AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

☆ bottle of champagne
avatar
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 704 ☆ crédits : hershelves. / beerus.

MessageSujet: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   Jeu 15 Mar - 18:46


ian somerhalder & nina dobrev

if you can't be happy, at least you can be drunk     


De nature joyeuse et souriante, il était rare de voir Nina dans un autre mode que celui-ci... Bien sur, il ne fallait pas trop la titiller parce qu'elle avait du caractère la brune, seulement, la tristesse et la déprime n'étaient pas des sentiments qu'elle exposait facilement. Et en général, quand elle avait le bourdon, l'actrice préférait rester seule chez elle, à retourner ses idées noires assise sur le tapis du salon, le dos collé au canapé. Alors qu'elle ait décidé de sortir ce soir était forcément une très mauvaise idée. Peut-être qu'il aurait fallut l'en empêcher et si elle avait su ce qui allait se passer les heures suivantes, Nina se serait sans doute attacher d'elle-même aux barreaux de son lit avec des menottes ! Ce genre d'épisode n'était pas survenu depuis des mois et elle en avait été ravie. En effet ce n'était pas la première fois. Elle savait très bien d'où ça venait, de quel événement ce mal-être en découlait et jusqu'à maintenant, personne n'en avait été témoin. Une résolution brisée à partir du moment où elle avait mis les pieds dans ce bar. Pas un endroit que la bulgare avait l'habitude de fréquenter mais qu'importait finalement. Tant qu'on lui servait à boire en échange de beaux billets, elle n'allait pas se plaindre. En réalité, elle n'était pas loin de chez elle, à seulement quelques rues, mais elle était sortie de chez elle et ses pas l'avaient guidés ; désormais, elle n'avait plus envie de faire demi-tour. Elle avait même trouvé un confident en la personne du barman ; un homme pas beaucoup plus âgé qu'elle et dont Nina était incapable de dire s'il était vraiment intéressé par ses histoires ou par son corps. De toute façon, vu le degré d'alcool actuellement présent dans ses veines, impossible pour elle de penser correctement. Elle lâchait des petites informations par ci par là, et c'est dans un instant de lucidité qu'elle réalisa qu'elle ne savait même pas comment son interlocuteur se prénommer. "C'est quoi ton nom, au fait ?" demanda t'elle en posant une main sur son front, l'air de réfléchir. "Drew"  lui avait-il répondu en souriant. "Drew ? C'est joli Drew..." La Dobrev ivre était de retour et elle ricanna longuement avant de lever son verre. "T'es sympa Drew... et parce que t'es sympa... la prochaine tournée, c'est pour... moi !" annonça t'elle difficilement. Pas très sûr d'être payé pour tous ces alcools, il hésita avant que la brunette ne dépose son plus gros billet sur le bar. "T'attends quoi?" dit-elle en se levant - et titubant - jusqu'à une table vide. Elle s'apprêtait à faire une mini sieste - quelques secondes, vraiment - quand un visage qu'elle connaissait très bien entra et approcha du bar. "Ian ! Ian, youhouuuu !" La main levée dans sa direction pour qu'il la remarque, elle fut ravie de voir que c'était bien le cas. "DREW ! Un verre pour mon ami Ian" Secouant la tête en voyant la jolie demoiselle délurée, le barman obéit tout de même et apporta un verre au Somerhalder, de qui elle n'avait pas encore jaugé la réaction. "Ian ! C'est Drew, mon nouveau petit-ami et Drew, c'est Ian, mon ancien petit-ami..." Le Drew, plutôt amusé, regarda simplement l'acteur en faisant non de la tête. "Juste le barman"  précisa t'il avant de s'éclipser et laisser Ian avec Nina. Ou du moins ce qu'il restait de la bulgare, parce qu'elle n'était pas à 100 pour cent de ses capacités !

AVENGEDINCHAINS

_________________
NOW, i'm a warrior


Dernière édition par Nina Dobrev le Sam 17 Mar - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
avatar
Ian J. Somerhalder



☆ in hollywood since : 28/12/2017
☆ interviews : 185 ☆ crédits : faith (avatar) & gifs (tumblr)

MessageSujet: Re: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   Sam 17 Mar - 16:34


ian somerhalder & nina dobrev

if you can't be happy, at least you can be drunk     


Ces derniers jours les choses ne sont pas des plus rose pour moi. J'essaye de faire face tant bien que mal mais la pause décidée avec Nikki est dure à digérer. A vrai dire je me rends compte que j'en ai marre de me battre car je ne sais pas si mon couple est vraiment aussi solide que ça. Je me demande aussi si ma femme m'aime vraiment ou si elle trouve des prétextes juste pour que l'on se fâche ensemble. Bref, une chose est sure je suis face à un problème de taille car j'ai tout de même Bodhi qui est jeune et qui n'a rien demandé. Résultat je suis dans une angoisse et une déprime totale. J'ai envie de voir personne, je me sens mal et j'ai l'impression que rien ne va pour moi. Je me bats quand même pour essayer de garder un peu les pieds sur terre mais le soir c'est le plus dur alors je bois et j'essaye d'oublier. Evidemment ça ne m'aide pas mais ça soulage ma peine. Malheureusement pour moi ce soir plus une goutte d'alcool dans ma bouteille favorite de bourbon. Je quittais donc la maison vers le bar de la ville le plus proche. Je n’avais pas spécialement envie de sortir ni de voir quelqu'un que je puisse connaître mais n'ayant pas trop le choix j'y aller quand même. Une fois au niveau du bar j'entrée rapidement mais une voix vint très vite me sortir de mes esprits. Je fus surpris de voir Nina m'appeler ainsi et surtout dans cet état. Je rêve ou elle est saoule ? Je ne pris pas une minute de plus pour aller la rejoindre et très vite je vis un léger spectacle au début assez drôle et de l'autre pas vraiment. "Merci" Je remerciais ce pauvre barman que Nina semble embêtée depuis un assez long moment et me retournant vers la bulgare je plissais le regard en ajoutant alors. "Nina qu'est ce qui se passe ?" Je savais déjà qu'elle n'allait pas bien car la voir ainsi c'est presque jamais arrivé même lorsque nous étions en couple donc c'est pour dire. Je soupirais doucement. "Viens je te ramène chez toi tu ne peux pas rester là et t'offrir en spectacle c'est pas toi ça." Je venais lui tendre la main pour la conforter dans l'idée de venir avec moi et j’espérais qu'elle accepterait tout de suite.

AVENGEDINCHAINS

_________________
lost and sad
Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas

☆ bottle of champagne
avatar
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 704 ☆ crédits : hershelves. / beerus.

MessageSujet: Re: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   Ven 23 Mar - 8:39


ian somerhalder & nina dobrev

if you can't be happy, at least you can be drunk     


Boire de l'alcool en soirée avec ses amis n'était pas quelque chose dont Nina se privait. Elle aimait faire la fête avec ses copines, s'amuser, danser, mais ce soir était tout à fait différent et même la bulgare, pourtant dans un état d'ivresse avancé, le savait. Se saouler seule n'avait en fait rien d'amusant... seulement ça lui permettait de ne penser à rien - vraiment à rien - et on ne pouvait pas dire que la brunette s'en plaignait. Elle avait besoin de se vider la tête, d'arrêter d'être triste pour un événement qui n'avait pas eu lieu. Elle qui se disait avoir tourner la page avait l'impression de revenir chaque fois en arrière, à cette période où il avait été difficile d'avancer et de surmonter sa perte toute seule. Evidemment, elle ne pouvait blâmer personne puisqu'elle avait gardé le silence sur cette histoire, malheureusement celle qui pensait être assez forte pour y parvenir sans aide semblait très loin ce soir. La Dobrev ne serait sans doute pas fière le lendemain en réalisant tout ce qu'elle avait dit ou fait, notamment à ce barman tellement gentil qu'elle aurait pu l'embrasser. Nina fronça les sourcils à cette idée. Non, s'en était pas une bonne. Des boums claquaient dans ses tympans à chaque fois qu'elle essayait de se calmer ou de réfléchir à ce qu'elle était en train de faire ; alors elle préféra se laisser emporter par le nombre incalculable de verres qu'elle avait bu. Ravie d'avoir fait la connaissance de 'Drew' elle s'empressa donc de le présenter à Ian qui, par un grand hasard, venait d'entrer dans le bar. Que faisait-il là ? Elle n'en savait fichtrement rien mais le simple fait de voir un visage familier la rendit euphorique. "Quoi ? Oh, rien ne se passe... pourquoi est-ce qu'il se passerait quelque chose ? Pourquoi... pourquoi je n'aurais pas le droit de juste m'amuser dans ce bar avec... ce barman super canon ?!" Elle bafouillait évidemment, comme souvent quand elle était ivre. "HEY DREW ! T'es super canon...!" cria t'elle au jeune homme qui secoua la tête en riant. "Tout-va-bien" exagéra t'elle encore. "La vie est belle !" Pourquoi avait-elle envie de pleurer, là maintenant alors ? La ramener chez elle ? "Non...!" répliqua t'elle rapidement en bougeant la tête de droite à gauche avant de la tenir entre ses mains. "Ouh non, on va éviter de trop la tourner" murmura t'elle pour elle même. "Non je... ne veux pas rentrer chez moi... Il n'y a personne chez moi, c'est trop triste" continua t'elle en attrapant le verre posé devant elle pour l'avaler. En voyant la main tendue du brun, Nina la repoussa de la sienne. "Tu devrais pas... tu devrais pas me toucher, ta femme va encore être fâ... fâchée !" Si sobre, elle n'avait pas trouvé la réaction de Nikki exagérée lorsqu'elle lui avait malencontreusement parlé de la visite de Ian ; dans son état actuel, l'actrice trouvait ça ridicule. "Mais elle ne devrait pas être fâchée parce que... parce que c'est elle qui est mariée avec toi... et c'est elle aussi qui a un enfant avec toi... je..." Une chose était sûre : Nina n'était absolument plus maîtresse de sa bouche et des paroles qui en sortaient. "Faut que je me repose cinq minutes" finit-elle en croisant ses bras sur la table devant elle, posant sa tête dessus en fermant les yeux, espérant que la pièce arrête de tourner. En vain.

AVENGEDINCHAINS

_________________
NOW, i'm a warrior
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
avatar
Ian J. Somerhalder



☆ in hollywood since : 28/12/2017
☆ interviews : 185 ☆ crédits : faith (avatar) & gifs (tumblr)

MessageSujet: Re: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   Sam 31 Mar - 21:02


ian somerhalder & nina dobrev

if you can't be happy, at least you can be drunk     


Je n'avais jamais vu Nina dans cet état. Je dois avouer être un peu surpris surtout que dernièrement j'avais imaginé pleins de choses mais pas de voir mon ex dans cet état second. Je me sens très vite protecteur envers elle et bien que ce serveur semble gentil et bien attentionné il est hors de question pour moi de la laisser ainsi et seule. Je venais donc la rejoindre très vite et au fond la voir saoule me fait un peu sourire. C'était étrange de la voir ainsi mais peut être qu'au fond cela cache autre chose. La dernière fois que l'on s'est vus elle a commencé à me dire qu'elle a vécu une période un peu compliquée et bien qu'au fond je me suis senti un peu coupable elle a voulu me rassurer. Seulement depuis les choses ont totalement changé car je suis en pause dans mon mariage, je ne sais pas trop ce que je veux et ou j'en suis. J'ai tout de même demandé pardon à Nikki pour mon comportement car je me suis rendu compte que je n’étais pas si innocent que ça et que finalement tout ça cache aussi peut être quelque chose. J'aime Nikki, j'aime ce que j'ai construit avec elle et j'aime aussi ma fille mais, et si avec Nina tout n'était pas si finit que ça ? Je ne sais pas, la revoir à tout de même relancer certaine chose, comme le fait que tout était bien et fun ensemble. On s'entendait bien, on rigolait bien et malgré la différence d'âge nous étions pas si différents que ça. Cette excuse fut peut-être plus facile que de dire que j'avais peut de voir plus loin. Enfin, pour le moment ce n'est pas la question, je dois évidemment garder mes distances mais pour ce soir je ne peux pas. "Oh mais je tu n’empêches pas de t'amuser Nina, juste de te rendre compte que tu es ivre et qu'une jeune femme est assez vulnérable dans ce genre de situation tu vois..." J'insistais du regard afin qu'elle comprenne que la seule chose que je veux c'est la mettre en sécurité. Après tout on ne sait pas qui peut arriver et j'ai vraiment pas envie de me battre à nouveau. La dernière fois j'ai assez bien compris je crois. Très vite Nina en remet une couche avec Drew et je ne pus que rire car finalement elle était vraiment dans un état second. Je soupirais ensuite en l'écoutant me dire que la vie est belle. Je n’en suis pas si sûr pour le coup, ces temps-ci je suis pas du tout dans mon assiette. Je repris un peu mes esprits en voyant Nina venir me dire qu’elle n’avait personne chez elle et que c'était triste. Alors c'est ça ? La solitude la pèse ? Et si elle n'avait pas du tout accepté notre rupture et si c'était moi la cause de son mal être ? Mais Nina venait finalement reprendre la parole et alors que l'une de mes mains venait se poser sur son épaule elle venait parler de ma femme et je venais retirer ma main rapidement. "Ne me parle pas de Nikki s'il te plait." J'étais déjà assez en colère comme ça et je n’avais vraiment pas envie d'en parler avec elle. Seulement dans ces nouvelles paroles je venais sentir de la tristesse. Nina venait faire une pause, posant sa tête dans ces mains et je venais finalement reposer ma main dans sa nuque, caressant celle-ci délicatement pour essayer de la détendre un peu. "Nina je... Je ne comprends rien." Je soupirais doucement. "Tu es jalouse ? Enfin... Je ne sais pas, j'ai l'impression que tu es jalouse..." Et d'ailleurs si c'était le cas je ne sais pas trop comment réagir pour le coup. "Je suis désolé, je suis vraiment désolé de t'avoir fait du mal tu... Tu ne mérites pas ça et sache que j'avais imaginé pleins de choses pour nous mais pas tout ça..." Je soupirais longuement. A l'époque de notre relation j'avais eu espoir qu'elle devienne ma femme et la mère de mon enfant. Seulement les choses ne se sont pas passé comme prévus et aujourd'hui j'ai fait la rencontre de Nikki avec qui je suis heureux... Enfin je crois.

AVENGEDINCHAINS

_________________
lost and sad
Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas

☆ bottle of champagne
avatar
Nina Dobrev


-
☆ in hollywood since : 22/09/2017
☆ interviews : 704 ☆ crédits : hershelves. / beerus.

MessageSujet: Re: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   Mar 10 Avr - 8:02


@ian j. somerhalder & nina dobrev

if you can't be happy, at least you can be drunk     


Ses propos étaient incohérents et peut-être que si Nina avait pris le temps de réfléchir un peu, elle ne serait pas sur le point de livrer à Ian ses derniers secrets. Jusque maintenant, la bulgare n'avait jamais été assez saoûle pour dévoiler ce qui lui pesait sur le coeur mais en même temps, elle avait plutôt l'alcool joyeux que malheureux. Danser, chanter, rigoler, faire la folle toute la nuit, c'était ça qu'elle faisait. Pas pleurer et s'apitoyer sur son sort pour une histoire qui remontait à plusieurs années. Regardant Ian dans les yeux, elle essaya de comprendre ce qu'il disait, en vain. "Non. Non je ne vois pas" répondit-elle, l'air perplexe. Vulnérable ? Sans doute, mais il n'était pas question de laisser l'acteur croire qu'il avait raison. Mais la Dobrev ne voyait pas le problème, elle était trop mal pour ça. Mais assez bien pour déballer ce qu'elle ressentait, le tout dans le désordre bien sur, sinon c'était trop facile. "Pourquoi ? Pourquoi tu veux pas parler... de ta femme ?" demanda t'elle en levant la tête vers l'américain, avant de la reposer sur la table, pas en état de la soutenir. L'expression 'tête trop lourde' prenait désormais tout son sens. "Je ne suis PAS jalouse !" rétorqua t'elle, plus fort qu'elle ne l'aurait voulu. Plaçant les doigts sur sa tempe en répétant des 'aie' parce que ça tapait, elle tenta de reprendre ses esprits. Difficilement. "Je ne suis pas... jalouse parce qu'elle est avec toi" commença t'elle doucement. C'était la vérité n'est-ce pas ? Nina n'avait plus de sentiments amoureux pour le Somerhalder depuis longtemps. Bien sur, il restait important et le resterait toujours mais elle avait normalement tourné la page. "Je suis jalouse parce qu'elle a... elle a... réussi à porter ton enfant jusqu'au bout" Elle fronça les sourcils aux pensées qui se bousculaient dans sa tête. "Moi non... moi, j'ai pas réussi... c'est comme si je l'avais tué..." murmura t'elle plus pour elle même que pour Ian, sans imaginer à quel point ses mots devaient lui retourner le cerveau. "Il aurait été beau... tellement beau..." Elle se l'était imaginé tant de fois. Elle en avait rêvé, surtout les premières semaines après la perte et parfois... il lui suffisait de voir un enfant pour penser au sien, au leur, celui qu'ils n'auraient jamais. "J'veux... j'veux rentrer chez moi" dit-elle en se levant, pas plus sobre qu'auparavant mais beaucoup plus triste. La brunette n'avait plus conscience de la présence de Ian ou de la bombe qu'elle venait de lui lancer ; elle voulait juste retrouver sa maison, aussi vide était-elle.

AVENGEDINCHAINS

_________________
NOW, i'm a warrior
Revenir en haut Aller en bas

☆ minibars
avatar
Ian J. Somerhalder



☆ in hollywood since : 28/12/2017
☆ interviews : 185 ☆ crédits : faith (avatar) & gifs (tumblr)

MessageSujet: Re: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   Sam 14 Avr - 15:08


ian somerhalder & nina dobrev

if you can't be happy, at least you can be drunk     


Je n’avais jamais vu la jeune femme dans un état pareil auparavant. Je surpris mais peut être que tout ça a une signification. Je sens bien qu’elle n’est pas au top de sa forme et les révélations qu'elle m'a faite la dernière fois qu'on s'est vu m'ont conforté dans l'idée qu'elle a mal vécu ma nouvelle relation et mon bonheur au bras de Nikki. Je m'en veux vraiment et je compte bien me rattraper aujourd'hui. Ma vie de couple est en pause avec ma femme mais cela ne veut pas dire que je vais arrêter de voir Nina pour autant. Elle est mon amie et je compte être là pour l'aider car je n'ai pas su le faire avant et résultat nous nous sommes perdus de vue. Bref, tout ça pour dire que ce pauvre barman a bien du courage mais il voit surtout en Nina une jeune femme gentille malgré l'alcool. J'essayais de lui faire prendre conscience de son comportement mais la jeune femme semble vraiment têtue. Très vite le sujet de Nikki venait sur le tapis et je soupirais longuement en la voyant insister sur le fait que je ne veuille pas en parler. Elle me connait, elle sait très bien que si elle insiste je vais être beaucoup moins gentil. Seulement elle venait me dire qu'elle n'était pas jalouse et je fus presque soulagé. Je dis bien presque car je sens tout de même quelque chose qui cloche. Nina semble troublée et l'écoutant toujours je ne disais rien, le silence semble la meilleure réaction vue qu'actuellement rien que je puisse dire la fera se calmer. Quand la jeune bulgare vient à me parler du fait que Nikki ait porté notre enfant jusqu'au bout je fronçais le regard, pourquoi elle me dit ça ? Je comprends pas ou elle veut en venir mais il n'aura pas fallu plus de temps pour l'écouter me dire une chose comment dire ? Une chose incroyable. "Attends, qu'est-ce que tu dis ?" J'étais choqué, totalement perdu. Elle doit être en pleine hallucination c'est pas possible autrement. "Comment ça notre enfant ? Je ... Nina répond." J'étais complètement paniqué et je ne savais plus quoi dire. Nina semble totalement éprouvée et vient finalement prendre la décision de rentrer chez elle. Elle se levait et malgré le choc je venais faire de même. "Je... Je vais te ramener" Oui je ne peux pas la laisser ainsi. Après tout je ne peux pas rester là tout seul comme un imbécile après ce qu'elle vient de dire. Je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est l'effet de l'alcool qui lui fait me dire ça mais je suis totalement perdu. La laissant entrer dans la voiture le voyage se fit dans un silence lourd et pesant. Je repensais à ses paroles, à ce qu'elle m'avait avoué et j'étais bouleversé. Finalement tout semble s'éclairait, sa distance envers moi, le sujet de ma fille qui est toujours aussi sensible... Je ne sais pas, je ne sais plus. Après quelques minutes de voyage nous étions enfin devant la maison de la jeune femme et je soupirais longuement avant de lui ouvrir la porte et lui tendre la main. "Viens, je vais t'aider." Sa détresse me fait mal mais tout ça encore plus. Une fois à l'intérieur je venais l'installer sur le canapé, la laissant prendre place avant de rejoindre la cuisine et lui apporté un verre d'eau fraiche. M'installant à ses côtés je posais enfin le regard sur elle, voulant comprendre un peu plus. "Qu'est ce qui s'est passé ?" Oui j'avais besoin de savoir. "Je... Je sais que c'est dur pour toi mais, s'il te plait j'ai besoin de savoir." J'ai besoin de TOUT savoir. Je suis sous le choc et pour vraiment me rendre compte de tout ça il me faut plus d'informations, des choses concrètes.

AVENGEDINCHAINS

_________________
lost and sad
Nous savons au moins déja une chose, c'est que l'homme est merveilleux, et que les hommes sont pitoyables. (la nuit des temps ; barjavel)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
if you can't be happy, at least you can be drunk (nian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Material!? (spoiler from Negima!? 14)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: WESTSIDE :: Bel Air-