AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 An evening together ▬ McNadario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

☆ expensive cars
avatar
Katherine McNamara



☆ in hollywood since : 18/03/2018
☆ interviews : 175 ☆ crédits : Mi amor. ♥ (avatar)

MessageSujet: Re: An evening together ▬ McNadario   Mar 8 Mai - 19:34


☆ An evening together.
feat McNadario.

Je ne sais pas à quoi je m'attendais en acceptant cette invitation. Est-ce que tout allait se passer normalement alors que nous étions que tout les deux ? Je ne sais pas. Je le pensais, mais ce n'est pas le cas. La tentation est encore plus grande puisque nous sommes seuls. Personne peux voir ce qui se passe. Personne peux nous entendre mise à par si quelqu'un a planquer des micros dans la villa, mais ça m'étonnerait fortement. Une soirée seule avec le gars pour qui je craque depuis plus trois ans. À quoi je pensais franchement ? Je suis ridicule et en plus de ça, je suis vraiment mal à l'aise. Je n'arrêtes pas de parler. Je me retiens de rougir lorsqu'il me sourit ou qu'il me regarde. J'ai l'impression que je vais exploser. J'en ai marre de garder tout ce que je ressens pour moi. J'aimerais lui dire que je suis amoureuse, que je veux qu'il soit à moi, que je suis prête à tout pour ça, que j'accepte son fils parce que je le trouve adorable, parce que je suis prête à tout accepter pour lui. Je suis prête à n'importe quoi pour être la seule femme de sa vie après ses sœurs et sa mère évidemment puisque la famille c'est sacrée. Enfin, je m'égare. Je suis prête à vraiment tout pour qu'il ne voit que moi, pour qu'il m'aime. Il est devenu mon monde et je n'ai jamais aimer quelqu'un comme je peux l'aimer lui. C'est indescriptible ce que je peux ressentir. Peut-être que je suis qu'une idiote après tout. Peut-être que je m'imagine une relation rose bonbon avec lui, mais que cette relation ne verra jamais le jour. Peut-être que je suis destinée à souffrir et à être seule parce que je n'arrive pas à m'enlever cet homme de la tête. Peut-être qu'il ne m'aimera jamais comme je l'aime et qu'il ne me regardera jamais comme je le regarde. Peut-être que je suis qu'une idiote, qu'une petite fille qui croit encore au prince charmant. Peut-être que je suis trop romantique. Peut-être que je suis une amoureuse de l'amour et que j'aimerais pour une fois être la fille qui trouve son âme-soeur dans les films. Je ne sais pas ce que je suis. En tout cas, je ne sais plus qui je suis quand je pense à Matthew Daddario. J'aimerais seulement que mon coeur arrête de s'emballer lorsque j'entends son prénom. J'aimerais arrêter de sourire bêtement lorsque je l'aperçois dans la pièce. J'aimerais être libre, mais je ne le suis. Je suis prisonnière de cet amour destructeur depuis trois années et je sais que le véritable amour ne meurt jamais. Je suis déjà tomber amoureuse lorsque j'étais plus jeune, mais je n'ai jamais aimer comme ça. C'est différent. Cet amour m'obsède. Cet homme m'obsède et je ne serais plus jamais la même, pas après lui parce qu'il n'y a pas de vie après le grand amour. Je suis amoureuse de lui et j'aimerais vraiment qu'il le sache. J'aimerais de tout coeur qu'il me réponde qu'il m'aime aussi. J'aimerais tout simplement qu'un nous existe enfin. J'aimerais tout simplement obtenir l'objet de mes désires après ses trois années de calvaire à espérer quelque chose avec un homme qui me voit que comme une petite soeur.

Je le regarde dans les yeux et lui offre un petit sourire. Il est unique en son genre. S'il savait comme je le sais. Je le sais depuis trois ans. Il est unique. Il est tout simplement parfait pour moi. Il est ce qu'il est et malgré le fait qu'il ne m'est jamais regarder. Moi je n'arrêtes pas de le regarder. Je suis avec lui, où qu'il soit. Je serais toujours avec lui. "Je le sais, c'est pour ça que c'est toi que je veux comme beau brun ténébreux à mes côtés." Peut-être que lui veux quelqu'un d'autre à ses côtés. Je ne sais pas, mais moi c'est lui que je veux, plus que tout au monde, c'est toujours lui que je voudrais. Ça a toujours était lui. Depuis deux mille quinze. Depuis que j'ai dix-neuf ans je le sais. Est-ce que lui finira par réaliser qu'il ne trouvera jamais quelqu'un qui l'aimera autant que moi ? Je ne sais pas. Je l'espère. Du moins j'espère qu'il réalisera un jour que je suis là et que je ne partirais pas. Jamais. Je croise les bras en l'écoutant parler de la cuisine de ses soeurs et de sa mère. Je ne sais pas s'il ignore ou pas pour Alexandra, mais si c'est le cas, je vais bien rire lorsque je vais lui annoncer qu'Alexandra et moi sommes colocataires. Je lâche un petit rire. "Sérieusement ? Tu fais tout cramer ? Alec et toi vous n'êtes pas aussi différent à ce que je vois." Dans la série, son personnage ne sait pas cuisiner et je me souviens encore du fou rire que je me suis pris en voyant la grimace de Magnus lorsqu'il a goûter le ragoût d'Alec. C'était vraiment énorme. Je crois que ça était mon moment préféré de l'épisode. C'était vraiment épique. Je reprends mon sérieux. "Sinon... je le sais qu'Alex cuisine bien puisque nous sommes colocataires." Peut-être que sa soeur lui a dit, peut-être pas, en tout cas il aurait bien fini par l'apprendre un jour. En tout cas, elle est géniale tout comme son frère et la beauté est aussi de famille puisque Alexandra est vraiment magnifique. Cela m'étonne d'ailleurs qu'elle soit célibataire. Les hommes doivent être aveugle, c'est pas possible. M'enfin bref, ça ne me regarde pas. Je l'écoute alors attentivement. Il est célibataire. Il voit rien. Cela répond à la question que je me posais tout à l'heure. Je ne savais pas s'il voyait quelqu'un et je suis rassurée de savoir que non. Je lui offre un petit sourire. "Je le savais. Je savais que tu serais un père exceptionnel. Tu fais passer les envies de ton fils avant les tiens et c'est vraiment bien. J'ai toujours su que tu serais un père géniale Matt. Je suis vraiment contente pour toi. En plus, il est vraiment adorable. Je l'adore vraiment ton petit bonhomme." J'ai eu l'occasion de le rencontrer grâce à Kaya et Matt. J'ai tout de suite eu un coup de coeur pour lui et je pense que c'est réciproque puisqu'il me fait à chaque fois de grand sourire lorsqu'il me voit. La tata que je suis ne peux pas s'empêcher d'ailleurs de le gâter. Je suis une amoureuse des enfants et il est d'ailleurs l'enfant le plus beau que j'ai vu. En même temps, lorsqu'on voit les parents. On comprend pourquoi. Ils sont tout les deux parfaits physiquement et ils pouvaient faire qu'un enfant tout aussi parfait. Si j'ai eu du mal au début, aujourd'hui je suis vraiment heureuse pour eux.

Assise sur le canapé à ses côtés. Je me sens bien et j'adore discuter avec lui. Il me fait vraiment rire. Il arrive à me faire oublier ma vie misérable rien qu'avec sa présence. J'ai le coeur qui bat la chamade. J'ai des frissons dans tout le corps. J'ai les yeux qui brille. Il me rend complètement folle. Je suis folle d'amour pour lui et je pourrais l'écouter parler pendant des heures. Je lâche un petit rire une nouvelle fois. "Tu as un problème avec ma taille peut-être ? Et je ne pouvais pas rêver meilleur protecteur que toi. J'en suis toute retournée. Merci beaucoup de vouloir prendre soin de moi à ce point." La conversation change complètement puisque je me retrouve presque contre lui. Il caresse mes lèvres avec son pouce. Je n'arrives pas à résister. Mon coeur est sur le point de lâcher. Il m'hypnotise complètement. C'est incroyable l'effet qu'il a sur moi. Je ne donnerais tout ce que j'ai pour qu'il brise ses quelques centimètres qui sépare nos lèvres. Je donnerais tout pour être embrasser par lui. J'espère qu'il ne changera pas d'avis à la dernière minute. Je ne le repousse pas comme il me le demande. Je n'en ai pas la force. Je suis sur le point d'obtenir ce que je désire depuis si longtemps. Je ne peux pas le repousser. Je suis comme hypnotiser. Je n'arrives plus à réfléchir. Lorsque nos lèvres finissent par s'enlacer. Mes yeux se ferment automatiquement. Je profite de ce baiser. Tout mon corps s'enflamme. Mon coeur est sur le point de sortir de ma poitrine. Waw. Je savais que j'exploserais au fond de moi. C'est tellement bon. Plus rien n'existe autour de nous. Il n'y a plus que lui et moi. Plus rien a de l'importance. Je n'ai pas envie que ça s'arrête alors que je finis assise sur ses genoux alors que ma main caresse doucement son torse musclé alors que l'autre se perd dans ses chevelure et dans sa nuque. Je ne peux pas cesser ce baiser. Je n'en ai pas la force, mais cette fichue oxygène nous oblige à nous séparer. J'ouvre finalement les yeux alors que je suis toute retournée à l'intérieur. Incroyable. Je lâche un petit rire à ses paroles. Je savais tellement qu'il dirait ça. Il a toujours eu les mots pour me faire rire. Je l'écoute attentivement ensuite et lui offre un petit sourire en lisant entre les lignes. Je comprends ce qu'il veux. "J'adore quand on pense à la même chose." Je lui fais un clin d’œil et ne lui laisse pas le temps de répondre que je colle à nouveau mes lèvres contre les siennes. Le baiser est aussi intense, langoureux et passionné que le précédent. Il est encore mieux en réalité. Il est parfait. Je n'ai jamais ressentie ça. Je n'ai jamais autant désiré quelqu'un. Je serais prête à me jeter à corps perdu dans ses bras. Je serais prête à l'embrasser comme ça toute une vie entière si j'en avais l'occasion. Pour le moment, je préfère qu'on profite de l'instant et c'est pour cela que je ne détache pas mes lèvres des siennes en intensifiant encore plus le baiser alors que ma main caresse ses pectoraux alors que j'ai déboutonné les boutons de sa chemise petit à petit. Tout mon corps tremble. Je me donne à lui toute entière ce soir et ma vie ne sera pas aussi parfaite que maintenant. Il y a que lui et moi, c'est ce que j'ai toujours voulu et je n'ai jamais était aussi heureuse que maintenant. Matthew Daddario, je suis folle amoureuse et je ne cesserais jamais de l'être.

panic!attack

_________________
Promise me, this is forever
♛ Ils vont s'adorer, se séparer, se détester, se manquer... finiront-ils par comprendre qu'ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu'ils sont ensemble. On dit parfois qu'un coup de foudre est la reconnaissance d'un sentiment qui existe déjà en nous. Personne ne m'a appris, à moi, que l'on pouvait aimer quelqu'un qui vous détruit.
Revenir en haut Aller en bas

☆ fantastic animator
avatar
Matthew Daddario



☆ in hollywood since : 22/04/2016
☆ interviews : 2056 ☆ crédits : .Ilyria

MessageSujet: Re: An evening together ▬ McNadario   Mar 15 Mai - 11:40



an evening together is all I need.

katherine — matthew.
La vie, on ne pouvait guère toujours la contrôler. Il fallait faire des choix pour avancer et parfois, on commettait des erreurs, c’était humain et cela arrivait à tout le monde. Même à lui, Matt en avait bien conscience actuellement. Il n’aurait sans doute pas du l’inviter, à quoi pensait-il réellement ? Qu’ils allaient être sages alors qu’ils étaient seuls chez lui ? Quelle andouille vraiment. Certes, ce n’était pas la première fois qu’ils se retrouvaient tous seuls mais jamais dans un endroit entre quatre murs. Ils se croisaient parfois en dehors du tournage mais il y avait toujours du public, ce qui empêchait bien le jeune brun de commettre des erreurs. Son regard se posa alors sur la télévision qui diffusait une pub, rien de bien intéressant. Comme si l’épisode ne pouvait pas commencer dès maintenant. Au moins, une fois concentré à commenter ce qui se passait sur les réseaux sociaux, il pourrait dire à son esprit de se calmer. Si jamais, il décidait de partir du salon, es ce que cela ne serait pas étrange ? Sachant qu’il était chez lui ? Dans le pire des cas, il pourrait toujours trouver come excuse qu’il allait chercher quelque chose dans sa chambre, à l’étage. Il pouvait prétexter avoir oublié son chargeur et ainsi il pourrait se mettre les idées en place. Certes, il ne pourrait guère prendre une bonne douche froide mais au moins se rafraichir les idées, le temps que cela ne commence. « Fais attention, je pourrais très bien prendre ça comme une déclaration. » dit-il avec un petit sourire en coin. En même temps, comment pouvait-il rester de marbre lorsqu’elle lui sortait ce genre de phrase ? C’était impossible, il n’était qu’un homme après tout. Un homme avec des sentiments et des envies. Et actuellement ces deux facteurs étaient dirigés vers la jeune rousse à ses côtés.  La cuisine. Ce mot lui donnait quelques sueurs froides. Non pas qu’il était vraiment nul, juste qu’il n’avait guère la patience d’attendre que tout cuise. Il n’aimait guère rester derrière les fourneaux très longtemps. Lorsqu’il surveillait le four, il ne pouvait s’empêcher de s’agiter. Nul doute que si Monsieur était patient, il serait un bon chef cuisinier. Mais pour le moment, c’était raté au grand dam de son entourage et de son propre estomac. Il faut dire qu’il ne prenait guère le temps de bien manger, étant donné qu’il était souvent seul à l’appartement, cela l’ennuyait de se faire un bon petit plat si c’était pour ne pas le partager. « Je sais cuisiner ! Juste que j’oublie de surveiller le four au bout d’un moment, c’est tellement long la cuisson que je fais autre chose en même temps. Et je zappe mon manger. » dit-il en laissant échapper un rire. Tandis que son personnage était différent. Lui, il était vraiment nul. D’ailleurs, il avait bien eu du mal à garder son sérieux lorsqu’Harry grimaçait au repas préparé par son personnage. Il s’était mordu la lèvre pour ne pas éclater de rire. « Ma sœur a sans doute hérité des talents de la famille. Cela me manque parfois. J’aimerais bien qu’on se retrouve tous à New-York pour manger tous ensemble. » Sauf qu’avec les emplois du temps, ce n’était guère chose facile. Autant, Matt n’était pas réellement pris par son travail étant donné qu’il n’avait que le rôle d’Alec. Tout le contraire de sa sœur qui enchaînait les rôles et Matthew ne pouvait guère lui reprocher d’avantager sa carrière plutôt que sa famille. Matthew préféra mettre les choses au clair, il était célibataire et l’envie de se mettre en couple n’était pas vraiment là. Il était très bien comme il était actuellement. Libre. Il ne voulait pas devoir se priver parce qu’il avait une copine, il l’avait fait avec l’ancienne et il était sans doute passé à côté de plusieurs choses dans la vie. Bien que cela ne l’avait guère empêché de devenir papa. Il ne connaissait même pas encore la mère alors que cela faisait presque deux qu’ils avaient eu un enfant ensemble. C’était d’ailleurs un miracle qu’ils arrivent à se mettre d’accord sur la garde de Crapaud. « Ce n’était pas gagné… Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai eu un de ses chocs, je crois qu’encore aujourd’hui, j’ai du mal à y croire. Je ne pensais réellement pas m’attaché à ce petit bonhomme. Puis ma famille l’adore alors tant mieux. Ma mère est ravie d’être enfin grand-mère et elle ne cesse de me rabâcher les oreilles pour avoir une petite fille maintenant. Je crois qu’elle va devoir attendre que Cat ou Alex ait un copain pour ça. Je n’ai pas l’intention de refaire l’erreur que j’ai commise. » Même si Crapaud était loin d’être l’erreur en question. Coucher avec une inconnu et la mettre enceinte, ça c’était l’énorme boulette qu’il avait commise. Malgré la claire attirance qu’il éprouvait pour la jeune rousse, il aimait ses moments où il pouvait simplement discuter en sa compagnie. Cela apaisait la tension qui régnait en lui et ce n’était pas négligeable. « Non, je te rassure, tu es très bien comme tu es. Je n’aurais pas aimé avec une Kitkat très grande. Je mets mes muscles à ton service. » Il ricana doucement alors que la température de la pièce monta d’un cran. Ses yeux ne pouvaient se détacher de la jeune rousse, il passa son doigt sur ses lèvres. Lèvres qu’il désirait tant embrasser, tant goûter. Il rêvait d’en connaître le goût et de mémoriser chaque détail de sa peau.  Et c’est ce qu’il fit. Ses lèvres vinrent s’attaquer aux siennes et il se noya dans les sensations qu’il ressentait actuellement. Son cerveau avait décidé d’arrêter de fonctionner, plus rien ne comptait hormis la rousse qui était dans ses bras. Il voulait mémoriser chaque instant, goûter encore et encore ses lèvres roses si appétissantes. Lorsqu’ils se séparèrent, Matthew essaya de reprendre sa respiration. Ses yeux s’étaient sans doute noircis par le désir qu’il ressente à l’heure actuelle et il faut dire que l’avoir sur les genoux n’était guère le jeune homme à garder la tête froide. Encore moins quand ses lèvres étaient face à lui. Il laissa apparaître un sourire à ses mots avant de l’embrasser de nouveau. Il ignorait de quoi demain serait fait. Peut-être que c’était juste pour une nuit ou pas. L’avenir lui dira mais il comptait bien profiter de ce qu’elle voulait bien lui offrir cette soirée. Sa langue vint gentiment frôler ses lèvres afin d’approfondir leur baiser. Ses mains vinrent se poser sur ses hanches qu’il caresse tendrement avant de lui retirer son léger haut. Quittant ses lèvres, il en profita pour la regarder avant de reprendre possession de ses lèvres. Il se moquait bien qu’il soit dans le canapé du salon, que sa colocataire pouvait débarquer à tout moment. Qu’importe. Il n’y avait plus que Kat et lui, dans cette bulle remplie de passion. Le brun la fit doucement basculer afin de se retrouver sur elle dans ce canapé, qu’il ne verrait sans doute plus de la même manière après. Ses lèvres quittèrent les siennes pour les déposer dans le creux de son cou. « Si tu ne veux pas aller plus loin, dis le moi.. » Parce qu’il n’était guère sur d’avoir assez de volonté par la suite et hors de question qu’il la pousse à faire ce dont il n’avait pas envie.
MAY

_________________
    † Sans la moindre hésitation, je mets à présent en joue ce monde rempli de contradictions et j'appuie de mes propres mains sur la détente. En sentant la chaleur des larmes versées, Je pensais avoir compris ce qu'était la gentillesse. Alors pourquoi est-ce que nous continuons à nous faire du mal ?
Revenir en haut Aller en bas
 
An evening together ▬ McNadario
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: WESTSIDE :: Beverly Hills-