AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

☆ minibars
Bob Morley
Bob Morley


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] 56184610
☆ in hollywood since : 03/04/2019
☆ interviews : 735 ☆ crédits : Sweet poison et Wild Heart

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyDim 28 Juil - 18:47

“ Misfortune shows those who are not really friends. ”
@Marie Avgeropoulos feat Bob Morley
“ The most memorable people in life will be the friends who loved you when you weren’t very lovable. ”
••••

L’air hagard, l’Australien ouvre la porte de la maison qu’il a retapé quand il était encore avec Arryn, à Marie. C’est lui qui l’a faite venir ici, lui ayant envoyé quelques messages, tels des appels à l’aide. En général, dès qu’il voit la Canadienne, il lui adresse un franc sourire, presque aussi lumineux que ceux qu’il réserve à une certaine blonde qui fait battre son cœur déraisonnablement vite. Aujourd’hui, c’est à peine s’il lui lance un léger sourire, à sa collègue. « Merci d’être venue ! » Même sa voix est comme éteinte. Il ne faut pas être un génie, ni même un proche de l’acteur, pour savoir que celui-ci est dans l’un de ces jours « sans », ceux où sa dépression et son angoisse le rongent insidieusement. « Je peux t’offrir un truc à boire ? » pense-t-il à demander, après avoir refermé la porte derrière l’Avgeropoulos. Encore un signe que Bob n’est pas dans son état normal, clairement pas dans un jour où il a un immense sourire, et où il déconne très facilement. Rien d’étonnant en soi : il sait qu’il a tout détruit, avec Eliza. Alors qu’elle est enceinte de lui. Alors qu’ils se construisaient enfin un avenir. Il a tout bousillé, bien avant que tout cela n’arrive. « Mais quel con ! », ne cesse de traverser son esprit, dans une rengaine cruelle et entêtante. Sa connerie va aussi impacter l’amitié entre la Taylor-Cotter et la Morgan. Et foutre une sacré pagaille au sein du casting par extension. « T’as fait fort, Bob, tu peux être fier de toi ! » Les pensées de l’homme à son encontre sont loin d’être clémentes, et c’est comme ça depuis une bonne semaine, depuis qu’Eliza lui a annoncé ce qui aurait dû être une bonne nouvelle : elle porte son enfant… Il en a été ravi, sur le coup, avant que tout n’implose dans son esprit, et que la culpabilité qu’il avait su étouffer légèrement jusqu’alors, ne lui revienne en pleine gueule.

••••

by Wiise

_________________
With you in my life I felt like I could conquer anything. It was as if I was on top of the world and even the stars themselves were just within my grasp. But without you…. even getting through the day is hard.
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 752 ☆ crédits : Moi même

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyLun 29 Juil - 8:53




Misfortune shows those who are not really friends.@Bob Morley
You made a mistake, but for you I would keep it for myself.



☾☾ Cette semaine j’avais commencé encore une fois à fuir Quincy, comme la peste. J’avais passé ses semaines, mois de tournages à cachés à tous le monde ma grossesse enfin mise à part à Jason parce que certaine scène de la saison 6 beaucoup avait remarqué que quelque chose n’allait probablement pas. D’habitude je me fichais bien de me blesser pendant une des scènes ou j’étais censé me battre, quand ça arrivait mais cette fois ? Quand je jugeais que c’était beaucoup trop violent, j’avais ma doubleuse alors que tout le monde savait pertinemment que je faisais mes cascades parce que j’adorais ça. Mais j’avais déjà perdu une fois un bébé, et ma grossesse même si je ne voulais pas de ce bébé, parce que je n’avais pas réussi à encore réellement faire… Réellement faire mon deuil du premier bébé que j’avais lorsque j’étais encore avec Taylor au début de la série. J’avais simplement voulu mentir, bien que maintenant puisque mon ventre avait totalement fini par pointer le bout de son nez aujourd’hui et que les mois n’étaient pas forcément les plus courts. Je n’arrivais plus tellement à cacher la vérité à mes plus proches amis, du moins du cast au moins. Aujourd’hui Bob m’avait demandé de venir dans la maison qu’il avait rénové lorsqu’il était avec Arryn. Jamais je n’aurais jamais pu croire ce qu’il allait pouvoir m’annoncer, forcément ce genre de nouvelles n’allait pas passer aussi facilement. Et que vu les hormones, au moins il était pratiquement certain qu’il allait s’en mangeait une avec Eliza sauf qu’elle aurait probablement plus de droit de lui en mettre une que ma petite personne. Mais au ton de la voix de Bob, je n’avais pas refusé de sortir de la villa du Tomlinson. Je savais qu’il souffrait de dépression et d’anxiété et Bob était mon meilleur ami, je le considérais comme un grand frère. Je me voyais mal le laisser alors que je sentais que c’était un jour sans. Je ne pouvais pas, il avait toujours été présent dans ma vie pour que je le laisse même si il n’était pas au courant à quel point il m’avait été précieux et essentiel ses dernières années. Je lui devais au moins ça non ? C’était bien pour cela que j’avais fini par venir chez lui et en le voyant j’avais bien compris que j’avais bien fait. « C’est normal, tu m’inquiétais. » C’était ce que faisais les amis non ? J’étais rentré bien vite suivis de Chewy, bah oui c’était bien connu je le trimballe absolument partout même sur les tournages. Et puis il était un tantinet plus protecteur actuellement, bien qu’il connaissait bien Bob depuis que je l’avais il l’avait bien vu grandir. Comme tous dans le cast. « Je veux bien un soda. » Soufflais-je en allant dans le salon, m’installant sur un des canapés en attendant qu’il revienne avec mon soda. « Si tu me disais ce qu’il y a réellement ? Tu ne m’as pas l’air d’aller bien. »

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Bob Morley
Bob Morley


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] 56184610
☆ in hollywood since : 03/04/2019
☆ interviews : 735 ☆ crédits : Sweet poison et Wild Heart

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyLun 29 Juil - 18:49

“ Misfortune shows those who are not really friends. ”
@Marie Avgeropoulos feat Bob Morley
“ The most memorable people in life will be the friends who loved you when you weren’t very lovable. ”
••••

C’est dans des cas comme ça, que le brun se dit qu’il a de la chance d’avoir Marie dans sa vie. Elle a toujours été là pour lui, quoi qu’il ait pu faire, et a été un soutien d’autant plus précieux pour lui, quand son couple avec Arryn a commencé à sombrer progressivement. Et aujourd’hui, plus que jamais, il aura bien besoin de la Canadienne, bien qu’il doute mériter une telle amie. C’est ainsi, quand il est dans un mauvais jour, même ses pensées sont mauvaises, déjà qu’en général, il n’est pas forcément l’homme qui a la confiance la plus folle en lui ! « Je t’amène ça de suite ! » lance-t-il, quand elle lui a fait savoir souhaiter un soda. Il s’éclipse quelques minutes, pour aller chercher deux sodas frais, même s’il sait d’avance qu’il ne touchera pas au sien.

Rejoignant Marie, avec les deux canettes, ainsi que deux verres en main, il pousse un soupir, en voyant Chewy auprès de sa maîtresse. Il adore ce chien, comme il adore tous les animaux, et c’est un autre signe de l’état d’esprit troublé de l’acteur : normalement, il s’empresse d’aller câliner tous les animaux que peuvent amener avec eux, ses comparses. Pas aujourd’hui. Cela peut toutefois s’expliquer par le fait que, depuis sa séparation avec Arryn, celle-ci a pris Ellie, la chienne qu’il a acheté, durant leur relation. Il a beau savoir que ça a été la meilleure chose à faire pour sa chienne, celle-ci lui manque. Mais il aurait été trop cruel pour Ellie de la séparer d’Arryn, qui l’avait quand lui était à Vancouver, et plus encore de la séparer de Clover, la chienne d’Arryn. Naïvement, il avait vu en cela la pénitence qu’il devait faire, pour l’erreur commise avec Lindsey, des mois plus tôt. Ca ne l’a pas empêché de lentement se détruire mentalement, jusqu’à aujourd’hui… Il pousse un soupir, en s’asseyant sur le fauteuil en face de Marie, déposant sur la table basse entre eux, les boissons et verres. « Qu’est-ce qu’il y a ? » commence-t-il, en écho à la question qu’elle lui a posée alors qu’il était dans la cuisine. « Simplement que j’ai merdé. J’ai détruit la plus belle chose qui pouvait exister dans ma vie, et que j’attendais depuis des années, avant même de vraiment l’avoir, persuadé que c’était perdu d’avance… » Désemparé, il détourne le regard des boissons qu’il fixait sans vraiment les jours jusqu’alors, pour observer l’actrice. Ses yeux brillent de l’émotion qui l’étouffe, de cette culpabilité qui le rend fou. « J’ai couché avec Lindsey…  » lui avoue-t-il, droit dans les yeux, bien que le marron du regard de Bob paraisse flotter dans les larmes qu’il ne contient plus réellement. Son explication est sans nul doute bancale et peut prêter à confusion quant à la chronologie des événements, mais on ne peut lui en tenir rigueur : il est plus que confus, et loin d’être en mesure de s’exprimer correctement ! Et même : comment expliquer que, de toutes les femmes avec qui il aurait pu passer la nuit, il a bien pu choisir l’amie la plus proche de la femme dont il est fou amoureux depuis tant d’années ?
••••

by Wiise

_________________
With you in my life I felt like I could conquer anything. It was as if I was on top of the world and even the stars themselves were just within my grasp. But without you…. even getting through the day is hard.
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 752 ☆ crédits : Moi même

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyMar 30 Juil - 7:18




Misfortune shows those who are not really friends.@Bob Morley
You made a mistake, but for you I would keep it for myself.



☾☾ Bob pensait qu’il n’était pas forcément l’ami qui méritait réellement mais en réalité ? Il avait été présent dans ma vie pour les choses les plus compliquées du monde pour moi, je savais que trop bien que ce genre de chose ne pourraient pas être aussi facile. J’avais toujours été plus proche d’Alycia sur les tournages et de Bob mais en même temps ce n’était pas étonnant puisqu’au début nos personnages avaient tout de même énormément de scènes ensemble ce qui forçait forcément à apprendre à se connaitre un minimum. Après tout, même si tu étais un acteur doué, talentueux, tu laissais toujours une part de toi dans ton personnage. Dans ses relations par exemple, Chelsey elle avait fait une belle dépression dont elle se remettait à peine depuis qu’Harper était morte. Perdre du jour au lendemain ce que tu as connu pendant cinq longues années ? Perdre ce que nous avons sur les plateaux à Vancouver ? C’était difficile parce que nous étions pratiquement tous comme une famille.
Et pour moi Bob avait été ce qui m’avait été le plus précieux pour survivre au début de la série, même si cette dernière saison, la scène ou Octavia avait supplié en pleurant qu’on ne l’abatte. La réalité était qu’on m’avait applaudi pour cette performance, mais en réalité je m’étais remise l’image de la perte de mon fils. Cette panique et cette douleur que j’avais ressentis que Taylor avait tellement eu du mal à calmer, pendant des longues heures j’avais été totalement hystérique et surtout totalement paumée. Bob avait été présent dans ma vie quand j’en avais eu le plus besoin, il ne m’avait jamais lâché et je ne comptais pas lui tourner le dos simplement parce qu’il avait fait une connerie. Même si très clairement, mais alors très clairement il allait s’en prendre plein la gueule. Rapidement, j’avais bien vu que c’était une journée sans et qu’il n’allait vraiment pas bien ce qui forcément m’inquiétais tout de même. J’avais peur pour lui, je craignais ce qu’il avait à me dire. Surtout parce que d’habitude, Chewy avait le droit à une fête énorme de sa part. Même si il le voyait très souvent, parce que je le prenais très souvent avec moi. Partout sauf dans certains endroits, sur les tournages ils étaient toujours sur les plateaux ou il pouvait vaquer ou il le voulait, pendant que je faisais mes scènes et il observait les autres. Bien que l’énorme chien c’était posé sur le canapé, je lui avais frotter les pattes avec une petite serviette que j’avais dans mon sac pour qu’il ne mette pas de terre partout et salisse tout. Jusqu’à ce que l’homme ne largue la bêtise qu’il avait fait. Mon visage c’était tout simplement, figé. Pardon ? Le pire c’était quand je su avec qui il avait couché. « TU AS FAIS QUOI ??? » Hurlais-je, forcément l’engueulade allait forcément prendre. « Comment tu as pu faire ça Bob ? Comment ? Putain avec Lindsey en plus. Ca fait combien d’années que tu es amoureux d’Eliza ? Combien ??? » Avais-je dis en bougeant la tête de mon chien pour venir lui en mettre une qui s’était bien entendu si bien que Chewy s’était redressé en sursautant. « Sur sept milliards d’être humains, qui peuplent cette putain de planète. Sept milliards d’être il a fallu que tu fasses ta connerie avec la meilleure amie de la femme que tu as toujours voulu.Mais qu’est-ce qui t’as pris ? QU’EST-CE QUI VOUS A PRIS ? »

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Bob Morley
Bob Morley


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] 56184610
☆ in hollywood since : 03/04/2019
☆ interviews : 735 ☆ crédits : Sweet poison et Wild Heart

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyMar 30 Juil - 11:52

“ Misfortune shows those who are not really friends. ”
@Marie Avgeropoulos feat Bob Morley
“ The most memorable people in life will be the friends who loved you when you weren’t very lovable. ”
••••

Sans surprise, la réaction de Marie est vive. Bob ne bouge pas d’un pouce, pas même quand il sent bien que sa collègue va le baffer : il ne l’a pas volé, après tout. Difficile de savoir si les larmes qui ravagent ensuite le visage de l’Australien sont le fruit de la claque donnée par son amie, ou le simple résultat des remords qui le dévorent depuis des semaines, ou si c’est un mélange de tout cela. « Je sais pas…. » souffle-t-il en guise de biens  maigres explications, alors que son dos se voûte, que tout son être s’affaisse ostensiblement. « J’avais perdu espoir, je crois…. » A l’époque, il avait en effet fini par se faire une raison, bien que ça l’avait détruit. « Je m’étais déclaré à Eli, mais… Elle avait encore William en tête, malgré ce qu’il lui avait fait, malgré ce qui se passait encore entre nous, et… » Sa voix se brise, car il ne peut s’empêcher de ressentir précisément ce qu’il éprouvait à ce moment-là de sa vie. Et c’est loin d’être un mélange de sentiments agréables, d’autant moins quand, comme lui, on est autant amoureux qu’il l’est, de la blondinette. D’un air ouvertement paumé, il se passe une main dans les cheveux, se les mettant sens dessus dessous au lieu de les arranger un minimum, mais il s’en fout, de son apparence, aujourd’hui plus qu’en général. « Tout portait à croire qu’elle retournerait vers William, et que je finirais encore une fois le cœur brisé ! » Il avait déjà eu du mal à se remettre de leur 1ère rupture, il avait donc légitimement redouté de se retrouver dans un état similaire, après avoir enfin fait savoir à la Taylor-Cotter qu’il ne voulait qu’elle, comme à l’époque. Son regard accroche de nouveau celui de Marie, dans une belle imitation – involontaire ! – du chat potté et de son regard si attachant. « Et… je sais pas… J’ai passé la soirée avec Lindz, on a trop picolé, et une chose en entraînant une autre…. » Pour rien au monde, il n’avait prévu de coucher avec l’Américaine, loin de là ! Ca s’était produit comme ça, sous le coup d’une surconsommation d’alcool, et d’une souffrance présente chez les deux. Sur l’instant, ça leur avait paru la seule chose à faire, en mesure de les faire se sentir juste un peu mieux, même rien que pour l’espace de quelques brefs instants…. Même si dans la réalité, ça n’a rien arrangé, au contraire, à cause de leurs relations à tous les deux, avec EJ.

••••

by Wiise

_________________
With you in my life I felt like I could conquer anything. It was as if I was on top of the world and even the stars themselves were just within my grasp. But without you…. even getting through the day is hard.
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 752 ☆ crédits : Moi même

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyMar 30 Juil - 12:23




Misfortune shows those who are not really friends.@Bob Morley
You made a mistake, but for you I would keep it for myself.



☾☾ Oh oui j’étais plus qu’en colère contre l’homme, enfin au moins il n’avait pas réellement trompé la blonde. Parce que ça c’était quelque chose que je n’aurais très peu pu pardonner, c’était une chose que je ne supportais pas c’était l’infidélité. Enfin en même temps c’était relativement compliqué et je le savais que trop bien, bien qu’actuellement tout ce que je pouvais bien faire ça n’était probablement pas aussi simple. Il n’avait pas bougé pour la baffe qu’il avait prise, en même temps, il savait pertinemment qu’il allait s’en manger une et encore ce n’était pas moi qui était la plus à craindre en réalité. Parce qu’il était certain que sur ce point, c’était la blonde qui allait encore bien plus mal réagir. Mais Lindsey et Eliza étaient mes amies, elles étaient aussi mes colocataires et que ce qui se ferait ne serait probablement pas la meilleure des choses à faire et ça je le savais. J’avais secoué un peu la main face à la douleur qui était lancé suite à la violence de la baffe qu’il venait de se prendre et je l’avais écouté. « Mais bordel Bob, tu avais un milliard de filles qui auraient bien voulu que tu te lâches avec elles. » Cependant je m’étais tout de même radouci, parce que voir l’homme pleurer je ne le supportais tout bonnement pas et ça avait tendance à me faire pleurer. Merci les hormones et le fait que j’étais beaucoup trop sensible. Surtout que Bob était quelqu’un qui était si précieux dans ma vie, c’était difficile pour moi de le voir pleurer c’était tout simplement une horreur pour ma petite personne. « Tu la penses assez stupide pour retourner auprès de William après ce qu’il lui a fait ? Mais Bob Eliza peut être bête parfois, mais pas autant que ça tu sais très bien comment elle est en plus. Tu es celle qui la connait depuis le plus longtemps avec Rhiannon. » Ce n’était pas faux, ils avaient déjà tourné bien avant et comme EJ avait tourné avec Rhiannon dans les débuts de ce siècle. Mais voir son regard de chat pote me faisait fondre, ce n’était pas bien. Il n’avait pas le droit d’utiliser ce coup sur moi, ça me brisé beaucoup trop le cœur de le voir comme ça. Si bien que j’étais venu m’installer sur lui. Bon j’allais forcément l’écrasé avec mon petit poids, vu que je mangeais pour deux j’étais plus aussi légère. Merci le bon frigo de Louis, et ses manies de rien me refusé. J’avais fini par prendre le visage du brun dans mes mains et le regarda en soupirant. « Mais Bobby… Lindsey, ça n’aurait jamais du en arriver la… Surtout elle, tu avais toutes les filles que tu voulais, mais tu as choisi la femme la plus proche d’elle. Boire c’est bien mais ça te fait faire des conneries et tu sais qu’elle est instable depuis un moment en plus… Je peux pas te dire que je suis bien face à cette annonce, qu’il y  un moment ou il faudra que tu en parles à EJ avant que la bombe de pète. Si elle l’apprend de quelqu’un d’autres que de toi, ça va faire tout explosé même si techniquement tu n’as rien à te rapprocher… Rassure tu n’as rien fait avec Lindsey quand tu étais avec elle ? » Techniquement Bob n’avait pas grand-chose à se reprocher si il n’avait pas été avec Eliza à ce moment-là, mais couché avec Lindsey c’était pas l’idée la meilleure au monde. Il savait que je ne dirais rien pour le protéger, parce que ce n’était pas à moi de lui dire mais à lui et elle ne devait pas l’apprendre de quelqu’un d’autres ça serait encore pire.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Bob Morley
Bob Morley


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] 56184610
☆ in hollywood since : 03/04/2019
☆ interviews : 735 ☆ crédits : Sweet poison et Wild Heart

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyDim 4 Aoû - 1:31

“ Misfortune shows those who are not really friends. ”
@Marie Avgeropoulos feat Bob Morley
“ The most memorable people in life will be the friends who loved you when you weren’t very lovable. ”
••••

La joue encore rougie et paraissant brûlante par la claque de Marie, Bob tente piteusement d’expliquer ce qui l’a poussé à passer une nuit en compagnie de Lindsey. Ce qui s’avère plus complexe qu’on ne pourrait le croire, car même lui ne sait pas réellement comment il en est arrivé à ça. C’est un sourire ironique et amer qui étire tristement ses lèvres, tandis que Marie prétend que de multiples femmes auraient été ravies d’être sa maîtresse d’une nuit. La confiance n’a jamais été le point fort de l’Australien, et c’est encore pire depuis qu’il est clairement érigé en fantasme ambulant pour certaines personnes. Certains s’en retrouveraient pétris de fierté, lui en conçoit juste la sensation de n’être qu’une enveloppe, plus qu’un être à part entière. « Je… » Il pousse un soupir, incapable d’oraliser à quel point il s’est toujours senti inférieur par rapport à William, et à quel point c’est toujours le cas actuellement. Quand bien même le quadragénaire n’a pas été un modèle de fidélité avec EJ, il sait couramment parler plusieurs langues et a un bagage scolaire des plus impressionnants, en plus d’avoir de nombreuses cordes à son arc, en dehors de ses talents d’acteur. Cela n’a pas aidé à donner confiance à Bob, dans la possibilité que la blondinette finirait par le choisir. Alors il se contente de déclarer, une brisure dans la voix « Tu sais aussi bien que moi qu’il a largement plus que moi à lui offrir… » Marie a suffisamment écouté les confidences passées du Morley, pour savoir à quel point il a toujours vu en William un concurrent sérieux, quant à la « conquête » de l’Australienne.

L’homme est tellement détruit, qu’il ne réagit pas réellement quand Marie vient à lui. Son regard est éteint, alors qu’elle l’incite à le fixer dans les yeux. Il n’y a bien que sur la fin de son discours, qu’il s’agite. « Bien sûr que non ! » proteste-t-il avec virulence. « Je n’ai été avec personne, depuis qu’Eli et moi sommes ensemble ! » Jamais ça ne lui est venu à l’idée. Il ne sait que trop bien à quel point sa nuit avec Lindsey est une connerie, et cela ne serait jamais arrivée, s’il ne s’était pas mis en tête que l’interprète de Clarke le délaisserait pour le Miller. Ajouté à cela sa dépression qui s’était éveillé à cette époque-là, de manière plus forte qu’à l’accoutumée, plus l’alcool : ça explique son faux-pas. « Je sais que j’ai déconné… Mais j’étais paumé et persuadé qu’EJ m’échappait pour de bon. J’en étais de nouveau détruit, comme…. » Il ne termine pas sa phrase, il n’en est pas besoin : son amie le connaît assez pour savoir qu’il se réfère là à ce qui s’est passé des années plus tôt, entre les deux têtes d’affiches de la série, à la fin de leur idylle, qui l’a mis en miettes. Il a vraiment mis du temps à s’en remettre réellement, tant il était épris de la Taylor-Cotter, et investi dans leur liaison. Il sait que ça ne justifie pas entièrement son écart de conduite, pas plus que ses soucis de santé ne le font, mais c’est pourtant ce sombre mélange qui est en cause, d’une certaine façon. « Je sais que je dois lui dire, mais… Elle va me détester. Et détester Lindsey…. » L’amitié des deux jeunes femmes est également en jeu, Bob est bien trop dans l’empathie, en permanence, pour en douter, et rester insensible à cela ! « Peu importe comment je lui dirai, je sais que je vais la perdre… » Son cœur est bien lourd, quand il déclare cela, les larmes coulant de plus bel, et qu’il laisse sa tête retomber sur l’épaule de sa collègue et amie, en quête d’un réconfort qu’il doute de trouver suffisant pour lui donner foi en un retour à la norme probable. Il est fautif de la destruction de son propre bonheur, du malheur à venir pour la femme dont il est fou d’amour depuis de très longues années maintenant, de la fin d’une belle amitié entre deux jeunes femmes, et ça le tue à petit feu… Il culpabilise même de mettre la brune dans la situation de celle qui sait, mais qui doit garder le secret auprès de celle qui se sentira forcément trahie, et ce, peu importe que leur couple n'en était pas encore un, au moment des faits...

••••

by Wiise

_________________
With you in my life I felt like I could conquer anything. It was as if I was on top of the world and even the stars themselves were just within my grasp. But without you…. even getting through the day is hard.
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 752 ☆ crédits : Moi même

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyMer 7 Aoû - 17:01




Misfortune shows those who are not really friends.@Bob Morley
You made a mistake, but for you I would keep it for myself.



☾☾ Oh je ne pouvais pas dire que William n’avait pas plus d’une corde à son arc, parce que forcément il avait déjà joué avec moi dans mon groupe. Il n’était pas réellement rare pour les membres de cette famille que pouvait être l’équipe de The 100 qu’à chaque fête de fin de saison, j’avais tendance à venir jouer avec mon groupe et William avait déjà pointé le bout de son nez la bas. Bien que forcément j’avais apprécié William. Malgré tout ça serait toujours le cas, je ne pouvais pas dire le contraire malgré ce qu’il avait fait à mon ami. Mais entre William et Bob, je savais qu’EJ aimerait toujours bien plus le Morley qu’elle n’avait bien pu aimé le Miller malgré le fait que celui ci avait plus d’une facette dans son arc et dans ses facilités pour plaire. Il chantait bien, il jouait de la guitare à merveille. Il était quelqu’un qui avait plusieurs langues dans sa poche, comme Tasya pouvait elle aussi parler de le français, tout comme le jeune Miller mais ça n’était pas une raison. «  Tu vas pas remettre Miller dans la conversation Bob ? Combien de fois il va falloir que je te dise, que oui William à énormément de talents, énormément de cordes à son arc et tout ce qui peut s’en suivre. EJ t’as toujours choisi que ça soit en ami ou en compagnon, elle est toujours revenu vers toi. Elle a refusée sa demande et tu as eu ta nouvelle chance ensuite. Arrête avec lui, oui il est talentueux. Je ne peux pas le nié, j’admire son talent et ce qu’il sait faire. Mais il n’est pas toi Bob. Il n’est pas toi, pour moi ou même pour EJ. »

Alors forcément lorsque celui ci m’avait avoué la faute qu’il avait bien pu faire, j’avais tout simplement demandé si il avait fait cette faute pendant qu’il était avec la blonde. Mais très sincèrement j’avais de très sérieux doutes que ça soit le cas, je connaissais tout de même Bob. Celui ci c’était fait plus que.. Et bien plus que facilement fait comprendre comme quoi, il n’avait jamais rien fait avec la jeune Morgan pendant. Alors en soit si tu regardais les fait et les dires. Bob n’avait rien fait réellement de mauvais, il n’avait pas trompé la blonde. Mais il avait couché avec la meilleure amie de cette dernière et très sincèrement ? C’était ça le pire dans l’histoire, qu’il est couché avec une femme en soit en étant trop bourré sincèrement la blonde n’avait rien à lui dire si ils n’étaient pas ensemble. Mais cette femme était sa meilleure amie et sa colocataire et ça allait être particulièrement difficile. « Dans les faits elle ne peut rien te dire alors, puisque vous n’étiez pas ensemble. Mais la situation est compliqué parce que c’est Lindz et que t’as fait la pire ânerie du monde. » Avais-je soufflé cependant je savais qu’il ne voulait peut être pas lui dire, mais… Si il ne disait rien ? Il allait définitivement la perdre, parce qu’apprendre que l’homme que tu aimais à couché avec ta meilleure amie. Qu’il soit bourré ou pas, il n’avait pas d’excuse sur ce point-là et ça risquait d’être compliqué. « Parce que tu crois sincèrement qu’elle va réagir comment lorsqu’elle l’apprendra d’une autre personne Bob ? Il est largement préférable qu’elle l’apprenne de toi que de n’importe qui d’autres. Parce que si elle l’apprends d’une autre personne. Cette fois il y a de grandes chances que tu la perdes longtemps, un moment. » Soufflais-je doucement.
« Tu peux pas lui mentir plus que ça Bob, pour toi tu le supportes plus et Lindsey fuit la colocation maintenant je comprends mieux. Elle va finir par le larguer et si ça vient d’elle Bob… Tu ne dois pas la laissée l’apprendre d’une autre personne. » Avais-je alors annoncé en glissant mes cheveux dans les cheveux long du jeune homme en venant de l’autre le serrer contre moi, bien que mon ventre restait particulièrement gênant pour un câlin de réconfort. Mais bon… « Si tu ne te bats pas pour la récupérée… Oui. Mais il y a toujours une chance, vous êtes Bob et Eliza, Eliza et Bob. Le Beliza que tous le monde adore et ship. Si elle est la femme de ta vie, ne la laisse jamais partir malgré l’erreur que tu as faites Bob. Ne fais pas ce que j’ai fais dans le passé parce que tu t’en remettras jamais. Bats toi pour garder la femme que tu aimes à côté de toi. »

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Bob Morley
Bob Morley


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] 56184610
☆ in hollywood since : 03/04/2019
☆ interviews : 735 ☆ crédits : Sweet poison et Wild Heart

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptySam 10 Aoû - 23:52

“ Misfortune shows those who are not really friends. ”
@Marie Avgeropoulos feat Bob Morley
“ The most memorable people in life will be the friends who loved you when you weren’t very lovable. ”
••••

Comme à chaque fois que William est évoqué, le regard de l’Australien se teinte des sombres lueurs du doute. Il a beau savoir que Marie a raison, qu’EJ a toujours fini par choisir Bob, peu importe le « concurrent », peu importe la situation. Si quelqu’un maîtrise l’art de faire de jolis discours, c’est bien William, et ça a étonné le Morley que le quadragénaire ne parvienne à trouver les mots juste pour que la blonde le pardonne de son infidélité. La situation est à présent différente : c’est Bob qui a merdé, et lourdement ! « Sauf qu’avec ce que j’ai fait, je suis « pire » que lui… Et j’ai peur qu’Eli n’en vienne à la même conclusion et ne se dise que tout compte fait, il mérite une autre chance. Plus que moi je ne la méritais… » Même si cette seconde chance, en réalité, ça a plutôt été Bob qui l’a donné et de bon cœur, à Eliza : elle a été celle qui a mis un terme à leur histoire, il y a des années de cela. Ca avait brisé l’acteur, qui avait eu besoin de temps pour se reconstruire, et s’était dit que cela serait possible avec Arryn !

« Je sais ! » admet-il, conscient de l’erreur qu’il a commise. Eliza ne lui aurait pas tenu rigueur d’avoir couché avec une autre, à ce moment-là de leur « relation », mais pas avec Lindsey. Même si Bob était retombé dans les bras d’Arryn pour une nuit, ça aurait fait moins de dégâts qu’avec la Morgan. Tout simplement parce que la Zech n’était rien pour Eli, et que Lindz était la meilleure amie de la belle blonde. Par la suite, il se contente d’approuver de hochements de la tête, tout ce que la Avgeropoulos dit. Elle a plus que raison, sur tout les points abordés ! Quand Marie a fini de parler, Bob pousse un lourd soupir avant de laisser retomber sa tête sur le dossier, comme si celle-ci était trop lourde pour qu’il la supporte tout seul en ce moment « J’ai peur… J’ai peur que même en étant honnête, même en me pliant en quatre pour lui faire comprendre que ça ne voulait rien dire, à part que j’allais très mal et que je n’étais plus en état de réfléchir, elle ne me repousse à jamais… Elle est la femme de ma vie. » Il n’a aucun doute là-dessus, il l’a compris quand il souffrait littéralement le martyr, après qu’elle l’ait largué, et après cela, quand il la voyait s’épanouir dans les bras d’autres hommes. « Je sais que je dois lui dire, mais…. Comment ? » Il y a pourtant réfléchi un long moment, mais c’est compliqué de balancer une telle nouvelle à la personne que l’on aime. Il n’y a pas de solution miracle, peu importe les mots choisit, il sait qu’il va détruire Eli, la confiance qu’elle en a lui, et l’amour qu’elle éprouve à son encontre. Il a également conscience qu’il est piégé : s’il ne lui dit rien, il la perdra tout de même. S’il lui dit, il prend la risque qu’elle ne lui pardonne jamais. « J’ai déjà frôlé la folie à l’époque, et c’était à cause d’une rupture que je ne souhaitais pas. Je ne vais pas tenir le coup, alors que je sais que j’ai fait la pire connerie de ma vie et que j’ai fais souffrir mon âme sœur… » C’est la première fois qu’il désigne ainsi Eli, et c’est triste que ça soit pour une telle occasion, même s’il pense parfaitement que la blonde est plus que la femme de sa vie, mais aussi et surtout son âme sœur. Pour lui, leur histoire ne couvre pas « que » cette vie, mais toutes les autres, s’il est vrai que les âmes se réincarnent. Perdu et brisé, voici le Morley, à l’heure actuelle, le regard éteint, les larmes aux yeux, ne sachant que faire, et ayant même l’impression de ne plus savoir comment respirer. Il est à deux doigts de faire une crise d'angoisse, à en juger par sa respiration qui se fait plus laborieuse, alors qu'il s'imagine, annoncer son incartade à Eli, et la perdre définitivement.

••••

by Wiise

_________________
With you in my life I felt like I could conquer anything. It was as if I was on top of the world and even the stars themselves were just within my grasp. But without you…. even getting through the day is hard.
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
Marie Avgeropoulos
Marie Avgeropoulos


“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Tumblr_nnlstlIWnf1u5otv6o6_250
☆ in hollywood since : 16/05/2019
☆ interviews : 752 ☆ crédits : Moi même

“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] EmptyDim 11 Aoû - 0:50




Misfortune shows those who are not really friends.@Bob Morley
You made a mistake, but for you I would keep it for myself.



☾☾ William était un homme particulièrement gentil, je le savais que trop bien. Il avait une belle façon de parler avec tous le monde, ça nous ne pouvions pas réellement contredire Bob sur sa façon de parler. Mais il avait fait une connerie, et forcément entre des membres d’une série qui se connaissaient depuis des années. Et un homme qui débarquait que pour une saison ? Très sincèrement il n’y avait aucune raison pour que l’homme qui venait d’arriver après l’erreur qu’il avait fait avec une des plus vielles amies des acteurs déjà présent ? Il n’y avait que très peu de chances que William se fasse beaucoup d’amis et que les autres ne soient pas du côté de la blonde ou bien du brun tout simplement. « Tu n’es pas pire que lui, on sait tous les deux que tu n’as pas forcément toujours le moral au top. Que ce n’était qu’une erreur et contrairement à lui tu ne l’as pas trompé. Tu n’étais pas avec elle Bob, oui elle va t’en vouloir c’est une évidence à sa place je te rendrais la vie impossible juste pour te faire comprendre à quel point tu m’as fait du mal. Mais tu n’es pas William, tu n’as jamais fauté et tu as toujours été derrière elle même lorsque ton coeur était au plus mal quand tu la voyais avec d’autres hommes. » Mais pour ça Bob devait aussi comprendre qu’il ne devait pas abandonné face à la difficulté, ça serait trop facile sinon.

Si je me permettais de parler comme je le faisais maintenant c’était que je savais que trop bien, que j’avais raison sur ce point. Bien qu’en soit même si je savais pertinemment que si il ne lui disait pas, il allait forcément perdre beaucoup plus que si c’était lui qui lui disait. Oh oui la nouvelle allait probablement détruire la blonde, mais l’apprendre d’une autre bouche que de son petit ami ? Ca ne ferait qu’encore plus mal. Même si en soit je n’avais pas le droit de réellement dire ce genre de chose, j’étais dans une période si compliqué avec Quincy. Je le fuyais constamment et je savais qu’au final mon coeur n’était plus assez fort pour l’aimer, mais ça faisait maintenant quatre ans que j’étais avec le caméraman. J’étais enceinte de lui, tout ce genre de chose rende la situation encore plus compliqué face à ce que je pouvais bien ressentir. Mais je savais que si Quincy apprenait d’une autre bouche de moi, que je ne voulais plus de lui parce que mon comportement était tout de même assez clair. Je me forçais en ce moment et c’était mauvais, mais même si il avait peur il devait lui dire. « Tu as peur c’est évident Bob, mais tu ne peux pas te permettre qu’elle l’apprenne d’une autre personne parce qu’elle te taira encore bien plus d’avoir fait ça. Même si dans les faits tu n’as rien à te rapproché parce que tu n’as pas fauté quand tu étais avec elle. Mais tu ne peux pas laisser ta peur prendre le dessus, parce que ça ne ferait qu’avoir des dégâts de plus sur votre relation. Tu vas avoir du mal, c’est certain à te faire pardonner. Mais on le sait tous, vous êtes fait pour être ensemble, vous êtes issus du même moule. » Bon dieu ce que j’aimerais que Ricky soit la pour m’aider à avoir les mots pour Bob, parce que très sincèrement c’était difficile. Son aveu me mets dans une sale position, celle de me faire détester aussi pour avoir garder le secret. Mais il fallait me comprendre, Bob était mon meilleur ami, il était comme un frère pour moi. J’adorais la blonde mais j’étais moins proche d’elle que je ne le suis du brun. «  Sincèrement ? Il n’y a pas de mot pour lui dire, ni situation pour lui dire. La vérité fera mal, mais elle est préférable à rester dans un mensonge. Même pour toi Bob, regarde toi… » Ce n’était pas un reproche, mais regarder comment pouvait bien être l’homme. Il était détruit de garder ce secret, il devait en parler face à tout ça. Même si ça faisait mal, ils allaient devoir travailler pour réparer leur relation. « Bien sur que si tu vas tenir le coup, parce qu’on sera la pour toi. Tu pourras toujours compter sur moi pour te relever lorsque ça n’ira pas. Je te le dois bien ça… Tu n’es pas au courant Bob… Mais au début de la série, quand j’étais avec Taylor… » Ma gorge se serra un peu plus, et je releva son visage en caressant son visage avec une tendresse extrême dans le but de le consoler. « Tu as fait beaucoup pour moi.. Tu m’as soutenu dans le pire des moments que j’avais à traverser… J’étais si mal, si démunie et si détruite mais je voulais pas le montrer. Tu as été la pour moi, je sais que tu n’as pas toujours compris mon comportement. Mais tu ne m’as jamais lâché, tu as agis comme un frère. Tu m’as aimé et soutenu sans savoir que je venais de perdre mon bébé. Tu as toujours été celui en dehors de Ricky à être toujours présent à mes côtés. J’avais tout perdu, mais je t’avais toi. Tu m’as aider à me relever, et à sourire de nouveau d’une manière sincère sans jamais rien me demander en échange. Je te serais toujours redevable pour ça Bob. Alors ne compte pas sur moi pour te laisser tomber, je serais tes jambes lorsqu’elle ne marcheront pas. Je serais la personne qui te rattrapera lorsque tu tomberas. Je serais celle qui te donnera l’amour que tu auras besoin pour continuer à avancer, celle qui te forcera à te lever de ton lit même quand tu ne voudras pas. Alors si tu vas y arriver. »

Je me rendais bien compte que je venais de lui lâcher l’information de ma rupture avec Taylor, lui dire qu’il avait été la personne la plus tendre avec moi même quand j’étais conne et totalement brisée. Il m’avait tout donné, il était bien plus qu’un meilleur ami à mes yeux.

« Comme je sais que l’exemple n’a pas forcément la même situation que toi avec Eliza. Mais si tu regardes bien Bellamy avec Octavia, il ne l’a comprends pas. Il n’y arrive pas et le fait qu’elle est autant changé l’a blessé. Il l’a laissé à son sort pour qu’elle se rende compte de ce qu’elle était devenue. Mais si il y a bien une chose qui les caractérisent. C’est que n’importe ce qui se passe, Lincoln, Gina, le bunker au Mont, la mort de Lincoln, l’autre bunker et ses six années passés. Ils se sont aimés plus que tout au monde. Ils se sont hais plus que tout, ils ne se sont pas compris. Mais au final ils retrouvent toujours le chemin l’un à l’autre. Parce que leur amour est plus grand, plus fort que n’importe quoi pour eux. Oui tu vas me dire c’est différent ce sont un frère et une soeur, mais leur relation est si forte et si puissante Bob. Ils se retrouveront toujours parce qu’ils sont fait ainsi. Du même moule, que leur vie ne pas être l’un sans l’autre dans le fond. C’est pratiquement la même chose pour toi et Eliza. Oh oui si elle est logique elle va pas te pardonner tout de suite. Mais vous êtes fait l’un pour l’autre, vous retrouverez toujours le chemin l’un pour vers l’autre. Il va falloir du temps et des efforts des deux côtés. Mais ça s’arrangera Bob. Je te le promets mais ça prendra du temps, tu l’aimes, elle t’aime vous êtes fait l’un pour l’autre. Tu dois juste te laisser du temps et surtout pas abandonné. »

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty
MessageSujet: Re: “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]   “ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
“ Misfortune shows those who are not really friends. ” [Marie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» WWE Shows & Specials Events
» SURVIVOR TV SHOWS.
» A titre indicatif, çà existe !
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Les dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: NORTHEAST-