AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 True love is violent (Coleneti²)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

even if they judge, fuck it all
avatar
K.J. Apa



☆ in hollywood since : 07/05/2017
☆ interviews : 241 ☆ crédits : tumblr

MessageSujet: True love is violent (Coleneti²)   Sam 17 Juin - 3:08


cole & kj

true love is violent.


Il y avait un festival en ville, mais tu n’étais pas dans l’état d’esprit à faire la fête. Tu avais envie de te reposer plutôt, puisque le tournage recommencerait bientôt. Tu croyais également que de grands événements pourraient arriver dans ta vie personnelle, alors tu préférais te préparer mentalement à cela. Tu avais l’impression d’avoir beaucoup changé ces derniers temps. Ou peut-être que tu t’étais simplement trouvé. Bref, tu étais embêté par tout cela et tu savais que du temps seul pour toi allait te faire du bien. Tu étais jeune, tu te construisais encore à chaque jour, mais tu voulais être certain que ce que tu étais en train de devenir était celui que tu voulais être. Cela parait bien philosophique, mais tu crois que c’est nécessaire. Les choses ont changé rapidement pour toi. Tu as le sentiment que c’était hier que tu quittais ton pays natal pour te lancer dans une carrière d’acteur à Los Angeles. C’était audacieux, mais tu ne regrettais absolument rien de tout cela. Tu étais plutôt fier même. Tu pouvais toutefois voir des gens autour de toi que ça ne leur avait pas fait. Tu ne voulais pas devenir prétentieux, tu ne voulais changer du tout au tout. Donc à la place de passer le weekend à faire la fête, tu avais fait ton sac et tu étais parti en camping, seul. Tout ce qui t’accompagnait dans ce vaste espace ouvert était un peu de musique. Malheureusement, la température n’avait pas été de ton côté. Tu avais même fini par regarder les nouvelles pour voir qu’une tornade arrivait. Tu t’étais alors éloigné de son trajet et tu avais simplement attendu que cela passe. Sauf qu’en regardant à nouveau les nouvelles, tu avais vu que cela avait grandement perturbé le festival des couleurs et qu’il y avait plusieurs blessés. Nombreux de tes amis y étaient alors tu as rapidement tenté de les contacter, mais ce fut le silence radio pour chacun. Tu flippais totalement, d’autant plus que Cole était là. Tu as donc réussi à savoir quel hôpital les blessés avaient été amené et tu t’y étais directement dirigé. Tu savais qu’on allait probablement te refuser tout renseignement, mais tu devais de savoir son état. Tu étais assez nerveux et tu marchais rapidement dans les couloirs froids avant d’arriver à l’accueil. Tu demandas simplement sa chambre, comme si tu savais pour sûr qu’il était ici, ce qui n’était pas le cas. Mais tu devais faire croire qu’on t’avait demandé. Tu ne sais si c’est parce que l’infirmière t’a reconnu ou si c’est la situation critique qui l’a rendue plus ouverte, mais elle t’a directement donné son numéro de chambre. Tu la remercies et cours presque dans les escaliers pour rejoindre ce numéro. Tu t’arrêtes dans le cadre de porte et pose ton regard sur Cole qui semble endormi. Il ne semble pas trop mal en point, mais tu ne sais rien de sa condition. Tu ne sais absolument rien de sa condition alors tu n’es pas pour autant rassuré. Tu t’approches alors et rendu à ses côtés, tu viens chercher sa main, caressant le dessus de sa paume en le regardant. Tu avais tellement hâte de le voir à son retour du festival, tu ne croyais pas que ça serait ainsi. « Hey Cole, c’est moi… » Tu supposais que si la dame t’avait laissé venir à sa chambre, c’est que tu pouvais lui parler alors tu te tentais, te penchant un peu vers lui. « J’ai tellement eu peur… dis-moi que tu vas bien… » Tes lèvres étaient pincées et tu le détaillais. Tu te rendais compte que tu avais totalement besoin de plus, sûrement plus que tu lui admettais et tu avais tellement hâte que vous vous retrouviez, entièrement.
AVENGEDINCHAINS

_________________

SOMETHING JUST LIKE THIS

How much you wanna risk? I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss. Just something I can turn to, Somebody I can kiss. I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Cole Sprouse



☆ in hollywood since : 16/10/2016
☆ interviews : 1872 ☆ crédits : morrigan pour l'avatar, astre pour la signature, danke.

MessageSujet: Re: True love is violent (Coleneti²)   Lun 19 Juin - 19:54


cole & kj

true love is violent.


Ca fait un moment que tu dors maintenant, épuisé, après avoir crier après Madelaine pour ne pas qu'ils la laissent loin de toi, pour qu'ils te permettent de rester avec elle, alors ils t'ont un balancer un petit sédatif pour te tenir tranquille et ça t'as assommé. Tu t'es réveillé à un moment en sursaut au milieu de la nuit, t'as sonné pour appeler quelqu'un, incapable de dormir, et t'as demandé des nouvelles de Madelaine. On t'a dit qu'elle allait bien, on t'a même conduit à elle mais on t'a interdit de rentrer dans sa chambre pour l'instant, c'était le temps que son épaule se remette doucement, alors t'as juste suivi le mouvement et tu es retourné dans ta chambre pour passer une nuit de sommeil quasiment tranquille. T'as presque pas remarqué qu'on t'as glissé un nouveau sédatif, moins puissant certes mais tout de même. T'es réveillé pendant le tour du matin, quand les infirmiers viennent prendre ta tension et ta température, visiblement tout va bien dans tes constantes et tu hoches vaguement de la tête comme si tu comprenais quelque chose. T'attrapes la bouteille d'eau à côté de toi et en bois une longue, très longue gorgée, tu vides quasiment la moitié de la petite bouteille et tu la reposes sur la tablette avant de te rendormir. T'es réveillé une heure plus tard en sentant une caresse sur ta main, ça t'as tiré lentement du réveil, presque avec douceur et tu te retrouves à sourire un peu pour toi. Hey Cole, c’est moi… Tu comprends mieux pourquoi tout te semble aussi familier d'un coup, t'as l'impression que si tu tires sur la main de Kj, il se retrouvera sur toi, à t'embrasser passionnément et à te faire l'amour. J’ai tellement eu peur… dis-moi que tu vas bien… Pourquoi il s'inquiète? Et tu te rappelles. T'ouvres difficilement les yeux, l'air presque boudeur sur le visage en te rappelant du cadre qui t'entoure et de ce qu'il s'est passé. Nul. Tu passes lentement ton pouce sur le dos de la main de Kj et lui jette un regard ensuite, amusé. "Je suis pas beau, non?" Tu demandes en grimaçant un peu, tu sens que ta lèvre est douloureuse et est certainement fendue, ta pommette te lances dès que tu souris un peu trop et tu t'en doute que tu dois avoir un bleu aussi, le reste des ouvertures et égratignures sur le front, menton, nez et pommettes, tu le laisse à Kj. "Je vais bien, Madelaine dort." Tu murmures en laissant les explications pour le garçon et tu te redresses pour te retrouver assit, tu te frottes l'oeil avec le dos de la main sans lâcher celle de Kj avec l'autre. Tu tires d'ailleurs dessus pour qu'il tombe à tes côtés et tu te penches vers lui pour venir poser un baiser sur ses lèvres. Tu as trop attendu, certainement, et puis tu as peut-être faillit mourir alors tu as le droit. "T'es venu jusque ici?" Tu fais remarquer tout doucement en te passant une main dans tes cheveux avant d'entendre la porte de la chambre s'ouvrir après avoir été annoncé par un petit toc et tu t'éloignes de Kj un peu rapidement pour pouvoir sourire à la femme qui vient d'entrer et qui ramène ton petit déjeuner. "Café noir. Double si possible. Merci." Tu souffles lorsque la dame te ramène ce que tu fais, un sourire doux au visage et tu tires la tables devant vous ensuite quand elle est repartie et la porte close. "On va manger." Tu proposes vers Kj, t'es quasiment sûr qu'il a rien dans le ventre.
AVENGEDINCHAINS

_________________


He is half my soul, as the poets say.
In the darkness, two shadows, reaching through the hopeless, heavy dusk. Their hands meet, and light spills in a flood like a hundred golden urns pouring out of the sun.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

even if they judge, fuck it all
avatar
K.J. Apa



☆ in hollywood since : 07/05/2017
☆ interviews : 241 ☆ crédits : tumblr

MessageSujet: Re: True love is violent (Coleneti²)   Mer 21 Juin - 6:33


cole & kj

true love is violent.


Tu te demandes ce qu’il serait arrivé si tu avais été là, avec lui… Est-ce que les choses auraient été différentes pour lui? Est-ce que tu aurais été blessé à sa place? Tu devais cependant chasser toutes ces questions de ta tête, puisque tout ce que tu pouvais faire dans l’instant, c’était d’être présent pour lui. Tu n’avais réussi à le rejoindre, tu n’avais même pas été certain de le trouver ici en venant. Tu avais eu un pressentiment et tu avais eu raison de l’écouter. Tu étais bien sûr très nerveux de le retrouver. Tu ne voulais pas qu’il lui arrive du mal. Heureusement, son étage te disait qu’il n’était dans les plus blessés. Ou peut-être qu’ils avaient trop eu de blessés et qu’il les mettait à présent partout. C’est donc le cœur rapidement que tu arrivais enfin face à la porte qu’on t’avait indiqué à l’accueil. Comme si tu ne croyais pas en sa présence ici, tu fus surpris de le voir étendu sur le lit. Il avait probablement besoin de repos, mais tu ne pouvais t’empêcher de l’approcher, lui parler, le toucher. Tu avais tout simplement besoin de lui et tu regrettais tout le temps que vous aviez perdu. Tu comprenais totalement qu’il avait besoin d’un moment, il venait toujours de sortir d’une relation. Sauf que de ton côté, tu avais l’impression de ne jamais avoir été autant amoureux. Tu te sentais un peu con dans cette situation d’ailleurs, mais tu mettais bien des efforts à accepter comment tu te sentais. Tu te sentais comme un enfant à vrai dire. Mais cette fois-ci, c’était toi qui allais devoir t’occuper de lui et ça te faisait plaisir. Il semblait si fragile dans l’instant. Tu étais d’ailleurs très doux dans tes gestes, restant tout de même un peu éloigné de lui et ne caressant que le dessus de sa main. Tu n’oses même pas toucher son visage avec les marques qui s’y trouvent. Tu le vois se réveiller lorsque tu lui parles et tu ne peux que sourire un peu. Même s’il a peu d’énergie, ça te fait plaisir de pouvoir lui parler. À ses premières paroles, tu lâches directement un rire, secouant de la tête. Sincèrement, à aucun moment tu pourrais dire qu’il n’est pas beau. « Ça doit être les médicaments qui te font dire n’importe quoi… » Tu le détailles tout de même en pinçant tes lèvres. Ce n’est que superficiel cela, tu n’imagines même pas en dedans. « Tu as l’air d’un guerrier comme cela! » Un guerrier qui s’en est pris à un adversaire trop fort clairement. Mais il a en effet presque l’air d’un dur, ce qui est plutôt rare. Tu hoches doucement de la tête lorsqu’il dit qu’il va bien. De toute façon, tu sais qu’il ne se plaindrait pas alors ça ne te donne rien de pousser. « D’accord… elle va bien aussi? » Au final, tu ne savais même pas qui exactement qui avait été victime de cette tempête. Tu savais seulement que plusieurs de tes amis étaient supposés y aller mais pour ta part, tu avais préféré t’isoler. Tu te recules un peu lorsqu’il se redresse, pour lui laisser suffisamment de place, mais au contraire, il t’attire plutôt vers lui. Tu te laisses faire, tu ne veux pas faire de mouvements brusques et risque de lui faire mal. Puis tu ne vas certainement pas te plaindre de le voir de cette manière. Cela serait mentir de dire qu’il ne t’a pas manqué. Dès que ses lèvres se posent sur les tiennes, tu fermes les yeux et prolonges ce baiser malgré les blessures qu’il a. Tu es tout de même surpris de son geste, tu ne t’attendais pas à cela. Tu lâches un petit rire par la suite à sa question. À quoi s’attendait-il? Tu pensais constamment à lui de toute façon, c’était normal que tu viennes. « Bien sûr, tu me m-… » Tu entends toquer et fronce les sourcils, ne comprenant pas qui pourrait bien venir. Tu te redresses alors directement en détournant le regard. Tu passes pour un fantôme, jusqu’à ce que la femme vous laisse à nouveau tranquille. Tu t’assures qu’il ne se fasse pas mal en approchant tout et appuis alors ton dos et passe doucement un bras autour de ses épaules. « Oui mange, tu as besoin de force pour te remettre de cela. » Avec l’annonce de la tempête qui avait troublé les activités du festival, tu n’avais fait que stresser. Tu ne savais pas quand tu avais mangé pour la dernière fois, mais tu t’en fichais ben. Tu n’avais d’ailleurs aucunement idée de ce qui lui était arrivé exactement. Tu n’avais osé le demander à l’accueil. Tu hésitas donc un moment avant de planter à nouveau ton regard dans le sien. « Est-ce que tu veux me parler de… ce qui est arrivé? » Si c’était trop tôt ou s’il avait envie de se changer les idées pour l’instant, tu comprendrais totalement et irais dans ce sens.
AVENGEDINCHAINS

_________________

SOMETHING JUST LIKE THIS

How much you wanna risk? I'm not looking for somebody with some superhuman gifts, some superhero, some fairytale bliss. Just something I can turn to, Somebody I can kiss. I want something just like this.
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Cole Sprouse



☆ in hollywood since : 16/10/2016
☆ interviews : 1872 ☆ crédits : morrigan pour l'avatar, astre pour la signature, danke.

MessageSujet: Re: True love is violent (Coleneti²)   Mer 21 Juin - 12:12


cole & kj

true love is violent.


Ça doit être les médicaments qui te font dire n’importe quoi… Tu roules des yeux quand tu l'entends te dire ça et tu te mords un peu la lèvre, pas trop non plus parce que ça te fais mal, et tu hausses des épaules ensuite en montrant ton visage du doigt. "Je suis sûr que je dois faire peur à voir." Tu te défends quand même parce que tu te rappelles de ce qu'il s'est passé et te prendre la moitié d'un tunnel sur la gueule ça doit pas te laisser un visage de beau gosse absolu, non. Tu as l’air d’un guerrier comme cela! Tu te mets à rire un peu en entendant la réponse de Kj et tu ne peux pas t'empêcher de lui sourire tendrement, il te remonte le moral au moins, ça fait du bien. Pendant quelques instants tu ne penses même plus à Madelaine qui est dans une autre chambre, tu ne penses plus à rien mise à part à toi-même, au garçon face à toi. Tu sens une pointe d'égoïsme percer au fond de toi quand même alors tu donne un détail quand même, sur la rouquine, genre c'est elle qui est plus mal en point, toi tu t'en sors encore à côté. D’accord… elle va bien aussi? Et tu te remets à sourire un peu lorsque Kj s'inquiète pour Madelaine, t'as juste envie de le prendre dans tes bras et de le garder pour toi, clairement. Tu l'adores. "Oui, les médecins m'ont dit ça hier soir." Tu murmures tout doucement et te mordilles un peu la lèvre, un sourire au coin des lèvres tout de même, t'es rassuré, oui. Tu finis par te redresser un peu et t'attrapes rapidement Kj par son haut avant qu'il ne se recule complètement pour l'attirer encore plus à toi et pouvoir l'embrasser. T'avoues avoir eu une pensée pour le brun là en dessous, tu t'es demandé une seconde si tout allait bien se passer et que vous alliez vous revoir un jour. Ouais, t'avais enclenché le mode dramatique là en dessous. Enfin, tu profites de ses lèvres sur les tiennes avec un petit sourire, t'es assez content de l'avoir retrouvé, surtout que la dernière fois que tu as fais ça remonte à pas mal de temps, avant que tu parles avec Camila et même encore après, le temps que tu te remettes un peu de cette dispute. Tu ne l'avais jamais vu comme ça. Mais maintenant t'es juste content, surtout qu'il est venu te voir à l'hôpital. Bien sûr, tu me m-… Mais tu te recules un peu en entendant quelqu'un frapper et tu jettes un coup d'oeil vers Kj, impatient de savoir la suite, tu souris à la femme qui t'as apporté ton petit déjeuner et la remercie une énième fois avant de remplir de sucre ton café et t'en bois une longue gorgée. Ca fait du bien. Tu le sens revenir contre toi lorsque la femme part et tu fais un peu la moue en te décalant dans le lit pour le tirer avec toi dessus, qu'il s'assoit à tes côtés sur le lit. "Mets bien tes jambes dessus que je ramène la tablette vers nous." Tu demandes doucement avant de la tirer effectivement vers vous. Tu secoues rapidement ta tête vers lui et sourit ensuite. "Je te quoi, d'ailleurs?" Tu demandes doucement, un peu intrigué par cette phrase coupé, parfois ta curiosité te tuera, tu le sais. Et tu commences à faire vos tartines en silence, tu te retiens de chantonner, t'es plutôt de bonne humeur pour un mec qui vient de se prendre une tornade, il faut avouer. Est-ce que tu veux me parler de… ce qui est arrivé? Tu l'entends te demander à côté de toi et tu reposes ton couteau sur le plateau en te mordillant la lèvre avant de te rappeler que ça fait mal et tu soupires un peu. "Il y a eu un tremblement de terre, on étaient coincés dans le sous-sol, et d'un coup ça a commencé à s'effondrer et j'ai vu Madelaine se prendre tout dessus alors j'ai pas réfléchis et j'ai foncé dedans pour la protéger mais... bon, j'ai pas été très doué pour ça, elle était dans un sale état." Tu marmonnes du bout des lèvres. "Oh et mon téléphone est soit intact dans le tunnel soit en miettes, alors j'espère que je n'ai pas raté un sexto quand même." Tu reprends avant de te mettre à rire un peu, si, tu es drôle. Et tu tends une tartine vers Kj ensuite.
AVENGEDINCHAINS

_________________


He is half my soul, as the poets say.
In the darkness, two shadows, reaching through the hopeless, heavy dusk. Their hands meet, and light spills in a flood like a hundred golden urns pouring out of the sun.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: True love is violent (Coleneti²)   

Revenir en haut Aller en bas
 
True love is violent (Coleneti²)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» (f) Emilie de Ravin ❅ The most powerful magic of all. True love.
» Episode 5 : True Love
» Scott McCall ~ How far should a person go in the name of true love ?
» (F) JAMIE CHUNG ♣ First True Love (négociable)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! :: I tried to leave it but I never could :: Festival of colors :: Hôpital. :: Médecine B1-