AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drunk in wine. (dylmas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

☆ fantastic animator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3168 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: drunk in wine. (dylmas)   Mar 10 Avr - 17:52

drunk in wine.  // dylmas ※※※ Rangeant son téléphone dans sa poche, Dylan se leva du canapé et dut rester quelques minutes sans bouger. C’était lui ou le sol était entrain de bouger sous ses pas ? Un tremblement de terre ?  A cette réalisation, il se mit à courir se mettre à l’abri sous la table de salon, se cognant la tête en se baissant avant de réaliser que tout s’était calmé. Il fronça les sourcils, c’était étrange, il n’entendait rien dehors. Pas de cri, pas d’alarme, rien. Avait-il rêvé ? Secouant les épaules, il finit par soupirer. Sans doute son imagination qui avait décidé de lui jouer un tour. Ou alors, c’était à cause de la bouteille qu’il tenait actuellement dans la main qui lui faisait cet effet aussi intense ? Pourtant, il n’avait pas énormément bu. La preuve, il était encore sain d’esprit et il pouvait marcher droit, il était juste un peu guilleret. Néanmoins, ce n’était guère le temps de rêver, il devait aller chez Thomas. Celui-ci ne lui répondait pas et ce n’était pas normal. Peut-être que lui aussi venait de subir le tremblement de terre et il avait reçu une commode l’empêchant ainsi de lui répondre ? Ce serait dramatique. Terminant de boire le contenu de son verre, Dylan entreprit de chercher ses clés de voiture. Après tout même s’il avait consommé, il se sentait en étant de conduire. Il avait juste fait quelques essais de boisson rien de bien méchant pour son organisme. Il avait juste dit adieu à une bouteille de vin, pas vraiment à son goût d’ailleurs. Il allait devoir le dire à Daniel, peut-être qu’il lui hurlerait dessus mais ce n’était pas de sa faute. Puis, il devrait plutôt le remercier d’être devenu un excellent goûteur, il aurait été déçu de sa saveur. La preuve, il avait sorti la vodka par la même occasion. Pendant la soirée, Dylan s’était ainsi improvisé barman et il avait proposé ses services à Thomas. Qui les avait refusés aujourd’hui. C’était une honte. C’était par amitié qu’il proposait et lui, il se permettait de refuser surtout que c’était gratuit ! Décidément, il ne le comprendrait jamais.

Sortant de la villa qu’il partageait avec Daniel, il descendit l’allée jusqu’à sa voiture en chantonnant. A croire qu’il avait l’alcool joyeux, ce qui n’était pas un mal après tout. Le jeune brun venait actuellement de vivre une rupture assez inattendue. Sans doute pour ça qu’il avait passé sa soirée en compagnie d’un verre toujours rempli. Il avait besoin d’oublier, oublier ces deux ans de couple qui s’envolaient en fumée. Alors qu’il ouvrait la portière de sa voiture, il s’étala de tout son être par terre et il enguirlanda son pied qui n’avait pas voulu se lever pour monter dans le véhicule. Une fois bien assis, il ferma un instant les yeux avant de secouer la tête pour se remettre les idées au clair. Dylan avait embarqué par la même occasion sa bouteille de vin vide, qui sait ce qu’il allait en faire. Mais on lui avait toujours appris de ne jamais venir les mains vides. Alors, c’était ce qu’il faisait. Allumant le contact, il mit à fond la musique et commença à bouger en rythme de la musique. Qu’importe si les environs pouvaient entendre. Il démarra, calant au premier essai avant de finalement prendre la direction de chez Thomas.

La route se passa correctement, peut-être qu’il engueula quelques chauffeurs qui avaient le malheur de croiser son chemin mais sinon rien de grave ne lui était arrivé. Il était encore apte à conduire sauf pour se garer. Il prit au moins deux places de parkings devant l’immeuble ou logeait Thomas. Et son cousin. D’ailleurs, es ce qu’il était là lui ? Non pas qu’il n’ait guère envie de le voir mais devoir faire des boissons pour trois signifiait en avoir moins pour soit, ce n’était pas très alléchant. Le jeune homme descendit de la voiture et entra, optant par la même occasion pour l’ascenseur et sa petite musique qui le fit danser plutôt que les escaliers. Une fois arrivé devant chez Thomas, il sonna et se retrouva nez à nez avec un vieux. « Wow Thomas, t’as vieilli. T’es tout ridé ! » Avant de l’entendre lui dire que c’était en face et qu’il ne devait plus le déranger en pleine nuit s’il ne voulait pas un coup de canne. Secouant les épaules, il alla sonner cette fois-ci à la bonne porte, son doigt ne voulant pas se décoller de la sonnette. « Thomaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas ! » dit-il la tête posée sur la porte.




(a) blue moon

_________________
    † from the moment you ran into the maze I knew I would follow you anywhere, we all have, no matter what the cost. Taking those first steps with you into the unknown, if I could do it all over again, I would.
Revenir en haut Aller en bas

☆ best member
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 616 ☆ crédits : Vava : fayrell, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Jeu 12 Avr - 0:25



Drunk in wine
ft. Dylmas.


Le petit Anglais était seul chez lui ce soir. Enfin presque puisque Stella sa petite chatte dormait tranquillement quelque part dans l’appartement. Probablement sur une chaise ou quelque chose comme ça puisqu’elle aime beaucoup dormir n’importe où. À moins qu’elle ne soit allée s’installer dans la chambre de Tom si celui-ci n’avait pas pris la peine de fermer sa porte. Le cousin de Thomas était sûrement parti dormir chez Emma. Enfin il ne faisait que supposer puisqu’il n’était au courant de rien. Même pas Mister Felton prenait la peine de prévenir Tommy qu’il ne rentrait pas dormir à l’appart. M’enfin du moment qu’il n’avait pas une panne ou un problème l’empêchant de rentrer ce n’était pas bien grave, même si Thomas ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter par moments.

Le jeune homme était sorti sur le balcon afin de fumer une clope pour l’aider à se détendre un peu. Il avait largement freiné sa consommation de tabac. Cependant il lui fallait quand même plusieurs cigarettes par jour. Mais au moins il avait fait l’effort de ralentir. C’était peut-être à force d’avoir entendu à maintes reprises sa famille lui faire des reproches sur le sujet. Pourtant à chaque fois il les avait envoyé balader bien comme il faut. Son inconscient avait tout de même dû intégrer les propos de ses proches et lui faire comprendre subtilement qu’il devait moins fumer. Une fois sa cigarette terminée il la jeta au loin sur la route, après s’être assuré bien sûr qu’il n’y avait personne dans les parages. Il ne tenait pas à ce qu’un voisin se prenne un mégot sur le crâne, ça aurait fait désordre.

Après avoir fumé, le jeune homme était allé à la salle de bains prendre une bonne douche pour continuer à se relaxer. Il en avait bien besoin avec tout ce qui lui passait par la tête ces temps-ci. Trop de choses venaient polluer son esprit… Il soupira au moment d’entrer dans la douche. Il resta un bon moment sous l’eau tiède à penser à diverses choses. Il pouvait faire tout ce qu’il voulait, rien à faire il ne pouvait pas s’empêcher d’être tracassé. Quand serait-il enfin tranquille ? Sans pensées désagréables ? Sorti de la cabine de douche, il se sécha en vitesse avant d’enrouler une serviette autour de sa taille pour se rendre jusqu’à sa chambre. Il était peut-être seul, mais son cousin pouvait rentrer à tout moment alors il ne tenait pas à ce qu’il le voie nu. Donc oui il avait préféré prendre ses précautions. Une fois dans sa chambre il posa la serviette sur le dossier de sa chaise de bureau puis chercha après un boxer propre dans son armoire. Il l’enfila aussitôt avant de se glisser dans son lit. Une lumière clignotante sur son téléphone attira son attention. Il le déverrouilla et put remarquer qu’il avait un nouveau message de Dylan. Ça faisait un petit moment que ce dernier n’avait pas essayé de le recontacter. Il soupira, ne sachant pas quoi faire. Allait-il encore s’empêcher de lui répondre au risque de se mettre dans tous ses états, comme d’habitude ? Ou bien cette fois lui répondrait-il enfin ? Pour le moment il posa son téléphone près de lui et essaya de se vider la tête en lisant un bouquin. Mais au bout de plusieurs minutes, sans arriver à finir la page sur laquelle il était, il comprit qu’il n’arriverait tout bonnement pas à lire. Du coup il soupira de nouveau et prit la décision de répondre à Dylan… Au début les premiers messages ne furent pas simples puis très vite ils plaisantèrent ensemble, comme au bon vieux temps. Bien que le brun était vraisemblablement en train de se souler pour oublier sa rupture. Au fil des minutes le blond proposa un jeu totalement stupide que son ami accepta. Évidemment certaines réponses le blessèrent mais il ne le montra pas.

Et puis sans qu’il ne s’en rende compte Thomas était tombé tout simplement dans les bras de Morphée. Il ne saurait pas dire combien de temps ça avait duré mais il fut réveillé en sursaut par la sonnette de son appartement. Il se frotta les yeux, se demandant ce qui se passait. Son cœur tambourinait dans sa poitrine à cause du réveil brusque qu’il venait d’avoir. Dire qu’il dormait si bien… Pas encore bien réveillé, il sortit de son lit chaud en boxer et marcha au radar, se dirigeant vers la porte d’entrée, dans le noir puisqu’il connaissait le chemin par cœur. Et cette sonnette qui continuait à retentir comme si quelqu’un s’était endormi sur le bouton. Ça avait le don de le rendre dingue. Il se dépêcha donc d’aller jusqu’à la porte, d’allumer la lampe. « Oui ça va ça va j’arrive ! » Pesta-t-il contre la personne derrière la porte qu’il se hâta de déverrouiller. Alors qu’il n’avait pas encore ouvert la porte totalement il bailla en disant. « Tom t’es sérieux d’avoir oublié tes clés et de me réveiller en pleine nuit ? » Il ouvrit totalement la porte et fut plus que surpris de voir Dylan devant lui. Il se passa la main nerveusement sur la nuque. « Dylan !? Qu’est-ce que tu fais ici ? » Lui demanda-t-il en se décalant pour le laisser passer. Après tout il n’allait pas le laisser à la porte même à cette heure tardive. « En tout cas t’as de la chance que Tom ne sois pas là sinon tu serais déjà mort ! » En voyant la tête du brun il comprit bien vite qu’il avait effectivement trop bu. Il soupira et l’aida à entrer à l’intérieur, le conduisant jusqu’au canapé. Il fit ensuite demi-tour et ferma la porte derrière eux. « T’as vraiment conduit jusqu’ici ? Dans ton état ? » Si tel était le cas, le blond n’en reviendrait tout simplement pas de la bêtise de son meilleur ami. Était-il si inconscient du danger pour prendre le volant dans cet état ?  

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas

☆ fantastic animator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3168 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Jeu 12 Avr - 15:59

drunk in wine.  // dylmas ※※※ Lorsque Dylan avait envoyé son premier message, il ne pensait pas que Thomas lui répondrait. Après tout, combien de fois avait-il cherché à prendre contact avec lui sans succès ? Il l’avait harcelé de messages qui finissaient à chaque fois sans réponse et pour le coup il maudissait la fonction de l’accusé de réception. Parce qu’il savait que Thomas recevait tout mais qu’il n’avait pas envie de lui répondre. Et ce type de comportement le blessait vraiment, c’était son meilleur ami et voir qu’il l’évitait de cette façon rendait la communication guère facile. Certes, il comprenait ses raisons pour les accepter, c’était autre chose. Tout avait dérapé de toute façon dans sa vie, il avait l’impression que tout ce qu’il avait construit s’effondrait. Thomas et lui s’étaient toute suite bien entendus sur le tournage et il le considéra bien vite comme son meilleur ami. Ami qui actuellement était fâché contre lui. Et si ça ne suffisait pas, le jeune brun avait du dire adieu à sa relation avec son petit ami. Deux ans de couple et tout était parti en fumée. Les deux jeunes gens ne se voyaient pas souvent en ce moment, Dyl’ pouvait le reconnaître. Après tout, il venait de clôturer sa tournée promotionnelle et il ne songeait qu’à une chose, c’était de dormir. Et son homonyme avait aussi un emploi du temps chargé. Lui qui pensait passer une soirée tranquille en sa compagnie, il s’était retrouvé célibataire. Grosse surprise. Alors Dylan tentait d’oublier toute ça et la seule solution qui lui était venue en tête, c’était l’alcool. Ce qui était stupide sachant qu’il ne tenait guère celle-ci. Il pouvait remercier son colocataire d’avoir un petit stock bien à lui. Peut-être qu’il voudrait mettre à la porte le brun à cause de ça ? Ce serait vraiment la dernière chose dont il avait besoin, se retrouver à la rue. Certes, il y avait des bons hôtels dans le coin mais il s’était habitué à cette villa. C’était devenu son chez lui. Et même s’il avait songé habiter avec son petit ami, ce rêve était parti loin désormais. Peut-être devrait-il prévenir Daniel qu’il avait rompu ? Il viendrait boire avec lui comme avait pu le faire Kaya.

Soupirant longuement, il s’était retrouvé avec une bouteille vide et un Thomas qui en répondait plus. Pourtant, ils s’étaient pas mal ouverts, bien que Dyl’ ignorait s’il allait s’en souvenir ou pas le lendemain. Certes, il n’était pas encore ivre mais son cerveau semblait vouloir fonctionner au ralenti. En temps normal, il avait disputé fortement une personne qui avait bu et qui prenait le volant. Mais ce souci était loin désormais. Puis, il connaissait bien la route et à cette heure-ci, il ne devait guère y avoir beaucoup de trafic. Néanmoins, il allait sans doute recevoir une amende pour un grillage de feux rouges dans les règles. Il n’avait pas eu le temps d’appuyer sur la pédale de frein. Par chance, il n’y avait pas d’autres voitures dans ce carrefour et ainsi il évita un accident qui aurait pu être dramatique. Que ce soit pour lui comme pour l’autre voiture. Le jeune homme arriva enfin devant chez Thomas, se garant du mieux qu’il pouvait. Pourquoi les marques blanches des emplacements de parking avaient l’air de zigzaguer ? Voilà la question que se posait actuellement le brun alors qu’il fixait celle-ci. Décidant d’ignorer cette question, il embarqua sa bouteille et alla sonner à la première porte. Grave erreur. Il tomba sur un petit vieux qui lui hurla aux oreilles. « Faut se détendre heiin. » dit-il alors qu’il lui claqua la porte au nez.

L’insultant au passage, il se dirigea vers, cette fois-ci, la bonne porte et un Thomas apparut plusieurs minutes plus tard. Un grand sourire apparut sur ses lèvres alors qu’il le fit entrer chez lui. « Je suis v’nu te voir. C’est logique ! » dit-il en roulant des yeux. Franchement, pourquoi serait-il venu sinon ? Thomas avait de ses questions. Puis il parla d’un certain Tom, qui s’était lui ? Dylan fronça les sourcils, cherchant dans sa mémoire qui cela pouvait-il bien être. Il avait déjà entendu ce prénom là de sa bouche. Et soudain, un éclair de génie le traversa. « Aaaah Tom le cousin ! » s’exclama-t-il comme si c’était la plus grande trouvaille au monde. « Mais naaan, il n’aurait pas osé puis je ne suis pas venu les mains vides. » Il lui montra alors fièrement sa bouteille, la lui collant sous le nez puis il se laissa conduire jusqu’au canapé où il se laissa tomber. Dylan suivit des yeux le jeune blond qui s’en alla fermer la porte. Et se retrouva à soupirer en entendant sa remarque. « Mais je vais bien, ce n’est pas parce que j’ai bu un verre ou deux que forcément, je suis saoul. Je vais bien ! » Bon, la quantité d’alcool ingurgitée était sans doute plus conséquente mais il avait perdu le compte. Puis qui s’en souciait, il était arrivé en entier ici de toute façon. « Puis, je devais être ton barman, t’avais dit. » dit-il en laissant apparaître une moue triste. Dylan s’enfonça alors dans son canapé et croisa les bras. Bien décidé à le bouder. Il avait fait l’effort de venir et monsieur n’en était pas ravi. Dylan se contenta de le regarda avant de constater qu’il était uniquement en boxer. « Je ne savais pas que tu portais cette marque. » Comme quoi la plus inutile des conversations semblait primordiale aux yeux du jeune homme. Son regard le regarda de haut et en bas, comme si c’était normal de détailler son meilleur ami de cette façon. Il faut croire que son cerveau ne fonctionnait guère correctement. « Tu ne me proposes pas à boire ? On a quelque chose à fêter ! » dit-il en levant sa bouteille. Il ne la quittait plus désormais, il comptait bien vivre le grand amour avec elle.





(a) blue moon

_________________
    † from the moment you ran into the maze I knew I would follow you anywhere, we all have, no matter what the cost. Taking those first steps with you into the unknown, if I could do it all over again, I would.
Revenir en haut Aller en bas

☆ best member
avatar
Thomas Brodie-Sangster



☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 616 ☆ crédits : Vava : fayrell, Gif profil 1 : Auteur inconnu, Gif profil 2 : Butterfly Midnight

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Lun 16 Avr - 23:54



Drunk in wine
ft. Dylmas.


Thomas qui avait cru que Dylan avait lâché l’affaire, qu’il ne chercherait plus à entrer en contact avec lui s’était trompé. Pour preuve ce soir le brun lui avait à nouveau envoyé un texto. Et cette fois-ci le blondinet n’avait pas réussi à l’ignorer très longtemps. Peut-être parce qu’il avait senti la détresse de son ami rien qu’à travers ses écrits ? Il n’en savait rien mais il avait répondu et ils avaient parlé de tout et de rien pendant de longues minutes voire même des heures. Jusqu’à ce que le pauvre Anglais s’écroule de fatigue dans son lit. Il aurait certainement dû dormir toute la nuit mais visiblement un certain O’Brien en avait décidé autrement puisqu’il était arrivé devant sa porte et qu’il l’avait réveillé à coups de sonnette. Dans un premier temps le British avait été bougon qu’on le réveille. Puis il avait pensé que c’était son cousin qui avait dû oublier ses clés et qui l’avait tiré de son sommeil. Mais non ce n’était pas lui et ça il l’avait découvert en ouvrant la porte de son appartement. D’ailleurs il avait été choqué de trouver l’Américain devant lui. Si bien qu’il lui avait demandé ce qu’il venait faire là. Après tout on était au beau milieu de la nuit, ce n’était pas commun de rendre visite aux gens à cette heure-ci. Encore moins quand on venait tout juste de reprendre contact avec eux après un bon moment sans se parler. Le blondinet ne comprenait absolument rien. Encore moins en étant mal réveillé. Cependant il laissa entrer Mister O’Brien. Après tout il n’allait pas le laisser à la porte en pleine nuit. Surtout pas en sachant qu’il avait bu. D’ailleurs Thomas pouvait sentir son haleine alcoolisée.

Mister Sangster informa Dylan que si Tom avait été à l’appart il l’aurait probablement tué à cause du raffut qu’il venait de faire. D’ailleurs il n’y aurait certainement pas eu que lui. Thomas était certain que tout l’immeuble avait dû se faire réveiller par le bazar qu’avait fait le brun. Enfin il espérait tout de même faire fausse route. Il n’avait pas envie de se mettre les voisins à dos. Dieu que Dydy avait le cerveau lent en ayant picolé. Tommy roula des yeux en l’entendant parler de son cousin. « Oui celui-ci même… » Il ria légèrement aux propos de Dylan. « Si tu penses ça tu te fourres le doigt dans l’œil ! Tu ne connais pas mon cousin ça se voit ! » Il n’eut d’autres choix que de regarder la bouteille que Mister O’Brien agitait sous son nez.  Il secoua la tête, exaspéré, puis conduisit son ami jusqu’au canapé avant de retourner vers la porte qu’il ferma à clé derrière eux.

Le Britannique revint ensuite voir son ami, lui demandant s’il avait vraiment osé prendre la voiture dans cet état-là. Il soupira en le regardant puis plaqua sa main sur son front. « Dylan t’es pas sérieux… » De ce fait il était hors de question qu’il envisage de repartir maintenant qu’il était arrivé ici. « Donne-moi tes clés ! Je te laisse pas repartir comme ça ! T’as déjà eu de la chance d’arriver ici en un seul morceau ! » D’ailleurs le blond espérait bien qu’il n’ait pas eu d’accident. Il se dirigea jusqu'au balcon et scruta le parking de l’immeuble afin de voir s’il réussissait à voir la voiture de l’Américain ou non. Il se tourna un instant vers Dylan. « Tu t’es garé où ? » Il n’était même pas sûr que son ami se souvienne de l’endroit où il avait garé sa voiture. Finalement il abandonna l’idée de voir l’état de sa voiture. Il verrait ça demain quand Dydy serait de nouveau sobre.

Thomas regarda sérieusement Dylan. « T’aurais déjà pas dû venir Dyl… Alors tu vas arrêter de boire pour ce soir. T’as eu ta dose ! Et si tu tiens vraiment à être mon barman OK mais tu fais ça dans les règles de l’art. Tu sers uniquement, sans boire un verre. » Tommy soupira en songeant au fait que ce n’était vraiment pas une bonne idée pour son pauvre petit cœur que le brun soit ici. Mister Sangster leva les yeux au ciel et secoua la tête en voyant le comportement de celui qui s’était invité tout seul chez lui. Ce qu’il pouvait être puéril quand il s’y mettait. À l’instant présent le plus âgé avait l’impression d’être un parent qui sermonnait son enfant d’avoir trop bu et pris le volant par la suite.  

Mister Brodie-Sangster n’avait pas réalisé qu’il ne portait qu’un boxer sur lui jusqu’à ce que le brun le regarde au niveau de l’entrejambe en parlant de marque. Thomas se sentit légèrement mal à l’aise et balbutia. « Euh ouais j’aime bien celle-ci. » Le blondinet gêné attrapa le plaid qui était sur le dossier de son canapé et l’enroula autour de sa taille. Ainsi il se sentirait probablement déjà mieux, plus présentable. Le petit blond roula des yeux en voyant le comportement du brun avec sa bouteille. « Nan Dylan… Tu devrais plutôt te reposer. Je vais aller te chercher ce qu’il faut dans ma chambre… » Tommy avait très bien compris que l’autre garçon souhaitait « fêter » son célibat retrouvé mais il ne trouvait pas que c’était une bonne idée. Et puis il l’avait déjà assez bien fêté comme ça pour ce soir. Le Britannique s’en alla donc dans sa chambre et fouilla dans son armoire à la recherche d’une couette et d’un oreiller pour son ami. Il les trouva assez rapidement puisqu’il était bien organisé et ramena le tout au salon. Il s’asseya sur le canapé non loin de Dylan et déposa la couette et l’oreiller sur ses genoux. « Voilà t’as tout ce qu’il te faut pour passer une bonne nuit… »

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas

☆ fantastic animator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3168 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   Mer 18 Avr - 15:35

drunk in wine.  // dylmas ※※※ Vu qu’il n’avait guère obtenu de réponse de la part de Thomas, Dylan avait décidé de se rendre chez son ami afin d’en connaître les raisons. Après tout, le blond avait coupé toutes communications ces dernières semaines à cause de leur escapade à la montagne. Non pas qu’elle se soit mal passé, hormis un léger accident, Dylan s’était bien amusé. Jusqu’à ce qu’ils n’abordent certains sujets délicats, là, l’ambiance de bonne humeur qui régnait entre eux avait vite changé. Et finalement, lorsqu’il était rentré chez lui, il ne savait plus quoi penser de son amitié avec Thomas. Pourtant, c’était son meilleur ami et quoi qu’il puisse se passer, il aurait aimé que cela reste ainsi. C’était sans compter sur Thomas. Thomas qui ne répondait à aucun de ses messages. Pourtant, il avait insisté, alternant entre simples textos et appels. Rien n’y faire, Dylan restait sans nouvelles. Au bout de quelques temps, le brun avait arrêté de le harcelé. A quoi, cela servait-il après tout ? Si Thomas avait décidé de tirer un trait sur son amitié, il ne pouvait rien y faire. Puis, sa rupture arrive, balayant toutes les certitudes du jeune homme. Et il aurait bien aimé avoir la compagnie du blond pour lui changer les esprits. Mais non. Jusqu’à ce soir. Alors qu’il était entrain de boire un verre de vin, Dyl’ avait pris le risque de lui envoyer un message. Et lorsqu’il entendit sa sonnerie, il resta les yeux ronds devant le nom de l’expéditeur. S’il avait été en état, nul doute qu’il aurait fait la danse de la joie. Au fils des messages, il avait l’impression de retrouver son meilleur ami, bien qu’il ne comprenait que la moitié de leur conversation. Son cerveau avait bien du mal à gérer la quantité d’alcool qu’il ingurgitait.

Mais alors qu’il venait de penser que la hache de guerre était enterrée, Thomas ne répondait plus. Cette fois-ci, il n’allait pas rester les bras croisés en attendant que monsieur veuille bien lui répondre. Et ce fut déterminé qu’il se pointa chez lui. Thomas était entrain de lui parler d’un Tom. Son cerveau eut bien du mal à comprendre le sens de sa phrase. Depuis quand il parlait de lui en se surnommant Tom ? Avant d’avoir ce petit déclic. « T’es tout seul, du coup ? » dit-il ne se gênant pas pour regarder les alentours. « Tu ne me l’as même pas présenté, normal que je ne le connais pas hein ! » il rejetait clairement la faute sur Thomas avant de se laisser entraîner jusqu’au salon. Il heurta au passage un meuble mais il prit soin de s’excuser avant de se laisser tomber sur le sofa. Dylan ne put s’empêcher de le trouver confortable. Il croisa les bras lorsqu’il se fit passer un savoir pour le blond. « Tout s’est bien passé, j’ai conduit calmement. J’ai peut-être juste grillé un feu, ce n’est pas si grave. » dit-il en levant les yeux au plafond. Depuis quand Thomas se prenait pour sa mère ? « J’allais pas réveiller Daniel pour lui dire de me conduire ici. Il m’aurait tué. » Il se mit à ricaner en imaginant parfaitement la réaction de son colocataire. Nul doute qu’il l’aurait plutôt envoyé se coucher. « Je vais pas te laisser piquer mes clés. » Il n’aurait jamais pensé que Thomas soit un voleur de voiture, de quel droit osait-il lui demander ses clés. Par chance, elles étaient bien à l’abri dans les poches de sa veste. S’il croisait les bras, il ne risquait pas de les avoir. Face à sa question, il fronça les sourcils et se leva, rejoignant Tommy sur le balcon. L’air frais balaya son chemin et ses yeux ne purent trouver sa voiture. « Par là… Ou là. J’sais plus. » dit-il en secouant la tête. En temps normal, il aurait été plus que paniqué, là c’était tout le contraire, il retourna sur le divan d’un pas nonchalant.

C’est qu’il commençait à avoir soif, sa gorge était toute sèche. « Dis le si je gène hein, je vais repartir. Moi qui pensais que tu serais heureux, et bien non monsieur râle. Jamais content. Faut bien qu’un barman goûte ses produits avant de les proposer. » Non mais de quel droit se permettait-il de le traiter comme un enfant. Oui, il avait bu mais ce n’était pas la fin du monde. Il était encore bien, peut-être un peu pompette mais c’est tout. Sans trop savoir pourquoi, la conversation dévia sur les sous-vêtements du jeune homme et il se mit à ricaner en le voyant entourer son plaid autour de lui. « T’étais pas obligé hein. Je n’allais pas te sauter dessus, t’es pas mon genre. » dit-il avant de porter à la bouche sa bouteille. Toujours aussi vide ; Il émit un léger grognement avant de voir disparaître Thomas. Il se leva en vitesse, essayant de chercher où monsieur cachait son alcool. Néanmoins quand il revint, il se mit droit, essayant de paraître le moins coupable possible. « Mais je n’ai pas sommeil moi. » Il le regarda en faisant une légère moue triste. « Allez Tommy, juste un petit verre. Je suis sûr que t’en as envie ? » Dylan essaya de l’amadouer, avec des yeux de cocker. Qui sait, cela peut peut-être marcher. « Qu’est ce que tu risques de toute façon ? T’es chez toi. Mais si monsieur ne veut pas et bien j’irais les chercher, tout seul. » Le jeune homme le regarda une nouvelle fois bien déterminé avant de se diriger vers la cuisine. Il ne savait pas vraiment où Thomas rangeait tout ça mais cela ne devait pas être si différent de chez lui, n’est ce pas ? Il fut fier de trouver déjà les verres, il en sortit deux malgré tout. C’était déjà un bon début.    





(a) blue moon

_________________
    † from the moment you ran into the maze I knew I would follow you anywhere, we all have, no matter what the cost. Taking those first steps with you into the unknown, if I could do it all over again, I would.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: drunk in wine. (dylmas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
drunk in wine. (dylmas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» your lips are like wine, and i want to get drunk ▽ madison, michael.
» Let's get drunk and tell eachother everything we're too afraid to say sober [Feat. Alejandro] ~Le Marais~
» Your lips are like wine and I want to get drunk. ● Alyslav /!\
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: SAN FERNANDO VALLEY-