AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We need to talk. (Dylmas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1411 ☆ crédits : Vava : bigbadwolf

MessageSujet: We need to talk. (Dylmas)    Sam 15 Sep - 19:11



We need to talk.
ft. Dylmas.


Thomas était de retour depuis peu de Londres. En effet il avait passé quelques jours là-bas en compagnie de son amie Kaya. Celle-ci l’avait ramené sur leur terre natale pour tenter de le faire penser à autre chose, en gros pour lui faire oublier Dylan. Mais c’était peine perdue. Même s’il avait passé un super bon moment avec la brunette en Angleterre, manque de chance pour elle, le jeune O’Brien n’était jamais bien loin dans l’esprit du blondinet. Encore moins depuis qu’il avait échangé des textos avec lui le jour de son anniversaire et que le brun lui avait demandé de rentrer au plus vite pour qu’ils puissent se parler.

Du coup ce n’était pas étonnant qu’il ait envoyé un message à Dylan alors qu’il avait à peine posé le pied sur le sol Américain. Bien évidemment il avait fait ça en cachette de Kaya. Il n’avait pas envie qu’elle lui râle dessus à cause de ça. Ils récupérèrent leurs bagages et la brune au volant de sa voiture avait déposé Thomas en bas de chez lui. Il lui avait dit au revoir et l’avait encore remercié pour ce séjour en Angleterre qui lui avait fait un bien fou. Une fois chez lui Mister Sangster avait rangé ses valises dans sa chambre et avait filé droit vers la salle de bains pour prendre une douche. Celle-ci l’aiderait à lui faire oublier la fatigue du voyage et le délasserait probablement. Une fois tout propre, parfumé et recoiffé le jeune homme quitta la salle de bains avec son peignoir sur le dos pour retourner dans sa chambre où il enfila une tenue propre. Il se contenta de mettre un jean noir ainsi qu’un t-shirt blanc pour le contraste.

Thomas fit le tour de l’appartement pour voir si Stella était là mais elle devait se cacher dans un coin. Peu importe il alla rempoter ses gamelles qui étaient vides puis enfila une paire de baskets avant de quitter son logement. Il claqua la porte de chez lui et fila en direction du parking où il retrouva sa voiture. Il grimpa à l’intérieur, démarra puis pris le chemin pour se rendre chez Dylan puisqu’ils avaient convenu ensemble qu’il le rejoindrait là-bas. Après un petit moment passé sur la route, le jeune homme se gara enfin devant chez le brun. Il coupa le moteur, se détacha, descendit de voiture et la ferma à clé avant de se diriger vers chez Mister O’Brien. Une fois devant la porte de chez lui, il sonna et attendit patiemment qu’on vienne lui ouvrir même s'il était quelque peu anxieux de revoir Dylan. Comment se terminerait leur entrevue ? Bien ? En tout cas c'était ce qu'espérait le petit Anglais. Après tout de son côté tout était aussi limpide que l'eau de roche mais l'Américain lui semblait encore perdu sur ce qu'il pouvait ressentir pour le blond.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3996 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Jeu 20 Sep - 17:20


≈ ≈ ≈
{ we need to talk. }
crédit/ tumblr ✰ dylmas.

La vie de Dylan avait pris un sacré tournant dernièrement, si bien que le jeune homme avait décidé de se consacrer pleinement à sa carrière. Et le fait d’avoir plusieurs tournages de prévus l’aidait à ne pas se torturer la tête avec sa vie sentimentale. Qui, il devait bien le reconnaître était en chantier le plus total. Il avait l’impression de ne plus rien contrôler et cela l’effrayait. Sans doute beaucoup trop pour quelqu’un qui comme lui, aimait agir par instinct. Il réfléchissait tout d’abord avec son cœur pour ensuite utiliser son cerveau mais que pouvait-il bien faire si même au fond de lui, il n’arrivait même plus à savoir ce qu’il souhaitait réellement ? Il avait l’impression que plus, il cherchait une explication, plus cela semblait s’embrouiller au fond de lui. Mais peut-être qu’aujourd’hui, il y verrait plus clair se dit-il en lisant le message que venait de lui envoyer Thomas. C’était en partie de sa faute si tout était le bazar dans sa tête. A ses yeux, le blond avait toujours été un pilier, un meilleur ami avec les mêmes délires étranges. Comment tout ça avait-il bien pu déraper de la sorte ? Le jeune homme n’aurait jamais sans doute jamais de réponses pour ça. Un soupir franchit ses lèvres alors qu’il lui répondait. Ses colocataires absents, ils allaient pouvoir discuter calmement de tout ça, enfin il l’espérait.

Es ce qu’il allait pouvoir réellement le regarder dans les yeux après ce qui s’était passé entre eux ? Dylan secoua la tête, non hors de question qu’il y repense. Peut-être pouvait-il prendre une rapide douche afin de se remettre les idées en place. Puis le contact de l’eau avait tendance à le calmer et il en avait bien besoin actuellement. Il allait finir par s’épuiser à force de faire le tour de sa table de salon. D’ailleurs, il ne put s’empêcher de se traiter d’idiot alors qu’il venait encore une fois de se cogner le pied contre celle-ci. Bougonnant contre l’objet, il se dirigea vers sa salle de bain, s’engouffrant à l’intérieur de la douche une fois déshabillé. Au bout de plusieurs minutes à rester sous le jet d’eau, les yeux fermés, il sortit. Cela l’avait apaisé et désormais, il pouvait confronter Thomas sans être stressé. Et comme si celui-ci l’avait senti, une sonnette se fit entendre. Ayant tout juste terminé de se changer, il mit sa serviette de bain sur ses épaules afin que ses cheveux ne trempent pas tout l’appartement.  Cela ne pouvait que le blond de toute façon, il n’attendait personne d’autre. Posant une main sur la clenche de sa porte, il prit une grande respiration avant d’ouvrir. « Thomas.. » dit-il simplement avant de se décaler. « Entres. » Il lui sourit doucement puis referma derrière lui. « Je te sers quelque chose à boire ? » dit-il en jouant avec ses mains.



_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1411 ☆ crédits : Vava : bigbadwolf

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Sam 17 Nov - 15:48



We need to talk.
ft. Dylmas.


Thomas ne savait pas trop comment tournerait l’entrevue avec Dylan mais en tout cas il avait plus que hâte de le revoir. Il lui avait manqué, véritablement. Peut-être même plus encore puisqu’il avait été loin de lui pendant quelques jours. C’était à la fois content et fébrile qu’il avait sonné à la porte du brun. Il attendit un petit moment devant celle-ci, se demandant si Mister O’Brien ne lui avait pas fait faux bond mais par chance ce n’était pas le cas. C’était donc soulagé qu’il vit apparaître son brun préféré sous ses yeux. Il souria en voyant qu’il avait encore la tête mouillée et qu’une serviette était posée sur ses épaules. C’était à croire qu’ils avaient eu la même idée, prendre une douche juste avant de se voir. « Dylan ! À ce que je vois on a eu la même idée ! » Dit-il en montrant ses cheveux et la serviette avant d’entrer comme l’avait invité à le faire l’autre garçon. « Eh oui moi aussi j’ai pris le temps de passer sous la douche avant de venir te voir. » Avoua-t-il le sourire aux lèvres. Il ne savait pas trop quoi faire et n’osait même pas bouger. « Ah oui avec plaisir ! » Répondit-il à Dylan tandis que celui-ci lui demandait s’il voulait quelque chose à boire. « Une boisson chaude si tu as ne serait pas de refus. » Rajouta-t-il au cas où l’Américain lui demanderait ce qu’il voulait. Puisqu’il faisait assez bon ici, le jeune homme enleva sa veste en cuir et l’accrocha au porte-manteaux de l’entrée avant de suivre son ami jusqu’à la cuisine. « Comment vas-tu ? » Se hasarda-t-il enfin à demander afin d’engager la conversation. Et puis oui il voulait vraiment savoir comment se portait Dylan depuis la dernière fois qu’il l’avait vu. C’était aussi un moyen de venir en douceur à parler d’eux deux et de la façon dont Dylan envisageait les choses à présent. Toutefois Thomas ne tenait pas à le brusquer en parlant directement de ça, donc il laisserait l’Américain en parler de lui-même. C’était sans doute la meilleure chose à faire. « Je suis content de te voir. » Annonça le petit Anglais avec un sourire aux lèvres qui ne faisait qu’appuyer ses paroles. « Tu m’as manqué… » Avoua-t-il d’un ton un peu plus bas. Il ne savait pas comment le brun prendrait ceci mais il espérait en tout cas que ça ne soit pas négatif.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 


Dernière édition par Thomas Brodie-Sangster le Ven 30 Nov - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3996 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Jeu 22 Nov - 11:34


≈ ≈ ≈
{ we need to talk. }
crédit/ tumblr ✰ dylmas.

Dylan redoutait un peu la confrontation. Autant, ils s’étaient parlés par messages, tout allait bien. Autant être face à face allait être une autre histoire surtout en sachant ce qui s’était passé la dernière fois. Le jeune homme se passa une main dans ses cheveux encore mouillés avant de soupirer. Tout allait bien se passer, il n’avait pas à paniquer de la sorte. Quoi qu’il arrive, Thomas resterait son meilleur ami n’est ce pas ? Mais es ce que cela lui suffirait ? Dylan avait beaucoup réfléchi et il était encore un peu dans le flou par rapport à sa relation avec le blond. Tout avait basculé vite que son cerveau n’avait sans doute pas encore dû encaisser cette histoire. Il faut bien avouer que la dernière fois, celui-ci était incapable de penser correctement. Merci l’alcool qui avait affecté ses neurones. C’était aussi pour cette raison qu’il avait décidé de ne plus boire, non pas qu’il considérait sa nuit avec lui comme une erreur, juste que ce n’était pas censé se passer comme ça. Certes, cela l’avait aidé à ouvrir un peu plus les yeux sur son attirance mais tout de même, il angoissait légèrement de perdre un ami. Néanmoins, il était trop tard pour reculer, encore plus lorsque Thomas était devant sa porte. « En effet, j’en avais bien besoin. » Non pas parce qu’il était sale, loin de là. Juste que cette douche lui avait permis d’être un peu plus apaisé bien qu’elle n’enlevait en rien au stress qui lui nouait l’estomac. Le jeune brun le fit rentrer chez lui, par chance ses colocataires n’étaient pas présents. Ils ne seraient pas dérangés si jamais la conversation devenait un peu trop sérieuse. Dylan le conduisit dans le coin salon/cuisine et lui proposa à boire. « Pas de soucis, je t’en fais une de suite. » dit-il en se dirigeant vers la cuisine où il mit en route la machine. Il sortit deux tasses avant que Thomas ne lui demande s’il allait bien. Il secoua les épaules avant de répondre. « Je vais mieux oui… et toi ? Comment c’était le voyage ? » Dylan avait l’impression de marcher sur des œufs à l’heure actuelle, il ne savait pas comment engager la conversation sur ce sujet. Et en même temps, il ne le souhaitait pas réellement. Encore une fois, il se laissait dominer par cette fichue angoisse. Un sourire naquit sur ses lèvres et il secoua la tête. « Moi aussi, je suis content de te voir. » Les tasses furent remplis et il en tendit une à Thomas, sa main trembla légèrement aux trois mots. Comment devait-il réagir face à ça ? « Mais je suis là maintenant, on va pouvoir se voir plus souvent. Enfin si tu veux.. » Es ce qu’ils allaient réellement tourné en rond de cette façon ? Dylan but une gorgée de sa tasse avant de prendre une grande respiration. « Thomas... » dit-il d’un ton sérieux.


_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1411 ☆ crédits : Vava : bigbadwolf

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Ven 30 Nov - 17:05



We need to talk.
ft. Dylmas.


Thomas était d’humeur assez mitigée au moment où il se retrouva nez à nez avec Dylan. Toutefois son angoisse s’envola assez vite quand il vit le sourire du brun. C’était fou le bien que ça lui faisait de le voir. Son sourire réussissait toujours à le faire se sentir mieux. D’ailleurs le jeune homme ne pouvait s’empêcher de regarder le brun. Il le trouvait sacrément sexy comme ça avec sa chevelure humide. Il se mordilla la lèvre, essayant tant bien que mal de chasser ses pensées. Ce n’était pas le moment qu’il lui saute dessus alors qu’ils avaient prévu de discuter tranquillement afin que l’Américain y voie un peu plus clair au sujet de ses sentiments pour le blond. Mister Sangster sortit de ses pensées en entendant la voix de son ami. Il fit un sourire en coin au brun. Mais ne trouvant rien à répondre il préféra garder le silence.

Le blondinet entra enfin dans le logement de son meilleur ami. Il enleva sa veste puis suivit son acolyte qui lui avait proposé à boire. Thomas avait demandé une boisson chaude. Il aimait bien en prendre de temps en temps, ça changeait un peu. Tandis que le jeune O’Brien mettait en route sa machine, le blond lui demanda s’il allait bien. Il crut voir un léger malaise du côté du brun mais préféra ne pas relever celui-ci afin d’éviter de le mettre plus mal à l’aise. Il hocha la tête avant de dire. « Oui ça m’a fait du bien de retourner quelques jours sur Londres. » Avoua le jeune homme en souriant. En effet ce petit voyage improvisé par Kaya avait été une bonne chose. Ça lui avait permis de se changer un peu les idées même si ça ne l’avait guère empêché de penser à Dylan. Encore plus après qu’ils aient échangé des SMS qui semblaient encourageants. En y repensant, le Britannique ne put s’empêcher d’avouer à Dylan qu’il était content de le voir. Après tout ça devait se voir comme le nez au milieu de la figure. Et puis le brun le connaissait certainement assez pour s’en être déjà rendu compte. Enfin normalement. Le sourire du blond s’agrandit encore plus quand son meilleur ami lui répondit qu’il était lui aussi content de le voir.

Les tasses étaient remplies et le jeune homme attrapa celle que lui tendait Dylan. « Merci. » Souffla-t-il doucement avant de sentir la bonne odeur de café qui s’en dégageait. Thomas grimaça avant de demander. « Tu aurais un peu de lait et de sucre s’il te plait ? » Parce que oui le café noir ce n’était pas du tout son truc… M’enfin si Mister O’Brien n’avait pas ce qu’il souhaitait il se contenterait de le boire comme ça. Après ça le jeune Anglais confia à l’Américain qu’il lui avait manqué. Il ne disait que la vérité. Déjà que d’ordinaire lorsqu’ils ne se voyaient pas, le brun lui manquait mais là en Angleterre, loin de lui, ça avait été encore pire. Il fut ravi de la réponse de l’autre garçon. « Bien sûr que je veux qu’on se voie davantage… » Répondit doucement le plus âgé des deux. Après tout pourquoi ne serait-il pas d’accord et content de ça ? Thomas toujours debout avec Dylan posa sa tasse sur le comptoir et releva la tête vers l’autre garçon. « Oui ? » Répondit-il tandis que Dylan venait de prononcer son prénom. La manière dont il avait parlé le rendait de nouveau anxieux. Il avait peur de ce que Mister O’Brien allait lui dire. Allait-il lui annoncer qu’il avait réfléchi et qu’eux deux ça n’avait été qu’une erreur ? Qu’il regrettait et préférait qu’ils soient uniquement amis ? Tout se bousculait dans la tête du jeune homme de 28 ans. Sentant ses jambes qui commençaient à flageoler sous la pression, il tira un tabouret et s’installa dessus. Il prit sa tasse entre ses mains pour se donner une certaine contenance en attendant de savoir à quelle sauce il allait être mangé.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3996 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Mer 5 Déc - 15:19


≈ ≈ ≈
{ we need to talk. }
crédit/ tumblr ✰ dylmas.

Dylan redoutait un peu la conversation avec Thomas, il faut dire qu’ils ne s’étaient pas reparlés depuis la dernière fois et le moins qu’on puisse dire, c’est que leur relation avait connu un léger tournant. Il ne savait pas si les choses allaient être comme avant ou bien juste être affreuses. Il redoutait d’être mal à l’aise et de ne plus pouvoir la bouche en sa présence. Cette sensation était désagréable. Il avait pensé que le fait de prendre une douche juste avant réussirait à la détendre un peu mais la boule au creux de son estomac était revenue aussi vite lorsque la sonnette s’était faîte entendre. Néanmoins, en le voyant derrière la porte, il ne put que sourire. Quoi qu’il puisse se passer aujourd’hui, thomas resterait son meilleur ami. Enfin c’est ce qu’il espérait. Il n’avait pas envie de l’effacer de sa vie, il avait besoin de sa présence à ses côtés. « Je m’en doute, tu as pu en profiter pour revoir ta famille ? » dit-il avec un sourire. C’était par message qu’il avait appris que le blond était retourné sur son pays natal. Il faut bien avouer qu’ils s’étaient sans doute évités après cette nuit. Dylan devait y voir plus clair dans ses sentiments. Ce n’était pas facile de passer du stade ami à amant, pour par la suite se demander si oui ou non des sentiments amoureux étaient présents. A l’heure d’aujourd’hui, il n’en savait toujours rien. Il ne voulait pas se tromper et faire de faux espoirs au jeune homme s’il lui répondait que oui. Et encore moins lui répondre non au risque de lui briser le cœur. Il lui avait sans doute fait assez de mal auparavant pour recommencer. Dylan espérait juste que Thomas aurait la patience d’attendre.

Le brun s’occupa de remplir les tasses avant d’en tendre une à Thomas. Il en goûta une gorgée et se brûla au passage la lèvre, c’était beaucoup trop chaud pour être bu de suite. « Oui bien sûr, je te donne ça de suite. » C’était tout de même étrange comme situation et Dylan redoutait un peu la suite des événements. Il savait bien que tôt ou tard, ils allaient devoir aborder le sujet. Ils n’allaient guère se regarder dans les yeux, tout le temps, bien que cela ne le dérangeait nullement. Le jeune homme ouvrit alors le frigidaire afin de sortir une bouteille de lait bio et la posa à ses côtés avant de partir en direction du placard où se trouvait le sucre. « Il ne me reste que du sucre en poudre, ça t’ira tout de même ? »  dit-il en montrant le sachet. Dylan savait que ce n’était jamais évident de doser avec une simple cuillère à café. Ou alors c’était lui qui n’était pas doué. A chaque fois, il en mettait soit trop soit pas assez. Du coup, il avait appris à le boire sans sucre sans pour autant réussir à enlever la grimace qui se formait sur son visage à chaque gorgée. « Et peut-être que si on se voie plus souvent, je… enfin bref, je serais juste heureux de passer du temps avec toi. » Encore une fois, il venait de prendre la fuite. Néanmoins, Dylan décida de prendre son courage à deux mains. Enfin presque. Il ne put que prononcer le prénom de Thomas, mais c’était déjà un bon début. Il avala une autre gorgée de son café avant de la poser sur le comptoir. « J’ai réfléchi à cette nuit-là… » Même s’il était alcoolisé ce jour-là, il  avait tout de même des images de ce qui s’était passé. Il préféra regarder le fond de sa tasse plutôt que le blond. C’était plus rassurant. « Je suppose que rien n’arrive au hasard et que ce qui s’est passé, je devais en avoir envie. J’aurais juste préféré que ça se passe en était sobre… » Parce que là, il ne pouvait s’empêcher de se demander si c’était juste l’effet de la boisson ou un réel désir de sa part. Tout s’emmêlait dans sa tête et plus, Dylan y réfléchissait, plus des questions apparaissaient.



_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1411 ☆ crédits : Vava : bigbadwolf

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Ven 8 Fév - 23:27



We need to talk.
ft. Dylmas.


On ne pouvait que remarquer sur le visage du blond qu’il était heureux d’être là et de revoir Dylan. Ça faisait un petit moment qu’ils ne s’étaient pas vu et même s’il marchait sur des œufs, le blond ne regrettait pas d’être là. Après tout il fallait bien que les deux amis discutent ensemble et aient une mise au point après ce qui s’était passé entre eux. C’était pour ça que les deux acteurs avaient convenu de se voir aujourd’hui. Mister Sangster n’avait d’ailleurs pas mis bien longtemps à prévenir son acolyte de son retour en ville, bien trop pressé de le revoir. Certes il était content d’être retourné dans son pays natal mais depuis qu’ils avaient échangé des textos avec Mister O’Brien, il n’avait eu de cesse de vouloir revenir à L.A. au plus vite pour passer de nouveau du temps avec lui. Même si Londres en compagnie de Kaya était loin d’être désagréable. “Oui le temps d’une journée. Pendant que Kaya était partie rejoindre des copines à elle.” Heureusement que la brune ne l’avait pas forcé à rester avec elle. Il se serait probablement senti mal à l’aise avec des personnes qu’il ne connaissait pas. Mais par chance elle n’avait pas eu envie de s’embarrasser de lui et il avait donc pu passer du temps avec sa famille. Les Sangster avaient été heureux que Thomas soit venu leur rendre visite. Parce que même s’il essayait de revenir le plus possible, il ne pouvait guère le faire trop souvent.

Dylan avait préparé du café puisque le blond avait eu envie d’une boisson chaude. Peut-être aurait-il dû demander quelque chose de frais. Parce que le brun venait de se brûler. Thomas grimaça, posant sa tasse sur la table de la cuisine. Il posa sa main dans le dos de l’autre garçon. “Ça va ?” Demanda-t-il espérant que l’autre acteur ne se soit pas trop fait mal avec le café chaud. Lorsque l’Américain lui dit qu’il lui rapportait le sucre et le lait, le blondinet souria en guise de remerciement. L’Anglais le regarda aller chercher ce qu’il lui demandait. Il arqua un sourcil en voyant une bouteille de lait bio. “Il y a eu erreur durant les courses ou vous vous êtes mis au bio tes colocs et toi ?” Demanda le jeune homme un peu surpris. Franchement il ne voyait pas lequel des trois aurait pu se mettre à ce type de nutrition. En attendant de savoir, Thomas versa donc un peu de ce fameux lait dans sa tasse et mélangea son café, espérant juste que le goût ne serait pas trop différent de ce qu’il avait l’habitude de boire. Il releva la tête à la question de son ami. “Oh non pas de souci ! Tant que ce n’est pas de l’aspartame ça me va !” En effet sa mère lui avait souvent rabâché qu’il ne fallait surtout pas en consommer car c’est cancérigène. De toute façon Thommy n’était pas du genre à prendre des trucs de régime mais soit, il suivait les conseils de sa mère. Elle devait savoir de quoi elle parlait après tout. Du coup lorsqu’il se baladait dans les magasins il scrutait toujours les étiquettes des boissons (principalement) pour vérifier qu’elles ne contiennent pas de cet édulcorant visiblement nocif pour la santé. D’un signe de tête il remercia Dylan après avoir pris le petit sachet de sucre qu’il ouvrit et versa dans sa tasse. De nouveau il mélangea sa boisson.

Comment Dylan avait-il pu penser que son acolyte ne serait pas heureux de passer du temps avec lui ? Thomas lui n’attendait que ça. S’il le pouvait il passerait tout son temps avec l’Américain. Mais bon celui-ci ne serait sûrement pas d’accord. Il finirait probablement par en avoir marre de lui et le renverrait chez lui. Il écouta attentivement ce qu’avait à lui dire Dydy. Il hocha doucement de la tête. Il ne savait pas trop quoi lui répondre, de peur de paraître idiot alors il se contenta de sourire. Après tout il serait heureux lui si l’autre garçon appréciait les moments passés ensemble. Il aimerait tellement que ça se passe comme venait de le décrire Mister O’Brien. Il ne savait pas pourquoi mais la manière dont son interlocuteur avait prononcé son prénom le rendait un peu nerveux. Il avait peur de ce que son complice allait lui dire. D’ailleurs il avait du mal à soutenir son regard. Mais il n’y avait pas que ça, même ses jambes le rendaient fébrile. De peur que ça se remarque trop, Mister Brodie-Sangster tira un tabouret et s’installa dessus. Il prit sa tasse entre ses mains comme s’il cherchait à se réchauffer. Il fit de son mieux pour regarder Dylan, espérant que celui-ci ne remarque pas son angoisse. La phrase que venait de prononcer le brun raisonnait dans sa tête. “Ah ?!” Était-ce une bonne nouvelle ou non ? Au moins il avait réfléchi à leur situation, c’était déjà ça… “Et ?” Finit par demander le blondinet, voulant en savoir plus, même s’il craignait que ça soit négatif. Essayer de ne rien montrer… Voilà ce que se répétait le plus âgé des deux. Il souffla sur sa tasse pour essayer de refroidir davantage sa boisson. Bizarrement les deux garçons semblaient mal à l’aise tous les deux, en train de faire croire qu’ils étaient préoccupés par leur café. Thomas ne savait pas trop s’il devait se réjouir ou non. Toutefois il redressa la tête, cherchant à croiser le regard de l’autre garçon. “Je comprends…” Il se tut un instant, se mordillant la lèvre. “J’aurais préféré moi aussi que ça se passe autrement…” Nul doute que s’il avait pu changer le passé pour que leur première fois soit différente, il l’aurait fait. Le jeune homme goûta avec précaution son café, ne voulant pas se brûler. Par chance il était tiède. “Malheureusement je ne m’appelle pas Marty McFly, je ne peux pas voyager dans le temps pour changer les choses.” Avait dit sincèrement le jeune homme qui essayait de détendre un peu l’atmosphère. “Tu veux qu’on fasse quoi du coup ? Enfin je veux dire…” Thomas était assez intimidé et avait bien du mal à aligner les mots. Il soupira, étant perdu, il ferma un instant les yeux. “Comment ça va se passer maintenant ?” Allaient-ils laisser les choses se faire naturellement ? Ou Dylan voudrait-il tenter quelque chose ? Pour voir s’il était vraiment attiré par le blond. Cette conversation commençait à lui donner le tournis.  

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3996 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Lun 18 Fév - 14:35


≈ ≈ ≈
{ we need to talk. }
crédit/ tumblr ✰ dylmas.

C’était étrange de se retrouver en tête avec Thomas. Dylan ne savait guère comment réagir face à lui désormais. Autant avant, il l’aurait accueilli les bras ouverts et lui aurait sorti de belles âneries. Autant aujourd’hui, il craignait même d’ouvrir la bouche. Comme quoi, une nuit pouvait changer la plus solide des amitiés mais le jeune homme se demandait réellement si celle-ci avait une sincère ou non. Après tout, il avait été assez aveugle concernant les sentiments du blond, il se demandait comment il n’avait pas pu les remarquer avant. Soit il allait devoir sincèrement acheter des lunettes de vue, soit Thomas était encore meilleur acteur qu’il ne le pensait. Par chance, Dylan avait arrêté de boire alors sa visite n’allait pas se terminer en drame. Pas comme la dernière fois. Certains passages restaient encore flous dans sa tête mais la plupart des souvenirs était bien présent. Et plus Dylan y pensait, plus il en avait mal à la tête à force. Il devait sûrement se poser trop de questions mais ce n’était guère normal de se retrouver dans le même lit que son meilleur ami juste à cause de l’alcool n’est ce pas ? Il avait pris du temps pour y réfléchir, les deux ayant chacun un emploi du temps différent. C’était plutôt un soulagement pour le brun de ne pas être confondre souvent au blond, mais maintenant qu’il était face à lui, Dylan devait bien admettre qu’il lui avait manqué. « J’arrive toujours pas à croire que tu aies réussi à supporter Kaya aussi longtemps, quel est ton secret ? Je passe une soirée avec elle et je ressors avec des envies de meurtre sur elle. » dit-il avant de se mettre à rire. Entre les deux, c’était un amour assez vache. Pourtant, leur amitié était bien présente, ils avaient juste une certaine manière de le montrer. Puis, la brune avait été présente lors de sa rupture avec son ancien petit ami. « Cela a du te faire du bien de les revoir. » Être dans un autre continent que ses proches ne devait guère être simple. Déjà que lui, il ne les voyait pas souvent. Le trajet Los Angeles et New-York était tout de même assez important.  

Dylan était sans doute un peu trop stressé vu qu’il venait de se bruler en préparant un café, le pas doué. Il s’insulta mentalement avant de laisser afficher un subtil sourire en remarquant que Thomas se faisait du souci. « Ne t’en fais pas, je ne suis pas en sucre. » dit-il en secouant les épaules, avant de se décaler voulant éviter le contact de sa main sur lui. L’excuse d’aller chercher du lait dans le frigidaire ne lui avait jamais paru aussi réel. « Oh, je crois que c’est Daniel qui souhaite se lancer dans un alimentation plus saine. Encore quelque chose comme ça. S’il croit que je vais arrêter les commandes par téléphone, il peut toujours rêver. » dit-il en pouffant. Dylan était passé maître au téléphone, il faut dire qu’hormis le poulet, le brun évitait de cuisiner. Il n’avait guère envie de se retrouver à la rue avec la colère en plus de ses deux colocataires. Par contre, Dylan se rendit compte qu’ils étaient à court de sucre. Il allait devoir sérieusement aller faire les courses. Cela allait être encore un désastre. Il avait tendance à prendre n’importe quoi, trop de choix le perturbait. Comme si les magasins avaient besoin de faire tout un rayon sur le même produit. C’était idiot. « Euh, non, c’est du sucre normal. Enfin, je crois. » Là, Thomas venait de lui parler chinois. Vu l’emballage, il avait l’impression que c’était juste du sucre basique mais en poudre. Rien de bien alarmant. Il le déposa devant le blond et il attendit sa réaction.

Puis, il fallut bien aborder la raison de sa venue chez lui. C’était délicat pour Dylan d’aborder le sujet et il ne cessait de jouer avec ses mains en même temps qu’il parlait. Il aurait aimé que rien ne change entre eux, que cette nuit ne gâche pas leur amitié. Mais ils devaient vivre désormais avec cette erreur, bien qu’au fond de lui, Dylan avait tendance à ne pas regretter ça. Le jeune homme trouva intéressant de regarder le sol de son propre logement, il ne lui avait jamais paru aussi magnifique. Et. Thomas attendait une suite sauf qu’elle ne semblait guère vouloir sortir de ses lèvres. Il se passa une main dans les cheveux et il essaya de contourner le problème d’une autre façon. Ce n’était guère délicat ce genre de conversation, il restait perturbé. Mais en même temps, ils ne pouvaient pas rester sans réponse. Thomas ne méritait pas ça, pas après tout ce qu’ils avaient vécu ensemble. Il se devait d’être honnête avec lui. « Mais je suppose que les choses n’auraient pas changé, l’alcool a du me donner une dose de courage. Ou d’inconscience, selon les points de vue. » Être ivre l’avait libéré de toute gêne. Il avait laissé ses envies prendre le dessus sans penser aux conséquences de ces actes. « Dommage parce que je n’aurais pas refusé un voyage dans cette voiture. » dit-il en pouffant avant de pousser un long soupir face à sa question. Le jeune homme se passa une nouvelle fois, une main dans les cheveux, ceux—ci étaient désormais complètement décoiffés. « Je ne sais pas ? » dit-il le plus simplement possible. « Je sais qu’on ne peut pas effacer ce qui s’est passé entre nous, cette nuit-là… Mais sache que je ne le regrette pas. Si c’est arrivé, c’est qu’il y a une bonne raison derrière tout ça. Je ne veux pas te mentir, pas à toi.  » Il se mordit la lèvre avant d’ajouter sans prendre de respiration. « Tu comptes pour moi, beaucoup. Sauf qu’avec tout ça, je ne sais pas si ce que je ressens pour toi, tu ne me laisses pas indifférent, ça c’est certain. Mais je ne veux pas que tu souffres à cause de moi, que je te fasse de faux espoirs si je ne peux pas t’offrir autre chose que de l’attirance. Tu mérites mieux. »  Dylan n’avait vu que Thomas qu’en ami durant de longues années alors forcément, tenter de réfléchir à une autre manière était assez déroutant pour lui. Peut-être que le temps lui dira la conduite à tenir mais il ne voulait pas que Thomas se retrouve à l’attendre.  




_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1411 ☆ crédits : Vava : bigbadwolf

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Dim 24 Fév - 17:57



We need to talk.
ft. Dylmas.


Les retrouvailles avec Dylan étaient un peu délicates mais Thomas était heureux de le revoir, vraiment. Il suffisait de voir son visage radieux pour s’en rendre compte. Le blond éclata de rire aux propos de son acolyte. Il mima une auréole sur sa tête et plaqua ses mains comme s’il priait, prenant un air d’ange. “Je suis un saint. Saint Thomas !” Dit-il avant de littéralement pouffer de rire. Il essaya ensuite de reprendre un peu son sérieux en haussant les épaules. “Que veux-tu que je te dise ? C’est peut-être parce qu’on est Anglais tous les deux ? Ou alors c’est toi qui en rajoutes !” Dit-il en faisant un sourire un peu amusé avant de venir faire une petite tape à l’Américain. Le jeune Sangster secoua la tête, amusé. Il était habitué à voir Dylan et Kaya agir comme chien et chat. S’ils ne le faisaient pas, nul doute que le blondinet en viendrait à se demander s’ils n’étaient pas malades. Et puis sous leurs carapaces ils savaient que ces deux-là s’adoraient. Si ce n’était pas le cas, ils agiraient autrement l’un envers l’autre. Le jeune British souria tendrement à l’autre garçon quand il parla du fait que ça avait dû lui faire du bien de revoir sa famille. “Oui un bien fou !” En effet être loin de ses proches c’est assez compliqué. Surtout quand on sait à quel point Mister Sangster est lié à eux. Sûrement un peu trop fusionnel avec sa famille. Il s’en rend compte maintenant qu’il ne peut plus les voir tous les jours comme avant.

Alors que Thomas s’inquiétait un peu parce que son ami s’était brûlé, il se fit sèchement remettre en place. “Houla !” Dit-il en se reculant. Il leva ensuite les mains en guise de capitulation. Il avait du mal à comprendre pourquoi le brun s’énervait pour si peu. Mais il ne tenait pas à l’énerver plus, donc il préféra garder un peu le silence. Enfin ça c’était jusqu’à ce qu’une bouteille de lait bio apparaisse sous ses yeux, réveillant sa curiosité. Le blondinet hocha la tête en entendant les explications de Mister O’Brien. “Ma foi ouais c’est vrai que de vous trois, je vois plus Daniel se mettre à la nourriture bio !” Dit-il avant de rire doucement tout en versant le fameux lait dans son café. “En même temps ça m’aurait étonné venant de ta part !” Dit-il en riant de bon coeur. L’Anglais pouvait comprendre Dylan. Lui-même aimait bien passer commande parfois quand il avait la flemme de faire à manger ou aucune idée de quoi cuisiner.

Une fois que le brun lui avait apporté tout ce qu’il avait demandé, Thomas put enfin goûter au café de son ami, même si celui-ci était encore un peu chaud. “Bon bah vrai sucre ou non et lait bio, il n’en reste pas moins que le café n’est pas mauvais.” Dit-il en faisant un petit sourire comme pour rassurer le jeune Américain sur le fait que la boisson était bonne. Il attendrait tout de même encore quelques minutes avant de boire de nouveau du café, il n’avait pas envie de se brûler comme Dylan l’avait fait un peu plus tôt.

Visiblement l’heure de la conversation sérieuse avait sonné, donnant quelque peu le tournis au petit blond qui s’était enfin assis afin que Mister O’Brien ne remarque pas son léger malaise. Thomas l’écouta attentivement et le questionna un peu puisqu’il voulait en savoir plus. Il attendait de Dydy qu’il se confie à lui. Les deux en étaient arrivés à la même conclusion, ils auraient préféré que leur rapprochement ait eu lieu d’une autre manière. Mister Brodie-Sangster se mordilla la lèvre en regardant l’autre garçon. Il ne savait pas trop quoi lui répondre pour le coup alors il haussa les épaules. Pour essayer de détendre l’atmosphère quelque peu pesante, le blondinet avait fait un peu d’humour, même s’il abordait un sujet sérieux. Il souria, secouant la tête à la réponse de Dylan. “Moi non plus !” Répondit TBS. Après tout qui ne rêverait pas de s’installer au volant de la voiture de Retour vers le futur et faire un bond dans le temps ?

Bien qu’anxieux à cause de la tournure de leur conversation, Tommy ne pouvait s’empêcher de regarder Dylan. Il le trouvait toujours sexy, mais lorsqu’il se passait une main dans les cheveux, ça avait le don de le faire fondre. Il se mordilla doucement la lèvre, aussi bien à cause de ça que du fait que Dylan ne savait pas trop où il en était. Il laissa toutefois le brun s’expliquer librement, sans jamais l’interrompre. Se contentant de sourire un peu de manière idiote lorsqu’il remarqua que l’Américain avait la même manie que lui, se mordre la lèvre. Ému par les paroles de Dydy, le jeune homme avait la gorge un peu nouée. Il posa sa main sur son propre coeur tout en prenant la parole à son tour. “Je comprends que tu sois quelque peu déconcerté par tout ça...” Il garda la main sur son coeur. Son autre main alla à la rencontre d’une des mains de Dylan. “Je suis très touché par tout ce que tu me dis. Je sens le respect que tu as pour moi. Saches que moi aussi j’ai un profond respect pour toi…” Dit-il sincèrement en commençant à caresser la main du brun. “Tant que tu es sincère envers moi et surtout envers toi-même ça me va…” Il retira sa main de celle de Dylan et entoura sa tasse de ses deux mains. “Si je dois souffrir alors je souffrirai… Je préfère ça au mensonge.” Tout ce que voulait le jeune Britannique c’était que son acolyte prenne le temps de réfléchir à leur situation et qu’il laisse simplement parler son coeur. C’était préférable pour eux deux. L’Anglais amena sa tasse à ses lèvres et termina son café. “Oh et j’ai remarqué quelque chose…” Dit-il sur un ton qui se voulait mystérieux. Il avait envie de taquiner un peu son ami. Même si ce n’était sûrement pas bon qu’il le fasse maintenant. “Tu as attrapé mon virus…” Il ria doucement avant de rajouter. “Celui de te mordre la lèvre !” Cela le faisait sourire. C’était bête mais peu importe, c’était une chose qui lui faisait plaisir. Le fait de voir qu’ils avaient un nouveau point commun.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3996 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    Jeu 7 Mar - 16:27


≈ ≈ ≈
{ we need to talk. }
crédit/ tumblr ✰ dylmas.

C’était embarrassant de se retrouver dans ce genre de situation, Dylan n’avait guère l’habitude de tout ça. Ce n’était pas son genre d’avoir une aventure d’une nuit avec quelqu’un et encore moins avec son meilleur ami. Il avait bien du mal à réfléchir correctement malgré la distance qu’ils avaient décidé de prendre peu de temps après cette nuit. Dylan se mit doucement à rire, Thomas un saint. Vraiment. Sur son visage, on pouvait clairement voir qu’il n’y croyait pas du tout. Peut-être fut un temps, il aurait pu confirmer que le blond était un ange mais pas après ce genre d’événements, ce qu’il avait vu de lui, lui prouvait qu’il n’avait guère une auréole sur la tête. « Moi en rajouter ? Jamais ! Elle est juste terrible avec moi, une vraie méchante alors oui, peut-être qu’elle est plus sympa avec toi parce que tu es anglais aussi. Mais si c’est le cas, ce n’est pas juste du tout. C’est moi qui dois supporter son côté démoniaque. » dit-il en croisant les bras, boudant presque. Kaya et lui avaient tout de même une drôle d’amitié. Si quelqu’un de l’extérieur les entendait se lancer des piques, nul doute qu’il penserait qu’ils étaient plus ennemis qu’amis. Et pourtant, c’était bien le cas, certes Dylan pouvait aussi parfois en douter. Lui, si adorable, il devait la supporter. Un vrai calvaire, il pouvait un témoigner. Le jeune brun sourit, il se doutait bien que partir voir sa famille ne pouvait lui faire que du bien. « Je devrais en faire autant, ça fait un moment que je ne suis pas allé à New-York. » dit-il en se passant une main dans les cheveux. Avec son emploi du temps, il n’avait guère eu le temps d’aller voir sa famille.

Peut-être devrait-il prendre quelques jours pour aller les voir. Ses parents ainsi que sa sœur lui manquaient beaucoup. Il allait devoir trouver un moyen d’alléger son emploi du temps afin de prendre un instant pour profiter de sa famille. « Désolé, ce n’est pas contre toi. C’est juste que c’est un peu la honte de se brûler de cette façon. » Il ne voulait pas que Thomas prenne mal son geste. Il n’avait guère voulu être vexant. Daniel et ses drôles d’envies. Parfois, il décidait que l’appartement devait manger plus sainement mais dès qu’il partait pour l’Angleterre, Dylan ne se privait guère de commander toutes les cochonneries dont il le privait. Il était bien plus en forme lorsqu’il mangeait du gras que lorsqu’il voyait que du vert dans son assiette. « C’est sûrement une envie passagère, ça lui sortira de la tête tôt ou tard. » dit-il en secouant les épaules. « Et ça va, ce genre de produit, ça peut encore passer. Il nous a ramené parfois bien pire. » Un rire s’échappa de ses lèvres avant de porter une main sur son cœur. « Je ne vois pas du tout pourquoi tu dis ça. » Ce n’est pas de sa faute s’il n’arrivait jamais à manger normalement. Il était devenu maître dans le passage de commande au téléphone. Il faut dire que lorsqu’il était tout seul, il n’avait guère envie de passer son temps derrière les fourneaux. Une pizza ou un hamburger et Dylan était le plus heureux des hommes. « Tu dis ça pour me rassurer ou c’est la vérité ? » dit-il en ricanant. Il pouvait très bien rater un café, ce ne serait guère étonnant de sa part après tout.  

Il fallait bien que tôt ou tard ils abordent la raison de sa venue n’est ce pas ? Le plus simple était de le faire au plus vite afin qu’ils puissent passer à autre chose, s’ils le pouvaient bien entendu. Thomas était quelqu’un d’important dans sa vie et il ne voulait pas qu’une erreur d’une nuit vienne gâcher leur amitié. Même si l’erreur en question, il ne la regrettait pas vraiment. Certes, il avait pu le penser au début mais au fur et à mesure qu’il y pensait, il avait fini par accepter ce qui s’était passé entre eux. « C’est normal que je te respecte, t’es mon meilleur ami. Quoi qu’il puisse se passer, j’espère qu’on le restera. » dit-il avec un moue triste. Il ne voulait pas le blesser. Tout ça était bien trop nouveau pour lui. Jamais, il n’aurait pensé avoir ce genre de relation avec Thomas alors même s’il l’avait plus ou moins accepté, à voix haute c’était difficile de le dire. « Je ne vois pas pourquoi je te mentirais. Je ne suis pas comme ça… » Et ça risquerait plus de blesser le blond qu’autre chose et ce n’était guère ce que Dylan souhaitait. « Je n’ai pas envie que tu souffres non plus à cause de moi. Je ne pourrais plus me regarder dans une glace en sachant ça. Il faut que j’arrive à mettre au clair ce qu’il y a vraiment entre toi et moi. Que peut-être j’arrête de penser que tu es simplement mon meilleur ami. Après je ne sais pas, c’est un vrai bazar dans ma tête, tu ne sais pas à quel point, je me suis torturé pour essayer de savoir ce que je ressentais pour toi… La seule chose pour l’instant que je peux te dire, c’est que j’ai compris que j’étais attiré par toi. Es ce que tu peux te contenter de ça pour le moment ? Je comprendrais que tu en aies marre de m’attendre… » Il baissa les yeux avant de soupirer. Il venait d’enchaîner un long monologue sans reprendre son souffle, il avait l’impression d’avoir couru un marathon. Cependant à son exclamation, il leva un sourcil interrogatoire, se demandant bien ce qui arrivait au jeune anglais. Il ne put s’empêcher de rire en l’écoutant. « Il faut croire que je traîne trop avec toi, je commence à attraper tes tics. » dit-il avec un sourire. Dylan se passa une main dans les cheveux, au moins la tension venait un peu de diminuer et cela en devenait un peu plus respirable. « J’espère au moins que ce n’est pas très dangereux ? »  



_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We need to talk. (Dylmas)    

Revenir en haut Aller en bas
 
We need to talk. (Dylmas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» 05 - I need to talk ♥ Saphira
» Let them talk [Pv Akeno]
» jaydan ⊹ when we have to talk about future
» jaydan ▬ when we have to talk to make things better

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: WESTSIDE :: Santa Monica-