AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 versace on the floor.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

☆ crazy administrator
avatar
Zendaya Coleman



☆ in hollywood since : 11/10/2016
☆ interviews : 6317 ☆ crédits : @;v.c

MessageSujet: versace on the floor.   Jeu 5 Oct - 15:04

versace on the floor
zendaya & tom

Ce fut rapide. Une réponse et te voilà en train de te préparer pour quitter ton appartement et retrouver Tom, fraîchement rentré de son trip chinois. Tu essaies de ne pas trop penser parce que si tu te laisses à te poser une question c'est clairement la porte ouverte à d'autres questions et tu vas finir roulée comme un nem dans ton lit alors tu fous le volume de la musique à fond et vaques à tes occupations. Enfiles la robe que tu décides de cacher pour un large et long manteau, tu fais du mieux que tu peux pour la tignasse indomptable, te surprends même à essayer de faire de ton mieux pour ne pas paraître trop dégueulasse. Ce n'est pas comme s'il ne t'avait jamais vu en jogging no make up, mais... mais il n'y a pas de mais. C'est la règle c'est tout, tu portes une jolie robe, tu ne vas pas débarquer avec une tronche qui dire 'yo je me suis réveillée il y a deux minutes'. Le temps file, mais tu es rapide. Rapide parce que tu n'es pas en train de te battre avec toi-même à l'intérieur de ta tête. Enfin pour l'instant tu as réussi à laisser tes pensées loin derrière toi et tentes de courir avec qu'elles ne te rattrapent et te claquent la porte au nez. Non, cool Z, respires, pètes un coup, peu importe, mais vas y. Tu es une adulte maintenant, hein, tu as eu 21 ans, tu dois te comporter comme telle.... oui t'essaies de te rassurer sur le chemin d'Echo Park, du mieux que tu peux, en te répétant des paroles rassurantes ou encore en te private jokant dans ta tête. Tu te dis même qu'au pire... tu pourras toujours partir en courant et te goinfrer de chips. Ok, non maintenant tu as envie de faire demie tour et de te foutre en pyjama pour te jeter sur ta réserve de chips et pester contre ces cruches de télé-réalité. Tu ne sais pas si c'est trop tard ou pas, tu es déjà debout devant la porte, sûrement depuis plus de cinq minutes.

Il est encore temps alors, hein, tu peux partir... mais ton cerveau ordonne à ton doigt d'enfoncer l’interrupteur de la sonnette. Merde merde merde merde merde. La panique t'envahi d'un coup, tellement que tu pries pour que Tom ne soit pas là. Putain mais non tu lui as dit que t'allais venir alors oui il est là. 'Oh merde, oh merde, oh mer....heeeeey' lâches-tu fébrile, la voix légèrement tremblante, alors qu'il ouvre la porte, large sourire pour cacher ton embarras de toi-même sur cet instant. Putain mais qu'est-ce que tu te sens ridicule avec ton manteau, ta robe et... tout, ta tronche, ton maquillage même ton parfum. T'as envie de pleurer, clairement, mais tu sers les fesses. C'est ton bro alors calme tes tities. 'C'est cool de te voir en un seul morceau.' Tu reprends ton attitude tant bien que mal et lui donne une tape sur le bras avant de te frayer un passage à l'intérieur. C'est la merde, la grosse merde, maintenant tu ne peux plus faire marche arrière et tu te sens toujours aussi con habillée comme ça. La robe est purement magnifique, là n'est pas le problème, c'est plus le contexte... tu t'es peut-être trop emballée. Ok tu veux pleurer encore. 'J'te dérange pas? J'voulais juste..' c'est dur, c'est genre... étrange, bizarre, t'as mal au ventre et tu veux rendre ton dîner, MAIS TU PEUX LE FAIRE. De tes doigts tu déboutonnes les boutons de ton manteau et dévoile d'un coup ce qu'il se cache dessous. 'Tadaaaam' Tu t'mets à rire un peu de manière incontrôlable, gênée sur le coup, mais aussi amusée de la situation. Il t'a offert cette robe, un cadeau que t'affectionnes particulièrement, tu voulais juste lui montrer qu'elle est divine, que tu l'adores et qu'en plus elle te va plutôt bien. Ouais, voilà, c'est tout hein.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Tom Holland



☆ in hollywood since : 17/12/2016
☆ interviews : 1078 ☆ crédits : kidd

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Jeu 5 Oct - 16:27

Let's take our time tonight, girl, above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world, your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone, there's no reason to hide, what we're feelin' inside right now. So, baby, let's just turn down the lights and close the door, oh I love that dress but you won't need it anymore. (@brunomars // beerus)
versace on the floor
☆ zendaya & tom ☆
   

   Tu es rentré il y a que quelques minutes, disons une heure et demi depuis l'aéroport, que ton téléphone est déjà entre tes mains et que tu veux savoir ce qu'il en est du cadeau que tu as offert à Zendaya. L'idée t'as traversé l'esprit et tu ne l'as plus quitté dès le moment où tu as vu le clip de Bruno Mars dans lequel elle figure, comme si c'était fait pour elle, en même temps tu as traîné longuement sur le site Versace avant de tomber en amour sur une robe et dans laquelle tu imaginais parfaitement la brune. Peut-être que ce n'était pas la meilleure des idées à avoir, peut-être pas pour sa bro, mais tu n'as pas pût t'en empêché, tu as trouvé que c'était le cadeau parfait et maintenant tu veux savoir si ça l'est vraiment ou pas. Une vague réponse de Zendaya semble souligner qu'elle va débarquer chez toi pour te sauver de ton retour parmi les américains, tu jettes un coup d'oeil à tes valises qui traînent un peu dans l'entrée et tu as vraiment la flemme de les défaire là tout de suite, tu préfères te diriger vers le frigo et en tirer une bière que tu commences à boire, lentement. Tu ne sais pas pourquoi tu ressens une pointe de stress naître au creux de ton ventre alors tu essayes de ne pas trop y penser, tu préfères plutôt t'occuper en faisant à manger, tu allumes les plaques et laisse une poêle chauffer pour pouvoir y mettre deux steaks et attendre que la cuisson commence, attendre que Zendaya arrive. Elle va avoir faim. Tu ne te rends même pas compte que tu commences à dresser la table et faire ça bien, histoire que la brune ait une jolie table en arrivant, et tu poses le couvercle sur la poêle lorsque la cuisson te semble bonne, réduisant le feu juste après. Tu récupères ta bière et reprend une gorgée, juste au moment où tu entends ta sonnerie retentir et tu inspires un petit peu, va ouvrir la porte en souriant grand. "Heyyyy!" Tu lances avec le même sourire, ton regard passant sur la jeune femme et tu remarques qu'elle est toute apprêté, de faisant te sentir presque débile à côté d'elle, comme un petit laideron, voilà. Ton sourire diminue légèrement, te faisant ressembler soudainement à un chaton qu'on aurait lâché dans la nature sans donné d'instructions sur commencer survivre, et tu t'effaces pour la laisser rentrer, refermant la porte derrière vous. Tu ris lorsqu'elle dit que ça lui fait plaisir de te voir en un seul morceau et tu hoches rapidement de la tête, un sourire fier malgré le fait que tu aurais pût clairement tomber dans le vide depuis la muraille de Chine mais que tu tenais absolument à avoir une photo et que Harrison te poussait plus qu'il ne te disait de pas le faire. "Je me suis dis que tu avais encore un peu besoin de moi. Marvel aussi." Tu rajoutes en faisant mine de réfléchir une seconde, c'est surtout toi qui vit pour Marvel en fait, et tu te tournes vers Zendaya ensuite, un sourire au coin des lèvres alors que tu annonces avec une certaine fierté, surtout quand elle demande si elle dérange. "Le repas est presque prêt." Tu sais que ce n'était pas convenu ça et que ça va lui faire plaisir, t'as vraiment hâte de voir sa réaction, et tu te décides à cacher ton sourire derrière sa bouteille de bière, peut-être la plus mauvaise idée que tu n'ai jamais eu jusque là. Non, jamais. Parce que Zendaya vient de retirer son imperméable et tu comprends enfin pourquoi elle était à couper le souffle. Du moins. Tu ne fais pas le lien tout de suite, d'abord tu t'étouffes sur ta gorgée de bière et tu es obligé de tousser bruyamment en portant ton poing à ton torse, au cas où ça ne passe vraiment pas, et lorsque ça semble bon, tu oses, enfin, relever ton regard vers Zendaya pour la détailler alors que ton ventre s'amuse à se tordre. C'est de ta faute en même temps Tom, c'est toi qui lui a fait ce cadeau. "Tu, hm-" Tu te racles la gorge. "Tu es- magnifique." Tu finis par soupirer le dernier mot sans détacher ton regard de la brune, tu ne pensais pas que la robe lui irait aussi bien, et tu te rends compte que ton regard tombe un peu trop alors tu le remontes rapidement sur son visage, te forçant à sortir un rire. "Dommage que je n'ai pas de piano chez moi." Tu reprends avant de perdre ton sourire, ton esprit soudainement bien trop occupé à analyser la brune face à toi, ton regard parcourt ses courbes et s'attarde un peu sur ses hanches. Nouveau raclement de gorge. Tu relèves ton regard vers Zendaya, tu as étrangement chaud sur le coup et tu ne sais même plus que tu te trouves dan ton appartement, tout ce qui passe, ce sont les blagues pourries. "Je crois que je ne suis plus assez bien pour l'occasion." Tu notes avec ton jogging et ton t-shirt, tu sors à peine de l'avion, tu ressemble à rien et elle est sublime.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Zendaya Coleman



☆ in hollywood since : 11/10/2016
☆ interviews : 6317 ☆ crédits : @;v.c

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Jeu 5 Oct - 19:44

versace on the floor
zendaya & tom

Ton visage s'illumine d'un smile quand tu vois Tom sur le pas de la porte. Il faut dire qu'il t'a un peu manqué quand même, certes tu as souvent eu de ses nouvelles pendant son petit voyage, mais ce n'est pas la même chose que le voir en chair et en os, pouvoir le frapper et l'emmerder en live. T'es ravie de constater que les chinois ne l'ont pas mangé, qu'il a l'air d'avoir tous ses membres et qu'il n'a pas l'air d'être trop fatigué. Tu ne venais pas en comptant t'éterniser et squatter toute la soirée, simplement faire un coucou, le remercier et repartir aussi vite pour aller te cacher dans un trou et mourir un peu, le temps que tu te remettes de ces émotions. Je me suis dis que tu avais encore un peu besoin de moi. Marvel aussi T'arques un sourcil et hoches la tête à sa remarque, c'est sûr que les patrons n'auraient pas été super jojo de perdre Spiderman parce qu'il a voulu faire le débile sur la muraille de Chine. 'Ouais, 'fin ça reste à voir.' Dis-tu en le taquinant un peu. Ce n'est pas la première chose que tu remarques quand tu entres, mais doucement l'odeur s'installe et vient chatouiller ton nez. Ok alors il était en train de manger ou de se faire des pâtes avant d'aller se coucher ou alors si ça se trouve il n'est pas seul ou... non la génance. Le repas est presque prêt. Wh... Tu fronces les sourcils, mais ne répond pas sur le coup. Est-ce qu'il a préparé quelque chose à manger, genre, pour toi ? C'est vraiment adorable même si tout de suite maintenant tu n'es pas sûre de pouvoir avaler quoi que ce soit. C'est con de se sentir aussi stressée pour un truc aussi nul quoi. Tu portes une robe. C'est tout. Voilà. Tu ne peux te retenir de lâcher un rire quand Tom manque de s'étouffer avec sa bière, pas parce que c'est drôle, mais parce que t'as besoin de rire. Genre dédramatiser la situation quoi. Te débloquer. Ou pour l'ambiance. T'en sais rien ok. Tu te sens toute bizarre quand le regard de Tom s'éternise un peu sur toi sans un mot, sans une expression. Juste ses yeux sur toi pendant tu jurerais une éternité. Tu sens tes jambes qui sont prêtes à se briser sur le coup, tu es presque prête à refermer ce manteau, heureusement Tom prononce quelques mots. Tu es- magnifique. Damn weird. Ce n'est pas la première fois qu'on te dit ça, mais c'est spécial venant de lui, c'est limite si tu ne touchais plus terre, comme si tu étais soulagée d'avoir eu sa 'validation'. C'est aussi mignon qu’embarrassant, surtout quand il ne te quitte pas des yeux. T'es dans ton silence, tu ne sais plus trop où poser ton regard ni quoi faire de tes mains ou même de toi-même quoi. On dirait une plante verte. Dommage que je n'ai pas de piano chez moi. Tu ris un peu et jettes ton manteau sur le canapé, un peu comme si tu étais chez toi. 'C'est vrai, c'est dommage.' Tu t'arrêtes avant de lâcher un pseudo-vanne style 'on aurait pu faire le remake du clip hahaha' parce que clairement tu n'aurais pas assumé. Tu n'assumes déjà pas d'y avoir pensé, help. Faut que tu débloques cette situation avant de fondre comme une boule de glace tombée sur le sol sous le soleil. 'C'est elle qui est sublissime ouais. Merci, je l'adore, je vais la chouchouter et l'aimer de tout mon petit cœur, jusqu'à ce que la mort nous sépare.' Tu ris bêtement avant de faire un pas pour le prendre dans tes bras. Tu le serres un peu, déjà parce que ça fait longtemps, parce que tu adores vraiment la robe, parce qu'il n'a pas oublié ton anniversaire et aussi parce que tu dois avouer qu'au final t'aimes bien ça. Tu déposes un léger baiser sur sa joue avant de te séparer de lui. 'Et t'as vu, chaussures plates.' Lâches-tu fièrement avant de pouffer. Certes, elles font un peu tâche dans la tenue, mais c'est un petit clin d’œil. Oui t'as pensé à lui en mettant tes chaussures, mais simplement parce que tu sais que si tu mets des talons tu le dépasses, c'est tout. Je crois que je ne suis plus assez bien pour l'occasion. Tu secoues la tête avant d'afficher un nouveau sourire en le détaillant un peu. Tu préférerais clairement le rejoindre en jogging et vieux t-shirt, c'était prévu de base. 'Dis pas d'bêtises, on est entre nous, on s'en branle.' Ouais, entre vous, entre quatre murs, tous les deux, attendant un repas, sans personne d'autre. Tu hausses les épaules histoire de avant de t'aventurer dans la cuisine, curieuse et tu as la dalle un peu, autant te concentrer sur quelque chose de comestible. 'Qu'est-ce que c'est ?'


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Tom Holland



☆ in hollywood since : 17/12/2016
☆ interviews : 1078 ☆ crédits : kidd

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Sam 11 Nov - 17:02

Let's take our time tonight, girl, above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world, your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone, there's no reason to hide, what we're feelin' inside right now. So, baby, let's just turn down the lights and close the door, oh I love that dress but you won't need it anymore. (@brunomars // beerus)
versace on the floor
☆ zendaya & tom ☆
   

   Tu ne peux pas t'empêcher de sourire quand tu vois Zendaya arriver, c'est plus fort que toi malgré ton estomac qui se tord un petit pe ucomme pour te rappeler qu'elle t'as bien trop manqué quand tu étais en Chine. Harrison est drôle mais il a ses limites. Tu te la pètes ensuite un petit peu, en parlant de Marvel et de Zendaya comme si tu leur étais très indispensable au fond alors que pas du tout et ça, tout le monde le sait, d'ailleurs la brune face à toi ne se cache pas pour et le faire remarquer. 'Ouais, 'fin ça reste à voir.' Tu fais rapidement la moue lorsque tu l'entends te dire ça et bats des cils dans sa direction comme pour essayer de l'amadouer mais tu te mets plus à rire qu'autre chose ensuite, la situation est bien trop comique pour que tu ne la prennes autrement de toute façon. Tu la laisses entrer dans l'appartement ensuite en t'éloignant un petit peu pour surveiller le repas d'un coup d'oeil et annoncer qu'il sera bientôt prêt, tu savais qu'elle allait venir et tu ne comptais pas laisser Zendaya sans manger, tu n'es absolument pas comme ça. Tu prends une gorgée de ta bière ensuite et te retourne vers elle quand tout dans la cuisine semble opérationnel et tu notes qu'elle a l'air un peu surprise que tu ais fais à manger pour vous deux. Un léger sourire étire tes lèvres alors que tu l'observes et tu t'apprêtes à répondre quelque chose mais Zendaya retire son imperméable et tu ne t'attendais pas à ça. Pas à la retrouver dans la robe Versace que tu lui as offert, pas à la retrouver aussi magnifique. Tu en as le souffle coupé pendant une seconde et ta gorgée de bière manque de te tuer, génial. Et tu ne peux pas t'empêcher de laisser ton regard parcourir un peu la vue sous tes yeux, tu n'es que humain après tout et cette tentation est juste trop grande. Tu essaies de te sortir de là à coup de blagues et te trouve plus ridicule qu'autre chose, tu n'oses même plus porter la bière à ta bouche de peur de t'étouffer une nouvelle fois. 'C'est vrai, c'est dommage.' T'entends Zendaya te répondre concernant le piano et tu sens tes joues rosir légèrement parce que tu te demandes si elle a eu la même pensée que toi quand tu as fais cette vanne débile, du style que vous auriez pût la jouer comme dans le clip, mais ça serait avoué que Zendaya devrait juste se débarrasser de cette robe et même si tu as dis un million de fois que le clip était génial et que Z était juste parfaite dedans, tu ne peux pas t'avouer à toi même ça. 'C'est elle qui est sublissime ouais. Merci, je l'adore, je vais la chouchouter et l'aimer de tout mon petit cœur, jusqu'à ce que la mort nous sépare.' Un rire passe tes lèvres et tu te rends compte, enfin, que tu es silencieux depuis un petit bout de temps maintenant et que tu devrais te bouger un petit peu. Te voilà te racler la gorge en osant enfin faire un pas en avant. "Hâte de vous voir meilleures amies dans ce cas." Tu souffles dans sa direction, toujours aussi abasourdi et incapable de penser réellement à autre chose qu'à Z qui marche devant toi, dans cette robe, et le mouvement du tissu sur ses hanches. Merde, Tom, reprends-toi, tu peux pas penser ça de Z, sérieux. Heureusement, tu arrives à décrocher ton regard avant que la brune ne vienne te prendre dans ses bras et tu reste une seconde idiot avant de resserrer tes bras autour de sa taille et te surprendre à vouloir la garder là, presque enivré par son parfum. Tu souris en sentant le baiser sur ta joue et recule un peu ton visage, la laissant elle mettre fin à l'étreinte et continue de mener la discussion, de mener le moment. Tu as l'impression d'être simple spectateur, complètement absorbé par ce que tu as sous les yeux, par la jeune femme qui, soudainement, n'a même plus la même connotation que tout ce que tu lui donne en temps normal. Tu as presque honte de penser ça à cause d'une simple robe, n'essayant même pas de te dire que ce n'est pas si nouveau, finalement, ce que tu ressens. 'Et t'as vu, chaussures plates.' Un rire passe tes lèvres lorsque tu remarques son effort et tu portes rapidement une main à ton coeur. "Je suis touché par ce geste, Z, c'est incroyable de ne pas te moquer de moi." Tu souffles, vraiment impressionné par la jeune femme, et laisse ensuite tes dents venir mordiller ta lèvre, certainement pour te concentrer là-dessus et oublier un peu Zendaya. Difficile. Surtout quand toi tu ressembles à un clochard, si tu avais sût tu aurais fais un effort. 'Dis pas d'bêtises, on est entre nous, on s'en branle.' Un sourire dessine un peu tes lèvres alors que tu la suis dans la cuisine, laissant à nouveau ton regard se promener sur ses hanches, tu déglutis légèrement et jette un coup d'oeil vers ce que tu es en train de préparer, essayant de te rappeler. "Des steacks. Avec des légumes et des pommes de terre à la poêle." Tu marmonnes rapidement, t'avais envie de burgers mais tu voulais aussi changer un peu, genre mettre des légumes des fois ça fais pas de mal, mais c'est juste que ça appuie un peu plus 'la classe' du moment et l'effet date qui vient à peine de germer au fond de tes pensées. Tu essaies de ne pas trop rougir à l'idée et te sors rapidement de tes pensées, essaye de faire en sorte que ça ne ressemble plus à ça. "Tu veux du vin? Je vais nous ouvrir une bouteille." Tu reprends en te débarrassant de ta bière dans un coin et va pour prendre une bouteille de rouge, l'ouvrir et en servir dans deux verres. Ce n'est qu'en te retournant vers Zendaya, son verre tendu vers elle et le tiens dans ton autre main que tu réalises. C'est encore pire comme ça. "Je... uhm... Et si on trinquais ? Pour ton anniversaire. Joyeux anniversaire." Tu souffles dans sa direction, proposant ton verre pour trinquer sans même te rendre compte de la distance minime entre vous, comme si tu étais incapable de rester trop loin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Zendaya Coleman



☆ in hollywood since : 11/10/2016
☆ interviews : 6317 ☆ crédits : @;v.c

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Mer 15 Nov - 23:05

versace on the floor
zendaya & tom

Voilà, maintenant tu te sens complètement ridicule, un peu comme une conne là avec ton grand sourire niais en essayant de garder ton calme et de te la jouer 'cool on est entre bro'. Tu tentes même de te répéter ça dans ta tête alors que Tom te dévisage un peu, beaucoup, longtemps. Ça parait être une éternité et pendant ce laps de temps tu te tortures totalement l'esprit en te disant que tu en avais peut-être trop fait pour le coup. Ouais, ça renvoie une drôle d'image, lui qui est habitué à te voir traîner en jogging avec les cheveux en bataille et 0 trace de maquillage sur la tronche. C'est décidé, tu te sens totalement ridicule. Totalement con. Heureusement tu trouves le moyen de faire un truc un peu plus utile que de rester planter là comme une niaise au milieu du passage et tu viens embrasser Tom sur la joue pour le remercier de son cadeau. Pour casser une fois pour toute ce moment de génance suprême, tu lui montres tes chevilles. Chaussures plates pour monsieur. Et tu es putain de fière, ça se voit à ton sourire stupide. Je suis touché par ce geste, Z, c'est incroyable de ne pas te moquer de moi. Tu t'retiens de pouffer et finalement hausses simplement les épaules, d'une manière nonchalante, un sourcil arqué. "Je sais." Lâches-tu telle une diva avant de prendre la direction de la cuisine, toujours aussi surprise de voir que Tom avait pris du temps pour t'faire un truc à manger. Encore plus quand tu vois qu'il s'est vraiment, mais genre vraiment, cassé la tête à faire un vrai repas quoi. A la limite, un Burger King ça aurait été parfait aussi. "Des... légumes ?" Tu tournes les yeux vers Tom, le regardant d'un air suspect, yeux plissés et sourcils froncés. "Tu me cuisines vraiment des légumes ?" Tu laisses un rire s'échapper tout en tournant devant les casseroles. "Est-ce que tu vas me demander en mariage après ? Parce là, les légumes... c'est du sérieux." Pouffes-tu en relevant les yeux vers l'acteur, un sourire en coin, un peu moqueur comme tu sais bien le faire. Tu veux du vin? Je vais nous ouvrir une bouteille. Le temps d'ouvrir la bouche et de prendre ton souffle pulmonaire pour former un son qu'il est déjà en train de déboucher le bouchon de la bouteille de vin. Okkkkkk, des légumes et du vin rouge, ça sonne comme une alerte dans ta tête, genre, vraiment. C'est trop. Beaucoup trop. Tu préfères quand même être entouré de burger et de soda sans sucres, c'est genre... beaucoup moins dangereux. Même si sur le coup tu t'sens légèrement submergée, tu affiches un large sourire franc en saisissant le verre tendu. "Mh.. ouais, ok. Trinquons. A spiderman." Dis-tu dans un souffle puis claques doucement ton verre contre le sien, prenant bien soin d'éviter l'eye contact -parce qu'il n'y a rien de pire que des légumes, un verre de vin et un eye contact k- et tu t'empresses de boire une -grande- gorgée. Tu manques de t'en foutre de partout, heureusement que tu as des bons réflexes et tu t'essuies du revers de la main avant que ça ne coule sur ta robe. Ça aurait été con. "Il est bon." Dis-tu en appuyant ta parole avec un hochement de tête. Tu pinces tes lèvres en regardant un peu partout autour de toi pour finalement bloquer ton regard sur Tom, qui paraît soudainement plus proche de toi. Ugh. "Il est très bon." Ajoutes-tu en le regardant, juste histoire de dire quelque chose, briser cette tension que tu t'auto-mets... mais ça change pas grand chose, t'as ton verre de vin, des légumes qui cuisent à côté de toi et un putain d'eye contact. Ça craint. "Vraiment très bon." Et là c'est le drame, on voit jusqu'à Pékin que t'es en train de loucher sur ses lèvres. T'es foutue, qu'on te prépare un billet pour l'Alaska, merci.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Tom Holland



☆ in hollywood since : 17/12/2016
☆ interviews : 1078 ☆ crédits : kidd

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Ven 15 Déc - 11:42

Let's take our time tonight, girl, above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world, your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone, there's no reason to hide, what we're feelin' inside right now. So, baby, let's just turn down the lights and close the door, oh I love that dress but you won't need it anymore. (@brunomars // beerus)
versace on the floor
☆ zendaya & tom ☆
   

   Tu ne comprends pas ce que tu as fais pour que ton karma tourne subitement comme ça, pour qu'il se place en positif et pour que Zendaya arrive chez toi dans cette robe que tu lui as offert, à peine arrivé sur le sol américain à nouveau. Tu ne sais pas et tu la laisse venir embrasser ta joue avant de la regarder te dépasser, de prendre ses aises comme elle l'a toujours fais, tu déglutis un peu et la regarde du coin de l'oeil avant de te décider à la suivre, tes doigts toujours resserrer sur ta bière que tu finis par abandonner sur un coin de plan de travail. Tu essaies de rire et de glisser quelques phrases, tu pouffes un peu de rire à sa réponse et à l'air diva collé sur son visage alors que toi tu parle de ce que t'as fais à manger et tout ça, comme si ça intéressait quelqu'un. Enfin, ça doit intéresser Zendaya puisqu'elle s'arrête sur les légumes et tu hausses un sourcil en entendant sa question alors que tu jettes un coup d'oeil vers la poêle sur le feu. "C'est, hum, c'est bon pour la santé." Tu souffles finalement sans savoir où te mettre mais ce n'est que la vérité après tout, tu as longuement entendu ça en tant que gymnaste et encore maintenant que tu es devenu Spiderman et que tu dois tenir ton corps en forme. Non pas que tu ne le faisais pas déjà avant mais... Bref. Tu entends Zendaya te demander s'il y a bientôt une demande en mariage de prévu et dieu merci tu lui tourne le dos parce que tu peux sentir tes joues s'enflammer un peu alors que tu essaies de te dire que c'est ta bro. Et que ça s'arrête là. C'est bien quand ça s'arrête juste à ça. "Oh, désolé love." Tu reprends avec ton fort accent anglais et te retourne vers elle lorsque tu sens tes joues se calmer et tu lui offre un grand sourire. "Je crois que j'ai oublié d'acheter la bague." Et surtout que juste après tu demande si Zendaya veux du vin, comme si ça aussi ça n'était pas bizarre déjà, mais tu essaies de ne pas y penser, si tu te la joue normal, tout va bien, elle aussi ne remarquera rien. De toute manière il n'y a rien à remarquer. C'est compliqué. Tu sert les deux verres de vin et en tend un à Zendaya, lui offrant ton plus beau sourire en retour malgré le puzzle qui se forme dans ta tête, et lève ton verre pour trinquer en proposant de le faire à Spiderman, tant qu'à faire. Tu laisses ton verre taper doucement contre le sien en te mettant à rire un peu, appuyé contre ton plan de travail. "A Spidey." Tu reprends en te mettant à rire et prend une gorgée de vin qui, tu l'espères, vas te remettre un peu les idées en place, avant de voir Zendaya manquer de se foutre du vin partout et remarquer juste le geste pour s'essuyer la bouche. Tu hausse un sourcil en voyant ça et te mets à sourire un peu. T'en as aucune idée de si le vin est bon ou pas, d'où il vient, t'y connais rien, il pourrait très bien venir de chez Tesco que tu le saurais pas. Tu affiche un sourire au coin des lèvres, te retenant de rire à ton manque de culture, tu ne remarque pas forcément cette distance minime entre vous, tu as l'impression que c'est là que tu devrais être et nul part ailleurs, pas un peu plus loin à surveiller la cuisson du plat ou à des kilomètres de là. Juste là où tu te tiens, c'est très bien. En revanche, ce que tu remarque, c'est le visage de Zendaya, ton regard que tu garde sur le sien pour ne pas s'aventurer ailleurs, la ligne de son cou que tu aurais pû retracer du bout des lèvres, cette robe qui lui va à la perfection, tes doigts qui se resserrent sur le verre pour ne pas venir se glisser sur sa taille. Le vin est très bon. Le regard de Zendaya quitte le tien pour s'aventurer plus bas sur ton propre visage, pour s'accrocher à tes lèvres et tu ne sais pas si c'est ce qu'il faut, si c'est un truc à faire et d'en rire ensuite en murmurant 'bro?' en se tapant le poing. Mais le vin est très bon et ta main libre remonte jusqu'à sa nuque, ton cerveau a déjà grillé de toute manière, dès le moment où elle a retiré son manteau. Tu rompt la distance entre vos lèvres pour venir l'embrasser, te débarrasse de ton verre sur le plan de travail pour pouvoir passer ta main sur sa taille et l'attirer contre toi avant de laisser tes doigts remonter dans son dos, le long de sa robe, sans savoir où les poser tellement l'envie de les avoir partout sur elle est trop forte. Peut-être que tu vas juste te prendre un coup aussi, peut-être que ce n'était pas une invitation. Peut-être. Mais ça valait le coup.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Zendaya Coleman



☆ in hollywood since : 11/10/2016
☆ interviews : 6317 ☆ crédits : @;v.c

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Jeu 21 Déc - 20:05

versace on the floor
zendaya & tom

"Oh, désolé love. Je crois que j'ai oublié d'acheter la bague." Tu pouffes, plutôt rassurée de cette réponse. T'as toujours eu l'impression d'être en phase avec Tom, eh, ce n'est pas pour rien que vous êtes bro. Tout en souriant, tu regardes tout autour de toi, saisissant le verre de rouge tendu par Tom. D'un œil curieux tu regardes même en direction de la cuisine sur la pointe des pieds, forcément, depuis qu'on t'a parlé de manger tous tes sens sont en éveils. Tu n'attends que ça : tout dévorer. Puis ça te permet de penser un peu à autre chose aussi... ou en tout cas essayer. A Spidey. A ce moment tu portes le verre à tes lèvres, prends une grosse gorgée comme si ta vie en dépendait et souris bêtement quand tu manques de t'en renverser partout. La boisson est plutôt bonne, faut dire que tu n'y connais pas grand chose non plus tant que c'est liquide et que ça ne sent pas trop mauvais tu es contente, mais tu perds vite le cheminement de tes idées. T'as Tom, là, juste devant toi avec ces cheveux emmêlés. C'est mort, tu ne seras plus jamais capable de savourer un vin normalement maintenant, tu ne prendras sûrement jamais une deuxième gorgée. Tu le tiens ce verre très fermement dans ta main alors que ton attention se pose et se bloque sur l'acteur. A ce moment là tu sais que tu es foutue, tu pries tellement fort pour que Tom te sorte sa plus mauvaise vanne et que vous explosiez tous les deux de rire comme deux gamins ou pour qu'il vienne te taper dans le dos en te disant que les légumes sont prêts. Même que quelqu'un débarque, le voisin, n'importe. Juste quelque chose. T'hésites une demie seconde à prendre une nouvelle gorgée, peut-être que ça ferait une cassure, mais tu ne fais rien. Tu restes là à le regarder et à mourir un peu.
Tu meurs un peu plus quand sa main vient glisser sur toi. C'est un long frisson qui parcourt tout ton corps, ça te fait des secousses de partout et une fois de plus tu louches sur lui. Surprise, tu restes un peu stoïque quand vos lèvres se rencontrent, ne sachant pas vraiment comment agir sur le moment, ce que tu devrais faire, ton rôle dans tout ça. Genre tu es juste là, droite comme un piquet, les yeux écarquillés en coupant ta respiration. Tu vas même jusqu'à te dire que peut-être tu devrais reculer d'un pas. C'est ton ami, ton meilleur pote même, qu'est-ce que vous allez y foutre des complications ? mais bien vite tes pensées se font sourdes, tout ce que tu entends c'est ton cœur qui bat vite. Très vite. Au bord de l'explosion. Tu cherches le rebord du plan de travail pour y poser ton verre et viens passer tes bras autour de son cou pour te coller contre lui. Tu entremêles tes doigts dans ses cheveux alors que tu prolonges ce baiser, les yeux clos, te sentant étrangement bien dans cette petite bulle qui vient de se former autour de vous. Tu laisses glisser tes mains jusqu'à ce qu'elles se trouvent sur le visage de Tom avant de rompre l'échange en reculant un peu ta tête, perturbée. Tu poses un regard un peu confus sur Tom, genre, help "qu'est-ce que tu fais Tom, va te prendre une douche froide avant de faire une bêtise et regardes tes légumes avant qu'ils crament l'appart", mais tu relativises. Ouais, t'façon le mal est déjà fait, autant tout foutre en l'air en beauté hein, tu te torturas demain en te cognant la tête contre le mur pour essayer de comprendre ce qu'il t'es passé par la tête au moment même où t'as décidé de franchir la friendzone. Sauf pour les légumes, c'est vrai que ce serait dommage qu'ils crament, ils ont l'air bons et toi tu risques d'avoir faim bientôt. Tes mains glissent le long de son torse et tu soupires avant de craquer un sourire. "Tu devrais éteindre les plaques." Souffles-tu doucement alors que le bout de tes doigts viennent se glisser sous son t-shirt, tes yeux dans les siens. Ça sent la grosse connerie à plein nez, mais tu t'en fous. 


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Tom Holland



☆ in hollywood since : 17/12/2016
☆ interviews : 1078 ☆ crédits : kidd

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Dim 4 Fév - 15:47

Let's take our time tonight, girl, above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world, your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone, there's no reason to hide, what we're feelin' inside right now. So, baby, let's just turn down the lights and close the door, oh I love that dress but you won't need it anymore. (@brunomars // beerus)
versace on the floor
☆ zendaya & tom ☆
   

   Tu es là à trinquer avec Zendaya comme si c'était la chose la plus normale, à l'observer dans sa robe versace, une private joke presque à ce stade que tu commence à regretter au vu des pensées qui t'ont un peu traversées l'esprit. Rien de très bro, en somme. Et si un de tes colocataires entrait là tout de suite dans l'appartement, il pourrait se demander si c'est un dîner romantique ou pas, surtout avec Zendaya dans ce genre de tenue et le dîner que tu prépares derrière. Trop de questions que même toi tu ne veux pas te poser alors, mentalement et inconsciemment tu pries pour que personne ne rentre. Encore moins lorsque tu t'approche d'elle pour venir l'embrasser, foutant un peu en l'air tout ce que vous vous efforciez de maintenir face au reste du monde, face à vous-même. Une belle amitié que tu viens d'envoyer valser parce que tu n'as aucune résistance mentale. Ton verre disparaît vite de ta main au profit du plan de travail pour pouvoir se glisser dans son dos. Dans ta tête, il y a ce déclic qui passe lorsque tu ne la sens pas réceptive et tu te dis que tu as vraiment tout merdé, au moment même où tu es prêt à te reculer en te mettant à rire pour faire passer ça pour une grosse blague, Zendaya passe ses bras sur ta nuque et ses doigts se glissent dans tes cheveux. Ton coeur bat à tout rompre contre ton torse et tu glisse ta main dans le creux de ses reins pour l'attirer plus à toi encore si c'est possible. Tu pourrais rester comme ça des heures. Mais elle rompt le baiser, éloigne son visage du tiens et tu rouvres les yeux, déglutissant légèrement, en te demandant si tu es le roi des conneries. Tu vois bien dans son regard qu'elle aussi se demande si vous êtes pas entrain de tout merder et quelque chose d'autre te pousse, au fond, à dire oui, merde. Et ton regard glisse sur elle, tu l'observe alors qu'elle te parle des légumes maintenant et tu bats des cils en essayant de te rappeler de cette histoire de légumes et oui, ils sont sur le feu. Mais tu es distrait parce que Zendaya passe ses doigts en même temps sur ton torse et qu'un frisson te prends, tu relèves un peu ton regard vers elle avant de tendre le bras bêtement, vers les plaques, et tu essayes de les éteindre sans regarder mais manque de te cramer alors tu tourne un peu ta tête, juste le temps d'éteindre le feu, et tu te retourne vers la brune à nouveau. "C'est fait." Tu souffles légèrement en remontant tes doigts le long de sa taille et de ses côtes, t'aventurant là où tu n'as jamais osé poser tes mains sur elle. Sans marquer d'hésitation, tes doigts affirment leur prise sur sa taille et tu la soulève pour la poser sur le plan de travail, ta main remontant ensuite se poser sur sa nuque pour pouvoir revenir l'embrasser, approfondissant le baiser. Malgré ton coeur qui bat un peu trop vite, tu sais, quelque part, que tu attendais ce moment, peut-être parce que derrière tes blagues débiles, les moments passés ensemble et les fois où vous avez dansés ensemble, n'ont fait que te pousser à ce moment, à la vouloir d'une façon différente. Pour toi. Et tes doigts s'aventurent le long de sa jambe, remontent sa cuisse, priant pour qu'aucun de vous deux ne retombe subitement sur terre, tu vous préfère dans cette bulle, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Zendaya Coleman



☆ in hollywood since : 11/10/2016
☆ interviews : 6317 ☆ crédits : @;v.c

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Mer 7 Fév - 1:32

versace on the floor
zendaya & tom

Il y a deux secondes tu sirotais ton verre de vin en te régalant d'avance de l'odeur qui avait pris place dans la cuisine et maintenant tu es tiraillée entre ce qui est bien et ce qui est mal. D'un côté tu veux céder à ta pulsion et d'un autre tu n'as pas vraiment envie d'affronter les conséquences. Mais plus tu le sens contre toi, plus tu perds le fil de tes pensées pour t'oublier totalement. Enfin, tu penses quand même aux légumes qui sont sur le feu pas loin de vous. Une petite phrase lancée, qui paraît anodine, mais qui sonne le début de tout. Puis merde, hein. Tu laisses apparaître un sourire au coin quand il te lâche quelques secondes pour éteindre les plaques et te mords la lèvre inférieure quand il se concentre à nouveau sur toi, te soulevant sur le plan de travail. Ton sourire s'élargit un peu alors qu'à nouveau vos lèvres se rencontrent, intensément. Tes jambes viennent entourer sa taille, le capturant une bonne fois pour toute de ton emprise et tes doigts viennent s'emparer de son t-shirt que tu commences à remonter doucement. A un moment, tu hésites, peut-être un moment de doute pendant lequel tu te rends compte de ce qu'il se passe et surtout de ce qu'il va se passer, tu hésites à t'arrêter, à briser tout ça pour lui demander s'il est sûr, mais finalement tu te résignes à suivre ton envie et ne pas casser cette ambiance dans laquelle tu te sens plus que bien et lui retire ce foutu haut pour le jeter plus loin. Tes mains prennent plaisir à se glisser dans son dos détaillant presque chaque muscle, puis remontant en sortant un peu les ongles jusqu'à se retrouver au niveau de sa nuque où tu viens tirer doucement sur ses cheveux pour t'attaquer à son cou, pour y laisser ta trace quelques instants. Ta main libre vient s'aventurer dans le bas de son dos pour ensuite revenir d'un rythme assez lent, en profitant pour caresser sa peau du bout de tes doigts, vers l'avant de son bas ventre, juste en dessous de son nombril. A ce moment là, une légère pensée te traverse l'esprit : et si les colocataires de Tom débarquaient maintenant? Qui sait, un retour imprévu de l'un d'entre eux après une soirée foireuse ou pour autre raison? Ce serait vraiment vraiment foireux, vraiment, mais ça rend la chose un peu plus excitante du coup. Alors que tu brises une nouvelle fois un baiser, tu prends quelques secondes pour le regarder droit dans les yeux, l'idée précédente te tirant un petit rictus. Tu reprends le contrôle de ta main, encore posée sur lui, pour la descendre un peu plus afin qu'elle se retrouve à jouer un peu avec l'élastique de son boxer, toujours en le regardant. Tu viens chercher le bout de son nez avec le tien, puis dépose un nouveau petit baiser sur ses lèvres, mordant sa lèvre avant de vous séparer pour mieux recommencer.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Tom Holland



☆ in hollywood since : 17/12/2016
☆ interviews : 1078 ☆ crédits : kidd

MessageSujet: Re: versace on the floor.   Dim 4 Mar - 14:19

Let's take our time tonight, girl, above us all the stars are watchin', there's no place I'd rather be in this world, your eyes are where I'm lost in. Underneath the chandelier we're dancin' all alone, there's no reason to hide, what we're feelin' inside right now. So, baby, let's just turn down the lights and close the door, oh I love that dress but you won't need it anymore. (@brunomars // beerus)
versace on the floor
☆ zendaya & tom ☆
   

   L'espace d'une seconde, tout a basculé. Vraiment, seulement une seconde. Tom ne sait même plus quoi penser, son attention est toute dirigé vers Zendaya au point d'en oublier ce qu'il se passe autour, il a cette robe qu'elle porte et qu'il rêve de retirer dès le moment où il l'a vu entrer avec et d'un autre côté il y a les légumes qui risquent de brûler. Sous la remarque de la brune, Tom éteins les plaques en laissant passer un léger rire, presque nerveux alors que ses mains reviennent se poser sur sa taille et qu'il la soulève pour la poser sur le plan de travail, son regard croisant le sien une seconde avant de reprendre ses lèvres contre les siennes. Plongé dans le baiser, ses doigts courant rapidement le long de sa taille pour la caresser à travers sa robe, il ne recule que lorsqu'il sent Zendaya faire remonter son t-shirt et l'envoyer un peu plus loin, le poussant définitivement dans cette ambiance et dans l'action, ne regrettant même pas ce qu'il pourrait se passer après. Ses doigts remontent dans le dos de la jeune femme et se glisse sur la fermeture éclair qu'il fait glisser le long de la robe alors que ceux de Zendaya sur sa peau nue lui arrachent un frisson. Tom remonte son regard vers elle une seconde et soupire en sentant ses lèvres dans son cou, il se tend un peu pour lui permettre plus d'accès alors qu'il fait glisser le tissu de la robe le long de son buste. L'anglais fait repasser ses doigts sur les côtes de Zendaya, profitant de  sa peau nue cette fois et remonte vers sa poitrine, l'effleurant légèrement avant de venir embrasser son cou à son tour, alternant entre baisers et mordillements sans trop forcer non plus, décidé à se calmer pour ne pas la marquer, au cas où. Ses lèvres continuent leur chemin le long de sa peau, embrassant sa clavicule et descendant un peu plus jusqu'à se retrouver sur sa poitrine qu'il couvre de baisers, ses doigts remontant sur sa poitrine pour effleurer sa peau. Tom relève son regard vers Zendaya, comme s'il attendait un signal pour qu'il puisse faire plus, un peu impressionné par sa beauté, il se contente de la regarder pendant quelques secondes, note le sourire au coin de ses lèvres et hausse un sourcil en une question muette alors que son nez vient effleurer le sien. Ce n'est que lorsque les doigts de l'américaine se retrouvent à jouer avec l'élastique de son boxer qu'un soupir passe les lèvres de Tom, son nez frottant encore un peu contre le sien avant de venir l'embrasser doucement, une fois, deux fois, trois fois. Ses doigts appuyant un peu plus ses caresses sur sa poitrine alors que son autre main glisse le long de sa taille pour trouver le tissu de la robe et le pousser sur ses cuisses avant de le faire glisser sur ses jambes pour laisser finalement la robe tomber au sol et ses doigts remonter le long de sa jambe, griffant légèrement sa cuisse au passage.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: versace on the floor.   

Revenir en haut Aller en bas
 
versace on the floor.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 06. you found me lying on the floor
» Riley Anderson ≡ Be the kind of woman that when your feet hit the floor each morning, the devil says “Oh crap, she's up.”
» GABRIELLE & ANTIOPE ◈ pictures perfect memories scattered all around the floor
» 05. Why are you hugging the floor?
» LE KRAK DES CHEVALIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: CENTRAL L.A. :: Echo Park :: Echo Park-