AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drunk in wine. (dylmas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3488 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Dim 24 Juin - 15:29

drunk in wine.  // dylmas ※※※ Dylan était surpris d’apprendre qu’il n’était pas seul, il faut croire que Thomas était lui aussi adepte des secrets. Et désormais, le jeune brun avait tendance à vouloir savoir qui était donc la mystérieuse personne. Si jamais, il lui demandait, es ce que le blond lui répondrait ? Etrangement, il avait l’impression que non, qu’il se tairait ou trouverait un moyen de contourner sa réponse. Il faut croire que même s’ils étaient meilleurs amis, leurs vies étaient remplies de secrets. Qui tôt ou tard finissaient par éclater, il en avait subi l’expérience il y a quelques semaines maintenant. Dylan fit semblant d’être choqué lorsqu’il lui répondit qu’il ne savait pas s’il pouvait entrer. Quel ami indigne réellement. Lui, il venait gentiment le voir avec une bouteille – vide – et il l’envoyait promener. Rien que pour ça, Dylan en aurait pleuré. Néanmoins, en le voyant pousser la porte, un grand sourire apparut sur ses lèvres et il entra comme si le brun était chez lui. Il ne se souvenait même pas s’il était déjà venu ici ? « Et c’est qui ce fameux chéri ? » dit-il en tendant le coup comme s’il avait une chambre de voir la chambre de Thomas de cette façon. Quoi que vu que le silence était l’unique réponse à Thomas, Dylan se dit qu’il devait sûrement déjà dormir. Sauf s’il le faisait tourner en rond et qu’il était tout seul. Le cerveau de Dylan avait un peu de mal à tout prendre en compte. Il sentait naître un mal de tête rien qu’à l’idée de réfléchir. Alors il abandonna tout simplement, haussant les épaules en signe d’abandon.

Leur amitié était compliquée en ce moment, sa vie entière l’était d’ailleurs. A croire que le destin avait voulu torturer encore un peu plus le jeune brun. D’ailleurs, en y pensant, il se demandait bien ce que le blond pouvait bien lui trouver ? A sa réplique, Dylan ne put s’empêcher de grimacer et de se passer une main dans les cheveux. Il ne pouvait pas y répondre, cette conversation devenait réellement gênante. Néanmoins, il fut soulagé de voir que ce qu’il s’était passé dernièrement, n’allait rien changé entre eux. Thomas était l’un de ses meilleurs amis alors devoir couper le contact avec lui aurait été difficile. Il ne préférait même pas y penser à vrai dire, d’ailleurs son cerveau était-il réellement capable de fonctionner correctement ? Et voilà que maintenant, il se faisait sermonner comme un enfant de six ans par sa mère. Il était arrivé ici sain et sauf n’est ce pas ? Puis, ce n’était pas comme s’il avait roulé à fond, il avait été prudent. Bon, peut-être un feu rouge crié mais à qui cela n’arrivait pas franchement ? Dylan ne put s’empêcher de faire une légère moue quand Thomas décida que c’était judicieux de le décoiffer. « Je ne le fais jamais. » nia-t-il en secouant la tête. Il essaya de se recoiffer même si c’était sans espoir. Dylan allait sérieusement devoir passer au coiffeur, bientôt. Ses cheveux devenaient vraiment n’importe quoi et il perdait du temps à essayer de les coiffer correctement le matin. Il répondit à ce geste par un léger coup de hanche, pas trop fort non plus. Il n’avait pas non plus envie que Thomas vole à travers la pièce. En parlant de voler, voilà que maintenant Dylan était en panique. Il ne voyait plus sa voiture sur le parking, quoi qu’en y pensant, il ne se souvenait pas l’avoir garé ici. Demain serait sans doute une grande surprise pour lui, la concernant. Demain, il ferait jour, il verrait mieux qu’avec une simple lumière d’un lampadaire. Pestant contre tout et n’importe quoi, il allait se laisser tomber sur le canapé du blond, prenant ses aises comme s’il était réellement chez lui. Et voilà que maintenant, il découvrait que Thomas avait des pouvoirs magiques. En même temps, c’était normal sachant qui était son cousin. Il devait sûrement le regarder, à l’heure actuelle, avec la bouche à demi-ouverte et des étoiles plein les yeux. Un vrai gamin parfois. Dylan se rendit compte qu’il avait ouvert encore une fois trop vite sa bouche vu la tête que faisait Thomas. Son cerveau n’était sans doute pas capable de tout assimiler mais il s’en voulait. Il venait à peine de se réconcilier avec, qu’il risquait de nouveau une dispute. Voulant éviter à tout prix ça, il s’excusa en vitesse, allant même jusqu’à l’embrasser sur la joue pour se faire pardonner. Certes, Dylan était quelqu’un de très tactile en temps normal mais il faut croire qu’avec de l’alcool dans le sang, il devenait encore plus amical.

Ce fut vite oublié étant donné que Monsieur n’avait rien trouvé de mieux que d’aller fouiller dans les placards pour trouver quelque chose à boire. C’est que cela donnait soif de parler comme ça, il fallait penser à s’hydrater un peu. Sauf qu’il ne trouva rien et sans l’intervention de Thomas, il serait sans doute mort de soif. Ou pas. Il avait même trouvé le moyen de se cogner la tête mais une fois, la bouteille en main, étrangement il ne pensa plus à la douleur et se laissa entraîner jusqu’au canapé où ils cherchèrent à qui ils pouvaient bien trinquer. L’image du vieux lui vint alors en tête et il leva son verre à lui, espérant ne jamais le recroiser ou alors dans de meilleures conditions. « Y a toujours des abrutis dans ce monde. » Et on ne pouvait rien y faire malheureusement. Lui, Dylan avait de la chance, ses voisins étaient plutôt sympathiques. Il avait eu que très rarement la chance de les croiser alors même s’ils faisaient un peu de bruit à la villa, aucune plainte n’était déposée. Heureusement parce que vu le caractère du jeune brun, nul doute qu’il en aurait fait exprès rien que pour les ennuyer encore plus. Les deux jeunes gens s’installèrent un peu plus confortablement, à vrai dire Dylan prit totalement ses aises dessus. Il profita de chaque gorgée de sa boisson, laissant le liquide couler dans sa gorge. Il n’avait jamais été un grand connaisseur dans ce genre de boisson mais à force d’en boire dernièrement, il avait appris à reconnaître un bon d’un mauvais alcool. Et il pouvait clairement dire que celui-ci n’était pas si mal. il en avait goûté des pires dans le bar de Daniel, d’ailleurs il se demandait encore pourquoi son colocataire avait gardé de pareilles horreurs.

Un sourire apparut sur ses lèvres lorsque Thomas l’autorisa à rester ici, de toute façon vu comment il était avachi, il aurait bien eu mal à faire lever ses fesses de ces endroit. L’alcool était sans doute un peu trop encré dans ses veines, il avait l’impression de planer un peu. A croire qu’il avait sans doute un peu trop abusé aujourd’hui. Ce verre était probablement la goutte de trop. Dylan pouvait dire adieu à son cerveau qui avait décidé de se mettre en veille sans qu’il ne puisse faire autrement. Ou alors était-ce du au fait que Thomas était un peu trop proche de lui ? Il le regardait avec une légère pointe de curiosité, comme s’il se demandait ce qu’il comptait faire. Il ricana à ses mots, cela sonnait comme un mauvais film à l’eau de rose. Finalement, son regard suivit Thomas poser son verre sur la table de salon et se rapproche de nouveau de lui. Son visage se rapprochait de plus en plus, était-ce normal ? Il regarda le jeune blond, complètement perdu. « Thomas ? » Il fronça légèrement les sourcils avant de sentir ses lèvres sur les siennes. Pour la deuxième fois, Thomas l’embrassait. Il faut croire que c’était devenu une habitude chez lui désormais. Ses paroles continuaient de tourner en boucle dans sa tête. Peut-être qu’il pouvait l’aider ? Il en avait marre de souffrir, marre de boire pour tenter de tout oublier. Il avait bien conscience que cela ne faisait qu’aggraver les choses, la preuve, il s’était disputé avec Holland à ce sujet. Peut-être devrait-il arrêter de penser et juste se laisser aller ? L’alcool aidant sûrement la prise de décision, il ferma les yeux et après de longues secondes à ne rien faire, il décida d’appuyer un peu plus ses lèvres sur les siennes. Sa main sur son genoux remonta jusqu’à ses hanches comme pour le rapprocher de lui, timidement. Il avait besoin de ce contact physique, comme si cette connexion avec un autre lui avait manqué. C’était étrange d’embrasser Thomas, il avait encore du mal à le réaliser d’ailleurs. Merci l’alcool qui l’aidait à ne pas être embarrassé et ne pas le repousser. En avait-il vraiment la force de toute façon ? Il ne comprenait pas, il ne comprenait rien à ce qu’il se déroulait à l’heure actuelle. Ni à cette chaleur qui s’était répondu en lui lors du baiser. Ses joues étaient légèrement rouges, l’alcool et le baiser ne semblant guère faire très bon ménage sur les réactions du jeune homme. Il ouvrit légèrement ses lèvres comme pour lui permettre d’approfondir ce baiser.





(a) blue moon

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 832 ☆ crédits : Vava : kane., Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Jeu 26 Juil - 17:19



Drunk in wine
ft. Dylmas.


Quelle douce vengeance que de faire croire au brun qu’il n’était pas seul chez lui et qu’il hésitait à le laisser entrer. Bon évidemment il ne le laissa tout de même pas bien longtemps sur le seuil et le fit entrer à l’intérieur. Comme il aurait dû s’en douter, O’Brien cherchait à connaître l’identité du fameux chéri, qui n’existe pas. Thomas se retint de rire en voyant qu’il gobait vraiment cette histoire. Il fit mine de ne pas avoir entendu la question et n’y répondit donc pas. C’était probablement mieux ainsi vu qu’il n’était guère doué pour mentir dans la vie réelle. Heureusement il se débrouillait largement mieux lorsqu’il entrait dans la peau d’un personnage face à la caméra.

La discussion était devenue très bizarre pour Thomas mais bon fort heureusement pour lui elle ne dura pas longtemps. C’était toujours compliqué de parler de ce genre de choses alors qu’il avait des sentiments pour son meilleur ami qui lui ne l’aime pas. M’enfin là il s’était amusé à le décoiffer en précisant que c’était pour toutes les fois où le brun le lui avait fait. Il éclata de rire à la réponse de Dylan. « Mais non jamais voyons ! » Dit-il en roulant des yeux. Pourtant Dieu sait que l’autre garçon adorait le décoiffer assez souvent. D’ailleurs c’est simple, le blond ne compte même plus le nombre de fois où s’est arrivé. Alors oui pour un coup il pouvait bien rendre la pareille à son ami.

Les deux amis étaient assis sur le canapé après que Dylan ait quelque peu paniqué pour sa voiture. Le petit blond était amusé de voir à quel point son ami pouvait être naïf une fois qu’il était alcoolisé. Thomas secoua la tête, se retenant de rire en voyant l’expression sur le visage de l’autre garçon. Comme si les sorciers existaient vraiment. Ça serait le pompon si tel était le cas. Le blondinet préférait ne même pas imaginer un monde dans lequel la magie serait monnaie courante. Ce ne serait sûrement pas beau à voir. Surtout à cause des sorciers qui pratiqueraient la magie noire. Le jeune Anglais fut sorti de ses pensées par un Dylan qui s’excusait de l’avoir vexé et qui l’embrassait sur la joue, ce qui arracha un sourire au plus âgé. C’était mignon de la part de l’Américain d’agir ainsi. Et au moins il arrivait encore à avoir un peu les idées claires.

Enfin il ne les aurait peut-être plus pour très longtemps vu que Dylan avait trouvé le moyen de faire craquer Thomas et que ce dernier lui avait ramené une bouteille d’alcool. Ne s’attendant pas à le voir débarquer derrière lui dans la cuisine, le brun avait sursauté et s’était cogné à un placard. Directement le petit blond lui avait demandé si ça allait, mais voyant qu’il n’avait pas de réponse, il en déduisit que ça devait aller et n’insista pas, se contentant de passer au salon en compagnie de son meilleur ami. Sans savoir trop comment, ils vinrent à parler du voisin du petit British. Et c’était de loin le pire de l’étage. Jamais le blondinet ne l’avait senti ce type. Pourtant il n’était pas du genre à juger ou détester les autres, mais là c’était un peu normal vu le comportement de ce cher voisin. Brièvement le blondinet donna son point de vue au sujet de cet homme. Ils en parlèrent donc un peu tous les deux. « Ouais… » Ça des abrutis c’est sûr qu’il y en a et pas qu’un peu…

Thomas était quelque peu gêné et surtout chamboulé de voir que Dylan s’installait confortablement tout contre lui. Il essayait de ce fait de garder la tête froide mais ce n’était pas très simple. Il était plus que tenté par le brun qui ne devait même pas se rendre compte de l’effet qu’il avait sur lui. D’ailleurs son cerveau ne fonctionnait plus vraiment très bien. Et ce n’était sûrement pas le peu d’alcool qu’il venait d’ingurgiter qui lui faisait ça. Il continua à parler avec le brun auquel il avait proposé de rester puisque selon ses dires il était bien ici et pourrait y rester. Toujours selon le brun, l’alcool était le seul moyen qu’il avait trouvé pour oublier sa peine de cœur, son ex. Eh bien Thomas lui en voyait totalement un autre de moyen. D’autant plus que Dylan ne devait pas s’en rendre compte mais pour le coup il était vraiment très proche de lui et ses gestes n’aidaient pas le blond à garder la tête froide. Si bien qu’il n’arriva pas à résister à l’appel des lèvres du brun. Mais avant de se jeter sur celles-ci il lui demanda de se laisser aller. Sous-entendu de le laisser faire pour l’aider à oublier ses soucis. Il ne se préoccupa pas du fait que Mister O’Brien riait à ses propos. Il termina son verre d’une traite et le posa sur la table basse avant d’embrasser Dylan, espérant que cette fois il ne le repousserait pas. Mais ça ne semblait pas être le cas cette fois et le blondinet ne put que sourire tout en gardant ses lèvres sur celles du brun. Il n’avait plus envie de les quitter maintenant qu’il pouvait mieux les goûter que la fois précédente. Ses yeux s’étaient fermés afin de mieux savourer ce moment. Les battements de son cœur s’accéléraient et il pouvait sentir ses joues qui commençaient à chauffer. Il laissa l’autre garçon l’attirer un peu plus contre lui et quand il sentit que son partenaire était prêt, il inséra doucement sa langue dans sa bouche et commença à caresser la langue de Dylan. Leurs langues s’entremêlèrent et le blond sentait une douce chaleur qui commençait à l’envahir. Si bien qu’il n’avait pas envie de rompre ce moment. Il avait l’impression de planer, d’être dans un rêve alors que c’était réellement en train de se passer. Lui qui avait tant rêvé de pouvoir un jour voir ce moment se réaliser. Bien sûr il aurait préféré que ça se passe dans d’autres circonstances mais il ne pouvait pas laisser le brun se morfondre, il se devait de lui changer les idées. Et il n’avait trouvé que ça pour y parvenir. Il ne savait pas comment il réagirait le lendemain mais là il ne pouvait plus réfléchir de toute façon, il était lancé et ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin. Surtout que son cerveau ne voulait plus fonctionner correctement et qu’il ne faisait que suivre ce que son cœur lui dictait. Tandis que leurs langues continuaient leur ballet, le blond passa l’une de ses mains dans les cheveux de Dylan tandis que l’autre était posée dans son dos. Plus rien ne comptait hormis l’instant présent.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3488 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Mar 31 Juil - 18:25

drunk in wine.  // dylmas ※※※ Thomas était quelqu’un de très secret même avec lui, alors savoir qu’il y avait une personne chez lui attisait bien sa curiosité. Il se demandait quel genre de personne pouvait bien lui plaire. Sauf que le blond avait décidé de garder le silence, ce qui ne lui plaisait pas. Il ne put s’empêcher de bouder tout seul dans son coin, très bien, s’il tenait tant que ça à ne rien lui dire, qu’il ne se plaigne pas que Dylan garde ses secrets pour lui tout seul. Quoi que désormais, il ne cache plus rien. Peut-être une addiction pour l’alcool mais vu l’état, il était facile de s’en apercevoir. Le jeune brun avait tout perdu en un claquement de doigt et il ne savait pas comment il allait pouvoir tout gérer. C’était sans doute de sa faute si sa relation avec l’autre garçon s’était terminée. S’il n’avait pas été aussi trouillard, peut-être serait-il encore avec. Il secoua la tête afin de chasser les larmes qui menaçait de tomber. L’alcool avait tendance à multiplier les émotions. D’ordinaire, étant donné qu’il était tout seul, cela ne le dérangeait pas de craquer, que ce soit en pleurant ou bien en sautant partout comme un fou mais là, il était avec Thomas. Et il était venu le voir dans un but bien précis. S’assurer qu’il était encore en vie, ce qui était le cas. A moins qu’il ne parle à un fantôme.

Pauvre Dylan qu’on décoiffait, pour un peu, il se serait mis dans un coin et aurait continué de bouder. Comme si lui, il faisait la même chose, ce n’était guère son style de faire ça. Après un moment de panique où Dyl’ crut qu’il venait de subir un vol de voiture, il reprit son calme tout en s’installant dans le canapé. Sa vue se tremblant un peu lorsqu’il bougeait un peu trop vite. Son colocataire ayant joué dans la saga remplie de sorciers, il s’attendait presque à voir le blond faire un tour de magie. Sauf pas de chance, il faut croire que Thomas était juste un Cracmol et qu’il n’avait pas le même talent que son cousin. Dommage. Pour la peine, cela méritait bien un verre bien que Thomas ne semblait guère d’accord. Tant pis pour lui, Dylan avait décidé d’aller chercher la boisson de lui-même bien qu’il ne fut guère chez lui. Résultat des courses, il n’avait rien trouvé et en plus il allait sûrement avoir une bosse à son réveil. Il n’était décidément pas doué. Néanmoins, il pouvait compter sur le blond pour lui remonter le moral comme il faut. En voyant ce qu’il tenait dans les mains, il se mit à sourire et ils regagnèrent ensuite le canapé où Dylan appréciait le goût de l’alcool dans la bouche. Avant tout ça, il ne buvait que très rarement. Uniquement dans les fêtes et encore, c’était souvent lui qui était responsable. Mais il semblerait que les choses avaient changé depuis quelques semaines. L’alcool était devenu un quotidien chez lui et cela lui permettait d’oublier les flots de souvenirs qui apparaissaient dans son esprit.

Après avoir savouré longuement sa gorgée, il s’installa plus confortablement. Il aurait très bien pu s’endormir là, s’il avait pensé à fermer les yeux. Sans doute que l’alcool commençait à faire effet sur son organisme et rendait son cerveau complètement long à réagir. Le jeune homme parla alors de ses soucis, il donnerait tout pour connaître ce moyen pour lui faire tout oublier. S’il ne parlait pas d’alcool, qu’est ce que cela pouvait bien être ? Dylan ne pouvait s’empêcher d’être curieux à ce sujet et il n’avait même pas capté que le jeune blond s’approchait de plus en plus de lui. Sans doute son cerveau aurait été dans son état normal, un signal d’alarme se serait déclenché mais aujourd’hui, c’était loin d’être le cas. Il avait juste un œil un peu plus fermé que l’autre, se demandant bien ce qu’allait bien pouvoir proposer Thomas. Lui n’avait eu que l’alcool en solution et franchement, ce n’était guère une réussite. Il s’était légèrement renfermé sur lui-même, ne voyant que très peu de personne. Et de toute façon, le peu qu’il croisait, Dylan les envoyait promener parce qu’il n’avait pas besoin d’aide selon lui. Il voulait juste qu’on lui fiche la paix. A croire que personne dans son entourage n’avait connu une rupture douloureuse. La sienne l’était, même s’ils s’étaient mis d’accord sur ce point. Il en aurait pu rire, la douleur était bien présente. Si bien que parfois, il se demandait si rompre avait été la meilleure des choses affaires mais il fallait bien voir qu’avec Dylan, il ne partageait plus la même complicité qu’avant. Sans doute parce qu’ils avaient muri et que le plus vieux avait passé leur entière relation à se cacher. Es ce que tout ça se serait terminé autrement s’il avait eu le courage de dévoiler au moins son attirance au grand jour avant ? C’était risible de voir qu’il avait osé se dévoiler après leur rupture, à croire qu’il avait eu besoin de s’enlever un poids sur les épaules.

Son cerveau stoppa de fonctionner lorsque le blond posa ses lèvres sur les siennes et ses yeux s’écarquillèrent sous le choc. Es ce que c’était devenu maintenant une habitude chez lui de l’embrasser sans prévenir ? Sa résolution première fut de ne pas bouger, de regarder les alentours en cherchant de l’aide pour finalement se laisser aller. Qu’est ce qu’il risquait de toute manière ? Demain, il s’en souviendrait sûrement pas alors si cela pouvait lui faire oublier son mal être autant tenter. Puis, ce n’était pas avec n’importe qui, c’était avec Thomas et Dylan savait qu’il pouvait lui faire confiance. C’était son meilleur ami après tout. Le jeune brun entre-ouvrit légèrement sa bouche et le baiser devint un peu plus passionné. Et merci l’alcool qui faisait l’effet d’un cuiseur pour lui. Il avait l’impression d’étouffer, que sa tête allait exploser. Ses mains serrèrent un peu plus fort leur emprise sur sa taille avant qu’il ne sente une main dans son dos. Il se figea légèrement à son contact et quitta un instant ses lèvres, essayant de reprendre sa respiration alors que ses joues semblaient avoir pris la même couleur qu’une tomate. Le jeune homme avait un peu de mal à garder ses yeux ouverts mais il souriait, c’était déjà ça. L’une de ses mains quitta la hanche du jeune homme et celle-ci vint caresser les lèvres du blondinet. Lèvres qu’il venait de quitter. « J’crois que j’ai trop bu.. » dit-il en pouffant légèrement. Alors que son pouce frôlait le coin inférieur de sa bouche, il vint nicher sa tête dans le creux de son cou. Ses lèvres vinrent se poser sur sa carotide qu’il embrassa rapidement avant de lui murmurer à l’oreille. « Fais-moi oublier. » Parce qu’il lui faisait confiance les yeux fermés. « Thomas. » dit-il les yeux dans le vague, prenant son visage en coupe pour reprendre leur baiser là où il s’était arrêté. Il voulait de nouveau ressentir ses sensations, si agréable qu’il ressentait en lui et qui avait disparu depuis quelques temps.





(a) blue moon

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 832 ☆ crédits : Vava : kane., Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Mer 15 Aoû - 15:04



Drunk in wine
ft. Dylmas.


Thomas avait toujours été quelqu’un de très discret dans sa vie privée. Non pas qu’il ne faisait pas confiance à ses proches ou ses amis, mais il aimait avoir son jardin secret. C’était comme ça et ça l’avait toujours été. Donc il ne changerait sûrement pas de sitôt. Après tout ce n’était pas de sa faute s’il était ainsi. Là pour l’heure il s’amusait à faire croire à son meilleur ami qu’il avait une conquête chez lui. Et le moins qu’on puisse dire c’était que Dylan ne marchait pas mais courait carrément. Si bien que le petit blond ne put s’empêcher de rire en le voyant bouder. C’était dingue ce que le jeune O’Brien pouvait être gamin quand il s’y mettait. Ce qui amusait toujours le plus vieux des deux même s’il connaissait depuis déjà bien longtemps cette facette du brun.

Thomas avait bien remarqué l’état d’ébriété de Dylan. Dans un premier temps il avait tenté de lui faire entendre raison mais s’était vite rendu compte que ça ne servait à rien de lui parler puisque le brun ne voulait rien entendre et qu’il n’en faisait qu’à sa tête. Du coup tant pis le blondinet s’était résolu et avait cédé en lui ramenant une bouteille qu’il avait trouvée et qu’ils partageraient assis tranquillement sur le canapé. Enfin ça c’était au début puisqu’après l’Américain n’avait rien trouvé de mieux que de s’installer tout contre le blond qui avait du mal à garder les idées claires à cause de leur proximité. Et puis le brun n’était pas bien, son ami l’avait bien remarqué, déjà par les textos qu’ils avaient échangés plus tôt mais encore plus en le voyant en direct. Mister Sangster aimerait tant lui faire oublier ses problèmes de cœur. Mais là son cerveau était pour le moins obnubilé par les lèvres de Dylan, si bien qu’il ne trouva rien de mieux que de l’embrasser pour lui faire oublier sa peine. Après tout peut-être que ça fonctionnerait. En tout cas l’Américain était loin d’être réfractaire puisqu’ils s’embrassèrent langoureusement, chose qui rendait totalement fou Thomas qui sentait les battements de son cœur s’accélérer. Tout son corps semblait en ébullition, pour s’en rendre compte il suffisait de regarder ses joues qui commençaient à se teinter. Mais le baiser fut interrompu par Dylan, laissant l’autre garçon faire un peu la moue. Lui aurait aimé que ce baiser ne s’arrête jamais, toutefois il ne quitta pas du regard l’autre garçon et fit un sourire en coin lorsqu’il dit qu’il avait trop bu. Il le laissa toucher sa bouche de ses doigts, ne voulant pas le brusquer. Il le serra contre lui alors qu’il sentait que le brun embrassait sa carotide, ce qui lui procura un frisson instantanément. Son sourire s’étira lorsqu’il l’entendit lui demander de lui faire oublier. « Je vais faire ça… » Lui dit-il doucement. Pas de problème il allait s’atteler à faire ça avec grand plaisir.

De nouveau il souria quand Mister O’Brien attrapa son visage en disant son prénom. Il mordilla doucement sa lèvre en le regardant puis put de nouveau sentir les lèvres du brun sur les siennes. Il souria, fermant les yeux pour mieux savourer ce second baiser qu’ils échangeaient ce soir. Le jeune homme titilla les lèvres de l’autre garçon avec sa langue pour lui faire comprendre qu’il voulait approfondir leur baiser. Il voulait de nouveau goûter à la langue du brun, avide d’en avoir plus que l’aperçu qu’il avait eu quelques instants plus tôt. Le blond rapprocha de lui l’autre garçon, voulant le sentir tout contre lui. Il passa l’une de ses mains sous son haut et vint la placer sur les reins de Dylan tandis que l’autre se trouvait sur sa nuque. Celle sur les reins du brun se fit baladeuse et se glissa sous son bas afin de commencer à parcourir ses fesses si attirantes.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
drunk in wine. (dylmas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» your lips are like wine, and i want to get drunk ▽ madison, michael.
» Let's get drunk and tell eachother everything we're too afraid to say sober [Feat. Alejandro] ~Le Marais~
» Your lips are like wine and I want to get drunk. ● Alyslav /!\
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: SAN FERNANDO VALLEY-