AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 down in the underground. (GROUPE 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

☆ wonderful moderator
avatar
Cole Sprouse



☆ in hollywood since : 16/10/2016
☆ interviews : 1872 ☆ crédits : morrigan pour l'avatar, astre pour la signature, danke.

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Mer 31 Mai - 17:37

T'es content que Ashley te suive dans ton idée où on ne déplace rien du tout et qu'on continue son chemin parce que t'es pas sûr de pouvoir déplacer tout ça et tu veux pas avoir l'air complètement débile non plus. Tu préfères demander si t'as le droit de fumer et tu souris en entendant la réponse de la blonde, te retenant de rire en te rapprochant d'elle. Tu sors une cigarette de ton paquet pour elle et pour toi avant de lui tendre ton briquet. "Cadeau." Tu murmures en attendant de pouvoir récupérer ton feu pour allumer ta clope et tu tires dessus, ça fait du bien déjà, tu penses un peu moins à tout ça, tu te sens revivre un peu. Du coup tu continues à fumer en marchant un peu derrière Madelaine pour pas la déranger avec l'odeur et tu continues de fumer en tirant ton téléphone de ta poche à nouveau avant de te tourner vers Ashley. "Au fait, moi c'est Cole. Sprouse. Ou Cody Martin, comme tu veux." Tu lances avec un sourire d'imbécile avant de lui lancer un clin d'oeil. "Et toi c'est Ashley, je sais, je sais, je suis déjà venu épier un peu votre tournage, surtout pour voir Sasha en fait." T'explique genre t'es en promenade santé, et t'écrases finalement ta cigarette au sol pour te rapprocher un peu plus de Madelaine, tu l'as même pas fini en fait mais tu tiens pas en place. Tu peux pas laisser la rousse prendre la tête seule. "Hey." Tu marmonnes en récupérant sa main dans la tienne et lui lance un léger sourire en prenant ton téléphone à ton tour pour éclairer devant vous et t'enfoncer un peu plus dans le noir à sa place. "Vous voulez manger quoi quand on sera en haut?" Tu demande sur le ton de la conversation, ton truc premier c'est de détendre l'atmosphère, t'as ton téléphone levé face à vous et ton autre main toujours dans celle de Madelaine. Tu la lâcheras que si elle te force à le faire de toute façon. Jusqu'au tremblement de terre, en fait. Tu resserres tes doigts par réflexe sur ceux de Madelaine et regarde autour de toi en te couvrant avec ton bras libre, t'essayes de chercher Ashley et voir si elle va bien aussi. Mais c'est lorsque tu vois la terre du toit s'effondrer sur Madelaine que tu perds ton calme. "MADDIE!" Tu hurles, vos doigts ont lâchés et tu n'hésites pas une seule seconde avant de la rejoindre sous l'effondrement, assez pour refermer tes doigts sur son bras au moins et tenter de la tirer contre toi pour qu'elle ne se prenne pas quelque chose sur le visage.

_________________


He is half my soul, as the poets say.
In the darkness, two shadows, reaching through the hopeless, heavy dusk. Their hands meet, and light spills in a flood like a hundred golden urns pouring out of the sun.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

even if they judge, fuck it all
avatar
Ashley Benson



☆ in hollywood since : 17/05/2016
☆ interviews : 700 ☆ crédits : ©Faust (avatar) tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Mer 31 Mai - 18:47

Cole se rapprocha de moi pour me passer une cigarette. J'esquissais un petit sourire en l'attrapant, avant de prendre le feu qu'il me tendait. Je coinçais la clope entre mes lèvres avant de l'allumer et de rendre son briquet au jeune homme. « Merci. » Bordel ça faisait du bien, bizarrement ça me faisait oublier qu'on était plus ou moins coincé dans ce fichu tunnel, ça apportait une peu de normalité à cette ballade pourtant loin d'être ordinaire. Je tirais une nouvelle fois sur ma clope, profitant de ce petit plaisir que Shay avait tendance à m'interdire, alors que Cole se présentait. Je le connaissais déjà, enfin pas personnellement mais je savais qui il était. J'esquissais un petit sourire amusé alors qu'il enchaînait, m'empêchant de me présenter en m'avouant qu'il me connaissait déjà, car il lui était arrivé de traîner près du tournage de PLL pour voir Sasha. Je hochais lentement la tête. Entre Sasha et moi c'était plus vraiment le grand amour, mais je respectais le fait qu'il la considère comme une amie. Puis bon, je n'allais pas me mettre à détester tout ceux qui appréciaient Sasha sinon j'allais me mettre la terre entière à dos. Je tirais une nouvelle fois sur ma cigarette tout en marchant lentement, suivant des yeux Cole qui s'éloignait vers Madelaine qui marchait devant, éclairant le chemin avec son portable. Le mien restait dans ma poche, par flemme, puis je préférais sauver ma batterie au cas ou j'ai des nouvelles de Shay. Cole faisait la conversation et je me surprenais à réfléchir à une réponse : Pizza, brownies, frites, milk-shake... C'était toujours dans ses moments, quand on était loin de tout, que j'avais envie de truc trop gras ou trop sucré. Et alors que je fantasmais sur un menu de fast food, la terre se mit à trembler. Je m'arrêtais aussitôt de marcher, venant machinalement me mettre contre un mur avant de sentir se dernier trembler encore plus que le sol. Les morceaux de béton se dérobaient derrière mon dos. C'était la panique. J'échappais ma cigarette en entendant Cole hurler. Je le cherchais machinalement du regard, pour comprendre ce qui se passait, mais tout s'écroulait autour de nous, si bien que la poussière du béton qui se brisait avait remplit l'air d'une épaisse fumée. J'avais perdu Cole et Madelaine de vu depuis de longues secondes mais je m’obstinais à les chercher, jusqu'à ce que les pierres qui me tombaient dessus me rappel à la priorité numero uno : me mettre à l’abri. Pas évident quand on se trouvait dans un tunnel qui s’effondrait. Je me décidais donc à me recroqueviller sur moi même, couvrant ma tête de mes mains en attendant que ça passe. Priant pour ne pas que le plafond ne me tombe sur la tête.


_________________
Green light + But, honey, I'll be seein' you 'ever I go. But, honey, I'll be seein' you down every road. I'm waiting for it, that green light, I want it
Revenir en haut Aller en bas

can't you taste this gold?
avatar
Tyler Blackburn



☆ in hollywood since : 30/05/2017
☆ interviews : 171 ☆ crédits : meloria

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Mer 31 Mai - 22:39

Pourquoi étais-je là déjà ? Ah oui, ce fameux festival : le festival des couleurs, Keegan m’y avait traîné presque de force, prétextant que cela me ferait sortir de chez moi, que j’arrêterais de penser, de me torturer l’esprit. Il devait sans doute savoir que je ruminais encore ma rupture avec Ashley, que la voir tous les jours sur les plateaux n’avait fait qu’accentuer cette rancœur. Et comme si le temps m’avait entendu ou compris, il se mit à pleuvoir des cordes, faisant que mes vêtements se retrouvèrent rapidement trempés. Tout le monde se mit à courir à la recherche d’un abri et je perdis rapidement mon ami de vue. Je continuais ma route, tombant finalement sur un sous-terrain dans lequel je décidai de m’engouffrer. Je jetai un œil à mon téléphone, pour voir si Keegan m’avait appelé mais je constatai un peu surpris que je n’avais aucun réseau. C’était digne d’un mauvais feuilleton. Alors je décidais de jouer les aventuriers, peut-être qu’avec un peu de chance, je tomberai sur la sortie et qu’il se serait arrêté de pleuvoir entre temps. J’avançai alors, curieux de savoir où ce passage sous-terrain menait, lorsque j’entendis des voix. D’autres avaient dû avoir la même idée que moi. Je ne connaissais pas les premières voix qui se firent entendre, tandis que l’une d’elle attira particulièrement mon attention. Oh, j’aurais pu la reconnaître entre mille : celle d’Ashley. Ainsi, elle s’était abritée là, elle aussi, mais qu’allait-elle penser en voyant que j’étais également présent dans son refuge ? Je haussai les épaules, à vrai dire, cela m’importait peu ce qu’elle pouvait bien penser. Je décidai de rester dans mon coin, discrètement, attendant que l’orage passe lorsque le groupe décida de s’aventurer un peu plus loin. Soudain, je sentis quelques secousses, les parois du sous-terrain se mirent à trembler, faisant tomber des pierres violemment sur le sol dans un bruit de fracas assourdissant. J’eus un mouvement de recul et me mis à courir rapidement en arrière. La poussière s’était transformée en un épais nuage qui m’aveuglait et je me mis à toussoter, comme si cela allait m’aider à mieux respirer à travers ce dernier. Je plaquais mon bras contre ma bouche, tentant vainement de sauver mes poumons. Et puis, en clignant des yeux, j’avançai non sans mal, en zigzagant. Et puis, je trébuchais sur quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Un pied. « Qu’est-ce que… » maugréai-je avant de baisser les yeux sur ce fameux pied. « Génial… et moi qui pensais que ça ne pouvait pas être pire ! » marmonnai-je. Je tentai de regarder autour de moi, à la recherche des autres membres du groupe. Je décidai tout de même de m’accroupir face à Ashley. « Est-ce que ça va ? » Même si je la détestais, je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Madelaine Petsch



☆ in hollywood since : 06/05/2017
☆ interviews : 2842 ☆ crédits : morrigan, bat'phanie, the chainsmokers, guillaume musso, tumblr.

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Jeu 1 Juin - 10:21

Tu t'es mise à marcher pour chercher la sortie. Vous ne pouvez pas rester sous terre, vous devez sortir de là au plus vite. Qui sait combien de temps vous pourrez rester là avant que les secours n'arrivent ? Tu ne sais pas à quel point c'est le déluge dehors, tu ne sais pas les dégâts qu'il y a pu avoir jusqu'à présent. Mais tu crains le pire, vraiment. Tu essaies de ne pas penser à ça, ton seul objectif actuellement, c'est de trouver la ou une des sorties. Tu n'as jamais pris le passage sous-terrain pour te rendre quelque part sur le site, alors tu ne sais vraiment pas où ça peut mener. Tu marches. Tu entends Cole et Ashley parler derrière toi mais tu ne te concentres pas vraiment sur leurs paroles, seulement sur ton objectif. Tu sens la présence du garçon à tes côtés et ses doigts entre les tiens. Tu souris un peu avant de tourner la tête vers lui mais tu ne vois pas grand chose. Juste très légèrement son visage grâce à la lumière qui éclaire devant vous. Il fait de même avec le sien, c'est mieux à deux téléphones, deux lampes torches. Vous verrez mieux et plus loin. Il demande ce que vous voudrez manger une fois que vous serez sorties. Tu n'en as aucune idée. Déjà si vous sortez, ce serait une bonne chose. Encore faut-il que personne ne se soit réfugiée dans la réserve et qu'il ait tout mangé. Toi, c'est ce que tu aurais fait. Tu aurais mangé tout ce que tu peux manger. Tu n'es pas sûre que ça représente beaucoup dans la réserve mais ce serait déjà un bon début. Vous continuez de marcher, tu jettes un oeil derrière pour t'apercevoir qu'Ashley et Tyler vous suivent bien. Il ne faudrait pas que vous vous perdiez maintenant tous les quatre. Et quand tu te concentres de nouveau devant toi, la terre et le plafond se mettent à trembler. Cette journée est maudite, c'est ce que tu penses. Il ne manquait vraiment plus que ça pour qu'elle soit parfaite. Quelle ironie, pas vrai Maddie ? Toi qui attendait tellement cette journée. Toi qui en attendait tellement, tu te retrouves au milieu d'une tempête et enfermer sous terre. Tu serres la main de Cole dans la tienne, tu as peur de ce qui est en train d'arriver. Tu ne veux pas mourir dans ce genre de condition. Tu pries pour que les secours soient sur place et viennent vous chercher dans peu de temps. Tout tremble autour de vous et tout commence à s'effondrer aussi. Les murs, le plafond. Tu ne sais pas où te mettre. Tu paniques un peu à tel point que tu en lâches la main de Cole pour essayer de te protéger mais c'est trop tard. Une partie du plafond t'est tombée dessus. T'es au sol et tu ne bouges plus. Tu n'y arrives plus de toute façon. T'es un peu sonnée, tu as du mal à comprendre ce qui se passe et à garder les yeux ouverts. Tu ne sais pas trop si c'est à cause de la fumée ou à cause des coups que tu t'es prise. Tu arrives à distinguer la voix de Cole au loin qui crie ton nom mais ça te semble un peu loin. Un peu trop peut-être. Et tu sens une pression sur ton bras. Ça te fait mal d'ailleurs. T'essaies de le bouger un peu, impossible.

_________________

aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre. et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.

I'M GONNA LOVE YOU INSIDE OUT
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Cole Sprouse



☆ in hollywood since : 16/10/2016
☆ interviews : 1872 ☆ crédits : morrigan pour l'avatar, astre pour la signature, danke.

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Jeu 1 Juin - 10:36

Tu ne peux que crier son nom, tu te sens idiot, inutile, tu ne sais pas quoi faire d'autre alors que tu vois l'éboulement lui tomber dessus. Tu ne peux décidement pas la laisser comme ça et en quelques secondes tu te jettes dans l'éboulement à ton tour mais elle est déjà à terre et tu fais la chose la plus stupide du monde certainement en la tirant vers toi pour la protéger du reste de l'impact. Tu sens pas mal de poids tomber sur ton dos et tu ne bouge quand même pas, les yeux fermés, tu attends que ça passe. Tu ne remarques pas forcément que tu es blessé et que tu saignes un peu au niveau du visage, ni que tu es couvert de poussière. Tu fais juste attention à Madelaine et tu l'observes un peu, bat des cils quand le tremblement semble se calmer mais tu te demandes 'et si ça revient?' bêtement. "Madelaine? Madelaine." Tu murmures doucement, priant pour que la rouquine te réponde alors que tu desserre un peu ton étreinte sur elle et tu te rends compte que le bras sur lequel tes doigts sont posés est coincé sous une énorme pierre. Au niveau de l'épaule. "Putain, putain, putain." Tu murmures en boucle en relâchant ton amie et en soulevant la pierre pour la jeter plus loin. "Ne bouges pas." Tu reprends, la voix un peu tremblante alors que tu essuies ton nez du revers de ta main, un geste nerveux, tu es au bord des larmes. T'oses même pas la bouger, t'as peur que sa nuque ai pris un choc et tu sais pas quoi faire à part t'accroupir à nouveau à ses côtés et passer doucement tes doigts sur son visage en tirant ton téléphone de ta poche avant de te rappeler que vous n'avez pas de réseau et de le jeter de rage contre les rochers plus loin. "Vous allez bien?" Tu demandes vers les autres en te rappelant d'eux, et tu trembles un peu, t'oses pas vraiment bouger, tu veux pas quitter Madelaine alors que tes mains tremblent sur elle. "Allez chercher de l'aide, s'il vous plaît." Tu demandes en sentant ta voix se craquer sur la fin, t'arrive plus à retenir tes larmes maintenant.

_________________


He is half my soul, as the poets say.
In the darkness, two shadows, reaching through the hopeless, heavy dusk. Their hands meet, and light spills in a flood like a hundred golden urns pouring out of the sun.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

even if they judge, fuck it all
avatar
Ashley Benson



☆ in hollywood since : 17/05/2016
☆ interviews : 700 ☆ crédits : ©Faust (avatar) tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Jeu 1 Juin - 13:42

Le sol tremblait, les murs s'écroulaient, une épaisse poussière envahissait le tunnel et je ne trouvais rien de mieux à faire que de m'accroupir, me recouvrant ma tête de mes bras, attendant que ça passe. Je serrais les dents, alors que je sentais des débris du plafond et des murs me tomber dessus. Ça va passer, ça va passer. pensais-je, tout en restant immobile. Je me pris de nouveau un coup, mais cette fois si rien de comparable aux pierres qui tombaient du plafond. Au milieu des bruits d’éboulement, une voix, étrangement familière et toute proche de moi, qui râlait. Je me risquais à sortir le nez d'entre mes genoux, redresser la tête pour en avoir le cœur net. Et là, juste devant moi, dans le nuage de fumé se trouvait Tyler. Je n'avais pas rêvé, c'était bien lui. Il s'accroupit en face de moi, et je plantais mes yeux dans les siens. Ça faisait un petit moment que je ne l'avais pas vu, et une éternité qu'il ne m'avait pas adressé la parole. Je me laissais aller à le détailler du regard, sentant mon cœur se serrer un peu en me rappelant qu'il me haïssait et qu'il n'était pas là pour me prendre dans ses bras ou me rassurer. Pourtant il était là, accroupis en face de moi, demandant si ça allait et je restais bête un moment. Une petite part de moi avant envie d'y croire. De croire qu'il était sincère, qu'il s'inquiétait vraiment de mon état. Mais je savais bien que ce n'était pas vraiment le cas. Comme s'il en avait quelque chose à faire de savoir si j'allais bien. Il me détestait, persuadé que je lui avait brisé le cœur, que je m'étais foutue de lui et de ses sentiments, alors que tout ce que j'avais fait c'était sauver ma peau et le protéger lui... le protéger de lui même et de ses démons. Et voilà qu'il était là, dans ce foutu tunnel qui s'écroulait sur nous et qu'il me demandait si ça allait... « Non. » lâchais-je sans trop réfléchir. « Non ça va pas, tu vois bien qu'on est entrain de se faire enterrer vivant. Comment ça pourrait aller ? » J'avais été plus froide que je ne l'aurais voulu, mais la panique avait pris le dessus. Au fond je n'avais rien contre Tyler. Au contraire d'ailleurs, il avait toujours occupé une place toute particulière dans mon cœur, seulement là, dans l'immédiat, ça question stupide et surtout sa pitié ne m’intéressait pas. Il m'adressait la parole par simple politesse, et si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait depuis longtemps tracer son chemin. La terre cessait de trembler, après ce qui m'avait semblé presque une éternité, et j'entendis Cole un peu plus lui, demander si on allait bien. Je toussais une peu, me relevant titubante, les muscles encore crispés. Difficile de se repérer dans ce chaos. La poussière retombait un peu pour laisser apparaître des tas de débris qui jonchaient le sol et semblaient bloquer toutes issues. J’essayais de me frayer un chemin jusqu'à Cole, laissant Tyler derrière moi, me retournant tout de même pour lui adresser un regard, comme pour lui demander de me rejoindre. Il fallait se serrer les coudes, même si ça n'allait certainement pas être évident pour lui de mettre sa fierté de côté. « Cole ? » appelais-je tout en passant par dessus un tas de pierre, évitant de me prendre les pieds dans ces armatures en métal qui étaient normalement recouvertes de béton, mais qui sous le choc des secousses c'étaient brisées. Je finis par trouver le jeune homme, qui était un peu amoché, près de Madelaine qui était coincée sous des débris. Je pressais le pas pour le rejoindre alors qu'il demandait d'aller chercher de l'aide. « Chercher de l'aide ? T'as vu l'état du tunnel ? J'suis pas sûr qu'on puisse aller bien loin... puis d'autres morceaux risquent de s'écrouler, c'est trop dangereux... » dis-je. Je me voyais mal partir avec Tyler entre les débris, en prenant le risque de se prendre sur la tête des morceaux de plafond instables. Non clairement c'était bien trop risqué. Alors oui, ça me faisait de la peine de dire ça alors que Madelaine était mal en point, mais c'était la meilleure solution pour le moment. « Il vaut mieux rester grouper. A la limite s'éloigner un peu pour trouver du réseaux, mais je pense pas que se séparer soit la bonne solution. »


_________________
Green light + But, honey, I'll be seein' you 'ever I go. But, honey, I'll be seein' you down every road. I'm waiting for it, that green light, I want it
Revenir en haut Aller en bas

can't you taste this gold?
avatar
Tyler Blackburn



☆ in hollywood since : 30/05/2017
☆ interviews : 171 ☆ crédits : meloria

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Jeu 1 Juin - 14:07

Le ciel nous tombait littéralement sur la tête, et cela faisait un drôle d’effet. J’avais l’impression de me retrouver dans un de ces films apocalyptiques où le sol se mettait à trembler et à s’effondrer sous nos pieds. Sauf qu’actuellement, ce n’était pas le sol qui tremblait, mais les murs et le plafond et des morceaux de bétons tombaient tout autour de nous sans que nous ne puissions rien y faire à part les éviter et tenter de nous mettre à l’abri. Dans ma course, j’avais rencontré le pied d’Ashley et bien que nos relations n’étaient pas au top de leurs formes, une part de moi restait attachée à elle, s’inquiéterait toujours de son état. Je m’accroupis face à elle, elle semblait si fragile à cet instant et si apeurée, mais ma fierté et ma colère m’empêchaient de la prendre dans mes bras et de la rassurer. Alors je m’étais contenté de lui demander si elle allait bien, ce à quoi elle répondait bien vite que non, que nous étions en train de nous faire enterrer vivant, donc qu’elle ne voyait pas comment cela pouvait bien aller. C’était vrai, question con. « J’aurais très bien pu passer ma route et ne pas m’arrêter pour miss Benson. Mais tu vois, contrairement à toi, il y en a qui font l’effort de s’inquiéter pour les autres, malgré tout. » C’était une pique, bien placée. Je lui en voulais de m’avoir renvoyé pâtre à cet instant alors que je ne faisais que lui demander si elle allait bien, prêt à lui apporter mon aide si elle en avait besoin. Je lui en voulais de m’avoir laissé tomber au moment où j’avais le plus besoin d’elle, de m’avoir fait souffrir comme elle l’avait fait. Je lui en voulais d’être égocentrique en fait, parce que c’était ainsi que je la voyais désormais ; égocentrique, ne s’inquiétant que de son petit bonheur et de sa petite personne, bien qu’au fond, je savais que ce n’était pas le cas. Mais la rage en moi m’empêchait de penser autrement. Ainsi, je soufflai, ne lui proposant même pas ma main pour l’aider à se relever. Les murs s’arrêtèrent de trembler et nous pûmes reprendre un peu nos esprits. Je fermai les yeux quelques instants, comme pour apprécier ce calme tant attendu mais cet instant fut de courte durée lorsque nous entendîmes, Ashley et moi, la voix de Cole, demander si tout allait bien. Ashley ne prit même pas la peine de lui répondre ou même de m’adresser un mot et elle se mit en marche vers la voix. Je la suivis, malgré moi, mais je devais bien me rendre à l’évidence : je n’avais pas le choix. J’allais faire face à mon pire cauchemar : me retrouver enfermé entre quatre murs avec la jeune femme, celle que j’avais pris soin d’éviter ces derniers temps. Evitant les morceaux de pierres et de bétons, nous découvrîmes Cole, et Madelaine à côté de lui, coincée sous les décombres. « C’est pas vrai… » murmurai-je comme pour moi-même. Si cinq d’entre nous avions eu de la chance, ce n’était pas le cas pour tout le monde. J’espérais sincèrement que nous pourrions la dégager rapidement et qu’elle n’ait pas de graves blessures internes, mais je décidai de chasser cette pensée rapidement. Cole nous pria d’aller chercher de l’aide mais Ashley répondit exactement ce que je pensais : nous ne pouvions pas sortir du tunnel, il n’était pas sûr et tout risquait de s’effondrer. Elle assura qu’il valait mieux rester grouper. Je me mis à réfléchir, regarder le plafond et les murs tour à tour. Puis mon regard se porta à nouveau sur Madelaine. Je n’étais pas sûr qu’elle puisse attendre encore bien longtemps ainsi. Mon âme d’aventurier prit le dessus et je proposai : « On devrait essayer d’avancer malgré tout, Ash’. Si ça se trouve, on n’est pas trop loin de la sortie. De toute façon, on ne peut pas rester comme ça éternellement, il va bien falloir à un moment donné qu’on sorte. Et Madelaine, on ne sait pas combien de temps son bras peut rester bloquer sous cette pierre… Il va falloir faire un choix. Et si tu ne veux pas me suivre, eh bien reste ici. Mais moi, je tente ma chance. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Madelaine Petsch



☆ in hollywood since : 06/05/2017
☆ interviews : 2842 ☆ crédits : morrigan, bat'phanie, the chainsmokers, guillaume musso, tumblr.

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Ven 2 Juin - 10:23

Tu n'as pas compris ce qu'il se passait quand tu as commencé à voir tout s'effondrer autour de vous. Tu n'as pas compris de suite en tout cas. Et quand c'était le cas, c'était trop tard. Tu n'avais plus le temps de bouger que le plafond rocheux t'étais tombé dessus. Particulièrement sur ton épaules. D'autres morceaux sur d'autres parties de ton corps. Ta tête a été touchée mais tu as l'impression que ce n'est rien comparé à ton épaule. Ton dos aussi. Tu n'arrives plus à bouger et tu entends à peine les paroles autour de toi. Seulement un gros brouhaha. T'aimes pas cette sensation, t'arrives même pas à bouger et ça t'énerve et te fait peur en même temps. Tu paniques mais ça ne se voit même pas. Tu sens un poids en moins sur ton corps, sur ton épaule mais ça te fait toujours horriblement mal. Tu bouges un peu les doigts mais tu as l'impression que ça te lance des décharges de douleur encore plus forte alors tu arrêtes. Tu es parmi eux, tu es là sans être vraiment là. Tu ne sais pas trop ce que ça signifie, tu as du recevoir un coup un peu trop fort. Cole... ? Tu ne sais pas combien de temps il ne se passe avant que tu n'arrives à prononcer son prénom. Mais ta voix est basse, très basse. Tu ne sais même pas si elle est audible, si tu vas te faire entendre des autres et du concerné. T'essaies de te reprendre, de bouger, tu ne peux pas rester là, comme ça. Il faut que vous sortiez d'ici, tu n'as pas oublié ton objectif. Mais tu te demandes bien comment est-ce que tu vas bien pouvoir faire dans cet état.

_________________

aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre. et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.

I'M GONNA LOVE YOU INSIDE OUT
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ wonderful moderator
avatar
Cole Sprouse



☆ in hollywood since : 16/10/2016
☆ interviews : 1872 ☆ crédits : morrigan pour l'avatar, astre pour la signature, danke.

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Ven 2 Juin - 23:49

T'entend vaguement Ashley t'appeler mais t'arrives même pas à répondre, ton regard est fixé sur Madelaine et tes mains tremblent sur elle, tu ne sais même pas comment la toucher sans lui faire mal, tu n'oses même pas te dire que tout ça est réel et que le sous-terrain peux s'effondrer sur vous à n'importe quel moment. Non, tu ne penses pas à tout ça. Tu les préviens qu'il faut aller chercher de l'aide parce que tu ne peux pas la déplacer, ça serait trop risqué, et tu portes ton regard sur la blonde lorsqu'elle te répond, t'as l'air complètement perdu, tu passes nerveusement le dos de ta main sous ton nez et tu renifles un peu pour ravaler tes larmes. "On a besoin d'aide, on a besoin de secours, elle a besoin d'aide." Tu répètes en appuyant sur le dernier mot comme s'ils avaient tous perdus l'esprit et qu'aucun d'eux ne comprenaient la gravité de la situation. Qu'ils restent sur place ou avancent, ils allaient tous risquer de se prendre un bout de plafond sur la tête. Tes doigts se resserrent doucement sur la taille de Madelaine et tu te sens trembler, t'as l'arcade sourcilière pété et tu sens même pas le liquide carmin sur ton visage. Tu les entends parler et t'as l'impression que tout ce qui sort de leurs bouches ne sont que des conneries. "On en a rien à faire de jouer les explorateurs, on est pas des putains d'Indiana Jones, il faut aller à la prochaine sortie et enlever les pierres à mains nues s'il faut, il faut revenir avec des secours, elle ne peux pas rester comme ça. Elle ne peux pas. Rester. Comme. Ca." T'appuies chaque mot, t'es limite hystérique, tu pleures et tu ne te rends même plus compte à ce point. Ce n'est que lorsque tu l'entends prononcer ton prénom que tu sembles te calmer et lui jeter un regard choqué, les lèvres tremblantes. "Madelaine. Maddie, Maddie." Tu murmures doucement et glisse tes doigts dans son cou, les passe lentement sur sa nuque, tu pries. "Tu as mal si je bouge là?" Tu demandes en déplaçant tout doucement sa nuque et avec délicatesse. Tu pries. Si c'est la nuque c'est foutu.

_________________


He is half my soul, as the poets say.
In the darkness, two shadows, reaching through the hopeless, heavy dusk. Their hands meet, and light spills in a flood like a hundred golden urns pouring out of the sun.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

even if they judge, fuck it all
avatar
Ashley Benson



☆ in hollywood since : 17/05/2016
☆ interviews : 700 ☆ crédits : ©Faust (avatar) tumblr (gifs)

MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   Sam 3 Juin - 11:41

S'inquiéter pour moi ? C'est sûr que venant du gars qui me foutait sur la gueule c'était drôlement ironique... mais je gardais ça pour moi, je m'étais toujours promise de ne pas lui dire et ce même sous le coup de la colère ; je m'étais jurée de le protéger en gardant ça secret. Interdiction donc, d'utiliser ça comme un argument. Puis si toute fois ça venait à m'échapper, aujourd'hui, je n'avais plus rien pour prouver mes dires, plus de bleu, plus de coupures inexpliquées, donc il n'était pas dans l'obligation de me croire. Je rejoignis Cole qui était près de Madelaine, lui expliquant que, selon moi, aller chercher de l'aide était trop dangereux, que le tunnel était trop instable. Je n'avais pas vraiment envie que quelqu'un d'autre se retrouve, à son tour, écrasé sous le plafond seulement quelques mètre plus loin. Puis qui sait ce qui était construit à proximité de ce tunnel ? Il pouvait y avoir des canalisations d'eau, des tuyaux contenant du gaz, des fils électriques ou autre chose. Assez d'élément pour créer une explosion, une inondation... bref tout un tas de truc mortel. Asphyxié, brûlé, noyé, électrocuté, on avait le choix. Et plus j'y réfléchissais plus je me rendais compte que ce tunnel devait être le pire endroit où se trouver durant un tremblement de terre. Rester groupé et attendre les secours me semblait vraiment plus sage. Tyler n'était évidemment pas du même avis que moi et sur certain point il n'avait pas tord : On ne savait pas combien de temps Madelaine allait pouvoir rester là, ni même quel était l'étendu de ses blessures, on ne savait pas non plus combien de temps il allait falloir aux secours pour nous trouver ici... Quoi qu'on choisisse c'était un coup de poker, mais à entendre Tyler, lui avait déjà pris sa décision et avec ou sans moi il partirait chercher de l'aide. Il n'était pas question que je le laisse partir seul, c'était d'autant plus dangereux. Puis alors que je pesais le pour et le contre, Cole reprit la parole. Il était clairement paniqué, et sous le choque. Tremblant, en larme, il n'était pas question, pour lui, que l'on reste là à ne rien faire. Madelaine ne pouvait pas rester comme ça elle avait besoin d'aide le plus vite possible. Évidemment il avait raison, mais une petite part de moi me hurlait de ne pas m'éloigner de trop. S'il arrivait autre chose, si on ne parvenait pas à sortir de ce foutu tunnel, les secours auraient encore plus de mal à nous trouver une fois éparpillés, chacun à plusieurs mètre de l'autre. Puis la rouquine souffla quelques choses, ce qui était rassurant selon moi, elle n'était pas, ou plus, inconsciente. Et puis ça calmait immédiatement Cole qui se retournait vers elle pour lui parler. Je reportais mon attention sur Tyler, passant une main dans mes cheveux poussiéreux. « Ok... on va essayer de trouver de l'aide. » J'étais pas totalement convaincu et ça s'entendait. J'avais franchement peur. Il y avait toujours des répliques après un tremblement de terre, toujours. Et il suffisait qu'on s'éloigne dans une partie instable du tunnel au mauvais moment pour se retrouver à notre tour ensevelit sous les décombres. Mais tant pis, j'étais la seule à vouloir rester ici, et il était hors de question que je laisse Tyler partir seul. Je lui faisais donc signe de me suivre, tout en sortant mon portable pour allumer la lampe torche de ce dernier et enfin m'engouffrer plus loin dans le tunnel. J'enjambais des décombres, le pas incertain alors que j'éclairais le chemin, les mains encore légèrement tremblantes, priant pour que la prochaine sortie ne soit pas trop loin et que surtout, le tunnel ne soit pas totalement bouché dans les mètres ou kilomètre à venir.



_________________
Green light + But, honey, I'll be seein' you 'ever I go. But, honey, I'll be seein' you down every road. I'm waiting for it, that green light, I want it
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: down in the underground. (GROUPE 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
down in the underground. (GROUPE 2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! :: I tried to leave it but I never could :: Festival of colors-