AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 there is a place and a time for wine. in my hand, now.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15742 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Jeu 29 Mar - 12:25


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Tu enfonces ton téléphone dans le fond de la poche arrière de ton jeans et sans perdre de temps, tu chopes tes affaires. Une petite veste en cuir pour surmonter ton t-shirt, ton sac avec toutes tes conneries de meuf à l'intérieur, tes clés et tout ce qui te sauvera d'une nuit à la belle étoile. Avant de claquer la porte à ton passage, tu fouines dans tes placards personnels, rameutant plusieurs paquets de chips et de biscuits dans le sac dans un grand sac de course que tu portes sur ton épaule. Tu éteins toutes les lumières et sors, direction le quartier de Beverly Hills. Tu connais bien cette rue, surtout cette maison, disons que chez Daniel c'est un peu ton deuxième chez toi. Quand tu as un instant tu débarques les bras chargés de beignets pour un petit goûter en compagnie de l'anglais, ou alors tu lui déposes Crapaud pour qu'il fasse son quota de babysitting... et surtout que tu puisses sortir. Mais aujourd'hui, en fin ce soir, ce n'est pas pour ça que tu viens. Tu viens essentiellement pour vider le bar de Daniel, mais pas que, aussi pour voir Dylan. Tu veux savoir ce qu'il s'est passé plus dans le détail, aussi comment il va... et aussi pour vider le bar de Daniel. Tu ne prends pas beaucoup de temps pour arriver, une petite vingtaine de minutes. Tu n'attends même pas comme une personne polie que Dylan vienne t'ouvrir la porte, non, tu entres comme si tu étais chez moi et tu suis la lumière jusqu'à la pièce principale où Dylan se tenait, tout penaud, avec son verre de vin. 'Hey' dis-tu d'un air un peu compatissant alors que tu t'approches de lui pour venir t'asseoir à ses côtés. Tu l'observes quelques secondes, t'abstenant tout de même de lui demander comment il allait, hm. 'Je t'ai ramené tout ce que j'avais dans mes placards personnels. Même Arnie n'y a pas le droit.' Tu poses le sac, rempli de conneries salées de tous les goûts, de quoi combler un bon gros appétit. 'Je sais qu'habituellement on apporte un pot de glace et Bridget Jones, mais bon -tu hausses les épaules- je préfère quand même vin et chips.' Tu lui souris, puis sors un à un les paquets que tu as apporté du grand sac, ce qui fait bien une montagne de chips. 'En tout cas sur moi ça marche' tu hausses une nouvelle fois les épaules et continue de sortir tous les paquets du sac, jusqu'au dernier que tu poses fièrement devant Dylan.
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3707 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Sam 31 Mar - 14:30


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Fini. Terminé. Deux ans de sa vie qui venait de se clôturer sans qu’il ne puisse faire quelque chose pour arranger cela. Peut-être que oui, c’était mieux pour eux deux mais cela n’empêchait guère la douleur d’être présente. Il n’avait même pas cherché à le retenir, à quoi cela servait de toute manière ? Ils s’étaient mis d’accord pour rompre, trouvant que leur relation n’était plus au beau fixe mais tout de même, Dylan ne pouvait s’empêcher d’avoir des regrets. Lui qui pensait lui demander de franchir une étape dans leur vie de couple, il était vite redescendu sur terre. A croire que dès qu’il commençait à vouloir se poser avec quelqu’un sérieusement, la magie se retirait pour lui exploser ensuite en plein visage. Soupirant, il quitta son canapé. Son colocataire n’était même pas là, peut-être que c’était préférable après tout. Il ne savait même pas pourquoi il avait prévenu Kaya de sa rupture, peut-être parce qu’il lui avait caché sa mise en couple ? C’était un moyen de se faire pardonner en quelque sorte. Il avait gardé ce secret pendant deux ans et lorsqu’il se décidait à le hurler à tout le monde, voilà qu’il rompait. La vie pouvait être vraiment une saloperie. Dyl’ aurait même pu en rire tellement cette situation était ironique dans un sens. Trainant des pieds jusqu’au bar de Daniel – qu’il n’avait pas le droit de toucher au passage – il ouvrit les différentes portes et choisit l’une des meilleures bouteilles de vin. Enfin, ce qui lui semblait, sa connaissance en qualité de boisson était proche de zéro. Jugeant du regard la bouteille, il sortit un verre et en versa quelques gouttes à l’intérieur. Après l’avoir porté à ses lèvres, il jugea qu’elle était assez bonne pour ce soir. Sa bouteille et son verre en main, il se dirigea vers le comptoir de la cuisine pour cette fois-ci remplir au maximum son verre. Autant ne pas faire de perte, ce serait dommage de gaspiller ce vin. Alors qu’il fixait l’aspect de sa boisson – que c’était passionnant – d’un air déprimé, il entendit la porte d’entrée s’ouvrir. « ..lut. » dit-il sans pour autant lever les yeux vers son visiteur. « Tu comptes me faire grossir ? » Espérait-elle qu’il devienne moche avec toutes ses cochonneries ? Quoi qu’un peu de salé ne pourrait guère lui faire de mal. Se venger sur la nourriture, rien de mieux pour soigner une peine de cœur. « Cela me semble un bon compromis. Désolé, j’ai commencé le vin sans toi par contre… » Il leva son verre avant d’en boire une gorgée. « Vu que je m’y connais pas, j’ai pris le premier qui me tombait sous la main. Daniel va m’égorger vif.. »

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15742 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Lun 2 Avr - 15:21


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Bon, tu es quand même forcée de constater que Dylan ressemble un peu à un gros désastre dans l'immédiat, le nez pratiquement dans son verre de vin qu'il ne quitte absolument pas des yeux comme s'il cherchait son reflet dedans ou une réponse ou une illumination ou... quelque chose. Tu gardes cette pensée pour toi, tu te contentes simplement de bloquer sur lui quelques secondes pour détourner le regard pour ces merveilles de paquets que tu as ramené de chez toi. 'Quoi? C'est mignon les poignets d'amour' dis-tu, amusée, observant tous les paquets que tu as ramené. C'est vrai que tu n'as pas fait semblant. Tu te demandes bien comment tu fais pour acheter autant de trucs sans jamais t'en apercevoir. Tout ça dans ton placard et tu ne le savais même pas que tu avais autant de conneries. Faut vraiment que tu fasses un inventaire un jour. Ou que tu invites quelqu'un pour qu'il le fasse à ta place. Peut-être que Dylan pourrait le faire, après tout tu es venue ici ce soir rien que pour lui, il pourra te renvoyer l'ascenseur quand il arrêtera de regarder son vin qui tourne dans ton verre. Tu affiches une légère grimace quand il te dit qu'il a commencé sans toi, c'est un blasphème, une trahison suprême, mais pour cette fois tu veux bien passer l'éponge. Tu attrapes la bouteille d'une main pour regarder de quel vin il s'agit et tu te mets à rire quand tu vois qu'il s'agit d'un vin français. 'Illlll va te tuer.' Dis-tu lyriquement. 'C'est son vin préféré.' Tu ne crois pas que Daniel ne boive des tonnes, mais il a ses petites préférences. Tu passes de l'autre côté du bar, abandonnant Dylan pour te prendre un vin. 'Maintenant qu'elle est ouverte, eh, autant lui faire sa fête, tu hausses les épaules et rempli ton verre avant de le porter à tes lèvres. Tu laisses un léger gémissement s'échapper après avoir bu ta gorgée, exagérant un peu le truc. 'Pas mal O'Brien, pas mal.' Tu peux applaudir son choix, même sans s'y connaître, même s'il a juste du prendre la première bouteille qu'il a croisé, il ne s'est pas trompé. Tu l'observes avec un regard approbateur, limite fière de lui. 'Est-ce qu'on trinque aux petits cœurs brisés ou je dois attendre que tu sois un peu plus soûl ?' Tu le regardes avec un petit sourire comme pour essayer de dédramatiser la situation, réduire tout ça à un petit rien. Relativiser peut-être. Enfin tu ne sais pas trop, mais tu essayes hin.
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3707 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Dim 8 Avr - 14:46


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Les relations amoureuses, ça craignait tout de même un max. Un jour, tout était parfait et le suivant, tout s’effondrait tel un château de carte qu’un courant d’air aurait heurté. C’était triste. Encore plus triste que le verre de vin que tenait Dylan en main. Il n’avait jamais été un grand amateur de vin, sans doute parce que monsieur ne tenait pas bien l’alcool et que quelques bières suffisaient à le rendre aussi joyeux que malade. Mais aujourd’hui, il s’en moquait pas mal. Dans le pire des cas, il finirait juste par vomir par terre et il se chargerait de nettoyer tout ça avant que son colocataire ne débarque. Il tenait tout de même à sa vie, malgré tout. « Mouais, ça peut être confortable mais c’est loin d’être sexy... Puis, j’ai déjà du mal à bouger mes fesses avec ce corps-là, si en plus je prends du poids, je risque de ne plus bouger du canapé. » dit-il en soupirant. Dyl’ deviendrait comme un de ses gars qui restait le cul collé à son fauteuil, un hamburger dans la main gauche et une bière dans la droite. Triste avenir. Et tout ça, à cause d’une rupture. C’était encore pire. Pourtant, ils s’étaient mis d’accord, ils avaient trouvé que leur relation n’était pas la même qu’avant, que la passion des débuts s’était éteint doucement mais cela n’empêchait pas la douleur d’être présente. Peut-être que ça passera plus vite qu’une réelle rupture mais pour le moment, il avait encore l’impression que son cœur était brisé en mille morceaux. « Même pas peur, je le mets Ko d’un seul coup ! » dit-il en bombant le torse, imitant le mouvement des boxeurs. Comme si Daniel était face à lui et qu’il recevait une droite en plein dans sa joue. « Oups. » Dylan posa une main sur sa bouche en prenant un air innocent. « Je dirais que c’est de ta faute, il te pardonnera tout. » Comment aurait-il pu savoir que c’était son préféré ? Il aurait du lui coller une étiquette pour ça, il se promit néanmoins de lui en attacher une nouvelle la prochaine fois. « Je m’y connais pas mais je sais reconnaître une bouteille qui a du goût. Le talent au naturel. » dit-il en levant fortement son verre en hauteur. Comme si celui-ci s’envolait d’un coup. « Ouais trinquons à ces abrutis qui croient encore à l’amour. Des crétins, c’est moi qui te le dis ! » Son verre vint heurter celui de Kaya avant qu’une grande gorgée n‘atterrisse dans sa gorge.

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15742 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Dim 8 Avr - 15:48


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Wow, c'est quand même une grande première. Depuis le temps que tu connais Dylan, tu peux parier que tu ne l'as jamais vu dans cet état. Et franchement le cynisme ça ne lui va absolument pas, tu n'aimes pas ça, t'as juste envie de le prendre par les épaules et le secouer le plus fort possible pour que son cerveau se remette à l'endroit. Ça se voit qu'il n'est pas dans son état normal, déjà c'est toi qu'il a appelé à la rescousse alors qu'il a toujours tendance à te laisser poireauter des années avant de te dire quelque chose de sa vie privée. Mais bon tu ne peux décemment pas le laisser comme ça tout seul, tu ne vas pas le laisser se prendre une cuite sans toi. Jamais. Ce serait inadmissible. 'Moi je trouve ça sexy' -lâches-tu avec un grand sourire.- 'C'est comme un petit oreiller portable, tu vois? C'est plutôt cool.' Tu pouffes à cette idée en remplissant ton verre du liquide bordeaux, le préféré de Daniel. Il ne risque pas d'être super content de voir que vous avez dévalisé son bar, mais il pourra comprendre les motivations de Dylan. Et tu sais comment l'amadouer alors il ne te grondera pas trop trop fort. Puis t'façon, maintenant que c'est ouvert... voilà. Tu arques un sourcil alors que Dylan bombe le torse. 'Ah oui, tu es eeeffraaaaayant.' Dis-tu ironiquement alors qu'il continue son cinéma. Ok, c'est plus flippant que tu ne le pensais un Dylan bourré. 'Tu vas te faire mal tout seul' Tu le regardes puis secoues la tête comme si tu grondais un gosse. 'Comme s'il allait te croire, tu vois ça? C'est la tête de l'innocence pure.' Il peut toujours essayer, Daniel ne te dira jamais rien. Jamais, il t'aime trop pour ça. Puis si jamais il ose te dire quoi que ce soit un jour, tu pourras jouer la carte du chiot avec des grosses larmichettes dans les yeux. Ton verre bien rempli dans tes mains, tu laisses Dylan porter un toast... enfin, si on peut appeler ça un toast. Tu l'observes un peu, puis prends une gorgée de ta boisson sans le quitter des yeux. 'Dans quelques jours tu vas redevenir un crétin, j'en suis sûre.' Il a juste besoin d'accepter cette rupture et surtout de relativiser, genre, se dire que ça va la vie n'est pas si nulle ou quelque chose dans le genre.
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3707 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Sam 14 Avr - 14:50


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

C’était décidé, il n’allait plus laisser ses émotions dominer et il serait plus vigilant à l’avenir. Quand les choses deviendront plus sérieuses, il se préparera mentalement à une rupture prochaine. Au moins, cela lui évitera d’avoir mal. Pourtant, il avait accepté celle-ci mais on ne pouvait pas oublier deux ans dans un claquement de doigts. Il n’y avait pas de potion miracle pour ça. Même l’alcool ne lui permettait pas et pourtant il avait essayé. Ais ce fut un échec complet. Hormis avoir un beau mal de tête le lendemain, Dyl’ ne voyait pas ce que cela pouvait apporter à la longue. Au moins, il pouvait compter sur Kaya. Qui aurait cru ça d’ailleurs ? C’était sans doute la première au courant, ce qui était ironique sachant qu’elle avait été l’une des dernières à savoir qu’il était en couple. Comme quoi, elle apparaissait dans son esprit que lorsque quelque chose de négatif arrivait dans sa vie. « Tu as vraiment des goûts douteux. » Il faut bien avouer qu’avec Dyl, il avait plus goûté aux muscles qu’à un petit ventre confortable. Dans leur cas, c’était plutôt lui qui servait de matelas. « Il faut qu’on se trouve un bon oreiller alors. »  dit-il en se pinçant les lèvres. Non pas qu’il allait se remettre à la recherche de quelqu’un. Loin de là même. Il allait songer à se lier d’amitié et plus si affinités avec la bouteille qu’il avait en face de lui. Au moins, elle n’était pas si mauvaise que ça et elle n’allait pas le laisser tomber. Sauf s’il la vidait, ce qui lui briserait le cœur. Il serait obligé d’en sortir une autre du petit bar de Daniel. « Je savais que tu n’étais qu’une petite nature qui avait peur de tout ! » Il était fier de l’avoir effrayé sans comprendre qu’elle se moquait de lui. Nul doute qu’il aurait boudé dans son coin si son cerveau avait compris son petit manège. « Mais non, je sais me battre. » Certes, il avait subi un entrainement assez difficile pour l’un de ses films mais delà à affirmer qu’il était devenu un fier et vaillant combattant, il y avait un net fossé. « Tu es aussi innocente que.. » Il manqua un temps d’arrêt, réfléchissant à sa future comparaison avant de sourire tout fier. « Que moi ! » Il était blanc comme neige, limite on pouvait apercevoir une auréole au dessus de sa tête. Saint Dylan. Il allait finir sa carrière comme moine. « Non, c’est fini. F-I-N-I ! » dit-il en secouant la tête.  

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15742 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Lun 16 Avr - 11:57


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Alors là, si tu pensais un jour que Dylan laisserait tomber l'amour et toutes ces conneries. Ugh. C'est ton rôle ça de dire que les gens amoureux sont tous des cons, à faire la grimace quand des gens s'embrassent dans la rue ou lancer des pop corns quand ils le font au cinéma. Tu n'as même jamais vu un Dylan célibataire en fait, enfin tu le croyais mais il ne l'était pas alors ça s'annule. Peut-être qu'un Dylan célibataire vaut une Kaya célibataire. Vous êtes bien beau tiens, ajoutons un Thomas célibataire et on a le tiercé gagnant. C'est désespérant, mais au moins maintenant tu n'es plus seule. 'Après 25 ans, tu revois tes exigences à la baisse.' Ou en tout cas c'est ce que ta grand-mère te dit. Les grand-mères, championnes dans le collage de honte lors des réunions de famille. 'C'est bien pour ça que la chasse à l'oreiller existe.' Tu hausses les épaules, un léger sourire en coin, puis bois ta gorgée. Le goût est tellement bon, faut dire que Daniel a des bon goûts au niveau des boissons. Ça vaut largement le coup de se faire grave engueuler pour lui avoir piqué sa bouteille, vraiment. Tu lèves les yeux au ciel avant de secouer la tête, second degré pas compréhensible, c'est définitif Dylan est dans sa phase pompette. C'est plutôt marrant en fait, même s'il a l'air d'avoir l'alcool dépressif. 'J'suis sûre que je peux te battre. Avec mon petit doigt.' Dis-tu en le gigotant sous son nez, un air faussement arrogant collé sur le visage. Nul doute que tu n'auras jamais autant de force pour égaler celle de Dylan, mais tu es une fille, et les garçons ne se battent pas avec les filles, c'est bien pour ça que tu peux le battre haut la main. Ahhh, les avantages du vagin, faut bien en trouver de temps en temps. 'Aussi innocente que toi? Genre, t'es le pire.' Dis-tu, outrée de cette comparaison. 'Mhm, fini. C'est ça.' Tu n'y crois pas, même une demie seconde à cette affaire. 'Dans deux ans, tu m'inviteras à nouveau dans un bar pour me dire que t'es avec quelqu'un. Et que t'es à nouveau un adulte. Soit, un crétin.' Et en y repensant à cette affaire -et surtout à la mise en scène de Dylan pour t'annoncer tout ça, tu te mets à rire. 'T'as vraiment essayé de me bourrer pour faire passer la nouvelle.' Tu continues à rire jusqu'à ce que tu arrives à te calmer. 'Comme si ton plan allait marcher. Sur moi.' T'as été élevé au rhum, qu'est-ce qu'il croyait ?
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3707 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Mer 18 Avr - 14:24


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Maintenant qu’il y pensait, l’amour, ça craignait réellement. Un jour, tout allait bien, il surfait sur les vagues du bonheur et le lendemain, tout s’effondrait et il se retrouvait à creuser un trou pour enfermer les brisures de son cœur. Il aurait du se douter que tout finirait par se détériorer. A chaque fois qu’il avait tenté de s’établir avec quelqu’un, il avait vu son couple s’envoler en éclats. Au moins, s’il devait voir le bon côté des choses, c’est qu’il avait encore un toit où dormir. Il n’était pas obligé d’aller vivre à l’hôtel sous prétexte qu’il partageait son appartement avec Dylan. Non, là c’était à Daniel de le supporter. Pour combien de temps, ça, cela restait un mystère. Peut-être que si Daniel se trouvait une véritable petite amie, il le mettrait à la porte ou il partirait. S’il fallait choisir une option, Dylan devait bien reconnaître qu’il préférait ne pas à avoir de bagages à faire. C’était chiant de tout emballer dans les cartons. « Je ne veux que le meilleur pour moi. Mais t’as peut-être raison, en prenant ce qui vient, je ne risque pas d’être déçu. » dit-il en se mordant la lèvre, en pleine réflexion. Au moins, s’il n’avait pas d’attentes, il éviterait de tomber de haut si jamais l’autre personne ne répondait guère à ses critères. Comme quoi, Kaya avait des bons conseils. Rien qu’à cette pensée, il se mit à rire comme un phoque. Clairement, il devait être légèrement ivre pour penser ça. « Jamais entendu parler. » Chasse à l’oreiller. « Tu crois que je pourrais m’y inscrire ? » Non pas que cela l’intéresse. Après tout, ça sonnait beaucoup trop mal dans sa tête. Il ne pouvait guère s’imaginer en train de tester plusieurs personnes pour savoir si elles étaient confortables. Rien qu’à l’idée, il ne put que grimacer. C’était peut-être le truc à Kaya mais pas à lui. « Ouais, ouais, t’es une brindille. Je te mets par terre son problème et je te le casse moi ton petit doigt. » dit-il en essayant d’attrapant son doigt. Sauf qu’il bougeait un peu trop pour son esprit. « Je suis blanc comme neige. Limite, je pourrais être moine. » Non pas que cela l’intéresse. L’abstinence, ce n’était pas ce qu’il préférait. Chacun ses préférences. « Non, non. Je suis bien décidé à combattre la crétinerie. Je ne me ferais plus avoir. Puis, si ça fait comme avec Dylan, tu risques d’attendre encore longtemps. Toi et Thomas m’avez porté la poisse. » dit-il en ricanant tristement avant de boire une gorgée. « Non, je sais que tu tiens l’alcool. T’as trop l’habitude d’en boire. Ce n’est pas drôle. » Il aurait presque pu se mettre à pleurer rien qu’en prononçant cette phrase.  

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
avatar
Kaya Scodelario



☆ in hollywood since : 05/10/2015
☆ interviews : 15742 ☆ crédits : @; delreys

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Jeu 19 Avr - 0:22


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

C'est plutôt marrant, vous vous retrouvez tous les deux là, en mode clandestin dans le bar de Daniel, à boire son vin préféré pour une cause commune. Vous avez tous les deux des vécus différents, mais vous êtes quand même là comme deux gosses désespérants à boire. Enfin Dylan a commencé bien avant toi vu son état plus avancé que le tien, mais tu comptes bien le rejoindre dans quelques verres, sinon ce n'est pas drôle eh. Te sentir comme la copine sobre qui se moque de son pote un peu trop beurré, trop peu pour toi tu veux te moquer de lui en étant beurré aussi. D'ailleurs tu vides ton verre d'un trait, puis regarde quelques instants ton verre vide. Il faut dire que le goût est quand même hyper bon, même si ça tape un peu. Pour une demie seconde tu oublies presque la présence de Dylan dans la pièce, trop obnubilée par ton verre que tu finis, bien évidemment, par remplir une nouvelle fois. 'Une rupture c'est comme une gueule de bois, il faut vaincre le mal par le mal.' Dis-tu en haussant les sourcils, droite comme si tu étais fière de prodiguer tes conseils de Sage. 'Quand t'as une gueule de bois, faut boire de la bière. Quand t'as une rupture, faut prendre n'importe qui.' Tu secoues la tête pour appuyer tes propos, puis prends une nouvelle gorgée. Tu devrais songer à ouvrir une agence de conseil, t'es pas trop mal dans cette connerie. 'La prochaine fois je t’initie à la chasse.' Demain il aura sûrement changé d'avis une fois les idées plus claires, mais l'idée te plait bien. Ce n'est pas avec Thomas ou Daniel que tu peux faire ça, ils sont pas drôles, mais Dylan est pile dans l'état d'être influencé par ta magnificence, tu ne vas pas t'en priver. Tu te mets à rire en le regardant essayer de choper ton petit doigt, sans succès. 'Faudrait déjà que t'arrive à le choper musclor.' Tu continues de faire gigoter ton doigt devant lui. 'Moine?' Tu affiches une drôle de grimace rien qu'en pensant à cette drôle d'idée. Non, sérieux, quelle idée de devenir moine. 'C'est triste d'être moine. C'est comme être nonne. Ou moine. Ou nonne. Ou... moine?' Dis-tu en fronçant les sourcils, le regard plongé au loin. Non, vraiment, quelle idée de devenir moine. Voilà, il vient de te faire buguer, bravo O'Brien. Tu secoues la tête, reprenant tes esprits, chassant cette drôle d'idée de devenir moine pour en revenir aux paroles de l'américain. 'Ehhh, j'y suis pour rien moi. C'est de la faute à Thomas.' Dis-tu en levant les mains, renversant un peu de vin au passage. 'Oops' Et une belle tâche de vin sur le tapis, une. Si tu pensais pouvoir échapper à la vénèrerie de Daniel maintenant tu peux te foutre le doigt dans l'oeil. 'Bravo Dylan, tu fais que des conneries.' Il est bourré, tu peux bien lui rejeter la faute dessus, personne ne t'en voudra. 'Sois pas tristeeeee' dis-tu en affichant une moue triste. Faut juste... -tu continues un peu de fouiner dans le bar de Daniel,- monter le degré. Tu te mets à danser alors que tu tiens une bouteille de bière que tu avais offerte à Daniel, le plus forte que tu ne connaisses, qui tape bien fort. Heureuse de constater qu'elle n'est pas encore ouverte. Tu regardes Dylan en haussant un sourcil, une façon de demander s'il veut tester ou s'il veut rester sage.
Revenir en haut Aller en bas

☆ wonderful moderator
avatar
Dylan O'Brien



☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 3707 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   Jeu 26 Avr - 11:59


≈ ≈ ≈
{there is a place and a time for wine. in my hand, now.}
crédit/ tumblr@dylan o'brien

Si Daniel remarquait que des bouteilles manquaient, nul doute qu’il allait passer un mauvais quart d’heures. Sauf s’il songeait directement au meurtre et là, on retrouverait sans aucun doute son cadavre quelque part. Soit dans la piscine, soit directement dans le salon. Quoi que son colocataire était tout de même plus intelligent que ça, il ne le tuerait pas chez eux. Quoi qu’on pouvait se le demander. Et les policiers mettraient ça sur le dos de l’alcool. Que Monsieur O’Brien avait trop bu et qu’il avait fait une mauvaise chute. Foutaises. Il ne buvait qu’avec modération qui en l’occurrence était Kaya aujourd’hui. Cela ne le dérangeait guère de boire seul mais c’était tout de même appréciable de partager sa boisson avec quelqu’un d’autre. Cela lui évitait de parler tout seul aussi. Dyl’ fronce les sourcils, essayant de faire fonctionner son cerveau. Que c’était compliqué. Il avait l’impression qu’il allait faire une surchauffe s’il continuait de la sorte. « Donc tu veux dire que pour guérir d’une rupture, faut que je romps une seconde fois ? C’est débile. » finit-il par lâcher. Il avait sans doute mal compris mais il avait plus envie de boire que de rompre. De toute façon, il n’allait pas aller à la chasse de suite. « Et t’es certaine que cette méthode fonctionne ? » Il était septique pour le coup. Qui aurait pu croire qu’un jour, Dylan écouterait les conseils de Kaya ? Pas lui et si monsieur avait été dans son état normal, nul doute qu’il en aurait ris. C’était tellement absurde. « Je serais un bon élève, Maître. » Air solennel. Si cela pouvait marcher qui sait, autant tenter. Quoi que connaissant Kaya, c’était surement un mauvais plan. Il grogna en voyant qu’il ne pouvait pas attraper son doigt. Pourquoi elle le bougeait si vite ? Ce n’était vraiment pas juste se dit-il en boudant légèrement. « Tu le bouges trop. » il tenta une nouvelle fois et ce fut le vide de nouveau qu’il chopa. Grognant légèrement vexé de ne pas pouvoir faire ce qu’il souhaitait, il but une gorgée afin de se consoler. « Ce qui est triste là-dedans, c’est l’abstinence. » Non pas que Dylan soit un obsédé en la matière mais tout de même, faire vœux de ne pas avoir de relations lui semblait impossible. Il fallait avoir une sacrée volonté pour y parvenir, nul doute qu’il craquerait devant la première personne qu’il trouverait à son goût. « Tu pourras venir me voir à l’église ! » Il ricana en s’imaginant dans la tenue de moine ainsi qu’avec une calvitie plus que flagrante. « Ouais tout est de sa faute. » Il secoue la tête avant d’ajouter. « Il me fait la tronche d’ailleurs. C’t idiot. » Puis Kaya renversa du vin sur le tapis et Dylan vit sa vie défiler devant ses yeux. Il porta sa main devant sa bouche et entreprit de l’essuyer. Ce qui aggravement grandement la tâche. « Je vais me faire tuer. » dit-il en ayant presque les larmes aux yeux. L’alcool le mettait vraiment dans de drôles d’états. « Ouais, faisons chauffer le tout. » dit-il en levant les yeux. Bougeant le bassin de manière ridicule avant de se redresser et d’essayer de lire ce qu’il y avait sur l’étiquette de la bière.  

_________________
▬ I want it all, but I want you more.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: there is a place and a time for wine. in my hand, now.   

Revenir en haut Aller en bas
 
there is a place and a time for wine. in my hand, now.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: WESTSIDE :: Santa Monica-