AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 welcome in my world (nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

☆ expensive cars
Marco Reus
Marco Reus


/
☆ in hollywood since : 14/11/2018
☆ interviews : 176 ☆ crédits : (c) à voir

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyDim 9 Déc - 0:38

welcome in my world

citation citation...

Invitation envoyée un sourire au bord des lèvres. T’allais rejouer. T’allais rejouer à la maison et bon sang que t’en avais envie. Ils l’avaient tous vu à l’entrainement, quand ton entraineur avait annoncé ton nom comme participants au match suivant. Et t’avais pu lire la joie dans leur regard aussi. Parce que ça faisait un peu trop longtemps que t’avais pas mis les pieds sur un terrain pour autre chose qu’un entrainement. Mais t’étais enfin prêt. Fini les blessures, t’allais pouvoir repartir à l’assaut. Match prévu en extérieur avant celui à domicile de la semaine d’après. Et c’était à domicile que tu l’avais invité la starlette. Tu te souvenais encore de son visage en sang après que tu l’es faite tomber malencontreusement à cause d’une béquille mal placée. Et puis tu te souvenais aussi de ce déplacement jusqu’à l’hôpital qui avait été des plus complexes entre elle qui était un peu trop blessée pour prendre le volant et toi qui avait dû faire avec ta patte blessée. Tu ne savais toujours pas comment vous aviez pu réussir à vous y rendre. Mais c’était une aventure marquante de ton passage aux Etats-Unis alors que tu cherchais à oublier la triste réalité de ta blessure et de ton incapacité à jouer pendant un peu trop longtemps.

Avant de rentrer sur le terrain tu te demandes si elle sera là. Parce qu’elle t’a pas donné de nouvelles la belle brune que t’as invité. D’ailleurs tu sais pas vraiment pourquoi tu l’as fait. Peut-être parce que tu lui avais dit que tu l’inviterais pour te faire pardonner quand tu pourrais rejouer. Oui, c’était certainement pour ça. Mais ce n’était pas pour autant que tu lui avais vraiment donné des nouvelles. T’étais retourné à ta vie et tu l’avais oublié avec les jours passants. Jusqu’à ce que ça te revienne, quand t’avais appris que t’allais de nouveau pouvoir entrer sur le terrain. Et puis y a le match qui se passe sans trop d’accro. Et c’est le sourire sur les lèvres que t’entres en cours de jeu. Y a le stade qui explose pendant quelques secondes alors qu’on annonce ton nom. C’est bon d’être de retour à la maison. Parce que si tu l’as pas quittée, c’est bien pour son public et pour rien d’autre. Des propositions plus alléchantes, tout le monde savait que t’en avais eu.

Match qui se finit en demi-teinte. Parce qu’il y a pas la victoire tant attendue. Mais y a pas non plus la défaite. Statu-quo qui ne te convient qu’à moitié, et à l’entraineur aussi au vue du discours dans le vestiaire. Douche rapidement prise, petit passage devant la presse et tu grimpes dans les loges où elle devait désormais se trouver si elle était bien venue. Sourire qui s’étire quand tu la vois. « Salut ! » Et y a le silence qui s’installe. Parce que tu sais pas vraiment quoi dire. Après tout, c’est qu’une inconnue que t’as un jour amenée à l’hôpital pour s’y faire soigner. « Je suis content que t’es pu venir. » Sincérité que t’as pas besoin de feindre. « Ca t’as plu ? » Parce que t’étais même pas certain qu’elle connaissait le foot. Après tout, c’était pas trop de chez eux ce sport. C’était connu dans beaucoup d’endroit mais l’Amérique du Nord ne faisait pas partie des pays se battant pour aller voir des matchs. Et y a les quelques regards qui se posent sur vous, que tu sens même pas.

_________________
work HARD, dream big, never g i v e u p

Revenir en haut Aller en bas

☆ bottle of champagne
Nina Dobrev
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 1508 ☆ crédits : wild heart ; beerus.

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyDim 30 Déc - 21:34

welcome in my world

ft marco & nina.

Elle avait étonnée de recevoir cette invitation des mois après, pourtant, Nina ne pouvait s'empêcher de sourire bêtement. Le jeune footballeur avait tenu sa promesse et désormais, la brunette avait sa place dans les tribunes du stade de Dortmund. L'Allemagne n'était pas un pays où elle avait souvent posé les pieds mais ça ne changeait rien à son excitation. Voyager, elle adorait ça. Il suffisait d'ailleurs de voir son instagram et les stories qu'elle y postait pour s'en rendre compte. Elle avait presque fait le tour du globe et la vérité, c'est qu'elle espérait voir le plus grand nombre d'endroit avant de ne plus pouvoir. Certains pensaient sans doute qu'elle exagérait et qu'elle jetait son argent par les fenêtres avec ses différents séjours mais Nina voyait les choses autrement. De toute façon, elle faisait bien ce qu'elle voulait. La belle travaillait pour le gagner et oui elle était une actrice bien payée dans ce milieu mais elle se levait le matin, comme tout le monde, pour honorer ses différents contrats alors qui pouvait la juger ? Elle n'avait jamais fait attention à ce qu'on racontait sur elle et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. Sa valise faite en un rien de temps, elle avait donc décidé d'assister à ce match dans la ville allemande et rejoindre une partie de sa famille en Bulgarie. C'était l'occasion ou jamais après tout, tant qu'elle était en Europe. Nina avait prévenu ses amis de son départ et bien sur, aucun n'était vraiment surpris. Elle n'avait rien dit concernant le match ou Marco parce qu'on lui aurait posé trop de questions mais bientôt, elle se retrouva donc dans l'avion, direction l'Allemagne. Occupant le vol en regardant une série sur netflix, la demoiselle n'eut pas trop de mal à récupérer ses bagages et trouver un taxi pour la mener à son hôtel. Le match se déroulait dans la soirée, elle avait donc le temps de se reposer un peu et prendre une bonne douche. Fin prête, elle commanda un nouveau taxi, l'actrice donna l'adresse du Signal Iduna Park au conducteur et en moins d'un quart d'heure, elle était sur place. Pas habituée à assister à un événement sportif de ce genre, elle se débrouilla quand même pour trouver sa place, bien indiquée sur son ticket et attendit le début du match. Elle sourit en entendant le nom de Marco scander par la foule et profita des 90 minutes sans voir le temps passer. Peut-être qu'elle devait faire ça plus souvent. A Los Angeles, le basket était plutôt roi en matière de sport tandis qu'au Canada, on était plutôt accro au hockey mais Nina avait déjà joué au football lors de matchs de charité et avait aimé ça. Toujours dans les loges après le coup de sifflet final, elle fit la conversation aux quelques personnes présentes qui l'abordèrent et attendit sagement l'arrivée du jeune Reus. Qui ne se fit pas attendre. "Hey !!" le salua t'elle en souriant. "Et je suis contente d'être venue, merci de m'avoir invité" Les conséquences de cette invitation la faisait encore rire quand elle y repensait. "Oui, c'était super ! Désolée que vous n'ayez pas gagné" Mais match nul, ce n'était pas si mal, n'est-ce pas ? "En fait, c'est la première fois que j'assiste à un match des tribunes" avoua t'elle, à moitié honteuse, en haussant les épaules. "Mais c'était vraiment sympa, peut-être que je devrais faire ça plus souvent" Elle ne disait pas ça pour le rassurer, Nina avait réellement passé un bon moment.


hj:
 

_________________
NOW, i'm a warrior
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Marco Reus
Marco Reus


/
☆ in hollywood since : 14/11/2018
☆ interviews : 176 ☆ crédits : (c) à voir

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyMar 8 Jan - 21:14

welcome in my world

citation citation...

T’es pas mis longtemps à te rhabiller à la fin du match. Parce que les autres ils pouvaient bien parler entre eux mais t’avais une invitée à aller rejoindre. Encore plus qu’elle ne devait pas connaitre grand monde par ici. Et puis, vous n’aviez pas grand-chose à fêter ce soir. T’as fait un passage rapide devant les caméras en fin de match, t’as filé au vestiaire écouter le discours du coach, un petit tout sous l’eau et te voilà qui rejoint les invités. Tu la repères assez rapidement la brune que t’avais invité. C’était cette inconnue que t’avais blessée des mois plus tôt. L’actrice qui avait fini le visage en sang avec toi qui n’arrivais que bien trop mal à conduire pour l’emmener à l’hôpital se faire recoudre. C’était comme ça que tu l’avais rencontré, en lui faisant un croche-pied avec ta béquille par inadvertance. Et puis y avait eu la promesse de l’inviter sans jamais redonner vraiment de nouvelles une fois que t’avais su qu’elle s’était bien remise de son choc. Rencontre étrange et imprévisible. Mais t’y avais toujours pensé. Et une fois que t’avais été sûr de pouvoir de nouveau jouer, t’avais immédiatement décidé de l’inviter.  Alors elle avait été invitée, pour ta reprise. T’as les jambes qui te tirent déjà mais t’es heureux d’avoir pu retoucher le ballon après des longs mois d’arrêt. T’avais peut-être pas tout joué, mais t’étais heureux, et la presse l’avait bien compris. « Hey !! » le salua t'elle en souriant. « Et je suis contente d'être venue, merci de m'avoir invitée. » Les conséquences de cette invitation la faisait encore rire quand elle y repensait. « Oui, c'était super ! Désolée que vous n'ayez pas gagné. » T’as un léger soupir qui t’échappe. T’étais un gagnant, inutile de prétendre que tu te satisfaisais du score. « C’est le foot, on peut pas gagner à chaque fois. » Même si tout le monde en rêvait. « En fait, c'est la première fois que j'assiste à un match des tribunes » Tu sens qu’elle est un peu gênée – ou pas – en te disant ça. « Mais c'était vraiment sympa, peut-être que je devrais faire ça plus souvent. » T’espères qu’elle le pense vraiment. Peut-être qu’elle n’aimait pas trop ça. Tout le monde ne pouvait pas aimer le foot. « Tu m’étonnes que t’avais jamais vu de match en tribunes, faut y aller pour trouver du foot par chez vous. » Et y a ton regard amusé et légèrement moqueur qui croise le sien pendant quelques secondes. Tout le monde savait que c’était loin d’être le sport national même si de plus en plus de monde s’y intéressait et que des stars sur le déclin y finissaient leur carrière. T’avais d’ailleurs d’anciens coéquipiers qui y jouaient. « Attention, tous les stades ne se valent pas. Rien ne vaut le WestfallenStadium. » Ton stade. Celui de ton enfance où tu te rendais quand t’étais qu’un gamin. Celui où tu les avais joué avant d’enfin y mettre les pieds pour de vrai en tant que joueur de l’équipe première. « J’ai essayé de regarder The Vampires Diaries. » Légère pause. Elle t'en avait parlé ce jour-là, pendant que vous attendiez dans la salle d'attente des urgences. Vous aviez eu le temps de faire connaissances, l'un la patte en vrac et l'autre la tronche en sang. « Mais j’ai vraiment pas eu la force de continuer. » Léger rire. Série pour filles. Tu voulais voir vu qu’elle t’avait dit être dedans, mais t’avais atteint bien rapidement tes limites.


_________________
work HARD, dream big, never g i v e u p

Revenir en haut Aller en bas

☆ bottle of champagne
Nina Dobrev
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 1508 ☆ crédits : wild heart ; beerus.

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyVen 18 Jan - 22:19

welcome in my world

ft marco & nina.

L'ambiance, c'était sans doute ce qu'elle avait préféré pendant ce match. Nina n'était pas une experte, il avait même fallut qu'elle demande à son voisin quelques fois, lorsque l'arbitre s'amusait à siffler pour ce qu'elle considérait n'être rien, mais à part ça, elle avait vraiment passer un bon moment. La brunette débordait toujours d'énergie, elle aimait faire la fête et s'amuser. Alors ce qui régnait dans ce stade, avec tous ces supporters ? C'était totalement son truc. Malgré tout, Nina était ravie de pouvoir retrouver Marco ensuite, le seul visage à peu près familier par ici. Ils ne s'étaient vus qu'une seule fois après tout et même si ça avait duré des heures à cause de l'attente dans la salle des urgences, on ne pouvait pas dire qu'ils étaient proches. Ou même amis. Ils étaient seulement des connaissances... mais ça ne voulait pas dire qu'ils devaient le rester. La bulgare adorait se faire des amis après tout. Le foot était un sport facile à regarder - elle ne pensait pourtant pas que ce soit un sport facile à jouer, loin de là, surtout à un niveau professionnel. "Ca doit être assez frustrant quand même" commenta t'elle en fronçant les sourcils. La gagnante en elle aurait sans doute beaucoup de mal à le supporter ! "C'est pas faux" répondit-elle en riant légèrement. "On préfère le palet au ballon et la glace au gazon" Il devait avoir compris qu'elle parlait du hockey. "Evidemment que tu vas défendre ton stade" lâcha t'elle en secouant la tête. S'il avait joué au PSG, il aurait parlé du Parc des Princes non ? "On dirait moi quand je parle du Canada" ajouta t'elle, toujours aussi amusée. Finalement, Marco la surprit en évoquant The Vampire Diaries. Elle avait beau avoir quitté la série en cours de route ; et celle-ci avait beau être terminée, l'actrice savait qu'on en parlerait pendant encore longtemps. Ca ne l'ennuyait pas vraiment, elle était habituée. "Pourquoi je ne suis pas étonnée ?!" demanda t'elle tout en éclatant de rire. "Mais je suis flattée que tu aies au moins essayé" Et là elle ne mentait pas. "D'ailleurs, c'était avant ou après m'avoir offert une jolie cicatrice ?" Nina plaisantait - un peu - parce que oui, elle avait eu droit à des points de suture mais elle n'était pas marquée (a). Et la belle le suivit jusqu'à la sortie du stade, ne sachant pas vraiment par où aller. Elle ne connaissait rien ici. . "Alors tu m'emmènes où ? Visiter la ville ?"

_________________
NOW, i'm a warrior
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Marco Reus
Marco Reus


/
☆ in hollywood since : 14/11/2018
☆ interviews : 176 ☆ crédits : (c) à voir

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyDim 17 Fév - 20:57

welcome in my world

citation citation...

Y a tes habits que t’enfiles rapidement à la fin du match sous quelques remarques de tes coéquipiers auxquelles tu ne prends même pas la peine de répondre. Tu l’avais invité et tu comptais bien qu’elle n’attende pas pendant des heures seules alors qu’elle ne connaissait certainement personne par ici. C’est le sourire aux lèvres que tu la retrouve quelques temps après la fin du match. Nina, c’était la fille que t’avais rencontré un peu par hasard. Celui du destin alors que t’avais provoqué sa chute et cette histoire c’était terminée dans une salle d’attente de l’hopital auquel tu avais dû l’emmener le visage en sang. Sale histoire. Mais elle ne semblait pas en garder de grandes séquelles. Déjà elle n’était pas défigurée c’était un bon début. « Ca doit être assez frustrant quand même. » Comment lui dire. Y a ton visage qui se ferme pendant quelques secondes. Tu détestais perdre. Tu voulais le titre final, celui qui t’échappait et que tu aurais déjà si tu avais juste choisi un autre club. mais c'était ici que tu le voulais. Ici, dans ton club de cœur et pas au Bayern, au Real ou n’importe où ailleurs. Y avait qu'ici que tu serais vraiment pleinement heureux en soulevant le titre. Mais peut-être que ça n’arriverait jamais et tu le savais parfaitement. En attendant, chaque victoire comptait et chaque match nul vous en éloignait un peu.

Tu enchaines en lui parlant du foot, un sport qui n’était pas si connu que ça là-bas, de l’autre côté de l’océan. Ils avaient d’autres sports qu’ils jugeaient plus intéressant. « C'est pas faux. » Tu aurais été étonné qu’il en soit autrement. Mais il y avait quand même quelques fans là-bas, comme dans tous les pays. « On préfère le palet au ballon et la glace au gazon. » Ah le hockey. Un autre sport. Tu ne suivais pas tellement même s’il t’était déjà arrivé de te rendre à un ou deux matchs. Tu lui vantes l’ambiance dans ton stade. Ce stade que tu aimais plus que tout. « Evidemment que tu vas défendre ton stade. » T’as pas le temps de répondre qu’elle enchaine déjà. « On dirait moi quand je parle du Canada. » Tu souris alors qu’elle se moque gentiment. « Même pas. C’est une vérité. Plus grosse affluence d’Europe. » Léger silence. « Tribune Sud jalousée par des clubs entiers. » Bon, ils avaient aussi leurs supporters. Mais il n’y en avait pas beaucoup qui venaient quelle que soit l’équipe, qui faisait guichet fermé que le match soit contre le premier ou le dernier du championnat, qui était prêt à soutenir un club même lorsqu’il trainait à la dernière place d’un classement. T’avais ça, et c’était pour ça aussi que tu l’aimais ton club. Tu ne t’attardes pas beaucoup plus longtemps. Pourtant t’aurais dû lui dire, qu’il n’y avait pas vraiment d’autre club où tu avais envie de jouer. Dortmund, c’était un rêve de gosse. Alors les parisiens ou même le Bayern, ils pouvaient toujours aller chercher ailleurs. Pourtant, tu le savais qu’au Bayern, y avait cette ambiance extraordinaire aussi. Celle de jouer avec ses coéquipiers en club et en équipe nationale, ce jeu avec les meilleurs joueurs allemands qui puissent exister. Ceux qui ne voulaient pas quitter l’Allemagne parce qu’ils trouvaient ce qu’ils voulaient dans un club. Mais ça serait jamais un club de cœur, t’as maison.

Et puis tu lui parles de sa série. Celle que t’avais essayé de regarder. Sans grand succès quand t’avais appris qu’elle était une actrice et que t’avais été voir dans quoi elle avait joué. T’avais pas été étonné dde n’avoir jamais rien regardé. Mais t’avais quand même tenté. Pour voir. Et t’avais vu. « Pourquoi je ne suis pas étonnée ?! » Tu éclates de rire en même temps qu’elle. Ouais, c’était un peu évident que ça ne pouvait pas vraiment te plaire. « Mais je suis flattée que tu aies au moins essayé. » Tu lui lances un petit sourire. « J’ai essayé de m’accrocher, mais le 15ème épisode aura eu raison de moi. » Air coupable qui traine pendant quelques secondes sur ton visage. « Tout a fait le type de truc que ma sœur me force à regarder. » Et ça te fait rire. Parce que t’avais jamais le choix mais que c’était toujours le même genre. « D'ailleurs, c'était avant ou après m'avoir offert une jolie cicatrice ? » Ah la fameuse cicatrice. « Quelle cicatrice ? » Tu l’observes. Heureusement, elle n’en avait pas. « Le docteur était doué, y a pas à dire. » Parce que t’aurais pas pensé qu’elle en sortirait indemne. « Après, je voulais voir un peu ce dans quoi tu jouais. » Et pour le voir, tu l’avais vu ! Y a le silence qui n’a pas vraiment le temps de s’installer qu’elle l’a déjà brisé. « Alors tu m'emmènes où ? Visiter la ville ? » Léger sourire. « Si t’as jamais visité Dortmund oui. » L’avantage des matchs en après-midi. Au moins vous étiez libre pour un long moment après ceux-là. Et puis malgré tout, ça n’avait pas d’impact sur l’affluence dans les stades alors. « Pour une fois que je suis libre de marcher comme je le souhaite. » Ca serait plus simple que quand t’étais en béquilles. C’est à ce moment là que tes coéquipiers arrivent. « Vite vite !! » T’avais pas envie qu’ils viennent vous embêter. Tu les connaissais les phénomènes, tous les moyens étaient bons lorsqu’ils avaient une idée derrière la tête. Et une idée, ils en avaient eu une à l’instant même où t’avais dit que t’avais invité quelqu’un au stade et que t’irais pas trainer avec eux à la suite du match.


_________________
work HARD, dream big, never g i v e u p

Revenir en haut Aller en bas

☆ bottle of champagne
Nina Dobrev
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 1508 ☆ crédits : wild heart ; beerus.

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyLun 11 Mar - 11:50

welcome in my world

ft marco & nina.

Si elle ne jouait au football que de manière occasionnelle et pas très sérieuse, Nina aimait le sport - le volley-ball et la gymnastique notamment - et comprenait donc l'esprit de compétition qui régnait souvent dans la tête des sportifs. Elle réalisait donc que le match nul devait être frustrant pour lui et ses partenaires de jeu. D'accord ils n'avaient pas perdus mais ils n'avaient pas gagnés non plus. A sa place, elle ragerait intérieurement. Mais la brunette n'avait pas envie de l'embêter avec ça toute la soirée, au contraire. Si elle pouvait lui remonter le moral en parlant d'autre chose tout en mangeant un truc alors elle le faisait volontiers. Cependant pour l'instant, chacun ressentait le besoin de débattre et défendre son sport et mieux encore, son stade. Le footballeur l'amusait déjà beaucoup, signe pour Nina que cette soirée allait être aussi intéressante qu'elle l'avait imaginé. Ca aurait pu, après tout. Etre en présence d'un inconnu avec qui on était pas sûrs d'avoir rien qu'un petit point commun, pouvait paraitre horrible. Mais Marco était sympa. Et drôle. "Je veux bien te croire" répondit-elle en secouant la tête devant ses justifications quand à cet endroit et le public. "Dans les tribunes, c'était un peu la folie" ajouta t'elle avec un sourire en regardant autour d'elle. "J'imagine que d'en bas aussi, ça doit être impressionnant" Elle était actrice, pas chanteuse ou sportive professionnelle, deux des métiers qui donnaient l'opportunité d'être devant des centaines, parfois milliers, de personnes. Et si elle n'était absolument pas timide comme demoiselle, elle devait admettre que ça devait quand même être difficile. Etre jugé sur sa performance, en direct, et assuré... vraiment, elle aurait sans doute besoin d'entraînement. L'entendre finalement évoquer la série qui l'avait fait connaitre lui faisait plaisir. C'était la preuve qu'il s'était un minimum intéressé à elle après leur rencontre ; qu'elle avait attisé sa curiosité. Pas que ce soit réellement important dans le fond mais quand même. "15 ?! C'est déjà énorme... quand une série ne me plait pas, je lâche généralement au bout du troisième" Ce qui n'était franchement pas bien parce que travaillant dans le métier, elle savait que parfois, il fallait un peu plus longtemps pour accrocher à l'histoire mais que voulez-vous... Nina n'était pas une fille très patiente (a). "Hm, j'aime bien ta petite soeur alors" Sans la connaitre mais si elle appréciait le travail de la brunette alors ça lui suffisait. Le laissant observer la cicatrice inexistante, elle hocha la tête en riant à sa remarque. "Très. Il vaut mieux d'ailleurs parce que sans eux, je ne ressemblerais pas à ça" dit-elle en montrant son propre visage du doigt. En d'autres termes, la Dobrev était miss catastrophe en personne. La maladresse la suivait depuis sa naissance... elle s'était habituée maintenant. Et son entourage aussi. "Et alors, je passe bien à la télé ?" plaisanta t'elle, haussant un sourcil pour le défier de dire le contraire. C'est qu'elle était drôle quand elle s'y mettait. Puis elle lui demanda ce qu'ils allaient faire maintenant que le match était terminé. "Non jamais. Pour être honnête, je ne suis que rarement venue en Allemagne. A part la France, l'Angleterre et bien sur la Bulgarie, je ne connais pas grand chose en Europe" Chose qu'elle essaierait d'arranger à l'avenir si le temps lui permettait. Elle aimait les voyages et découvrir de nouveaux horizons mais son agenda n'était pas toujours très pratique. "C'est sur qu'il y a moins de risque qu'on finisse à l'hôpital aujourd'hui" le taquina t'elle, heureuse de voir qu'il n'avait plus à se traîner les béquilles. "D'ailleurs, ça s'est bien passé la rééducation ?" Enfin, à le voir sur le terrain ce soir, elle pouvait en conclure que oui. "Quoi ? Oh !" s'exclama t'elle quand Marco l'entraîna vers la sortie. "Ils sont si terribles que ça ?" demanda t'elle en riant, pas pour le moins vexée de voir qu'il ne voulait pas qu'elle rencontre ses coéquipiers (a).   

_________________
NOW, i'm a warrior
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Marco Reus
Marco Reus


/
☆ in hollywood since : 14/11/2018
☆ interviews : 176 ☆ crédits : (c) à voir

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyDim 31 Mar - 22:58

welcome in my world

citation citation...

Tu la rejoins rapidement, espérant que tes coéquipiers ne seront pas trop rapides par la suite. T’as un sourire éclatant qui s’installe sur ton visage. T’es content de la revoir. C’est étrange. Tu ne l’avais vu que quelques heures, dans une salle d’attente d’hopital en plus. Et puis la conversation débute. Tu lui vends ton club, ton stade, tout ce que tu aimes. Cette ville, parce qu’elle est ta maison plus que tout. « Je veux bien te croire » T’as un sourire victorieux qui vient illuminer ton visage. Parce que c’était ce que tu voulais entendre. « Dans les tribunes, c'était un peu la folie. » T’as le sourire qui s’élargit encore un peu plus. « J'imagine que d'en bas aussi, ça doit être impressionnant. » Eh comment. Tu te souvenais de ton premier match. Celui où tu jouais contre eux. T’avais été au stade gamin mais t’avais compris ce que ça faisait d’être leurs adversaires. « On va dire que je préfère jouer avec eux derrière moi que contre moi. » Parce que malgré tout, même s’ils étaient bruyants, ils ne lâchaient jamais. Et ils ne critiquaient que peu. Les sifflets, ils étaient adressés à l’adversaire, même dans les pires moments. Même quand vous perdiez, ils étaient ceux qui restaient jusqu’à la fin. Qui vous chantaient dans la victoire comme la défaite. Et ça changeait tout. Tu les plaignais les autres. Ceux qui se retrouvaient dans un stade vide parce qu’ils avaient pris un peu trop de buts. Vous, ils restaient, et ils chantaient. Et ça aidait comme jamais.

« 15 ?! C'est déjà énorme... quand une série ne me plait pas, je lâche généralement au bout du troisième » Léger soupir. « C’est peut-être ce que j’aurais dû faire. » Regard rieur. « Mais fallait quand même que je me fasse un avis sur toi. » Malice qui brille. « Hm, j'aime bien ta petite soeur alors. » Tes sœurs. Les prunelles de tes yeux. Celles que tes coéquipiers avaient interdiction d’approcher d’un peu trop près. Et puis tu lui parles de cette cicatrice. Celle qui est quasiment invisible. « Très. Il vaut mieux d'ailleurs parce que sans eux, je ne ressemblerais pas à ça. » Léger silence que tu viens briser alors que ton regard glisse pendant quelques secondes sur son visage. « Tant mieux. » T’es pensif pendant quelques instants. Tes jambes, elles étaient pas dans le même état que ça. y avait les marques qui restaient. Celles des coups et des opérations successives. Les genoux broyés. « Et alors, je passe bien à la télé ? » Y a la lueur de défi dans son regard. « Tu veux un avis honnête ou pas ? » T’aimais jouer, surtout quand le défi planait. Si tu n’avais pas aimé ça, tu aurais peut-être rejoins un autre club, un de ceux où c’était facile de gagner. Mais c’était pas ton choix. Alors quand il y avait un moyen d’embêter l’autre, tu préférais t’amuser un peu avant d’abdiquer. Parce que oui elle passait bien à l’écran. Mais tu n’allais pas lui dire tout de suite quand même. Pas alors qu’elle n’attendait que ça.

Tu lui demandes si elle a déjà visité Dortmund, parce que c’était ce qu’il y avait de plus logique à faire dans cette ville si elle ne la connaissait pas. « Non jamais. Pour être honnête, je ne suis que rarement venue en Allemagne. A part la France, l'Angleterre et bien sur la Bulgarie, je ne connais pas grand chose en Europe » Léger sourire. « Eh bien on va arranger ça. » Même si certes, Dortmund n’était pas connue pour être la ville la plus attractive d’Allemagne, et de loin. Ici, c’était les mines et l’industrie. C’était pas la Bavière et le tourisme. Tu ris sur le fait qu’il y avait des risque de chute moins important et une faculté de déplacement plus facile que quelques mois plus tôt. Et ça te fait du bien cette longue période sans grosse blessure. Parce que c’était dur à vivre. Un peu trop. « C'est sur qu'il y a moins de risque qu'on finisse à l'hôpital aujourd'hui. » L’humour était plus facile désormais. ce n'était pas le genre de blague qu'elle aurait pu faire le visage en sang quelques mois plus tôt. Quoi qu’elle l’ai étonnamment bien pris. Encore plus pour une personne qui avait son visage comme principal outil de travail – ou presque. « D'ailleurs, ça s'est bien passé la rééducation ? » T’as un grand sourire. « Je sais pas, t’en as pensé quoi ? » Regard rieur. Sourire qui s’étale sur ton visage. T’étais heureux qu’elle se soit bien passée. Parce que t’aurais pu tout perdre avec cette blessure là à ton âge. Mais t’étais là, de retour après de longs mois d’arrêt. Et c’était génial. « Mais c’était long. » Trop long. Bien trop long.

T’entends du bruit au loin et tu réagis. Il allait falloir que vous vous bougiez rapidement si vous ne vouliez pas être pris en grippe par tes coéquipiers certes sympathiques mais qui seraient plus embêtant qu’autre chose aujourd’hui. « Quoi ? Oh ! » T’entends sa voix alors que tu l’entraines derrière toi en direction de la sortie. Plutôt être partis avant qu’ils n’entrent dans la pièce. Sinon, jamais vous ne leur échapperiez. « Ils sont si terribles que ça ? » Ca la fait rire de te voir comme ça Nina. Mais elle a pas idée du calvaire s’ils débarquaient. « T’as pas idée. » Tu ris à ton tour. « S’ils débarquent, on est bon pour rester ici tout l’aprem, ils nous laisseront pas tranquilles un seul instant. » Tu marques quelques secondes de pause. « Depuis qu’ils savent que j’ai invité une fille au match, ils veulent savoir qui. » T’as le regard qui brille de malice quelques secondes. « Je suis même certain qu’ils se sont dépêchés de se rhabiller dans l’espoir d’être là dans les temps. » Oui, tu les embêtais trop les autres pour espérer être tranquille aujourd’hui. Et puis, de toute façon c’était classique. Toi, un autre, vous étiez tous à la même enseigne. Certainement le problème d’être tous un peu trop proches.


_________________
work HARD, dream big, never g i v e u p

Revenir en haut Aller en bas

☆ bottle of champagne
Nina Dobrev
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 1508 ☆ crédits : wild heart ; beerus.

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyDim 14 Avr - 21:11

welcome in my world

ft marco & nina.

C'était sympa de découvrir le football autre part qu'à la télévision. C'était une expérience assez intéressante ; une que Nina n'était pas prête d'oublier. Elle qui aimait essayer de nouvelles choses, elle était servie. Avoir assisté à quelques match de basket depuis son arrivée à Los Angeles lui avait donné un avant-goût de l'ambiance que pouvait procurer une rencontre sportive mais clairement, ça n'avait rien à voir. Le stade était beaucoup plus grand, les supporters beaucoup plus nombreux et aussi plus bruyants. Elle se demandait donc ce que ça faisait de jouer devant un public pareil. "Tu m'étonnes ! Quand ils chantent, c'est génial mais je ne préfère pas imaginer s'ils venaient à siffler" C'était déjà un bruit assez désagréable à la base alors par des centaines et centaines de personnes ? Ca lui semblait horrible. Nina se contentait de tourner films et séries, et apparemment Marco avait aussi été intrigué par le métier qu'elle pratiquait. Qu'il ait regardé une bonne quinzaine d'épisode la faisait doucement rire... elle voyait bien le grand gaillard affalé devant la télévision, ses petites soeurs à côté en train de baver sur Paul et Ian. Elle grimaça à sa réponse, pas sûre que la voir jouer un rôle qui lui ressemblait physiquement - logique - mais pas forcément psychologiquement soit un bon moyen de se faire une idée sur elle. "Ne te fie pas seulement à ça, je suis loin de la parfaite Elena et de son parfait petit-ami vampire" Même si avec le temps et les saisons, le personnage prenait plus de profondeur, c'était quand même un peu l'image que renvoyait la jeune Gilbert dans la première saison. A bien y réfléchir, elle avait sans doute plus de Katherine. Bref, c'était loin de tout ça. En attendant, elle s'amusa quand même à lui demander si elle passait bien à l'écran. "Honnête bien sur, je n'accepterais rien d'autre" insista t'elle en hochant la tête. Elle-même était une personne franche, elle ne mentait pas pour faire plaisir aux gens. Si elle était généralement une âme généreuse, elle faisait aussi des choses pour elle et les voyages en faisaient partie ! L'Allemagne cependant, restait assez inconnue à ses yeux. "Avec grand plaisir ! J'ai hâte de découvrir tout ça" L'actrice n'était pas là que pour faire du tourisme évidemment ; elle en profitait aussi pour connaître un peu mieux Marco. "J'en pense que tu as bien joué" remarqua t'elle avec un sourire. "Enfin de mon point de vue non-professionnel" Cette fois, elle lui fit un clin d'oeil complice. "Et tu as bien couru, c'est que ça va bien. Pas trop fatigué ?" Le petit entraînement et le match dans les jambes, il n'était peut-être pas au meilleur de sa forme. "Espérons que ça n'arrive plus alors" affirma t'elle, lui souhaitant à sa manière une saison sans autre blessure. Une carrière même. Nina le suivit jusqu'à la sortie du stade mais c'était sans compter sur la joie et la bonne humeur des autres joueurs que le petit duo entendait au loin. La belle haussa un sourcil, un air inquisiteur collé au visage. "Je suis sûre qu'à leur place, tu ferais exactement la même chose" Elle avait un frère, des amis hommes, connaissait donc les énergumènes qu'ils étaient parfois (a). "Je te suis, allons-y. J'ai signé pour un seul, pas onze" dit-elle en riant, clairement amusée par cette situation. Pas que ça la dérangerait vraiment si ses coéquipiers se joignaient à eux mais peut-être que pour aujourd'hui, il valait mieux rester qu'avec Marco.  

_________________
NOW, i'm a warrior
Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
Marco Reus
Marco Reus


/
☆ in hollywood since : 14/11/2018
☆ interviews : 176 ☆ crédits : (c) à voir

welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) EmptyMar 28 Mai - 0:34

welcome in my world

ft marco & nina.

T’as rejoint la jeune femme et vous commencez immédiatement à parler de ce match, celui qu’elle vient de voir et auquel tu viens de participer, enfin surtout de ce public. Celui que t’aimes plus que tout. « Tu m'étonnes ! Quand ils chantent, c'est génial mais je ne préfère pas imaginer s'ils venaient à siffler. » Qu’elle en parle à ton meilleur ami, il avait appris ce que c’était. « C’est fort, violent même. » Légère pause. « Mon meilleur ami était obligé de s’échauffer dans le couloir après avoir quitté le club et être devenu un indésirable tellement ils le haïssaient. » Haïr, c’était presque un mot trop faible pour décrire la violence des sifflets à son égard, lui qui était autant un gosse du club que toi. Peut-être même encore plus. Peut-être que c’était pour ça qu’ils lui en avaient tant voulu. « Mais bon, ils nous font gagner des matchs alors… » Et puis c’était pas toi qui te faisait siffler. Parce que de base, c’était les autres qui se faisaient siffler contrairement à bien des clubs. « Ne te fie pas seulement à ça, je suis loin de la parfaite Elena et de son parfait petit-ami vampire » T’éclates de rire. Parce que tu l’avais jamais réellement vue comme ça. Pas après l’avoir croisée la première fois. « Ca je l’ai vite compris la première fois. » Légère pause. « Et heureusement, parce que de ce que j’en ai vu, elle m’aurait pas donné de l’inviter à un match de foot. » Sourire légèrement moqueur qui s’étale sur tes lèvres alors que tu la regardes attentivement quelques secondes. Et puis elle te demande si elle passe bien à l’écran. Alors tu réponds par une légère remarque. Celle sur laquelle tu sous-entends qu’elle ne passerait pas bien à l’écran. « Honnête bien sur, je n'accepterais rien d'autre » De toute façon, tu n’étais pas du genre à mentir pour faire plaisir au gens. Et puis, tu n’avais pas forcément à mentir pour elle. Parce qu’elle était belle dans cette série. « Ca allait. » Légère pause. Lueur maligne qui allume un regard. « Mais t’étais mieux le visage en sang en direct. »

Et puis elle te demande ce que vous allez faire. Alors tu lui demandes si elle connait la ville. C’était pas la plus belle ville d’Allemagne et tu le savais très bien. Mais c’était la tienne, t’y habitais depuis que t’étais gamin et elle représentait la plus belle ville du monde pour toi. « Avec grand plaisir ! J'ai hâte de découvrir tout ça. » « Cool ! » Parce que t’es heureux de lui faire découvrir ton chez-toi. Celui que tu quitterais pour rien au monde. Et vous vous éloignez du cœur du stade en parlant de ta rééducation bien trop longue à ton goût et de ton match. « J'en pense que tu as bien joué » Tu peux pas t’empêcher de sourire à cette remarque. Parce que c’est le genre qui fait un peu de bien au cœur. Bon, est-ce qu’elle te l’aurait dit si tu avais mal joué ? Certainement pas mais passons… « Enfin de mon point de vue non-professionnel. » Cette fois, elle lui fit un clin d'oeil complice. « Et tu as bien couru, c'est que ça va bien. Pas trop fatigué ? » T’as le regard qui croise le sien quelques secondes. « Le repos de demain fera le plus grand bien. » Parce que tu les sens qui tirent déjà tes jambes. Maudit poste de milieu qui faisait que t’étais au four et au moulin sur le terrain. Mais tu l’aurais quitté pour rien au monde ce poste auquel tu jouais depuis le début de la saison. Il était juste un peu trop bien. « Espérons que ça n'arrive plus alors. » Léger soupir. « Si seulement ça fonctionnait comme ça. Je donnerais tellement tout pour être tranquille. Mais faut croire que j’ai un mauvais esprit qui me suit. » Parce que c’était trop souvent. Parce que c’était des trop grosses blessures. Mais un jour. Peut-être qu'un jour tu serais enfin tranquille le temps d’une saison complète. T’entends tes coéquipiers au loin et tu la presses légèrement. « Je suis sûre qu'à leur place, tu ferais exactement la même chose. » Tu peux pas t’empêcher de rire à cette remarque. Parce que tu sais qu’elle a entièrement raison. Tu l’avais fait de bien trop nombreuses fois. C’était certainement un juste retour du bâton. « Moi ? Jamais, c’est pas duuuu toouuut mon style. » T’as le visage rieur. Certainement trop. « Je te suis, allons-y. J'ai signé pour un seul, pas onze » Tu lui fais un léger sourire. « T’as bien raison, tu ne sais pas à quoi tu te serais attaquée avec eux. » Léger rire. Parce que vous vous connaissiez depuis trop longtemps pour certains. Parce que vous passiez des heures et des heures ensembles et que c’était parfois dur de faire face. Mais tu ne doutais pas qu’il devait en être de même pour ses camarades de tournage et elle. « Je propose qu’on aille faire un tour en centre-ville. Tu vas voir, c’est pas non plus une ville immense. » C’était juste Dortmund, ton chez-toi.


_________________
work HARD, dream big, never g i v e u p

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



welcome in my world (nina) Empty
MessageSujet: Re: welcome in my world (nina)   welcome in my world (nina) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
welcome in my world (nina)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Forge World
» 05. You roxx my World
» Commande Forge World du Père Noël !!!
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» World Tournament 2009 (Qualifications)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: À TRAVERS LE TEMPS :: Flashback-