouer, tu es totalement sur le cul. Tellement que tu te demandes à plusieurs reprises si ce n'est pas qu'une blague, t'as même besoin d'être rassurée de la part de Dylan, mais tu n'obtiens malheureusement pas la réponse que tu aurais voulu avoir. C'est donc vrai et bizarrement tu te sens un peu déçue, finalement c'est peut-être ton égo qui en prend un coup. Que Dylan soit en couple et heureux avec un mec dans l'fond tu t'en fiches, tu es même contente pour lui qu'il ait trouvé quelqu'un avec qui il se sent bien, mais qu'il ait attendu deux ans pour t'en parler c'est quand même décevant. 'Tu pensais que j'allais te juger parce que t'es avec un mec? T'es quand même censé me connaître mieux qu'ça.' Tu conçois bien que c'est là le problème de Dylan, mais qu'il ait pensé une seule seconde que toi, toi, tu l'aurais jugé pour ça c'est franchement nul. C'est peut-être une réaction un peu égoïste sur le coup, mais tu es encore sous le choc de la révélation. Un sourcil s'arque quand le nom de Dylan Sprayberry entre dans la conversation. C'est donc lui, ce jeune Dylan que tu as déjà croisé quelques fois. Tu secoues simplement la tête les yeux baissés vers ton verre avec lequel tu joues du bout de tes ongles. 'Un peu.' Tu réponds franchement d'une petite voix en relevant les yeux vers Dylan, les épaules qui s'haussent. Oui tu lui en veux, deux ans c'est énooooorme. 'Je comprends juste pas pourquoi t'as mis autant de temps. J'veux bien que tu prennes le temps d'être sûr de toi avant de le dire, mais quand même... deux ans.' Finalement c'est bien ça qui te dérange le plus dans cette affaire, le fait qu'il n'ait pas arrêté de jouer un rôle ainsi que son copain, t'as un peu du mal à concevoir qu'on ait pu te mentir comme ça. Même si mentir est un grand mot, mais, eh, ça revient un peu au même.

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3717 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Jeu 1 Fév - 11:32

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Il était choqué par cette insulte, vraiment. La bouche à semi-ouverte, il devait ressembler à un poisson qui cherchait à respirer hors de son bocal. De quel droit l’insultait-elle de prude ? Rien que pour ça, il se retenait de croiser les bras et de bouder. Encore une fois. Dylan n’était pas si prude que ça, au contraire son esprit était assez ouvert. Du moins, il le pensait en tout cas, c’était le plus important. Néanmoins, pour son image d’ange, il se retint de tout commentaire. « Toi, une sainte nitouche et moi, le prude, ça fait une belle paire d’idiots. » Cela se voyait clairement sur leurs fronts qu’ils étaient de vrais petits anges, aucun doute là-dessus. Quoi qu’avec la grande bouche de Kaya, on pouvait sacrément en douter. « Et t’as quelque chose à te reprocher pour que je puisse te suspecter ? Ne me dis pas que tu me caches des choses qui ne sont pas très… catholiques au moins ? » dit-il en faisant mine d’être choqué. Dylan se retint de se cogner la tête contre la table. Cette conversation partait décidément trop loin et il n’avait guère d’emprise sur celle-ci. Il n’y avait pas à dire Kaya pouvait parler de tout, comme si elle abordait la pluie et le beau temps. « Je ne répondrais pas à cette question. » Ils avaient beau être amis, avait-elle vraiment besoin de savoir des détails sur sa vie intime ? Non. C’était comme si, Dylan, lui posait des questions sur la sienne. A vrai dire, cela ne lui aurait même pas traversé l’idée, il n’avait pas envie d’être malade en apprenant le degré de perversité qu’elle avait. « Comme ça, t’iras dormir moins bête ce soir. » Il ricana avant de boire, l’alcool, il n’y avait rien de mieux pour se donner du courage. S’il n’était pas aussi stressé, peut-être que sa réaction l’aurait beaucoup amusé. Probablement même. Mais maintenant que la vérité avait éclaté, il avait bien besoin d’un autre verre. Et même d’un troisième. « Je ne sais pas, je crois que je préférais me voiler la face et me cacher derrière ce : restons caché. C’était plus sécurisant. » Il secoua légèrement les épaules. Ainsi, en ne disant rien, il restait dans sa bulle, protéger des diverses critiques. Parce que oui, Kaya avait l’air de prendre bien la nouvelle, après le choc, mais es ce que ce serait pareil pour d’autres amis ? C’était la grande question. Et Dylan craignait la réponse, la solitude lui pesait et il la fuyait de toutes ses forces. « Je n’ai pas vu le temps passé ? » dit-il en arborant une légère grimace. « Je repoussais toujours le moment et à force, cela a fait deux ans. Je n’ai pas vu le temps défiler, je crois que ça me plaisait que presque personne ne le sache. C’était comme si ce secret me permettait de me protéger. Je voulais vraiment te le dire mais je ne savais pas comment. J’ai même songé une fois à te l’envoyer par texto mais je ne suis pas sûr que t’aurais franchement apprécié le geste… J’avais juste peur de me retrouver en face en face, je suppose que je me suis pris la tête pour rien ? » Après tout, malgré sa constante bonne humeur, Dylan était plus doué à voir les choses qui le concernaient en négatifs qu’en positifs.


_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15752 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Sam 3 Fév - 0:32


 
alcohol softens the truth
C'est vrai que dit comme ça vous formez un sacré duo, deux petits anges. Même si clairement la plus angélique de vous deux c'est bien toi, qu'on soit bien d'accord. La preuve, il ressemble à un poisson. Un poisson qui adorait te lancer des regards du genre suspect comme si tu étais celle qui s'amusait à cacher des choses. Tu étais totalement transparente, totalement innocente. 'De quoi tu parles? Je suis sage.' Aussi sage que la plus sage personne que tu connaisses. Une référence dans ce domaine donc. Tu continues de taquiner Dylan, entrant ouvertement dans son jeu, te retenant quand même de rire. Il ne veut pas répondre à la question, décidément c'est une prude. Tu te retiens de soupirer, déçue de cette pudeur mais en même temps pas trop déçue, tu préfères imaginer Dylan comme un jeune homme sage, ça te convient totalement.
Pas si sage que ça apparemment. Tu digères peu à peu cette nouvelle, un peu grâce à l'alcool aussi, mais surtout en relativisant. Finalement ce n'est pas si grave que ça, Dylan s'est découvert un nouveau style, est tombé amoureux d'un garçon, tant mieux pour lui. Tu es son amie, tu veux simplement qu'il soit bien dans sa peau et surtout qu'il n'est pas peur de se montrer. Le seul truc que tu as encore du mal à digérer c'est cette histoire des deux années. Tu ne peux t'empêcher de lui demander pourquoi est-ce qu'il a pris autant de temps pour te l'avouer, surtout à toi, tu es plus que tolérante. Bon, tu peux au moins te dire que tu es passée à côté du pire des cas. 'Par texto? Tu sais que je t'aurais tué dans ton sommeil?' Tu laisses un léger sourire s'installer sur ton visage, puis hausses les épaules. 'Ouais tu t'es pris la tête pour rien O'Brien.' Dis-tu en secouant la tête d'un air désespéré avant de lever les yeux au ciel. Prendre des pincettes avec toi n'était clairement pas nécessaire. 'Je suis contente pour toi, tu sais... mais je suis toujours vexée.' Tu affiches une moue boudeuse un peux exagérée pour bien montrer à Dylan qu'il n'est pas totalement sorti d'affaire. Aussi pour, peut-être, lui faire migrer au sein de son petit crâne une idée pour se faire pardonner.

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3717 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Dim 4 Fév - 11:39

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

S’il était bien sûr d’une chose, c’était que la sagesse n’était pas réellement leur domaine de prédilection. Même s’il avait beau clamer haut et fort qu’il était d’une pureté inégalable, c’était difficile à croire. Kaya avait sans doute déteint sur lui et Dylan s’était laissé entraîner dans cette force obscure qu’était la perversité. Tristesse. Il avait été faible sur ce coup là et il ne pensait pas que son esprit puisse revenir à la normal, il allait désormais vivre avec l’idée qu’il n’était pas si sage que ça. Malheureusement. Néanmoins, hors de question qu’il le dise à voix haute, ce serait donné raison à la brune et ça, plutôt mourir que de le reconnaître. « Bien sûr ! Je n’en ai jamais douté, t’es la sagesse incarné ». dit-il d’un ton ironique alors qu’il roulait des yeux. Preuve qu’il ne faisait même pas d’effort pour faire semblant de la croire. Dylan aurait préféré que la conversation reste sur le tonde la plaisanterie, c’était plus leur genre que d’être sérieux. Mais il fallait sans doute passer par là. Dommage que cela n’arrive trop tôt, il n’aurait pas dis non à quelques verres en plus pour le dérider. Ses battements de cœur résonnaient dans ses oreilles, si bien qu’il pensait qu’il allait probablement s’évanouir comme un idiot sur cette table. Certains s’inquiétaient sans doute, d’autres penseraient qu’il ne tenait pas l’alcool. Il se passa une main dans les cheveux, lâchant un léger soupir. « Si c’est dans mon sommeil, ça va, je n’aurais pas trop souffert. » Sauf dans le cas où elle aurait loupé son coup et l’aurait réveillé. Nul doute qu’il ne se serait pas laissé faire. Tout de même, cela aurait été plus simple de le dire par écrit. Un rapide « Je suis gay. La bise. » Et l’histoire aurait été terminé et Dylan se serait pas actuellement entrain de serrer fortement son verre. « Je suis un idiot, que veux-tu ? » dit-il en secouant les épaules, un léger sourire sur les lèvres. Kaya devait lui en vouloir et cela l’embêtait un peu. Oui, il aurait du s’en doutait qu’après deux ans de secret, elle n’allait pas le féliciter et lui payer sa tournée. « Et si je te paye moi-même une deuxième tourné, tu seras moins vexée ? » Utiliser l’alcool pour se faire pardonner, c’était mal. vraiment mal.            


_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15752 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 7 Fév - 0:53


 
alcohol softens the truth
Pour une fois que Dylan dit quelque chose de censé, tu peux l'applaudir. Tu vas rester sur cette phrase que tu vas imprimer dans ton esprit, sourire et puis boire, voilà. Il n'y a rien de plus à ajouter, cette fin est totalement parfaite. Ça fait au moins une bonne chose à retenir de cette soirée. Ça et l'alcool. La nouvelle a fait comme l'effet d'une bombe tellement que tu étais loin, mais trèèèèèès loin, du compte. Sûrement l'effet de surprise encore fortement présent qui finira par se dissiper dans quelques jours... ou après quelques verres. Tu ne serais pas contre d'ailleurs, surtout après avoir découvert 'le' secret de Dylan. Les prochains jours vont être un peu étranges, comme la première fois que tu le verras en compagnie de l'autre Dylan, parce que ça devra bien arriver un jour, de les voir ensemble. Peut-être se tenir la main ou se faire des private joke pendant un dîner ou juste les voir ensemble, se tenir côte à côte. Tu devras sûrement te retenir de faire une blague ou de dire un truc débile qui rendra le moment gênant, mais tu sais qu'au final tu vas t'y habituer. Puis, qui sait, peut-être que Sprayberry pourra donner des petites claques sur la nuque de Dylan quand il sera vilain avec toi. D'ailleurs, rien que pour le fait d'avoir envisagé t'annoncer ça par message donne le droit à Sprayberry de lui donner une petite tape sur la tête, uh. Tu secoues la tête, prétendant être capable de le tuer dans son sommeil, mais peut-être que tu pourrais t'en tenir à la torture. C'est peut-être mieux. 'Contente qu'on soit sur la même longueur d'onde.' Souffles-tu après sa remarque d'un ton taquin. Un idiot, tu n'aurais dit mieux et qu'il le reconnaisse te fait un peu sourire. Mais ce sourire ne veut pas dire que tu vas tout oublier d'un coup, non non, c'est deux ans de silence qu'il va devoir se faire pardonner. 'Tu crois vraiment que m'acheter avec de l'alcool ça va marcher ?' Demandes-tu en le regardant avec un air outré. '.. bon, une deuxième tournée c'est un bon début.' Tu ne refuses jamais un petit coup offert avec tant de générosité, ça vient contre toutes tes règles, et puis franchement ça tombe assez bien autant pour lui que pour toi. 'Tu te sens plus léger ?' Te traîner dans un bar pour t'annoncer ça ce n'est pas anodin, il voulait soit se donner du courage, soit t'adoucir un peu à coup de rhum, soit les deux. 'Et c'est, genre, sérieux ?' La question paraît un peu con comme ça, surtout si on se dit que ça fait deux ans qu'ils sont ensembles, que donc forcément c'est sérieux, mais, eh. Au moins t'essaies de prendre sur ta déception et ta vexation passagère pour en savoir plus. 'Genre, vivre ensemble et tout ?' Tu dis ça comme si c'était la fin du monde, comme si juste l'idée de vivre avec quelqu'un signait un arrêt de mort, mais ugh.

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3717 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 7 Fév - 17:01

⊹ alcohol softens the truth.  ⊹
“Dylan has a really big heart. He is- I love him. I want to take care of him, I want him to be happy.” with kaya scodelario.

Sagesse et Kaya, dans la même phrase, impossible. Et pourtant, c’était bien lui qui venait de prononcer cette phrase. A croire qu’il perdait déjà la tête alors qu’il était encore jeune ou bien le peu d’alcool qu’il avait bu faisait déjà effet. Certes, il savait qu’il ne tenait pas non plus très bien l’alcool mais il ne pensait pas à ce point. Enfin, le principal était qu’elle n’ait pas eu l’idée de l’enregistrer sinon il aurait vite craqué. Mais peut-être que finalement, Dylan avait déjà craqué bien avant. Dès qu’il lui avait franchi les bars de cet endroit, il savait que la soirée serait étrange. Ou surprenant, tout dépendait du point de vue. Le jeune homme se passa une main dans les cheveux, le secret qui lui nouait l’estomac venait d’être dis et Kaya était toujours les fesses sur sa chaise, c’était plus ou moins une bonne chose n’est ce pas ? Sauf si le choc lui avait fais perdre la capacité de marcher. Mais il ne devait pas penser au pire, où était donc son éternel optimiste ? A croire que lorsque cela le concernait, il avait tendance à voir le pire. Néanmoins, il aurait bien aimé pouvoir lire dans les pensées afin de savoir ce qu’il pouvait bien se passer avec son petit cerveau. « Mais ai-je vraiment le choix ? » Après tout, elle avait toutes les raisons du monde de vouloir le tuer. Enfin, de lui en vouloir parce que penser au meurtre, c’était tout de même limite. A croire que Kaya cachait une personnalité de serial killeuse dans ce corps. Lui-même lui en aurait sûrement voulu si elle lui cachait un secret aussi gros. Désormais, il n’avait plus qu’à trouver un moyen de se faire pardonné. Il avait pensé à son fameux regard de chiot mais pas sûr que ça marche avec la Kaya sans cœur. Elle n’était pas aussi docile que certaines autres personnes de son entourage. Et c’était bien dommage. « Je peux toujours y croire, non ? » dit-il avec un petit sourire avant que celui-ci ne s’agrandisse face à son accord. Rien que pour ça, il en aurait sauté sur sa chaise. Pas sûr néanmoins qu’elle supporte le choc et il était hors de question qu’il tombe à la renverse. « Je savais que tu ne pourrais pas résisté, tu es faible. » Au moins, il avait choisi le bon endroit, il pouvait faire passer la nouvelle grâce à la boisson. Certes, ce n’était sans doute pas correct pour certains mais dans le pire des cas, il s’en moquait bien. « J’aimerais bien mais même si je te l’ai dis à toi, certaines personnes l’ignorent encore. Je vais devoir supporter cet aveu encore un moment. » dit-il en levant les yeux. « Mais on va dire que j’ai franchi une étape donc je peux être fier de moi. » Autant se jeter des fleurs par la même occasion. Qu’on l’acclame s’il vous plait ! Sérieux ? Franchement ? Après deux ans de couple, il espérait tout de même que leur histoire l’était. « On ne vit pas ensemble. Pas encore… » Sa réaction le fit pouffer, c’était si terrible que ça d’après elle. « Et toi, de ton côté du nouveau ? »

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15752 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   Mer 7 Fév - 21:27


 
alcohol softens the truth
T'acheter avec de l'alcool, franchement, quelle idée. Comme si ça allait marcher sur toi. Surtout toi.  Si c'est sa manière de se faire pardonner, il va devoir un peu plus travailler, mais maintenant que vous êtes dans un bar... avec vos verres vides... autant lui laisser t'en payer un autre, hein. C'est juste que le contexte s'y porte bien, c'est tout, voilà ce n'est qu'une question de contexte. Tu es outrée, mais tu cèdes quand même. Un petit verre n'a jamais fait de mal après tout, puis quand c'est si gentiment proposé on ne peut pas refuser. Puis, voilà, c'est tout, tu as donné tous tes arguments. 'Je ne suis pas faible, ça tombe juste bien pour toi parce que je suis assoiffée, c'est tout.' Faut pas non plus lui montrer qu'il peut t'avoir aussi facilement quand même, non mais, sinon demain il va se pointer avec une caisse de bières pour que tu oublies tout, nan nan, t'as envie qu'il rame un peu même si tu commences à t'habituer à l'idée. Enfin, tu t'habitues tout doucement, mais c'est un début. Un petit début. Pour t'y habituer pleinement, par contre, tu vas devoir poser des questions. Des tonnes de questions. De toutes sortes. Tu ne sais pas si Dylan s'y est préparé, sûrement pas, mais il va devoir y faire face. Et ce n'est pas un petit verre en plus qui va lui sauver le cul. Pas cette fois en tout cas. Ou alors pas totalement. 'Tu ne l'as pas dit à Thomas ?' C'est le premier nom qui te vient à la tête, forcément. Il y a peut-être aussi Daniel et les autres de Teen Wolf... mais peut-être qu'ils s'en doutent un peu. Ils ont quand même tournés avec deux personnes du cast en couple, ça doit se voir quand même au bout d'un moment. 'Ouaaaais, je suis fière de toi. Manque plus que le dire aux autres et briser des milliers de cœurs de tes admiratrices.' Lâches-tu en riant un peu. Finalement, avec un peu de recul, faut relativiser, il y a des choses tellement pires dans le monde encore d'actualité. 'Pas encore...' Répètes-tu d'un air joueur. 'Vous attendez que tout le monde soit au courant ?' Vu que visiblement tu n'es pas la dernière mise au jus des nouveautés, juste histoire de savoir si tu vas encore devoir attendre trois piges avant de pendre la crémaillère. 'T'es prêt pour ça ?' Toi ça te donnerait des maux d'estomac rien que d'y penser, mais Dylan est différent. Peut-être qu'il n'attend que ça, puis le mariage qui sait... en tout cas tu laisses tout ça volontiers à Dylan. 'Moi?' Tu laisses planer un petit suspens, comme si tu avais un truc ultra excitant à raconter, alors que tu hausses les épaules. 'J'en sais trop rien, peut-être...' Et là tu hausses les sourcils, mode mystérieux on héhé.

dylan & kaya
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: alcohol softens the truth. (kaya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
alcohol softens the truth. (kaya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fiche Technique de Marono Kaya
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» 01. [Appartement Pillsbury/Schuester] Blame It on the Alcohol !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: CENTRAL L.A. :: Echo Park-