AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 just hold on, i'm going home. (Tonio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

☆ private planes
avatar
Kyle Walker


Kyle.
☆ in hollywood since : 10/09/2018
☆ interviews : 70 ☆ crédits : jihan. (avatar/signature)

MessageSujet: just hold on, i'm going home. (Tonio)   Dim 16 Sep 2018 - 20:42



T’avais passé un excellent weekend. T’avais joué samedi après-midi et t’avais tout niqué avec City. Bien que tu te doutais que ta blessure avait inquiété la jolie femme que tu fréquentais depuis quelques semaines, t’avais mis un point d’honneur à toujours tout donner pour ton club. Alors certes, c’était pas tottenham avec ta bande de gars sûrs mais t’avais de très bons potes à City aussi dont Ben Mendy et Raheem, de quoi te faire largement tenir le coup. Aujourd’hui cependàt, c’était pas pour voir tes potes de toujours que t’avais débarqué à LA, non. C’était pour passer un peu de temps avec un de tes meilleurs amis, Antoine. Il t’avait pourtant dit que Dele était dans le coin mais depuis votre dernière altercqtion, t’avais tenté d’apaiser le diable anglais sans perdre ton sang froid et ça, c’était presque un exploit venant de toi. Ravi de voir que tes potes étaient là, tu t’étais donc empressé de rejoindre antoine après ta victoire, presque ravi de partager ta bonne humeur avec lui. À peine arrivé, tu sautais dans le canapé, lieu ultime de glandage à tes yeux alors que tu criais « toniooooooo ! J’viens d’arriver boy » d’une voix plus que rieuse, ne sachant pas tellement si ton double était réellement dans le coin ou non. Ne l’attendant pas, tu te dirigeais vers le frigo, prenant possession d’une bière bien fraîche avant d’aller t’asseoir sur le canapé, retirant tes sneakers pour te mettre à l’aise avant de t’affaler comme une vulgaire chiffe molle. Toujours pas de traces d’Antoine, tu posais ta bière sur la petite table, allant jusqu’à sa chambre alors que tu voyais que ce p’tit branleur dormait à point fermé. Non content de pouvoir l’emmerder à ton tour, tu te laissais tomber sur lui avant d’ajouter « aloooooors c’est comme ça qu’on accueille le patron ? » d’une voix amusée alors que tu prenais un malin plaisir à l’écraser comme il fallait, après toutnil avait l’habitude de tes conneries de gosses comme t’étais habitué des siennes alors à quoi bon lutter ?

_________________
« We found each other. I helped you out of a broken place. You gave me comfort but falling for you was my mistake. I put you on top, I put you on top. I claimed you so proud & openly and when times were rough, I made sure I held you close to me » :coeur1: - the weeknd.


Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
avatar
Antoine Griezmann



☆ in hollywood since : 22/08/2018
☆ interviews : 183 ☆ crédits : infected (avatar) + anaëlle (signa)

MessageSujet: Re: just hold on, i'm going home. (Tonio)   Dim 16 Sep 2018 - 22:43


going home.
Kyle & Grizou



J’ai du mal à me remettre dans le bain, même les siestes de trois heures ne me suffisent plus. Je ne sais pas si c’est lié seulement à mes capacités physiques ou si mentalement, j’suis tout aussi épuisé. J’ai un peu de mal avec les matchs en ce moment, je ne me sens pas au niveau et ça me blase un peu, plus Olivier que je n’ai pas revu depuis un petit bout de temps maintenant, ça commence à peser, ça commence à faire long. « ooooh it’s hoooott, oooh it’s hooot, daaamn it’s hooot OoOoOoOohh babyyy ! I wooon’t stooop, we won’t stooop, we gon’ get real crazyy » Je sais pas combien de temps ça fait que je suis sous la douche mais c’est déjà la troisième chanson joué en aléatoire, la troisième sur laquelle je m’enjaille totalement mais je profite qu’il n’y ait pas l’autre brute qui soit là et qui désire faire je ne sais quoi dans la salle de bain alors autant prendre tout mon temps et me taper le délire jusqu’au bout. La chanson suivante ne me plait pas plus que ça et, ça casse un peu l’ambiance. Je coupe l’eau, sortant rapidement de la douche avant de me saisir d’une serviette pour m’essuyer, l’enfilant autour de ma taille une fois fait. « Shimmy shimmy yaaay shimmy yaaay, swalla-la-laaa » J’sais pas trop où je trouve encore la motivation et la force pour chanter et remuer mon derrière mais me connaissant, ça va retomber rapidement et on m’entendra plus. J’enfile un boxer et un t-shirt simple noir avant d’aller mettre ma serviette à sécher et de choper au passage mon téléphone avant de filer dans mon lit m’envelopper dans les bras, remuant encore comme une anguille tout en fredonnant la chanson cette fois. Je coupe la musique, traînant un peu sur instagram avant que la fatigue ne s’empare de moi.

On m’écrase sans la moindre délicatesse, et subitement. Je sursaute, ouvrant rapidement les yeux, retenant la baffe qui a failli partir, par pur réflexe. Putain de merde, il est revenu le sauvage et en plus il est entrain de m’écraser, le salaud. « L’patron ? Ca fait très maquereau, ça. » J’grogne entre mes dents, tentant quand même de le repousser, encore totalement dans le gaz. « Vire, Kyle ! T’es lourd putain, j’vais crever. » C’est un peu comme si un bœuf m’était tombé sur la gueule et le pire dans tout ça, c’est qu’il met tout son poids. Une petite vengeance de tout ce que je lui ai fait subir, c’est ça, hein ? Qu’il se rassure, je suis rancunier, moi aussi. Je le pousse sur le côté, reprenant un peu mes esprits avant de me redresser et de lui donner un coup de poing amical contre son épaule. « Petit con, va. J’t’ai manqué, c’est pour ça, hein ! » Je me frotte les yeux, émergeant progressivement avant de glisser mes doigts dans mes cheveux qui ont repoussé à une vitesse folle, tant mieux. « Alors, ‘patron’, c’était bien ce week-end ? »


AVENGEDINCHAINS

_________________
give it to me all
Let's finish what we started, it's all I ever wanted. I'd walk the line for you, take a shot for you. Yeah, baby, that's what I'd do, 'cause baby I got you. It's true, I'd die for you. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ private planes
avatar
Kyle Walker


Kyle.
☆ in hollywood since : 10/09/2018
☆ interviews : 70 ☆ crédits : jihan. (avatar/signature)

MessageSujet: Re: just hold on, i'm going home. (Tonio)   Mar 18 Sep 2018 - 23:07



clairement, t'étais le gars le plus heureux au monde. City commençait son début de saison excellemment et toi, t'étais au top, recevant des éloges alors que t'entendais même parfois que t'étais l'un des meilleurs à ton poste et là, t'avais besoin de souffler, de t'éloigner de tout ce que tu entendais et t'avais rejoint Antoine à LA. entre ton histoire toute fraîche avec Jo et tes exploits en club, t'avais plus une minute à toi et t'avais réellement l'impression que ça faisait une éternité que t'avais pas vu le madrilène. t'étais donc arrivé à l'appartement, faisant ton show comme à ton habitude et là, t'avais vu personne. bon, tu t'étais installé pépère devant la tv, bière à la main avant de te rendre compte que le petit français était peut-être bien enfoncé au creux de son lit. tu savais bien qu'il avait le sommeil aussi lourd qu'une pierre :yep: alors t'avais décidé d'aller voir, histoire d'être sûr et là, bingo. il dormait à poings fermés. enhardi par cette vision, tu lui sautais dessus, l'écrasant bien comme il fallait du haut de tes 75 kilos tandis que tu l'entendais râler. quel bonheur :hiya: tu te contentais d'ajouter « j'suis le patron. qui a fait un match parfait samedi, heiiiin ? » d'une voix amusée alors qu'il essayait de te repousser tandis que tu prenais un malin plaisir à t'écraser sur lui comme une vieille vache malade. le pied. il finit par te pousser sur le côté et tu prenais tes aises, un peu fatigué par le trajet tout de même alors que tu riais, ajoutant « te fais pas de films, j'suis pas revenu pour faire tes machines, comme avant » d'une voix traînante alors que ton regard rieur ne le quittait plus. à sa question, tu ajoutais simplement « parfait, le match était béton. bon j'ai frôlé la blessure mais ça va mieux depuis, heureusement. et toi, quoi de neuf ? » d'une voix calme alors que clairement, t'étais heureux d'être enfin à la maison..

_________________
« We found each other. I helped you out of a broken place. You gave me comfort but falling for you was my mistake. I put you on top, I put you on top. I claimed you so proud & openly and when times were rough, I made sure I held you close to me » :coeur1: - the weeknd.


Revenir en haut Aller en bas

☆ expensive cars
avatar
Antoine Griezmann



☆ in hollywood since : 22/08/2018
☆ interviews : 183 ☆ crédits : infected (avatar) + anaëlle (signa)

MessageSujet: Re: just hold on, i'm going home. (Tonio)   Hier à 0:14


going home.
Kyle & Grizou



Une bombe aurait pu exploser à côté de moi, un voleur foutre le vacarme et s’amuser à tout déménager moi, j’aurai rien entendu tellement j’étais parti loin. Le réveil fut brutal au point de ne pas chercher à comprendre qui ça pouvait être, me débattant par réflexe et rien qu’à sentir le parfum de l’homme prenant son aise à mettre tout son poids sur moi, je me fais violence pour ne pas lui envoyer mon poing en pleine figure. Il a de la chance que je réfléchisse vite, le bœuf, sinon il se serait pris une baffe de cow-boy. « MOI ! » Réponse du tact au tact, rien que pour l’emmerder, ayant moi aussi joué ce jour là. Je peine à répondre, écraser par la brute épaisse que je réussis tant bien que mal à virer sur le côté, me sentant déjà beaucoup mieux, l’air étant beaucoup plus respirable. J’le laisse s’installer à son aise à mes côtés, me tournant sur le côté afin de l’avoir toujours dans mon champ de vision, remontant la couette jusqu’au dessus de mes épaules pour m’emmitoufler dedans. « J’ai pas besoin de toi pour ça, j’suis un homme indépendant, tu sais. » Puis quoi encore, me faire baby-sitter par une armoire à glace, ça fout grave la honte. Ca fait toujours plaisir quand il revient à la maison même si les retrouvailles sont loin d’être traditionnelles et qu’on va toujours dans l’abus au point de se faire des prises de catch. « Qu’est-ce que t’as branlé, encore ? T’as confondu football et Rugby ? » Dis-je en étouffant mon rire moqueur, un rire de petite peste, dans la couette histoire d’atténué. « Je suis pas fier de mon dernier match, 1 partout. Puis ça m’a crevé, entre ça et le voyage, j’suis foutu. Puis j’ai le temps long, c’est loin, Octobre. » Dis-je en faisant une petite moue, sans insinuer la vraie raison, le pourquoi du comment. Il se dira, ce n’est seulement que pour le match avec l’équipe de France et, basta. « Va me faire à manger, homme, j’ai faim. » Je tente le ton autoritaire, même si c’est pas trop ça. Je viens glisser mes pieds contre son corps au dessus de la couette avant de me mettre à le pousser de toutes mes forces pour le virer du lit et qu’il exécute mes ordres. « Tu dois te faire pardonner d’avoir osé me réveiller, brutalement, en plus ! Allez Kyky, plus vite que ça. Grizou a faim. » Je préfère le répéter, au cas où il ne l’aurait pas compris. « J’veux des spaghettis bolo, t’sais faire ça nan ? »

AVENGEDINCHAINS

_________________
give it to me all
Let's finish what we started, it's all I ever wanted. I'd walk the line for you, take a shot for you. Yeah, baby, that's what I'd do, 'cause baby I got you. It's true, I'd die for you. by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: just hold on, i'm going home. (Tonio)   

Revenir en haut Aller en bas
 
just hold on, i'm going home. (Tonio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: NORTHEAST-