int(5) et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien


et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Tumblr_p3455ekn8v1tlpgtco2_540
☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 4043 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)   et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 EmptyVen 21 Déc - 17:24


≈ ≈ ≈
{ dylmas ua. }
crédit/ tumblr ✰ et si les choses s'étaient passées autrement.

« Ne me tentes pas, je vais finir par te demander de m’apporter un carnet et des jumelles rien que pour pouvoir surveiller le personnel de l’hôpital. Mais au moins, ça ne peut que m’occuper. On s’ennuie vite ici. » Surtout lorsqu’on ne pouvait guère marcher mais ça, Dylan préféra le taire. Thomas n’avait pas besoin de savoir que son incapacité à utiliser ses jambes le brisait vraiment. « Je n’en doute pas une seule seconde. Il va falloir que je sois plus vigilant. » dit-il avec un petit sourire aux lèvres. Bien que de savoir qui couchait avec qui ne l’intéressait pas vraiment mais après tout, il n’avait rien de mieux à faire. Alors autant se renseigner, puis qui sait, ça pourrait peut-être lui servir ce genre de renseignement. « Tu es censé avoir une vie passionnante afin de me tenir au courant, pas qu’elle soit plus ennuyeuse que la mienne. » Dylan secoua doucement la tête, en tapant gentiment la cuisse du jeune blond. « Ils me manquent… Je suppose que le tournage est arrêté ? Tu penses qu’ils vont me remplacer si jamais… » Sa voix se perdit dans les ténèbres, incapable de formuler l’idée qu’il ne pourrait peut-être pas remarcher de nouveau. Et ça le tuait de savoir que peut-être quelqu’un jouerait le rôle de Thomas à sa place. Rien que d’y penser, son cœur se serra douloureusement dans sa poitrine.

D’ordinaire, le silence ne le dérangeait guère mais pas en ce moment. Il y était souvent confronté dans sa chambre d’hôpital pour y faire face alors qu’il était en compagnie du blond. Mais celui-ci était moins bavard que lui, c’était un fait. Alors le jeune brun se contenta de regarder ses jambes, essayant de les faire bouger sans succès. Les miracles n’existaient pas, c’était bien connu. Un rire s’échappa de ses lèvres lorsqu’ils abordèrent le fameux ship Newtmas. Il n’aurait jamais pensé qu’un couple qui n’existait même pas dans les livres, ni dans les films fassent autant parler de lui. Et pourtant, c’était bien le cas. « Je suis sûr qu’au fond de lui, Thomas en pinçait un peu pour lui. Il était juste trop fier pour l’admettre. » Mais cela ne restait que du fictif et rien de tout ça n’arriverait. Puis pour le moment, il pensait davantage à sa propre relation avec le blond qu’à leurs personnages. Il ne sait pas comment tout ça avait bien pu basculer ainsi. Thomas lui avait fait une déclaration et lui alors ? Lui n’avait rien répondu. Es ce qu’il l’aimait ? Il n’aurait guère su répondre à cette question. « Pourtant, c’est le cas, Thomas. » Il lui adressa un léger sourire avant de lui dire qu’il allait probablement lui briser le cœur. Qu’avait-il à lui offrir réellement ? De l’amour ? Dylan n’était pas certain de pouvoir le faire. Déjà qu’il repoussait celui de son propre entourage alors en donner à quelqu’un d’autre… Il n’était point sur d’y parvenir. Mais il ne voulait pas que Thomas l’abandonne, il voulait ne l’avoir que pour lui. Qu’il ne pense et ne voit que lui. Un petit sourire en apparut sur son visage lorsqu’il se retrouva face à lui et ses yeux vinrent se poser par la suite sur ses lèvres. Lèvres qui se posèrent sur les siennes.  

Une douce chaleur s’infiltra dans ses veines et il ferma les yeux afin d’en profiter. Il se moquait bien qu’on puisse les voir. Ses mains se posèrent sur les joues de Thomas. Un ange. Son ange qui viendrait le sauver des ténèbres qui l’entouraient. Mais toute bonne chose à une fin et ils durent retourner dans la chambre d’hôpital. Le vent s’était levé et Thomas devait partir malheureusement. Dylan se retrouva de nouveau coucher dans cet horrible lit. « Tu reviendras me voir ? » Le jeune brun le regarda droit dans les yeux, cherchant s’il comptait lui mentir ou non.

Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis la visite de Thomas. Peut-être même une semaine mais rien n’avait changé. Dylan était toujours dans cette chambre, sans résultat probant. Il allait eu la visite de Brittany et pour une fois, il n’avait guère fait semblant de dormir. Elle l’avait embrassé et il n’avait rien ressenti. Rien du tout. Le néant. Une infirmière passa et lui annonça qu’il devait aller voir la kiné. Il devait faire des exercices en sa compagnie mais ce fut un échec complet. Il n’arrivait même pas à dormir debout, ses jambes lâchant à chaque fois. Et ça le frustrait Après sa séance, il lui demanda s’il pouvait rester. Voyant que ça ne servait à rien de discuter, elle accepta en lui faisant promettre de ne pas forcer. Dylan la regarda partir et fermer la porte derrière elle. Se mordant la lèvre, il posa ses deux mains sur les barres et essaya de se lever. Echec. Il chuta. Encore et encore. Si bien qu’il s’énerva au point d’envoyer son fauteuil eu loin.

_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster


et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Original
☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1484 ☆ crédits : Vava : avengedinchains

et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)   et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 EmptyVen 8 Fév - 18:30



Et si les choses s'étaient passées autrement
ft. Dylmas.


Thomas était content de voir que Dylan était de meilleure humeur. Tous les deux étaient en train de plaisanter et ça faisait un bien fou. « Oh mais si ce n’est que ça je peux te les apporter avec grand plaisir ! » Répondit le blondinet. « Du moment que ça te fait une occupation moi ça me va ! » Le jeune Sangster ne savait pas pourquoi mais il n’avait pas de mal à imaginer son ami en train d’espionner le personnel hospitalier. Le brun en serait fort capable. En tout cas c’était ce que pensait l’Anglais.

Mister Brodie-Sangster une vie passionnante ? Il risquerait de décevoir du monde s’ils pensaient ça de lui. En même temps c’était un jeune homme tranquille qui ne faisait pas grand-chose de particulier lorsqu’il n’était pas au travail. Car oui son boulot est quelque chose de très important pour lui, limite sa famille vous dirait qu’il se tue à la tâche tant il est passionné par son travail. Il secoua les épaules à la réflexion de son interlocuteur. « Désolé de te décevoir ! » Il souria au contact de la main de Dylan sur sa jambe. Son sourire était toujours là tandis qu’il écoutait son ami. « Tu nous manques aussi… » Répondit tendrement le blondinet avant de rajouter. « En effet il est arrêté depuis… » Quand reprendrait le tournage ? Ça Tommy n’en avait aucune idée. Il ne savait pas non plus si Dylan serait remplacé, mais il espérait que ça ne soit pas le cas. Il aurait vraiment du mal à voir un autre acteur interpréter Thomas. Ce serait trop bizarre. Le British croyait avoir perçu un malaise, alors il serra la main de Mister O’Brien, comme pour lui dire qu’il était là. « Je ne sais pas du tout Dylan… On n’a pas encore parlé de tout ça. Mais j’ose espérer que Wes t’attendra. » Avait-il dit en faisant un petit sourire. « Si tu veux, dès que je sais quelque chose je te préviens. » Après tout il pouvait bien lui rendre ce service.

Les deux acteurs continuèrent de parler de la saga Labyrinthe et plus particulièrement du fait que les fans auraient aimé qu’il y ait une idylle entre Thomas et Newt. « Hum ça me semble être une bonne hypothèse ! » Répondit le jeune homme avec un sourire en coin. Lui-même aurait peut-être aimé que leurs personnages soient en couple. Ça lui aurait ainsi permis de pouvoir embrasser le brun sans que personne ne se pose de questions. M’enfin malheureusement ça n’avait pas été le cas et seule Teresa avait eu l’amour de Thomas.

Mister Brodie-Sangster se sentait un peu impuissant depuis que son ami avait eu cet accident de tournage. Il ne savait pas du tout comment lui apporter son aide. Même s’il le soutenait à mille pourcents mentalement. Mais était-ce suffisant ? En tout cas il était un peu rassuré que Mister O’Brien lui dise qu’il l’aidait beaucoup. Comment ça il ne méritait pas d’avoir Thomas dans sa vie ? N’importe quoi ! Le blondinet secoua la tête pour montrer son mécontentement. Le fait que Dylan lui dise qu’il allait lui briser le cœur ne lui plaisait pas vraiment, donc il s’efforça de ne pas y prêter trop attention. C’était probablement mieux ainsi. Surtout pour son pauvre petit cœur qui ne le supporterait sûrement pas.

Cette fois le cœur de Thomas s’emballait puisqu’il était en train d’embrasser l’autre garçon, à sa demande. Il ne pouvait qu’avoir un sourire stupide sur le visage tellement il était sur son petit nuage là. Il avait l’impression d’être seul au monde avec le brun. Il profitait donc pleinement de ce doux baiser qu’ils étaient en train d’échanger. Le jeune Sangster aurait aimé que ce véritable premier baiser ne se termine jamais mais malheureusement toute bonne chose à une fin. C’était avec un sourire doux qu’il avait raccompagné Dylan jusqu’à sa chambre. Les infirmières les ayant vus arriver avaient remis le brun dans son lit puis elles les avaient laissés seuls. Comme si elles avaient senti qu’ils préféraient que ça se passe ainsi. Le petit blond prit une des mains de l’autre garçon et la caressa tendrement. « Oui je te le promets ! » Lui dit-il avant de déposer un baiser chaste sur ses lèvres. Il lâcha sa main, s’avança vers la sortie, se tourna et fit un signe d’au revoir à Dylan avant de quitter l’hôpital pour rejoindre son hôtel.

Plusieurs jours étaient passés depuis que Thomas avait rendu visite à Dylan. Il avait préféré laisser passer un peu de temps avant de revenir le voir. Aussi bien pour lui-même que pour l’Américain. Sûrement plus pour ce dernier d’ailleurs. Le jeune Anglais n’avait pas envie que son ami délaisse ses séances de kiné sous prétexte qu’il est là. Et puis Thomas avait eu besoin de réfléchir de son côté, de se retrouver seul. Même s’il n’était pas plus avancé que ça puisqu’il se posait toujours un milliard de questions. Alors aujourd’hui il était de nouveau dans cet hôpital, à la recherche de Dylan. Ce dernier n’était pas dans sa chambre. Ça avait surpris le blondinet mais il fut vite rassuré quand une infirmière lui indiqua qu’il était parti faire de la kiné. Elle l’emmena jusqu’à la fameuse salle où le blond assista à un spectacle plus qu’étonnant. Visiblement son acolyte était furax. Mister Sangster se rapprocha doucement. Il ne savait pas s’il devait faire preuve d’humour ou non. « Hey Dylan ! » Le salua-t-il tout simplement. Pour le moment il préférait tâter le terrain, ne voulant pas subir les foudres de Mister O’Brien. « Je crois qu’on va s’arrêter pour aujourd’hui… On reprendra demain à la même heure ! Tâchez de vous reposer ! » Avait dit la jeune kiné à son patient. Tandis qu’elle allait relever le fauteuil qui était à terre, Thomas  lui dit. « Laissez, je vais le faire ! » La jeune femme abandonna donc l’idée et laissa le blondinet relever le fauteuil. Il le fit ensuite rouler jusqu’à Dylan. « Allez poses tes jolies fesses là-dedans ! On va prendre l'air ! » Il se garda d’ajouter que ça lui ferait probablement du bien. Il observa l'Américain afin de voir s'il avait besoin de son aide ou non pour s'installer dans le fauteuil.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien


et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Tumblr_p3455ekn8v1tlpgtco2_540
☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 4043 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)   et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 EmptySam 16 Mar - 11:08

[quote="Dylan O'Brien"]

≈ ≈ ≈
{ dylmas ua. }
crédit/ tumblr ✰ et si les choses s'étaient passées autrement.

Dylan avait des hauts et des bas comme tout le monde. Et il devait bien reconnaître qu’en ce moment, le moral n’était guère au beau fixe. Il avait l’impression que l’hôpital avait tendance à rendre le souffrant encore plus malade. Il n’en pouvait plus de ses quatre murs mais il savait que tant qu’il ne marcherait pas, il ne pourrait guère sortir d’ici. Dylan ne se voyait pas passer sa vie dans un fauteuil, croisant sans cesse la pitié dans le regard des autres. Pourtant, il ne faisait pas d’efforts pour s’en sortir. Il avait plus tendance à se plaire plutôt qu’à faire de son mieux pour parvenir à ses fins. C’était toujours plus facile de geindre de son malheur que de trouver une solution à ses problèmes. « Moui, ce n’est pas comme ça qu’on va s’occuper si tu n’as rien à dire. Vu que le tournage est arrêté, tu fais quoi du coup ? » A moins qu’il ne soit qu’en pause et que les acteurs allaient retourner en tournage. Peut-être allait-il trouver un remplaçant pour le rôle de Thomas. Rien que d’y penser, il en avait mal au ventre. « J’espère aussi même si vu comment vont les choses, je ne risque pas de marcher de sitôt. Ce serait peut-être mieux qu’il me trouve un remplaçant… » Le sourire qui était apparu sur ses lèvres venait de disparaître suite à ses mots. « Même si ça me ferait bien chi*r, je te l’avoue. » dit-il en faisant la grimace. L’alchimie entre eux se voyaient aussi à l’écran, c’était peut-être pour ça que les fans ne pouvaient s’empêcher d’imaginer leurs personnages ensemble. Bien que même avant que le film sorte, les fans y pensaient aussi. Mais encore aujourd’hui, c’était délicat d’aborder l’attirance entre garçons. Certains films prenaient ce risque sans soucis mais il ne voyait guère Wes faire de même. Surtout qu’ils étaient censés suivre un roman. A cause de ça, il allait devoir se retrouver à embrasser Kaya. Un vrai cauchemar qui n’avait pas fini de le hanter si jamais il continuait d’incarner le rôle. Malheureusement pour eux, il était temps pour Dylan de rentrer dans sa chambre. Il aurait bien proposé à Thomas de prendre la fuite et de quitter cet endroit de malheur mais il n’était pas certain que le blond soit vraiment d’accord avec cette soudaine évasion. Dommage se dit-il alors qu’ils traversaient les couloirs. Les infirmières devaient surement surveiller son arrivée étant donné qu’à peine entrés dans la chambre, elles arrivèrent afin de le replacer dans son lit. Le voilà de nouveau couché. Son bonne humeur semblait s’être envolée. Le jeune homme ferma les yeux lorsque ses lèvres frôlèrent les siennes avant de le regarder partir, le laissant de nouveau seul avec ses pensées.  

Dylan avait surveillé sa porte de chambre avec intérêt depuis sa visite. Mais le blond n’était pas revenu. Es ce qu’il lui avait tout simplement menti ? Ou bien était-il juste occupé à faire autre chose ? Une chose était certaine, c’est que cela le blessait. Brittany était venue le voir, un grand sourire aux lèvres. Elle l’avait regardé de haut en bas et Dylan s’était senti minable. Vraiment. Par chance, elle avait trouvé vite une excuse pour se retirer. De toute façon, lui-même avait un programme chargé. Ses séances de kiné étaient difficilement supportables. Il ne voyait guère de progrès dans ses mouvements et cela avait le don de l’agacer. Il était tout simplement à bout, il n’en pouvait plus de ce fauteuil qui semblait le narguer à chaque instant. Il disputa même le professionnel lorsque celui-ci entreprit de l’aider à se relever. Et ce fut à ce moment-là que Thomas fit son apparition. Génial, il venait sans doute de le voir se vautrer comme un déchet par terre se dit-il. « Tiens, un revenant. » murmura-t-il plus pour lui-même que pour le jeune homme face à lui. La jeune kiné entreprit alors de l’aider du mieux qu’il pouvait mais ce fut Thomas qui vint à son service. Dylan leva les yeux au ciel en le voyant faire. Ne voyait-il pas qu’il n’arrivait toujours pas à se servir de ses jambes ? Ou bien, cela lui faisait plaisir de le rebaisser de la sorte. « Il va falloir que tu m’aides un peu, j’sais pas si tu le sais mais mes jambes ne sont pas au top de leur forme aujourd’hui. » dit-il de façon ironique. Néanmoins, ne voulant guère recevoir d’aide de sa part, il se traina jusqu’à son fauteuil et avec ses bras essaya du mieux qu’il pouvait de s’installer. Bon, ce n’était pas une grande réussite mais il était assis à l’intérieur. Heureusement qu’il avait un peu de muscle dans les bras pour y parvenir bien qu’il voyait bien qu’il perdait peu à peu des forces. Il faut dire que la nourriture de l’hôpital n’était guère appétissante.

_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

☆ private planes
Thomas Brodie-Sangster
Thomas Brodie-Sangster


et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Original
☆ in hollywood since : 31/08/2017
☆ interviews : 1484 ☆ crédits : Vava : avengedinchains

et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)   et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 EmptyDim 31 Mar - 20:53



Et si les choses s'étaient passées autrement
ft. Dylmas.


Il était vrai que le blondinet n’était pas des plus bavards mais ce n’était quand même pas de sa faute s’il n’aimait pas parler pour ne rien dire. Bien qu’en même temps au fil des ans grâce à Dylan il avait réussi à s’ouvrir davantage aux autres. Même si c’était plus le cas avec le brun. C’était sans aucun doute avec lui qu’il était le plus à l’aise. Mais là il ne put s’empêcher de grimacer en entendant les propos de Mister O’Brien. Pourquoi avait-il l’impression que l’autre garçon s’ennuyait avec lui ? Thomas toussa, ressentant une petite gêne au niveau de sa gorge. “Eh bien j’en profite un peu pour voir ma famille. Je lis les différents scripts que mon agent m’envoie. Et puis je suis ici pour toi.” Avoua le jeune homme avec un sourire aux lèvres. Le blondinet eut beaucoup de mal à déglutir. Non il ne voulait pas que Dylan soit remplacé sur le tournage, ça lui briserait tellement le coeur de ne plus lui donner la réplique. Et puis si jamais Wes décidait vraiment de le remplacer, il craignait que le brun ne perde totalement pied et se laisse complètement aller dans la morosité. Thomas ferma un instant les yeux avant de venir caresser l’une des mains du brun. “Tu sais que Wes t’aime beaucoup. Je pense qu’il ne voudra pas te remplacer et qu’il va vraiment attendre que tu ailles mieux pour reprendre le tournage.” Après tout le petit blond avait bien vu comment Wes s’était senti mal à cause de l’accident qu’avait vécu Mister O’Brien. D’ailleurs il prenait souvent de ses nouvelles et pas d’un point de vue professionnel, mais plus humainement parlant.

Les deux garçons avaient continué à discuter et s’étaient embrassés plus longuement cette fois. Puis Thomas avait dû partir puisque les heures de visites étaient terminées. Il avait évidemment promis au brun de revenir très vite. C’était donc quelques jours plus tard que le blondinet avait poussé les portes de l’hôpital. Il avait mis un peu de temps à retrouver Dylan. En effet celui-ci n’était pas dans sa chambre comme d’habitude mais c’était une bonne nouvelle puisqu’il s’entraînait à marcher en compagnie d’une kiné. Sauf que visiblement ce n’était pas la joie. En effet le brun avait l’air d’être énervé après la kiné qui s’occupait de lui. Arriver à ce moment-là était un peu gênant pour le jeune Anglais. Mais bon après tout ce n’était pas de sa faute s’il arrivait au mauvais moment. Thomas se demandait si la mauvaise humeur de son ami n’était pas due au fait qu’il n’était pas revenu plus tôt. Il ravala difficilement sa salive quand l’autre garçon l’appela revenant. C’était donc sans doute pour ça qu’il passait ses nerfs sur la pauvre kiné qui n’avait rien demandé. Toutefois le jeune homme n’avait pas répliqué, ne voulant pas énerver d'avantage Mister O’Brien.

Ok le Britannique avait essayé de détendre un peu l’atmosphère mais visiblement ce n’était pas ce dont avait envie Dylan. Mister Sangster grimaça suite aux paroles de l’Américain. Peut-être aurait-il eu mieux fait de ne pas venir aujourd’hui… Tandis qu’il avait glissé le fauteuil jusqu’à Mister O’Brien, il se fit tout petit et laissa l’autre jeune homme s’installer tout seul. S’il n’y était pas arrivé, il l’aurait aidé mais apparemment le brun avait réussi à se débrouiller c’était donc une bonne chose selon le blondinet. Comme pour féliciter son ami, Thomas tapota son épaule. Il s’assura du regard que Dylan était bien installé puis il agrippa les poignées du fauteuil et le poussa pour aller dehors. Le petit blond se racla la gorge. “Comme tu peux le voir, on a de la chance il y a un grand soleil aujourd’hui !” Ouais voilà qu’il se mettait à parler du temps. Tout ça parce qu’il était gêné de voir que son ami était de mauvaise humeur. Surtout qu’il pensait que c’était de sa faute. Il avait envie de parler avec lui, mais avait peur de le froisser. “Il y a du mieux on dirait.” Se hasarda-t-il à dire. Par là il laissait entendre le fait que le brun n’était plus cloué dans son lit à broyer du noir. “Que disent les médecins ?” Demanda-t-il afin d’avoir un peu plus d’informations, même s’il avait la sensation de marcher sur des oeufs depuis qu’il était arrivé. Il ne savait jamais comment agir avec Dylan depuis qu’il était à l’hôpital.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Stella my little cat

by Wiise




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas

☆ crazy administrator
Dylan O'Brien
Dylan O'Brien


et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Tumblr_p3455ekn8v1tlpgtco2_540
☆ in hollywood since : 04/08/2014
☆ interviews : 4043 ☆ crédits : « lempika. & perséphone »

et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)   et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 EmptyMer 10 Avr - 15:48


≈ ≈ ≈
{ dylmas ua. }
crédit/ tumblr ✰ et si les choses s'étaient passées autrement.

Dylan ne voulait guère être trop brusque mais il devait admettre qu’entendre sa voix lui évitait de se plonger dans ses pensées. Celles-ci n’étaient jamais bonnes pour son moral, ce qui pouvait paraître surprenant sachant la constante bonne humeur de Dylan. Mais les temps avaient changé et son anxiété avait pris le dessus sur tout le reste. « Tu as bien raison d’en profiter de ta famille, on ne sait jamais ce qui peut bien arriver. » dit-il en secouant doucement la tête. Il en savait quelque chose mais il se retint de faire une remarque, il n’avait guère besoin de mettre mal à l’aise le jeune blond à parler de façon morbide. Surtout qu’il avait eu la gentillesse de venir le voir. D’ailleurs, c’était le seul à qui il avait osé adresser la parole et les raisons de ce geste lui demeuraient encore inconnues. Ou tout simplement qu’il ne voulait guère y penser. Il avait déjà bien d’autres choses en tête pour s’ajouter un autre problème en plus. Dylan se demandait comment Wes allait bien pouvoir gérer son accident. Il n’avait guère envie de voir une autre personne dans le rôle de Thomas mais il devait admettre que dans un fauteuil, le personnage aurait moins d’allure. Peut-être prendre une simple doublure mais cela risquait d’être encore plus déprimant pour le brun. Et c’était un sacré budget surtout s’il commençait déjà à le retarder. « Il ne peut pas m’attendre éternellement surtout si je ne marche plus. Sachant que je suis réveillé, peut-être qu’il va me contacter pour avoir mon avis et même si ça me dérange, je ne lui dirais pas non si jamais il émet l’idée d’un remplaçant. Le spectacle doit continuer malgré tout. » dit-il de façon ironique.

Puis Thomas était parti et Dylan s’était retrouvé de nouveau seul en conflits avec ses pensées. Les infirmières souriantes avaient sans doute remarqué le changement d’humeur du jeune homme et l’avaient laissé plus ou moins tranquille. Et elles l’avaient même encouragés en le voyant aller au kiné. Sauf que pour Dylan, c’était un vrai calvaire, il avait l’impression que malgré tous ses efforts, il n’y avait aucun effort. La jeune spécialiste avait beau lui dire qu’il fallait y aller doucement pour éviter d’avoir des ennuis mais Dylan était têtu. Bien plus qu’à l’ordinaire alors forcément après une énième chute, il n’avait pas du tout aimable. Et il avait fallut que ce soit devant Thomas. Bien joué Dylan. Légèrement grognon, il la regarda quitter la salle d’entrainement puis il s’installa avec du mal sur son fauteuil. Le jeune brun savait qu’il ne devait pas évacuer sa mauvaise humeur sur le blond. Il n’était guère responsable de sa frustration ou alors était-il juste mécontent de voir le jeune homme débarquer après quelques jours de silence ? Jamais, il ne l’admettrait. Il se laissa pousser jusqu’à l’extérieur et encore une fois, il dut plisser les yeux à cause du soleil. La lumière était bien différente des ampoules de l’hôpital et bien plus agréable. « Oui, ça fait du bien un peu de chaleur. » Même si à l’intérieur, il faisait très chaud aussi mais ce n’était pas la même température. Le brun ferma les yeux, appréciant le rayon du soleil sur son visage. « Si on veut oui. » finit-il par lui répondre en secouant les épaules. « Ils disent que si je continue mes efforts, j’arriverais à remarcher. Tout d’abord avec l’aide d’une canne et peut-être que dans quelques mois, je pourrais m’en débarrasser. » Les médecins étaient encourageants bien que lui ne les croyait guère. « Mais moi, je ne vois aucun effort… C’est frustrant. » dit-il en soupirant. « Ce n’est pas demain que je vais pouvoir sortir d’ici. Je te jure, je vais finir par devenir dingue. Mais bon… les médecins me disent que je devrai être déjà ravi de m’en être sorti vivant. Tu parles.. » Certains professionnels avaient un livre à la place du cœur. Ils ne se mettaient guère à la place du patient restant scotchés à leurs nombreuses années d’études. « Je pensais que tu ne viendrais plus me voir… » dit-il d’une petite voix, regardant droit devant lui. « Que t’avais juste eu pitié de moi et… Voilà. »

_________________
I want it all, but I want you more. I want to make you mine. I'll collect a piece of moonlight and make a light. Come in front of me like you did yesterday
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)   et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas) - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
et si les choses s'étaient passées autrement. (dylmas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Revenant de promenade...
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH HOLLYWOOD ! ::  :: À TRAVERS LE TEMPS :: Réalité Alternative-