AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

☆ best member
Peter Facinelli
Peter Facinelli


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Tumblr_odmjqfCufC1qhfa4mo2_250
☆ in hollywood since : 24/03/2019
☆ interviews : 525 ☆ crédits : Frimelda pour la signature, Didi Farl pour l'avatar

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyMer 1 Mai - 19:55

J'ai des choses à te dire ..Pete & Maddie

Elle semblait beaucoup s'en faire pour Peter ce que l'acteur ne manquait pas de relever même si il était persuadé que c'était dans le tempérament de Maddie et qu'il ne réfléchissait pas plus loin que ça. N'importe qui s'en ferait pour la personne auquel un de nos proches s'en prend sans pour autant avoir d'arrière pensées ou alors cette personne est légèrement sadique. « Arrête c'est fini maintenant. Je sais que on ne peut pas oublier mais on peut pas refaire ce qui à été fait. Maintenant il s'agit pour nous de nous défendre.» Il avait finalement remarqué que la jeune femme réprimait quelques larmes, qu'une légère boule semblait se former au fond de sa gorge. Du coup il la prit à nouveau dans ses bras, posant la tête de la jeune femme contre son épaule et déposant des baisers en plein coeur de ses cheveux sur le dessus de sa tête. La berçant presque pour qu'elle se calme quitte à laisser évacuer tout ce qu'elle avait besoin de sortir, Travis lui en avait vraiment trop fait baver. Il aurait voulus lui dire que de toute façon dorénavant ce serait finit, qu'il serait toujours là, que maintenant ils feraient tout ensemble même se battre contre Travis, mais ne connaissant pas les sentiments de la jeune femme il ne pouvait le lui promettre. Peut-être qu'un jour elle en aurait assez de tout ceci, du comportement de son ainé. Peut-être trouverait-elle quelqu'un qui sera jaloux de cette tendresse et cette proximité respectives entre les deux acteurs. Lui, ne voulait absolument pas qu'elle quitte ses bras, quitte à réprimer la douleur. « On fera ça ensemble. Je te le promet. » Murmurait-il au milieux de nombreux baisers et caresses contre la jeune actrice. Il voulait la rassurer et à ce moment là il devait se retenir pour ne pas l'embrasser avec tout l'amour qu'il lui portait. Il en mourrait d'envie mais il respectait trop Maddie pour enfreindre sa demande de distance. Même si, pour ce qui est des moments de câlins il ne pouvait s'en empêcher.

Alors que Peter était soigné du mieux qu'elle l'avait put, la conversation commençait à porter sur quelque chose de beaucoup moins sérieux. La situation se détendait et Peter en était ravie. Il n'aurait voulus sous aucun prétexte que la soirée continue ainsi. Non il avait prévus une super soirée et ils devaient cessés de penser à l'ex petit ami de la demoiselle. Il ne put esquivé le flacon de désinfectant malgré le fait qu'il ai bougé sur le côté et mis ses mains en oppositions mais il riait de la situation. « Arrête ton char ! Je le voit dans ton regard chérie. » Ajoutait-il entre deux rires avant de se protéger à nouveau d'une éventuelle attaque de la jeune femme. Le mot chérie était plus provocateur que affectif pour le coup, puisque n'étant pas en couple il ne se serait jamais permit, mais il avait envie d'emmerder son monde comme d'habitude. Il releva les sourcils à plusieurs reprises avec un air de défis quand elle lui demanda si il l'espionnait réellement pour la provoquer toujours un peu plus. La jeune actrice démarrais au quart de tour et il adorait provoquer ça chez elle, cela le faisait décidément bien trop rire pour qu'il n'en profite pas. « J'ai pas eu besoin, je te signale qu'on a déjà pris un bain ensemble et que donc je connais ce corps. Si je voulais fantasmer j'aurais juste à me remémorer quelques souvenirs ..» Toujours dans la provocation, un sourire assez satisfait se lisait sur ses lèvres. Et pourtant il ne peut cacher le fait que cette dernière phrase ne soit pas vraiment un mensonge. Il lui arrivait de repenser à cette nuit quand il prenait un bain alors qu'il était seul à l'intérieur du coup. Se remémorant cette sensation de bonheur totale qu'il avait put ressentir alors que la jeune femme était dans ses bras, caressant son torse alors qu'il déposait des baisers au creux de son cou. Il secoua soudain la tête pour sortir de ces pensées bien trop agréables. Il devait resté parmi eux et ne pas se laisser aller. Cela pourrait se voir. « Ah tu vois ! J'dis pas que des conneries. Même quand tu le dis pas tu le penses très fort. Tu peux plus te passer de moi en fait !» Dit-il en se levant et riant de nouveau avec la jeune femme. Bon sang qu'il aimait la provoquer ! Il partit en direction de sa chambre, assez fiers finalement de la tournure que prenait les choses et d'avoir réussis à faire sortir quelques vérités à Madelaine.

Voilà que les déclarations étaient faites et que du coup les deux amants ne pouvaient quitter leurs lèvres respectives. Comme si Peter avait peur qu'elle le repousse une nouvelle fois, comme si c'était la dernière fois qu'il l'embrassait à nouveau. La douleur et le manque avait été terrible lorsque Maddie eu décidé de mettre un terme à leur relation après seulement une nuit, il en aurait été malade.  « Je serais toujours en manque de tes bisous ..» Dit-il en souriant contre ses lèvres, les yeux voilés par l'amour qu'il portait à la jeune femme qui hurlaient qu'il l'aimait.« Ils sont ma drogue à moi ..» Murmurait-il à nouveau contre ses lèvres avant d'y déposer un léger baiser rapide sur le bout de ses lèvres craignant de ne pas pouvoir se retenir de partir dans des embrassades qu'il serait incapable de stopper. Mais la conversation qui vint eu le don de faire retomber un peu tout ça. Peter avait été assez blessé par la franchise de la jeune femme même si c'était du passé. Mais il ne voulait pas lui en tenir rigueur c'est juste que quand il est amoureux il est extrêmement jaloux. Il la laissa s'expliquer, mais un pincement se fit tout de même au niveau de son coeur malgré qu'il sache que tout ceci ne valait rien dire. Pourtant il ne voulait pas d'une dispute, pas si proche de leur aveux. Il ne voulait en rien ressembler à cet abrutis avec qui elle était sortit auparavant et il avait voulus une soirée parfaite pour la jeune femme. « C'est rien t'en fait pas. C'est oublié. Tu es là c'est tout ce qui compte.» Finalement, dans un geste d'appartenance il avait pris possessions de ses lèvres, de sa langue comme pour dire maintenant tu es à moi et envoyer sa jalousie au diable. A cet instant il aurait presque eu envie de la soulever pour la poser sur le comptoir et lui faire l'amour pour enlever quelconque trace d'un autre homme sur sa peau. Au lieux de cela les deux mirent fin à leur baisers et se blottirent l'un contre l'autre. Ce n'était pas plus mal, ce n'est pas pour ces raisons là qu'il a envie de lui faire l'amour.

Alors posés dans le canapé, échangeant caresses et baisers Pete ressentais à nouveau cette plénitude l'envahir. Enfin quand les coups de Travis ne lui rappelait pas qu'il avait fait un passage sur son corps. Mais peut importe, maintenant ils avaient l'avenir devant eux pour organisé des tas de soirées bien mieux réussies que celles-ci.  « Oh que oui et crois moi rien ne viendra gâcher celles-ci. Je promet de te sortir le grand jeu pour la prochaine. » Dit il en regardant la jeune femme et échappant un léger rire. Pete était un éternel romantique et ça a toujours été. Il n'a jamais sus faire dans la demi-mesure. Sa dernière demande en mariage s'est fait en haut de l'empire state building sur un avion donc bon .. Mais cette fois c'était différent. Il n'avait plus l'extravagance de sa jeunesse mais il avait la sagesse des gens plus de son âge. Le grand jeu il pouvait faire, tout en restant dans la modestie et la preuve d'amour. La preuve un avion n'a pas fait rester Jamie. Peut-être que la simplicité ferait resté Maddie ? Ses petites attentions qu'il savait si bien faire. Ne serais-ce que préparer un dîner comme il a prévus de le faire ce soir. Tout était prétexte à montrer à la jeune femme combien il était amoureux d'elle. Après avoir été chercher les chocolats Peter se lança à nouveau dans ses chamailleries avec mademoiselle Petsch. Il en était accroc et surtout à ses réactions tout aussi décuplées que ses tentatives pour outrer la jeune femme. Peine perdue, elle savait y faire la demoiselle ! Par contre résister à ses assauts pour la séduire elle savait un peu moins et lui non plus d'ailleurs .. «Je sais pas moi .. ça pourrait me donner envie de te faire des trucs .. » Alors que ses yeux s'assombrissaient de nouveau qui ne pouvaient masquer le désir qu'il éprouvait pour la jeune femme. A vouloir la titiller un peu et se venger il serait finalement pris à son propre piège ?  « Au diable le régime !» Murmura t-il contre sa peau alors que ses mains empoignaient les hanches de la jeune femme. Bon sang ce que cette femme pouvait lui faire déjà tourner la tête. Visiblement Maddie adorait ce qu'il était en train de lui faire au vus des murmures sortant de sa bouche. Ou peut-être était-ce le chocolat ? Quoi qu'il en soit il redressa la tête vivement lorsqu'il entendit la jeune femme le traiter de petit con. «Petit con ?? Moi ?? Tu ose me traiter de petit con ?? » Dit-il en riant tout en la regardant avec un air faussement outré. Décidément cette était en train de prendre confiance. Mais en même temps vus l'effet qu'elle était en train d'avoir sur lui il valait mieux qu'il stoppe là ce qu'il était en train de faire. «Tu oserais me rejeter ? Tu raffole de mes mains et mes lèvres sur ta peau tu en serai incapable.» C'est maintenant du défis qu'on pouvait lire dans le regard de l'acteur alors qu'il l'observait maintenant prendre un chocolat et l'enfourner directement. «T'as osé ! Vilaine femme tu sera sévèrement puni » Avait-il dit en mordillant légèrement la lèvres inférieur de la jeune femme. Bon non seulement parce que ses côtes étaient douloureuses mais en plus il voulait se retenir de lui faire l'amour là tout de suite sur le canapé, il se redressa.

Posant maintenant son regard sur les coupes de champagne il les attrapa, avant d'en tendre une à sa compagne. «Bon et si on trinquait ? Avant que je ne puisse plus me contrôler. Non parce que après j'ai prévus un bon petit repas ..» Il sourit tout en approchant son verre de celui de la jeune femme ne pouvant s'empêcher de s'emparer à nouveau de ses lèvres il ne remarquait même pas que Maddie s'était soudain figé avec son verre à la main alors qu'il déposait des centaines de baisers sur ses lèvres. Il finit par redresser le regard. «Bébé qu'est ce qu'il y a ? Il est pas bon ? » Parlant du champagne bien évidement, avant de se rendre compte qu'elle n'avait même pas touché à son verre, ses sourcils se froncèrent. Il lui prit le verre des mains et posa à nouveau les deux coupes sur la table basse avant de s'emparer des mains de Madelaine comme pour lui donner le courage de parler. « Dis moi tout. » Dit-il en la regardant intensément essayant de trouver une réponse dans son regard qui ne vint pas ..
:copyright:️ DABEILLE

_________________
† Faire rire une femme c'est la séduire. J’ai conscience que ce sera dur, mais c’est ce que je veux. Je te veux, pour toujours. Une vie n’y suffira pas. my own life behind
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Madelaine G. Petsch
Madelaine G. Petsch


❥ Rouky my baby
☆ in hollywood since : 05/03/2019
☆ interviews : 904 ☆ crédits : mistspell (ava), Butterfly Midnight alias moi (gifs et icon sign)

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyVen 3 Mai - 20:07




Pete & Maddie
J'ai des choses à te dire...



☾☾ Madelaine inspira un grand coup tandis que Peter lui demandait d’arrêter. Il en avait sans doute marre… Chose qu’elle pouvait comprendre même si malheureusement elle avait bien du mal à contrôler ses émotions. Néanmoins elle essaierait de faire un effort pour lui. Oh que oui la jeune femme savait pertinemment qu’on ne pouvait pas changer le passé, mais ce n’était pas facile d’oublier. Encore moins quand la chose venait tout juste de se passer. Elle fit une petite moue avant d’inspirer à nouveau toujours dans l’optique de se calmer. En attendant que ça soit vraiment le cas elle préférait garder le silence plutôt que de dire quelque chose qui pourrait énerver Pete. Maddie ne put réprimer un sourire tandis que Mister Facinelli l’attirait contre lui afin de pouvoir la cajoler. Elle était touchée qu’il agisse ainsi avec elle alors que ce serait plutôt à lui d’avoir le droit à des petites attentions. Néanmoins les caresses et les baisers de l’autre acteur réussissaient à l’apaiser. De nouveau elle ne put réprimer un tendre sourire tandis que Peter lui assurait qu’ils feraient ensemble les démarches avec la justice. C’était une chose qui la rassurait beaucoup parce qu’elle ne se sentait pas de les faire toute seule. Néanmoins elle savait que c’était essentiel si elle voulait un jour avoir la paix... Et puis ainsi Pete serait protégé de Travis lui aussi. Parce que c’était plus pour lui que pour elle qu’elle se faisait du souci. Ah l’amour !

L’ambiance était nettement plus légère puisque le quadra s’amusait à taquiner la belle Madelaine. Celle-ci ne se laissa pas faire pour autant puisqu’elle avait attrapé le flacon de désinfectant qui était refermé et l’avait jeté sur Peter. Un moyen de lui faire comprendre qu’il lui avait sorti une affreuse bêtise. Cependant cela avait eu le mérite de rendre le sourire à la jeune femme. Elle arqua un sourcil en fixant Peter. “Ben voyons ! Tu prends tes rêves pour une réalité…” Répondit-elle tout en secouant la tête. Bien que l’idée de toucher le corps de cet homme lui plaisait bien, ce n’était pas pour ça que de base elle lui avait proposé ses services. Décidément cette conversation devenait vraiment n’importe quoi mais au moins ça amusait la jeune femme. Même si elle se demandait quand même si son coloc ne l’avait pas matée lorsqu’elle prenait sa douche. Et ses mouvements de sourcils ne la rassuraient guère. Discrètement elle se mordilla l’intérieur de la lèvre tandis que Peter lui indiquait qu’il n’avait pas besoin de ça pour fantasmer, lui rappelant qu’il l’avait déjà vue nue. Ok là il marquait clairement un point. “Bon ça va tu n’es pas si vicelard que ça alors !” Répliqua-t-elle pour reprendre ses propres mots. Au moins elle savait qu’il respectait son intimité, ce qui était une bonne chose. Parce qu’elle n’aurait pas trop aimé qu’il fasse une chose de ce genre. La jeune Petsch s’empêcha de rire en voyant que son interlocuteur était perdu dans ses pensées. Toutefois elle fit un petit sourire en coin, se doutant très bien qu’il devait repenser à la fameuse nuit qu’ils avaient passée ensemble. Ce qui lui laissait penser qu’il n’était peut-être pas passé à autre chose. Contrairement à ce qu’elle lui avait demandé de faire. Peut-être qu’il était comme elle… Qu’il ne se voyait pas avec une autre personne. Et voilà que c’était à son tour de se noyer dans ses pensées. Maddie joignit son rire à celui de l’homme qui lui faisait face. Elle secoua la tête, amusée par ses paroles. “Je n’ai jamais dit le contraire…” Répondit-elle d’un ton qui se voulait charmeur. C’était à croire qu’elle voulait le faire succomber de nouveau à ses charmes. Fichue attraction qui revenait la hanter. Celle-ci prenait beaucoup trop de place dans son cerveau. Pourtant elle avait bien tenté de résister à Peter, de faire taire ses sentiments mais ceux-ci étaient bien trop présents pour qu’elle continue à faire semblant plus longtemps.

La preuve les deux acteurs n’avaient pas pu résister plus longtemps et avaient fini par s’avouer leur amour. La jeune femme était heureuse de savoir que les sentiments qu’elle portait à Peter étaient réciproques. Si bien qu’elle se laissait de nouveau aller avec lui. Et Dieu que ses baisers lui avaient manqué durant tout ce temps. Mais heureusement ils pourraient tenter de rattraper le temps perdu maintenant. Maddie n’arriva plus à décoller son joli sourire de sa bouille d’ange. “J’espère bien !” Répliqua-t-elle en passant l’un de ses doigts le long de la mâchoire de Pete tandis qu’il lui indiquait qu’il ne pourrait jamais se passer de ses bisous. “Ça va c’est la drogue la plus douce qui puisse exister !” Dit-elle en faisant un clin d’oeil complice à l’homme qui lui faisait face. Ce petit moment de bien-être où la rouquine s’était sentie comme sur un nuage ne dura pas bien longtemps puisqu’ils durent changer de sujet de conversation. Sujet assez épineux mais c’était essentiel que les deux amoureux en parlent pour pouvoir avancer ensemble. Madelaine ne voulait pas commencer une relation en ayant des non-dits sur la conscience. Même si c’était sans doute très maladroit d’en parler à ce moment-là. D’ailleurs elle commençait à regretter de l’avoir fait. Elle fut tout de même un peu soulagée de voir que Peter ne lui en voulait pas. Enfin d’après ses propres paroles. La demoiselle lui offrit son plus beau sourire tout en venant délicatement poser sa main sur son propre coeur avant de venir la poser sur celui de l’acteur. “Mon coeur t’appartient…” Déclara-t-elle solennellement tout en plongeant son regard dans celui de l’autre acteur. Elle ria nerveusement contre ses lèvres tandis qu’il prenait possession de sa bouche afin qu’ils échangent un baiser assez passionné.

Le jeune couple changea de pièce afin de retourner au salon. Ils s’installèrent sur ce canapé qui en avait vu de toutes les couleurs à cause d’eux. (a) Miss Petsch avait toujours le sourire, heureuse de la tournure des événements. Encore quelques heures en arrière elle n’aurait pas imaginé que la journée se terminerait de cette façon. Sa main vint caresser celle de Peter. “Mouh t’es mignon.” Dit-elle toute souriante avant de rajouter. “Je n’ai besoin de rien d’autre que toi tu sais…” Lui dit-elle afin de lui faire comprendre qu’il n’était pas nécessaire qu’il se plie en quatre pour elle. Du moment qu’il était près d’elle, elle serait la femme la plus heureuse du monde. Bien évidemment elle ne cracherait pas sur les moments romantiques qu’il pourrait lui offrir. C’était juste qu’elle ne voulait pas qu’il se force, elle tenait à ce que ce soit naturel et spontané. Même si elle doutait fortement du fait que Pete fasse ça de manière forcée. La preuve en était cette boîte de chocolats qu’il lui avait achetée et offerte. D’ailleurs ils avaient déjà commencé à piocher dedans afin de se provoquer l’un l’autre tout en mangeant. “Ah oui quel genre de trucs ?” Minauda la jeune actrice toujours dans le but de provoquer Mister Facinelli. Et visiblement ça fonctionnait à merveille. La rouquine éclata de rire en voyant Peter qui flanchait clairement à cause de son propre petit jeu. “Je me disais bien aussi que le régime pouvait être mis de côté là…” Dit-elle avec un sourire triomphant. Elle adorait ces moments de rigolade entre eux. Signe que leur complicité était restée la même malgré tout. “Parfaitement Monsieur !” Répliqua-t-elle tandis qu’il râlait parce qu’elle l’avait traité de petit con. En même temps il l’avait cherchée. Il n’avait qu’à pas s’être moqué d’elle parce qu’elle l’avait presque appelé mon amour lorsqu’elle était rentrée et l’avait vu salement amoché. La rouquine hocha de la tête tout en se retenant de rire. Bien sûr qu’elle l’aurait repoussé si elle ne craignait pas de lui faire mal. “Tu le mériterais pour t’être moqué de moi de la sorte !” Visiblement ses paroles n’avaient pas d’effet puisqu’il continuait à la chercher. Décidément il prenait un malin plaisir à faire ça. “Ça c’est ce que tu crois ! Je te signale que j’ai su te résister toutes ces dernières semaines…” En effet elle avait tenu le coup, malgré les nombreuses fois où elle avait eu envie de céder à la tentation. Combien de fois elle aurait pu se jeter dans ses bras et se pendre à ses lèvres si elle n’avait pas pris sur elle. Étant gourmande Madelaine n’avait pas su résister à l’appel des chocolats qui traînaient sur la table basse. Elle avait bien vite fourré l’un d’eux dans sa bouche et croqué dedans afin que Peter ne vienne pas le lui piquer. Son rire se fit entendre à la menace de son homme. Elle secoua doucement la tête tandis qu’il venait mordre légèrement sa lèvre. Peter s’écarta un peu d’elle, du coup la jolie rousse se redressa pour s’installer correctement sur le canapé.

Ce fut un sourire légèrement tremblant qui s’affichait sur le joli minois de la jeune femme. D'ordinaire elle buvait de l’alcool de temps en temps. Mais là malheureusement ce champagne elle ne pourrait pas y goûter. Même s’il devait être bon, elle faisait confiance à Peter dans le choix de la boisson. Elle était figée avec sa coupe de champagne à la main. “Oui trinquons !” Finit-elle par dire non sans mal. Elle laissa Pete approcher son verre du sien. Elle eut un sourire cette fois un peu plus sincère tandis qu’il l’embrassait mais son regard restait rivé vers la boisson alcoolisée. D’ailleurs elle était tellement obnubilée par ça qu’elle n’avait même pas prêté attention au fait que son amoureux avait parlé de préparer à manger. Ce qui prouvait bien que quelque chose clochait, parce que gourmande comme elle est, normalement elle n’aurait jamais laissé passer ça. Elle fut tirée de ses pensées par la voix de Peter. Elle secoua doucement la tête pour remettre ses idées en place. Elle reporta son attention sur Pete. “Ce n’est pas ça…” Dit-elle tandis que Mister Facinelli pensait que le champagne ne lui plaisait pas. Elle sentit une petite boule se former au niveau de sa gorge tandis qu’il l’encourageait à lui parler. Nerveusement elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle savait bien qu’elle devait lui avouer sa grossesse mais elle cherchait encore de quelle manière aborder le sujet. Elle se mordilla la lèvre et souleva doucement son haut afin de laisser apparaître son petit bedon. La jeune femme soupira doucement avant d’inspirer un grand coup. Elle se mordilla l’intérieur de la joue. “Je ne peux plus boire d’alcool…” Commença-t-elle à dire, s’arrêtant un instant avant de reprendre. “Ça fait un petit moment que je dois t’en parler mais c’est assez délicat.” Elle avait bien du mal à trouver les bons mots et grimaça légèrement. “J’ai appris il y a un mois et demi que je suis enceinte…” Dieu qu’elle avait du mal à parler sans s’interrompre toutes les cinq secondes. “J’étais partie à l’hôpital consulter pour des douleurs, je ne pensais pas qu’on m’apprendrait que j’étais enceinte d’un mois…” En effet la nouvelle l’avait pas mal secouée sur le coup. “C’est d’ailleurs suite à ça que j’ai pris la décision de rompre… Pour protéger le bébé.” Difficilement elle ravala sa valise, ayant peur que Pete ne prenne la fuite à cause de cette révélation. “Je, je t’avoue que je ne sais pas du tout quoi faire... Si je dois le garder ou non… Même si de base je ne suis pas trop pour l’avortement. Après il serait toujours possible que je le mette à l’adoption…” Ce qu’elle lui disait là risquait fortement de donner peur à Peter. “Je ne veux pas que tu croies que je suis revenue vers toi à cause de ça…” Elle baissa la tête, ayant peur de voir des choses déplaisantes à travers le regard de son interlocuteur. Elle rabaissa son haut tout en disant. “Je comprendrai d’ailleurs que tu reviennes sur ta décision de nous donner une chance…” Maddie soupira assez fortement tout en posant son menton entre ses mains. Tout était en train de s’embrouiller dans son esprit. Elle craignait de perdre celui qu’elle aime à cause de cette grossesse imprévue. Après tout il n’était pas obligé de vouloir d’une compagne enceinte… Surtout que cette grossesse n’était pas désirée. La rouquine balança doucement le haut de son corps comme pour chercher à calmer l’anxiété qui la gagnait.

CODAGE PAR AMATIS



HJ:
 

_________________
Un peu de toi...
Un peu de moi...
Et dans 6 mois la famille s'agrandira


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Y2oypajo

Code:

[b][color=#c110de]“Bla bla.”[/color][/b]


Dernière édition par Madelaine G. Petsch le Sam 4 Mai - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ best member
Peter Facinelli
Peter Facinelli


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Tumblr_odmjqfCufC1qhfa4mo2_250
☆ in hollywood since : 24/03/2019
☆ interviews : 525 ☆ crédits : Frimelda pour la signature, Didi Farl pour l'avatar

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyVen 3 Mai - 22:31

J'ai des choses à te dire ..Pete & Maddie

Peter n'étais pas énervé contre la jeune actrice bien au contraire. Il voulait simplement qu'elle arrête de se faire du souci et de se torturer ainsi. C'était assez douloureux pour lui de la voir se mettre dans cet état. Il voulait passer à autre chose et lancer cette soirée qu'il attendait depuis le début de la journée. Alors quand la situation se détendit, il était ravi. Ils allaient pouvoir passer une bonne soirée maintenant que Madelaine l'avait soigné et qu'ils avaient mis les choses à plat concernant Travis et leur intention de porter plainte. Il était ravi d'avoir enfin réussis à motiver la jeune femme pour faire les démarches, elle avançait et elle le faisait avec lui. Dorénavant l'ambiance était bon enfant et ils avaient repris leurs bonnes vieilles habitudes. Se taquiner, encore et toujours comme si ça leur était indispensable. « Tu ne peux pas m'en vouloir de me laisser aller à quelques rêves .. » Lui avait-il dit tout en ayant un sourire légèrement malicieux. Oui il désirait la jeune femme plus que tout et le fait d'être en colocation avec elle n'arrangeait rien à ses affaires. Déjà qu'en la sachant dans l'appartement d'en face il avait du mal à contrôler ses sentiments pour elle mais alors en vivant sous le même toit .. c'était devenue carrément mission impossible et encore plus quand elle se mordillait la lèvre de cette façon. C'était quelque chose qui le rendait complétement dingue. « Ça dépend, tu ne sais pas ce que je fais en fantasmant là-dessus ..» Il avait osé pousser le vice encore plus loin pour la pousser dans ses retranchements et voir jusqu'où il pouvait aller avant de choquer la jeune femme. C'était à son tour de se mordiller la lèvre mais de façon beaucoup moins discrète que sa colocataire toujours dans ce même but de la provoquer avant de rire à nouveau. Il adorait faire ça, la mettre mal à l'aise quand au souvenir de cette soirée, parce malgré tout ce qu'ils s'étaient dit, Pete savait que quelque part elle retenait certaines choses. Il ne savait pas si c'était de l'amour ou du simple désir tout ce qu'il savait c'est qu'elle ressentait quelque chose pour lui, quelque chose qu'elle non plus ne semblait pas à même de contrôler. Non Pete ne pouvait clairement pas.« Attention Madelaine Petsch tu file un mauvais coton ! » Clairement elle jouait à un jeu dangereux parce que Peter lui ne pouvait clairement pas contrôler ses sentiments beaucoup plus longtemps. Il y a trop longtemps qu'il garde tout ça pour lui et clairement il en peut plus. Il n'attend qu'un geste, un mot n'importe quoi qui puisse lui ouvrir une porte pour se jeter sur ses lèvres et en prendre férocement possession pour ne plus jamais les quitter.

 D'ailleurs c'est ce qu'ils ne tardèrent pas à faire aussitôt leurs sentiments respectifs dévoilés. Parce que Pete se retenait tous les jours de l'embrasser. Chaque fois qu'il la voyait déambuler dans son appartement, encore pire quant à son tour elle tentait de le provoquer avec ses petites tenues. Combien de fois avait-il eu envie de tout envoyer valser sur ce comptoir pour se jeter sur elle et lui montrer la densité de ses sentiments. Non, l'acteur était un gentleman et avait toujours tout fait pour se contrôler, quitte à aller prendre une ou deux douches froides pour se calmer parfois lorsque cela était nécessaire. « Tu n'as pas à t'en faire pour ça.» Murmurait-il fermant les yeux quelques secondes au contact de ses doigts sur son visage. Comme un enfant, cela l’apaisait, il comprenait pourquoi ses filles adoraient ça lorsqu'elles étaient bébés. C'est si délicat qu'on ne peut que fermer les yeux. « En plus j'ai mon fournisseur à domicile .. » Continuait-il toujours dans un murmure rouvrant doucement les yeux pour se plonger à nouveau dans ceux de la jeune demoiselle. Un regarde presque aussi tendre que ses caresses, tellement ils étaient gorgés d'un amour profond qu'il avait pour cette femme. S'en fut presque dommage que la situation se soit légèrement tendue à nouveau quelques temps après. Parce qu'ils en avaient parlés. Ils avaient parlés du fait qu'ils avaient vus chacun quelqu'un d'autre pendant leurs "rupture" si on pouvait appeler ça ainsi. Alors certes c'était douloureux mais Pete était content d'en être passé par là parce qu’au moins les choses étaient claires entre eux. Mais dorénavant il n'aurait plus qu'elle dans sa vie et il était prêt à tout pour combler la jeune femme de bonheur. « Le miens t'appartient depuis le début.» Ce n'était absolument pas un reproche non, il avouait simplement à la jeune femme qu'il y a bien longtemps qu'il était amoureux d'elle. Bien avant ce soir, bien avant leur nuit ensemble. Il s'en rendait compte maintenant qu'il pouvait enfin ouvrir les yeux sur ses sentiments sans se cacher de ceux-ci. Cela faisait des mois et des mois qu'il était amoureux d'elle et qu'il refusait simplement de voir la vérité en face.  Leurs nouvelles déclarations se terminèrent sur un baiser. Fougueux, langoureux, passionné, tendre, affectueux. Celui-ci semblait passer par plusieurs stades et ce n'est que lorsqu'ils furent à bout de souffle qu'ils se séparèrent. Oui Pete avait eu un véritable coup de foudre pour la jeune femme enfin c'est ce qui lui semble aujourd'hui.

Alors une fois sur le canapé et après avoir déposé plusieurs nouveaux baisers sur les lèvres de Maddie, il avait décidé de tenter de rester tranquille. Dorénavant ils avaient tout leurs temps pour se laisser aller à des folies. Dorénavant ils n’auraient plus qu'une simple nuit pour s'abandonner l'un à l'autre et ils pouvaient profiter du temps qu'ils avaient. Pete lui était un éternel romantique. C'est d'ailleurs ce qu'il fit savoir à mademoiselle Petsch.  « J'en ai envie. Je veux prendre soins de toi et te prouver à quel point je t'aime. Tous les jours. » Oui il était romantique parfois à l'extrême. Il était capable de tout pour lui montrer ses sentiments. Il adorait avoir toutes ces petites attentions pour elle et ce n'était absolument pas une contrainte. Ce n'était que plaisir qu'il avait à être aux petits soins pour elle. Il pouvait enfin le faire sans limite puisque maintenant c'était son petit bout de femme à lui. Son petit bout de femme qui avait déjà bien trop souffert à son goût et qu'il devait réparer, parce que Maddie aura certainement encore des conséquences de son ancienne relation et qu'il voulait être celui qui lui ferait oublier. Alors oui il était en train de la provoquer. Déposant des baisers un peu partout autour de son cou, sur ses épaules, son visage, voilà maintenant qu'il reprenait possession de sa langue et qu'il ne savait pas s'il pourrait se retenir bien longtemps de lui faire l'amour tout compte fait. « Creuse un peu dans ta mémoire .. ça ne devrait pas être trop dur à deviner même se canapé s'en souvient j'en suis certains ..» Baladant ses mains au creux de ses hanches il se sentait vraiment partir à l'instant et avait envie de lui faire tellement de choses que s'en était presque indécent. Il n'y pouvait rien, cette femme le faisait brûler de l'intérieur et il sentait le feu embraser ses propres reins.« Après tout on peut faire un peu de sport pour éliminer tout ça ..» Ajoutait-il en riant à nouveau avant de se redresser parce que Maddelaine l'avait traité de petit con. Et heureusement quelque part qu'elle l'avait fait parce qu'il ne sait pas s'il aurait pu se stopper de lui-même. Normalement c'était le moment où il prendrait une douche froide pour calmer ses ardeurs parce que oui il avait férocement envie d'elle, au point que s'en était incontrôlable. Et plus elle défilait ses paroles, plus il était choqué d'apprendre qu'elle serait capable de le repousser. Enfin faussement choqué parce qu'en vrai avec un tel comportement il ne sait pas s'il ne se serait pas repoussé de lui-même. Il adorait la provoquer et ça c'était quelque chose qui ne pourrait jamais changer. «Moi me moquer de toi ??? Je ne vois même pas où tu vas chercher des bêtises pareilles. » Dit-il en faisant une mine faussement outré et riant de plus belle. Il n'était pas du genre à se moquer de la jeune femme pourtant .. quoi que.  « Certes ! Mais j'ai été soft et je ne pouvais pas user de toutes mes armes. Alors que maintenant .. je peux utiliser tous les moyens nécessaires pour te faire craquer et je tiens à te signaler que tu ne tiendrais pas longtemps mademoiselle ..  » Dit-il d'un air provocateur pour voir jusqu'où elle pourrait aller. Oui il adorait la défier et surtout il aimait lui faire perdre ses moyens. Parce que oui elle lui faisait perdre pied mais lui était également capable de lui faire subir le même sort. Et cette fois il ne se conterait pas de se balader moitié nue dans l'appartement, un sourire sur le visage. Cette fois il avait le droit d'utiliser tous les moyens nécessaire pour la faire craquer.

 Cependant il avait décidé de s'écarter. Lui n'allait certainement pas pouvoir se contrôler si la situation continuait à évoluer ainsi. Du coup il s'était levé pour aller chercher le champagne parce que franchement il lui fallait du frais. Il s'accrocha à la bouteille comme si elle allait le faire redescendre en température, mais étant ambiante ce fut peine perdue. Il revenait simplement avec les deux verres et la bouteille qu'il posa sur la table avant de tendre sa coupe à sa douce. C'est la situation à venir qui le fit redescendre bien plus vite qu'il ne l'aurait crus. Maddie ne semblait pas vouloir toucher à son verre. Pire encore elle essayait de lui en expliquer la raison.  «C'est quoi alors .. Tu peux tout me dire tu sais ..» Là il s'inquiétait vraiment parce que la jeune actrice avait quand même plutôt blêmit d'un coup. Elle n'avait pas touché à son verre et elle commençait à bafouiller des choses que Peter n'était pas sur de comprendre. Son regard fut attiré par les mains de la jeune femme qui peut à peu remontait son haut. Il ne croyait pas que ses sourcils puissent se froncer autant. Il venait d’apercevoir son ventre et pour avoir eu déjà trois enfants il était vraiment presque certain de reconnaitre ce que la jeune femme voulait lui montrer. Il l'écoutait peu à peu débiter des mots qu'il n'était pas sûr d'avoir envie de comprendre au fond de son cerveau. Peter était comme .. en état de choc ou un ordinateur qui aurait bugé parce que sincèrement là il était en train de réaliser ce qu'elle était en train de lui dire. Maddie était enceinte. Certainement de Travis. Son coeur se serra légèrement à cette pensée. C'est uniquement quand elle crut qu'il reviendrait sur sa décision de vouloir d'elle à ses côtés qu'il commença à revenir à lui. « Dis pas de bêtises Madelaine. On a déjà deux chats un et un chien alors un bébé ..» Dit-il en riant légèrement même si là ce n'était pas vraiment du véritable humour, il l'appelait rarement Madelaine, voir jamais en fait. Il riait jaune parce que dans sa tête il était en train de faire certains calculs après avoir analyser clairement ce qu'elle avait pu lui dire. Elle était enceinte de deux mois et demi.  «Cet enfant .. il est de Travis ? » Bizarrement cette perspective ne l'enchantait pas plus que .. non. C'était impossible. Ils s'étaient protégés. Soudain il réalisa que c'était parfaitement possible.

Il se leva et se dirigea dans sa chambre pour aller fouiller dans sa table de nuit. Bon il y avait un bordel monstre mais il ne tarda pas à trouver la boite de préservatif qui y était rangé. Il la tournait et retournait dans tous les sens pour voir si c'était fiable à 100% bien qu'il connaisse la réponse ou si c'était de la bonne marque, ou encore .. putain. La taille. Il se souvient que ce jour-là il avait oublié ses lunettes et que ça avait été sacrément galère pour lire la taille en toute petit lettre. Farfouillant à nouveau dans sa table de nuit pour y trouver ses lunettes alors que Maddie le rejoignait dans la chambre, il les enfila cherchant la taille partout sur la boite. Il faillit faire un malaise quand il remarqua la taille.  «C'est pas la bonne ..» Ne se sentant pas au mieux de sa forme il s’asseya sur le lit sous l'oeil inquiet de la jeune femme. Mais les yeux qu'il plongea dans les siens furent plus qu'inquiets. Il ne savait pas ce qu'il devait en déduire.«La taille .. C'est .. C'est pas la bonne.» A son tour il en perdait ses mots ne sachant pas comment annoncer l'autre mauvaise nouvelle à Maddie. « J'ai .. j'ai utilisé les même pour .. » Il n'avait vraiment pas le courage de finir sa phrase. Il passa sa main devant sa bouche, continuant de regarder de façon incrédule la boite de préservatif. Il ne voulait pas lui faire plus de mal qu'elle devait déjà en ressentir à cet instant présent. Il essaya de se reprendre et remit la boite de préservatif la ou il l'avait trouvé bien que finalement ils ne soient plus aussi utile que ça. Il la prit dans ses bras parce qu'il était conscient qu'elle devait se poser un tas de question quant à son comportement et qu'elle devait s'inquiéter de savoir s'il allait continuer avec elle ou pas. Il la serra fort contre lui, d'une part pour la rassurer elle, mais pour essayer de se sortir de sa torpeur lui aussi. « Maddie tu prend la pilule ? »  Demanda-t-il alors dans un dernier espoir que cet enfant ne soit pas de lui. Qu'il n'allait pas être papa à 45 ans. Quoi que tout en y réfléchissant bien, il vaudrait mieux que cet enfant soit de lui plutôt que de l'autre enfoiré de merde. « J'ai besoin d'un verre.  » Dit-il en plongeant son regard dans celui de la jeune femme, légèrement perdu, non pas concernant ses sentiments mais il était clairement choqué par la situation. « J'ai besoin de reprendre mes esprits, juste une seconde. J'vais me reprendre j'te promet.» Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète non. Mais pour l'instant il ne pouvait pas trop parler, pas plus. Il avait besoin d'encaisser. Se détachant de l'emprise de la jeune femme, il garda simplement sa main dans la sienne et se dirigea vers le salon. Se saisissant de la coupe de champagne il la vida d'un trait. La nouvelle était assez dure à encaisser ..
:copyright:️ DABEILLE

_________________
† Faire rire une femme c'est la séduire. J’ai conscience que ce sera dur, mais c’est ce que je veux. Je te veux, pour toujours. Une vie n’y suffira pas. my own life behind
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Madelaine G. Petsch
Madelaine G. Petsch


❥ Rouky my baby
☆ in hollywood since : 05/03/2019
☆ interviews : 904 ☆ crédits : mistspell (ava), Butterfly Midnight alias moi (gifs et icon sign)

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptySam 4 Mai - 17:28




Pete & Maddie
J'ai des choses à te dire...



☾☾ La discussion entre les deux colocataires prenait une tournure assez spéciale. Clairement ils se cherchaient là ! Nul doute qu’ils ressentaient encore quelque chose l’un pour l’autre. Même si ce n’était peut-être que du désir. Après tout ils n’avaient pas encore pris la peine de se déclarer leur amour. Mais au moins ça montrait à Madelaine que ses charmes fonctionnaient encore sur Peter. Ce qui était loin de lui déplaire. Au contraire ça la satisfaisait même. “Oh mais je ne t’empêche aucunement de rêver…” Répondit-elle en calquant son sourire sur celui de son interlocuteur. Maddie ne savait pas du tout où cette discussion les emmènerait mais elle avait quand même envie d’y aller. Elle n’en pouvait plus de devoir cacher ses sentiments pour son coloc. Elle avait gardé ceux-là en elle bien trop longtemps… La révélation de Pete quelques instants après la laissa quelque peu figée. Elle ne savait plus vraiment où se mettre et se contentait de bouger les yeux dans tous les sens. Encore une chance qu’elle n’ait pas la bouche grande ouverte elle aurait eu bel air tiens… Légèrement mal à l’aise elle se racla la gorge pour essayer de reprendre une certaine contenance. Mais rien à faire elle n’arrivait pas du tout à trouver une réplique. Elle se mordilla doucement l’intérieur de la lèvre, fuyant clairement le regard bleu de Mister Facinelli. Heureusement au bout d’un petit moment elle retrouva ses esprits et ne manqua pas d’essayer de séduire cet homme qui lui faisait face jusqu’à ce qu’il ne commence à râler. “Quoi ? Je ne fais que dire la vérité…” Répliqua-t-elle en prenant un instant un air boudeur. “Ça ne te plaît pas ?” Demanda-t-elle en faisant un sourire enjôleur. Elle serait fortement déçue s’il ne répondait pas par la positive. Elle prendrait ça pour une forme de rejet.

Elle fut assez vite rassurée là-dessus grâce aux paroles et gestes que Peter avait envers elle. De quoi affoler son petit coeur qui ne battait que pour lui. La jeune femme profitait clairement de ce tendre moment, se montrant un brin tactile tandis qu’elle caressait doucement le visage de celui qu’elle aimait. Elle ne pouvait que sourire dans un moment pareil. Pas de doute elle est bel et bien amoureuse de cet homme. “C’est drôlement pratique ça…” Répondit-elle en laissant s’échapper un petit rire avant de venir embrasser tendrement Peter tandis qu’il rouvrait les yeux. Après une petite discussion quelque peu désagréable, la rouquine essayait de rassurer Pete et elle-même par la même occasion en disant que son coeur lui appartenait. Elle ne put que sourire lorsqu’il répondit la même chose, non sans rajouter que pour lui c’était depuis le début. Elle ne pouvait guère répondre que c’était la même chose de son côté puisqu’elle n’était pas fichue de savoir depuis quand exactement elle avait des sentiments pour son voisin. Elle était sûrement tombée amoureuse de lui petit à petit alors qu’elle apprenait à le connaître. De nouveau les amoureux échangèrent un baiser qui ne pouvait que montrer l’étendue de leurs sentiments. C’était avec le sourire aux lèvres qu’ils cessèrent de s’embrasser. Parce que oui il fallait bien respirer à pleins poumons à un moment donné.

Toujours dans leur bulle rien qu’à eux Peter et Madelaine profitèrent de l’instant présent posés sur le canapé. La jeune femme ne pouvait qu’être comblée avec un homme pareil à ses côtés. Il était si affectueux et débordant de bonnes intentions à son égard qu’elle ne pouvait qu’avoir des coeurs dans les yeux et des étoiles plein la tête. “Tu sais que t’es l’homme parfait ?!” Répondit-elle un grand sourire aux lèvres tandis qu’elle entremêlait leurs doigts ensemble. Même si elle n’avait pas répété les trois fameux petits mots, sa phrase montrait clairement qu’elle les pensait. Miss Petsch mettrait absolument tout en oeuvre afin de rendre heureux Pete. Il le méritait tellement…

Comme bien souvent les deux acteurs se taquinaient. C’était à croire qu’ils ne pouvaient s’en empêcher. Même s’ils savaient être sérieux quand il le fallait. La jeune femme se délectait des baisers que Peter déposait sur sa peau. Celle-ci était d’ailleurs tellement sensible à l’heure actuelle que ça la chatouillait légèrement, si bien que la rouquine laissa s’échapper quelques petits rires. Cette fois elle rit un peu plus franchement. “Tu m’étonnes…” Dit-elle en faisant un sourire en coin, se remémorant effectivement cette nuit où ils avaient fait des folies de leurs corps sur ce même canapé. “Mais en effet je m’en souviens… et vois parfaitement à quoi tu fais allusion…” Dit-elle en appuyant ses paroles d’un signe de tête entendu. La jeune femme secoua la tête alors qu’ils parlaient de régime. Sérieusement ? Ils parlaient vraiment de ça dans un moment pareil. “Hum c’est même recommandé oui !” Répondit-elle avec un grand sourire équivoque. Bien entendu qu’ils pouvaient éliminer les chocolats engloutis en faisant du sport en chambre. Voilà que leurs chamailleries reprenaient. “Ah oui vraiment ?” Demanda-t-elle arquant un sourcil tandis que son homme lui disait qu’il ne se moquait pas d’elle et ne voyait pas d’où elle pouvait dire ça. “Je te certifie que c’est ce que tu fais assez souvent…” Rajouta-t-elle avant de se mettre à rire avec Pete. Celui-ci se pensait irrésistible. Bon ok il n’avait peut-être pas forcément tort puisque la jeune femme avait bien du mal à lui résister. Mais ce n’était tout de même pas sa faute si son coeur criait haut et fort qu’elle l’aimait. “Tu me lances un défi là ?” Demanda-t-elle tout à coup très sérieuse. S’il voulait vraiment jouer à ce petit jeu, nul doute qu’ils s’amuseraient bien à résister l’un à l’autre. Surtout qu’ils feraient sûrement tout pour que l’autre craque. Ça risquait d’être drôle s’ils se lançaient là-dedans. Même si elle ne l’avouait pas, il avait sans doute raison. Pour preuve elle avait eu bien du mal à garder son self-control ces dernières semaines tandis que Monsieur se pavanait devant elle légèrement vêtu. Chose qu’elle lui avait bien rendue d’ailleurs. Mais puisque le quadra ne s’était pas plaint, c’est qu’il avait dû apprécier le spectacle.

Voir la bouteille de champagne sur la table basse, pire encore cette coupe dans sa main avait complètement fait buguer le cerveau de la jeune femme. Fichue grossesse qui l’empêchait de pouvoir se délecter de cette boisson que lui offrait Peter. Si bien que c’était sûrement le moment de se jeter à l’eau et annoncer la nouvelle à Peter. Même si elle craignait de le perdre à cause de ça. Surtout maintenant qu’ils se retrouvaient à peine. Toutefois les encouragements de Mister Facinelli l’aidèrent à se lancer même si elle avait eu beaucoup de mal à expliquer sa situation, cherchant sans cesse ses mots tandis que son esprit s’amusait à la torturer. Elle avait même soulevé légèrement son haut afin de montrer son ventre qui avait légèrement changé. Le silence de Peter lui faisait mal au coeur. Même si elle pouvait parfaitement le comprendre. Elle balança la tête de droite à gauche tandis que l’homme prenait enfin la parole alors qu’elle avait supposé qu’il ne voudrait plus d’elle suite à sa révélation. Non elle n’avait pas trop apprécié la remarque qu’il lui avait faite. Parce qu’elle avait bien senti que ce n’était pas dit de manière sincère ni de gaieté de coeur. Du coup elle ne cessait de vouloir se rassurer en se recroquevillant quelque peu sur elle-même, comme un enfant le ferait. D’ailleurs elle n’osait même plus regarder Peter. Elle ne tenait pas à voir des choses désagréables dans son regard. Elle releva légèrement la tête à sa question et secoua les épaules pour unique réponse. Elle n’avait pas la force de parler de suite. Elle était certaine que si elle essayait de prendre la parole, sa voix se briserait et elle fondrait en larmes. Chose qu’elle préférait éviter. Elle avait sans doute assez pleuré ce soir.

Elle avait reposé sa tête sur ses genoux, se cachant le visage. Mais en sentant que Peter s’était levé du canapé, elle avait relevé la tête et observé ce qu’il faisait. Elle fronça les sourcils en remarquant qu’il était parti dans sa chambre. Elle se demandait bien ce qu’il fichait. Elle prit un instant pour inspirer un grand coup afin de se donner du courage. Voyant que Mister Facinelli ne revenait pas, elle se décida à aller voir ce qu’il mijotait. Elle se leva du canapé et laissa ses pieds la porter jusqu’à la chambre de Pete. Elle toqua à sa porte afin de le prévenir qu’elle entrait. Sait-on jamais qu’il ne voudrait pas de sa présence. Elle le rejoignit donc, restant à distance, ne sachant pas sur quel pied danser. Elle fronça les sourcils en l’entendant marmonner. Elle n’était pas sûre d’avoir bien compris, jusqu’à ce qu’il répète de manière plus audible. Son regard se porta sur la boîte de préservatifs que l’autre acteur tenait dans ses mains. Nerveusement elle se gratta la nuque tandis que son regard restait rivé sur cette fameuse boîte de capotes. Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent telles des soucoupes quand Peter commença une phrase qu’il ne termina pas. Elle ferma les yeux. Non elle ne voulait pas en entendre plus. Elle avait beau savoir qu’il n’avait passé qu’une nuit avec Emeraude. Ce n’était pas pour autant que ça la laissait insensible. Encore moins vu le contexte actuel. Toutefois même si elle ravalait difficilement sa salive, elle garda son calme. Bien que mal à l’aise, elle fit un petit sourire et rouvrit les yeux tandis que Peter venait la prendre dans ses bras. Chose qui rassurait au moins un peu la rousse. Elle grimaça à la question que venait de lui poser l’acteur. Elle se mordit même la lèvre. “Je… J’en prenais une mais elle ne me convenait pas… Du coup ma gynéco a cessé de me la délivrer… Je devais retourner la voir pour en essayer une autre…” Mais évidemment elle n’avait pas eu le temps de pouvoir s’en faire prescrire une nouvelle puisqu’elle était tombée enceinte entre temps. De nouveau la jeune femme ferma les yeux, Dieu que ce moment était affreusement gênant et pénible. Si elle l’avait pu elle se serait cachée dans un trou de souris. Elle avait l’impression que plus rien ne serait pareil dorénavant… Elle n’aimait pas voir Peter dans cet état. Même s’il essayait de la rassurer. Ça ne fonctionnait pas vraiment. Maddie serra le poing afin d’essayer de contrôler ses émotions et ses pensées tandis qu’elle regardait l’autre acteur boire d’un trait son verre de champagne. Elle lâcha la main de Peter et s’installa sur le canapé, Elle posa son épaule contre le dossier et attira ses jambes contre sa poitrine. “Je suis désolée…” Dit-elle doucement avant que ses bras n’entourent ses jambes. Elle inspira un grand coup avant de poser sa tête sur ses genoux. Elle prenait sur elle pour ne pas craquer, ne pas pleurer même si ce n’était pas l’envie de le faire qui lui manquait. Elle ne savait plus quoi penser et avait l’impression d’avoir gâché la soirée de celui qu’elle aime. Lui annoncer sa grossesse ne l’avait pas aidé à se sentir plus légère. C’était même tout le contraire. Elle avait l’impression d’avoir un énorme poids sur les épaules et dans le coeur.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Un peu de toi...
Un peu de moi...
Et dans 6 mois la famille s'agrandira


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Y2oypajo

Code:

[b][color=#c110de]“Bla bla.”[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ best member
Peter Facinelli
Peter Facinelli


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Tumblr_odmjqfCufC1qhfa4mo2_250
☆ in hollywood since : 24/03/2019
☆ interviews : 525 ☆ crédits : Frimelda pour la signature, Didi Farl pour l'avatar

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptySam 4 Mai - 20:45

J'ai des choses à te dire ..Pete & Maddie

Franchement Pete aimait assez le jeu qui était en train de s'installer entre les deux colocataires. Mais vraiment ça devenait assez dangereux parce que finalement il n'était pas sur de pouvoir continuer sur cette voie la sans pour autant sauter sur les lèvres de la jeune femme parce que non il ne pouvait plus cacher ses sentiments pour elle. Ces yeux criaient l'amour qu'il lui portait et il fit un léger sourire en coin lorsqu'elle lui indiqua ne pas l'empêcher de rêver. Il gesticula légèrement nerveusement sur le canapé ne sachant pas s'il devait ou non ravaler les mots qui lui venaient en tête. Un sourire assez satisfait sur le visage il s'y risqua tout de même. « Tant mieux parce que j'aurais beau essayer je crois que je serais incapable de m'en empêcher moi-même ..» Il résistait pourtant à cette furieuse envie qu'il avait d'embrasser Madelaine. Il ne sait même pas comment il pouvait autant se contrôler parce que clairement à cet instant les intentions des deux comparses étaient assez claires. Pourtant c'est son humour et sa provocation légendaire qui va le sortir de ce mauvais pas. Et pour ça il avait tapé dans le mile parce que visiblement il avait réussis à faire fermer le clapet de la jeune femme, qui semblait chercher quoi dire à ça sans pour autant y parvenir. Il riait légèrement face à la gêne évidente de la jeune femme qu'il avait réussis à provoquer. Si elle savait à quel point il préférerai faire ce genre de truc avec elle. Mais clairement là elle avait repris ces esprits et elle était littéralement en train de lui faire du rentre dedans ou alors il ne savait ce qu'elle était en train de faire. Se retenir à nouveau devenait véritablement compliqué. Il voudrait tellement lui dire à quel point il adore le fait qu'elle ne puisse se passer de lui .. « Oh que si .. tu n'imagine même pas à quel point. » Murmura t-il avant d'encercler la taille de la jeune femme et de déposer un baiser sur son front, se retenant pour ne pas faire plus. Clairement la situation était en train de lui échapper et il n'avait pas l'habitude de ça.

C'est d'ailleurs certainement à la suite de ça que Pete se décida enfin à déclarer ses sentiments. Il n'était vraiment plus certain de pouvoir se contrôler encore bien longtemps si la soirée continuait sur cette lancée et puis après tout il avait déjà commencé à le faire sur Instagram. Mais clairement il en avait eu besoin ce soir, c'était devenu trop difficile pour lui de tout garder alors qu'ils vivaient sous le même toi. Il déconnait pas forcément tout à l'heure quand il parlait de fantasme, de rêves. Maddie était présente bien plus qu'il ne l'aurait imaginé dans son coeur. Il avait l'impression d'en être véritablement accroc et de ne jamais plus pouvoir se passer d'elle. Il ferai tout ce qui est en son pouvoir pour combler la jeune actrice de bonheur et dorénavant il n'y avait plus qu'eux qui comptaient à ses yeux. « Clairement, je ne veux plus qu'il quitte la maison. Jamais.» Ses bras passèrent autour des épaules de la jeune femme pour l'embrasser encore un peu plus parce qu'il en avait jamais assez. Son coeur battait la chamade à chacun des contacts de la jeune femme, à chaque baisers, chaque sons sortis de sa bouche. Clairement il y avait là une réelle grande émotion qui s'installait. Celle que tous les couples ont d'ailleurs au départ de leur relation mais lui espérait ne jamais perdre ce sentiments, il adorait être éperduement amoureux de Madelaine. Alors au diable si elle avait eu des aventures, si il n'était pas le seul hormis Travis à avoir put profiter de ces lèvres si délicieuses et de ce corps qu'il affectionnait tant. Il avait envie de passer à autre chose maintenant. Il avait prévus de prendre soins de la jeune femme toute la soirée en lui préparant un délicieux repas, une bonne bouteille de vin, des caresses plus tendres les unes que les autres et un bon gros calin sous la couette. Parce que bon oui ça aussi il en avait terriblement envie ..

D'ailleurs il avait déjà commencé à énumérer ce qu'il avait prévus pour la soirée. En tout cas il avait parlé du repas sans pour autant lui dire exactement ce qu'il avait prévus et ça c'était sa surprise à lui. Il avait été au marché pour prendre des légumes frais ainsi qu'un peu de viande qu'il ferait évidement cuire séparement. Il respectait les convictions de Maddelaine même si lui ne se sentais pas capable de se passer de viande, bien qu'il puisse se séparer d'autres produits issue de l'exploitation annimale. Mais la viande ça non.  « Mmmh ? Attend de voir quand je bougonne pour un rien tu verras. Tu ne diras plus ça. Déjà je suppose que tu as compris qu'il ne faut pas m'adresser la parole le matin avant mon café et ma clope ? » Dit-il en riant tout en apportant leurs mains jointent l'une à l'autre à ses lèvres pour y déposer de doux baisers. Peter est un râleur, un boudeur et pas toujours de bonne foi. Alors oui il a des bons côtés mais pas que non plus. Il est bien loin de la perfection comme elle peut si bien le dire.

Clairement Pete avait pris le dessus sur la jeune femme. Au sens propre du terme puisque dorénavant il se trouvait au dessus d'elle en train de déposer des baiers un peu partout sur son corps avant de remonter à ses lèvres. La température commençait sérieusement à monté du côté de l'acteur et il avait maintenant terriblement envie de sa petite amie bien qu'ils aient tout leurs temps pour ça. « Je me disais bien aussi .. le contraire m'aurait vexé d'ailleurs ..» Collant son bassin à celui de Maddie dorénavant, il était clairement en train de perdre pied tout seul avec ses caresses qu'il faisait à la jeune actrice. Sa virilité s'éveillait alors qu'il avait tout d'un coup tout un tas d'envie à partager avec elle. « Tu triche !» Dit-il d'un coup en comprenant que la jeune femme avait clairement réussis son coup en fait. Puisqu'à faire l’innocente elle l'avait laissé mené la danse et elle n'avait pas eu besoin de faire grand chose pour exciter Peter qui pensait avoir le contrôle sur la jeune femme. « Femme fatale ! J'me suis fait avoir comme un bleu !» Dit-il en riant avant d'attraper un téton du bout des dents à travers sa tenue pour l'embêter. Oui il n'avait pas été très fin sur ce coup là et n'avait clairement pas trop réfléchis. En même temps il reste un homme. « Qui aime bien chatie bien, je t'apprécie juste un peu trop ? » Cette fois il semblait vouloir l'amadouer au vus du regard qu'il lui lançait, qui criait ne m'en veux pas bébé je suis simplement éperduement amoureux de toi .. Mais alors oui il était certain de pouvoir faire craquer la jeune femme si il y mettait toute sa volonté. Mais le contraire était véritablement faisable aussi. Si Maddie venait à le provoquer il n'est pas sur de pouvoir se retenir longtemps à ce petit jeux .. « Mmh je sais pas .. » Finit-il par dire finalement. C'était à elle seule de prendre cette décision et franchement il serait capable de lancer le défis juste pour la voir essayer de le faire craquer par tous les moyens alors que lui n'aura nullement décidé de resister à ses avances. Il en jubilait d'avance ..

 Enfin c'est le froid qui finit par s'installer par l'annonce que lui avait fait la jeune femme. Madelaine était enceinte, de deux mois visiblement. Et lui était en train de comprendre qu'il y avait de forte probabilité qu'il en soit le père. enfin, il ne conaissais pas la vie qu'elle avait eu avec Travis non plus donc cette éventualité n'était pas non plus à écarté. Il avait fini par se ruer dans sa chambre, cherchant à tout prix à se disqualifié dans la course à la recherche du père de cet enfant. Mais en fait plus il y réfléchissait, moins il avait envie que celui-ci soit de Travis. Il ne pourrait élever un enfant qui vient de ce salopard. Il avait bien trop fait souffrir Madelaine. Alors qu'il lui avait demandé si elle prenait la pillule, la réponse lui fit presque froid dans le dos. Ce qui ne l'aidait pas à sortir de sa torpeur .. « Je vois .. » Il avait dus s'éclipser dans le salon en compagnie de l'actrice pour essayer de se remettre les idées en place avec un verre. Et visiblement ce n'était pas super efficace parce que il n'arrivait pas à s'en sortir. Il avait besoin d'une cigarette. La tout de suite c'était en train de le bouffer. C'est quand Maddie lui présenta ses excuses qu'à nouveau il se sortit de ses pensées pour voir dans quel état elle se mettait elle aussi. « C'est moi qui fait le con avec les capotes et c'est toi qui t'excuse ..? » Lança t-il en regardant la jeune femme avant de s'assoir à son tour sur le canapé. Maddie avait toujours cette fâcheuse manie de s'auto sentir responsable et ça il était certain que c'était l'oeuvre de Travis. Il devait se reprendre elle en avait besoin. Ecartant alors délicatement les bras de la jeunes femmes entourant ses genoux, il pris l'une de ses mains pour l'insiter à venir se blottir contre lui. L'entourant de ses bras à son tour il nicha la tête au creux de son cou. Il avait déconné, maintenant il devait assumé. Et puis ça ne changeait absolument en rien le fait qu'il était amoureux d'elle, juste que leurs plans dans les quelques mois à venir allaient changer.  «T'inquiète pas mon amour .. » Commença t-il à murmurer au creux de son oreille, plaçant l'une de ses mains dans les cheveux de sa si fragile petite amie. Il ne voulait pas la voir dans cet état, elle était comme en état de choc elle aussi et après tout c'était elle qui devait porté l'enfant qu'il avait certainement engendré. «On va surmonter ça ensemble je te promet .. comme tout reste. Désormais on surmontera tout ensemble. Tu pourras toujours compter sur moi. Je sais que j'ai un peu de mal à encaisser mais laisse moi du temps. Quoi qu'il arrive je vous aimerai tous les deux plus que tout au monde .. Tu n'es plus seule mon coeur .. je serai toujours là. » Il devait trouver la force de surmonter son choc au vus de la situation. Après lui avoir murmuré cette phrase ainsi que pleins d'autres mots doux, il laissa sa main dans ses cheveux mais se saisie de sa tête pour aller capturer ses lèvres dans un baiser intense qui se voulait rassurant. Il était fou amoureux d'elle, enceinte ou pas, futur papa ou pas. C'était son rôle d'être fort pour elle et de l'accompagner dans toutes les épreuves qui se mettraient sur leur route. Il finit par poser son front sur celui de la jeune femme avant de lui dire. « J'ai besoin d'une cigarette. Tu viens avec moi ? Ensuite je te prépare un bon petit repas. Je te câline toute la soirée et si tu t'en sens capable, je te fais l'amour comme un dingue.» Dit-il en riant légèrement. Il voulait redonner le sourire à la jeune femme, du coup il espérait que l'humour l'aiderai à aller mieu. « Je suis désolé pour ce que je t'ai dis tout à l'heure. J'étais sous le choc, c'était stupide.» Comparer la compagnie de leurs annimaux à celui d'un enfant était vraiment très étrange. Mais c'était tout ce qu'il avait trouvé à dire sur le moment et maintenant il regrettait d'avoir dit une chose pareille. Passant une main tendre et protectrice sous son tee-shirt qu'il déposa doucement sur le petit ventre qui commençait à se former de la jeune femme il s'empara à nouveau de ses lèvres, caressant avec douceur la petite bosse. « Je t'aime mademoiselle Petsch.» Murmura t-il avant de sourire contre ses lèvres.

:copyright:️ DABEILLE

_________________
† Faire rire une femme c'est la séduire. J’ai conscience que ce sera dur, mais c’est ce que je veux. Je te veux, pour toujours. Une vie n’y suffira pas. my own life behind
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Madelaine G. Petsch
Madelaine G. Petsch


❥ Rouky my baby
☆ in hollywood since : 05/03/2019
☆ interviews : 904 ☆ crédits : mistspell (ava), Butterfly Midnight alias moi (gifs et icon sign)

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyDim 5 Mai - 17:34




Pete & Maddie
J'ai des choses à te dire...



☾☾ Les deux acteurs comme bien souvent étaient sur la même longueur d’onde. Ils semblaient vouloir se charmer mutuellement. Si ça continuait ainsi, nul doute que la jeune femme aurait bien du mal à garder la tête froide. Un sourire en coin sur le visage, elle se retenait de rire en voyant la manière dont son colocataire bougeait sur le canapé. D’ailleurs la rouquine fronça légèrement les sourcils se demandant pourquoi il faisait ça. Elle comprit bien vite lorsqu’il lui confia qu’il ne pourrait s’empêcher de rêver d’elle. Le sourire de la jeune femme s’étira encore plus. Elle était contente de voir qu’il ne lui était pas insensible et qu’elle avait toujours son petit effet sur lui. “De toute façon ce n’est pas bon de refouler…” Répondit-elle songeant au fait qu’elle-même lui cachait depuis un bon moment avoir des sentiments à son égard. Donc elle était bien placée pour savoir que ce n’était pas la meilleure chose à faire. C’était bien trop douloureux. C’était peut-être en partie pour ça qu’aujourd’hui elle semblait vouloir faire évoluer leur relation. Mais si elle le charmait, Pete lui n’hésitait pas à se faire plus direct, lui faisant ouvertement du rentre-dedans. Ce qui n’avait pas manqué de “choquer” la demoiselle qui se sentait gênée. Enfin ça ne dura pas bien longtemps non plus puisqu’une fois ses esprits retrouvés elle ne manqua pas de chercher à le séduire de nouveau. Elle eut un sourire satisfait lorsqu’il lui indiqua qu’il était ravi de voir qu’elle ne pouvait se passer de lui. Ce qui était totalement vrai, elle ne mentait point là-dessus. Un tendre sourire s’afficha sur son visage lorsque Mister Facinelli passa ses bras autour de sa taille. Elle ferma les yeux un instant tandis qu’il l’embrassait sur le front. Elle sentait une vague de bien-être qui l’envahissait au plus profond de son être. Elle avait l’impression de retrouver la complicité qu’ils avaient eu le temps d’une soirée au début du mois de février.

En effet ce sentiment était bel et bien présent maintenant que tous les deux semblaient décidés à donner une chance à leur amour. La rouquine était sur son petit nuage. Tandis qu’ils faisaient preuve de tendresse l’un envers l’autre et qu’ils se disaient des mots doux, ils en profitaient également pour faire un peu d’humour, fidèles à eux-mêmes. Riant légèrement elle déposa un baiser sur les lèvres de Pete. “C’est promis. De toute façon ton fournisseur n’a pas l’intention de quitter les lieux…” Dit-elle tout en le regardant droit dans les yeux afin qu’il puisse voir ô combien elle était sincère avec lui. Surtout qu’elle avait eu bien trop mal lorsqu’elle s’était éloignée de Peter à cause de ses trop bonnes valeurs. Mais heureusement maintenant c’était terminé et elle ne comptait plus le quitter. Surtout qu’elle avait bien du mal à se passer de ses baisers et de ses gestes tendres qui lui avaient cruellement manqué. D’ailleurs elle était tellement heureuse qu’elle avait l’impression d’être en plein rêve.

Elle avait toujours cette impression que Pete était l’homme idéal. Ce n’était peut-être pas vraiment ça mais à ses yeux en tout cas il était son homme parfait. Quoi qu’il puisse en dire. Madelaine ne manqua pas de rire à sa réponse. “Mais ce n’est qu’un petit détail de rien du tout ça !” En effet ce n’était pas son petit côté bougon qui allait lui faire voir les choses autrement à son sujet. Elle l’aime tel qu’il est et ne veut absolument pas qu’il change quoi que ce soit. “Ah bah ça oui je l’ai bien remarqué !” Dit-elle en riant. Eh oui l’acteur a un petit côté ours mal léché le matin au réveil tant qu’il n’a pas sa dose de caféine et de nicotine dans le sang. Ce qui contrebalançait pas mal avec la belle puisqu’elle n’était point gênée de se mettre à parler quelques minutes après être levée. Mais évident elle respectait le besoin de calme de son colocataire. Et puis ça lui ne faisait pas de mal à elle non plus en fait de pouvoir se réveiller tranquillement. Bien que souvent elle jetait un coup d’oeil à son téléphone pour voir ce qu’elle avait pu manquer durant la nuit. Maddie souria au geste tendre de Pete. “Je t’aime comme tu es, tout simplement…” Finit-elle par déclarer doucement afin qu’il prenne bien conscience de tout ceci. Souriant, elle l’embrassa ensuite juste au coin des lèvres pour le taquiner un petit peu. Parce que oui elle adorait ça.

Chose que Peter aimait lui aussi puisqu’il ne se privait pas pour le faire actuellement. Miss Petsch savourait pleinement la multitude de baisers qu’il déposait un peu partout sur le haut de son corps. Lorsqu’il prit possession de ses lèvres, la jeune femme posa délicatement sa main sur sa joue. Tandis qu’ils cessèrent de s’embrasser, elle ne put s’empêcher de rire à la remarque de son homme. “Oh et qu’aurais-tu fait si je n’en avais pas eu souvenir ?” Demanda-t-elle un peu curieuse en mordillant sa lèvre. “Tu aurais essayé de me rafraîchir la mémoire en me montrant ?” Nul doute qu’elle aimerait qu’il fasse ceci pour qu’elle puisse retrouver les mêmes sensations que cette nuit-là. Bien que là elle avait déjà un petit avant-goût. Ce qui avait pour effet de la faire se mordiller la lèvre à de nombreuses reprises. “Quoi ? Qu’est-ce que j’ai fait ?” Demanda-t-elle en riant, jouant l’innocente. Mais bon il était vrai qu’elle n’avait pas fait grand-chose de particulier hormis entrer un peu dans son jeu. Elle souffla un grand coup, trouvant que la température était montée d’un cran. Sans même qu’elle ne s’en rende vraiment compte en fait. “Eh mais c’est quoi cette attaque furtive !” Râla-t-elle pour la forme en riant tandis que Pete la titiller clairement. Si elle avait eu des doutes sur ses intentions, là il n’y en avait plus aucun. La jeune femme fit un petit sourire aux paroles de Peter. En effet il venait de lui sortir une citation qu’elle avait l’habitude de dire aux gens qu’elle appréciait et taquinait. “Espèce de copieur !” Répliqua-t-elle en riant pour lui montrer qu’elle n’était pas dupe. Elle fit semblant de lui mettre une gifle, effleurant du bout des doigts sa joue. Visiblement Pete lui lançait un défi et l’actrice avait bien envie de le relever pour voir ce qu’il serait capable de faire pour qu’elle succombe à ses charmes. “Très bien ! Mais t’as intérêt à faire fort !” Dit-elle en tirant la langue pour le narguer. La soirée s’annonçait donc particulièrement prometteuse.

Mais l’heure n’était plus à la rigolade. La jolie rousse s’était confessée et avait appris à Peter qu’elle était tombée enceinte et qu’elle était actuellement à deux mois et demi de grossesse. Ça n’avait pas été facile de lui dire. Elle aurait sans doute dû le faire depuis longtemps mais elle n’en avait jamais eu le courage. Et là elle avait été obligée de le faire, ne voulant pas mentir sur les raisons de son refus de boire de l’alcool. Normalement elle aurait dû se sentir soulagée, mais non elle avait peur. Peur de faire fuir cet homme qu’elle aimait à la folie. D’ailleurs le comportement de Pete ne l’aidait pas du tout puisqu’elle se posait encore plus de questions. Elle n’avait pas envie de le perdre. Elle ne le supporterait probablement pas… Elle ne put s’empêcher de grimacer tandis que Mister Facinelli avait du mal à encaisser la nouvelle. Ce qui était sans doute normal. Mais le voir dans cet état avait le don de lui faire mal au coeur et de laisser les idées noires prendre possession de son cerveau. Si bien que se sentant coupable elle lui avait présenté ses excuses. Elle s’en voulait de lui faire vivre ça alors qu’il avait prévu une soirée romantique pour eux deux. Elle s’était recroquevillée sur le canapé, tentant de s’empêcher de craquer, ne répondant même pas à Peter, de peur de fondre en larmes devant lui. Elle voulait juste se ressaisir et être forte pour lui. Mais voilà qu’une fois de plus il volait à son secours. Elle ne chercha pas à lui résister et vint se loger dans ses bras protecteurs. Tout doucement elle s’apaisa, comprenant qu’il n’avait pas l’intention de la laisser malgré tout. Elle ferma les yeux se laissant bercer par les douces paroles et caresses de Peter. Une fois de plus elle prenait conscience de la chance énorme qu’elle avait de l’avoir dans sa vie. Elle rouvrit finalement les yeux et s’écarta légèrement afin de pouvoir le regarder droit dans les yeux tout en l’écoutant. Il arrivait toujours à l’apaiser quand elle en avait besoin. Tendrement elle l’embrassa comme pour le remercier. Puis elle caressa sa joue avec une infinie douceur. “J’ai tellement de chance de t’avoir à mes côtés…” Dit-elle en souriant avant de rajouter. “Je sais, je comprends que ça soit un choc pour toi… Je voulais te le dire plus tôt mais je n’en trouvais pas le courage… Et puis j’ai eu beaucoup de mal moi aussi à accepter la situation…” Dit-elle se remémorant les semaines qui avaient suivi la découverte de cette grossesse surprise. Évidemment elle n’avait pas pu en parler rapidement, pas tant qu’elle n’avait pas elle-même digéré la nouvelle. Maddie souriait tandis qu’ils échangeaient un baiser rempli d’amour. Elle se sentait déjà bien mieux grâce à Peter. Comme toujours il avait réussi à la rassurer. Elle acquiesça d’un signe de tête lorsque l’autre acteur lui demanda si elle venait avec lui pour qu’il puisse fumer sa clope sans la délaisser pour autant. “J’aime beaucoup ce programme.” Dit-elle en souriant. En effet elle ne pouvait rêver mieux pour terminer cette journée qui avait été riche en émotions. Depuis qu’elle était rentrée, elle avait eu la sensation d’être dans des montagnes russes alternant les moments de bonheur et les passages à vide. “Ce n’est pas grave, je ne t’en veux pas…” Souffla-t-elle doucement, tentant de le rassurer. Il n’avait sans doute pas fait exprès et puis c’était normal qu’il ait été perturbé à ce moment-là. En sentant la main de son amoureux posée sur son petit ventre, la jeune femme ne put réprimer un fin sourire avant que Peter ne vienne l’embrasser. “Oooh mais moi aussi je t’aime…” Répondit-elle quelque peu touchée. Les mots que venait de lui dire Pete étaient encore plus émouvants après ce qui venait de se passer.

La jeune femme fut tirée de sa bulle par les jappements de Rouky. C’était terrible à dire mais elle l’avait limite oublié depuis qu’elle était rentrée des magasins. Elle jeta un oeil à sa montre et manqua de s’étouffer. “Mince le pauvre il doit avoir envie de faire ses besoins…” En effet d’habitude à cette heure-ci elle l’avait déjà emmené en balade. “Ça ne te gêne pas de fumer ta clope pendant qu’on sort Rouky ?” Demanda-t-elle. Elle n’avait pas envie de sortir le promener seule. Elle tenait à rester aux côtés de son homme, encore plus maintenant. Elle l’embrassa rapidement et se leva du canapé, ne tenant pas à ce que son chien s’énerve davantage. “Oui mon beau on va aller promener !” Dit-elle pour faire comprendre à son animal qu’elle avait entendu ses plaintes. Elle se mit à rire en le voyant sautiller sur place. Il avait toujours le don de la faire rire quand il faisait ça. Elle partit à la recherche de son harnais et de sa laisse afin de pouvoir le sortir sans prendre le risque qu’il ne se sauve, même s’il restait toujours près d’elle, son petit pot de glue personnel. Elle enfila le harnais puis attacha la laisse, prête à sortir son animal de compagnie. À un détail près, elle attrapa sa veste et l’enfila. Elle n’avait pas envie de prendre froid une fois à l’extérieur. Elle attendit sagement que Pete la rejoigne avant de quitter l’appartement.

 

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Un peu de toi...
Un peu de moi...
Et dans 6 mois la famille s'agrandira


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Y2oypajo

Code:

[b][color=#c110de]“Bla bla.”[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ best member
Peter Facinelli
Peter Facinelli


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Tumblr_odmjqfCufC1qhfa4mo2_250
☆ in hollywood since : 24/03/2019
☆ interviews : 525 ☆ crédits : Frimelda pour la signature, Didi Farl pour l'avatar

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyLun 6 Mai - 11:27

J'ai des choses à te dire ..Pete & Maddie

Clairement si Pete avait jusque-là des doutes sur les petites allusions de Maddie, il ne pouvait plus en avoir. Elle lui ouvrait carrément la porte pour qu'il s'ouvre un peu plus sur ses sentiments qu'il pensait dorénavant réciproques. Et si il avait attendus pour répondre à la jeune femme au moment de lui faire sa grande déclaration, il n'avait pas hésité à répliquer un peu plus tard. Parce que clairement les deux étaient en train de se chercher depuis bien trop longtemps et que ça avait assez duré à son gout. Non il ne pouvait plus s'empêcher de lui dire tout ce qu'il avait sur le coeur, c'était un poids bien trop insoutenable à porter et se livrer à la jeune femme fut un véritable soulagement. « Tu sais .. y'a tellement longtemps que j'attends de te dire tout ça Maddie .. Si tu éprouvais la même chose pourquoi avoir attendus si longtemps ? » Parce que clairement elle ne pouvait avoir des doutes sur les sentiments de l'acteur qui n'avait de cesse de lui tendre des perches à longueur de journée depuis plusieurs semaines. Il lui démontrait assez souvent à quel point elle lui était irrésistible n'hésitant pas à la provoquer de façon régulière. Il avait certes prit goût au petit jeu qui s'était installé entre eux mais il avait réprimer au combien de fois ses envies de lui sauter dessus pour l'embrasser et même bien plus .. La jeune actrice le rendait fou et ses petites balades en nuisette n'arrangeaient en rien la chose.

Il sourit d'ailleurs à la réponse qu'elle lui apporta. Parce que clairement il venait de lui proposer d’emménager à ses côtés définitivement sans même sans rendre compte. Enfin si, maintenant il avait compris que c'était ce qu'il venait de faire et qu'elle y avait répondus positivement tout compte fait. Rien ne le rendrait plus heureux et puis ce n'est pas comme si elle ne mettait quasiment plus les pieds dans son appartement. Ses animaux avaient élus domicile ici tout comme la plupart des vêtements de l'actrice en plus d'elle-même. Souriant contre ses lèvres il ne put s'empêcher de vouloir confirmer cette hypothèse tout de même parce qu'il était plutôt du genre à toujours avoir un doute tant qu'il n'avait pas mis le doigt complet sur un sujet. « Rends ton appartement. Il ne te sers plus à rien de toute façon. Je te ferais de la place dans mon dressing, j'adorerai voir tes petites culottes au milieu de mes boxers. » A nouveau il rit, parce qu'il adorait ses petits pics qu'il lui lançait constamment mais en vérité il était tout à fait sérieux et c'était quelqu'un d'assez pudique lorsqu'il s'agissait de faire pareilles demandes aillant toujours peur de prendre un vent. La preuve puisqu'il se cachait derrière des baisers dans le cou qu'il était en train de lui donner, ayant peur de sa réaction, peur d'un refus. Il avait choisis de nicher sa tête au creux du cou de la jeune femme, frottant légèrement le bout de son nez maintenant contre la peau de la jeune femme qu'il effleurait de ses lèvres par moment.

Madelaine semblait se faire une idée assez précise de Peter. L'idéalisant presque. Et si à ses yeux il trouvait ça tellement mignon, il savait aussi qu'il était loin d'être cet homme parfait qu'elle décrit. Non il avait ses humeurs comme tout le monde. Il n’aimait pas qu'on lui parle au réveil, il détestait se réveiller seul pourtant. Il était de nature impulsif et extrêmement jaloux. « Tu verras plus tard tu ne diras plus ça. Quand je t'aurai fait une crise de jalousie parce qu'un homme t'approche d'un peu trop près je te promets que tu feras la gueule. » Il rit mais en fin de compte il ne faisait que dire la stricte vérité. Mais il était du genre jaloux boudeur. Il n'oserait pas lui prendre la tête sauf si elle cherchait la conversation là-dessus au moment présent. Non il préférait garder ça pour lui, quitte à bouder toute la soirée et prétendant que tout vas bien. Ah sacré Peter, il n'avait vraiment pas hâte que ce moment arrive, c'était toujours un peu gênant. Surtout qu'au vus de la jeunesse et de la beauté de la jeune femme il ne doutait pas que cela arrive bien assez vite. Finalement il continua de rire quand elle lui signala avoir remarqué son côté bougon et dans le coaltar au réveil. Il n'y pouvait rien il avait toujours été comme ça, il avait besoin de calme, de câlin, de café et de clope au réveil. Mais surtout de silence. C'était le mot d'ordre.« Et tu sais combien j'aime que tu me dises de telles choses .. mais !!! » Râla-t-il finalement lorsqu'elle déposa un simple baiser au coin de ses lèvres. Il avait l'impression qu'il lui manquait quelque chose quand Maddie ne l'embrassait pas pleinement. Il savait qu'elle avait fait ça juste pour l'embêter mais Pete était râleur et ne cachait pas sa frustration. Il planta alors ces yeux bleus de braise dans ceux de la jeune femme tout en caressant ses cheveux avant de lui murmurer. « Embrasse-moi .. » Ses yeux s'étaient maintenant posées sur les lèvres de la jeune femme. Passant légèrement sa langue sur ses propres lèvres il ne pouvait s'empêcher de dévorer celle de la jeune actrice du regard.

Et la pour le coup il avait clairement envie d'embêter la jeune femme à son tour. Enfin pas que l'embêter parce que vraiment il commençait à la désiré sérieusement. A trop vouloir la taquiner il était en train de succomber à son propre désir. Déposant un léger suçon au creux de son cou il sourit finalement contre sa peau. « Je me serais dit que je n'ai pas été à la hauteur .. j'aurais été légèrement vexé avant de tenter de me surpasser .. Bien que je ne crois pas que je puisse plus encore te montrer combien je suis fou de toi que ce soir-là ..» C'était terriblement glissant comme situation et il ne savait pas ce qui le retenait à cet instant de la déshabiller sur le champ pour lui faire intensément l'amour. Il en mourrait d'envie et il pouvait sentir que Maddie n'était pas spécialement réticente à cette idée. Mais soudain il réalisa qu'elle l'avait finalement traité de petit con et laissé s'exciter tout seul alors qu'il pensait avoir le contrôle sur la situation. Riant de plus belle il répliqua. « Te fou pas de moi ! Tu sais très bien de quoi je parles. » Dit-il en continuant de rire, regardant sa compagne d'un air de défis. Quand après lui avoir légèrement mordiller le téton ce fut à la jeune femme de râler et de le rappeler à l'ordre. Il ne pouvait pas s'empêcher de rire. « J'y peut rien, il était en train de m'appeler. Tu ne l’as pas entendu ? Il disait oh oui Peter vient m'attraper ça fait tellement longtemps ..» Toujours en riant, il avait fait une petite voix et comme toujours sa fameuse tête innocent. Il ne voulait être coupable de rien, si ce n'est de son propre désir. Elle allait le faire tourner fou si elle continuait ainsi à le provoquer. « Ha oui ? Je vous signale mademoiselle que j'ai eu 20 ans de plus que vous pour sortir cette phrase. Alors .. ? Qui copie qui maintenant hein ? » Tirant légèrement la langue en signe de victoire il souris vraiment d'un air supérieur. Décidément on ne referait pas l'acteur qui avait beau avoir vingt ans de plus qu'elle était resté un éternel ados dans sa tête. Un véritable pitre comme on en fait plus. Alors quand elle finit par le mettre au défi de la faire succomber à ses charmes pour un câlin sous la couette il ne put s'empêcher d'accepter de le relever. Il avait déjà deux ou trois idées derrière la tête qui lui trottaient. Et puis c'est pas comme si il avait trouvé quelques zones parfaitement érogène chez la jeune femme qui ne pourrait certainement pas s'empêcher de lui sauter dessus .. « J'ai déjà gagné si tu veux tout savoir. D'ailleurs quel est le gage pour le perdant ? » Oui quitte à faire le gamin autant le faire jusqu'au bout. Et puis un défi sans gage n'était vraiment pas marrant. Il en jubilait d'avance. Mais quand on sait à quel point il avait envie de lui faire l'amour il espérait concrètement qu'elle ne mettrait pas quinze ans à craquer.

Alors bien sur le moment suivant était bien plus délicat. Même si Pete n'en avait pas encore la certitude à deux cents pourcents, il était presque sûr qu'il allait devenir père à nouveau. Que cet enfant que Maddie portait était de lui tout ça parce qu'il s'était planté de taille dans ses préservatifs. En plus il apprenait que la pilule qu'avait pris Maddie à ce moment-là n'était pas fiable comme elle aurait dus l'être. Loin de lui l'idée de regretter cette soirée qui avait été mémorable pour lui mais le choc lui était très intense quand-même. Il n'avait pas vraiment prévus de faire à nouveau des enfants et d'ailleurs il se maudit de ne pas y avoir pensé au moment où il avait envie d'être en couple avec la jeune femme. Même si à l'heure actuelle ce bébé était certainement un choc pour elle aussi, il est certain que tôt ou tard elle voudrait des enfants. Rare sont les femmes qui n'en veulent pas et ayant déjà vécu l'expérience d'un père il ne pourrait lui en vouloir de désirer un jour être mère. Parce qu'il ne doute pas qu'elle apprécierait ses filles comme il se doit ça non, mais ce ne serait jamais réellement ses enfants à elle. Jennie est leur mère et ça rien ne changera là-dessus et il sait que tous les deux ne veulent pas changer quoi que ce soit là-dessus. Tout se bousculait dans sa tête, mais il devait se reprendre. Pour Maddie il devait le faire parce qu'elle n'était clairement pas bien non plus. Il s'était alors saisie d'elle pour la prendre dans ses bras, lui murmurer des mots doux accompagnés de caresses plus tendres les unes que les autres. « Chuut c'est rien mon amour. Si tu m'en avais parlé dès le départ j'aurais pu t'aider à surmonter ça tu sais .. Je vais m'y faire je te promets. Je suis fou de toi et ça rien ne pourra le changer alors cesse de garder tes doutes et tes tourments pour toi. Il nous faut parler mon amour sinon on ira droit dans le mur et je parles en connaissance de cause. Je refuse que toi et moi nous échouions juste parce qu'on avait trop peur de se parler.. » A nouveau il se perdit dans son baiser qui lui faisait presque oublier tout ceci. Qui ne lui faisait pas réfléchir à la suite et à ce que ça allait entrainer. Parce que oui ça allait forcément entrainer d'autres discussions. Il allait falloir la convaincre de garder cet enfant parce que Pete, même en ne s'étant jamais retrouvé dans une telle situation refuserait autre chose. Si c'était leur enfant, il leur faudrait assumer, ce petit être n'avait rien demandé à personne. Quant au fait qu'il allait falloir qu'il l'annonce à ses filles et à ses parents, il aurait bien assez le temps d'angoisser pour ça après. Les lèvres de Madelaine avaient un effet apaisant sur lui à un point qu'elle ne pouvait imaginer. Une fois qu'il eut lâché ses lèvres il lui proposa alors une petite pause pour reprendre ses esprits parce qu'après tout il en avait bien besoin. Et heureusement pour lui Maddie avait accepté. Il avait besoin de s'enfumer le cerveau pour quelques minutes. Mais avant il s'était excusé à son tour pour avoir fait une blague de mauvais goût alors que la situation était des plus sérieuses. Il avait toujours l'humour comme seule échappatoire de peur de se laisser envahir par trop d'émotions. « C'est moi qui ai beaucoup de chance de t'avoir en fait.» Dit-il en souriant pour regarder sa compagne avec tout l'amour qu'il pouvait lui porter. Ses yeux se mirent même à pétiller légèrement lorsqu'elle déclara l'aimer. Ce n'était pas la première fois ce soir mais il lui semblait qu'il ne s'habituerait jamais à cette déclaration qui lui ferait toujours un effet fou de bonheur intense au fond de lui. Il adorait l'entendre dire des mots doux à son égard et il était maintenant certain que tout se passerait bien.

Alors qu'ils étaient en train de s'embrasser il se mit soudain à rire au fait qu'une petite bestiole vint soudain leurs rappeler sa présence. Ce chien était décidément trop marrant, même quand il avait simplement envie de pisser. Il laissa sa compagne se lever pour aller retrouver son animal de compagnie et se leva à son tour lorsqu'elle lui proposa de fumer sa cigarette pendant leur petite balade. « Du tout, laisse-moi juste prendre mes clefs et ma veste. » Se dirigeant vers l'entrée il enfila une veste de cuir qu'il appréciait particulièrement vérifiant que son paquet de clope et son briquet se trouvait toujours à l'intérieur ainsi que son téléphone, sait-on jamais. Les clefs étant sur la porte il attendait bien sagement qu'elle arrive avec Rouky, réprimant une blague salace qui lui vint à la tête se disant qu’il ne valait mieux pas la sortir celle-ci. Il sourit quand ils arrivèrent et les laissa sortir en premier avant de récupérer ses clefs pour fermer la porte. Il descendit les escaliers et rattrapa ses deux compagnons qui lui avaient faussés compagnie, le chien ayant visiblement très envie de sortir pour faire ses besoins. « Vous avez essayé de me semer où je rêve ? » Dit-il en riant avant de réajuster le col de sa veste et jeter un coup d'oeil aux alentours. Maddie était assez suivie par les journalistes à scandale dernièrement au vus de la popularité de sa série et il ne voulait pas trop se retrouvé en première page, les déclarant en couple. Il attendrait que la jeune femme veuille officialiser leur relation à son rythme. Ne voyant personne il se saisie de sa main libre et lui vola un baiser pendant que rouky ne tarda pas à se trouver un poteau en guise de toilette. Puis il relâcha sa main pour se saisir du paquet de cigarette qui était dans sa poche. En attrapant une, il ne tarda pas à l'allumer, s'écartant tout de même de sa compagne qui portait la vie et n'avait pas à subir son intoxication.

:copyright:️ DABEILLE

_________________
† Faire rire une femme c'est la séduire. J’ai conscience que ce sera dur, mais c’est ce que je veux. Je te veux, pour toujours. Une vie n’y suffira pas. my own life behind
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Madelaine G. Petsch
Madelaine G. Petsch


❥ Rouky my baby
☆ in hollywood since : 05/03/2019
☆ interviews : 904 ☆ crédits : mistspell (ava), Butterfly Midnight alias moi (gifs et icon sign)

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyMar 7 Mai - 0:56




Pete & Maddie
J'ai des choses à te dire...



☾☾ Peter avait bien compris que sa colocataire n’était pas insensible à ses charmes. En même temps elle faisait tellement de sous-entendus qu’il aurait fallu qu’il soit complètement aveugle pour ne pas deviner ses sentiments pour lui. Elle haussa les épaules à ce qu’il venait de dire. “Je... J’avais un peu honte après t’avoir repoussé... Je m’interdisais donc de revenir vers toi. Et puis je pensais que tu étais peut-être passé à autre chose.” Oui nul doute qu’elle avait eu peur qu’il la repousse à son tour. Et puis le fait qu’elle soit enceinte l’avait pas mal freinée aussi. Parce qu’elle ne voulait pas que Peter pense qu’elle cherchait à trouver un père pour son bébé. Non ce n’était pas ça, elle était juste amoureuse de cet homme tout simplement. Elle lui parlait donc à coeur ouvert, même si elle laissait de côté pour le moment sa grossesse, ne sachant pas du tout comment l’annoncer sans paraître suspecte. Parce qu’elle ne supporterait pas qu’on la soupçonne de se rapprocher de l’autre acteur à cause de ça. Elle n’était pas ce genre de femme, ses intentions étaient les plus pures.

Il était plus qu’évident que Maddie passait tout son temps chez Peter. Elle ne se rendait chez elle que pour prendre des affaires dont elle avait besoin. Donc oui son appartement était à l’abandon. Ce n’était tout de même pas sa faute si elle se sentait nettement mieux ici que dans son appart où elle en avait vu des vertes et des pas mûres à cause de son ex. Donc elle n’avait pu que répondre par la positive quand l’acteur lui avait dit ne plus vouloir qu’elle parte de chez lui. Elle ne put que sourire quand Pete lui dit qu’il voulait qu’elle rende son appartement. Très vite un rire s’était fait entendre quand il avait mentionné ses petites culottes. “T’es vraiment incorrigible !” Répondit-elle en secouant la tête tout en prenant un faux air blasé. Heureusement qu’elle connaissait son sens de l’humour si particulier. “Espèce de petit coquin !” Rajouta-t-elle en faisant un petit sourire en coin. L’imaginer en train de fouiller dans ses petites culottes était une scène qui l’amusait. Mais au moins ça prouverait qu’il trouve à son goût ses dessous. Repensant à la proposition de son amoureux, la jeune femme répondit enfin. “C’est vrai que ce serait sans doute mieux. Si tu veux j’irai chercher le reste de mes affaires demain.” Elle souria étant ravie à l’idée qu’elle n’aurait ensuite plus à mettre les pieds dans cet appart maudit. Elle rendrait donc avec grand plaisir ses clés au proprio. Mais ce soir elle n’avait aucune envie de s’éloigner des bras de cet homme qui la rendait heureuse. Et le fait qu’il ne cesse de l’embrasser ne faisait qu’accentuer son envie de rester ici. Après tout elle n’allait pas faire des allers-retours entre les deux appartements pour récupérer toutes ses affaires à cette heure-ci.

Madelaine mettait clairement Pete sur un piédestal mais elle était comme ça quand elle était amoureuse. Même en amitié elle a toujours cette tendance à voir les gens mieux qu’elle. Quand elle aime quelqu’un que ce soit en amour ou en amitié, elle le fait à 100% voire même beaucoup plus. Elle est incapable de faire les choses autrement. La jeune femme ria doucement aux propos de Peter. “Je prendrai ça pour une preuve d’amour.” Dit-elle en faisant un grand sourire tout en caressant la joue du quadra. “Je te promets que tu n’as aucun souci à te faire… Tu peux me faire confiance.” Rajouta-t-elle afin de lui faire comprendre que même si des mecs essayaient de la draguer, jamais elle ne le tromperait. Une seule fois dans sa vie elle avait été infidèle mais ce n’était aucunement prémédité et puis Travis lui avait fait beaucoup trop de mal depuis un bon moment. Donc c’était un contexte particulier. Elle savait pertinemment que Mister Facinelli ne lui ferait pas endurer les mêmes souffrances que son ex. Donc il était clair qu’elle ne pourrait pas le tromper. D’une part parce que ce n’était pas le genre de la demoiselle et qu’ensuite l’autre acteur méritait d’avoir quelqu’un de bien dans sa vie. Miss Petsch n’aimait pas trop voir quelqu’un se dénigrer. Bien qu’elle-même le pratique envers sa propre personne. Elle tenta de rassurer son homme. Elle tenait à ce qu’il sache que peu importe ses défauts, elle le voulait tel qu’il était. Elle souriait tandis que Pete lui indiquait qu’il aimait les jolies choses qu’elle venait de lui dire. Elle l’embrassa au bord des lèvres et ne put s’empêcher de rire en l’entendant râler. “Et moi je ne me lasserai jamais de te dire à quel point je t’aime et tu es génial.” Elle fit un sourire en coin avant d’accéder à la requête de Peter. Elle ne se fit pas prier. Il n’avait pas besoin de lui demander deux fois pour qu’elle le fasse. Elle plaqua ses lèvres contre la bouche de Pete et initia un baiser tendre et langoureux à la fois, à l’image de sa déclaration.

Il était clair que la jeune femme ne se lasserait jamais des baisers de cet homme. Elle en profitait pleinement, appréciant le contact des lèvres de Peter sur sa peau. Elle en frissonnait encore tandis qu’il lui expliquait ce qu’il aurait fait si jamais elle n’avait pas eu souvenir de leur nuit passée ensemble. “Je te rassure je me souviens de tout et c’était une soirée et une nuit magnifiques…” Déclara-t-elle avec un sourire aux lèvres. Maddie prit l’une des mains de Pete dans la sienne et entremêla leurs doigts. De son pouce elle caressa tendrement la main de l’acteur. Elle ne doutait absolument plus des sentiments de Peter. Les deux amoureux se cherchaient mutuellement, ce qui amusait beaucoup la jeune actrice. Elle adorait ces moments de complicité qu’ils partageaient toujours. Elle secoua négativement de la tête pour dire que non elle ne voyait pas du tout de quoi il parlait. Même si bien évidemment elle avait sa petite idée à ce sujet. Il râlait sûrement parce qu’elle minaudait depuis tout à l’heure. Elle fut surprise lorsqu’il mordilla son téton à travers son haut. Il avait osé le petit chenapan ! Elle avait un peu râlé pour embêter son homme mais ne put que rire en le voyant faire le pitre. “Non je n’ai rien entendu du tout… Tu commences à me faire peur !” Plaisanta-t-elle, riant toujours. Les taquineries c’était clairement leur domaine à tous les deux. Ils étaient forts là-dessus. Pas un pour rattraper l’autre. Elle roula des yeux à la remarque du quadra. “Peut-être sauf que qui de nous deux sort cette phrase le plus souvent ? Hum ?” Demanda-t-elle d’un air qui se voulait sérieux avant de rajouter. “Alors qui ?” Oui il n’était pas rare qu’elle dise cela et ça Pete le savait pertinemment. Il ne pouvait pas dire le contraire ou alors s’il le faisait, ce serait de la mauvaise foi. La rousse secoua doucement la tête, faisant comme si elle était blasée. Ce n’était pas le cas au contraire puisqu’ils étaient en train de plaisanter ensemble. Voilà même qu’ils se lançaient un défi. À savoir lequel des deux céderait en premier à l’autre. La rouquine avait bien hâte de voir ce que Pete ferait pour essayer de la faire craquer. Mais elle, elle comptait bien tenter de ne pas lui rendre la tâche trop facile, sinon ce ne serait pas drôle. “T’es bien sûr de toi amour !” Répondit Madelaine avec un sourire taquin sur le visage. Elle était encore plus déterminée à lui résister juste pour l’enquiquiner et le faire descendre d’un étage. “Ne crois pas que je vais te rendre la tâche facile ! Tu vas avoir beaucoup de mal à me faire plier !” L’avertit-elle afin qu’il ne s’attende pas à l’avoir dans son lit en deux secondes. Un gage ? Il était sérieux ? La jeune femme fit un bruit de bouche qui montrait qu’elle n’en avait absolument aucune idée. Elle n’a jamais été douée pour ce genre de jeux. “Je n’en sais absolument rien…” Finit-elle par dire. Peut-être qu’elle trouverait une idée d’ici là. “Et toi tu as déjà une petite idée du gage que tu voudrais que j’exécute ?” Demanda-t-elle afin de savoir à quelle sauce elle sera mangée. Elle craignait un peu le gage qu’il pourrait lui donner. Elle espérait qu’il ne soit pas trop “méchant” avec elle sur ce coup-là.

L’ambiance avait changé du tout au tout. La bonne humeur n’était plus de mise. La jeune femme non sans mal avait annoncé sa grossesse à Peter. Ce dernier avait été choqué et c’était parfaitement normal. Mais ça avait fichu un coup au moral de la jeune Petsch. Elle craignait qu’il ne veuille plus d’elle maintenant qu’il savait qu’elle était enceinte. Mais fort heureusement lorsqu’il avait remarqué qu’elle s’était repliée sur elle-même il s’était posé près d’elle sur le canapé et s’était montré tendre avec elle, comme à son habitude. Si bien que ça lui avait permis de renouer le dialogue avec son amoureux. Elle décida donc de faire preuve encore une fois d’honnêteté en se confiant à Peter comme il venait de l’inciter à le faire. “Je ne pouvais pas t’en parler tant que je n’avais pas un minimum encaissé la nouvelle…” Dit-elle dans un premier temps avant de rajouter. “Ensuite j’avais peur que tu penses que je revenais vers toi à cause de ça…” Elle ravala un peu péniblement sa salive, légèrement mal à l’aise. “Maintenant tu sais que je suis amoureuse de toi depuis un petit moment. Et donc non ce n’est pas à cause du bébé que je veux être avec toi.” Elle tenait à clarifier la situation. Elle fit un franc sourire pour montrer qu’elle était sincère. “Et puis je ne voulais pas non plus que tu penses que je revenais vers toi pour ne pas être seule après avoir quitté Travis…” Dieu savait à quel point elle s’était torturée par peur que Pete pense qu’elle voulait profiter de lui. Elle avait craint son jugement et visiblement ils avaient perdu un temps précieux à cause de ça. Alors qu’ils auraient pu être heureux ensemble durant tout ce temps. La jeune femme comme elle adorait le faire vint frotter doucement son petit nez contre celui de Peter. “Je n’en doute pas mon amour. Tu m’as toujours été d’une grande aide.” Déclara-t-elle en souriant, tandis que ses yeux pétillaient d’amour en regardant le quadra. “Moi non plus je n’ai pas envie de te perdre.” Parce que oui il n’avait peut-être pas dit la chose de cette manière mais c’était ainsi que la belle l’avait comprise. Le jeune couple échangea un tendre baiser rempli d’amour comme pour appuyer leurs déclarations mutuelles. Maddie se sentait nettement mieux maintenant. Encore une fois c’était grâce à Peter. Elle se contenta d’un joli sourire lorsque ce dernier reprit ses paroles pour lui dire que c’était lui le chanceux de l’histoire. Oh bien sûr Madelaine n’était pas d’accord avec ça mais elle n’avait pas envie qu’ils se prennent la tête pour ça maintenant que ça allait mieux. Non la jeune femme avait juste envie d’un peu de calme.

Vint le moment où Rouky se décida à montrer qu’il était là et qu’il avait besoin d’être sorti. Jusqu’ici il s’était montré bien sage mais il fallait croire que là il n’en pouvait plus. Ce qui n’était pas très étonnant vu l’heure qu’il était. La jolie rousse ne voulait pas sortir seule et proposa donc à Pete qu’il fume sa clope pendant qu’ils sortiraient le chien. Comme elle s’y attendait il avait accepté. Ils se préparèrent en vitesse pour ne pas faire attendre davantage l’animal qui semblait vraiment avoir une envie pressante. Les trois compères fin prêts étaient sortis de l’appartement. Maddie était passée devant et avait descendu les escaliers en compagnie de son chien. Celui-ci tirait, signe qu’il ne fallait pas trop traîner. “Non mais je crois qu’il n’en peut plus le pauvre…” Répondit Madelaine lorsque Peter arriva près d’elle alors qu’ils sortaient de leur immeuble. Ils étaient à présent dans la rue et le jeune chien ne se gêna pas pour uriner sur le premier poteau venu. Signe qu’effectivement il était temps qu’il sorte. Maddie se fichait pas mal du fait qu’elle puisse se faire surprendre par quiconque en compagnie de Peter. Elle n’avait nullement honte de lui ou encore de leur histoire d’amour naissante. Voilà pourquoi elle ne l’avait pas repoussé lorsqu’il lui avait pris la main et volé un baiser. Elle souria, le regardant allumer sa clope. “Tu ne crains pas que quelqu’un nous ait vu ?” Demanda-t-elle, faisant allusion au fait qu’il venait de l’embrasser en pleine rue. Si elle se fichait pas mal qu’on dévoile leur relation, elle imaginait bien que ça pouvait être délicat pour l’autre acteur. Après tout il avait quand même trois enfants. Elle supposait donc que leur père préférerait leur annoncer la nouvelle en temps voulu plutôt qu’ils n’apprennent la chose par les médias. À sa place, elle préférerait nettement que les choses se passent ainsi. Maddie détourna le regard afin de pouvoir observer son chien qui semblait plus détendu et marchait nettement moins vite que quelques minutes auparavant. Puis elle tourna de nouveau le regard vers l’acteur qui était toujours en train de fumer. Elle voulait lui parler de quelque chose mais elle se dit que c’était sans doute mieux d’attendre encore un peu. Après tout il avait bien le droit à un peu de répit. Elle avait bien remarqué qu’il avait eu du mal lorsqu’elle lui avait annoncé être enceinte. Alors elle pouvait bien attendre encore un peu même si ça faisait déjà plusieurs semaines qu’elle avait cette idée en tête. Lorsqu’il serait un peu plus détendu, elle tenterait de lui en toucher deux mots parce qu’elle avait quand même besoin de se confier et que seul Peter pourrait l’aider. En attendant elle préféra évoquer un autre sujet. “Il faut vraiment qu’on aille chez les flics demain…” Dit-elle tout en observant le visage de Peter marqué par les coups qu’il avait reçus plus tôt. Elle se mordilla la lèvre nerveusement en le regardant. “Les cachets te font un peu de bien ?” Demanda-t-elle toujours inquiète à l’idée qu'il ait mal à cause de ce que Travis lui avait fait. Et encore elle était loin d’avoir tout vu… Nul doute qu’elle se fera un sang d’encre lorsqu’elle découvrira l’ampleur des dégâts.

CODAGE PAR AMATIS



HJ:
 

_________________
Un peu de toi...
Un peu de moi...
Et dans 6 mois la famille s'agrandira


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Y2oypajo

Code:

[b][color=#c110de]“Bla bla.”[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ best member
Peter Facinelli
Peter Facinelli


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Tumblr_odmjqfCufC1qhfa4mo2_250
☆ in hollywood since : 24/03/2019
☆ interviews : 525 ☆ crédits : Frimelda pour la signature, Didi Farl pour l'avatar

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyMar 7 Mai - 20:11

J'ai des choses à te dire ..Pete & Maddie

Passer à autre chose. Pete avait bien essayé pensant que la jeune femme ne voulait pas d'une relation avec lui, mais en vain. Il en était incapable tout simplement parce qu'il était amoureux d'elle et que quoi qu'elle décide lui ne pouvait se résoudre à l'oublier. C'était assez dure à supporter mais il s'y était fait et vivait comme ça. Alors bien sur que quand elle lui dit qu'elle avait eu peur qu'il passe à autre chose il ne put que répliquer le contraire. « Honte de m'avoir repoussé ? Maddie tu avais tes principes et j'ai respecter ça. Je n'ai put me résoudre à t'oublier c'était plus fort que moi. Tu m'as mis le grappin dessus mademoiselle. » Dit-il en tirant la langue à la jeune actrice pour la taquiner de nouveau. Oui il était amoureux, que ses sentiments soient réciproques ou non cela n'aurait rien changé. Il n'était pas sur de pouvoir avoir une autre relation que celle-ci avant un bon bout de temps quand bien même elle l'aurait voulus. Lui ce qu'il voulait c'était Madelaine et personne d'autres. Elle avait refusé de trompé son petit ami tout en sachant que celui-ci ne la méritait pas, peu de gens peuvent se vanter d'avoir autant d'amour propre. Et pour cela il savait qu'il pouvait avoir une grande confiance en elle.

D'ailleurs ces derniers temps elle ne mettait presque plus les pieds chez elle et c'était tant mieux. Alors pourquoi garder un appartement dans lequel elle ne vivait plus ? Il s'était risqué à faire cette proposition parce que malgré tout c'était son chez elle et que leur relation était naissante. Peut-être aurait-elle voulus garder cet appartement pour ne pas précipité quoi que ce soit. Peter avait peur de cela mais lui demanda quand même si elle souhaitait vivre définitivement avec lui. C'était dans la continuité de leur conversation et de leur relation même si en temps normal ça survient bien après dans un couple. Il en avait envie. Il se sentirait mieux si la prochaine fois qu'il croisait Travis il lui disait que la jeune femme avait déménagé. Peut-être ne penserait-il pas à la chercher chez lui ? L'espoir fait vivre quand on sait qu'il à déjà soupçonner leur relation alors qu'elle n'existait même pas encore. Il accompagna alors ses rires. C'est vrai qu'il était incorrigible mais il n'y pouvait rien c'était lui tout simplement. Il rit encore plus d'ailleurs au moment ou la jeune femme le traita de « petit coquin » « Quoi ..? J'ai bien le droit d'aimer tes petites culottes non ? Même si je préfère te les enlever que de les voir dans un dressing .. » Il était provocateur encore une fois mais il aimait tellement le corps de la jeune femme même s'il ne l'avait vus qu'une fois qu'il ne pouvait s'empêcher d'en avoir envie. Après tout le contraire serait des plus inquiétant. « Je te filerai un coup de main. Après tout si j'en juge par le temps que tu passe ici, il ne doit plus y rester grand chose mise à part quelques meubles je me trompe ? » Demanda t-il en souriant à la jeune femme. Elle avait beau être en bonne santé et ne pas rechigné à la tâche en général elle ne pourrait porter ses meubles toute seul et il serait ravie de participer à son emménagement définitif chez lui. Dorénavant la jeune actrice établirait définitivement domicile ici et rien ne pouvait le rendre plus heureux.

Oui Peter était de nature jaloux et l'avait toujours été un peu. Mais ce n'était pas un manque de confiance envers sa compagne bien au contraire. Il sait de quoi les hommes sont capable lorsqu'ils désirent une femme pour arriver à leurs fins et c'était ça qui le faisait flipper plus qu'autre chose. On n'est jamais à l’abri du fait qu'elle puisse tomber amoureuse de quelqu'un d'autre les coups de foudres arrivent c'est humain. Il ne voudrait la perdre en aucun cas alors il préfère protéger sa bien aimé de tout risque en essayant au maximum d'éviter de trop jouer avec le feu. Mais il avait confiance en Madelaine c'est juste quelque part un manque de confiance en lui peut-être aussi. « J'ai confiance en toi. C'est .. dans les autres que je n'ai pas confiance. Je serai terriblement malheureux que finalement tu te rende compte qu'il y a bien mieux que moi .. » Il ne riait plus il était tout à fait sérieux, cependant il avait toujours ce regard brillant quand il le plongeait dans celui de Maddie qui trahissait un amour incommensurable pour la jeune femme. Du moins maintenant qu'il ne le refoulait plus. Caressant tendrement sa mèche de cheveux lui retombant devant le visage un large sourire s'illumina lorsqu'elle lui dit l'aimer énormément. Il n'avait pas vraiment retenu la partie ou elle lui disait qu'il était géniale. « Je veux passer le restant de mes jours à entendre ces mots là .. » Toujours au bord des lèvres de la jeune femme qu'il effleura pour la tenter de combler le vide, il s'ouvrait à elle comme il n'avait jamais put le faire jusque là. Mais maintenant qu'ils étaient dans la même optique il ne se priverai plus jamais de lui dire tout ces mots doux. Elle ne tarda pas à combler la distance entre leurs lèvres, prenant possession de celles-ci il le lui rendit avec beaucoup d'amour et de tendresse. Jamais il ne pourrait se lasser de cette femme qu'il trouvait si parfaite à ses yeux.

Peter commençait à vraiment perdre les pédales au contact de sa bien aimé. Il avait déjà envie de beaucoup plus et son corps le trahissait cruellement. Cependant ce n'est pas comme ça qu'il imagine leur première véritable relation sexuelle en tant que couple. L'éternel romantique qu'était Pete ne pouvait s'y résoudre, lui aussi avait des principes. « Elle l'a été également pour moi .. Et je promet d'essayer de faire de ta vie un rêve à mes côtés. En bien plus réel cela dit.» Amenant leurs doigts entremêler au niveau de ses lèvres, il y déposa un doux baiser. Il commençait à se demander s'il n'allait pas avoir besoin d'une douche froide pour se calmer parce que visiblement il s'était enflammé tout seul. Il rit quand la jeune femme fit semblant de n'avoir rien fait. Ne relevant pas plus le sujet, il s'était désormais redressé, non sans avoir signalé sa frustration au passage en attrapant un téton de la jeune femme. Quoi qu'en fait ce n'était pas la meilleure idée qu'il ai eu. Il avait envie de leurs faire beaucoup de trucs à ses tétons comme à tout le reste de son corps. Mais soit, l'heure était au défis et il avait bien hâte de commencer même si en réalité il n'était pas certain de devoir faire des pieds et des mains le premier soir. Mais c'est pas grave, il saurait prendre le dessus. Il avait déjà plusieurs idées en tête qu'il espérait fatales pour la jeune actrice. « Je vais vous faire bruler de désir pour moi mademoiselle .. » C'était une promesse et c'était signalé. Elle ne pouvait pas dire qu'elle n'était pas prévenue parce que là pour le coup il avait été clair. Il mettrait tout en oeuvre pour faire craquer cette femme. D'un ton légèrement aguicheur il vint conclure sa phrase en se saisissant de sa lèvre inférieure entre ses dents. Le pauvre était en train de s'exciter tout seul alors que le jeu n'avait même pas encore commencé. « mmh.. quand j'aurais gagné parce que je m'inquiéterais que tu ne finisse pas par craquer .. ton gage à toi sera d'organisé notre prochaine soirée romantique. Et il faudra qu'elle envoie du lourd ! » Il riait à nouveau. Bien des idées lui étaient passés par la tête, mais pour l'instant il restait soft. Peut-être que leur prochain jeu le sera beaucoup moins et puis après tout il n'avait rien à lui demander de vraiment coquin puisque si tout se passe bien, sa récompense risquerai déjà d'être de haut vol en la matière.  « Mais je croyais que ce n'était pas bon de refouler ? » Dit-il en provoquant la jeune femme en utilisant ses propres termes qu'elle avait put elle-même prononcé un peu plus tôt. Après tout sil pouvait la piéger sur son propre terrain il ne s'en gênerait pas. Pete était très joueur mais c'était aussi un très grand compétiteur, à la guerre comme à la guerre. Il ferait tout pour faire plier sa petite amie.

 Changement d'ambiance donc après toutes ces péripéties. Même si l'acteur avait laissé passé la période de choc qu'il avait vécu à l'annonce de sa grossesse, leur discussion elle était devenue tout ce qu'il y a de plus sérieux. Bien sur il lui faudrait du temps pour se faire à ça surtout qu'il était probable qu'il soit le père biologique de cet enfant. Quoi qu'il en soit il allait devoir assumé tout comme sa jeune amie parce qu'après tout les adulte c'était eux et qu'un enfant ne demande jamais à venir au monde. Il ne savait toujours pas ce qu'il craignait le plus. Le fait que cet enfant soit le siens ou celui de Travis. Ces deux perspectives lui filaient une trouille bleue mais il se devait de se montrer fort pour la femme dont il est amoureux. D'ailleurs il l'écouta énumérer toutes les raisons pour lesquelles elle avait attendus de lui parler. Elles étaient toutes fondés et il est certain que si aujourd'hui il était terriblement amoureux d'elle et qu'il voulait une relation sérieuse avec cette femme, il ne sait pas comment il aurait réagit au moment où elle a quitté Travis s'étant fait rejeter quelques semaines plus tôt. Ça avait été très dure pour lui et il avait du beaucoup réfléchir à la situation. « Je comprend. Enfin l'essentiel c'est que tu l'ai fait. Mais ..  » Il soupira ne sachant pas comment aborder ce sujet. Nulle doute que si lui flippait à l'idée de ne pas savoir qui était le père de cet enfant l'angoisse devait être encore plus grande pour elle. La probabilité que Travis soit le père de cet enfant devait l'effrayer au plus haut point et Pete avait besoin d’éclaircir ce point.  « Je vais avoir besoin de savoir mon ange. Je ne pourrais vivre dans le doute de savoir si cet enfant est le mien ou pas. Je ne veux rien précipité et te laisser le temps mais tôt ou tard j'aurais besoin de faire ce test. » Test de paternité bien évidement. Parce que bon se demander toute sa vie si cet enfant qu'on élève et qu'on aime est le notre autant qu'il le devrait. Lui ne se sentait pas de se poser cette question à longueur de temps. Il voulait en être certain. Il espérait juste que Maddie n'ai pas envie de garder le doute simplement par peur de voir le mauvais résultat tombé. Le calme régnant à présent était apaisant. Les deux en avaient grand besoin et Pete était heureux de savoir qu'elle était prête à tout pour ne pas le perdre. Il sentait que ses sentiments n'étaient pas à sens unique et ça lui faisait un bien fou. Reprenant de temps à autre les lèvres de la jeune femme il profitèrent du calme qui était en train de s'installer.

Enfin jusqu'à ce que le chien de sa compagne fit signaler sa présence. Il est vrai que Pete n'avait pas eu le temps de le sortir en arrivant au vus de son état, tout comme Maddie. Vraiment deux maitres indignes pour le coup. Le pauvre chien devait véritablement se retenir de se faire dessus. Prenant leurs affaires et sortant dehors, Madelaine et Rouky avaient pourtant pris un peu d'avance sur le quadragénaire qui ne manqua pas de le leur faire remarqué. Le chien lui ne tarda vraiment pas à faire sur le premier poteau qu'il trouva c'est dire s'il se retenait depuis longtemps.  « Pauvre loulou t'a vraiment une maitresse tyrannique quand même. » Dit -il finalement en s'adressant a l'animal après s'être légèrement accroupi accompagné d'une caresse sur la tête. Se relevant il avait décidé d'embrasser Maddie tout simplement parce qu'il en avait envie. Ayant bien vérifié auparavant que personne ne trainait dans les parages à la recherche d'un gros titre. C'est que maintenant n'importe qui peut s'improviser paparazzi. Les journaux à scandale récompensent même des photos amateurs c'est dire. Heureusement il n'avait aperçu personne aux alentours. Fouillant dans sa veste pour en sortir une cigarette ainsi qu'un briquet il répondit à sa tendre petite amie. « Non ne t'inquiète pas. J'ai fait attention. » Il est bien vrai qu'il préférait ne pas se montrer en couple sous des photographes tout de suite avec la jeune femme. Même si il avait envie d'officialiser cette relation il se devait d'abord d'en discuter avec sa famille pour tenter de garder un minimum de vie stable et de normalité. Il avait toujours été intransigeant sur le fait qu'il souhaitait que ses filles aient une vie des plus normales malgré la popularité de leur mère et de lui même. Cependant de ce côté-là ce ne fut pas toujours très facile. Lui avaient eu bien de trop de relations vouées à l’échec et son ex femme ne manqua pas d'y ajouter une dose de drogue par dessus le marché alors il doute qu'il soit possible d'avoir une vie normale dans ses conditions. Il n'avait pas tout réussis dans sa vie mais ses filles il se devait de les protéger coute que coute. Il acquiesça finalement quand Madelaine parla du fait qu'ils devaient aller porter plainte le lendemain. Non il ne s’étalerait pas plus sur le sujet parce qu'ils en avaient déjà suffisamment parlés et qu'il ne voulait pas que sa petite amie se gâche la soirée à repenser à ça. Mais il était content de savoir qu'elle était bien décidé à le faire, cela le rassurait. Tirant une bouffée sur sa cigarette il finit par répondre à la suite.«  Ça va bébé. Te tracasse pas.» Il lui sourit avant de prendre à nouveau une taffe sur sa clope.«  Au fait en parlant de choses à faire ..» Il sourit, songeant à ce qu'il allait lui proposer. Une petite idée était déjà en train de germer dans son esprit. Faire une nouvelle surprise à la jeune femme qu'il aimait tant. Et puis cela permettrait de passer à autre chose parce qu'il n'avait plus du tout envie de parler de Travis. «  Je suis invité au festival de Cannes en France le mois prochain. Bon c'est pas ce qu'il y a de plus excitant mais je pensait en profiter pour passer une petite semaine là-bas. Et je n'ai aucune envie de passer cette semaine sans toi.» Un nouveau sourire sur le visage, il venait de lui demandé de l'accompagné à ce festival ainsi qu'à ses petites vacances qu'il avait envie de partager avec elle. Non, une semaine sans elle à des milliers de kilomètres même dans le plus magnifique des endroits ne l’intéressait pas.

:copyright:️ DABEILLE

_________________
† Faire rire une femme c'est la séduire. J’ai conscience que ce sera dur, mais c’est ce que je veux. Je te veux, pour toujours. Une vie n’y suffira pas. my own life behind
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Madelaine G. Petsch
Madelaine G. Petsch


❥ Rouky my baby
☆ in hollywood since : 05/03/2019
☆ interviews : 904 ☆ crédits : mistspell (ava), Butterfly Midnight alias moi (gifs et icon sign)

J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 EmptyMer 8 Mai - 18:25




Pete & Maddie
J'ai des choses à te dire...



☾☾ Il était évident que la jeune femme s’était interdit de se rapprocher de Peter, pour bien des raisons… Mais voilà, même si elle avait fait ça pendant plus de deux mois, aujourd’hui elle n’y arrivait plus. Elle ne pensait plus qu’à être dans les bras de l’autre acteur et pas qu’en tant qu’amie. La rouquine eut un hochement de tête quand Pete lui parla de ses principes. “C’est vrai.” Répondit-elle doucement avec un sourire. “Oui et je te remercie de l’avoir fait.” En effet malgré leur attirance mutuelle, il avait respecté son choix à l’époque et Miss Petsch avait apprécié. Elle ne put s’empêcher de faire un grand sourire lorsque Mister Facinelli mentionna le fait qu’elle lui avait mis le grappin dessus et qu’il n’avait donc pas pu l’oublier. La rouquine secoua doucement la tête en voyant son acolyte lui tirer la langue. Elle avait l’impression de se revoir elle-même quand elle avait quatre ou cinq ans et qu’elle tirait la langue à tout bout de champ.

Maddie ne se voyait pas refuser la proposition de Pete alors qu’elle squattait déjà à plein temps chez lui. Ce serait totalement idiot de sa part. Elle n’avait pu s’empêcher de rire tandis que le quadra avait parlé de ses petites culottes. Même quand il lui demandait un truc qui se voulait sérieux, il ne pouvait s’empêcher de faire de l’humour. Évidemment la rousse avait relevé cela pour taquiner à son tour son amoureux. Décidément elle ne faisait que de rire avec ses bêtises. “Je suis ravie qu’elles te plaisent !” Répondit-elle avec un sourire coquin sur le visage. Nul doute que ce serait la catastrophe si ses dessous ne plaisaient pas à Peter. La jeune femme souria en balançant doucement la tête. “Je ne sais pas pourquoi mais je m’en doutais !” Oh que oui elle commençait à bien le connaître et donc n’était guère surprise par ce qu’il lui disait là. Le sérieux reprit enfin sa place dans la discussion. “Hum oui juste quelques petites babioles, des souvenirs, des objets de famille…” En effet à force de passer du temps ici, la jeune femme avait déjà ramené la plupart de ses affaires et donc elle n’avait plus grand-chose à récupérer dans son appart avant de rendre les clés au proprio. Autant le faire puisque son appart était quasiment toujours inoccupé depuis qu’elle était ici. Donc autant qu’il serve à une ou plusieurs autres personnes.

Savoir que Peter puisse être jaloux ne gênait pas du tout Madelaine. Au contraire, au moins ça lui prouverait une fois de plus qu’il est réellement amoureux d’elle, même si elle n’en doutait plus. Alors certes s’il était jaloux maladif à l’étouffer, là ça pourrait poser un problème. Mais si c’était raisonnable alors ça irait. Elle pourrait même trouver ça mignon sauf si l’autre acteur commençait à penser qu’elle pourrait le tromper. Parce que non elle n’était pas du genre à tromper à tout va ses partenaires. Mais ça Pete l’avait sûrement compris lorsqu’elle l’avait repoussé parce qu’elle était en couple avec Travis. Alors qu’elle aurait très bien pu continuer sa relation avec Mister Facinelli en parallèle. Mais non ce n’était pas elle, elle a bien trop de principes pour faire ça. “Chuuut !” Dit-elle doucement après avoir entendu les explications de son homme. Elle l’embrassa tendrement et s’accrocha à son cou. “Je ne veux pas que tu penses à ça… Je n’ai d’yeux que pour toi...” Elle n’avait clairement pas envie qu’il se pollue l’esprit avec de telles idées alors qu’elle était folle de lui. Elle faisait donc de son mieux pour le rassurer sur la véracité de ses sentiments. Quitte à devoir lui dire mille fois s’il le fallait. Elle glissa sa main dans la chevelure de Peter, caressant tendrement son crâne. Elle se contenta de lui faire un sourire lorsqu’il lui dit qu’il voulait passer sa vie à l’entendre lui dire qu’elle l’aime. Ensuite elle l’embrassa tendrement et langoureusement comme pour appuyer encore plus ses propos.

Sans aucun doute, la nuit qu’elle avait passée dans les bras de Peter début février avait été la plus belle de sa vie. Tout simplement parce qu’il s’était montré très tendre à son égard et que ça lui avait fait un bien fou. Avec Pete elle ne s’était pas sentie forcée, bien au contraire. Alors non elle n’avait pas pu oublier… Plus l’autre acteur lui disait de belles choses et plus elle sentait son coeur se transformer en guimauve. Il n’y avait pas à dire, il savait clairement s’y prendre pour faire chavirer son coeur. Elle ne put que sourire tandis qu’il remontait leurs mains entrelacées jusqu’à ses lèvres pour pouvoir embrasser sa main. “Je n’en doute pas. Je te fais confiance pour ça.” Répondit-elle sincèrement. Elle le savait, avec lui elle ne revivrait aucunement le cauchemar dans lequel elle avait été pendant plus d’un an.

Après ce tendre moment, voilà qu’ils se taquinaient tous les deux. Ils en étaient même arrivés au point de se lancer un défi. À savoir lequel des deux céderait aux avances de l’autre en premier. Maddie ne savait pas encore ce que Pete allait lui réserver mais elle ferait son possible pour lui résister. Elle avait bien envie de le voir craquer en premier. Cela flatterait son ego d’une part. Et puis ça montrerait aussi qu’elle n’est pas une fille facile. Bien qu’avec Peter en face ce ne serait pas simple. Parce qu’elle est amoureuse mais aussi parce qu’il l’attire comme un véritable aimant. La rouquine fixa sérieusement son interlocuteur et roula des yeux. “Je demande à voir…” Répondit-elle juste avant qu’il ne vienne la titiller, prenant sa lèvre inférieure entre ses dents. Ok.. Est-ce que ça voulait dire que le jeu était déjà en route ? Miss Petsch leva les yeux en l’air face à ce soudain élan de confiance de la part de son amoureux. Croyait-il vraiment qu’elle était incapable de lui résister ? Elle secoua les épaules tandis qu’il lui indiquait qu’il serait inquiet si elle ne succombait pas. “Et pourquoi ce serait à moi de craquer en premier ?” Demanda-t-elle avant de rajouter. “Ok je ferai donc ça SI je perds !” Elle avait bien insisté sur le mot si pour montrer qu’il n’était pas certain qu’il remporte la mise. Elle réfléchissait à ce qu’elle pourrait donner comme gage à Peter s’il venait à perdre. Elle ne put s’empêcher de rire à l’idée de ce qu’elle venait de trouver. “Tu devras chanter et danser sur Wannabe des Spice Girls !” Elle ne savait pas du tout où elle était allée chercher ça mais elle avait bien hâte de le voir en action là-dessus. “Ce n’est pas du tout la même chose !” Répondit-elle du tac au tac tandis qu’il l’embêtait avec un truc qu’elle avait dit un peu plus tôt. S’il croyait vraiment faire durer la partie moins longtemps avec ça, il se fourrait le doigt dans l’oeil et bien profond. “Tu as vraiment peur de perdre à ce que je vois !” Dit-elle en souriant de toutes ses dents pour le charrier. Ça promettait d’être drôle en tout cas.

La jeune femme avait enfin avoué à Peter qu’elle portait la vie depuis deux mois et demi. Enfin elle avait pris son courage à deux mains. Merci la flûte de champagne qui l’y avait poussé. Sans ça elle ne sait pas si elle l’aurait fait aujourd’hui. Elle aurait sans doute encore attendu… Alors certes ça n’avait pas été facile de parler de cette grossesse mais au moins c’était fait. Même si elle avait eu mal au coeur en voyant la réaction de l’autre acteur. Mais elle ne lui en voulait pas, elle comprenait… Là elle était dans ses bras et lui avait expliqué les raisons de son silence pendant tout ce temps, ce qui avait fait qu’elle avait mit autant de temps à lui annoncer la nouvelle. Heureusement il semblait comprendre et ne pas lui en vouloir, ce qui la soulageait un peu. Elle l’observa, avec un air interrogateur sur le visage tandis que Mister Facinelli venait de soupirer en laissant un mais en suspens au bout de sa phrase. Elle fit un petit sourire en entendant la suite. “Justement c’est la grande question que je me pose moi aussi…” Dit-elle en se mordillant la lèvre. “Ça fait un moment que j’y songe, en fait j’y pense tous les jours, tout le temps…” Dit-elle en soupirant. “En fait je voulais justement te proposer de faire ce test au plus vite parce que moi aussi j’ai besoin d’être fixée…” Oh que oui, elle devait savoir de qui était cet enfant parce que ça la hantait nuit et jour. Au point qu’elle ne savait pas du tout ce qu’elle ferait après la naissance de celui-ci. Le garder ou non ? Donc peut-être qu’en connaissant l’identité du père, elle serait plus à même de réfléchir à la question et de prendre une décision. Car pour l’heure elle était dans le flou le plus total et ça l’angoissait beaucoup.

Après ça, le jeune couple remis un peu de ses émotions était sorti dehors afin de promener Rouky. Ce dernier avait réclamé pour sortir, ayant envie de faire ses besoins. Il ne tarda d’ailleurs pas à les faire sur le premier poteau qu’il avait croisé. Madelaine leva les yeux au ciel en entendant Pete la traiter de maîtresse tyrannique. Comme si c’était son genre… “Ose me dire que mon chien est mal élevé et qu’il manque de quoi que ce soit !” Répliqua-t-elle aussitôt pour se défendre. Non mais d’où elle n’était pas une bonne maîtresse pour son petit compagnon. Elle était présente autant que possible pour lui, elle lui offrait son amour et il ne manquait sûrement pas de jouets et de nourriture. La jolie rousse pouvait être un brin susceptible lorsqu’on remettait en doute la relation qu’elle pouvait avoir avec ses bêtes.  Mais Peter avait de la chance, elle était bien trop sur son petit nuage ce soir pour lui en vouloir. Encore plus lorsqu’il l’embrassait. Après ce baiser échangé en pleine rue, elle avait jeté un oeil aux alentours, cherchant à s’assurer que personne ne les ait vu. Bien que pour sa part ça ne la gênerait absolument pas que ce soit le cas. Cependant elle était à peu près sûre que ce n’était pas la même chanson du côté de son petit-ami. Voilà pourquoi elle lui demandait s’il ne craignait pas d’avoir été vu en train de l’embrasser. Elle se contenta de sourire légèrement à sa réponse. Après ça elle se perdit quelques instants dans la contemplation de son animal qui trottinait tranquillement devant elle. Maddie savait ô combien Rouky adorait se balader. Il était increvable dès lors qu’elle l’emmenait se promener. Finalement elle reporta ensuite son attention sur Peter. Elle reparla du fait qu’ils devraient aller voir les flics le lendemain. Parce que oui cette fois elle comptait bien déposer plainte contre Travis. Trouver Pete mal-en-point à son retour avait été la goutte d’eau en trop. Heureusement elle pouvait compter sur lui pour l’accompagner et appuyer ses dires. Parce qu’elle imaginait bien que la police aurait du mal à la croire maintenant qu’elle n’avait plus été frappée depuis environ un mois et demi et que de ce fait elle n’avait plus de marques physiques des violences subies. Quant à Pete, vu son visage, ils n’auront aucun mal à croire qu’il s’était fait passer à tabac. La jeune femme soupira tandis qu’elle voyait l’état du visage de celui qu’elle aimait. Elle fit une légère grimace quand son petit-ami lui dit de ne pas s’inquiéter. C’était plus fort qu’elle… Mais très bien elle n’en parlerait pas plus puisque visiblement ça semblait gêner Peter. Elle fronça légèrement les sourcils, se demandant de quoi voulait parler l’autre acteur. Jusqu’à ce qu’il lui dise enfin ce qui lui passait par la tête. Elle était touchée qu’il songe à l’emmener avec elle mais elle repensa à son planning. “Ça dépend ça tombe quand ? Parce que le premier week-end de juin je dois me rendre à Paris avec des collègues de Riverdale pour une convention.” Autant dire qu’elle n’avait pas envie d’annuler. Surtout qu’elle aurait déjà dû s’y rendre l’an dernier mais n’avait pu le faire à cause du tournage d’un film qui tombait en même temps. Elle avait déjà tellement hâte de rencontrer ses fans Français. “Et euh… T’es sûr que je pourrai t’accompagner ? Enfin je veux dire tu n’as eu qu’une invitation non ?” Demanda-t-elle afin d’en savoir un peu plus à propos de cette escapade que lui proposait Peter. “Sinon je serai ravie d’y aller avec toi, bien entendu.” Finit-elle par dire le sourire aux lèvres, ne voulant guère que l’autre acteur pense qu’elle n’en avait pas envie. Parce qu’évidemment elle était contente qu’il lui propose de l’accompagner en France. Comment pourrait-elle refuser sa proposition ? Surtout qu’elle non plus n’avait pas envie d’être séparée de Peter trop longtemps. Même s’il est certain que par moments elle y sera obligée. Comme lorsque le tournage de Riverdale reprendra et qu’elle devra se rendre à Vancouver. Mais elle n’avait guère envie de penser à ça maintenant.
   

CODAGE PAR AMATIS


_________________
Un peu de toi...
Un peu de moi...
Et dans 6 mois la famille s'agrandira


J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Y2oypajo

Code:

[b][color=#c110de]“Bla bla.”[/color][/b]


Dernière édition par Madelaine G. Petsch le Sam 11 Mai - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé



J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]   J'ai des choses à te dire .. [ HOT ] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai des choses à te dire .. [ HOT ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des choses à se dire [PV Paige]
» Plusieurs choses à dire !
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» Aimer sans pouvoir le dire...(pv Ocean chérii :D)
» Connaissez-vous le prix des choses...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: EASTSIDE-